Le Point du 18-04-2021
144 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Le Point du 18-04-2021

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
144 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 18 avril 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 41 Mo

Exrait

Placements Retraite, Enquête sur le cas Le Pen Spécial Polar
mariage et Bourse : Ce qu’elle a en tête, Fantômes et
ce qu’elle pèse vraiment du nouveau crime parfait
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 15 avril 2021 n° 2539 - 5 €
Les délires « woke », de l’Amérique à la France…
Jusqu’où iront
les racialistes ?
Reportages Aux États-Unis, la résistance s’organise
Mathieu Bock-Côté « Un nouveau totalitarisme »
Rééducation Pourquoi ils s’attaquent au grec et au latin…
LE POINT N° 2539 § JUSQU’OÙ IRONT LES RACIALISTES ? § ENQUÊTE SUR LE CAS LE PEN § PLACEMENTS : CE QUI A CHANGÉ § SPÉCIAL POLAR
ALLEMAGNE : 6,40 € - BENELUX : 5,30 € - CANADA : 8,30 $CAN – SUISSE : 7,20 CHF - DOM : 5,20 € - TOM : 920 CPF - ESPAGNE/GRÈCE/ITALIE/PORTUGAL CONTINENTAL : 5,50 € - MAROC : 48 MAD – TUNISIE : 9 TND - CÔTE D’IVOIRE/CAMEROUN/GABON/SÉNÉGAL : 3 900 CFA
L 13780 - 2539 - F: 5,00
XAVIER GORCE POUR « LE POINT ». ISMAIL FERDOUS/REDUX-RÉAHandbag_2021 FR DP5 LE POINT 410X265_15AVRIL.indd 1 23/03/2021 11:44Handbag_2021 FR DP5 LE POINT 410X265_15AVRIL.indd 1 23/03/2021 11:44 Handbag_2021 FR DP5 LE POINT 410X265_15AVRIL.indd 2 23/03/2021 11:45breguet
TRADITION 7047inventeur du tourbillon
TRAD7047-LePoint_205x265.indd 1 08.04.21 11:35
BREGUET.COML’éditorial de Franz-Olivier Giesbert
La tiers-mondisation française
et les lumières d’Asie
La France est-elle en train de devenir un pas un exercice de sacs à malices. En tout cas, s’il persiste,
pays du tiers-monde malgré ses nombreux le président donnera raison à ceux qui, comme
Nataatouts ? C’est la question qui se pose après plus d’un cha Polony, se demandent si nous sommes encore en
an de pandémie. Pathétiques sont les discours qui pré- démocratie (2).
tendent aujourd’hui que nous avons gagné la bataille
du coronavirus sans avoir rien cédé sur les libertés, ni Un autre signe de la tiers-mondisation
franTITRE WEBsur notre modèle démocratique. çaise est le confinement que subit encore la F rance
Osons le mot : comme en Allemagne, notre politique aujourd’hui alors que, dans les démocraties d’Asie,
aura été un fiasco, en dépit des derniers succès de la comme la Corée du Sud ou Taïwan, la vie a repris,
tancampagne de vaccination. Deux économistes de l’Ins- dis que l’économie est au beau fixe après avoir traversé
titut Molinari (1) viennent de démontrer sans amba- sans dommage l’annus horribilis de 2020. Tels sont les
ges l’échec de la méthode européenne du « stop and go » résultats de la stratégie zéro Covid, suivie également
(expression que les mauvaises langues traduiront par : par l’Australie et la Nouvelle-Zélande, qui consiste à
la politique du chien crevé au fil de l’eau). éradiquer le virus sans mégoter, avec la méthode tester-
La France aura enregistré 42 fois plus de décès et un tracer-isoler.
recul de la richesse nationale (PIB) cinq fois plus im- « Mais nous ne sommes pas des Asiatiques dociles CHAPO WEB
portant que les pays développés d’Asie, qui ont mené ni des Néo-Zélandais insulaires ! » On connaît ce
reune campagne permanente et frontale, en utilisant les frain : les Français étant attachés par-dessus tout à leurs
grands moyens contre le Covid-19. Tel est le premier libertés, ils ne pourraient jamais accepter les mesures
bilan, selon Cécile Philippe et Nicolas Marques, de la de coercition, notamment le traçage. Nous serions donc
« stratégie d’atténuation » adoptée par le gouvernement plus libres, entre les confinements et les couvre-feux,
français comme par ses homologues européens. alors qu’il nous manque la première des libertés, celle
de circuler ? Billevesées !
