Le Point du 07-02-2021
104 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Le Point du 07-02-2021

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
104 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 07 février 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 31 Mo

Exrait

Jean Le Cam:Les confessions d’un héros français « La liberté de parole, ça coûte cher »
www.lepoint.frHebdomadaire d’information du jeudi 4 février 2021 n° 2529 - 5
Géopolitique Lesnuvllesguerressecrètes
Turquie, Algérie, Tunisie, pétrole, migrations, « djihadisme d’atmosphère »…
Exclusif« Le Prophète et la Pandémie », le livre de Gilles Kepel
Gilles Kepel Politologue et islamologue, il dirige la chaire Moyen-Orient Méditerranée à l’École normale supérieure.
ALLEMAGNE : 6,10 € - BENELUX : 5,30 € - CANADA : 8,30 $CAN – SUISSE : 7,20 CHF - DOM: 5,20 € - TOM: 920 CPF - ESPAGNE/GRÈCE/ITALIE/PORTUGAL CONTINENTAL : 5,50 € - MAROC : 48 MAD – TUNISIE : 9 TND - CÔTE D’IVOIRE/CAMEROUN/GABON/SÉNÉGAL : 3 900 CFA
5,00 F:
- 2529 -
L 13780
ÉLODIE GRÉGOIRE POUR « LE POINT ». JEAN-CLAUDE MOSCHETTI/RÉA POUR « LE POINT »
Services conseil décoration et conception 3D en magasin French: français
Long Beach.Canapé modulable et fauteuils, design Studio Roche Bobois. Long Beach.Tables basses, design Philippe Bouix. Medusa.Lampadaire, design Carlo Zerbaro. Désert.Tapis, design Nany Cabrol.
Services conseil décoration et conception 3D en magasin French
Long Beach.Canapé modulable et fauteuils, design Studio Roche Bobois. Long Beach.Tables basses, design Philippe Bouix. Medusa.Lampadaire, design Carlo Zerbaro. Désert.Tapis, design Nany Cabrol.
French Art de Vivre
ccrescimento – Colonna Infinita VI », Park Eun Sun/Henraux.TASCHEN.
lpture:« La Grande Porta », Luigi Mormorelli/Collection Henraux et « A
Photo:Flavien Carlod, Baptiste Le Quiniou, non contractuelle. Scu
Aujourd’hui plus que jamais, il est essentiel de travailler tous ensemble face au COVID-19
Facebook collabore avec près de 100 gouvernements et organismes à travers le monde, comme l’Organisation mondiale de la Santé ou le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, pour partager des informations fiables sur le COVID-19 à travers nos plateformes. Ensemble, nous développons des ressources qui offrent à tous des informations précises en temps réel, pour mieux lutter contre la pandémie.
 • En Espagne, la Banque mondiale utilise les cartes de prévention des maladies de Facebook pour planifier les besoins de tests COVID-19 et de lits d’hôpitaux.
 • Les épidémiologistes et les spécialistes de santé français et italiens utilisent la technologie de Facebook pour anticiper la propagation virale du COVID-19 et identifier les communautés les plus à risque.
 • Nous avons travaillé avec les gouvernements européens pour développer des chatbots sur WhatsApp afin de répondre rapidement et précisément aux questions de santé.
Découvrez-en plus sur nos initiatives pour protéger et informer les communautés surabout.fb.com/fr/europe
L’éditorial de FranzOlivier Giesbert
Quand Macron renverse le «pot de fleurs»
Merci, Macron.Il n’est pas habituel, ici, de commen cer de la sorte un éditorial mais, quelles que soient ses conséquences, la décision du président de ne pas confi ner le pays, vendredi dernier, mérite notre approbation et même davantage. Quel monde de fous sommesnous en train d’inven ter ? Apparemment, une société de reclus et de cloîtrés qui attendent comme le Messie ce vaccin évanescent. Une mosaïque de villes mortes et de quartiers bouclés, peuplés de zombies qui vivotent derrière des persiennes. Pour protéger les seniors, cibles principales du virus, on prend les jeunes en otages et on les met dans le for mol. Tous au piquet de 7 à 116 ans : défense de vivre. C’est ainsi que l’Occident, la France en tête, a jusqu’à présent combattu le virus de ce côtéci de la planète alors que, de l’autre, en Asie, la vie continue toujours, y compris la nuit,business as usual.
