Le Point du 21-06-2020

-

Français
108 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 21 juin 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 35 Mo
Signaler un problème

Révélations La tragédie des malades Enquête La haine de la police,
abandonnés à cause du coronavirus ciment de l’ultragauche
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 18 juin 2020 n° 2495 - 5 €
Joe Biden
Candidat démocr at e
à la présidentielle,
en tête dans
les sondages.
Ces obsessions
qui vont débarquer
en France
Où nous
mène
Le tramwayl’Amérique
jaune avance lentement
De Lille à Nice, des idées de vacances insolites
LE POINT N° 2495 § OÙ NOUS MÈNE L’AMÉRIQUE § RÉVÉLATIONS : LA TRAGÉDIE DES MALADES ABANDONNÉS À CAUSE DU CORONAVIRUS § ENQUÊTE : LA HAINE DE LA POLICE, CIMENT DE L’ULTRAGAUCHE
ALLEMAGNE : 5,90 € - BENELUX : 5,30 € - CANADA : 8,00 $CAN – SUISSE : 7,20 CHF - DOM : 4,90 € - TOM : 820 CPF - ESPAGNE/GRÈCE/ITALIE/PORTUGAL CONTINENTAL : 5,30 € - MAROC : 42 MAD – TUNISIE : 7,20 TND - CÔTE D’IVOIRE/CAMEROUN/GABON/SÉNÉGAL : 3 700 CFA
L 13780 - 2495 - F: 5,00
MICHAEL BROCHSTEIN/ZUMAPRESS.COM/MAXPPP Naviguez
en toute sérénité
Très chers lecteurs,
Depuis plusieurs années, vous découvrez nos voyages en mer
au travers de nos campagnes publicitaires. Aujourd’hui, pour la
première fois je tiens à m’adresser directement à vous.
Le monde du tourisme traverse une période inédite : l’impact de la
crise sanitaire est critique sur le plan économique pour l’ensemble
des acteurs mondiaux.
Concernant notre secteur, chacun s’interroge : comment
allonsnous réinventer nos voyages ?
Depuis plus de 30 ans, PONANT a fait le choix d’opérer des navires
de petite capacité, 170 passagers en moyenne, les seuls sous
pavillon français. Dès le début de l’épidémie, la petite taille de nos
navires nous a permis de déployer avec rigueur, rapidité et eficacité
nos protocoles sanitaires. Résultat : aucun cas de Covid-19 n’a été
détecté à bord de la flotte PONANT. Pour continuer d’assurer la
sécurité de tous, passagers et membres d’équipage, nous mettrons
en place dès la reprise de notre activité un protocole renforcé.
Notre mobilisation est totale pour vous garantir une navigation en
toute sérénité dans les meilleures conditions sanitaires possible.
Nous avons hâte de vous retrouver à bord cet été afin de vous faire
découvrir combien la France est belle vue de la mer.
Très sincèrement,
Jean Emmanuel Sauvée
Président de PONANT
Phare de Cordouan
par Philip Plisson
DP_POINT_JES_0620.indd Toutes les pages 11/06/2020 09:44
www.ponant.com | 09 77 43 16 18.
Droits réservés PONANT. Document non contractuel. ©PONANT - Philip Plisson - François Lefebvre. IM013120040Naviguez
en toute sérénité
Très chers lecteurs,
Depuis plusieurs années, vous découvrez nos voyages en mer
au travers de nos campagnes publicitaires. Aujourd’hui, pour la
première fois je tiens à m’adresser directement à vous.
Le monde du tourisme traverse une période inédite : l’impact de la
crise sanitaire est critique sur le plan économique pour l’ensemble
des acteurs mondiaux.
Concernant notre secteur, chacun s’interroge : comment
allonsnous réinventer nos voyages ?
Depuis plus de 30 ans, PONANT a fait le choix d’opérer des navires
de petite capacité, 170 passagers en moyenne, les seuls sous
pavillon français. Dès le début de l’épidémie, la petite taille de nos
navires nous a permis de déployer avec rigueur, rapidité et eficacité
nos protocoles sanitaires. Résultat : aucun cas de Covid-19 n’a été
détecté à bord de la flotte PONANT. Pour continuer d’assurer la
sécurité de tous, passagers et membres d’équipage, nous mettrons
en place dès la reprise de notre activité un protocole renforcé.
Notre mobilisation est totale pour vous garantir une navigation en
toute sérénité dans les meilleures conditions sanitaires possible.