Après un tel constat, la tentation est grande
en haut lieu de garder le pays sous cloche Les cocoricos officiels ne sont pas de mise.
jusqu’à la présidentielle, comme l’a montré la v olonté À défaut d’av oir souscrit à la stratégie zéro Covid, nous
non avouée du chef de l’État de reporter le scrutin des aurions pu nous lancer dans une politique de
vaccinarégionales ad vitam aeternam. Pourquoi voter, après tion systématique, comme en Israël, en Grande-Bretagne
tout ? Certes, le précédent des municipales a de quoi ou aux États-Unis, encore que rien ne dise qu’elle
asrefroidir : le Covid-19 aidant, des listes de branquignols surera une victoire définitive sur le virus. En
attenécolos ont été élues grâce à l’abstention massive, avec dant, la France a choisi, avec l’Europe, de ne pas choisir .
de très faibles pourcentages d’électeurs inscrits, à Lyon, À la fin, elle s’est laissé mener par le destin, et le PIB
Strasbourg, Bordeaux, etc. français a baissé, ce qui n’est pas rien, de 9 points l’an
Comment oser envisager le report des régionales à dernier.
l’heure où tant d’élections viennent de se dérouler en
Europe (Allemagne, Pays-Bas, Bulgarie, etc.) ? Ce serait C’est ainsi que notre continent amorti a
enun déni de démocratie : avec les campagnes de vacci- core pris un coup de vieux avec la crise du
nation, la pression du coronavirus sur nos sociétés n’est coronavirus. Il n’a même pas mis à profit les derniers
plus la même. Qu’un ajournement sine die du scrutin mois pour assurer son indépendance sanitaire en
maait pu être évoqué sans provoquer de tollé, cela illustre tière de masques, obsession des gouvernements
asial’état de fatigue démocratique du pays, signe de sa tiques. Observez comme ceux qu’on achète en
tiers-mondisation. pharmacie sont toujours « made in China ». En
attendant peut-être que tout s’inverse un jour et que nos
peQu’a craint Macron, notre président ficelle ? tits-enfants les fabriquent à bas prix pour l’Asie
U n mauvais résultat qui pourrait le handicaper avant d’après-demain ? §
la présidentielle ? Un homme d’État n’a pas à avoir peur
1. Voir l’article « Et si la France avait appliqué la stratégie zéro des urnes : de Gaulle nous l’avait montré, avec éclat, er Covid… » dans Le Point n° 2537, daté du 1 avril.
mais il est vrai que c’était au temps du monde d’avant, 2. Sommes-nous encore en démocratie ?, de Natacha Polony
(L’Observatoire).quand la politique était, pour certains, un sacerdoce,
Le Point 2539 | 15 avril 2021 | 5ÉDITO
Liste de choses à supprimer (ou à modifier) avant l’ENA
’autel est dressé, et la victime ne se défendra pas beaucoup. Emmanuel Macron a imposé l’inclusion dans chaque nouvelle LLe sacrifice de l’École nationale d’administration (ENA) loi d’un chapitre de simplification. Et le nombre de circulaires
aura donc lieu. Nul ne conteste que cette antichambre des a beaucoup baissé depuis 2017. Mais le mammouth,
semblehautes fonctions de l’État a des défauts, qu’elle n’est pas vrai- t-il, se défend bien. En témoignent les délires administratifs
ment un accélérateur de mobilité sociale, ni que la bureaucra- qui ont marqué cette année de pandémie, notamment ces
attie française, sur laquelle règnent ses anciens élèves, a peu testations de sortie que le monde ne nous envie pas. Cela ne
brillé durant la pandémie. Pourtant, lorsque la foudre jupité- date pas de l’ENA, d’ailleurs. « Nous avons en France plus de lois
rienne est tombée sur cet acronyme si célèbre, quelque chose que tout le reste du monde ensemble », notait déjà Montaigne (2).
nous a fait penser à cette préconisation de Pierre Dac : « Si vous Si l’objectif est d’améliorer la mobilité sociale, la refonte
avez perdu au tiercé, vengez-vous, mangez du cheval. » de la formation des hauts fonctionnaires peut certes servir
Alors l’énarque, bouc émissaire commode de nos échecs d’exemple, mais le destin d’une poignée d’élus ne saurait
caet renoncements ? Ne soyons pas injustes. Après tout, peut- cher les tares du modèle français, fait de statuts, de castes, et
être que l’avènement, en remplacement de l’école honnie, donc de plafonds en verre ou en béton. Au cours du grand
ende l’«Institut du service public » apportera des bienfaits. Il tretien accordé au Point en août 2017, Emmanuel Macron avait
faut toutefois noter, comme l’a fait l’excellent Jacques Jul- résumé ainsi le problème : « Qui est le grand sacrifié ? Le jeune,
liard (1), que le classement de sortie, fabrique à « fils d’arche- le peu qualifié, l’immigré ou le descendant d’immigré ! Voilà la
révêques » protégés à vie, sera, lui, conservé, même s’il n ’offrira alité. » Bien entendu, certaines choses ont bougé. Ainsi, le
plus les mêmes garanties à ceux qui sont sortis « dans la botte ». droit du travail a été un peu amendé, mais la structure de la
Surtout, on peut se demander si société, protégeant les uns, bouchant
c’était là l’essentiel. N’y a-t-il pas l’horizon des autres, n’a pas disparu
La réforme des retraites d’autres totems à supprimer – ou pour autant. Pas sûr que modifier le
à réformer – avant l’ENA, ou, du recrutement de l’ENA suffise à ré-s’est perdue dans
moins, en même temps ? Voici une soudre ce problème crucial… Il y a
le brouillard de la pandémie. petite liste, non exhaustive, de peut-être, par exemple, encore des
suggestions : pages à supprimer parmi les quelque En sortira-t-elle un jour ?
