Le Point du 13-09-2020

-

Français
152 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 13 septembre 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 36 Mo
Signaler un problème

Placements Retraite, Serge Haroche 100 expériences
Bourse, immobilier… Révélations nouvelles pour
Ce qu’il faut savoir sur la lumière redécouvrir Paris
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 10 septembre 2020 n° 2507 - 5 €
Justice, police, éducation, violences…
Mais où
est passée
l’autorité ?
« L’angélisme
ne protège pas »
Jean-Pierre Chevènement
Le grand entretien et les extraits
exclusifs de ses Mémoires
L’ancien ministre
de l’Intérieur (1997-2000)
Jean-Pierre Chevènement.
À Nancy, le meilleur de la rentrée littéraire – 30 pages
LE POINT N° 2507 § MAIS OÙ EST PASSÉE L’AUTORITÉ ? § SPÉCIAL PLACEMENTS § SERGE HAROCHE, RÉVÉLATIONS SUR LA LUMIÈRE § 100 EXPÉRIENCES NOUVELLES POUR REDÉCOUVRIR PARIS
ALLEMAGNE : 5,90 € - BENELUX : 5,30 € - CANADA : 8,00 $CAN – SUISSE : 7,20 CHF - DOM : 5 € - TOM : 900 CPF - ESPAGNE/GRÈCE/ITALIE/PORTUGAL CONTINENTAL : 5,30 € - MAROC : 42 MAD – TUNISIE : 7,40 TND - CÔTE D’IVOIRE/CAMEROUN/GABON/SÉNÉGAL : 3 700 CFA
L 13780 - 2507 - F: 5,00
KHANH RENAUD POUR « LE POINT ». ROMAIN RICARD/SPL’éditorial de Franz-Olivier Giesbert
Ce qu’il ne faut pas jeter de Trump
Apparemment, Donald John Trump, 74 ans, est entre les mains d’une mafia de mollahs criminels,
est mal parti. M ême s’il reprend des couleurs dans fourbes et véreux. Même si Obama avait pris leurs
encertains sondages, on peut penser qu’il ne sera pas ré- gagements pour argent comptant, ils n’ont pas de
élu à la présidence des États-Unis, pour lesquels sa dé- parole et sont capables de commettre à tout moment
faite programmée ne serait pas une perte. S’il avait des actes de guerre. Par exemple, en 2019, quand ils
réussi, avant le coronavirus, à relancer l’économie ont attaqué des tankers en mer d’Oman ou bombardé
américaine, ce qui semblait lui assurer sa victoire en par drones des installations pétrolières en Arabie
saounovembre, force est de constater qu’il a eu aussi tout dite. Ils se sont calmés depuis que le président
amériTITRE WEBfaux dans beaucoup de domaines. Sur le plan écolo- cain a fait tuer, par drone encore, le général iranien
gique, en particulier. Qassem Soleimani, exécuteur des basses besognes du
régime.
Joseph (Joe) Robinette Biden, le président
annoncé, n’est pas un blanc-bec ni un bas- Au Proche-Orient, grâce sera rendue aussi
bleu. M algré son âge (il aura 78 ans au moment d’en- à Trump d’avoir osé braver les interdits en
trer en fonction), il faut espérer qu’il aura assez déclarant, ô sacrilège, que Jérusalem était la capitale
d’énergie pour résister aux siens et conserver les de l’État hébreu et devait devenir, en conséquence, le
quelques acquis du trumpisme, notamment sur le siège de l’ambassade des États-Unis. Il a ainsi sorti
Isplan international : car il y en a ! Avec sa diplomatie raël de sa condition d’infréquentable, de « juif des na- CHAPO WEB
foutraque d’éléphant dans un magasin de porcelaine, tions ». La bien-pensance et le lobby antijuif avaient
Trump a pulvérisé pas mal de vieilles lunes. N’ou- prédit de conserve, entre autres carabistouilles, que
blions pas de nous en souvenir quand viendra, si sa cette décision bien inspirée provoquerait un
embradéfaite se confirme, le moment de son De profundis. sement de la région, voire une guerre mondiale. Il ne
s’est rien passé.
« Mea maxima culpa » : l’auteur de ces lignes
avait dénoncé à tort, il y a quatre ans, le supposé ultra- Sur la Russie, enfin, il sera aussi beaucoup
protectionnisme de Trump. En renégociant les trai- pardonné à Trump d’av oir tenté de mettre fin à
tés, le président américain voulait seulement en finir la guerre froide qui gèle ses relations avec l’Occident,
avec l’ingénuité un peu infantile des Occidentaux même si Vladimir Poutine vient de faire une nouvelle
dans leurs relations commerciales avec des nations rechute en tentant, selon toute vraisemblance, de
qui, comme la Chine, ont du mal à admettre la réci- liquider un opposant, en l’occurrence Alexeï N avalny,
procité. Au nom d’un libéralisme mal compris, ils après avoir fait assassiner Boris Nemtsov en 2015, à
ont souvent eu tendance, telle l’Union européenne, quelques pas du Kremlin. Des crimes signés, n’en
à leur donner satisfaction, aux dépens de leurs propres déplaise aux chancelleries et au Quai d’Orsay, qui vont
intérêts. encore nous raconter des histoires de l’autre monde
sur un prétendu « complot » interne contre le président
La Chine est un pays, que dis-je, une russe.
