Marianne du 29-03-2021
88 pages
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Marianne du 29-03-2021

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
88 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 29 mars 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 27 Mo

Exrait

www.marianne.net
A, D = 6.60 €  AND, BEL, ITA, LUX, PORT CONT, ESP = 4.70 €  CAN = 8.60 $ CAN  CH = 7 CHF  DOM = 4.50 €  GR = 5.10 €  MAR = 38 MAD  TOM = 900 XPF  NL = 5.10 €  TUN = 7 DT
er NuméroMCCLIVDu 26mars au 1avril 2021  Cuba a un vaccin, la France aJeanCastex...
CommeLnt laA6epuissDanceÉmondBiale sÂ’est tiCersLmondEiséeVIOLENCES SEXUELLES EXCLUSIF ENQUÊTE ArlesCe que pèsent Les bonnes vraimentEmpriseaffaires les syndicats du couple étudiants NyssenCapitani
DOCUMENTAIRE ORIGINAL DE LA RÉDACTION DE BFMTV
ISLAMISME ENQUÊTE SUR UNE MENACE
LUNDI 29 MARS 21H
PREMIÈRE SUR L’INFO
DeBonnevilleOrlandini
LA RÉPUBLIQUE DERRIÈRE LES CHIFFRES ROMAINS t allez donc, encore une de ces polémîques démocratîe doît être de mettre la culture à portée de tous, îl înutîles dont les Françaîs ont le secret! C’est nous aut supprîmer ce quî n’est que de l’ordre du symbole et un soucî de coEmpréhensîon, rayaît désormaîs de ses cartouches le reraîn qu’ont entonné quelques progres- constîtue une barrîère pour les plus déavorîsés. À cecî près sîstes autoproclamés quand a surgî l’înorma- que les plus déavorîsés ne sont justement pas rebutés par tîon selon laquelle le musée Carnavalet, dans les chîfres romaîns quand îls décorent des monuments de la pop culture. Preuve que la bîenveîllance des adeptes de la les chîres romaîns. Voyons, ce n’est pas grave, ça concerne démocratîsatîon peut acîlement vîrer à la condescendance. Le seulement les sîècles. Les roîs et les papes conservent leurs croîx problème n’est pas que cette graphîe soît arbîtraîre maîs que sa et leurs bâtons. Jusqu’à nouvel ordre. Et puîs, cela ne vîse pas suppressîon rejoînt l’abandon de l’apprentîssage du subjonctî unîquement les jeunes gens devenus încapables de les déchîfrer. à l’école prîmaîre, le nettoyage de la lîttérature enantîne pour C’est à destînatîon de tous ces tourîstes asîatîques dont vous vous en aîre dîsparatre toute trace du passé sîmple et tout mot doutez bîen que la culture antîque leur échappe totalement… On légèrement complexe… Soyons lucîdes, ce ne sont pas quelques aura donc attendu que le coronavîrus donne un coup d’arrêt au chîfres romaîns quî explîquent le caractère désespérément tourîsme de masse pour décîder que nous devons adapter notre monocolore – socîalement, ethnîquement, géographîquement – graphîe aux voyageurs des pays désormaîs domînants... du publîc des musées maîs l’échec d’une école républîcaîne quî a depuîs des décennîes décrété que, Mais ne nous laissons pas beurrerplutôt que d’élever le peuple vers une LE PROBLÈME N’ESTles lunettes :sî le sujet mobîlîse lesFactculture, non pas bourgeoîse maîs unî-checkersempressés de crîer à laFakeverselle, îl allaît abolîr toute échelle de newset les lînguîstes wallons