S’il s’agit de régler son compte à 3 000 que compte le Code du travail.
une administration ou à un comité Puisque l’on en est aux statuts,
Théodule que l’on juge peu performant, il y a le choix. Les n’oublions pas que les régimes spéciaux des retraites sont,
quelque 1 200 agences et opérateurs de l’État sont-ils tous « es- eux, toujours là. La réforme « systémique » voulue par
Emmasentiels », pour reprendre un terme à la mode ? Pas sûr. Quant nuel Macron s’est perdue dans le brouillard de la pandémie.
aux 394 commissions et instances consultatives, placées sous En sortira-t-elle un jour ? En attendant, certains conducteurs
la tutelle du Premier ministre ou des ministres, recensées en de la RATP peuvent toujours partir à 52 ans.
2019, leur nombre est certes en baisse depuis dix ans – 86 d’entre Inutile, certes, d’établir des hiérarchies entre les
anachroelles devaient encore être supprimées en 2020 –, mais nul nismes et les chasses gardées. L’ENA ne sera pas pleurée très
doute qu’il reste à gratter de ce côté-là. longtemps si sa médiatique exécution est le prélude à une
Dans le registre des « machins », le gouvernement pour- grande remise à plat de la sphère publique et, plus
généralerait, par exemple, regarder de près le cas du Conseil écono- ment, de notre modèle social. Dans le cas contraire, la France
mique, social et environnemental (Cese), qui fut longtemps aura peut-être le sentiment qu’on lui a fait manger, pour
reun f romage prisé – notamment grâce aux retraites auxquelles prendre la formule de Pierre Dac, du cheval pour lui faire
ouil donnait droit – avant d’être en partie réformé, mais dont blier le tiercé perdu § Étienne Gernelle
on se demande encore en quoi il est indispensable. Récem- 1. Jacques Julliard : « La suppression de l’ENA est de la poudre aux yeux ! »
lepoint.fr, 11 avril 2021.ment, il s’est illustré en « encadrant » les travaux de la
Conven2. Sur ce sujet, vous pouvez lire les aventures de Gaspard Koenig sur les traces tion citoyenne sur le climat, lesquels ont abouti à beaucoup
de Montaigne (Le Point du 6 août 2020).
de mesures liberticides, mais bien peu d’idées utiles ou à la
hauteur de l’enjeu. Avec 44 millions d’euros de budget, le
rapport coût-avantage du Cese est plutôt piteux. Chiche, on
« Le Point des idées »le supprime ?
Chaque dimanche à 14 heures, sur LCI. Si l’objectif est de dompter la bureaucratie française, il
seUne émission proposée par LCI rait bon de ne plus lui donner à manger. Or sa nourriture, ce des
et Le Point, animée par Sonia Chironi et sont les normes. En 2020, 8 232 arrêtés réglementaires ont été
l’équipe du Point.pris et 69 086 pages PDF ont été publiées au Journal officiel
électronique. Certes, il serait faux de prétendre que rien n’est fait :
6 | 15 avril 2021 | Le Point 2539­
­
SOMMAIRE 2539
Enquête sur le cas Le Pen Placements Retraite, Spécial Polar CULTURE
Ce qu’elle a en tête, mariage et Bourse : Fantômes et 34
ce qu’elle pèse vraiment du nouveau crime parfait 84 Spécial polar OSS 117 à livre ouvert
88 Les obsédés du crime parfait
90 Sept nouvelles voix du roman noir www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 15 avril 2021 n° 2539 - 5 €
Les délires « woke », de l’Amérique à la France… 96 Thriller : Grisham croit aux anges
98 Séries noires : du sang sur ton écranJusqu’où iront
les racialistes ? 100 La Minute antique de Christophe
Ono-dit-Biot : une « bonne » mort ?