civilisa tion appelée à dev enir incessamment sous
peu la première puissance économique du monde. Ce Poutine n’en peut mais, il faut toujours qu’il
n’est pas lui faire la guerre que d’être ferme, voire spor- gouverne par la terreur, à l’instar de son
tif, avec elle en lui demandant d’ouvrir son marché à homologue turc Erdogan, un autre tueur
d’opnos produits dans le cadre d’échanges équitables. Pour posants, avec lequel Trump en particulier et les
diriparler de la France, est-il normal que notre déficit com- geants occidentaux en général sont d’une lâcheté,
mercial avec l’empire du Milieu augmente continuel- d’une complaisance crasses. Voilà qu’aujourd’hui la
lement, jusqu’à atteindre le record de 30 milliards Turquie effectue des forages pétroliers exploratoires
d’euros l’an dernier ? Il n’y a pas de libre-échange qui dans les eaux territoriales grecques avec un aplomb
etienne s’il est à sens unique. digne du III Reich et dans l’indifférence munichoise
de la communauté internationale. En dehors de la
Sur l’Iran aussi, Trump n’a pas dit ou fait Grèce, un seul dirigeant a osé protester avec la
véhéque des bêtises. Certes, c’est aussi une grande mence qui s’imposait : Emmanuel Macron. Voilà qui
civilisation, qu’il faut faire revenir d’urgence dans le donne l’occasion – de temps en temps, ça fait du bien
concert des nations. Mais depuis les années 1970, elle – de se sentir fier d’être français §
Le Point 2507 | 10 septembre 2020 | 5Tout reste à faire
n n’est jamais à l’abri d’une bonne nouvelle. La d’autres batailles. Ainsi, la suspension – temporaire – O republication par Charlie Hebdo des caricatures des comptes Instagram de Laure Daussy et Corinne
– comme pièce à conviction avant le procès – n’a pas Rey, dite Coco, journalistes à Charlie, après y avoir
puentraîné, contrairement à ce qu’on avait vu en 2006, blié la une de l’hebdo. Aucune mauvaise intention ici
de vague de protestations dans la classe politique sur de la part d’Instagram, mais le constat qu’un algorithme
l’air de la « provocation ». On n’a même pas entendu, est mal armé pour faire la part des choses. Cela n’est
comme en 2015, Edwy Plenel affirmer, à propos de d’ailleurs que le début. Les États, accablés – à raison –
Charlie, que « la haine ne saurait avoir l’excuse de l’hu- par ce qui circule sur les réseaux sociaux (racisme,
mour », ni Virginie Des- antisémitisme, haines
pentes qualifier d’« acte en tout genre), somment
héroïque » le massacre ces derniers de «
modéperpétré par les frères rer ». Sous leur contrôle.
Kouachi. Si même eux En France, avec la loi dite
ne pratiquent plus cette « anti-fake news » et la
spectaculaire inversion loi Avia (heureusement
des valeurs, c’est peut- retoquée par le Conseil
être – on peut du moins constitutionnel), l’État
l’espérer – que la no- ne cesse de déléguer la
tion de liberté d’expres- censure aux plateformes
sion commence à numériques, sous la
tuentrer dans les crânes. telle d’une
adminisÀ noter, surtout, les tration, le CSA. La justice
propos courageux (et est court-circuitée.
Saargumentés) qu’a tenus cré recul.
dans Le Figaro le recteur Le procès des
attende la Grande Mosquée tats de janvier 2015 est
de Paris, Chems-eddine aussi celui de
l’antiséHafiz, et se concluant mistisme. Les victimes
par : « Que Charlie de l’Hyper Cacher
Hebdo continue d’écrire, étaient visées parce que
de dessiner, d’user de son juives. Comme celles de
art et surtout de vivre. » Mohammed Merah à
L’islam contre l’isla- l’école Ozar Hatorah de
misme. Toulouse en 2012. Là
enAttention, toutefois, core, on ne constate pas
Pièce à conviction. À la veille du procès des attentats de 2015, « Charlie Hebdo » a republié à ne pas crier victoire. que le substrat de
l’antiles caricatures de Mahomet qui avaient fait du journal la cible des islamistes.En cette rentrée des sémitisme régresse. Le
classes, une lycéenne 6 août, à Paris, un père
prénommée Mila nous le rappelle. Cible de milliers de famille a été roué de coups et étranglé par deux
perde menaces de mort et de viol en janvier dernier après sonnes qui lui lançaient des « sale juif », « t’es un homme
avoir critiqué l’islam sur les réseaux sociaux (sans at- mort, sale race »… Ajoutez à cela, entre autres, des
protaquer les musulmans), elle a dû quitter son école. Ses fanations de cimetières juifs et ces « sale juif »
entenagresseurs, eux, y sont toujours… Charlie, au prix du dus lors d’une manifestation soutenue par des
sang, a conservé le droit de dire – et de dessiner – ce indigénistes, et, on l’aura compris, ce n’est pas gagné.
qu’il veut. Et encore, sous protection policière. Mila, « Nous ne nous coucherons jamais », a écrit Riss dans
elle, n’a que le droit de se taire. son éditorial de Charlie Hebdo la semaine dernière.