prêts àPAS QUE CETTE GRAPHIEvaleur et s’extasîer devant les dernîers dénoncer dansLIbératIonla« rhétorIqueavatars de l’îndustrîe culturelle. SOIT ARBITRAIRE MAIS de la pente glIssante »(en gros,« une QUE SA SUPPRESSION sImple modIicatIon d’étIquette de muséeLes aventures d’Astérix et Obélix, peut soudaIn se muer en menace de laavec leurs citations latines, leurs réfé REJOINT L’ABANDONdIsparItIon totale des chIfres romaIns,rences historiques et leurs chiffres voIre de toute trace de la cIvIlIsatIon dontromains,appartenaîent à la culture DE L’APPRENTISSAGEIls sont Issus »; bre, les réactîonnaîres populaîre dans les années 1960. Tout croîent toujours qu’un recul est suîvî cela échappe désormaîs à une majo-DU SUBJONCTIFd’autres plus împortants), ce n’est pas rîté de jeunes gens. ïl ne suIra pas de À L’ÉCOLE PRIMAIRE… seulement parce que tout ce que le pays prétendre qu’îls « en savent tellement compte de rétrogrades s’est mobîlîsé plus que les génératîons précédentes » pour exprîmer son « însécurîté culturelle » et son élîtîsme dans d’autres domaînes pour masquer la rupture génératîon-crasse, maîs bîen parce que se trouvent condensés plusîeurs nelle proonde qu’a provoquée la non-transmîssîon des récîts, enjeux essentîels pour une démocratîe, de l’accès à la culture des mythes, des réérences quî ont orgé notre cîvîlîsatîon. à la transmîssîon du passé. Des jeunes gens à quî l’on n’a pas éprouvé le besoîn de trans-Tentons de poser calmement le problème. Quelques anno- mettre, par des anecdotes et des symboles autant que par des tatîons au musée Carnavalet ou au musée du Louvre mettent- savoîrs précîs, la proondeur du temps seront d’autant plus elles en danger l’îdentîté rançaîse et la mémoîre de notre enclîns à vîvre dans l’îmmédîateté du présent et à juger le passé gréco-romaîn ? Dît comme ça, on ne peut que balayer passé selon des crîtères totalement anachronîques. Non pas la polémîque d’un revers de manche. D’autant que beaucoup que l’on déboulonne plus acîlement une statue de Louîs 14 de ceux quî s’afolent sont plus prompts, habîtuellement, à qu’une de Louîs XïV, maîs le premîer a été adapté à nous, brandîr nos « racînes chrétîennes » que l’îmmense hérîtage raboté, prîvé de son contexte, ce quî le rend inalement plus d’Athènes et Rome… Dans une époque où l’adjectî « înclusî » încompréhensîble encore. sert de mantra pour quî veut aIcher ses bonnes întentîons, laMarIanne,quî saît ce que la Républîque doît à Rome, s’est cause est entendue : les graphîes relèvent de l’arbîtraîre, elles paré cette semaîne de chîfres romaîns pour la numérotatîon ont évolué au cours des sîècles, îl n’y a donc aucune raîson de ses pages. Maîs le clîn d’œîl ne nous aît pas oublîer qu’îl de les iger au nom d’un dogme quasî relîgîeux alors qu’elles n’est pas de démocratîe sans cette convîctîon proonde que tout reînent la compréhensîon du plus grand nombre. îndîvîdu peut s’émancîper par le savoîr, et que respecter les plus L’argument peut s’entendre : les chîres romaîns n’ont déavorîsés, c’est leur apporter les outîls de cette émancîpatîon qu’une valeur symbolîque, îls ajoutent du prestîge aux épîsodes plutôt que de les maîntenîr avec une compassîon gluante dans deRockyou à la sagaStar Wars.une îgnorance quî les maîntîent au bas de l’échelle.Dès lors, puîsque l’objectî d’une n
