Le Point du 14-02-2021
100 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Le Point du 14-02-2021

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
100 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 14 février 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 23 Mo

Exrait

Les Indégivrables Trappes Le professeur L’odyssée du
débarquent au « Point » menacé par les islamistes masseur de Himmler
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 11 février 2021 n° 2530 - 5 €
Dette
Le poker géant
Combien de temps peut-on tenir ?
Comment la France s’en est sortie dans l’Histoire
Pourquoi nos enfants paieront
LE POINT N° 2530 § DETTE, LE POKER GÉANT § LES INDÉGIVRABLES DÉBARQUENT AU « POINT » § TRAPPES : LE PROFESSEUR MENACÉ PAR LES ISLAMISTES § L’ODYSSÉE DU MASSEUR DE HIMMLER
ALLEMAGNE : 6,10 € - BENELUX : 5,30 € - CANADA : 8,30 $CAN – SUISSE : 7,20 CHF - DOM : 5,20 € - TOM : 920 CPF - ESPAGNE/GRÈCE/ITALIE/PORTUGAL CONTINENTAL : 5,50 € - MAROC : 48 MAD – TUNISIE : 9 TND - CÔTE D’IVOIRE/CAMEROUN/GABON/SÉNÉGAL : 3 900 CFA
L 13780 - 2530 - F: 5,00
JOHN M. LUND/PHOTOGRAPHY GETTY IMAGES. JACQUES LOÏC/PHOTONONSTOP. ÉLODIE GRÉGOIRE POUR « LE POINT ». DAINA LE LARDIC/ISOPIX/SIPA. DAGMAR SCHWELLE/LAIF-RÉA. XAVIER GORCEeLE POINT • DPPR + 5 mm • 410 x 265 mm • Remise le 18/12/2020 • Parution du 11/02/2021 • Repasse 25/02 • Empl. 2 DP d’ouverture • [Page Gauche] pgi • BAT LE PO
DÉPASSEZ VOS HORIZONS
NOUVEAU 5008
7 PLACES
PEUGEOT i-Cockpit® AVEC SYSTÈME DE VISION DE NUIT*
CONDUITE SEMI-AUTONOME*
e3 RANG MODULABLE*
Achetez sur store.peugeot.fr
* De série, en option ou indisponible selon les versions.
(1) (1) Consommation mixte WLTP (l/100 km) : de 5 à 7,2. Émissions de CO WLTP (g/km) : de 132 à 163. 2
(1) Les valeurs de consommation de carburant, d’émissions de CO et d’autonomie indiquées sont conformes à la procédure d’essai WLTP sur la base de laquelle sont 2
réceptionnés les véhicules neufs depuis le 01/09/2018. Cette procédure WLTP remplace le cycle européen de conduite (NEDC) qui était la procédure d’essai utilisée
précédemment. Les conditions d’essai étant plus réalistes, la consommation de carburant et les émissions de CO mesurées selon la procédure WLTP sont, dans de nombreux 2
PEUG_2011248_5008_DP_410x265_LePoint.indd 1 17/12/2020 17:33e eLE POINT • DPPR + 5 mm • 410 x 265 mm • Remise le 18/12/2020 • Parution du 11/02/2021 • Repasse 25/02 • Empl. 2 DP d’ouverture • [Page Gauche] pgi • BBATAT LE POINT • DPPR + 5 mm • 410 x 265 mm • Remise le 18/12/2020 • Parution du 11/02/2021 • Repasse 25/02 • Empl. 2 DP d’ouverture • [Page Droite] pgi • BAT
DÉPASSEZ VOS HORIZONS
NOUVEAU 5008
7 PLACES
PEUGEOT i-Cockpit® AVEC SYSTÈME DE VISION DE NUIT*
CONDUITE SEMI-AUTONOME*
e3 RANG MODULABLE*
Achetez sur store.peugeot.fr
* De série, en option ou indisponible selon les versions.
