Marianne du 08-09-2020

Marianne du 08-09-2020

-

Français
88 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 08 septembre 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 23 Mo
Signaler un problème




A, AND, A, ,
T www.marianne.net
Numr 22 e 5ptembr 020 p
oit ommerceA ONIE...
s aribas
finance
ore�station

LARNA S Incivilit�s
�OLIENNES d�grada tions
C�es
�cologiquement menacmenaces........absur
emplois
A TATS

PATH�TIQUE ESPIONNAGE
Ce geois
ent
L eolonel olonel frfran�aisan�ais
aodkimait la vodkawallah !
12 25-COUVdef.indd :28 APOLLINE DE MALHERBE
/6H 8H30 APOLLINE MATIN
LE GRAND
SHOW DE L’INFO
LA MATINALE RADIO/TV/DIGITALE
ÉCOUTEZ RMC PARTOUT TOUT LE TEMPS
RMC-Apolline-200x270-Marianne.indd 1 19/08/2020 15:20
DeBonneville-Orlandini Photos @Yann Audic @AbacapressNotre opinion
LA LIBERTÉ DE RIRE
PAR NATACHA POLONY
out ça pour ça… La une de Charlie Hebdo en cette On peut comprendre, bien sûr, que beaucoup de nos
compasemaine d’ouverture du procès des attentats est triotes musulmans soient lassés de voir leur religion au cœur
un chef-d’œuvre d’humour noir, en même temps de l’actualité. On peut comprendre leur envie de ne plus être un
que d’intelligence. Nous écrivions la semaine der- sujet de débat pour chaînes d’info. Mais peut-être peuvent-ils
nière que plus aucun dessinateur ne s’aviserait de admettre que, si des terroristes se réclament de l’islam pour T représenter Mahomet, ce qui signife qu’un dogme tuer, et si des gens contestent une loi de la République au nom
religieux s’applique désormais, de fait, aux non-croyants.C harlie de cette religion, il y a un sujet. Deux unes de Marianne en deux
Hebdo rappelle que cette régression est inacceptable, et qu’une ans, on est assez loin de l’obsession…
liberté, en l’occurrence celle de moquer les religions, n’existe La laïcité, notamment l’interdiction des signes religieux à
pas si on ne l’applique pas, que ce soit par « respect » des l’école – qui n’a pas attendu l’islam puisqu’elle était précisée
croyances des autres ou par peur. comme une évidence dans la circulaire Jean Zay de 1937 sur le
prosélytisme politique –, est ce qui permet à la France de faire
Pour avoir affrmé cela, en notre nom à tous, des dessina - coexister des citoyens de toute croyance et de toute origine.
teurs de Charlie Hebdo sont morts. Ils sont morts parce qu’ils Certains font semblant de ne pas le comprendre.
étaient seuls. Si tous les journaux
français avaient à l’époque rappelé En cette semaine
d’ouverqu’on a le droit de rire de tout et que ture du procès des attentats
Mahomet, pour un non-croyant, de 2015, Jean-Luc Mélenchon,
n’est rien d’autre qu’un personnage prenant prétexte d’un texte
plus ou moins historique, les frères malsain et authentiquement
Kouachi et tous les intégristes de la raciste de Valeurs actuelles sur
Terre n’auraient pas pu nous tuer la députée insoumise Danièle
tous. Aussi, nous reproduisons ici Obono, en proftait pour
assimila une de Charlie et le ferons chaque ler Marianne et Charlie Hebdo
fois qu’il faudra afrmer qu’ils ne à l’hebdomadaire adepte d’Éric
seront plus jamais seuls. Zemmour. « Obsession
nauséabonde  » contre une députée
Provocation ! hurlent déjà cer- noire ? Jean-Luc Mélenchon, au vu
tains. Les mêmes qui, depuis de son parcours intellectuel, sait
cinq ans, expliquent qu’ils pertinemment faire la diférence
condamnent les attentats, mais entre les adeptes d’une France
que, tout de même, Charlie Hebdo blanche et chrétienne et ceux qui
« s’en prend » aux musulmans. Les contestent les positions
idéolomêmes qui considèrent que lorsque giques de Danièle Obono, ses
rétiMarianne dénonce l’intégrisme cences à qualifier de radicalisé
ou défend la loi d’interdiction des un homme refusant de serrer la
signes religieux à l’école, ou bien main à ses collègues de travail, ses
enquête sur la stratégie des Frères évocations (obsessionnelles, pour
musulmans, c’est le fait d’une le coup) d’une opposition entre
« obsession » contre les « musul- dominants, forcément blancs,
mans ». Qui, dans ce cas, confond musulmans et intégristes ? et dominés, forcément de couleur… Mais le chef de fle des
Qui renvoie tous les musulmans dans le camp des totalitaristes Insoumis a choisi d’ignorer ceux qui, au sein même de son
et des rétrogrades ? Nous, à Marianne, n’avons jamais considéré mouvement, contestent les thèses sur le « racisme d’État »
que les salafstes représentaient l’ensemble des musulmans, et le « privilège blanc ». Il a choisi, tout en se proclamant
et nos concitoyens de confession musulmane ont notre plus universaliste, de valider l’idée selon laquelle défendre la
laïgrand respect. Car c’est les respecter que de considérer qu’ils cité serait un rejet des minorités opprimées. Il a choisi, par
peuvent et veulent s’intégrer à la règle commune et qu’ils sont opportunisme, d’exacerber un ressentiment mortifère.