Nous avons hâte de vous retrouver à bord cet été afin de vous faire
découvrir combien la France est belle vue de la mer.
Très sincèrement,
Jean Emmanuel Sauvée
Président de PONANT
Phare de Cordouan
par Philip Plisson
DP_POINT_JES_0620.indd Toutes les pages 11/06/2020 09:44
www.ponant.com | 09 77 43 16 18.
Droits réservés PONANT. Document non contractuel. ©PONANT - Philip Plisson - François Lefebvre. IM013120040La quintessence de l’art horloger allemand
èmecélèbre son 25 anniversaire : la LANGE 1.
GRANDE LANGE 1
Série Limitée à 25 pièces.
Cadran nacre bleu.
Probablement nul autre garde-temps a plus marqué l’histoire récente de la grande date innovante et le mouvement nouvellement développé ont
la montre-bracelet mécanique que la LANGE 1. Présentée en 1994, elle fait fureur dans tout le monde horloger. Jusqu’à aujourd’hui, la LANGE 1
fut la première montre fabriquée à nouveau sous le nom « A. Lange & est l’incarnation de l’art horloger Lange et allie le savoir-faire et les
comSöhne » après la chute du mur de Berlin. Le design du cadran décentré, pétences de toute une famille d’horlogers. www.alange-soehne.com
Nous vous invitons à découvrir notre collection à la
A. LANGE & SÖHNE BOUTIQUE PARIS
241, Rue Saint-Honoré, 75001 Paris, Tel. 01 42 65 68 71
WE_FRA_C_BTQParis_LePoint_SpecialDubail_WG_205x265_ATMO-221-19.indd 1 27.11.19 17:01L’éditorial de Franz-Olivier Giesbert
Liste de statues à déboulonner
Il fut un temps que les moins de 20 ans ne quelques propositions de démolition que la morale
peuvent pas connaître où l’esprit critique imposerait.
était enseigné dans les lycées à trav ers la
philosophie, considérée alors comme une matière D’abord, déboulonnons Jean Jaurès. C’est
fondamentale. le Zeus de la gauche, fondateur du journal L’Humanité,
défenseur de la veuve, de l’orphelin et du syndicaliste,
Mais l’esprit critique n’est plus lieu d’être orateur génial, laïque mais un brin religieux, tout sauf
TITRE WEBdans un monde en régression où chacun est sectaire, dont l’une des devises était : « Nous ne sommes
censé penser et se comporter pareillement, comme pas tenus, pour rester dans le socialisme, de nous enfuir
les moutons de Panurge, moqués par Rabelais. hors de l’humanité. » En 1898, avant de prendre la
défense du capitaine Dreyfus, il déclarait, victime d’une
M. Macron n’a, hélas, pas sonné la fin du rechute d’antisémitisme : « Nous savons bien que la race
concours international de débilités quand il juive, concentrée, passionnée, subtile, toujours dévorée par
a déclaré, dimanche, que la République « ne déboulon- une sorte de fièvre du gain (…) manie avec une particulière
nera pas de statue » et « n’effacera aucune trace ni aucun habileté le mécanisme capitaliste, mécanisme de rapine, de
nom de son histoire ». L’inculture et le culte de la table mensonge, de corset, d’extorsion. »
rase, les deux mamelles du totalitarisme, sont trop CHAPO WEB
puissants pour s’arrêter sur leur lancée. Ensuite, déboulonnons Jean-Jacques
Rousseau. Philosophe du siècle des L umières comme
VolSus aux images, aux souvenirs du passé ! taire ou Diderot, il fut aussi l’inspirateur de la
N ous revoici revenus à l’âge bête de la Révolution fran- Révolution française et, d’une certaine façon, du
comçaise, qui, avant de se reprendre sur le tard, avait ins- munisme soviétique. Convaincu que l’homme
naistitutionnalisé le vandalisme, au grand dam de l’abbé sait bon, l’auteur du Contrat social et d’un traité
Grégoire. Têtes coupées, visages martelés, les stigmates d’éducation (Émile) n’a pas hésité à abandonner les
de cette politique sont encore visibles sur maints mo- cinq enfants que lui avait donnés sa concubine, la
numents, quand ils n’étaient pas simplement mis en blanchisseuse Marie-Thérèse Levasseur, sous prétexte
pièces : en 1793, la Convention ordonna l’éradication qu’elle n’aurait pas été capable de les élever. Ce
pleurde tous les signes visuels qui pourraient rappeler nichard avait la psyché de la gauche qui, plus tard, se
l’Ancien Régime. Furent ainsi profanés ou détruits, reconnaîtra en lui : il voudrait qu’on le plaigne pour
dans cette frénésie purificatrice, les tombeaux de les crimes qu’il a commis.
