Marianne du 12-05-2020

Marianne du 12-05-2020

-

Presse
76 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 12 mai 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 22 Mo
Signaler un problème
www.marianne.net
 Numéro1208 Du8au14mai 2020
Pas de contacts, pas de restos, pas de matchs, pas de festivals, pas de fêtes de famille... Bienvenue dans UNEVIESANSPLAISIR
ÇA N’ARRIVERA PEUTÊTRE PLUS JAMAIS…
A, D = 6.30 €  AND, BEL, ITA, LUX, PORT CONT, ESP = 4.70 €  CAN = 8.60 $ CAN  CH = 7 CHF  DOM = 4.50 €  GR = 5.10 €  MAR = 38 MAD  TOM = 900 XPF  NL = 5.10 €  TUN = 7 DT
On a traversé la France vide
Enquête sur la misère sexuelle en période de “distanciation sociale”
RENTRÉE DES CLASSES
La farce de la lutte contre les inégalités
Faim la
ur Action contre po
by Madden To ©
URGENCE CORONAVIRUS 6 ONG 1 CLIC 1 DON ALLIANCEURGENCES.ORG Pour venir en aide aux victimes en un seul don, Alliance Urgences rassemble les forces de 6 ONG.
Notre opinion
CONTRÔLER DES CRÉTINS OU INFORMER DES HOMMES LIBRES PAR NATACHA POLONY ui apprendrait aux hommes à mourir leur appren-Le déconInement, nous avaît annoncé e Premîer mînîstre, drait à vivre. »reposeraît sur ce trîptyque : « protéger, tester, îsoer ». Maîs onCette phrase de Montaîgne résonne étrangement à nos oreîes aors que es socîétés ne testera que ceux quî ont des symptômes. Le vîrus pourra donc matQsaîsencuttopue-îraestnectdnnetmteaourqmîptaîmsîtemmoceerdnerpmoceouudssobnonnqtuaeaquîeeuqreuéqrîèeguxeedp occîdentaes ont redécouvert brutaement a ra- contînuer à cîrcuer tranquîement chez ceux quî sont asympto-gîîté de nos exîstences. La promesse de progrès matîques. Et pour ceux quî pensent ’avoîr eu, î eur sera împossîbe contînu du bîen-être, quî est au cœur du capîtaîsme de aîre vérîIer ’înormatîon puîsque es tests séroogîques seront consumérîste, repose sur un antasme de et de efectués seon des crîtères extrêmement restreînts, aors même et a dîsparîtîon de a bîodîversîté avaîent déjà argement atta- progresse ’épîdémîe. ïmpossîbe de savoîr sî es précautîons qué, maîs quî se heurte désormaîs à un vîrus însaîsîssabe et qu’on a prîses ont été eicaces ou non, împossîbe de détermîner trompeur. Le premîer rélexe ut de s’en remettre entîèrement sî ’on a été înecté et de quee manîère. On n’osera demander à « ceux quî savent », sans que ’on sache très bîen s’î aaît sî, une oîs encore, cette doctrîne absurde a pour unîque but de încure sous cette appeatîon es pratîcîens (hospîtaîers, bîen masquer a pénurîe. Prîère d’avancer, maîs dans e noîr. sûr, car es médecîns de vîe ont été méprîsés tout au ong de cette crîse), es épîdémîoogîstes (dont a scîence est cee desLe résultat est déjà visible :ceux quî ont e choîx évîtent à tout projectîons pus ou moîns aéatoîres) ou ’admînîstratîon de prîx de reprendre une actîvîté. Tîraîés par des înjonctîons a santé (quî a apporté de mutîpes preuves de sa capacîté à contradîctoîres, îs nourrîssent une angoîsse paraîtement prescrîre tout et son contraîre). Quoî qu’î en soît, ’urgence compréhensîbe maîs dont es conséquences sur a vîe écono-étaît non pas d’évîter des mîîons de morts, e vîrus ne nous mîque du pays seront tragîques. On saît déjà que es mesures de promettaît pas une tee hécatombe, maîs d’évîter des morts dîstancîatîon et a mîse en pace des nombreux gestes barrîères dont nous savîons qu’ees étaîent évîtabes. eront baîsser a productîvîté dans des proportîons încacu-abes. Maîs c’est aussî a consommatîon, ’actîvîté quotîdîenne, Aujourd’hui se pose la question de notre retour à la vie.vont encore rester au poînt mort pour queques moîs.Et quî ’on se gardera de ces dîscours va-t-en-guerre sur ’hérosme et es couards. ï est paraîtement égîtîme de craîndre pour soîLe rappel de notre condition de mortels doitil marquer et pour es sîens. Car justement, î n’est pas questîon du rontl’« écroulement »de notre civilisation,pour reprendre e maîs de a vîe. Et de a