EsEt puis il y a ces petites entailles qui annoncent pérons que la France non plus § Étienne Gernelle
6 | 10 septembre 2020 | Le Point 2507
DR SOMMAIRE2507
76 Bourse, les écarts se creusent26 Une invitation78 Jean-Charles Mériaux : « Une hausse
des marchés trompeuse »
80 Mettre du vert dans son portefeuille au voyage
84 Assurance-vie : mettez votre contrat
en pilotage automatique
88 Le charme des vieilles pierres
SCIENCES
92 Serge Haroche – Le nouveau siècle
de la lumière
CULTURE
96 Spécial rentrée littéraire : Ken Follett
5 L’éditorial de Franz-Olivier Giesbert contre les Vikings
9 La chronique de Patrick Besson 100 À l’école du duel avec Amélie
10 Les éditoriaux de Luc de Barochez, Nothomb
Pierre-Antoine Delhommais, 102 Premiers pas
Nicolas Baverez 106 Rimbaud au Panthéon ?
108 Le choc des titans (Erri De Luca –
LE POINT DE LA SEMAINE Colum McCann)
14 Castex commence 112 Trois filles en vue
déjà à en agacer certains 114 Fabcaro, nouveau roi d’Absurdie
116 Nancy, capitale du livre
EN COUVERTURE 118 Prix des libraires
26 Insécurité : mais où est passée de Nancy-Le Point 2020
l’autorité ? 120 Livres : le classement de la Fnac
30 Justice, l’ère du refus de punir 122 Musique : Yelle est pas belle la vie ?
34 Maintien de l’ordre à la tchétchène 124 Brèves
36 Hugues Lagrange : « Une perte 124 pages - 8,90 €
de souci du bien commun » STYLE
38 Enfants tyrans, 126 100 manières de vivre Paris
parents envahissants…
40 Jean-Pierre Chevènement : 138 Bridge & Mots croisés
« Contre la violence, l’angélisme Nous avons privilégié
ne protège pas » 140 Le bloc-notes
44 Mémoires d’un insoumis de Bernard-Henri Lévy les auteurs dont l’infl uence
48 Isabelle Saporta pulvérise
est la plus universelle,les technos! LE POSTILLON
143 L’art français du bla-bla, et donc préféré Husserl FRANCE par Sébastien Le Fol
50 Baromètre : Édouard Philippe, 143 Extension du domaine de la fatigue et Heidegger à Sartre
superstar LR et LREM 146 Jared Diamond : « Les États-Unis,
le pays qui m’inquiète le plus » et Camus.
MONDE 148 Portraits-robots de la droite française
52 Syrie – Les très riches heures 150 La vraie caricature,
d’Asma el-Assad par Kamel Daoud
SOCIÉTÉ
58 Gaspard Kœnig à cheval sur les Le Point is published weekly by Société d’exploitation de
l’hebdomadaire Le Point-Sebdo – 1, boulevard Victor, 75015 Paris, traces de Montaigne (11) France. The US subscription price is $ 200. Airfreight and mailing
in the USA by : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite
115117, J.F.K. Int’l Airport, Jamaica, NY 11430. Periodical postage ÉCONOMIE pending at Jamaica Post Office 11431. US POSTMASTER : send
address change to : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite 60 Thierry Déau, l’inconnu du
115-117, J.F.K. Int’l Airport, a Jamaica, NY 11430.
capitalisme français Copyright Le  Point 2020. Origine
géographique du papier : Allemagne, Autriche, 67 État-major : Société générale En vente en kiosqueItalie. Taux de fibres recyclées : 0 %.
Certification des fibres : PEFC. Eutrophisation et sur boutique.lepoint.fr
Ptot : 0,014 kg/T. – PRINTED IN FRANCE – Un SPÉCIAL PLACEMENTS encart Carrefour (totalité) ; un encart Monoprix
jeté (totalité) ; un encart La Croix jeté 68 Le plan d’épargne retraite,
(abonnés, partiel) ; un encart abonnement
c’est maintenant ! Le Point jeté (ventes).
Tiers-Biblio-Philosophes-LP-64x265.indd 1 07/09/2020 15:27GHIBLI HYBRID
LA PREMIÈRE HYBRIDE DE L’HISTOIRE DE MASERATI.
Découvrez en plus sur maserati.com/fr/fr/modeles/ghibli/hybridLe conte du virus capricieux
Patrick Besson
l était une fois un petit virus capricieux, qu’on Les motards ne plaisaient pas au virus. Cet
excessa d’appeler petit quand il devint grand : le centrique avait ses têtes et il les préférait non cas-I Covid-19. C’est peu dire qu’il avait un caractère quées. Négligeant de porter tort aux infatigables
déconcertant. Il ne tenait pas en place, ayant vi- pédaleurs des villes, le Covid se ruait sur les
utisité, en quelques mois, la plus grande partie de la lisateurs de moto ou de scooter, ceux-ci devant se
planète. En dépit de ces nombreuses expéditions masquer dès qu’ils montaient sur leur machine.
pour ainsi dire touristiques, qui auraient dû assou- Y avait-il, dans cette haine du virus envers tout
TITRE WEBplir son caractère et adoucir ses pensées, le virus deux-roues motorisé, une obsession de l’écologie ?