Saint-Denis ou les statues royales de Notre-Dame de
Paris. Déboulonnons Victor Hugo. N otre « grand
écrivain national », débauché notoire, obsédé de la
choL’Histoire de France n’a pas été écrite à sette, coureur de guilledou et de bordels, a pu être accusé
l’eau de rose. Certes, en tant que F rançais(e), on a de ne pas cracher, parfois, sur les jeunes filles mineures.
honte que Colbert a pu écrire, pour le compte de Avant les résultats de l’enquête qui s’impose et en vertu
Louis XIV, le fameux Code noir, qui définissait les es- du principe de la présomption de culpabilité qui régit
claves des Antilles comme des « meubles », avec toutes le pays, effaçons d’urgence toutes les traces du passage
les conséquences que l’on sait. Faut-il pour autant dé- sur terre du divin auteur des Misérables. La morale a
boulonner les statues à son effigie ou débaptiser toutes ses raisons que la raison ne connaît pas.
les rues, places, salles qui portent son nom ? Si on entre
dans ce cycle, on n’a pas fini de purger. Déboulonnons aussi Balzac, le roi des mauvaises
affaires, qui, en 1828, connut la faillite comme
édi« Couvrez ce sein, que je ne saurais voir, dit teur. Voilà des déboulonnages urgents comme le sont
le Tartuffe de Molière. Par de pareils objets les âmes aussi les changements de nom des rues R obespierre,
sont blessées, et cela fait venir de coupables pensées. » Dans le massacreur de la Terreur, Bugeaud, le « conquérant »
la foulée de Colbert, pourquoi ne pas profiter que les de l’Algérie, Karl Marx et consorts. Voilà un beau
protractopelles de la vertu sont sorties pour déboulonner gramme pour les années à venir. Après quoi, on se
send’autres statues « nationales » ? Voici, pour montrer tira plus propres et on pourra sûrement dormir
la stupidité des revendications de « racialistes », tranquille §
Le Point 2495 | 18 juin 2020 | 5SOMMAIRE24 95
Erdogan, l’éradicateur déconfiné
e monde serait meilleur, pensent certains, si on dé- Il faut dire que le dictateur turc est désormais totale-L boulonnait quelques statues. Pourtant, à notre connais- ment décomplexé. Opposants et journalistes
emprisance, celles-ci ne tuent pas. Les vivants, si. Ainsi, le sonnés, justice mise au pas et quadrillage du pays lui
président turc Recep Tayyip Erdogan, dont la crise du Co- permettent de laisser libre cours à ses ambitions et à
vid n’a pas émoussé la haine contre les Kurdes, est reparti ses obsessions. Sa cible préférée ? Les Kurdes,
évidemen guerre. ment. En janvier 2018, dans le nord de la Syrie, il
enIl vient de lancer contre ces derniers une série de frappes voyait ses chars contre l’enclave d’Afrine, déclenchant
aériennes visant le PKK (Parti des travailleurs du Kurdis- ainsi une opération d’épuration ethnique, par
l’entretan), dans le nord de l’Irak. Ces frappes ont touché, entre mise de ses alliés issus de l’Armée syrienne libre, dont
autres, la région du Sinjar, où il est présent. Or le Sinjar un certain nombre d’anciens de Daech ou d’Al-Qaïda.
est aussi le fief des Yézidis, que l’État islamique avait déjà, Persécutions, tortures et viols ont fait fuir plus de
en partie, exterminés. Ils n’étaient probablement pas la 200 000 Kurdes. Au passage, les sicaires djihadistes du
cible première des raids turcs, mais ils y ont eu droit quand maître d’Ankara ne se sont pas gênés pour chasser les
même. Il a fallu que la Prix Nobel de la paix Nadia Murad Yézidis de la zone et détruire leurs temples.