juste mesure entre ’înconscîence et a mot d’Edouard Phîîppe ? Sommes-nous devenus à ce poînt trouîe. Entre a stupîdîté de ceuî quî croît que a maadîe et încapabes d’accepter notre Inîtude que nous sacrîIîons sans a mort sont pour es autres et a peur îrratîonnee quî boque aucun débat e ong terme à a préservatîon îmmédîate, sans un pays entîer. soucî du juste équîîbre ? ï n’est pas questîon de aîre a eçon Encore cette peur est-ee nourrîe par e dîscours des auto- à ceux quî sont conrontés concrètement à des arbîtrages rîtés sanîtaîres, dont on a comprîs qu’ees nous enermeraîent pérîeux sous ’œî obsessîonne des chanes d’înormatîon bîen pour es deux prochaînes années sî cea pouvaît évîter de contînue et des réseaux socîaux. Maîs un enseîgnement se nouvees contamînatîons. Nourrîe égaement par es dîscours dégage. Face à ’încertîtude, a démocratîe est, contraîrement menaçants d’un pouvoîr poîtîque quî n’a trouvé que ce moyen à ce que beaucoup sembent croîre, e régîme e pus eicace. pour sember reprendre a maîn. ïnterdîre et menacer, tout en Parce qu’î postue a responsabîîté des îndîvîdus et es rend rejetant a responsabîîté sur ceux que ’on menace. « Sî vous ne matres de eurs décîsîons, autonomes, se Ixant eurs propres respectez pas es règes, nous vous prîverons de déconInement. règes. Rîen à voîr avec ce néoîbéraîsme autorîtaîre quî postue ï ne vous appartîent pas de juger sî vous pouvez marcher sur a mînorîté des cîtoyens, retîent es înormatîons et mutîpîe une page, maîs c’est à vous de décîder sî vous renvoyez vos es înterdîts pour mener à a baguette des gens rétîs sur quî enants à ’écoe. » Mîeux, vous êtes prîés de retourner travaîer, pourtant on se déausse pour évîter qu’îs n’întentent des procès. donc de renvoyer vos enants à ’écoe, maîs vous ne saurez pas Contrôer des crétîns angoîssés ou înormer et gouverner vous avez eu e vîrus, car vous n’êtes pas aptes à comprendre des hommes îbres de eurs décîsîons souveraînes, te est e ce qu’împîque cette înormatîon. dîemme de tout dîrîgeant.
Chers lecteurs,si vous ne trouviez pasMariannedans votre kiosque préféré, n’oubliez pas qu’il est disponible aussi chaque semaineen PDF surmarianne.net€.pour 1,99
8 au 14 mai 2020/ Marianne /3
L’éditorial de Jacques Julliard
LA GAUCHE PEUTELLE REVENIR ? e coronavîrus va-t-î permettre à a gauche de renatre nance des pus modérés sur es pus radîcaux au seîn de ’unîon, de ses cendres ? Depuîs ’annonce du déconInement, et à sa tête un eader încontesté, de stature natîonae. un rémîssement a gagné toute une casse poîtîque L’unîté autour d’un programme : on pense à ceuî du Front es rLque ’état nature de a gauche rançaîse depuîscatîons. Parce ecettes pour en sortîr étaîent justement cees que préco- quî rongeaît son reîn, notamment à gauche. Pour popuaîre comme au programme commun de 1972. Le pus ee aussî, c’est un peu a rentrée des casses. Ce ne împortant, auprès de ’éectorat popuaîre, est moîns e contenu sont que concîîabues, manîestes, ébauches de du programme que ’unîon qu’î scee entre es partîcîpants. rapprochement. Et sî du pîre devaît sortîr e meîeur ? Et sî C’est ’unîté quî est mobîîsatrîce, pus encore que es revendî-nîse tradîtîonneement a gauche en toutes cîrconstances : a Révoutîon est a dîvîsîon, voîre e conlît, e mot « unîté » renorcement de ’Etat, et notamment de ’Etat-provîdence, est un mot magîque : ceuî qu’avant toute chose es troupes natîonaîsatîons, réquîsîtîons, et ’on en passe. Quees sont attendent de eur che. es chances d’aboutîr pour un te mouvement ? La prédomînance des modérés sur es extrêmes est a condî-tîon e pus souvent înavouée, maîs nécessaîre. Ce ut e cas en Un rappel historique est ici nécessaire.Lors des éectîons 1936. Ce ut pus encore e cas dans es années 1970, quand e PS européennes de 2019, a gauche a subî a pîre racée de son dépassa e PCF. Pourquoî cea ? Parce que es voîx nécessaîres hîstoîre. Ses deux grands partîs hîsto- à a réunîon d’une majorîté se trouvent rîques, e socîaîste et e communîste, au centre et au centre gauche, chez des n’ont recueîî respectîvement que 6,19POINT DE CHEF,éecteurs quî demandent à être rassurés. et 2,49 % des sufrages exprîmés. Sî ’on POINT DE TROUPES ! ajoute es 6,31 d’ïnsoumîs, on parvîentLa présence d’une personnalité au tota îîputîen de 14,99. Du jamaîsL’ÉLECTEUR A COMPRIS incontestée est encore plus indispen vu depuîs ’înstauratîon du sufrage unî-sabledepuîs 1962, c’est-à-dîre depuîs LA RÈGLE DU JEU DE LA verse en France, même aux « heures es ’înstauratîon du système d’éectîon du E pus noîres de notre hîstoîre ».LOINV RÉPUBLIQUE. présîdent au sufrage unîverse. Cette ï est vraî que ’écoogîe, 13,47 %, a condîtîon, que j’aî rangée à a troîsîème DE DÉFAVORISER LA constîtué un vote reuge. Maîs qu’est- pace, est en réaîté devenue a pre-GAUCHE, CE DISPOSITIF ce qu’un vote reuge ? Une açon de mîère : poînt de che, poînt de troupes ! rester sur pace en attendant des jours L’éecteur a, beaucoup pus rapîdement EST LE SEUL QUI meîeurs, ou une açon poîe de partîr que es états-majors, comprîs et întégré e sur a poînte des pîeds ? a rège du jeu de a V Répubîque. Ce PERMETTE D’ESPÉRER. N’împorte : même sî ’on consîdère dîsposîtî, oîn de déavorîser a gauche, que ’ensembe des voîx écoogîstes contînue d’appartenîr à a est en réaîté e seu quî permette d’espérer. A condîtîon, comme gauche, on parvîent, après avoîr racé tous es tîroîrs, au tota de e souîgnaît Françoîs Mîtterrand uî-même, orèvre en a matîère, 28,46 % des sufrages exprîmés, à peîne pus du quart ! Songeons qu’aux voîx obtenues par ’addîtîon des partîs vîennent s’ajouter que, ors du raz-de-marée gauîste de 1958, juste après e cees quî s’attachent à a personnaîté du eader. C’est ce coei-retour au pouvoîr du Généra en sauveur de a Répubîque, cîent personne quî est son cadeau dans a corbeîe de marîage. communîstes et socîaîstes avaîent tout de même recueîî C e s c o n d î t î o n s s o n t - e   e s a u j o u r d ’ h u î r é u n î e s ? 36,1 % des sufrages exprîmés. C’est dîre ’ampeur du ossé Maheureusement, maîs caîrement, non. La gauche ne dîspose quî s’est creusé au I des dernîères années entre « e peupe de que de deux ches d’une stature natîonae : Jean-Luc Méenchon, gauche » (onctîonnaîres, saarîés du prîvé, petîte bourgeoîsîe) quî appartîent à sa ractîon radîcae, et quî s’est toujours mon-et es partîs poîtîques censés es représenter. tré hostîe à ’unîté ; et Françoîs Hoande, quî n’a pas pour e moment renouveé son îmage au poînt de s’împoser auprès de 19581981 : il fallut vingttrois ans à la gauche pour remonson pubîc comme î sut e aîre à a veîe de ’éectîon de 2012. ter la penteet aîre éîre Françoîs Mîtterrand présîdent de a« Patience ! Patience dans l’azur ! » Répubîque. Sau cas rares dus à des cîrconstances exceptîon-nees, es mouvements éectoraux sont comme es mouvementsUn dernier mot, qui appelle d’autres développements futurs.de terraîn. ïs sont ents et reèvent de ce que ’on pourraît appeer En vérîté, ce n’est pas seuement son programme, c’est-à-dîre a géoogîe poîtîque. Autrement dît, cette enteur sembe, sî es sa réponse à a sîtuatîon du moment, que a gauche se doît Françaîs contînuaîent à se détacher de Macron et du macro- aujourd’huî de bâtîr. C’est son ogîcîe, c’est-à-dîre es prîn-nîsme, paîder en aveur de a droîte cassîque, voîre de Marîne cîpes, maîs aussî es anayses quî es sous-tendent. Depuîs e Le Pen, putôt que de a gauche tout entîère. 1889, date de a ondatîon de a ïï ïnternatîonae, e chantîer L’exempe du mîtterrandîsme maîs aussî ceuî du Front popu- est à ’abandon. C’est cette paresse înteectuee, maîs aussî ce aîre de 1936 suggèrent que e succès de a gauche est subordonné conormîsme mora quî, au-deà des accîdents de a conjoncture, à troîs condîtîons : ’unîté autour d’un programme, a prédomî- expîquent sa baîsse tendancîee. ï y a du travaî !
4/ Marianne /8 au 14 mai 2020
Le nouveau nom d’Eco-Emballages et Ecofolio
Mise aupointpar JeanFrançois Kahn
MA SEMAINE GAUCHISTE uand Caros Ghosn étaît coniné en prîson, Renaut Et aors ? On aît quoî ? Que propose-t-on concrètement tournaît. Quand es saarîés de a Régîe restent chez pour rapprocher ce que certaîns touchent de ce que eur eux, Renaut s’arrête. CQFD. absence coûteraît à a socîété ? Q I a donc au un désastre pandémîque pour Maîs c’est sîmpe, gros bêta, on hausse es bas et on baîsse redécouvrîr cette évîdence. un peu es hauts. On augmente es uns et on réduît a crête Les éboueurs absents deux moîs : însupportabe ! des autres. Sans quoî, oîn d’hypocrîsîe, on cesse de s’en Les admînîstrateurs de socîétés empêchés pendant quatre émouvoîr ! moîs, on ne s’en aperçoît pas. Sans caîssîères de supermarché, bernîque es pâtes et e papîer toîette. Sans conseîers enHenry Ford, au début du siècle dernier, estimait à 40 fois marketîng, je ne manque de rîen. Sans présîdents-dîrecteursl’amplitude acceptable des revenusentre e haut du panîer généraux, je boufe. Sans paysans, je ne boufe pus. Sî tous et es saarîés de base. Le banquîer Morgan it scandae, après-es banquîers de mon quartîer se mettent au vert, j’utîîse ma guerre, en portant e rapport îcîte à 20 oîs. Or (c’est ça pré-carte Beue. Sî tous es bouangers se ont a mae, ma carte cîsément e néoîbéraîsme, comparé au îbéraîsme) certaîns Beue ne me ournîra pas de baguettes « tradîtîon ». Sans ana- très grands patrons ou inancîers rançaîs engrangent pus ystes inancîers ou gestîonnaîres de onds, je ne suîs pas pus de 150 oîs ce que gagne un éboueur (ce pourquoî aucun pauvre. Sans coîfeur, j’aî ’aîr d’un cochard. Sans dîrecteurs Françaîs dît « de souche » n’exerce ce métîer). de La Poste, je contînue à recevoîr des ettres. Sans postîers, je Prendre à ceux-cî pour donner pus à ceux-à ? Ne ut-î n’en reçoîs pus (cea dît, pour ce que désormaîs î y a dedans !). pas un temps (c’étaît e îbéraîsme) où, au-deà d’un certaîn Tous es PDG, secrétaîres généraux et traders de France et de revenu pantagruéîque, e taux margîna de ’împôt progres-Navarre pourraîent prendre de très on- sî atteîgnaît 80 % (aux Etats-Unîs !) ? gues vacances, cea ne changeraît rîen Essayez donc de e proposer. Même à ma vîe quotîdîenne. Maîs sans artî- 70 %. Vous verrez comment réagîront LES ÉBOUEURS sans pombîers, mîeux vaut ne pas être ceux quî se sont découvert, très épî-ABSENTS DEUX MOIS : coniné avec un robînet quî uît (î est sodîquement, une âme justîcîaîste ! vraî que ceux-à – c’est une exceptîon – INSUPPORTABLE ! LES gagnent argement ce qu’îs vaent).Non seulement aucune mesure ADMINISTRATEURS DE concrète ne sera prisepour réduîre Pour ne pas paraître gauchiste,substantîeement cegapearant SOCIÉTÉS EMPÊCHÉS, j’ajouterai qu’on ne peut pas faire(même a gauche se contente de ON NE S’EN APERÇOIT l’économie d’infirmières et de soirécamer e rétabîssement de ’ISF, gnants,’împôt e pus stupîde qu’on n’aîtaors que de socîoogues PAS. SANS PDG, JE – d’extrême gauche orcément –, on jamaîs înventé), maîs sî vous propo-peut. sez de réduîre es écarts de 100 à 50, a BOUFFE. SANS PAYSANS, En déînîtîve, c’est cea que nous droîte – c’est à se es mordre ! – hurera retîendrons de ce que nous sommes enJE NE BOUFFE PLUS.à ’égaîtarîsme. traîn de vîvre. Pas que es « învîsîbes » Or quee est ’une des consé-devîennent vîsîbes (c’est îdîot, un éboueur est pus vîsîbe quences de a crîse paroxystîque que nous vîvons : es dettes qu’un PDG), maîs que a hîérarchîe des utîîtés socîaes et cee lambent (représentant pus de 115 % du PIB en France). Les des rémunératîons sont înversement proportîonnees. Ce quî banques centraes es monétîsent en es rachetant. C’est-à-s’est ancré dans ’opînîon aît que pus on est îndîspensabe, dîre qu’ees es rempacent par de a créatîon de monnaîe. moîns on gagne et que, à ’înverse, ceux quî sont es moîns utîes Sous e îbéraîsme, cea se seraît traduît par une montée de sont ceux quî bénéicîent du pus grand nombre d’avantages. ’înlatîon. En système néoîbéra, non ! Ce Nîagara de îquî-Et, accessoîrement, que es « vus » sont totaement dépen- dîtés va gonler es bues îmmobîîères et doper, à terme, es dants des « efacés » moîns bîen payés : a vedette de téévîsîon, cours de Bourse. Tandîs que a inance proitera de ’envoée sans es cameramen, aux saaîres beaucoup moîns arrondîs, des bénéîces de a grande dîstrîbutîon, du commerce en dîsparaït, on ne a voît pus. Sans édîtorîaîstes, es journaux îgne, des aboratoîres, des socîétés de haute technoogîe et peuvent contînuer à se vendre, maîs pas sans kîosquîers. des téécoms. En d’autres termes, es înégaîtés socîaes s’accentueront. Tout cela, on le constate, on le dit, on le répète.Partout, y A moîns… comprîs dans es médîas es pus conservateurs. Quî, en sus, proite des extras, des stock-optîons, des retraîtes chapeau,A moins que le libéralisme reprenne le pas sur le néoli des parachutes dorés, des bonus ? Ceux dont on s’est aperçusbéralisme.Ce quî împîque que ceux quî sont socîaement qu’on ne pouvaît pas se passer ? Non, au contraîre, ceux dont îndîspensabes ne puîssent pas gagner 100 oîs moîns que a paraysîe ne change strîctement rîen pour nous. ceux quî ne sont pas absoument nécessaîres. n
6/ Marianne /8 au 14 mai 2020
.net
Vous ne pouvez plus sortir de chez vous ? Voici nos offres pour continuer à lire Marianne Vous choisissez l’abonnement ? Rendez-vous sur la boutique MARIANNE en saisissant dans votre barre de recherche abo.marianne.net Abonnement 100 % Abonnement papier + numérique numérique er er 0 €mois puisle 1 6,90€ 0 mois puisle 1 9.50tous les 4 numéros tous les 4 numéros
Vous souhaitez acheter le numéro de la semaine ? Rendez-vous sur la boutique MARIANNE en saisissant dansvotre barre de recherche abo.marianne.net/monnumeropdf Achat du n° à1,99
N°1208  DU 8 AU 14 MAI 2020 3NOTRE OPINION parSNatacha Poloonymmaire Contrôler des crétins ou informer des hommes libres 4L’ÉDITORIAL de Jacques JulliardLa gauche peut-elle revenir ? 6MISE AU POINT de JeanFrançois KahnMa semaine gauchiste Evénement10Bienvenue dans une vie sans plaisirPas de contacts,  pas de restos, pas de matchs, pas de spectacles, pas de fêtes  de famille... Un monde étrange et punitif s’ouvre désormais à nous.  Au nom de l’impératif sanitaire.ParNatacha Polony 12Edouard, le père FouettardDepuis le début de la crise,  le Premier ministre joue sa propre partition, crépusculaire et rigide. ParLouis Hausalter et Soazig Quéméner 14Déconfinement. Le flip des exécutantsLes préfets et les  maires, inquiets, se préparent à la manœuvre... et commencent  à se protéger.Par Laurent Valdiguié, avec Etienne Girard 16de réunions entre proches. Famille, je vous aimePas Témoignages.Par Bruno Rieth 18Pas de festivals. Intermittents : vogue la galère…Par Vladimir de Gmeline 21Pas de restos. Régime sec !Par Géraldine Meignan 22Pas de sport. Les clubs amateurs menacésPar Bruno Rieth 23edsurftartsnoiexsdesParuetabucninU.ePar Célia CuordifedeAgora 48SociétéInoculer le virus... du consentement Les laboratoires de sciences sociales ont lancé des programmes Actu  pour mieux cerner les comportements des populations en période de pandémie.Par Emmanuel Lemieux26NoirmoutierLa fièvre anticitadins T  vatelle retomber ?L’arrivée d’exilés du Covid sur l’île 51ribuneAlain Bentolila  vendéenne a provoqué une vague de vandalisme. Si la tension 52EntretienMarcel Gauchet : “Le déclassement français  s’est calmée, elle a révélé les fractures de ce territoire confronté me désespère”Propos recueillis par Philippe Petit à la présence de “Français des villes” fortunés.Par Paul Conge 54ESPRIT LIBRE par Caroline FourestLe jour d’après sans culture 30litiquePoRetour à l’école. La farce de la lutte contre 54DionarJackEÉLOp!ÀVALLe front du refus les inégalitésPour justifier la réouverture des établissements scolaires à partir du 11 mai, l’exécutif met en avant l’urgence 55LEDISANTparGAÇVAIMUEXNEKyuponokcinide contrer les disparités sociales creusées par le confinement. La prochaine séance Réel objectif ou pure escroquerie ?Par Anthony Cortes 58L’actualité expliquée par l’histoire33MondePays en voie de déconfinement. 10 mai 1940, l’étrange défaite. Paul Nizan, Léo Lagrange, Comment font les autres ?Un peu partout sur le globe, des pour l’honneur de la RépubliquePar Guy Konopnicki mesures sont prises pour permettre aux populations de retrouver une certaine liberté de mouvement.Par le service monde Découvrir 36ET PENDANT CE TEMPSLÀ… Libre-échange : Bruxelles persistePar Hadrien Mathoux62CulturePleins feux sur les ChampsElysées Entretien avec l’historienne Ludivine Bantigny, qui publie “la Plus 38Mieux vaut en rire !  Belle Avenue du monde”.Propos recueillis par Philippe Petit67L’histoire extraordinaire d’un immeuble ordinaire Le dossierVue par l’écrivaine et réalisatrice Ruth Zylberman.Par Eve Charrin 42Adieu à la France vide68Quelle époque !Art de vivreÇa n’était jamais arrivé et ça pourrait – mais désormais rienLe retour du réelPar Valérie Hénau  n’est certain – ne plus jamais se reproduire : le pays claquemuré, 72La France de PéricoPriorité au patrimoine  ses routes désertées, ses entreprises à l’arrêt. Cet espace alimentaire françaisPar Périco Légasse  vide de presque toute vie humaine, nous l’avons traversé.  De Paris à Marseille, via la nationale 7.Par Alain Léauthier74CARTE BLANCHE à Etienne GirardK.-O. boomers
8/ Marianne /8 au 14 mai 2020
En couverture : illustration Soulcié - Patrick Escudero / hemis.fr - BeneluxPIX / MaxPPP
CORONAVIRUS
Jean-Marie Rayapen / SPF
Face au Coronavirus, et pour maintenir son activité dans le respect des règles de sécurité recommandées par le Ministère de la santé, le Secours populaire en appelle à la mobilisation de tous et aux dons financiers.
Faites un don sur secourspopulaire.fr
Evénement
Bienvenue dans UNE VIESANSPLAISIR Pas de contacts, pas de restos, pas de matchs, pas de festivals, pas de fêtes de famille… Un monde étrange et punitif s’ouvre désormais à nous. Au nom de l’impératif sanitaire. PAR NATACHA POLONY es gens sérîeux consî- a été annoncé ne relève pas de la collaborent, les ournîsseurs, les déreront que tout cela seule nécessîté. Un pouvoîr quî commerçants quî proitent de ses n’est qu’accessoîre. reuse de rendre le port du masque retombées, et le cœur de la cîvîlî-L’économîe, la vraîe, oblîgatoîre dans l’espace publîc satîon rançaîse. L doît reprendre. Maîs nous înterdît de nous promener Sî quelque chose comme la pour évîter une deu- sur les plages ou de aîre du bateau France exîste, nous le devons xîème vague, îl aut parce que nous rîsquerîons de nous sans doute à cet art de déployer lîmîter le reste : ce quî n’est pas contamîner. Un pouvoîr quî nous la beauté du monde en toutes ses îndîspensable, ce dont le pays n’a envoîe dans le métro ou le RER en dîmensîons. Une certaîne açon pas besoîn pour repartîr. Les res- prévoyant d’y condamner un sîège de jouîr des paysages, des clîmats taurants, les hôtels, les lîeux tou- sur deux maîntîent ermés les cîné- et des merveîlles que nous ofre la rîstîques resteront donc ermés mas, où l’on pourraît acîlement nature, une capacîté à suscîter et à jusqu’à nouvel ordre. Quant aux contrôler le nombre d’entrées. traduîre les émotîons les plus sub-cînémas, aux théâtres, aux salles de Pourquoî de telles încohérences, tîles, à travers la orce d’un spec-concerts ou d’exposîtîons, îl a allu sînon pour nous sîgnîier que l’es- tacle comme à travers la splendeur un temps înînî pour que les pou- prît de jouîssance doît dîsparaïtre, de quelques mots. Ajoutons-y ces voîrs publîcs se penchent sur leur comme sî ces încorrîgîbles Françaîs conquêtes d’un peuple lîbre que sort. A Matîgnon ou à Bercy, on avaît devaîent se repentîr d’avoîr trop sont le loîsîr et le sport amateur. vîsîblement oublîé qu’îls exîstaîent. bîen vécu ? Il y a une dîmensîon Le club de ootball d’une petîte vîlle Le message est claîr : le gouver- émînemment punîtîve dans les rap- de provînce appartîent à la culture nement arbître savamment entre pels à l’ordre du Premîer mînîstre. populaîre en ce qu’îl est un lîeu de l’împératî de sécurîté sanîtaîre et Chîant dans ses bottes. partage et de socîabîlîté. la sauvegarde de l’économîe, et nous Ceux quî ont laîssé pendant sommes prîés d’être tout entîersPerdre son âmetrente ans mourîr notre îndustrîe tournés vers ces deux objectîs. Le contresens est îmmense, abys- et nos PME semblent décîdés à Occupés à travaîller et conscîents sal. Les Françaîs ont bîen comprîs euthanasîer ce quî produît désor-de la menace permanente du vîrus. qu’îl étaît împensable d’organîser maîs une part substantîelle de la Tremblants, sî possîble. Maîs certaî- des estîvals rassemblant 5 000 à rîchesse du pays. Au moîns pour-nement pas vîvants. Vîvants au sens 10 000 personnes. Ils ont égale- raîent-îls avoîr l’excuse de le aîre où l’on entend ce mot en France. ment comprîs qu’îl allaît prendre pour mîeux relancer les autres sec-L’étrange monde quî s’ouvre au sérîeux ce vîrus et aîre preuve teurs; même pas! La peur qu’îls îns-désormaîs à nous n’a rîen de de la plus strîcte vîgîlance. Nul ne tîllent pour contrôler des enants réjouîssant. Il se résume en cette conteste les mesures de prudence. « chamaîlleurs » paralyse le pays expressîon sordîde quî s’est împo- Maîs cette culture dont on nous en reînant la reprîse nécessaîre de sée sans que personne n’en explore prîve est à la oîs une part gîgan- l’actîvîté. Reprenons-nous avant le sens : « dîstancîatîon socîale ». tesque de l’économîe du pays, à que la France n’y perde son âme Maîs le déconînement quî nous travers les mîllîons de gens quî y en plus de ses orces vîves. n
8 au 14 mai 2020/ Marianne /11