souffrait de diverses manies contradictoires. Par Il aurait fallu une grande désinvolture de sa part
exemple : à une terrasse de café ou de restaurant, pour laisser filer des cyclistes qui faisaient du
il n’attaquait aucun consommateur assis. Du coup, 20 kilomètres/heure et s’acharner sur des
motoceux-ci ôtaient leur masque, trinquaient à la santé cyclistes qui montaient parfois à 100. Il ne
poudes uns et des autres, et même s’embrassaient. Le vait s’agir d’une prime à la lenteur, car alors les
virus, en revanche, ne tolérait pas que les serveurs piétons n’auraient pas dû subir de leur côté les
comme les clients se lèvent à l’intérieur de l’éta- avanies du virus.
blissement. Ivre de rage, il ne pouvait alors s’em- Les caprices du Covid-19 ne s’arrêtaient pas là.
pêcher de les attaquer, d’où l’obligation pour ces Il tolérait les rassemblements de 5 000 personnes CHAPO WEBederniers de porter un masque. Ou de s’asseoir. D’où mais, à la 5 001 , se mettait en rogne, déclenchait
venait, chez le virus, cette hargne contre tout bu- ses foudres. Dans les théâtres et les cinémas, le
veur ou mangeur debout ? S’expliquait-elle par un virus était aux aguets, d’où l’importance,
soulicomplexe d’infériorité, le Covid-19 étant de petite gnée par les autorités médicales et autres, de
portaille, même quand il se levait ? ter un masque. Dès que le film ou la pièce
Le virus avait en outre une dent contre les pié- démarrait tout le monde dans le public enlevait
tons. Reprochait-il à ceux-ci leur côté flâneur, dé- son masque, peut-être parce que le virus regardait
sœuvré, désinvolte, ironique ? En un mot : citadin. le spectacle, lui aussi.
Les promeneurs de Paris ou de toute autre grande Autre constatation dérangeante, qui confirmait
ville française devaient se munir d’un masque, faute le caractère fantasque du Covid : il n’avait rien
de quoi ils seraient victimes du Covid. Ce dernier contre l’usage du tabac, pourtant vilipendé en
Euavait en revanche de l’indulgence pour les cyclistes, rope depuis une vingtaine d’années. Était-il
luise contentant de les regarder passer sans chercher même un ancien fumeur controversé revenu parmi
à leur nuire, d’où la liberté, pour eux, de rouler sans nous pour assouvir son désir de vengeance ? Du
masque. Il avait pour les uti- coup, les fumeurs étaient,
lisateurs du vélo une indul- avec les mangeurs de glaces
gence due sans doute, chez ou de sandwichs, les seuls
un virus randonneur ayant citoyens autorisés à
marparcouru le monde en cher dans la ville sans
quelques mois, au respect masque. Et il faudra
aborde l’effort physique. Le virus der un jour le sujet de la
préférait les sportifs qui se sexualité du virus, qui
semdonnent du mal aux pas- blait lui poser un sérieux
sants qui se la coulent douce. problème §
Fin août, dans les rues de Paris.
Le virus préférait les sportifs qui se donnent du mal
aux passants qui se la coulent douce.
Le Point 2507 | 10 septembre 2020 | 9
MYRIAM TIRLER/HANS LUCAS/AFPÉDITORIAUX
La relance, c’est bien,
le vaccin, c’est mieux
La baisse des taxes sur les entreprises va dans rostat, presque autant que dans tout le reste de l’Union
eurole bon sens pour sortir de la récession. Mais seul péenne, Allemagne comprise ! Leur baisse de 10 milliards par an,
un retour de la confiance ferait vraiment le job. en 2021 puis 2022, reste modeste mais justifie à elle seule le plan
de relance. C’est l’unique mesure susceptible d’améliorer les
comptes de résultat et, par voie de conséquence, d’enrayer un par Luc de Barochez
tant soit peu la poursuite des délocalisations industrielles.
n l’absence de contrainte européenne, desserrée par Bruxelles Ceux qui stigmatisent le « cadeau » qui serait offert là aux en-E pour cause de pandémie, on pouvait craindre le pire du plan treprises doivent comprendre que les impôts réglés par les
sode relance de l’économie française. La valse des milliards d’argent ciétés sont répercutés, en bout de chaîne, sur des personnes en
public qu’il met en branle donne le tournis. D’autant plus que chair et en os : le consommateur, qui doit débourser davantage
le projet s’accompagne de la résurrection du Plan, une usine à pour acheter son produit, le salarié, moins bien payé, voire le
gaz dont le parfum soviétique fait frémir – sans même mention- chômeur, qui peine à retrouver un emploi si les entreprises
emner que son haut-commissariat a été confié à François Bayrou. bauchent moins pour cause de compétitivité dégradée.
Et pourtant, quand on le compare à ceux de nos grands voi- Le plan met l’accent, à raison, sur la sphère privée plutôt que
sins, le plan de relance français se défend honorablement. Cali- sur les emplois publics. Les entreprises privées, déjà très
endetbré à 100 milliards d’euros sur deux ans, il mobilise 4 % de notre tées, ont le plus souffert de la terrible récession engendrée par le
produit national brut annuel. En proportion, c’est un peu plus confinement ; elles risquent de mettre la clé sous la porte par
milqu’outre-Rhin. Surtout, et contrairement à ce que font nos voi- liers dans les mois qui viennent. Jean Castex a raison également
sins, il ne s’agit pas seulement d’un paquet conjoncturel destiné de mettre le paquet sur l’investissement plutôt que sur la
consomà relancer la demande post-confinement, mais d’un ensemble
de mesures réformatrices. Elles feront vraiment du bien à
l’économie française si elles sont maintenues sur le long terme. Un vaccin coûterait moins
La mieux venue d’entre elles est la diminution des impôts de cher, il aurait plus d’effets
production, ces taxes qui frappent les entreprises sans lien avec
positifs, et il donnerait moins leurs profits. La France est championne du monde en la matière :
ces impôts totalisaient 109 milliards d’euros en 2018, selon Eu- de mauvaises habitudes.