Économiquement, la gestion occidentale de la crise sanitaireaura été désastreuse et tout le monde sait, sauf les Boniface, qu’il faudra payer tôt ou tard les perfusions d’argent magique qui permettent aujourd’hui à tous nos pays de tenir en tournant au ra lenti. Sans parler des dommages collatéraux, psycho logiques, culturels, etc. Plutôt que d’accepter un coma sociétal et écono mique, voire de crever la bouche ouverte de sinistrose, ne fautil pas repenser nos stratégies, pour la prochaine fois ? L’Occident n’aurait rien à perdre à s’asiatiser un peu après avoir tiré les leçons des pays qui ont su juguler la pandémie.
L’Asie nous a déjà donné le yoga,la boussole, l’acupuncture, le bouddhisme, l’imprimerie, le mas sage ayurvédique, les masques hygiéniques. Pourquoi ne pas adopter aussi, en cas de nouvelle pandémie, ses techniques de tests, de traçage et de confinements in dividuels qui lui ont si bien réussi contre le corona virus, notamment à Taïwan et en Corée du Sud ? « Mais nous ne sommes pas des Asiatiques ! » s’égo sillent en chœur, horrifiés, les coqs se dressant sur leurs ergots. Balivernes ! Ces deux pays sont des démocraties qui respectent les droits de l’homme – et la vie. À Taïwan, nation de plus de 23 millions d’habitants, elle ne s’est mêmejamaisarrêtée,etlecoronavirusn’afaitque7morts, ce qui, rapporté à la population française, correspon drait chez nous à… plus d’une vingtaine de victimes.
La grande différence avec la France :à Taïwan, comme en Corée du Sud, le gouvernement a agi très
vite sans confiner mais en contrôlant les entrées aux frontières et en sortant sans attendre son arsenal (tests PCR, masques, quarantaines de quatorze jours, etc.). Ces succès, diton souvent, auraient été obtenus avec des méthodes policières, au détriment des libertés in dividuelles ? Des balivernes, encore ! Le traçage concerne, pendant une période de quinze jours, les malades, les personnes à risques ou les voya geurs en quarantaine, condamnés à un confinement obligatoire. Les données sont ensuite détruites. Ce sys tème certes contraignant ne vautil pas mieux que notre mise sous cloche en attendant, jusqu’à la saintglinglin, que tout le monde soit vacciné ?
Il y avait dans le « non » de Macronaux objur gations « scientifiques » quelque chose de profondé ment gaullien, comme le confirmait la stupéfaction des commentateurs médicaux. Il a« bousculé le pot de fleurs », expression du général de Gaulle, qui avait lui même effectué un revirement semblable en décidant in extremis de ne pas dévaluer lors de la crise moné taire de l’automne 1968. Macron puissetil avoir signé, avec sa volteface, l’acte de décès de la république des médecins qui, mal gré tous ses attraits, ne vaut pas mieux que la répu blique des juges ou des instituteurs. Obnubilé par le principe de précaution et les risques d’actions judi ciaires à venir, le président, ficelle, s’était servi, à l’ins tar de son gouvernement, de la communauté médicale comme d’un paravent. Le voici seul, désormais. À dé couvert.« Face à l’événement,disait de Gaulle,c’est à soi même que recourt l’homme de caractère. »