dans la République. Rien de pis que le paternalisme racoleur de
ces intellectuels qui s’érigent en défenseurs « des musulmans » Marianne est sur la ligne de crête, refusant les identitaires
comme entité globale et dénoncent une « guerre » contre eux, des deux bords, défendant l’émancipation. Du côté du rire,
comme si la laïcité avait un jour tué qui que ce fût. aussi. De l’immense liberté de rire. 
4 au 10 septembre 2020 / Marianne / 3
Edito-Natacha.indd 3 02/09/2020 12:48MARM1225_003_CT494072.pdfL’éditorial de Jacques Julliardq
LA FIN DU “DÉBAT”
e n’avais rien vu venir. Quand, il y a quelques mois, Alors, pourquoi le Débat arrête-t-il les frais ? Il faut lire l’entre -
Pierre Nora m’appela pour me demander un article tien que Pierre Nora a donné au Point.
sur l’opinion publique, à l’occasion du quarantième Il se demande tout d’abord si la revue généraliste, qui vise à
anniversaire du Débat, j’acceptai, naturellement, rendre compte de l’actualité dans ses lignes les plus profondes
tout en souriant intérieurement de la douce manie sans se mettre au service d’une des causes en présence, n’est pas J de mon ami Pierre à propos des anniversaires de désormais un genre dépassé. Pendant longtemps, les sciences
sa revue. Encore un, me disais-je. humaines en France, dont le Débat était en quelque sorte le
Je n’avais pas imaginé que ce serait le dernier. Tout à coup, journal officieux, ont été dominées par l’histoire, de Braudel
à cette heure indécise qui est entre l’été et l’automne, cette à Le Gof, en passant par Vernant, Labrousse, Le Roy Ladurie,
rupture nette et sans bavures. Furet, et tant d’autres, qui n’ont pas été remplacés. L’École des
Alors, et avant tout, il faut remercier Pierre Nora et Marcel hautes études en sciences sociales, où presque tous ont
enseiGauchet. Ils ont bien mérité de la patrie, en nous donnant gné, a servi de référence à la République, à « notre royaume de
pendant quarante ans, tous les deux mois, cette revue de haute France ». Aujourd’hui, c’est la sociologie qui a pris la place. On
ambition qui, mieux que toute autre, a mis en œuvre et repré- n’y a pas gagné, la mémoire s’est substituée à l’histoire, au point
senté dans toute sa richesse d’alors l’intelligence française. Car de lui dicter sa loi : on le voit bien avec le déboulonnage des
stails sont deux à l’avoir faite ; on ne saurait les séparer. D’ordinaire, tues, qui traduit une véritable « liquéfaction de la conscience
une revue est le fait d’un seul homme. LeCas hiers de la quinzaine, historique » des Français. Elle n’est plus dans le programme de
c’est Péguy, et personne d’autre. Esprit, l’enseignement primaire qu’une « simple
c’est Emmanuel Mounier, puis Albert discipline d’éveil ». Je ne connais rien de
Béguin, puis Jean-Marie Domenach, plus juste et de plus alarmant pour notre LA MÉMOIRE S’EST
mais jamais en même temps. époque que le mot du philosophe améri-SUBSTITUÉE À On peut difficilement imaginer cain Santayana : « Ceux qui ignorent leur
deux hommes aussi dissemblables que histoire sont condamnés à la revivre. »L’HISTOIRE, AU POINT
Nora et Gauchet, et pourtant, même
DE LUI DICTER aux yeux de qui les connaît bien, il est Sans craindre de paraître nostalgique
non moins difcile de démêler la part ou réactionnaire, Nora met en cause SA LOI. LA REVUE
de chacun dans ces 240 numéros qui « la baisse du niveau culturel ». Il y a
DE PIERRE NORA sont, vus de France, un mémorial de quarante ans, il y avait en France deux
notre temps. fois moins d’étudiants qu’aujourd’hui, VA NOUS MANQUER.
et pourtant le tirage du Débat a stagné
SA MORT EST UN Depuis la Libération, on a connu en autour de 3 000 à 4 000 exemplaires.