– une jeune Y ézidie qui fut trans- Comme toujours, Erdogan n’a
formée par Daech en esclave pas vraiment cherché à
dissisexuelle en 2014 avant de s’en- muler ses intentions, décla-Le dictateur turc est
fuir et de témoigner – s’en rant l’an dernier que la région
désormais totalement émeuve pour que l’événement du nord de la Syrie envahie
fasse (un peu) de bruit : « Le mont – et agrandie –par ses troupes décomplexé. Opposants et
Sinjar est désormais une zone de « ne convient pas au mode de vie
journalistes emprisonnés, guerre, a-t-elle déclaré sur Twit- des Kurdes ». Où s’arrêtera-t-il ?
ter. Les avions turcs bombardent Cette absence totale de scru-justice mise au pas et
de multiples sites. Plus de 150 fa- pule devrait plutôt inquiéter
quadrillage du pays lui milles yézidies venaient juste de s’agissant du chef d’un État
retrouver leurs maisons. » aussi influent – notamment permettent de laisser libre
Depuis la défaite de Daech, Na- par le biais des Frères
musulcours à ses ambitions.dia Murad s’active pour per- mans, ses amis –, et aussi
puismettre le retour de réfugiés sant sur le plan militaire.
yézidis et éviter ainsi que son Depuis quelque temps, la
mapeuple ne soit rayé de la carte. Mais ce combat n’a pas at- rine turque joue à la bataille navale autour de Chypre
tendri le président turc, qui, dans sa rage anti-Kurdes, pour des ressources pétrolières et gazières. Erdogan
inn’a donc pas épargné les Yézidis, décidément accablés tervient surtout en Libye, à la porte sud de l’Europe, où
par l’Histoire. il s’oppose indirectement à la France. La Turquie
fourNadia Murad avait raconté dans un livre bouleversant (1) nit au régime de Tripoli des armes et des mercenaires
son calvaire et celui de ses coreligionnaires, régulière- syriens (les mêmes dont il s’est servi contre les Kurdes).
ment menacés d’éradication. « Avant 2014, nous avions Le tout en faisant toujours partie de l’Otan…
subi 73 tentatives de destruction de la part de puissances ex- Si la statue de Colbert dérange, si celles de Churchill et
térieures. Avant d’apprendre le terme de génocide, nous ap- de De Gaulle indisposent certains en Occident au point
pelions firman ces agressions contre les Yézidis. Un mot de les vandaliser – c’est à peine croyable –, on se
deottoman. » Le terme vient en réalité du persan mais ren- mande pourquoi la personne – bien vivante –
d’Erdovoie bien à une forme de décret sous l’Empire ottoman. gan suscite si peu d’indignation. « On souhaite la paresse
L’État islamique a été le plus près de réussir le firman. d’un méchant et le silence d’un sot », disait Chamfort.
HéEt les menaces, dans cette région très disputée entre las, la première catégorie est en forme et la seconde en
factions kurdes et arabes, n’ont pas disparu. Les bom- verve § Étienne Gernelle
bardiers d’Erdogan rappellent simplement aux Yézidis
1. Pour que je sois la dernière (Fayard, 2018).qu’ils ne sont toujours pas à l’abri.
6 | 18 juin 2020 | Le Point 2495SOMMAIRE24 95
5 L’éditorial de Franz-Olivier Giesbert
36 6 L’éditorial d’Étienne Gernelle
9 La chronique de Patrick Besson ✶
10 Éditoriaux : Luc de Barochez, À nos abonnés
Pierre-Antoine Delhommais,
Nicolas Baverez
Accédez gratuitement
LE POINT DE LA SEMAINE et en temps réel
14 À Marseille, Mélenchon laisse à tous nos contenus la voie libre aux lepénistes
exclusifs en ligne.
FRANCE ✶
28 Les sparadraps de Macron Connectez-vous ou créez votre
32 Comment la haine de la police compte sur lepoint.fr, à l’aide de votre
soude l’ultragauche numéro d’abonné imprimé sur
l’emballage de votre journal.EN COUVERTURE
36 Où nous mène l’Amérique ✶
41 Les nouveaux visages
de la génération anti-Trump
44 Biden-Obama, même combat ?
96 Bridge & Mots croisés46 Autocensure
98 Le bloc-notes de au « New York Times »
Bernard-Henri Lévy
SOCIÉTÉ
48 Les confinés passent le bac
LE POSTILLON
99 Ils aimeraient nous faire détester ÉCONOMIE28
le monde, par Sébastien Le Fol52 Vous n’allez pas reconnaître
99 Cet Américain qui veut réveiller votre bureau !Les sparadraps de Macron.
l’Occident56 Cette biotech allemande
102 Donald contre Goliath, dans la course au vaccin
par Anastasia Colosimo59 État-major : Oracle France
103 Ces nouveaux gauchistes
qui peuvent faire gagner Trump, SCIENCES
par Brice Couturier60 Ils n’avaient pas le Covid,
104 Roule ou crève, ils ont été abandonnés…
le blues des routiers
106 Déboulonner n’est pas construire, CULTURE
par Kamel Daoud64 Art : Christo et Jeanne-Claude,
empaqueteurs d’univers
68 Cinéma : voici Artemis Fowl,
Chaque jeudi, retrouvez l’anti-Harry Potter44 Étienne Gernelle dans le « 5/7 »,
70 Livres : Le Carré, Grisham, de Mathilde Munos, « Histoires
Biden-Obama, même combat ? le duel de l’été politiques », à 6 h 44.