À la république des médecinson préférera tou jours les médecins de la République. C’est l’un des plus beaux métiers du monde. Un sacerdoce, comme en té moigne le poignant journal de bord (de janvier à mai 2020) du Pr Philippe Juvin qui, dansJe ne trompe rai jamais leur confianceraconte, par le (Gallimard), menu, sa guerre au front contre le coronavirus. Chef du service des urgences de l’Hôpital européen GeorgesPompidou, Philippe Juvin n’a pas écrit un livre politique, même s’il est maire LR de La Garenne Colombes. Mais il dresse, à travers son récit, un état des lieux accablant du système sanitaire le plus coûteux du monde, qui, pendant la crise, a toujours eu un train de retard, miné qu’il était par une bureaucratie fabri quant de la nuisance pour se donner de l’importance. Monsieur le Président, il est temps de rendre la poli tique aux politiques et la médecine aux médecins !§
Le Point2529 | 4 février 2021 |7
ÉDITO
La seconde mort de Samuel Paty
omment se dessinent les victoires et les défaites ? avoir aboli l’esclavage, il« n’est pas vraiment vu comme un C DansLa Guerre et la Paix, Tolstoï décrivaithéros par les nations indiennesaméricaines »« la minute , car il leur a nui terribledecettehésitationmoralequidécidedusortd’unebataille »,en approuvant la construction de la ligne ferroviaire ce moment où un cri de détresse retentit, et où l’on se transcontinentale, qui leur a pris des terres et a dégradé demande sibalance »« la va penchercôté de la peur »« du mode de vie. On reproche aussi à Lincoln son, leur du côté de la fuite… acquiescement à la condamnation à mort de 38 Indiens Ce cri, il nous vient aujourd’hui du collège d’Ollioules, pour avoir attaqué des colons, même s’il a commué la dans le Var, qui, à l’initiative du maire, devait être rebap peine de la plupart des accusés. Dans la même veine, une tisé du nom de Samuel Paty. Ce ne sera pas le cas. Une école élémentaire nommée « El Dorado » devra aussi consultation interne a montré une opposition massive changer de nom, en raison du»colonial espagnol « mythe des professeurs, des parents et des élèves. La peur a pesé porté par cette expression… plus lourd. Le « board » qui a décrété cette vertueuse purge alors « Bien évidemment que nous voulons rendre hommage àque les écoles sont encore fermées à San Francisco ne com notre collègue »prenait aucun historien, a noté, a déclaré la représentante du Syndicat Le Monde. Pour quoi faire ? national des enseignants de second degré (Snes), maisLa vague d’autoflagellation portée par la « cancel culture » changer le nom de l’établissement« fait de nous des ciblesne s’embarrasse ni de savoir, ni de raison, ni de mesure. alors que nous n’en avons pas besoin »Bari Weiss, l’ancienne journaliste des pages Débats du. Et voilà. Samuel Paty, qui avait tenu bon malgré les menaces, etNew York Times, qui avait démissionné avec fracas du même les critiques de certains de ses collègues, seraitil quotidien, dénonçant des pressions du courant « poli mort une seconde fois ? Son cou tiquement correct » dominant au rage inspire, bien sûr, mais, visiblesein de celuici, a écrit une tribune Son courage inspire, bien ment, la terreur – légitime – quepeu après l’affaire de San Francisco suscite sa fin tragique est plus forte.