Pour être en bonne santé, proposez 5 lois et décrets par jour.
10 | 10 septembre 2020 | Le Point 2507
ILLUSTRATION : JEAN POUR « LE POINT »mation. Avec plus d’argent, les ménages français ne feraient
qu’enrichir Amazon, Apple ou les entreprises d’État chinoises,
alors même qu’ils ont épargné comme jamais ces derniers mois
et que la plupart d’entre eux ne manquent pas de liquidités.
Si le plan est malin, il est aussi révélateur de notre manque de
marge de manœuvre financière. Il ne consacre par exemple que
2 milliards à la formation professionnelle, alors même que
l’inadéquation des compétences est une des grandes faiblesses de
l’économie française et que la crise va rendre les reconversions
encore plus urgentes. On paie là le prix de l’absence de réformes
structurelles depuis des années, d’une sphère publique obèse, et
de déficits cumulés excessifs qui ont conduit la France à un
niveau d’endettement public inouï.
En fin de compte, le succès de la relance dépendra surtout du
retour de la confiance des entreprises et des ménages. Le choc
provoqué par la contraction d’environ 10 % du produit intérieur
brut cette année n’a pas encore produit tous ses effets délétères,
surtout en cas de reconfinement. Le soutien public reste indis- Batman ! Grand fou !
pensable mais il est contre-productif à terme, car, plus il se
prolonge, plus il retarde le nécessaire ajustement structurel. Dans se faire une idée du manque à gagner total et mieux comprendre
l’immédiat, le facteur qui aiderait le mieux à reprendre confiance l’humeur morose des patrons de restaurant.
serait l’arrivée d’un vaccin contre le Covid-19. Il coûterait moins Si tous les pays sont touchés par l’arrêt des migrations de
vacher que le plan de relance, il aurait plus d’effets positifs, et il canciers, certains le sont plus que d’autres, au premier rang
desdonnerait moins de mauvaises habitudes. Et pour le produire, quels, en Europe, ceux du Sud, où le poids du tourisme dans le
on compte sur l’initiative privée, pas sur les plans de l’État § PIB, directement fonction du taux d’ensoleillement, y est bien
plus élevé que dans ceux du Nord : plus de 20 % en Grèce, 13 %
en Italie, 11 % en Espagne, 8 % en France, contre seulement 4 %
en Allemagne et 3 % en République tchèque. À elles seules, ces
différences expliquent d’ailleurs en grande partie les écarts de la Le syndrome récession attendue cette année : 6 % de recul du PIB en Allemagne,
12 % en Espagne. Les économistes parlent de « maladie
hollandaise » ou de « syndrome néerlandais » pour évoquer les consé-de la tour Eiffel quences négatives, pour un pays, d’une rente tirée de
l’exploitation de matières premières. L’expression trouve son
origine dans la découverte aux Pays-Bas, à la fin des années 1950,
C’est l’envers d’une jolie carte postale : les pays d’importants gisements de gaz naturel en mer du Nord, laquelle
qui ont tout misé sur le tourisme au détriment de fut suivie d’un effondrement de la compétitivité des entreprises
l’industrie souffrent davantage de la pandémie. manufacturières et d’une désindustrialisation massive du pays.
« Syndrome de la tour Eiffel » ou « maladie du Club Med »
pourraient à leur tour désigner les effets pervers de la rente tou-par Pierre-Antoine Delhommais ristique dans les économies d’Europe du Sud, où la quantité de
vec des pertes de revenus qui pourraient dépasser cette an- biens industriels produits est inversement proportionnelle au A née, à l’échelle mondiale, les 1 000 milliards de dollars, le sec- nombre de vacanciers étrangers bronzant sur les plages. Selon
teur du tourisme est l’une des grandes victimes économiques de l’OCDE, la part de l’industrie dans la valeur ajoutée totale se
sila pandémie de Covid-19. Se promener dans les rues de Paris per- tue à 29,2 % en République tchèque et 24,3 % en Allemagne,
met de mesurer concrètement l’ampleur du désastre : les ter- contre 15,8 % en Espagne et 14,8 % en Grèce. Elle est de
seulerasses de café ont cessé d’être polyglottes, les groupes de Chinois ment 13,5 % en France, où elle a baissé de 7 points depuis 1990.
défilant à pas rapide derrière leur guide porte-drapeau ont dis- On a trouvé plus judicieux chez nous – depuis des décennies –
paru. Vingt-deux millions de séjours de touristes étrangers avaient d’aménager des chambres d’hôtes plutôt que de construire des
été recensés en 2019 dans la capitale, générant 14,5 milliards d’eu- usines, de dépenser de l’argent public dans la restauration de
ros de recettes. Il suffit de savoir que depuis sa réouverture, fin châteaux plutôt que dans la recherche biomédicale.