France deux générations de revues. Et d’ajouter enfn la radicalisation SYMPTÔME SINISTRE.
La première, au lendemain de la vic- de l’idéologie gauchiste, qui, faute
toire sur le nazisme, se voulait « enga- d’entraîner les foules, donne le ton
gée » au service d’une cause. Les Temps modernes, c’était, comme aux élites. La dénonciation de l’adversaire l’emporte sur la
on disait alors, l’« existentialisme » de Sartre ; Esprit, c’était controverse. Il n’est que de voir le déni de la violence dans
le personnalisme de Mounier ; la Nouvelle Critique, c’était le cette idéologie et dans les médias qui la difusent. Notez cette
marxisme de Kanapa. On ne se faisait pas de cadeaux : « Ce crétin bizarrerie : hier, la gauche accusait l’extrême droite de se
comde Kanapa », avait un jour laissé tomber Sartre. Le malheureux plaire dans la violence et de la fomenter ; aujourd’hui, elle
ne s’en est jamais relevé. On opposait doctrine à doctrine, accuse cette même extrême droite de dénoncer une violence
politique à politique. À l’exception de ceux d’Esprit, beaucoup qui à ses yeux n’existe pas ! À première vue, voilà qui devrait
de ces textes sont devenus illisibles ou parfois honteux. rassurer tout le monde, mais ce renversement des fronts ne
Je fais le pari que dans vingt ans, dans quarante peut-être, me dit rien qui vaille…
on pourra relire les textes du Débat. Mieux : qu’on aura besoin Pour le dire d’un mot, on n’en peut plus de la politique à
de le faire pour comprendre notre temps. la serpe et de la philosophie à coups de marteau. En cette fn
d’été, Jean Birnbaum a publié une série remarquable consacrée
L’autre revue qu’il faudra consulter, c’est Commentaire, de aux grands intellectuels qui, en leur temps, ont eu le courage
Jean-Claude Casanova. Au sens le plus élevé du libéralisme, de privilégier la modération sur la radicalité, et la nuance sur
celui où il se confond avec la liberté de l’esprit, Commentaire le péremptoire : Raymond Aron (dans le Monde !), Hannah
occupait le centre droit, et le Débat le centre gauche. Il Arendt, Albert Camus. Il a même trouvé le moyen d’y faire
est peu probable que cela signifie encore quelque chose, entrer Bernanos, merci pour lui. Les circonstances ont changé :
sinon que, par leur titre même, les deux revues ont voulu le Débat va nous manquer, sa mort est un symptôme sinistre,
privilégier le débat sur le combat, l’analyse sur la synthèse, mais l’impératif reste le même : privilégier l’intelligence sur la
l’intelligence sur l’affectivité. pensée toute faite et le fanatisme. Merci Pierre. 
4 / Marianne / 4 au 10 septembre 2020
Edito-Juillard.indd 4 02/09/2020 12:45MARM1225_004_CT493878.pdfLe nouveau nom d’Eco-Emballages et Ecofolio
MARIANNE.indd 92 19/06/2018 10:18N°1225 - DU 4 AU 10 SEPTEMBRE 2020
Sommaire
3 NOTRE OPINION par Natacha Polony La liberté de rire
4L’ÉDITORIAL de Jacques Julliard La fn du “Débat”
Événement
8 Incivilités, dégradations, menaces : ça nous pourrit la vie !
La droite en a fait son fonds de commerce, la gauche est dans le
déni. Mais ces faits divers, qui échappent aux statistiques, révèlent
le triste état d’esprit du pays. Par Natacha Polony et Soazig Quéméner
12 Ensauvagement : ce mot qui empêche de voir et de penser
Condamner ce terme permet d’éviter de se pencher sur les faits.