102 Cinéma : ce génie français
qui défie les grands studios
Reportages Aux États-Unis, la résistance s’organise
Mathieu Bock-Côté « Un nouveau totalitarisme » STYLE
Rééducation Pourquoi ils s’attaquent au grec et au latin…
108 Gastronomie : joies fermentées
112 Déco : bouquets de fleurs séchées
115 Mode : le monogramme
5 L’éditorial de Franz-Olivier Giesbert Pierre Balmain
6 L’éditorial d’Étienne Gernelle 116 Évasion : rêve d’aérien
11 La chronique de Patrick Besson 118 Design : faire hôtel chez soi
12 Les éditoriaux de Pierre-Antoine 120 Horlogerie : la montre de l’an 2021
Delhommais, Nicolas Baverez, 122 Spécial auto
Luc de Barochez Comment rouler moins cher
LE POINT DE LA SEMAINE 130 Jeux : Bridge & Mots croisés
16 François Hollande, 132 Le bloc-notes de Bernard-Henri Lévy
le pain et les miettes
FRANCE LE POSTILLON
26 21 avril 2002 : ce jour où 135 Lettre de délation au ministre
Marine Le Pen est née… de la Santé, par Sébastien Le Fol
32 Présidentiables : ça bouge à droite ! 135 Mathieu Bock-Côté :
« Le racialisme est un totalitarisme »
EN COUVERTURE 138 Le grec et le latin,
34 Jusqu’où iront les racialistes ? nouvelles cibles des woke
37 La revanche de Miami 140 Américains, venez vous réfugier
41 Comment Minneapolis en France !, par Pascal Bruckner
neutralise sa police 141 Et les États-Unis inventèrent
le travail précaire
SOCIÉTÉ 142 Déconnexion martienne,
46 Philip, duc d’Édimbourg, par Kamel Daoud
prince sans rire
52 Prostitution : l’Europe Le Point is published weekly by Société d’exploitation de l’hebdo­
madaire Le Point­Sebdo – 1, boulevard Victor, 75015 Paris, France. face à la répression The US subscription price is $ 200. Airfreight and mailing in the
USA by : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite 115­117, J.F.K.
Int’l Airport, Jamaica, NY 11430. Periodical postage pending at
ÉCONOMIE Jamaica Post Office 11431. US POSTMASTER :
send address change to : IMX, C/O USA Agent, 54 Aux Herbiers, Cargo Bldg. 141, Suite 115 117, J.F.K. Int’l Airport,
Jamaica, NY 11430. Copyright Le Point 2021. on ne connaît pas la crise !
Origine géographique du papier : Allemagne,
58 Netflix - Reed Hastings : « Bill Gates Autriche, Italie. Taux de fibres recyclées : 0 %.
Certification des fibres : PEFC. Eutrophisation m’a ouvert les yeux sur le nucléaire » 2017 : 0,013 kg/T équivalent phosphore.
PRINTED IN FRANCE. Une publiscopie de 61 État-major : Mazda France
8 pages sur Rhône Alpes/Savoie entre les pages
62 Spécial placements 142­143 (quantité partielle).
À nos abonnés
Poursuivez votre lecture et accédez gratuitement à tous
nos  contenus en ligne sur le site lepoint.fr ou l’application Le Point.
Créez votre compte lepoint.fr à l’aide de votre numéro d’abonné,
imprimé sur l’emballage de votre journal. Scannez ce QR code
pour vous connecter
facilement.
Montblanc_Explorer_Ultra_Blue_Model_ADV_411_64x265_LE_POINT.indd 1 10/02/2021 14:23
LE POINT N° 2539 § JUSQU’OÙ IRONT LES RACIALISTES ? § ENQUÊTE SUR LE CAS LE PEN § PLACEMENTS : CE QUI A CHANGÉ § SPÉCIAL POLAR
ALLEMAGNE : 6,40 € - BENELUX : 5,30 € - CANADA : 8,30 $CAN – SUISSE : 7,20 CHF - DOM : 5,20 € - TOM : 920 CPF - ESPAGNE/GRÈCE/ITALIE/PORTUGAL CONTINENTAL : 5,50 € - MAROC : 48 MAD – TUNISIE : 9 TND - CÔTE D’IVOIRE/CAMEROUN/GABON/SÉNÉGAL : 3 900 CFA
L 13780 - 2539 - F: 5,00
XAVIER GORCE POUR « LE POINT ». ISMAIL FERDOUS/REDUX-RÉAf
L’énergie dont vous avez
besoin pour vous dépasser.
Cayenne E-Hybrid Coupé.
Encore une journée chargée à l’horizon ? Le Cayenne E-Hybrid Coupé est
fait pour vous. Son autonomie en tout électrique lui permet de couvrir 80 %
des trajets journaliers*. Et pour les plus longs trajets, pro tez pleinement
de son moteur thermique pour vivre des émotions uniques. Découvrez
un véritable SUV sportif, sans compromis sur vos sensations.
Gamme Cayenne (04/03/2021) - Valeurs WLTP : Conso. combinée : de 3,1 à 14,1 l/100 km - Émissions de CO : de 71 à 319 g/km. 2
Plus d’informations sur le site www.porsche.fr - Porsche France - RCS Nanterre B348 567 504 - Visuel non contractuel.