74 Roman : et Boris eut le cafard…
Le Point is published weekly by Société d’exploitation de
75 La Minute antique l’hebdomadaire Le Point-Sebdo – 1, boulevard Victor, 75015
Paris, France. The US subscription price is $ 200. Airfreight and 76 Brèves
mailing in the USA by : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite
115-117, J.F.K. Int’l Airport, Jamaica, NY 11430. Periodical postage
pending at Jamaica Post Office 11431. US POSTMASTER : send STYLE
address change to : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite
11578 Évasion : un été très urbain 117, J.F.K. Int’l Airport, a Jamaica, NY 11430. Copyright Le Point 2020.
Origine géographique du papier : Allemagne, Autriche, Italie. Taux
82 Hôtels : chambre en ville de fibres recyclées : 0 %. Certification des fibres : PEFC.
Eutrophisation Ptot : 0,014 kg/T. – PRINTED IN FRANCE – Une 84 Lyon, côté jardins
couverture et 48 pages « Lille » brochées sur les entre les pages 106
88 Itinéraires : tous les chemins et 107 (quantité partielle ventes et les abonnés).
Une couverture et 24 pages « Lyon » brochées mènent à Compostelle
entre les pages 106 et 107 (quantité partielle
90 Escapades : un, deux, trois, partez ! ventes et abonnés). Une publiscopie de 4 pages
« Aquitaine » brochée entre les pages 106 et 107 92 Mode : se faire une toile (quantité partielle ventes et abonnés). Un encart 64
jeté « Fondation de France » (quantité partielle 93 Montres : l’appel de l’or
abonnés). Une lettre jetée « Le Point » (quantité
94 Auto : réinventer la roueChristo et Jeanne-Claude, partielle abonnés). Un encart abonnement jeté
« Le Point » (ventes).empaqueteurs d’univers. 95 Gastronomie : le goût du Nord
Le Point 2495 | 18 juin 2020 | 7
JACQUES WITT/SIPA – EVERETT COLLECTION/ABACA – WOLFGANG VOLZ/LAIF-REAAvantage-Covid_LePoint_205x265_1106.indd 1 10/06/2020 18:53Friche de lecture, 17
Patrick Besson
Préférée à la NRF, qui n’a que La première phrase prononcée Pour plaire à Gide, il aurait
deux ans d’existence, la maison par Augustin Meaulnes et fallu que le grand Meaulnes
d’édition Émile-Paul Frères pro- qu’aucun écolier ne dirait plus séduise le petit Seurel ;
met le Goncourt 1913 à l’au- aujourd’hui, même dans le et pour plaire à Claudel,
teur du Grand Meaulnes, qui le Cher ou dans l’Allier : qu’ils se marient à l’église
ratera au profit de Marc Elder « Viens-tu dans la cour ? » mais pas ensemble.
pour Le Peuple de la mer.
* *
Cent sept ans plus tard,
Gallimard récupère Alain-Fournier Meaulnes débarquant chez Une photo de sa maîtresse,
(1886-1914) en publiant son les Seurel à Sainte-Agathe : Madame Simone, à 108 ans
œuvre unique dans la Rimbaud déboulant chez les m’a longtemps empêché de lire
« Bibliothèque de la Pléiade » Saint-Sauveur à Montmartre. Alain-Fournier. Enceinte de
(42 euros jusqu’au 31 août, l’écrivain, Simone avorta
*
48 euros au-delà). six mois avant la mort
eAu XX siècle, Alain-Fournier d’Alain-Fournier aux Éparges,
*
a vendu 4 millions d’exem- en septembre 1914.
Mission pour mon ami biblio- plaires de son livre en
*
phile Jacques Letertre : retrou- collection de poche, dont
ver le manuscrit olographe il n’a pas touché les droits. Meaulnes, en bon paysan,
disparu du Grand Meaulnes. est ordonné.
*
La dactylographie du roman
*
– à l’époque, on disait un L’hiver à la campagne en 1900 :
dactylogramme – est, tout le monde a tout Le livre de l’école
elle aussi, introuvable. le temps froid. républicaine.