Mais crée le fossé avec le ressenti de beaucoup. Par Natacha Polony
14 “Il n’y a plus de quartiers préservés” Depuis des mois, le
centre cossu de Lyon est sujet aux agressions. Par Célia Cuordifede
16 Demain, tous miliciens ? Face à l’impuissance des autorités, des
citoyens “vigilants” s’organisent... Par Paul Conge et Étienne Girard
18 CE QUE MARIANNE EN PENSE
Veolia/Suez : la loi du gros Par Mathias Thépot
Actu
20 Éoliennes Mais qui fait pousser ces grands mâts ?
Coûteuses, peu productives, sources de nuisances multiples...
Elles s’attirent les foudres des Français. Par Louis Hausalter
23 Pourquoi les pêcheurs bretons s’y opposent Dans la baie
de Saint-Brieuc, la construction de 62 éoliennes par une société
Agora
espagnole rencontre l’opposition des locaux. Par Vladimir de Gmeline
52 Enquête Le mandat impératif : formule magique
28 R en se ign em en t s L’ombre russe sur l’Otan
de la démocratie ? Plébiscité par les défenseurs de la
Un lieutenant-colonel français a été écroué. Par Laurent Valdiguié
démocratie directe, cet outil séduit, notamment parmi les
30 Justice Covid : l’heure des responsabilités politiques “gilets jaunes”. Mais c’est quoi, au juste ? Par Pauline Porro
Trois médecins ayant porté plainte contre Buzyn, Philippe et
54 Tribune Souveraineté du peuple, de la nation...
Véran seront entendus, le 9 septembre, par la Cour de justice
ou des deux ? Par Henri Peña-Ruiz
de la République. Par Laurent Valdiguié
60 ESPRIT LIBRE par Caroline Fourest
32 Société Ces bourgeois qui disent “wallah” Des couteaux dans le dos de “Charlie”
De jeunes Français huppés empruntent certains mots à l’arabe pour
60 À LA VOLÉE ! par Jack Dion Ils ne pensent qu’à ça ! ponctuer leurs phrases avec panache. Ridicule ? Par Anthony Cortes
61 ÇA VA MIEUX EN LE DISANT par Guy Konopnicki 36 In te r na ti o nal Financement à la tronçonneuse
La gauche en hiverDepuis 2015, des banques ont accordé 154 milliards de dollars
de crédits à des entreprises qui rasent les forêts. Par Anne Vigna 64 L’actualité expliquée par l’histoire
Sedan, la guerre perdue de l’impératrice Par Éric Dior38 Pr o c h e-Or i e n t Mohammed Dahlan, l’homme d’une
nouvelle Palestine ? En exil à Dubaï, il aurait joué un rôle dans
l’accord Israël-Émirats arabes unis. Par Julien Lacorie
Découvrir
40 Diplomatie Les comptes gelés des réfugiés kurdes
Culture Rentrée littéraire En juin 2019, la Turquie félicitait la France d’avoir bloqué les avoirs
68 La littérature a-t-elle digéré le Covid ?Par Thomas Rabino de Kurdes réfugiés sur son sol. Une sanction que le Quai d’Orsay
a renouvelée cet été, en pleine tension avec Ankara. Par Paul Conge 72 Nos coups de cœur Par le service culture de “Marianne”
42 Mi eux vaut en rire ! 76 Que ll e é po q ue ! Tendance Les voiturettes sans permis
ont de beaux jours devant elles Par Étienne Thierry-Aymé
79 U n monde meilleur Le dossier
Hissez haut ? Par Nicolas Carreau
46 Du grand remplacement... au grand
82 La France de Périco L’hôtel de Bretagne à Huelgoat :
déménagement ! Notre journaliste Paul Conge a enquêté,
cuisine latino, Bengale et celtitude Par Périco Légasse
dans son livre “les Grand-Remplacés”, sur ces Français qui quittent
86 CARTE BLANCHE à Benoît Duteurtre Le grand méchant Russe le pays pour vivre en Europe de l’Est entre Blancs. Extraits exclusifs.