juin, la tour Eiffel accueille seulement un peu plus de 2 000 tou- L’industrie touristique a certes l’immense avantage de ne
ristes étrangers par jour, contre près de 20 000 l’été dernier, pour pas être délocalisable, mais elle présente en revanche de gros
défauts structurels. Celui d’abord d’être difficilement
compatible avec les nouvelles préoccupations environnementales : il
On a trouvé plus judicieux est à cet égard paradoxal que la très écologique Anne Hidalgo
répète sans cesse sa fierté que « Paris soit la destination préférée en France d’aménager
des voyageurs du monde » alors que leur transport par avion
dedes chambres d’hôtes plutôt puis la Chine ou les États-Unis est une véritable catastrophe en
que de construire des usines. matière de bilan carbone. …
Le Point 2507 | 10 septembre 2020 | 11
ILLUSTRATION: TARTRAIS POUR « LE POINT »ÉDITORIAUX
… Un autre défaut majeur du tourisme est de tourner psy- Mais force est de constater qu’Abe a échoué sur l’essentiel. Les
chologiquement un pays vers le passé, vers la gestion paresseuse Abenomics n’ont pas permis de casser la dynamique de la
déflade ses beautés naturelles et de ses richesses patrimoniales plu- tion car la politique monétaire et budgétaire
ultra-expansiontôt que vers des investissements à risque mais prometteurs, dans niste n’a pas été accompagnée de réformes structurelles. La
des start-up technologiques porteuses d’innovations exportables croissance potentielle reste très faible (0,85 %) en raison de la
et de forte croissance. Dans son roman La Carte et le Territoire, chute de la démographie, de la faiblesse des gains de producti-
Michel Houellebecq décrivait l’avenir économique d’une France vité et de la gigantesque dette publique de 250 % du PIB,
auxdevenue une sorte de vaste musée et vivant pour l’essentiel des quels s’ajoutent la multiplication des catastrophes naturelles et
recettes tirées de la venue de touristes étrangers. Il y voyait d’ail- la guerre commerciale lancée par Donald Trump, qui pèse sur
leurs un modèle plutôt rassurant car offrant selon lui « une résis- les exportations. Le pouvoir d’achat et le plein-emploi ne sont
tance remarquable » aux grandes crises économiques et financières maintenus que par la baisse de la population active de 500 000
permondiales. L’imagination du romancier n’avait pas été jusqu’à sonnes par an et le départ en retraite de millions de
baby-booanticiper l’épidémie de Covid-19 § mers. L’inflation n’a jamais atteint la cible de 2 % par an.
L ’écart avec la Chine de Xi Jinping, arrivé au pouvoir en même
temps que Shinzo Abe, n’a cessé de se creuser. Le Japon est
dépassé sur le plan économique et technologique par Pékin. Il reste
le premier investisseur étranger en Chine, qui s’affirme plus que Japon, l’empire jamais comme une zone de production et un marché vital pour
ses grands groupes, mais peine à contrer la volonté de Pékin
d’organiser l’intégration de la zone Asie-Pacifique. Il se replie sur lui-du Soleil couchant même au moment où la Chine devient une puissance mondiale.
Le Japon constitue l’une des cibles privilégiées du
nationalisme et de l’impérialisme chinois, notamment dans son
entreSi le Premier ministre démissionnaire Shinzo Abe prise d’annexion de la mer de Chine du Sud. Or Shinzo Abe n’est
a su maintenir le rang de son pays, les défis restent pas parvenu à desserrer l’étau de Pékin, qui se déploie tant sur le
immenses, notamment face à Xi Jinping. terrain militaire qu’à travers les nouvelles routes de la soie. Sur
le plan stratégique, le Japon dépend de la garantie de sécurité des
États-Unis, profondément fragilisée comme l’ont montré les dis-par Nicolas Baverez cussions engagées par Donald Trump avec la Corée du Nord.
hinzo Abe a annoncé le 28 août sa démission du poste de Pre- Dans le même temps, en dépit de son réarmement et d’un bud-Smier ministre qu’il occupait depuis huit ans, pour raisons get porté à 50 milliards de dollars, le Japon ne peut prétendre à
médicales. Il met ainsi un terme au mandat le plus long d’un l’autonomie pour assurer sa sécurité, faute de révision de sa
chef de gouvernement au Japon depuis 1945. Ce record, en rup- Constitution pacifiste. Sur le plan diplomatique, enfin, le Japon
ture avec l’instabilité chronique qui constitue l’un des fléaux d’Abe s’est rapproché de l’Inde de Modi mais a échoué à conclure
de la politique japonaise, ne lui a cependant permis ni de ré- un traité de paix avec la Russie comme à fédérer les démocraties
soudre les problèmes structurels de l’archipel, ni de relever le d’Asie, en raison de l’exacerbation des conflits mémoriels avec
défi de la Chine de Xi Jinping. la Corée du Sud, qui font le jeu de Pékin et de Pyongyang.