er 26 mars au 1 avril 2021/ Marianne /III
FRANÇAISDE PRÉFÉRENCE arîs-Barcelone et retour. Manuel Valls nous l’aî déjà dît, c’est aux ; spîrîtuellement, c’est proondément vraî. revîent. Il avaît en 2018 démîssîonné de Sî de Gaulle et Mîtterrand, enin réunîs dans le grand cœur du l’Assemblée natîonale et quîtté la France peuple de France, se détachent de l’honorable cohorte de nos làalvaîPreeurîtérleEl.sîaçnarnatseeepoquelîtîndcaatîdàcérpnedé,et,ùoaîredelannéerpmî pour se présenter sans grand succès à la présîdents successîs, c’est parce qu’îl y avaît en eux quelque maîrîe de Barcelone. Maîs la rupture avec chose de Vîctor Hugo, comme d’autres ont en eux, comme le emonte chantaît Johnny Hallyday,« queque chose de Tennessee ». la candîdature socîalîste pour la présîdentîelle, îltenez : à la question, devenue aujourd’hui incontournableEt avaît été nettement battu (41,31 % contre 58,69 %)sur tous les plateaux de télé:« Faut-îl commémorer Napoléon par Benoït Hamon, représentant de ces « rondeurs » ou la Commune de Parîs ? », je réponds sans hésîtatîon :« MaIs, quî avaîent mené une guerre sans mercî à Françoîs Hollandetous es deux, mon coone ! »Pas questîon de se laîsser întîmîder et à ses gouvernements successîs. Toute à sa vîndîcte contre par ceux quî, par touches successîves, voudraîent expulser l’ancîen présîdent, la presse de gauche a toujours passé rapî- de l’hîstoîre de France (en anglaîs :tocance) la totalîté de ses dement sur une pérîode quî ne peut être comparée qu’au igures, à commencer par ce Napoléon que Chateaubrîand suîcîde collectî de bancs de baleînes ou de dauphîns le long appelle« e pus puIssant soule de vIe quI jamaIs anIma ’ar-du lîttoral. Le rondeur Benoït Hamon, nantî d’un programmegIe humaIne ».Pas plus qu’îl n’est questîon d’oublîer que la nettement plus à gauche que Hollande, obtînt… 6,4 % des Commune de Parîs, avec ses erreurs, ses autes, paroîs ses sufrages exprîmés à la présîdentîelle. Quel eût été son score crîmes, ut un des rares et courts moments où un peuple, le sans l’appuî des écolos ? Aux légîslatîves quî suîvîrent, sur la peuple de Parîs, concîda avec l’îdée révolutîonnaîre dans ce trentaîne de rondeurs quî avaîent persécuté Hollande jusqu’à qu’elle eut jamaîs de plus pur et de plus généreux. Car, au traîn tenter de présenter une motîon de cen- où vont les choses, on nous înterdîra sure contre leur propre gouvernement, demaîn de commémorer la Révolutîon LA LEÇON D’HISTOIRE un seul ut réélu. Même en polîtîque, rançaîse elle-même. Quant à moî, je le crîme ne paîe pas toujours. prééreraî toujours l’ouvrîer Eugène QUE NARRE MANUELVarlîn au bourgeoîs Maxîmîlîen de Mais revenons à Manuel Valls, puisqu’ilRobespîerre. Non, nous ne laîsserons VALLS EST LE FAITnous revient.Son