6 / Marianne / 4 au 10 septembre 2020
Sommaire.indd 6 02/09/2020 14:12MARM1225_006_CT495353.pdf
En couverture : Nelson Almeida / AFP - Cultura / hemis.fr - David H. Lewis / Getty Images - Getty ImagesEn vente chez votre marchand de journaux
Page 200x270.indd 1 03/07/2020 15:58Événement
INCIVILITÉS, DÉGRADATIONS, MENACES…
ÇA NOUS POURRIT LA VIE
’été 2020 a vu se mul- mulations (lire p. 12). Pendant
tiplier les faits divers ce temps, des citoyens désabusés
sordides et les déchaî- ont perdu l’espoir que la puissance
nements de violence publique leur ofre un cadre de vie
gratuite. Passages à acceptable (lire p. 14).
tabac, déferlement de L Tchétchènes armés Détruire la société
pour combattre des dealers, poli- Guerre de chifres, d’abord. On se
ciers et simples citoyens traînés lance à la figure des statistiques
par des chauffards en fuite, raz - inexploitables car fondées sur des
zia sur les Champs-Élysées… Et critères différents. Sur le temps
revoilà la « sécurité » au cœur long, disent les sociologues, la
viodes préoccupations des Français lence n’augmente pas. Elle diminue.
comme de l’agenda politique. Un Tout dépend de ce qu’on mesure
effet d’optique imposé par « les (lire l’encadré p. 10). Et, sur les cinq
chaînes d’info » ? Les débats en dernières années, cambriolages,
boucle d’éditorialistes divers et violences gratuites et homicides
peu variés ne suffisent pourtant augmentent. Mais, surtout, Eurostat
pas à expliquer un phénomène plus nous montre une France beaucoup
complexe et difus que la simple plus violente que les pays
compamanipulation des masses par de rables, Allemagne ou Angleterre.
méchants médias en quête d’au- Plus généralement, ce sont les
dience et jouant sur les peurs. Les petites violences quotidiennes, les
images de ces hommes, au soir du agressions verbales ou physiques
match perdu du PSG, juchés sur qui pourrissent la vie des citoyens.
des voitures dans une attitude de Et cette peur qui fait que l’on n’inter -
déf, ont efaré bon nombre de gens vient pas devant le spectacle d’une
pas nécessairement plus réaction- incivilité ou d’une agression, parce
naires que la moyenne. Mais, face qu’on se dit qu’un coup pourrait
arrià ce qui semble un paroxysme, un ver. Cette peur-là ronge. Mais elle ne
degré non encore atteint dans la se mesure pas. Le « j’t’emmerde » qui
transgression de toutes les règles est devenu la réponse réfexe à
quide la vie en société, la mécanique conque tente de rappeler les règles
paraît grippée. On s’écharpe sur communes résume à lui seul l’état
des mots, on ergote sur des for - du pays. Il ne tue pas, il n’entre ›
ACCUPTAE CONE LEXIQUE EL INIMPORIS
Aborestoria Infraction : toute violation d’une loi en vigueur, crimes,
voluptam hit délits et contraventions inclus.  
landelluptae volecto Contravention : infraction réprimée par une simple amende
maionsequias
allant de 11 à 1 500 €. Ex. : excès de vitesse, port de la burqa.  rerrum vel ipienitia
Délit : infraction pénale jugée par un tribunal correctionnel. quos maionet
Ex. : vol, délit de fuite, escroquerie. Emprisonnement maximal : dix ans.  acipsam vendaeped
Crime : infraction la plus grave, jugée par une cour d’assises. Ex. : braquage
avec arme, viol, homicide. Peine encourue : de quinze ans à la perpétuité. 
Incivilités : manquements aux règles de la vie commune. Regroupe
des délits de « basse intensité », diverses infractions et inconvenances
(tapage, agressivité). Font peu l’objet de dépôts de plainte.
8 / Marianne / 4 au 10 septembre 2020
008-011.indd 8 02/09/2020 13:08MARM1225_008_CT494315.pdf
David H. Lewis / Guettu imagesINCIVILITÉS, DÉGRADATIONS, MENACES…
La droite en a fait son fonds de commerce, la gauche est dans le déni.
Mais ces faits divers, qui ne rentrent pas dans les statistiques, révèlent ÇA NOUS POURRIT LA VIE le triste état d’esprit du pays. PAR NATACHA POLONY ET SOAZIG QUÉMÉNER

4 au 10 septembre 2020 / Marianne / 9
008-011.indd 9 02/09/2020 13:08MARM1225_009_CT494315.pdfÉvénement
› pas dans les statistiques, mais il
détruit l’idée même de société.
Peut-il y avoir débat
démocratique quand on ne s’entend même
pas sur le constat, et quand les mots
sont à ce point détachés du réel ?