(1) (1) Consommation mixte WLTP (l/100 km) : de 5 à 7,2. Émissions de CO WLTP (g/km) : de 132 à 163. cas, plus élevées que celles mesurées selon la procédure NEDC. Les valeurs de consommation de carburant, d’émissions de CO et d’autonomie peuvent varier en fonction des 2 2
(1) Les valeurs de consommation de carburant, d’émissions de CO et d’autonomie indiquées sont conformes à la procédure d’essai WLTP sur la base de laquelle sont conditions réelles d’utilisation et de différents facteurs, tels que : la fréquence de recharge, le style de conduite, la vitesse, les équipements spécifiques, les options, les types 2
réceptionnés les véhicules neufs depuis le 01/09/2018. Cette procédure WLTP remplace le cycle européen de conduite (NEDC) qui était la procédure d’essai utilisée de pneumatiques, la température extérieure et le confort thermique à bord du véhicule. Veillez à vous rapprocher de votre point de vente pour plus de renseignements. Plus
précédemment. Les conditions d’essai étant plus réalistes, la consommation de carburant et les émissions de CO mesurées selon la procédure WLTP sont, dans de nombreux d’informations sur peugeot.fr2
PEUG_2011248_5008_DP_410x265_LePoint.indd 1 17/12/2020 17:33 PEUG_2011248_5008_DP_410x265_LePoint.indd 2 17/12/2020 17:33Liste points de vente 
isabellelanglois.comL’éditorial de Franz-Olivier Giesbert
Le spectre d’une France « racisée »
Si le souverainisme avait une raison d’être, démie. Mais vaut-il mieux rester vivant grâce à un
en dehors de bloquer les virus aux frontières, ce se- confinement ou à un couvre-feu qu’être mort,
courait d’empêcher l’importation chez nous de ce qu’il vert de pelletées de terre, après avoir profité, jusqu’à
faut appeler la bêtise institutionnelle made in USA. son dernier souffle, de la liberté de circulation ? C’est
Que l’Amérique ne la garde-t-elle pas chez elle avec la question que ne peuvent plus se poser les 112 000
déle ginger ale, la salade de gélatine et les quelques rares cédés du coronavirus au Royaume-Uni, au moins
produits qu’elle n’a pas réussi à exporter chez nous ! 30 000 de plus qu’en France.
Il y a quelque chose de terrifiant à voir déferler sur
la France éternelle de Montaigne ou Hugo la mode « La liberté s’arrête où commence celle
des fadaises américaines standardisées, de la cancel des autres », disait jadis le penseur libéral (et fé -
TITRE WEBculture au Black Liv es Matter, avec leur haine de l’uni- ministe) John Stuart Mill. C’est ce que nous a confirmé
versalisme et leur culte de la proscription, la mise à la crise sanitaire, qui, pour quelque temps, aura fait
l’index, la réécriture de l’Histoire, qui nous ramènent passer en Occident, notamment en France, le groupe
aux temps noirs de l’Inquisition. devant l’individu, la société avant nos petites
personnes. Notre pays n’en est pas pour autant devenu
Plus question de « vivre ensemble ». Ça, l’État policier que décrit avec complaisance une
cerc’était le monde d’avant. Aujourd’hui, il faut « vivre taine moutonnaille médiatique qui, de toute
éviles uns contre les autres ». Faire des listes comme au dence, n’a jamais mis les pieds dans une dictature.
temps du maccarthysme de sinistre mémoire.