* Source : Avere-France. Article publié en mars 2019 : 80 % des trajets journaliers ef ectués par les Français sont d’une distance de moins de 50 kilomètres.
Enquête « Le baromètre de la mobilité électrique » réalisée par IPSOS pour le compte de l’Avere-France et Mobavia en septembre 2018.
DP_PHEV Cayenne_LePoint_205x265.indd 1 08/04/2021 09:30f
L’énergie dont vous avez
besoin pour vous dépasser.
Cayenne E-Hybrid Coupé.
Encore une journée chargée à l’horizon ? Le Cayenne E-Hybrid Coupé est
fait pour vous. Son autonomie en tout électrique lui permet de couvrir 80 %
des trajets journaliers*. Et pour les plus longs trajets, pro tez pleinement
de son moteur thermique pour vivre des émotions uniques. Découvrez
un véritable SUV sportif, sans compromis sur vos sensations.
Gamme Cayenne (04/03/2021) - Valeurs WLTP : Conso. combinée : de 3,1 à 14,1 l/100 km - Émissions de CO : de 71 à 319 g/km. 2
Plus d’informations sur le site www.porsche.fr - Porsche France - RCS Nanterre B348 567 504 - Visuel non contractuel.
* Source : Avere-France. Article publié en mars 2019 : 80 % des trajets journaliers ef ectués par les Français sont d’une distance de moins de 50 kilomètres.
Enquête « Le baromètre de la mobilité électrique » réalisée par IPSOS pour le compte de l’Avere-France et Mobavia en septembre 2018.
DP_PHEV Cayenne_LePoint_205x265.indd 1 08/04/2021 09:30 DP_PHEV Cayenne_LePoint_205x265.indd 2 08/04/2021 09:3006.04.2021 14:10 (tx_vecto) PDF_1.3_PDFX_1a_2001 300dpi YMCK PSO-LWC_Improved GMGv5 Pensées reconfinées
Patrick Besson
Covid-19 : quand des aveugles vacciner les jeunes, les vieux Le poisson d’avril de Christian
naviguent à vue. politiciens les engueulent. Estrosi, son départ dans
* * l’espace av ec Thomas Pesquet,
La devise du nouveau L’hôtel Aston La Scala de Nice n’a étonné personne.
pouvoir : lire, manger restera-t-il ouvert rien que *
et ne plus bouger. pour moi ? Les régimes autoritaires sont
* * toujours pour notre bien.
TITRE WEBPas le moment d’avoir un trou Confiné avec mon meilleur *
à son unique pantalon. ami imaginaire, Lawrence Le nouveau reconfinement :
* Durrell (1912-1990), et son impression de redoubler alors
Pendant les bombardements prodigieux roman en quin- qu’on a fait tous nos devoirs
sur la Serbie au printemps conce Le Quintette d’Avignon sanitaires pendant l’année.
1999, il n’y avait pas de couvre- (Gallimard, 1974-1985). *
feu. Et on allait au cinéma. * Le pigeon qui, chaque matin,
* Pourquoi les féministes s’en marche avec mélancolie
Le calvaire vécu, depuis prennent-elles aux écrivains sur le rebord de la terrasse,
un an, par les noctambules et pas aux rappeurs ? ne retrouv e plus le client CHAPO WEB
hypocondriaques. * qui l’a nourri.
* À un croisement, le cycliste ne *
Plus rien à faire sur terre, laissera pas passer le piéton. Lors de la pandémie, le
bonà part jouir de tout. * heur des propriétaires d’un
* Mettre la ministre de la appartement qui se trouv e
Les choses n’arrivent pas Culture en chômage partiel ? au-dessus d’un bar fermant
qu’au cinéma. * d’habitude à une heure
* Une école primaire Ro- du matin.
Les premiers films muets, bert-Brasillach à Saint-Ouen ? *
eau début du XX siècle, L’ancien tennisman Henri
étaient des feuilletons, Leconte dev enu mince grâce à
donc des séries. un régime dont il fait la
publi* cité à la télévision, et qui
Le masque : la chance des filles n’existait pas quand il jouait
et des garçons qui ont de au tennis gros.
beaux yeux et un gros nez. *
* Pourquoi aucune interview
La cérémonie des César 2021 : des entrepreneurs de pompes
dépression nerveuse funèbres ?
de groupe. *
* Le verbe détestable :
Non contents de ne pas profiter §
Lawrence Durrell (1912-1990).
La devise du nouveau pouvoir :
lire, manger et ne plus bouger.