Selon Sebastian Roché, chercheur
au CNRS, spécialiste de la
criminalité, la sécurité comme sujet
politique serait apparue à une date
précise : le 14 juillet 2001. Ce
jourlà, en fn de cohabitation, Jacques
Chirac attaque en piqué le
gouvernement Jospin sur la délinquance :
« Quelles que soient les raisons que
l’on connaisse et qui expliquent la
montée très forte de la violence, de
la délinquance, de l’agressivité, des
incivilités, je voudrais dire que nous
sommes arrivés à un point qui est
absolument insupportable et qu’il
faut y mettre un coup d’arrêt. » Du
Macron 2020 dans le texte. « La ou 1990, on était tombés d’accord consensus général est brisé dès 1979 VIOLENCES
Les images de droite se mettait en ordre de bataille sur le principe des partenariats avec les émeutes près de Lyon. Un
ces hommes juchés pour la présidentielle de 2002, per- en matière de prévention avec les moment un peu compliqué et l’État
sur des voitures, suadée d’avoir trouvé le point mou médecins, les travailleurs sociaux, les répond par un triptyque “négation-au soir du match
dans la cuirasse de la gauche, qui conseils généraux, les municipalités minoration-éjection” (ce n’est pas perdu du PSG
avait plutôt de bons résultats écono- et l’État. On l’a oublié, mais, en 1995, contre le Bayern vrai, ce n’est pas grave, ce n’est pas
de Munich, miques », expose Sebastian Roché. Charles Pasqua défendait la police ma faute). Le sujet est ensuite revenu
le 23 août, ont Selon lui, jusque-là, une forme de de proximité ! » en 1983 lors des municipales,
mareffaré nombre
consensus droite-gauche se dessi- Au contraire, pour le crimino- quées par l’émergence du FN à Dreux. de citoyens, pas
nait en matière de prévention de la logue Alain Bauer, 2001 est l’abou- En 1988, avec Rocard, ou en 1997, au plus réactionnaires
que la moyenne.délinquance. « Dans les années 1980 tissement d’un long processus. « Le moment du colloque de Villepinte [le
LES CHIFFRES DE LA DÉLINQUANCE INVISIBLE
’est un exercice ardu que de 1 million de Français disent avoir incivilités font encore plus rarement
de mesurer les incivilités subi pareils agissements chaque année, l’objet de plaintes. Ainsi, en 2019, C en France. Plus fables et complètes soit 4,5 % des ménages. L’Île-de-France 4,9 millions de personnes déclarent
que les statistiques policières, se distingue nettement « avec une avoir subi des injures « en dehors
plus à même de révéler les « petits proportion de victimes particulièrement du ménage », c’est-à-dire sur la voie
délits » et toutes les inconvenances élevée de 6,6 % des ménages », selon publique ou au travail. Elles sont
qui tapent sur les nerfs, les enquêtes l’enquête CVS. Autre chiffre éloquent : les seulement 2 % à déposer plainte.
de victimation permettent de s’en faire actes de vandalisme contre le logement. Soixante pour cent en subissent
une idée. Celles-ci consistent à interroger En 2006, « la proportion de ménages plusieurs fois. Par ordre décroissant,
de vastes échantillons de population victimes était sous la barre des 2 %. les insultes les plus fréquentes sont
(entre 20 000 et 25 000 ménages) Ce type d’atteinte a ensuite fortement sexistes, racistes, puis homophobes…
et à leur demander s’ils ont subi augmenté », qu’il s’agisse de volets Plus de 2 millions de personnes font
des infractions l’année passée. arrachés, de destruction de boîte aux quant à elles l’objet de menaces.
La dernière, coproduite par l’Insee lettres, de tags ou de jets de détritus. Là, seule une victime sur dix dépose
et le service statistique du ministère En 2018, ce phénomène urbain faisait plainte. Dernier indicateur d’intérêt
de l’Intérieur, date de 2019 et se nomme toujours plus de 1,1 million de victimes. mesuré par CVS : 5,7 millions
« Cadre de vie et sécurité » (CVS). Pour un quart d’entre elles, les dégâts de Français de plus de 14 ans
Dans ces 242 pages, on trouve sont inférieurs à 50 €. Mais pour un (soit plus de un sur dix) disent avoir
un tableau détaillé des actes dixième, c’est plus de 500 €. Et seule déjà renoncé à sortir de chez eux en
de vandalisme contre la voiture. une sur dix le déclare aux forces de 2019 « pour des raisons de sécurité ». n
Vitre fracturée, portière forcée, plus l’ordre. Injures, menaces : d’autres PAUL CONGE
10 / Marianne / 4 au 10 septembre 2020
008-011.indd 10 02/09/2020 13:08MARM1225_010_CT494315.pdf
Benjamin Guillot-Moueix / Hans Lucas via AFP