Ramener chacun à sa « race », au nom d’un antiracisme dé- Où sont les vraies victimes aujourd’hui ? CHAPO WEB
voyé. Multiplier les statistiques ethniques sur tous Femme de l’année 2020 pour le magazine américain
les sujets. C’est ainsi que se développe la « racisation » Time, icône de l’antiracisme et militante de la «
racide la société. sation » de la France, la charismatique Assa Traoré a
déclaré à l’hebdomadaire Jeune Afrique que « les hommes
Nous sommes en train de nous enfermer, noirs et arabes ne sont pas en sécurité en France ». « Les
avec quelques années de retard sur les É tats-Unis, jeunes filles blanches non plus (je sais de quoi je parle) »,
dans cette « vision morcelante et morcelée » des cultures lui a répondu du tac au tac l’intrépide Mila sur T witter.
humaines contre laquelle Claude Lévi-Strauss nous Et quid, chère Assa Traoré, des prêtres, des enfants
mettait en garde au milieu du siècle dernier dans juifs, de l’imam Chalghoumi, du professeur menacé
Race et histoire. Il est vrai que ce courant ne manque de Trappes et de tant d’autres ?
pas d’alliés puissants en France : la démagogie,
l’électoralisme, le panurgisme et l’espèce de langueur À l’heure où l’ignorance et l’inculture ne
monotone provoquée par la pandémie. cessent de faire des progrès, M. Mélenchon
a pu déclarer, sans choquer outre mesure, que la loi
Le coronavirus n’arrange rien, en effet. No n sur le séparatisme « stigmatisait » les musulmans et
seulement il sème la mort à un rythme soutenu parmi que c’était un « texte antimusulman ». Saperlipopette !
les populations non vaccinées, mais il s’attaque aussi Jadis gardien des valeurs républicaines, le chef de
à notre moral et à nos facultés de raisonnement. La France insoumise confond désormais musulman
R arement période n’aura été aussi favorable aux fake et islamiste, reprenant à son compte le théorème
dénews les plus absurdes ; ces derniers jours, elles pous- bile des islamo-gauchistes : « Tous les Arabes sont
musaient même comme des chanterelles après de grosses sulmans et tous les musulmans sont islamistes, donc tous
pluies. les anti-islamistes sont racistes. » Un raisonnement
ontologiquement « raciste » qui encloue les Arabes
Nos chers confrères de « The Economist », dans une religion et les enferme dans la bigoterie
excellent magazine économique, ont fait fort, dans djihadiste.
le genre : au terme d’une enquête au doigt mouillé,
baptisée pompeusement « rapport », ils ont fait perdre On a dit ici tout le scepticisme que peut
à la France son statut de « démocratie à part entière » inspirer la loi sur le séparatisme, s’ajoutant
eet l’ont reléguée à la 24 place, derrière la Norvège, la à l’empilement de tant d’autres qui n’étaient pas
apSuisse ou même la Grande-Bretagne. À peine mieux pliquées. Au moins marque-t-elle la volonté de
l’exéque la Turquie. Les fumistes ! cutif de mettre un terme au délitement de la France,
En cause : les restrictions sanitaires, notamment à sa lente racisation, à son éparpillement façon puzzle.
sur la liberté de se déplacer, pour faire face à la pan - On se souhaite bonne chance ! §
Le Point 2530 | 11 février 2021 | 5ÉDITO
La « brejnevisation » de la France
es Russes adorent raconter des blagues. Dans une biogra- et donc de la croissance. The Economist a même envisagé, il L phie de Leonid Brejnev signée Andreï Kozovoï qui vient y a quelques semaines, des années 2020 « rugissantes »…
de sortir (1), on en trouve une jolie, et d’époque : « Brejnev et En profitera-t-on ? Chez nous, la priorité est à
indemniCarter courent le cent mètres. Carter arrive le premier ; Brejnev le ser, sauver des eaux ; bref, « protéger ». La France n’est pas
rejoint bien après, à bout de souffle. Le lendemain, les journaux so- sans projets, mais le montant de la dette, contractée en
urviétiques annoncent triomphalement : “Leonid Ilitch Brejnev a rem- gence, ajoutée au stock préexistant, ne facilitera pas un