(1), rappelant quelques évidences. sûr, mais, visiblement, Disonsle : on ne peut en vouloirMalgré tous les défauts du pays la terreur – légitime – à personne. Quel professeur, quel de Lincoln, souligne Bari Weiss, que suscite sa fin élève a envie de se lever chaque jour« il n’y a pas de goulag en Amérique. avec la peur au ventre ? Qui accepIl n’y a pas de loi permettant les crimes tragique est plus forte. terait de devoir regarder, inquiet, àd’honneur. Il n’y a pas de système de droite et à gauche avant de sortircrédit social formel tel qu’il en existe ou d’entrer dans son collège ? Qui peut souhaiter cela àen Chine. À tous égards, nous avons réalisé d’incroyables ses enfants ? Il est bien difficile de juger quiconque. Onsé»ebtrsilairerdintraodexsnoicifénébteèsgrrop. peut simplement constater une défaite cinglante pour unEn battant sa coulpe aujourd’hui pour un passé qui fut pays qui a inscrit le mot « liberté » au frontispice de ses aussi son chemin vers la liberté, l’Occident ne fait qu’af écoles. Soyons toutefois mesurés : tout n’est pas perdu. faiblir ce qu’il prétend défendre. L’étendard des Lumières, Ainsi l’association des professeurs d’histoiregéographie mité par le politiquement correct, n’est plus porté avec vient de créer un « prix SamuelPaty ». Mais à Ollioules, la même« constance et fierté », notait Carlo Strenger. une bataille a été perdue. La peur de l’opprobre suffit à intimider. Alors, quand Les noms des écoles sont, décidément, au cœur des c’est la mort que l’on redoute… Si l’Amérique n’ose plus combats d’aujourd’hui. Au même moment, à des milliers brandir le nom de Lincoln, et la France celui de Samuel de kilomètres d’Ollioules, à San Francisco, on décidait Paty, on voit mal comment les démocraties libérales de débaptiser une quarantaine d’écoles qui portaient pourraient impressionner la Russie de Vladimir Poutine, des noms désormais proscrits, comme ceux de Georgela Turquie d’Erdogan ou la Chine de Xi Jinping. La« minute Washington, Thomas Jefferson ou – incroyable ! – Abrahamterrible de cette hésitation morale »que décrivait Tolstoï est Lincoln. Leur faute ? Avoir« été impliqués dans la soumission peutêtre arrivée§Étienne Gernelle ou l’esclavage d’êtres humains, opprimé les femmes, freiné le1. Dans le « New York Post ». progrès social, mené des actions ayant conduit au génocide », ou bien encore« diminué de manière significative »le droit «Le Point des idées»de chacun« à la vie, à la liberté et à la poursuite du bonheur ». Chaque vendredi, sur LCI, Cette dernière formule est pourtant issue de la Déclaration de 21 heures à 22 heures. d’indépendance et fut introduite par… Jefferson. Il fautUne émission proposée par LCI des lire les explications détaillées de la « commission scolaire »etLe Point, animée par Sonia Chironi et l’équipe duPoint. qui a décidé de tout cela. Ainsi Abraham Lincoln a beau
8| 4 février 2021 |Le Point2529
3
4
7 8 11 12
16
28
Jean Le CamLes confessions d’un héros français :« La liberté de parole, ça coûte cher »
,5 00 :F   2 5 2 9  L 13780 www.lepoint.frHebdomadairenidmrofoitaudneuj4diévferri5-9522n°1022 Géopolitique Les n uv lles guerres secrètes
Turquie, Algérie, Tunisie, pétrole, migrations, « djihadisme d’atmosphère »… Exclusif« Le Prophète GiellsKeple et la Pandémie », Poiltoolgueetsialmoolgue,il dirigelachaire Moyen-OirentMéidetrranéele livre de Gilles Kepel àlÉcolenormlaesupiréeru.e ALLEMA,6:ENG01-EBENUL:X,503-ACANAD:,830$CANSUSIS:E27,0HCF-MOD5:2,0T-MO9:02CP-FPSE/ENGARGÈCE/ITAILE/PORTUAGLOCTNNINEATL5:,50-AMR:CO4M8DAUTINISE:9NTD-CÔTEDVIOIROREMAC/ENOBAG/NU/ÉSÉNAGL3:090CAF
ÉLOEIDGRÉGORIEPOURL«EPIONT.»JEAN-CLAUDEMOSCHETIT/RÉAPOUR«LEPOINT»
L’éditorial de FranzOlivier Giesbert L’éditorial d’Étienne Gernelle La chronique de Patrick Besson Les éditoriaux de PierreAntoine Delhommais, Nicolas Baverez, Luc de Barochez
LE POINT DE LA SEMAINE Que faire des ministres mis en examen ?
FRANCE Le commissaire Bayrou atil un plan ?