* *
François, le narrateur, ne Dès le chapitre VIII, il annonce
dit jamais « maman » à sa sa mort au front : « Mais
mère : quel repos pour les aujourd’hui que tout est fini,
oreilles d’un beau-père. maintenant qu’il ne reste plus
que poussière… »
*
*
Vu le film de Jean-Gabriel
Albicocco en été 1971, presque Le film d’Albicocco,
seul dans le cinéma de si fidèle au texte, qu’en lisant
Denfert-Rochereau, appelé le roman on revoit le
aujourd’hui Chaplin Denfert : film (1967), du coup on
le souvenir le plus fort abandonne le livre et
de ma quinzième année. on se repasse le film §
Alain Fournier vers 1900.
Dès le chapitre VIII du « Grand Meaulnes », Alain Fournier
annonce sa mort au front : « Mais aujourd’hui que tout est fini,
maintenant qu’il ne reste plus que poussière… »
Le Point 2495 | 18 juin 2020 | 9
Avantage-Covid_LePoint_205x265_1106.indd 1 10/06/2020 18:53
ONLY FRANCE VIA AFPÉDITORIAUX
Donald Trump réélu,
cauchemar européen
Habitués à avoir un parrain protecteur à Elle n’est pas la seule à penser de la sorte. Les responsables
Washington, les Européens peinent à comprendre européens ne supportent plus le style brutal et impulsif du
préqu’il leur faut désormais compter sur eux-mêmes. sident américain. Surtout, la plupart d’entre eux rejettent
l’idéologie nationaliste de « l’Amérique d’abord », au nom de laquelle
Donald Trump a défendu les intérêts exclusifs des États-Unis par Luc de Barochez
depuis son élection en 2016. L’hôte de la Maison-Blanche
s’opn monde meilleur après la pandémie, vraiment ? Encore fau- pose au monde coopératif qu’Angela Merkel esquissait dans le U drait-il que les électeurs américains nous épargnent une ré- discours qu’elle a prononcé l’an dernier devant les étudiants de
élection de Donald Trump cette année. Les dirigeants des l’université Harvard : « Nous devons plus que jamais penser et agir
démocraties européennes évitent de le dire, mais ils y pensent de manière multilatérale et non unilatérale, de façon globale et non
très fort. Le premier mandat du magnat de l’immobilier à la Mai- nationale, être ouverts au monde plutôt qu’enfermés dans un superbe
son-Blanche aura été destructeur. La relation transatlantique isolement, disait-elle. Pour résumer, ensemble plutôt que tout seuls. »
est au bord du divorce. Le multilatéralisme est éclopé. Le pré- Donald Trump pense exactement l’inverse. Il promeut la loi
sident des États-Unis humilie ses alliés quand il ne les vilipende du plus fort. Il voit l’Europe comme une concurrente
commerpas. Il incarne le rejet des valeurs qui ont fondé la prospérité de ciale, qu’il peut faire chanter, car elle dépend de l’Amérique pour
l’Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. « Par son sa sécurité. Il piétine sans ménagement l’image que l’Union
euindifférence à la liberté, son mépris pour les règles démocratiques, Do- ropéenne entretient complaisamment d’elle-même, celle d’une
nald Trump est le premier président non occidental de l’histoire des grande puissance traitant d’égal à égal avec les États-Unis. Il
*États-Unis », résume l’historien américain Michael Kimmage . touche là un point sensible : habitués, à l’époque de la guerre
La première à avoir laissé transparaître son exaspération, parce froide puis de l’« hyperpuissance » américaine, au confort dispensé
qu’elle ne manque pas de courage – mais aussi parce qu’elle n’a par le grand parrain protecteur, les Européens dans leur ensemble
rien à perdre après quatre mandats à la chancellerie –, est Angela
Merkel. Elle a sabordé le sommet annuel du G7 que Donald
Trump avait prévu de présider du 10 au 12 juin à Camp David. Trump piétine l’image
La chancelière, qui a tiré prétexte de la pandémie pour refuser d’une Union grande
de traverser l’ Atlantique, ne voulait pas offrir au numéro un amé- puis sance, traitant d’égal ricain l’occasion d’une photo avec ses homologues européens,
canadien et japonais, à moins de cinq mois du scrutin fatidique. à égal avec les États-Unis.
« Va suer plus loin, étranger. »
10 | 18 juin 2020 | Le Point 2495
ILLUSTRATION : JEAN POUR « LE POINT »