Le Point 2539 | 15 avril 2021 | 11
SERGE HAMBOURG/OPALE/LEEMAGEÉDITORIAUX
Le triomphe de l’égoïsme
occidental
Grâce à leurs plans de relance, les pays riches Américaine surdouée a une connaissance approfondie et
insortiront les premiers de la crise. Mais au prix time de ce que sont l’extrême pauvreté et l’ultrarichesse.
d’un accroissement des inégalités mondiales. « Contrairement à la situation observée après la crise de 2008,
explique Gita Gopinath, ce sont les pays émergents qui devraient
être les plus touchés en raison de leur marge de manœuvre plus res-par Pierre-Antoine Delhommais
treinte. » Eux ne peuvent pas, comme les pays occidentaux, se
rogrammes d’ajustement structurel, plans d’austérité, réé- permettre de faire tourner jour et nuit la planche à billets et P chelonnement de dettes, le FMI est rarement le messager de s’endetter massivement pour financer des plans de soutien
de bonnes nouvelles. Raison supplémentaire pour apprécier et de relance économique. Le « quoi qu’il en coûte » est une
exla révision à la hausse, à 6 %, de sa projection de croissance pression inconnue au Bangladesh ou en Somalie. Résultat, sur
pour le PIB mondial en 2021 : de quoi mettre un peu de baume la période 2020-2024, les pays à faible revenu devraient
enresur des cœurs angoissés par la crise sanitaire et économique. gistrer une perte annuelle moyenne de PIB par habitant de
Un excès d’optimisme n’étant pas dans les habitudes du FMI, 5,7 % par rapport aux prévisions faites avant la pandémie,
sa cheffe économiste, Gita Gopinath, se montre en revanche contre seulement 2,3 % dans les pays développés.
particulièrement inquiète des conséquences économiques de Ce qui signifierait un coup d’arrêt brutal à la baisse des
inéla pandémie dans les pays émergents et du creusement des galités mondiales entre pays que l’on avait observée au cours
inégalités de niveau de vie entre pays riches et pays pauvres. des trois dernières décennies et qui elle-même faisait suite,
deVenant d’elle, ce n’est pas une préoccupation de façade. puis la révolution industrielle, à deux siècles ininterrompus
Née à Mysore (dans le sud-ouest de l’Inde) dans une famille de hausse. La mondialisation, n’en déplaise à ses détracteurs,
de la classe moyenne, Gita Gopinath a étudié à la Delhi School avait permis depuis 1990 cette réduction inédite des
inégaliof Economics avant de partir en 1995, à l’âge de 23 ans, aux tés de revenus entre habitants de la planète, grâce à l’insertion
États-Unis pour y poursuivre sa formation et y décrocher très
brillamment un doctorat en économie à l’université de
Princeton, avec Ben Bernanke, l’ex-patron de la Fed, comme pres- Sur la période 2020-2024, les
tigieux directeur de thèse. Nommée professeure à Harvard en pays à faible revenu devraient
2005, elle n’a jamais rompu les liens avec son pays natal, ayant enregistrer une perte annuelle notamment conseillé le gouvernement de l’État du Kerala
dans sa politique économique. Autant dire que cette Indo- moyenne de PIB/hab. de 5,7 %.
12 | 15 avril 2021 | Le Point 2539
ILLUSTRATION : JEAN POUR « LE POINT »des pays pauvres dans le système international de production pays pauvres, l’Inde de Gita Gopinath l’est bien davantage, où
et de commerce, grâce à une croissance du PIB par habitant le PIB s’est effondré l’année dernière de 8 %.
plus rapide chez eux que dans les pays riches. On aurait tort de se réjouir de cette revanche économique
Les Occidentaux en général et les Français en particulier des pays riches, en constatant, par exemple, que la France
deont aujourd’hui une fâcheuse tendance à penser qu’ils sont vrait connaître cette année une croissance plus de deux fois
les principales victimes économiques du Covid-19, alors que supérieure à celle du Nigeria ou encore que le PIB américain
celles-ci se trouvent en Afrique et en Asie. Ils le pensent d’au- progressera deux fois plus vite qu’en Afrique du Sud. Car cette
tant plus que la résistance très remarquable – mais aussi très revanche de l’Occident, c’est d’abord le triomphe de son égoïsme.
médiatisée – de l’économie chinoise à la crise leur donne une Qui lui fait s’accaparer les vaccins, qui voit les États-Unis du
impression trompeuse. Comme le note le Prix Nobel d’écono- démocrate Joe Biden pomper l’épargne mondiale pour
poumie Angus Deaton dans une tribune publiée par le site Telos, voir financer ses 4 000 milliards de dollars de plans de relance
sur une population mondiale de 7,8 milliards d’habitants, alors que dans le même temps 100 millions de personnes
sup4,4 milliards vivent désormais dans des pays dont le revenu plémentaires, en Asie et en Afrique, vivent désormais avec
par habitant est inférieur à celui de la Chine, tandis que seuls moins de 1,90 dollar par jour. Le Covid-19 n’est pas seulement
2 milliards vivent dans des pays où il lui est supérieur. Autre- une catastrophe sanitaire et économique, il est aussi un
dément présenté, la Chine n’est plus du tout représentative des sastre moral §
Le Brésil, nouveau Venezuela ?