Quand il revient au pouvoir en décembre 2012, Shinzo Abe Il paraît difficile au probable successeur d’ Abe, Y oshihide Suga,
entend sortir l’archipel de son immobilisme et de son lent dé- de faire mieux que son mentor. L ’effondrement démographique,
clin. Et ce autour de trois priorités : la lutte contre la déflation la pénurie de main-d’œuvre et la persistance des pressions
déflagrâce aux « Abenomics » ; l’endiguement de l’expansion de la tionnistes ne laissent d’autre choix que de poursuivre la
stratéChine ; la restauration d’une pleine souveraineté grâce à la révi- gie de l’hélicoptère monétaire et la fuite en avant dans
sion de la Constitution – notamment de son article 9, qui dispose l’endettement public, dès lors que les Japonais refusent
l’ouverque « le peuple japonais renonce à jamais à la guerre ou à l’usage de ture de l’archipel pour préserver sa cohésion et sa culture. Le
desla force comme moyen de règlement des conflits ». tin du Japon continuera à dépendre largement de l’évolution de
Le bilan de Shinzo Abe est loin d’être indigent. Le Japon reste la guerre froide entre les États-Unis et la Chine.
la troisième économie du monde avec un PIB de près de 5 000 mil- Les incertitudes qui entourent le report à 2021 des Jeux
olymliards de dollars et demeure à la pointe de l’innovation. Il a mon- piques de Tokyo, qui devaient servir de vitrine à la technologie
tré une remarquable résilience, tant pour surmonter la nipponne, symbolisent les vents contraires qu’affronte le Japon.
catastrophe de Fukushima que pour lutter contre le Covid-19, Avec l’accession au trône de l’empereur Naruhito, il s’est engagé
puisque l’archipel ne recensait que 70 000 cas et 1 330 morts dans l’ère Reiwa, qui renvoie à la paix, à l’ordre et à l’harmonie.
début septembre. Pour être historique, la récession de 7,8 % au Autant de notions qui semblent de plus en plus étrangères au
edeuxième trimestre 2020 est inférieure à la moyenne des pays monde du XXI siècle §
développés (9,8 %). Enfin, le mandat de Shinzo Abe a été
télescopé par la dérive des États-Unis sous Donald Trump, le
formidable espace stratégique ouvert à la Chine par le tournant L’étau de Pékin se déploie
nationaliste et protectionniste de l’Amérique – en particulier tant sur le terrain militaire
avec la liquidation du pacte transpacifique – ou encore
l’imqu’à travers les nouvelles passe prévisible à laquelle a conduit la stratégie mort-née
d’ouverture vers la Corée du Nord. routes de la soie.
12 | 10 septembre 2020 | Le Point 2507REVENEZ AU MONDE
CROISIÈRES ANTARCTIQUE
(1)Novembre 2020 - Février 2021 à partir de 8 240 €
Baleines, colonies de manchots, paysages de glace
emblématiques… Embarquez pour une expédition
à la découverte du mythique Continent Blanc.
Contactez votre agent de voyage ou appelez le 09 77 43 16 18. Plus d’informations sur www.ponant.com/serenite. (1)Tarif par personne sur base occupation double, 12 jours/10 nuits à bord.
Vols Santiago/Ushuaia/Santiago, transferts, taxes portuaires et aériennes inclus. Pré croisière «Nuit à Santiago» inclus. Document non contractuel. Droits réservés.© Studio PONANT - Violette Vauchelle. IM013120040.Le point de la semaine
PAR MICHEL REVOL, FABIEN ROLAND-LÉVY ET LES SERVICES DU « POINT »
EN FORME
Laurent Guimier
49 ans - Le journaliste, passé
par la presse écrite et la radio,
est nommé par Delphine
Ernotte directeur de
l’information de France Télévisions.
Marie-Hélène Lafon
57 ans - L’écrivaine est
couronnée par le prix des
Libraires de Nancy-Le Point
Jean Castex, Bruno Le Maire, Barbara pour Histoire du fils
(BuchetPompili, Élisabeth Borne et Clément Chastel), une saga qui se
Beaune, à Paris, le 3 septembre.déploie entre 1908 et 2008.
Romain Mouton
36 ans – Le Forum de Giverny Castex commence
sur la responsabilité sociale
des entreprises, qu’il orga- déjà à en agacer certains
nise, s’impose comme un
r endez-vous majeur. Il a reçu « Il tire la couverture à lui ! » « Il devrait insister sur le “nous”,
cette année cinq ministres.
pas sur le “je” ; or il ne cite presque jamais ses ministres. » Dans
certains cabinets ministériels, et parfois même dans le
EN PANNE bureau d’un ministre, on commence à persifler sur le
Ferdinand Bernhard comportement du Premier ministre. Bruno Le Maire, qui
68 ans – Le maire de Sanary- jure ne pas en prendre ombrage, a ainsi dû batailler en sur-Mer (Var) a été condamné
à trois ans de prison, dont coulisse pour se faire de la place dans le plan de com’ sur
six mois ferme, pour une série le plan de relance, dévoilé par Jean Castex. Moralité,
sed’infractions économiques
lon un important ministre : « Certains avaient parfois du et financières.
mal avec Édouard Philippe, mais ils vont voir avec Jean C astex,
Cyril Hanouna qui ne leur laissera pas autant de place ! » § N. S.
45 ans - La société de
l’animateur est condamnée
à verser 17 585 euros à un
Quand Darmanin tweete trop viteancien régisseur de l’émission
Le 3 septembre, le ministre de l’Intérieur écrivait dans un tweet : « Un poli-Touche pas à mon poste.
cier hors service des Yvelines a été sérieusement blessé en tentant d’interpeller un
suspect.[…] Je lui apporte tout mon soutien. Le dévouement de nos forces de l’ordre
Josiane Chevalier mérite le plus grand respect. @PoliceNat78 ». Dans la nuit précédente, à
64 ans – La justice a obligé la Trappes, le policier, décrit comme une armoire à glace, a été traîné au sol
préfète du Bas-Rhin à revoir par la voiture du « suspect ». Le problème est que ce dernier n’est pas du tout
son arrêté qui imposait le port suspect et qu’il aurait pris peur, croyant à une agression. Le policier s’était
généralisé du masque à trompé de « client ». Le parquet de Versailles a ouvert deux enquêtes : l’une
Strasbourg et dans 12 autres pour le policier suspecté de violence et l’autre contre l’interpellé.