inporté la deuxième place d’honneur à l’épreuve reine du cent mètres. vestissement public à la hauteur des enjeux. Sans compter
Le président Carter arrive avant-dernier” »… le boulet bureaucratique, réglementaire, voire parfois
cultuSi l’on avait mauvais esprit, on rapprocherait cette anek- rel, qui nous est propre. Les propos de Katalin Kariko,
piondot – comme on dit en russe – de la saillie de notre Jean Cas- nière de l’ARN messager, tenus dans les colonnes du Point
tex national à propos de la campagne de vaccination, le voici trois semaines, devraient nous alarmer : « La France,
3 février dernier : « Nous avons atteint et même dépassé les pre- c’est un beau pays pour les vacances d’été. Mais essayez donc de
miers objectifs que nous avions fixés »… Tout est dans la formule comprendre pourquoi les Français ont dû venir ici, aux
États« premiers objectifs ». Unis ? Pourquoi Stéphane Bancel [le PDG de Moderna, NDLR]
La comparaison s’arrête à la tranche de rigolade, les sys- ne dirige pas une entreprise française en France pour mettre au
tèmes politiques – une dictature totalitaire et une démocra- point des vaccins ? Pourquoi il n’y a pas plus de sociétés comme
tie libérale – n’ont évidemment rien à voir. Toutefois, la lecture BioNTech en France ? » (2)
du Brejnev de Kozovoï instruit aussi sur un phénomène qui Face à une Amérique toujours résiliente, à une Asie
gaguette toutes sortes de régimes : le pro- lopante et, plus près de nous, à une
cessus de congélation politique. Com- Allemagne plus solvable, le
colmaJamais l’ancien héros de ment Brejnev, ce héros de la Grande tage et les adaptations
précautionGuerre patriotique, est-il devenu le neuses risquent de ne pas suffire.guerre, devenu un maître
symbole de la « glaciation », c’est-à- L’URSS de Brejnev, stagnante,
du Kremlin pragmatique dire de l’immobilisme ? confrontée à des problèmes de dettes
Emmanuel Macron a été élu sur extérieures – tiens, tiens – et à une dé-mais timoré, ne sut
une réputation d’intrépidité. En mographie déclinante, était en train
comment infléchir août 2017, il insistait encore, dans un de perdre la course face à l’Occident.
entretien au Point (n° 2347), sur la né- Jamais l’ancien héros de guerre, de-le sens de l’Histoire.
cessité de « renouer avec l’héroïsme po- venu un maître du Kremlin
pragmalitique ». Son livre de candidat, intitulé tique mais timoré, ne sut comment
Révolution (XO), était un manifeste de rupture avec le passé, infléchir le sens de l’Histoire. Il restera donc dans les livres,
avec la « normalité ». Le héros peut-il se fatiguer ? selon le terme de K ozovoï, un « antihéros ». Et Macron ? Il
seDes réformes audacieuses ont certes été menées à bien, rait temps, pour lui mais surtout pour la France, de
fomenpendant la première moitié de son mandat. C’était avant ter à nouveau des « rév olutions » § Étienne Gernelle
que les Gilets jaunes puis le coronavirus ne gèlent ces grands 1. « Brejnev. L’antihéros », d’Andreï Kozovoï (Perrin, 462 p., 24 €).
2. Le Point n° 2528, du 28 janvier 2021.travaux. Un seul d’entre eux a continué de progresser,
l’intégration européenne, avec le ralliement d’Angela Merkel
Les Indégivrables au « Point ». Les célèbres manchots à l’emprunt commun pour engager des projets de relance.
du dessinateur Xavier Gorce jaboteront désormais sur la Ce n’est pas rien.
banquise du Point : dans ce numéro (voir p. 14) et les suivants, Pourtant, aujourd’hui, l’heure est à colmater ce qui peut
ermais aussi, à partir du 1 mars, dans notre newsletter du soir. l’être. L’horizon du pays semble bouché par une crise
proToutes nos excuses, par avance, à ceux qui les jugent fonde, compensée par un arrosage généralisé d’argent public,
« offensants »…sans issue immédiate. Une perspective à rebours de la chasse
aux rentes et de la volonté de donner de l’air à la société qui
caractérisaient autrefois – cela paraît loin – son discours.