Incapable de juguler l’épidémie de Covid, le Sur le plan international, le leader brésilien a perdu son
président Bolsonaro va devoir en plus batailler principal soutien avec la défaite de Donald Trump ; et la
décontre Lula, qui rêve de lui ravir son fauteuil. pendance de Brasilia vis-à-vis de Pékin est de plus en plus forte
dans le domaine sanitaire comme sur le plan économique et
technologique.par Nicolas Baverez Le Brésil présente par ailleurs de plus en plus de traits d’une
ait sans précédent dans un pays hanté par le souvenir de la démocratie illibérale. Non content de combattre non pas le F dictature militaire qui régna de 1964 à 1985, les chefs des ar- Covid mais ceux qui combattent le Covid, Jair Bolsonaro
démées de terre, de mer et de l’air du Brésil ont démissionné le truit en effet les fondements de l’État de droit. Dans le
droit30 mars pour protester contre le limogeage par le président fil de Donald Trump, il organise méthodiquement le chaos
Jair Bolsonaro du ministre de la Défense. Respectueux de l’ordre pour la présidentielle de 2022 afin de se donner la possibilité
démocratique, le général Fernando Azevedo e Silva refusait la d’en contester le résultat.
politisation de l’armée et entendait la préserver en tant qu’ins- Depuis que le juge de la Cour suprême Edson Fachin a
antitution de l’État indépendante des partis. Cette purge s’ins- nulé toutes ses condamnations, Lula da Silva peut se
présencrit dans le droit-fil de la valse des ministres de la Santé – quatre ter à un troisième mandat contre Jair Bolsonaro. Comme aux
depuis le début de l’épidémie – ou encore de la révocation du États-Unis en 2020, la polarisation politique est telle qu’elle
président de Petrobras, Roberto Castello Branco, à qui il était risque de tourner à la guerre civile. Par ailleurs, la justice est
reproché de reporter la hausse du cours du pétrole dans le prix discréditée par l’opération Lava Jato, qui, au terme de 1 450
mandes carburants. dats d’arrêt, 533 mises en accusation et 174 condamnations,
Le Brésil, qui représente 60 % de l’économie de l’Amérique se révèle avoir été une manipulation politique. D’où une
eslatine, est naufragé. Le désastre est d’abord sanitaire puisqu’il calade dangereuse qui voit les partis d’opposition engager une
est, après les États-Unis, le deuxième pays le plus touché par nouvelle procédure de destitution contre le président, quand
l’épidémie de Covid avec 13,5 millions de cas et 350 000 morts. celui-ci cherche à s’assurer le contrôle de l’armée pour rester
Le record de 4 000 décès par jour a été récemment franchi, tan- au pouvoir en toutes circonstances.
dis que la vaccination patine, limitée à 11 % de la population Pour le Brésil, le pire est à venir. Le pic de l’épidémie est loin
en l’absence de soutien du gouvernement. d’être atteint ; l’économie est à l’arrêt ; la situation financière est
Le géant d’Amérique latine se trouve également au bord de très fragile ; la démocratie est délégitimée. Cette descente aux
l’effondrement sur le plan économique et social. La récession enfers n’avait rien de fatal car le pays disposait a priori d’atouts
a atteint 4,1 % en 2020 et se poursuit en 2021, entraînant une sérieux pour affronter l’épidémie de Covid : une population
hausse du chômage à 13,5 % de la population active, tandis jeune ; l’expérience des épidémies tropicales ; une forte …
que l’inflation s’envole à 5,2 % pour le seul mois de février. Les
travailleurs du secteur informel, qui emploie 40 % de la
population active, ne survivent qu’avec les aides sociales, qui ont La récession a atteint 4,1 %
été très fortement réduites depuis le début de 2021. Elles ont en 2020, tandis que l’inflation
en effet fait bondir le déficit et la dette publics à 13,7 % et 90 %
s’envole à 5,2 % pour le seul du PIB l’an dernier. Avec pour conséquence l’accélération de
la fuite des capitaux et la chute de 40 % de la valeur du real. mois de février 2021.
Le Point 2539 | 15 avril 2021 | 13ÉDITORIAUX
… industrie pharmaceutique ; un système de santé public
gratuit et universel. Mais ces points forts ont été réduits à néant
par l’incompétence et l’irresponsabilité de Jair Bolsonaro.