EN COUVERTURE 34(interview Géopolitique de Gilles Kepel) : les nouvelles guerres secrètes 40Tunisie, cette jeunesse En qui se détourne d’Allah
SOCIÉTÉ 46Jean Le Cam, confessions d’un héros
56
61
ÉCONOMIE Quand le bitcoin sort de la clandestinité Étatmajor : Butagaz
CULTURE 62Spectacle : Basil Twist, le seigneur des marionnettes 66Série (Paris Police 1900) : la tigresse et les Brigades 68(E. Zamiatine) : Édition l’ultime roman d’un génie russe 70Roman : Michel Bussi défie le temps
72
74 74
75
76
SOMMAIRE2529
Histoire : ÉricEmmanuel Schmitt, l’homme qui veut défier Yuval Noah Harari Roman (A. Lulu) : le chant de la vie Roman (F. Sureau) : sous l’œil d’Apollinaire La Minute antique de Christophe OnoditBiot : Andromède et les boomers Brèves
STYLE 78Mode : les collections masculines pour l’automnehiver 20212022 84Coworking : nomadisme appliqué 86: la moto Deuxroues soigne son pilote 87: six modèles au juste prix Montres 88 Évasion : cinq chalets pour se confiner en petit comité 89: le goût des cimes Gastronomie 90 Auto : des bolides aux enchères
92
Le blocnotes de BernardHenri Lévy
94Jeux : Bridge & Mots croisés
LE POSTILLON 95Qui est Macron ? par Sébastien Le Fol 95Pour la liberté du dessin de presse, par Laetitia StrauchBonart 99Archives : la grande colère des historiens 100Zineb El Rhazoui : « Je ressens le besoin impérieux de déposer les armes » 102L’intellectuel congelé, par Kamel Daoud
Le Point éétLe Pointîç he US Ptsubscription price is $ 200. Airfreight and mailing in the USA by : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite 115-117, J.F.K. Int’l Airport, Jamaica, NY 11430. Periodical postage pending at Jamaica Post Office 11431. US POSTMASTER : send address change to : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite 115-117, J.F.K. Int’l Airport, a Jamaica, NY 11430. CopyrightLe Point2021. Origine géographique du papier : Allemagne, Autriche, Italie. Taux de fibres recyclées : 0 %. Certification des fibres : PEFC. Eutrophisation 2017 : 0,013 kg/T équivalent phosphore.- PRINTED IN FRANCE -Un encart Peter Hahn jeté (abonnés) ; un encart abonnement jeté (ventes).
À nos abonnés Poursuivez votre lecture et accédez gratuitement à tous nos contenus en ligne sur le sitelepoint.frou l’application Le Point.
Créez votre comptelepoint.frà l’aide de votre numéro d’abonné, imprimé sur l’emballage de votre journal.
Scannez ce QR code pour vous connecter facilement
UNGRANDROMAN AUXALLURESDEMYTHE. Sophie Pujols,Le Point
«Une grande fresque sur un amour manqué. » Augustin Trapenard,France Inter «La structure est virtuose, le ton tragicomique et souvent désopilant. » Virginie Bloch-Lainé,Libération «Dans une langue sobre à la Raymond Carver, jouant magistralement des compressions et des dilatations du temps, l’écrivain tire un nombre incalculable de fils narratifs. » Florence Noiville,Le Monde Des Livres «»Un grand roman d’amour. Olivia Gesbert,France Culture
«Un texte plein d’humour où Sandro Veronesi attrape son héros sans façon et le projette à travers le siècle.» Sylvie Tanette,Les Inrockuptibles
«Un monument de virtuosité et de beauté. » Anna Cabana,Le Journal du Dimanche
«»Ce roman est admirable. Véronique Cassarin-Grand,L’Obs
DANS TOUTES LES LISTES DE MEILLEURES VENTES
PRIX DU LIVRE ETRANGER 2021 FRANCE INTER / LE POINT
www.grasset.fr www.facebook.com/editionsgrasset www.twitter.com/editionsgrasset
Grasset