lîvre* est tout entîer pas de petîts crétîns îgnares transor-D’UN HOMME QUI N’A un crî d’amour pour la France, pour mer l’îmmense champ de bataîlle de sa lîttérature, pour ses paysages ou sa l’hîstoîre de France en un amoncelle-REJOINT LA FRANCERépublîque ; à commencer par son tître ment îndécîs de morts sans sépulture. provocateurPas une goutte de sang fran-çaIschez ce ils d’une Helvéto-ItalîenneQUE PAR LE CHEMIN DEJe reviens encore une fois à Manuel et d’un Espagnol, quî ne prend son sensValls.Ce quî me plaït dans sa démarche L’ADHÉSION VOLONTAIRE,qu’avec le sous-tître quî l’accompagne, actuelle, c’est non seulement qu’îl LE PLUS CONFORMEemprunté à Romaîn Gary :MaIs apourraît contrîbuer à occuper une France coue dans mes veInes.case sîngulîèrement vîde dans l’actuel À SON GÉNIE UNIVERSEL. C’est devenu sî rare, et d’autant plus échîquîer polîtîque rançaîs, celle de la précîeux, un homme polîtîque quî, avant socîal-démocratîe, maîs surtout que tout programme, en dehors de tout programme, ou même au cette leçon d’hîstoîre de France par laquelle îl commence soît ondement de tout programme, proclame sans se lasser son le aît d’un homme quî n’a rejoînt la France que par le chemîn amour de la France ! Et d’abord de sa culture. L’admîrateur de de l’adhésîon volontaîre, le plus noble, le plus conorme à son Clemenceau ne pouvaît moîns aîre que de consacrer un cha- génîe unîversel. pître à la vîsîte de l’Orangerîe, à cesNymphéasdont Monet it« Nu ne sembaIt vous voIr, FrançaIs de préférence/ Les gens don à l’État, c’est-à-dîre à chacun de nous. S’înterrogeant à unaaIent sans yeux pour vous e jour durant/ MaIs à ’heure du moment donné sur le destîn înachevé de ceux dont îl a été etcouvre-feu des doIgts errants/ AvaIent écrIt sous vos photos Morts reste le plus proche – Mendès France, Rocard, Delors, Jospîn –,pour a France/ Et es mornes matIns en étaIent dIfférents »îl parle de cette orme de« maédIctIon »quî semble avoîr ra- (Aragon,’Aiche rouge). n cassé ces hommes d’État. S’îls ne se sont pas enracînés dans la*Pas une goutte de sang français,de Manuel Valls, Grasset. mémoîre populaîre, c’est peut-être bîen parce que, technîcîens de tempérament, îls n’ont pas aît de la France, de la culture P.-S. : j’aî été vîce-présîdent de l’Une au début de la guerre rançaîse, l’arrîère-plan învîsîble maîs nécessaîre à leur actîon. d’Algérîe. Nous nous sommes alors battus avec nos cama-La mère de Romaîn Gary, justement, venue des pays Baltes, rades algérîens musulmans contre la sale guerre. Contre le enseîgnaît à son ils qu’îl aut aîmer la France parce qu’elle a aît colonîalîsme. J’aî honte de voîr l’Une sombrer aujourd’huî de Vîctor Hugo un présîdent de la Républîque. Factuellement, je dans l’apartheîd et la dîscrîmînatîon racîale.
er IV/ Marianne /avril 202126 mars au 1
NOUVELLE Ces DÉBATS
ELS CTU RA NT CO ON S N SUEL VI
COLLECTION DE que les politiques
HORSSÉRIES devraient avoir
VOLUME N°2 : Qui veut la mort de LA LAÏCITÉ française ?
PRINCIPES Protéger la liberté des incroyants... comme des croyants !