Ces derniers temps ont toutefois apporté quelques bonnes « Le Point des idées »
nouvelles, notamment du côté de la science. Les espoirs sus- Chaque vendredi, sur LCI,
cités par l’ARN en matière de santé ou par l’hydrogène, de 21 heures à 22 heures.
des Une émission proposée par LCI dans le domaine des transports, sont assez exaltants. En
et Le Point, animée par outre, cette nouvelle vague de progrès technologique
pourSonia Chironi et l’équipe du Point.rait bien – contrairement à la révolution numérique des
années 2010 – générer des gains de productivité substantiels,
6 | 11 février 2021 | Le Point 2530SOMMAIRE 2530
CULTURELes Indégivrables Trappes Le professeur L’odyssée du 26 débarquent au « Point » menacé par les islamistes masseur de Himmler
62 Récit (F. Kersaudy) : l’incroyable
odyssée du masseur de Himmler
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 11 février 2021 n° 2530 - 5 € 66 Polar (C. Férey) : dans « la ville
la plus pourrie du monde »
68 Récit (F. Aubenas) : rendre justice
69 Roman : Lapaque, le fils de Bernanos
70 Cinéma : dans le secret
de l’opération Napoléon
74 BrèvesDette
Le poker géant STYLE
Combien de temps peut-on tenir ? 76 Chanel N° 5 : quand le parfum
Comment la France s’en est sortie dans l’Histoire
Pourquoi nos enfants paieront devient un mythe
82 Mode : de la couture littéraire
84 Montre : Zenith Chronomaster
5 L’éditorial de Franz-Olivier Giesbert Sport… de précision
6 L’éditorial d’Étienne Gernelle 85 Auto : Citroën C4, fan des seventies
9 La chronique de Patrick Besson 86 Bien-être : complément
10 Les éditoriaux de Luc de Barochez, d’alimentation direct
Pierre-Antoine Delhommais,
Nicolas Baverez 88 Le bloc-notes de Bernard-Henri Lévy
90 Jeux : Bridge & Mots croisés
LE POINT DE LA SEMAINE
14 Le parjure d’Anticor
LE POSTILLON
EN COUVERTURE 91 Les « 20 % », nouvelle fracture
26 Dette : le poker géant française, par Sébastien Le Fol
30 De Louis XIV à Macron, 91 Hubert Védrine : « L’“irrealpolitik”
histoire d’une addiction française vire parfois au fanatisme »
36 Jacques de Larosière : 94 Mario Vargas Llosa : « Les esprits
« Même financée à 0 %, vraiment libres remettent tout
la dette existe toujours » en question »
96 Monique Dagnaud, Jean-Laurent
MONDE Cassely : comment les surdiplômés
38 Au Brésil, la samba contre le Covid transforment la France
98  Canapé vs révolutions,
SOCIÉTÉ par Kamel Daoud
44 Le cri désespéré du professeur
de Trappes
Le Point is published weekly by Société d’exploitation de l’hebdo­50 Anglais, la nouvelle fracture
madaire Le Point­Sebdo – 1, boulevard Victor, 75015 Paris, France. idéologique The US subscription price is $ 200. Airfreight and mailing in the
USA by : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite 115­117, J.F.K.
Int’l Airport, Jamaica, NY 11430. Periodical
ÉCONOMIE postage pending at Jamaica Post Office 11431.
US POSTMASTER : send address change to : 52 Bertrand Badré,
IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite
l’apôtre de la finance verte 115­117, J.F.K. Int’l Airport, a Jamaica, NY 11430.
Copyright Le Point 2021. Origine géographique 57 État-major : Webhelp
du papier : Allemagne, Autriche, Italie. Taux de
fibres recyclées : 0 %. Certification des fibres :
PEFC. Eutrophisation 2017 : 0,013 kg/T SCIENCES
équivalent phosphore. - PRINTED IN FRANCE -
58 Tahar Amari, « Monsieur Soleil » Un encart abonnement jeté (ventes).
À nos abonnés
Poursuivez votre lecture et accédez gratuitement à tous
nos c ontenus en ligne sur le site lepoint.fr ou l’application Le Point.