Le Brésil aura en 2022 une ultime chance de donner un coup
d’arrêt à l’engrenage qui est en passe de le placer sur la
trajectoire fatale du Venezuela chaviste. La France, qui est à bien des
égards le Brésil de l’Europe, connaîtra aussi l’an prochain une
élection décisive, qui sera dominée par les populismes de droite
et de gauche. Ses citoyens devraient méditer la maxime de
Charles Péguy, confirmée par l’émergence avortée du Brésil,
qui rappelle que « le triomphe des démagogues est passager mais
leurs ruines sont éternelles » §
Évidemment, il n’y a rien en dessous L’Europe trébuche
de 135 euros d’amende.
sur une ottomane
Russie mobilise contre l’Ukraine et martyrise Alexeï Navalny
au goulag. L’Iran accélère ses préparatifs nucléaires. La Chine
Le « sofagate » n’est pas un simple imbroglio asservit les Ouïgours, assassine la démocratie à Hongkong et
protocolaire. Il met au jour la malignité d’Erdogan menace Taïwan. Les militaires birmans tirent sur les civils. Le
et les faiblesses insignes de l’UE. djihadisme gagne du terrain en Afrique. Le Covid continue à
tuer sur tous les continents.
Pendant ce temps, l’Europe se déchire pour savoir lequel par Luc de Barochez de ses différents présidents a le droit de prendre place dans un
e clergé byzantin débattait de sujets aussi abscons que le fauteuil. Le spectacle est pitoyable. Les failles de l’Union sont L sexe des anges quand les armées ottomanes marchaient sur exploitées sans pitié par ses adversaires, qui considèrent que
eConstantinople au XV siècle. L’Union européenne fait preuve ses valeurs libérales et démocratiques sont autant d’obstacles
du même aveuglement en se querellant sur des arguties pro- à leur appétit de pouvoir. Le 5 février, c’était Josep Borrell, le
tocolaires, alors que les libertés et le mode de vie de ses citoyens haut représentant pour les Affaires étrangères, qui se faisait
sont en danger. Le faux pas diplomatique que ses dirigeants humilier par les dirigeants russes lors d’une visite à Moscou.
ont commis à Ankara est triplement dommageable. Il montre Même le Royaume-Uni, pourtant ex-membre du club, refuse
la rivalité puérile des institutions bruxelloises, la médiocrité d’octroyer le statut d’ambassadeur au nouveau représentant
de leurs leaders et la faiblesse internationale de l’UE. de l’UE à Londres.
Rappelons les faits. En visite le 6 avril en Turquie pour re- Si l’on va au fond des choses, cependant, la première raison
nouer un dialogue difficile avec le président Erdogan, le pré- de l’échec de l’Europe puissance est que les chefs d’État et de
sident du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente gouvernement des Vingt-Sept se liguent pour l’empêcher
d’adde la Commission, Ursula von der Leyen, sont reçus dans le venir. Ils nomment des personnages insignifiants à Bruxelles
palais grandiose du « néosultan ». L’Allemande découvre, in- pour qu’ils ne leur fassent pas d’ombre. Le résultat est que l’UE
terloquée, que deux fauteuils sont prévus pour trois. Toute est mal représentée. Une Europe qui ne croit pas elle-même à
honte bue, elle doit s’asseoir en retrait, sur un canapé. On ap- son projet ne peut pas être respectée par ses adversaires. Une
prendra par la suite que l’arrangement avait été validé au pré- Europe faible à l’intérieur ne peut pas être forte à l’extérieur.
alable par les services de l’ancien Premier ministre belge. Le 29 mai 1453, les janissaires turcs percèrent la muraille
Autant pour la solidarité institutionnelle européenne. de Constantinople. Bientôt, le sultan Mehmet II le
ConquéLe président turc, à qui on offrait sur un plateau l’occasion rant fit son entrée dans la majestueuse basilique
Sainte-Sod’humilier l’UE, n’allait pas laisser filer l’occasion. La victime phie, qu’il convertit en mosquée – un geste que le président
de sa perfidie n’est pas seulement la présidente de la Commis- Erdogan vient de répéter. L’Empire byzantin, qui avait plus
sion, c’est le projet d’« Europe puissance », de souveraineté eu- d’un millénaire derrière lui, se pensait éternel. L’Union
euroropéenne, qui est mis à mal. Comment l’Union peut-elle prétendre péenne, elle, n’a que quelques décennies. Elle ferait bien de
peser dans le monde si elle est un objet de raillerie ? prendre conscience de sa fragilité et de devenir, enfin, adulte §
On est en droit d’attendre des chefs des institutions
européennes un comportement autrement plus adulte au moment
où les valeurs qu’ils sont censés défendre sont défiées sur tous Derrière l’humiliation
les fronts. La Turquie d’Erdogan promeut les thèses dange- d’Ursula von der Leyen, c’est
reuses de l’islamisme politique. Elle foule aux pieds les droits
le projet d’« Europe humains, encore récemment lorsqu’elle a quitté la
convention internationale contre les violences faites aux femmes. La puissance » qui est mis à mal.
14 | 15 avril 2021 | Le Point 2539
ILLUSTRATION : TARTRAIS POUR « LE POINT »

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents