Marianne du 13-10-2020
88 pages
Français

Marianne du 13-10-2020

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 13 octobre 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 27 Mo



€ D
A, AND, A, ,
T www.marianne.net
I l n te�y a pas que la menace islamiste
CCE ES UTRE AUTSR ES
S�PS�ARPARATISMEATISMSES
i � t � l i il
Identitaire oit ,
f�ministe est s,
gauchiste otalitaires...
ABARET

MEDIATOR AKINE,
AC
Comment aire
le s Le euse ent Victorine
m�dicaments L�insuppor�insupporttable �nigme
12 30-COUV-def.indd :22
Numr 23 ctobr 020
A5 RV Malnutri Parution_Mise en page 1 02/09/20 11:17 Page1
ALTER SOLIDARITÉ SOLIDARITÉ
AAUUJJOOUURRDD’’HHUUII,,JJEESSUUIISS PPEETTIITTEETTMMAALLNNUUTTRRII
GRACEAVOUS DEMAIN,JESERAIGRAND
Alter Solidarité en collaboration avec le Centre de
Santé et de Nutrition de Pabégou organise et soutien
une consultation mensuelle pour 1300 enfants au
nord du Bénin.
Assurerle suivimédicald’un enfantc’est15€
parmois, soit 5€ après déduction fiscale.
www.alter-solidarite.org
155, Rue Pioch Boucheté – 34400 Saint-ChristolNotre opinion
ÉCOLE OBLIGATOIRE :
UNE PROMESSE, DES PROBLÈMES
PAR NATACHA POLONY
ne décision, sans doute l’une des plus radicales depuis Tout le problème vient du fait que la tolérance qui était accor -
les lois de 1882 et celles assurant la mixité scolaire dée pour ofrir une voie diférente à ceux qui, souvent pour des
entre garçons et flles en 1969. » C’est en ces termes raisons pédagogiques plus qu’idéologiques, ne s’intègrent pas
qu’Emmanuel Macron a présenté, dans son discours à l’école publique, a été détournée par des gens dont le but est
contre le séparatisme islamiste, la décision de rendre surtout de ne pas confronter leurs enfants à des discours qu’ils U obligatoire, non plus seulement l’instruction, mais bien considèrent comme impies. Le séparatisme islamiste visé par
l’école. Et force est de constater que, une fois n’est pas coutume, il Emmanuel Macron ne constitue qu’une petite proportion des
ne s’agit pas d’une exagération de bateleur. La décision est bel et cas d’enfants scolarisés dans leur famille, mais une proportion
bien majeure, même si elle ne concerne que quelque 50 000 élèves. qui augmente.
Car elle modife un équilibre négocié depuis plus d’un siècle et Pour autant, faut-il, pour régler ce problème évidemment
qui nous raconte le statut si particulier de l’école républicaine. majeur, réduire la liberté de ceux qui ne souhaitent pas ou ne
De qui doit relever l’éducation des enfants ? Telle est bien la peuvent pas scolariser leurs enfants en collectivité ? La question
question que rouvre cette modifcation de la loi. Car, jusqu’à est rendue plus prégnante par le fait que les cas de parents faisant
présent, c’est bien l’instruction qui était obligatoire en France, le choix de l’école à la maison ont augmenté ces dernières années
qu’elle fût délivrée par l’école publique, par une école privée – comme d’ailleurs les inscriptions dans le privé hors contrat.
sous contrat d’association avec l’État, par une école privée hors Pourquoi ? D’abord parce que la demande des familles de voir
contrat ou par la famille elle-même. À charge pour les instances l’école s’adapter à leur enfant nourrit ce phénomène. C’est une
académiques de vérifer la qualité de l’enseignement délivré conséquence directe de cet individualisme qui rend toute forme
par les familles ou dans ces écoles hors contrat, non tenues de de collectivité moins évidente et moins supportable. Mais il ne
respecter strictement les programmes de l’Éducation nationale. faut pas négliger non plus une dimension purement pédagogique.
Nombre de parents ont pris acte de la faillite de l’école républi -
L’inscription dans la loi de l’école obligatoire, laïque et gratuite caine et de son incapacité à transmettre des connaissances ou
aurait pu conduire, bien sûr, à supprimer toute autre structure. à porter chaque enfant à l’excellence. Ceux-là savent qu’il faut
eAprès tout, le projet formulé à la fn du XVIII siècle, notamment désormais s’extraire des programmes scolaires de l’Éducation
par Condorcet, faisait de l’école l’outil de l’émancipation par le nationale pour pouvoir enseigner véritablement la grammaire
savoir, pour permettre aux futurs citoyens d’échapper aux déter - ou commencer les quatre opérations fondamentales dès le CP.
minismes et aux préjugés auxquels les condamnait leur naissance.
Si une famille décidait de maintenir son enfant dans l’idée que On ne saurait demander à l’école de s’adapter
miraculeusela Terre est plate, l’école serait là pour lui enseigner les vérités ment à chaque enfant. Mais si l’école publique remplissait sa
scientifques faisant de lui un homme libre, capable de distinguer vocation en promettant à chaque enfant de le pousser au plus haut
savoir et croyance. Pourtant, il a été décidé que des écoles privées de ses capacités et de lui ofrir cette culture générale qui permet
– pour la plupart catholiques – sous contrat d’association avec de franchir les classes sociales, il est certain que le recours à des
l’État pourraient scolariser un quota d’environ 20 % des enfants. systèmes de substitution serait moins important. On peut même
Et les autres structures, écoles hors contrat ou instruction à la parier qu’une part des familles attirées par un enseignement reli -
maison, ont été maintenues avec l’idée que ces formes marginales gieux y renoncerait pour aller vers un système efcace et gratuit.
constituaient une concession nécessaire à la liberté individuelle. Là encore, le communautarisme se nourrit de nos échecs et de
Pour le dire simplement, la République difère des démo- nos renoncements. Désormais, il va falloir organiser le retour
craties libérales en ce qu’elle ne se conçoit pas comme une de ces enfants vers des structures plus classiques, réféchir aux
somme d’intérêts individuels mais tente d’articuler la liberté dérogations nécessaires, et surtout contrôler sans mobiliser les
des individus avec les intérêts collectifs. En l’occurrence, l’édu - moyens de l’État pour des cas qui n’en vaudraient pas la peine.
cation, en République, n’est pas seulement un service rendu Dans une époque où les individus ont de plus en plus de
aux familles pour leur permettre d’éduquer plus facilement mal à supporter la contrainte que constitue la collectivité, il
leurs enfants. Elle est une institution de la nation qui forme appartient à la puissance publique d’être irréprochable et à la
le creuset dans lequel se constitue la communauté politique, République de tenir ses promesses pour faire accepter que la
autour de valeurs et de récits partagés. défense du bien commun n’est pas une entrave à nos libertés.  
Chers lecteurs, si vous ne trouviez pas Marianne dans votre kiosque préféré, n’oubliez pas
qu’il est disponible aussi chaque semaine en PDF sur marianne.net pour 1,99 €.
9 au 15 octobre 2020 / Marianne / 3
EDITO-NP.indd 3 07/10/2020 13:39MARM1230_003_CT464878.pdfL’éditorial de Jacques Julliardq
UNE GAUCHE
EN DÉSHÉRENCE
a richesse de l’actualité de la semaine écoulée (le à Mélenchon, qui avait obtenu 19,58 % des sufrages exprimés
coronavirus et le cas Trump ; les tragiques intem- en 2017, il oscille, comme candidat insoumis, entre 10 et 12 %,
péries de l’arrière-pays niçois ; le grand discours soit un recul massif de plus d’un tiers de ses voix. Une partie
d’Emmanuel Macron contre l’islamisme radical) importante de son électorat ne lui pardonne ni ses appels à la
a quelque peu escamoté l’important sondage Ifop résistance à la justice lors de la perquisition dont son parti ft L du Journal du dimanche (4 octobre 2020) en vue l’objet, ni d’avoir déflé, au lendemain de l’attentat terroriste
de la prochaine présidentielle. L’institut a testé successi- à la préfecture de police, avec des islamistes qui scandaient
vement les principaux candidats potentiels de droite et de « Allahu akbar ! ». C’est dire qu’il a perdu complètement son
gauche, Emmanuel Macron et Marine Le Pen étant présents aura républicaine.
dans tous les cas de fgure. Les résultats sont d’une grande Au total, si les résultats de 2022 venaient à confrmer les
netteté et peuvent se résumer ainsi : Marine Le Pen est en prévisions de 2020, ils constitueraient le plus mauvais score
nette progression par rapport à 2017 ; Emmanuel Macron se jamais obtenu par la gauche depuis l’institution défnitive
maintient bien et reste le grand favori pour 2022 ; la gauche du sufrage universel (pour les hommes) en France en 1848.
connaît un véritable efondrement. Rappelons que, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale,
la gauche communiste et socialiste – on disait alors les « partis
La progression de Marine Le Pen est nette : alors qu’elle marxistes » – représentait plus de 46 % des voix, et dépassait
était arrivée au premier tour il y a trois ans en deuxième même la majorité absolue (57,25 %) si on lui adjoignait les
position avec un score de 21,3 % des sufrages exprimés, elle radicaux. François Mitterrand, excellent connaisseur de la
est aujourd’hui créditée de 24 à 27 % selon les cas de fgure avec chose électorale, situait à 42 % la ligne de fottaison de la
e eun point moyen à 25 ou 26, soit un bond en avant d’environ gauche au long des IV et V  Républiques.
quatre points. Un tel résultat n’étonnera que ceux, nombreux
dans la presse, qui ne s’intéressent qu’aux bisbilles internes Il y a deux manières de décrire cette dégringolade. La
de l’extrême droite, où elle a paru en efet à la peine, mais non première consiste à dire que la gauche a été abandonnée par
à sa rectifcation de tir : hommages appuyés au général de près de la moitié de son électorat potentiel. L’autre consiste
Gaulle, dénonciation vigoureuse de l’antisémitisme. Beaucoup à dire que c’est cette gauche, justement, qui a abandonné
d’électeurs appartenant aux classes populaires, favorables à son électorat.
ses positions en matière de sécurité et d’immigration, mais C’est la seconde qui est la bonne. Car c’est elle qui nous met
hostiles à l’héritage antirépublicain de son père, Jean-Marie, sur la voie de l’explication. À propos de toutes les questions
se sentent aujourd’hui autorisés à sauter le pas. Quant à qui traditionnellement constituent l’identité de la gauche, ce
Emmanuel Macron, que le même sondage situe entre 23 et ne sont pas les électeurs qui ont changé, mais les états-majors.
26 % au premier tour, contre 24 % en 2017, il se maintient et Longtemps, le critère discriminant, qui permettait de
distinpeut même espérer améliorer sa performance. guer la gauche de la droite, c’était la laïcité. Il faudra nous
Ces deux candidats dominent largement la meute des expliquer pourquoi cette gauche, d’une sévérité infexible à
epoursuivants. Seul, à droite, Xavier Bertrand, crédité selon l’égard de l’Église catholique depuis la fn du XIX  siècle, a fait
les cas de fgure de 15,5 à 19 % des sufrages, peut espérer preuve d’un tel laxisme à l’égard de l’islam. Oui, pourquoi ?
conserver le contact avec les deux leaders. Tout indique Serait-ce par hasard parce que l’islam montrerait des qualités
donc que l’on se dirige, si aucun événement majeur ne vient de tolérance, d’humanisme, d’universalisme supérieures ?
bouleverser ces prévisions, vers un second tour Macron-Le Vous voulez rire ?
Pen que le premier peut espérer remporter, avec toutefois Posez-vous la même question à propos de la République,
une marge de sécurité amoindrie. ou encore de l’école. Il n’y a pas de République possible qui ne
soit une République enseignante, attachée à la science et à la
Reste la gauche. Ici, c’est la bérézina dans tous les cas de raison. Or à cette vision claire de l’école la gauche a substitué
fgure. Dans l’hypothèse d’un candidat unique de la gauche, progressivement depuis un demi-siècle une bouillie
paternacelui-ci obtiendrait de 15 % (Mélenchon) à 13 % (Hidalgo ou liste, ou mieux encore maternaliste, bêtifante, insoucieuse
Jadot). Il n’y a pas de miracle Hidalgo, loin de là, et encore du savoir comme du civisme et presque obscurantiste. On
moins de miracle écolo. À l’échelle nationale, le bio n’est pourrait continuer longtemps comme cela : la gauche est
pas une politique, et les électeurs se révèlent bien meilleurs abandonnée par son électorat, parce que celui-ci, comme la
connaisseurs que les professionnels. Autre enseignement, nature, a horreur du vide. La gauche ne signife plus rien. C’est
la gauche dispersée, avec candidature écologiste distincte, pourquoi je pose la question à ses dirigeants : perdus pour
obtient un meilleur total, avec le plus souvent entre 25 et perdus, pourquoi ne tenteraient-ils pas de redevenir quelque
30 % des voix, que la gauche unie, qui plafonne à 19… Quant chose ? Et même : de redevenir eux-mêmes ? 
4 / Marianne / 9 au 15 octobre 2020
EDITO-JULLIARD.indd 4 07/10/2020 12:39MARM1230_004_CT463086.pdfGallimard
présente
SÉBASTIEN
RUTÉS
Mictlán
« Sébastien Rutés réussit une œuvre brûlante et chaotique comme l’immense
cimetière qu’elledécritetcompose unefablenoireportéepar uneécriturehallucinée.
Bouleversant.»
Christine Ferniot, Télérama
« L’intrigue de Mictlán tient de l’épure et de la route rectiligne. Elle rappelle Le
Salaire de la peur de Clouzot. Sébastien Rutés livre une odyssée rhapsodique, un
huis clos étouffant jusqu’au terminus des âmes perdues.»
Macha Séry, Le Monde des Livres
« Saisissante et superbement écrite, cette sidérante odyssée spectrale provoque
le grand frisson littéraire.»
François Lestavel, Paris Match
PRIX MARIANNE/UN ALLER RETOUR DANS LE NOIR 2020
gallimard.fr facebook.com/gallimardI
Photo F.Mantovani©GallimardN°1230 - DU 9 AU 15 OCTOBRE 2020
Sommaire
3 NOTRE OPINION par Natacha Polony
École obligatoire : une promesse, des problèmes
4 L’ÉDITORIAL de Jacques Julliard Une gauche en déshérence
Événement
8 Il n’y a pas que le danger islamiste. Ces autres
séparatismes qui nous mènent à la guerre civile
Identitaires de droite et de gauche, féministes qui détestent les
hommes, gauchistes totalitaires… Les tenants de l’islam politique
ne sont pas les seuls à fracturer notre société. Par Natacha Polony
16 Entretien exclusif avec Christophe Guilluy : “La société
libérale ne peut perdurer que si elle morcelle”
Propos recueillis par Emmanuel Lévy et Natacha Polony
20 Entretien avec Gérard Collomb L’ancien ministre de
l’Intérieur se félicite du tournant pris par Emmanuel Macron pour
combattre l’islam radical, tout en regrettant le temps perdu.
Propos recueillis par Louis Hausalter et Soazig Quéméner
22 États-Unis. Sur le sentier de la guerre (civile) De l’autre
côté de l’Atlantique, les joutes ne sont plus simplement verbales
entre radicaux de tous bords. De quoi redouter le pire alors
qu’approche le scrutin présidentiel. Par Alain Léauthier
24 CE QUE MARIANNE EN PENSE
Marchés publics : SOS corruption Par Emmanuel Lévy
Actu Agora
26 Fait divers L’énigme Victorine La jeune flle de 18 ans a 52Polémique Le Vatican et la tragédie juive
été tuée à Villefontaine, dans l’Isère, sans raison ni mobile connus. Entretien avec le juriste international Philippe Sands qui publie
Le crime d’un tueur en série ou d’un proche ? Par Laurent Valdiguié la Filière, une enquête haletante sur le parcours du SS Otto
von Wächter, qui aurait bénéfcié, entre 1945 et 1949, de l’aide 29 Société “Reconversion”, le mot magique… du patron
d’un évêque proche de Pie XII. Par Martine Gozlan Les salariés de l’usine Cerdia, qui va fermer, réclament des
relocalisations… plus que des formations. Par Laurence Dequay 55 Patrimoine Villers-Cotterêts : un château pour
le français L’illustre bâtisse royale, longtemps menacée par 32 Politique Fin de l’ENA. Promesse de Macron… et de
la ruine, sera sauvée et reconvertie en Cité internationale Gascon Annoncée il y a un an et demi, la suppression de cette
de la langue française. Un symbole dans une région durement école emblématique et des grands corps de la fonction publique en
touchée par l’illettrisme. Par Frédéric Pennelest toujours au stade des incantations. Par Louis Hausalter
60 ESPRIT LIBRE par Caroline Fourest Éloge du débat nuancé34 Société Corse. Comment naissent les vendettas Après
deux assassinats en moins d’un an, le village de Cargèse risque- 60 À LA VOLÉE ! par Jack Dion “J’assume”
t-il de connaître une série de vengeances ? Par Bruno Rieth
61 ÇA VA MIEUX EN LE DISANT par Guy Konopnicki L’effroi de l’ânerie
36 So c ial Grands cabarets : le french can-krach
Moulin62 L’actualité expliquée par l’histoire Rouge, Lido, Crazy Horse… Des mythes en péril. Par Mathias Thépot
L’air vicié des villes ne date pas d’hier Par Yves Daudu
39 Monde Union européenne. Ces petits pays qui pèsent
lourd Comment Chypre, la Hongrie, les Pays-Bas, l’Irlande ou
Malte infuent sur la politique de l’UE. Par le service monde Découvrir
42 Mi eux vaut en rire ! 68 Culture Photographie. Marche ou rêve !
Le collectif Tendance foue publie Azimut, une marche
photographique en France. Rencontre avec deux des artistes Le dossier arpenteurs. Propos recueillis par Nicolas Dutent
46 Victimes des médicaments : une bataille 76 Que lle époque ! Placements-retraites
à armes inégales Les laboratoires connaissent les rouages Que choisir ? L’ennui ou… les ennuis ? Par Erwan Seznec
de la justice, ils savent jouer avec le temps et les experts. Comme si
82 La France de Périco Orfeo Ruspoli ou cela ne suffsait pas, les victimes des médicaments qui demandent
le meilleur rapport qualité-prix de Paris Par Périco Légasse réparation doivent aussi faire avec une administration lente,
nébuleuse et peu généreuse. Enquête. Par Jacques Duplessy 86 CARTE BLANCHE à Alain Léauthier Entendre et lire Judi Rever
6 / Marianne / 9 au 15 octobre 2020
1230-Sommaire.indd 6 07/10/2020 14:20MARM1230_006_CT465441.pdf
En couverture : Baltel / Sipa - Joël Saget / AFP - Éric Garault / Pasco - Julien Falsimage / Leemage - Stéphane Dubromel / Hans Lucas - Meryl Curtat / Sipa - DR www.marianne.net
Le nouvel
impératif
industriel
Les solutions
pour redresser
la France
En vente chez votre marchand de journaux
HSI_Autopromo_200x270.indd 1 18/09/2020 14:0618/09/2020 14:06
L 13870 - 16 H - F: 7,90 - RD
BEL, LUX : 8.90 € - CH : 12.50 CHF - DOM : 8.90 € - CAN : 12.99 $CANÉvénement
Identitaires de droite
et de gauche, féministes
qui détestent les hommes,
gauchistes totalitaires…
Les tenants de l’islam
politique ne sont pas
les seuls à fracturer
la société française.
Les mesures annoncées
par le chef de l’État sont
salutaires, mais il reste
tant à faire pour préserver
notre héritage commun
issu des Lumières.
PAR NATACHA POLONY
8 / Marianne / 9 au 15 octobre 2020
EVT-OUV.indd 8 07/10/2020 13:56MARM1230_008_CT465135.pdf
Ludovic Marin / ReutersIL N’Y A PAS QUE LA MENACE ISLAMISTE
CES AUTRES
SÉPARATISMES
QUI NOUS MÈNENT
À LA GUERRE CIVILE
EMMANUEL
MACRON,
lors de son discours
aux Mureaux,
le 2 octobre,
a nommé l’ennemi
sans ambages :
cet islamisme
qui tend à constituer
une contre-société.
EVT-OUV.indd 9 07/10/2020 13:56MARM1230_009_CT465135.pdfÉvénement
ertains diront qu’il tat devant les anciens locaux de en œuvre. La clarification entre
était temps. Les Charlie Hebdo, comme un rappel associations culturelles et
associaconseillers et les des 250 morts depuis 2015 – ou tions cultuelles est fondamentale
visiteurs du soir pro- mû par des arrière-pensées élec- pour éviter le contournement de
mettaient depuis toralistes – aller sur le « régalien » nos institutions à des fns
d’endoctrois ans le grand pour fracturer encore un peu la trinement. Quant à la suppression C discours fondateur. droite –, la lucidité, l’honnêteté des Elco (dispositifs « enseigne -
Sur la laïcité d’abord, puis sur le intellectuelle, doivent seules gui- ment langue et culture d’origine »),
communautarisme. Ce fut sur le der le jugement sur ce discours du dont on sait depuis trente ans qu’ils
« séparatisme ». L’essentiel n’est vendredi 2 octobre. sont la négation même de tout
profnalement pas là. Qu’Emmanuel Le président de la République jet d’intégration puisque, sous
préMacron l’ait fait contraint et forcé s’est dépouillé ce jour-là de son texte de permettre à des enfants
par les événements – cet atten- lyrisme excessif, de ses effets de
manches habituels. Il a nommé
“UN CERTAIN NOMBRE l’ennemi sans ambages : cet
islamisme qui tend à constituer une D’ACTEURS
contre-société en utilisant chaque
REPRÉSENTATIFS, D’ÉLUS parcelle de notre État de droit pour
retourner contre nous nos prin- LOCAUX, SE SONT REFUSÉS
cipes. Il a annoncé des mesures
À VOIR LA SITUATION À précises, d’une ampleur
incontestable. Beaucoup étaient dans LAQUELLE NOUS FAISONS
l’air du temps depuis des années ?
Certes ! Mais il n’en est que FACE AUJOURD’HUI.”
plus appréciable que la
CHEMS-EDDINE HAFIZ, RECTEUR puissance publique se
décide enfn à les mettre DE LA GRANDE MOSQUÉE DE PARIS
IL PRÉDIT ET SOUHAITE
PRESQUE L’AFFRONTEMENT
ls sont voleurs, ils sont assassins, n’a rien d’anodin, compte tenu
ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont ! de l’évolution du discours de Zemmour. I Il faut les renvoyer et il ne faut même D’un propos réactionnaire qui l’a
pas qu’ils viennent. » C’est la dernière distingué quand il était chroniqueur dans
éructation tout en nuances d’Éric « On n’est pas couché », le polémiste
Zemmour, le 29 septembre, dans a viré vers une ligne essentialisante,
l’émission quotidienne dont il est qui frôle le racialisme : les immigrés contre
la vedette sur CNews. Le polémiste les Français, les musulmans contre les
parlait des mineurs étrangers isolés, non-musulmans. Zemmour ne semble
en réagissant à l’attaque commise devant même plus défendre l’assimilation, lui qui
les anciens locaux de Charlie Hebdo. pense sincèrement que tout va mal fnir.
S’est ensuivi un ballet devenu classique : Un glissement qui apparaissait clairement
tweets indignés, saisines du CSA, dans son intervention, il y a un an, devant
ouverture d’une enquête par le parquet la « convention de la droite » organisée par
de Paris… La chaîne a retiré de son site des proches de Marion Maréchal, discours
la vidéo de l’émission, sa rédaction s’est pour lequel il vient d’être condamné pour
désolidarisée, mais pas question pour injure et provocation à la haine. « Les
CNews de renoncer à recevoir tous les jeunes Français vont-ils accepter de vivre
soirs à l’antenne celui qui a ressuscité ses en minorité sur la terre de leurs ancêtres ?,
audiences. Avec 500 000 téléspectateurs s’interrogeait-il. Si oui, ils méritent leur
en moyenne, Zemmour frôle les scores de colonisation. Si non, ils devront se battre
Cyril Hanouna ! Et répond aux espérances pour leur libération. » Zemmour
de Vincent Bolloré, l’actionnaire souhaiterait-il la guerre civile ? En tout cas,
de la chaîne, qui s’était personnellement il la prédit en boucle sur les plateaux, et
impliqué dans son recrutement l’an l’hypothèse ne semble pas lui déplaire. n
dernier. Sauf que cette tribune quotidienne LOUIS HAUSALTER
10 / Marianne / 9 au 15 octobre 2020
EVT-ouv-suite.indd 10 07/10/2020 14:25MARM1230_010_CT465536.pdf
ÉRIC
ZEMMOUR
Baltel / Sipa