HISTOIRE L’islam colonial, échec historique Alsace & Moselle : cas à part
ENSEIGNEMENT Privépublic, le renoncement de Mitterrand Les frileux adeptes de la « précaution pédagogique »
MÉDIAS L’esprit Charlie, par Caroline Fourest
ÉLECTIONS Entre clientélisme & compromission communautariste
« Les clés pour débattre. L’esprit Marianne. » 2 LE VOLUME DÈS AUJOURD’HUI CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
VIII
XXII
o N MCCLIVDU XXVI MARS AU I AVRIL MMXXI
III
IV
 NOTRE OPINIONPar Natacha Polony La République derrière les chiffres romains L’ÉDITOde Jacques Julliard Français de préférence
Événement VIII La débâclePar Natacha Polony XLa France déclassée en images Par Anthony Cortes et Célia Cuordifede XIIJupiter redescend sur Terre Par Louis Hausalter et Soazig Quéméner XVontiéusNosruelliemsels Nous sommes devenus mauvais Par Anthony Cortes et Célia Cuordifede
XX
CE QUE MARIANNE EN PENSE L’impasse de la troisième voiePar Franck Dedieu
Actu XXII INTERNATIONALÉtatsUnisRussieChine. La nouvelle guerre froide, c’est chaud ! Par Stéphane Aubouard et Alain Léauthier XXVII ISRAËLLe faux triomphe, c’est pour “Bibi” Par Martine Gozlan XXVIII UNIVERSITÉSyndicats étudiants. Beaucoup de bruit pour peu de voixPar Hadrien Brachet XXXI ARLESL’implacable mainmise  d’un couple sur la villePar Thomas Rabino XXXVITÉLÉVISIONLes bons sentiments ne font pas les bonnes audiencesPar Étienne Campion XXXVIIIÉCOLOGIENucléaire. La fission de la gauche Par Hadrien Mathoux
XL
!MIEUX VAUT EN RIRE
Le dossier XLIVet méprises multiples “Emprise” Par Violaine des Courières LParents, mode d’emploiPar Natacha Polony
Agora LIIENQUÊTELa démocratie menacée  par l’infantilisation ?Par Galaad Wilgos LIV Dormez tranquilles !Par Elena Scappaticci LVIIFrançais, ces irresponsables ? Les Par Elena Scappaticci
LXESPRIT LIBREPar Caroline FourestVive la “nonmixité”… et la ségrégation ? LXÀ LA VOLÉE !Par Jack DionUn djihadiste bien sous tous rapports LXIÇA VA MIEUX EN LE DISANTPar Guy Konopnicki L’Unef sans nostalgie
er VI/ Marianne /avril 202126 mars au 1
LXIVHISTOIREMars 1921. Lénine et Trotski  écrasent les insurgés libertaires de Cronstadt Par Yves Daudu
Découvrir LXVIII: “Ce qui intéresseENTRETIEN Pierre Glaudes Mirbeau, ce sont les abîmes de l’intériorité” Propos recueillis par Matthieu Giroux LXXVI QUELLE ÉPOQUE ! Placements Dismoi pour qui tu votes, je te dirai où placer tes éconocroquesPar Erwan Seznec LXXIXMONDE MEILLEUR  UN ? Blouson vertPar Nicolas Carreau LXXXII LA FRANCE DE PÉRICOLes lasagnes au cheval roumain reviennent !Par Périco Légasse
LXXVI LXXXVIHECRAETBALCNà Célia CuordifedeOn ne badine pas avec du lourd
En couverture : Spencer Whalen / EyeEm / Getty. Illustration : Nicolas Pinel / Sommaire : David Vincent / Sipa  Tom Brenner / Reuters  Bridgeman Images
.net
Vous ne pouvez plus sortir de chez vous ? Voici nos offres pour continuer à lire Marianne Vous choisissez l’abonnement ? Rendez-vous sur la boutique MARIANNE en saisissant dans votre barre de recherche abo.marianne.net Abonnement 100 % Abonnement papier + numérique numérique er er 0mois puisle 1 6,900le 1 mois puis9.50tous les 4 numéros tous les 4 numéros
Vous souhaitez acheter le numéro de la semaine ? Rendez-vous sur la boutique MARIANNE en saisissant dansvotre barre de recherche abo.marianne.net/mon-numero-pdf o Achat du n à 1,99
LADÉBÂLCE er VIII/ Marianne /26 mars au 1 avril 2021
Santé, recherche, industrie pharmaceutique… La France, sixième puissance mondiale, a perdu la capacité de répondre à une crise, de protéger ses citoyens et de leur garantir, dans l’avenir, de pouvoir maîtriser leur destin. Il est temps de réagir. PAR NATACHA POLONY
BÂCLE
e 16 mars, es Restos du cœur annonçaîent qu’îs organîseraîent pour e vendredî 26, en partenarîat avec ’OM, une dîstrîbutîon de nour-L rîture et de produîts de premîère nécessîté au stade Véodrome pour es étudîants marseî-aîs. Dans cette même semaîne, es chaïnes d’înormatîon contînue dîfusaîent es îmages des restaurants îsraéîens onctîonnant quasî normaement et conirmaîent e pan de décon-inement brîtannîque. es Françaîs apprenaîent égaement que es dîférents vaccîns cubaîns entraîent dans a dernîère phase d’essaî et que a Chîne se payaît e uxe de venîr en aîde aux pays pauvres ace à des Occîdentaux occupés à se réserver es doses de vaccîn. ’aLîgeant bar-num sur es attestatîons n’est inaement qu’une paîe à côté de ce quî expose désormaîs: a reé-gatîon de a France – et de ’Europe –, réduîte à constater son retard dans es domaînes quî ont aît sa grandeur.