Créez votre compte lepoint.fr à l’aide de votre numéro d’abonné,
imprimé sur l’emballage de votre journal. Scannez ce QR code
pour vous connecter
facilement
LHOMME_ROCHAS_DUO_MODEL_ADV_414_64x265_LE_POINT_PSO_LWC.indd 1 18/02/2020 17:56
JOHN M. LUND/PHOTOGRAPHY GETTY IMAGES. JACQUES LOÏC/PHOTONONSTOP. ÉLODIE GRÉGOIRE POUR « LE POINT ». DAINA LE LARDIC/ISOPIX/SIPA. DAGMAR SCHWELLE/LAIF-RÉA. XAVIER GORCEDe la même auteureBeau masque
Patrick Besson
aintenant que tout le monde porte un la rue, tel l’atterrissage d’une soucoupe volante
masque – sauf peut-être dans le nord de sur la place des Abbesses. Les seules personnes M Paris, de Marseille et de Nice –, on a l’im- chez qui le non-port du masque ne nous surprend
pression qu’il a disparu. Éclipsé par les trois nou- pas sont les SDF. N’ayant rien, pourquoi
auvelles vedettes de l’épidémie : la variante raient-ils un masque ? On les appelle désormais
sud-africaine, l’anglaise et le vaccin. Il semblerait les SMF : les sans masque fixe. L’un d’eux m’a
TITRE WEBque le masque, champion des gestes barrières du abordé il y a quelques jours, place de Clichy. Il m’a
jour où il devint obligatoire, soit désormais relé- traité de « people », peut-être parce que j’étais au
gué au magasin des accessoires anodins. Pas une téléphone. Nous avons eu une petite altercation
fois dans les médias, fidèles relais du Premier mi- qui s’est terminée en ébauche de bousculade. Bien
nistre Castex et du président Macron, n’est évo- sûr, il ne portait pas de masque et soudain son
viqué le jour où nous pourrons, avec un grand ouf sage haineux, déformé par la misère, m’a paru
nasal, l’enlever dans la rue, au bureau ou dans les plus humain que tous les passants masqués qui
magasins. Le masque a gagné droit de cité sur nous entouraient.
toute la terre, pour un temps indéterminé et peut- Quand les bars et les restaurants ouvriront, ça
être pour toujours. Son port est si naturel, si ré- nous fera tout drôle de rouvrir la bouche, et donc CHAPO WEB
pandu, si indiscutable que le non-port du masque, d’enlever notre masque. On se sentira nu sans lui,
par sa rareté, se transforme en infraction presque exposé à tous les dangers de l’atmosphère. On
rerisible. Passer à pied sans masque devant une voi- verra le visage des filles dont on ne voit plus,
deture de police occupée par quatre agents masqués puis des mois, que les yeux, les cheveux et les
ne provoquera chez eux qu’un étonnement froid, jambes. Cette barbe de huit jours, mise à la mode
presque méprisant. Il leur en faudrait davantage par Ernest Hemingway au large de Key West dans
pour qu’ils sortent de leur véhicule surchauffé. les années 50 du siècle dernier, refleurira chez les
Le masque est porté par tant de gens que, lors- hommes de moins de 75 ans. Quand on entre
masqu’on croise quelqu’un qui n’en a pas, une vague qué chez un commerçant, on le sent sur le
quipanique s’empare de nous, comme si on se trou- vive, surtout si c’est un commerce de luxe. Il ne
vait en présence d’un extraterrestre. Tout est prêt sait pas à qui il parle, ni si on vient pour lui
achepour que nous allions sur Mars, peut-être que tout ter ou lui voler quelque chose. Si on avait dit à
est prêt sur Mars pour que les Martiens viennent Mesrine et à Besse qu’un jour il faudrait porter
chez nous. Le non-port du un masque pour entrer dans
masque n’est plus un délit, une banque, ils auraient bien
c’est une aberration. Il sidère ri dans leur QHS §
Le Premier ministre, Jean Castex.