Darmavilles du département. nin, lui, risque d’être suspecté de tweeter un peu trop rapidement… A. Z.
14 | 10 septembre 2020 | Le Point 2507
DOMINIQUE LERICHE/NICE MATIN/MAXPPP – JACQUES WITT/SIPA – IBO/SIPA – JOSIANE CHEVALIER/L’EST REPUBLICAIN/MAXPP – JL PAILLE 2017/SP – IP3 PRESS/MAXPPP – HENRI COLLOT/SIPAn
h
e
a
i
l
d
K
l

e
n
n
y
n
t
s
s
l
s
u
i
r
o
l
a
n
u
o
a
s
é
l
l
b
l
p
n
l
i
y
o
l
u
p
a
u
l
y
s
u
a
b
i
o
o
a
p
V
m
o
l
H

F
a
A
r
R
m
H
o
J
u
l


t
F

a


e
s

J
s
J
e
l
Pécresse LE CHIFFRE
ne connaît LES PRIMAIRES, UN SYSTÈME PAS SI NULDE PIERRE-ANTOINE pas son
DELHOMMAIS adversaire…
À part les deux gadins Qui sera tête 13 % de liste pour historiques d’Eva Joly puis de
de la population adulte LREM
Benoît Hamon, les primaires mondiale est obèse aux régionales de mars en
Selon l’OMS, c’est dans l’État Île-de-France face à Valérie présidentielles n’ont pas si
insulaire d’Océanie de Nauru que Pécresse ? Jean-Michel mal fonctionné, la preuve :cette proportion est la plus élevée Blanquer a décliné. « De
(61 %), très loin devant le Koweït toute façon, Emmanuel
(37,9 %) et les États-Unis (36,2 %), Macron pensait que c’était une
Résultats Résultat pays où cette part a triplé depuis mauvaise idée », confie un
de la de la 1975. À cette date, la France pilier de la majorité. Gabriel
primaire présidentiellecomptait seulement 8,8 % Attal, porte-parole du
d’obèses, 21,6 % actuellement. gouvernement, est intéressé
À l’autre bout de l’échelle, on ne pour être la locomotive dans
recense que 2,1 % d’adultes obèses les Hauts-de-Seine, et
au Vietnam, 3,6 % au Bangladesh Emmanuelle Wargon, 47,3 %
et 3,9 % en Inde. ministre déléguée au 1995 (Chirac34 %Logement, dans le
Val-deélu)Marne. Mais quel leader
La République régional ? « Pourquoi pas 65 %
divise l’Élysée Aurore Bergé ?, plaide un élu
La célébration par Emmanuel francilien LREM. Au moins,
eMacron du 150 anniversaire c’est un vrai pitbull. » 21 %
de la République, privilégiant 2007 46,9 %
1870 au détriment de 1792,
(Sarkozy élu)divise l’entourage … mais a déjà son QG
présidentiel. Certains Valérie Pécresse compte bien
18,5 % 61 % reprochent au « conseiller prendre son temps en vue
mémoire », Bruno Roger-Petit, des élections régionales de
de « ne pas faire de l’histoire mars 2021. La présidente de
mais de l’idéologie. Comme la région Île-de-France ne 51,6 %
Patrick Buisson auprès de lancera pas sa campagne 2011 (François 43,4 %Nicolas Sarkozy, ces mauvais pour tenter de décrocher un Hollande élu)
génies ont le même mantra : deuxième mandat avant le
56,6 %pour eux, il faut s’affranchir des mois de janvier. Une bonne
historiens ». « Cela fait cent chose de faite : elle a déjà
cinquante ans que la République trouvé son siège de
existe de manière continue, y campagne. Valérie Pécresse 2011
compris son esprit, qui vivait s’installera au QG de Libres !, 41,3 % 2,3 %
avec de Gaulle entre 1940 et son parti, dans le
e44… » plaide Roger-Petit. 7 arrondissement de Paris.
58 %
« L’écriture 20 %
2016inclusive est (Macron
33,5 % élu)une démarche
66,5 %élitiste. »
Roselyne Bachelot, ministre
de la Culture, se prononçant
contre cette forme 2017 6,3 %
d’écriture 41,3 % (Macron élu)« horriblement
compliquée » (LCI,
6 septembre). 58,6 %
Le Point 2507 | 10 septembre 2020 | 15


e
S

s
m
t
i
H
e
a
a
u

n
n
n
i
o

e
l
n
v
n
i
E
i
n
o
t
ç
è
o
e
t
u

î
a
o
ç
E
a
l
c
i
n
r
r
o
q
l
i
r
o
n
i
a
u
i
M
a
A
L
n
n
g
N
a
r
a
n
M
e
e
é
r
i
L
F
AFP (X6) – DPA/AFP (X4) – STEPHANE DE SAKUTIN/AFP – LAFARGUE RAPHAEL/ABACA
B
F
S
H
m
o
D