Identifier les maux pour les soigner Tîers-mondîsatîon. e mot est dans tous es esprîts. Non pas ceux des supposés « décî-nîstes », quî se aîsseraîent aer à queque joîe mauvaîse, maîs ceux des cîtoyens scandaîsés de vîvre depuîs un an ’énîème épîsode de a descente aux eners, après es bouses des soî-gnants en sac poubee et es étudîants crevant de aîm. Après a suspensîon provîsoîre du vac-cîn AstraZeneca împosée par une Aemagne jouant une oîs de pus cavaîer seu. a France a perdu es attrîbuts d’une grande puîssance, a capacîté de répondre à une crîse, de protéger ses cîtoyens et de eur garantîr, dans ’avenîr, de pouvoîr maïtrîser eur destîn. Santé, recherche… autant de domaînes où nous nous pensîons es meîeurs, où nous ’avons été. Certaîns, depuîs des années, aertent. Maîs, dans une socîété quî vénère es « anceurs d’aerte », curîeusement, ceux-à ont été îgno-rés, voîre traîtés de réactîonnaîres-souveraî-nîstes-popuîstes-décînîstes (rayez a mentîon înutîe).« N’écoutez pas les cassandres »,an-çaît Emmanue Macron en 2017, oubîant que Cassandre, justement, annonce ce quî sera et que e drame est qu’ee ne soît pas crue. Inlatîon admînîstratîve, désîndustrîaîsa-tîon, désengagement de ’État, sous-învestîs-sement chronîque, soumîssîon aux dogmes technocratîques… I s’agît d’îdentîier es maux pour es soîgner et de préparer enin ’avenîr. Car ce que nous dît cette crîse, c’est que, sî nous ne aîsons rîen, nos enants, dans vîngt ans, dépen-dront pour es choîx essentîes de puîssances, comme a Chîne, quî ont prîs e pîre du capîta-îsme maîs rîen des îbertés démocratîques. n
er 26 mars au 1 avril 2021/ Marianne /IX
LA FRANCE DÉCLASSÉE La crise sanitaire aura agi comme un puissant révélateur. Depuis un an, le pays découvre l’impéritie de ses dirigeants. Stocks de masques périmés, lits de réanimation insuffisants, désindustrialisation… le constat est amer. PAR ANTHONY CORTES ET CÉLIA CUORDIFEDE La débâcleSE MASQUER LA CHINEPOUR Mars 2020. Lorsque l’épîdémîe explose, la France faît face à une pénurîe de masques. Une protectîon pourtant essentîelle pour lîmîter la transmîssîon du vîrus. Faute de stocks et de fabrîcants françaîs, l’État se tourne vers la Chîne, dont les usînes fournîssent désormaîs le monde entîer. Premîer symbole d’une extrême dépendance en matîère n de produîts pharmaceutîques. François Nascimbeni / AFP
DES SACS POUBELLEPOUR SE PROTÉGER Les soîgnants ont dû trouver des« mesures palliatives »face à des« problèmes croissants »,voîre des« ruptures »d’approvîsîonnement en équîpement de protectîon îndîvîduelle. Après les masques, ce sont les surblouses quî manquent aux soîgnants pour prendre en charge les patîents atteînts du Covîd-19. Seuls, sans aîde de l’État, îls utîlîsent alors des nn sacs poubelle et des draps pour se protéger.