On se sentira nu sans lui, exposé à tous les dangers
de l’atmosphère. On reverra le visage des filles dont on ne voit plus,
depuis des mois, que les yeux, les cheveux et les jambes.
Le Point 2530 | 11 février 2021 | 9
ALLARD/LEEXTRA VIA LEEMAGEÉDITORIAUX
Ceci n’est pas une démocratie
La pandémie a aggravé les faiblesses Les mesures en vigueur sont-elles bien nécessaires, adaptées
pathologiques de notre mode de gouvernance. et surtout proportionnées aux risques sanitaires encourus ? Le
Nous vivons désormais dans une démocratie Parlement n’a guère eu l’occasion d’en débattre. En témoigne le
« défectueuse », selon « The Economist ». sabordage de la mission d’information de l’Assemblée
nationale sur la gestion de l’épidémie, le 27 janvier. Ou encore le
tirage au sort d’un « collectif de citoyens » censé débattre de par Luc de Barochez stratégie vaccinale. La mise à l’écart des élus contribue à
pervere coronavirus a infecté la gouvernance de la France à tel point tir le fonctionnement de la démocratie représentative.L que notre pays a quitté le club des démocraties à part entière, La France ne fait pas exception. Dans le monde, la pandémie
si l’on en croit The Economist. Notre république, selon l’hebdo- s’est soldée, outre 2,3 millions de morts au moins, par une
resmadaire britannique, est désormais à ranger dans la catégorie triction massive des libertés. Selon la cellule de recherche de
des démocraties « défectueuses » (« flawed »). Le déclassement The Economist, le score démocratique de 116 pays a chuté l’an
est humiliant. Le diagnostic, pourtant, est juste. dernier. L’indice moyen a atteint son niveau le plus bas depuis
La démocratie française était déjà souffreteuse avant le Covid. que son calcul a été mis au point, il y a quatorze ans. Le recul
L’épidémie a aggravé ses faiblesses pathologiques : défiance des n’est pas seulement dû aux confinements. Des régimes
autoriautorités envers les citoyens, et vice versa ; centralisation et taires ont profité de l’aubaine du Covid pour durcir la
répresconcentration excessives de l’exécutif ; abus de normes et de ré- sion. « Pour la première fois en ce siècle, écrit l’historien d’Oxford
glementations qui étouffent l’esprit d’entreprise et les initia- Timothy Garton Ash dans la revue britannique Prospect, les
rétives ; reproduction des élites en vase clos ; corporatisme exacerbé ; gimes non démocratiques sont désormais majoritaires parmi les pays
absence de concertation et de culture du compromis ; mépris de plus de 1 million d’habitants. » Plus du tiers des habitants de la
pour les droits des minorités, etc. planète vivent dans un État autoritaire, voire totalitaire.
La crise sanitaire a encore accentué la verticalité du pouvoir. Trente-deux ans après la chute du mur de Berlin, le bilan est
Le pays vit au rythme du conseil de défense, un organe qui siège navrant. Un premier recul démocratique avait été observé il y
dans le secret. L’autorité absolue du président de la République, a une décennie dans la foulée de la crise financière qui avait
chef des armées, s’y exerce sans frein. Un régime d’exception,
« l’état d’urgence sanitaire », est imposé depuis près d’un an (loi
du 23 mars 2020). Il a permis la mise entre parenthèses de liber- « L’état d’urgence sanitaire »
tés pourtant fondamentales, par le biais de confinements indif- a permis la mise entre
férenciés, de couvre-feux ou de mesures infantilisantes, comme
parenthèses de libertés les attestations de déplacement dérogatoire. La gestion des
émotions collectives s’est substituée à l’État de droit. pourtant fondamentales.
10 | 11 février 2021 | Le Point 2530
ILLUSTRATION : JEAN POUR « LE POINT »