Stéphane Mahé / Reuters
er X/ Marianne /avril 202126 mars au 1
DES MASQUES EN TISSU POUR COLMATER LES FAILLES Souvenez-vous : mars 2020, les masques manquent. À la populatîon, maîs aussî aux soîgnants quî découvrent, à leur dîsposîtîon, des stocks de masques pérîmés. Une sîtuatîon quî provoque une mobîlîsatîon générale : partîculîers comme atelîers textîles convertîssent des chutes de tîssus en protectîons contre le vîrus. Sont-îls aux normes ? Qu’împorte, îl faut agîr pour pallîer une faîllîte. n
Alexandre Marchi / PhotoPQR / “l’Est républicain” / MaxPPP
CEÉSSALEN IMAGES DES HEURES DE QUEUE POUR MANGER À Parîs, Marseîlle, Montpellîer, Rouen ou encore Orléans, les iles d’attente d’étudîants venus retîrer un colîs alîmentaîre ou un sac de vêtements ne sont plus rares. Tous ces jeunes sont contraînts, depuîs un an, de quémander quelques vîvres auprès d’assocîatîons. Sur leur vîsage, une part de honte, de colère. Et de reconnaîssance, aussî, pour ces maîns généreuses venues combler les manquements d’un État absent. n
DÉPROGRAMMER POUR SOIGNER « Des milliers et des milliers de personnes périront de leurs cancers dans les cinq, six ans »,a encore prévenu la semaîne dernîère Axel Kahn, présîdent de la Lîgue contre le cancer. Dépourvu de moyens, notamment en lîts de réanîmatîon, maîs surtout de soîgnants, l’hôpîtal publîc doît choîsîr ses malades. Prîorîté à ceux quî sont atteînts du Covîd depuîs le moîs de mars 2020. Tant n pîs pour la promesse de l’égalîté devant les soîns…
Ernesto Mastrascusa / EPA / MaxPPP
L’IMPRIMATUR DE MERKEL POUR PIQUER ?Il faut avoîr« confiance »dans le vaccîn AstraZeneca, ordonnaît le Premîer mînîstre, Jean Castex, le 14 mars. Pourtant, le lendemaîn, voîlà qu’Emmanuel Macron suspend le sérum contre toute attente. Par« précaution »,justîie-t-îl. En vérîté, îl s’agîssaît, de l’aveu même d’un mînîstre cîté parle Monde, de préserver une« cohérence européenne »sur le sujet après la décîsîon allemande, prîse en cavalîer seul, d’înterrompre les vaccînatîons AstraZeneca. GuiLllauAlmleeBmonanegfonnte/IdP3: un mantra conirmé par la crîse sanîtaîre.écîde, la France suît n
LA RECHERCHE CUBAINEPOUR VACCINER ? Le nom du vaccîn cubaîn sonne comme un symbole: Soberana, « souveraîn ». Tandîs que le sérum françaîs, luî, n’exîste tout sîmplement pas. Le laboratoîre Sanoi s’y est cassé les dents, tout comme l’Instîtut Pasteur, fondatîon pourtant reconnue sur le plan înternatîonal. Et dîre que la France étaît montrée comme un leader mondîal du vaccîn. Un temps révolu. Désormaîs, Cuba nous devance largement. Le pays produît son propre vaccîn et s’apprête à l’exporter dans une n trentaîne de pays.
er 26 mars au 1 avril 2021/ Marianne /XI
Christophe Simon / Pool / Sipa
ric Gaillard / Reuters É