Nouvel Obs du 25-11-2021
156 pages
Français

Nouvel Obs du 25-11-2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
156 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 25 novembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 31 Mo

Exrait

erCahier numéro un de l’édition n° 2979 du 25 novembre au 1 décembre 2021
L’AFFRONTEMENT CYRIL DION ENTRETIEN EXCLUSIF ANIMAUX CHRISTIANE LAMBERT PHILOSOPHIE AVEC JÜRGEN HABERMAS
AFRIQUE CFA 3800FCFA, ALGÉRIE 410DA, ALLEMAGNE 6,20€, ANDORRE 5,50€, BELGIQUE 5,30€, CANADA 8,95$CAN, DOM 5,30€, ESPAGNE 5,50€, GRANDEBRETAGNE 4,90£, GRÈCE 5,50€, ITALIE 5,50€, LUXEMBOURG 5,50€, MAROC 45DH, PAYSBAS 5,60€, PORTUGAL CONT. 5,50€, SUISSE 7,20CHF, TOM 950XPF, TUNISIE 7,50DT
Macron-Kohler
LES JUMEAUX
DE L’ÉLYSÉE
Enquête sur l’éminence grise
du président
Comment ils préparent 2022
BLONDET ELIOT/ABACA
M 02228 - 2979 - F: 4,90 E
M 02228 - 2979 - F: 4,90 E3’:HIKMMC=]UY^UX:?c@j@r@j@k";
2979MET_001.indd 1 23/11/2021 11:30Co mme nt recy cl er
le CO po ur fai re2
un bét on pluss oli de ?
LE B ÉTOND UR CI
AU CARB ONE
OBREV ET N US 10 ,8 94 ,7 43 B2
1Le bétone st le matériau artificielleplus utilisé sur terre .
Mais avant qu’il puisse être exploité, il faut qu’il soit durci.
Nous avons développé une nouvelle technique de durcissement
par laquelle nous pouvons stocker jusqu’à 200 kg de CO dans2
chaque tonne de ciment. Il est ainsi possible de le rendre aussi
résistant que le béton ordinaire en 3jours au lieu de 28, ce qui
accélère le processus de construction et le rend plus efficace.
Si tout le secteur du béton préfabriqué optait pour notre
technologie, nous serions en mesure de recycler jusqu’à
2,3246 millions de tonnes de CO 2 par an ,soit l’équivalent des
4émissions de 53 millions de voitures .
Découvrez comment nous continuons àinnover pour un avenir
meilleur sur aramco.com/betterfutur e-carbon-curing
1 Source :Association mondiale du ciment et du béton
2 Production mondiale annuelle de en 2019 :4,1 milliards de tonnes. Source :IEA.
3 L’industrie de la préfabrication représente 30 %dutotal. Sources :The Business Research
Company &Fortune Business Insights.
4 Un véhicule de tourisme type émet environ 4,6 tonnes de CO par an. Source :EPA.2Co mme nt dimin ue r
l’ em pr ei ntec ar bon e
d’unp oidsl ourd ?
CAPTURE DU CARB ONE
EN MO UV EMENT
OBREV ET N US 9, 486, 733B2
Plus d’un tiers des émissions de CO générées par le transport
2
1sont dues au fret routier .Aucours de récents tests en
laboratoire, nous avons capturé jusqu’à 40 %duCO des gaz
2
d’échappement d’un camion, et nous l’avons stocké àbord
de manière sûre en vue de le réutiliser ou de le stocker en
profondeur ultérieurement.
Si tous les poids lourds du monde disposaient de notre
technologie, nous pourrions réduire les émissions de CO
2
2jusqu’à 473 millions de tonnes par an ,ceq ui équivaut à
3planter 80 milliards de nouveaux arbres .
Découvrez comment nous continuons àinnover
pour un avenir meilleur sur
aramco.com/betterfutur e-mcc
1 IEA (2017), L’avenir des camions, IEA, Paris
2 IEA (2020) Émissions de CO des véhicules lourds dans un contexte2
de développement durable, 2000-2030
3 Un jeune arbre absorbe 5,9 kg de CO par an. Source :Urban Forestry Network.2ÉDITORIAL
Épuisement démocratique
Par
CÉCILE PRIEUR
Directrice de la rédaction
Cécile Prieur
l n’a pas eu besoin de se déclarer can- semaine dans une grande enquête qui révèle
didat pour l’être déjà. Quand, le les coulisses de l’exercice de l’Etat selon
9 novembre, le chef de l’Etat a pris la Macron. Elle éclaire la façon dont le pr-é
parole devant les Français, prenant sident et son éminence grise aiment à
déciappui sur une nouvelle intervention der seuls, en prise directe, sans craindre de I concernant le Covid, ce n’est pas seu- cantonner le gouvernement à un rôle
d’exélement le Macron « gestionnaire » de la pan- cutant et le Parlement à une chambre
d’endémie qui s’est présenté mais bien également registrement. C’est de cette manière que le plus
ele pré-candidat à sa réélection, déjà tout entier pro- jeune président de la V  République, loin de moderniser
jeté dans le combat présidentiel. Emmanuel Macron la pratique institutionnelle, n’a eu de cesse d’en
accenest donc en campagne, proftant du lien direct qu’il tuer les travers, confortant la dérive monarchique d’un
a établi avec les Français lors de la crise pour se pla- régime de plus en plus à bout de soufe. Lui qui avait
cer au-dessus de la mêlée et enjamber – au moins pourtant promis de réformer les institutions n’en a que
symboliquement – le processus électoral : il a tiré un prolongé la crise, accentuée par la dernière réforme
élogieux pré-bilan de son action (retour de la crois- majeure de la Constitution, en 2000 et 2001. Vingt ans
sance, chômage en baisse, plan de relance), démon- après, nous continuons à subir ses efets pervers avec
tré qu’il est toujours aux commandes (en relançant l’instauration du quinquennat et l’inversion du
calenles centrales nucléaires) et s’est projeté allègrement drier électoral entre présidentielle et législatives : une
dans un second quinquennat, annonçant l’adoption réforme qui a abouti à la survalorisation de la fonc -
de la réforme des retraites dès l’après-scrutin. tion présidentielle et, partant, à l’afaiblissement des
C’est ainsi qu’Emmanuel Macron gouverne depuis autres pouvoirs.
que notre pays a été frappé par la pandémie : par des Tous les cinq ans, nous sommes ainsi sommés d’élire
prises de parole régulières, d’autant plus suivies qu’elles celui ou celle dont dépendra toute la voûte
institutionsont dramatisées par l’enjeu sanitaire et d’autant plus nelle, dans une quête toujours plus vaine de l’homme
appréciées par le président qu’elles sont dénuées de ou de la femme providentiel(le). Cette personnalisa -
toute contradiction. Le Covid a ceci de macronien qu’il tion à outrance de la vie politique n’a pu que
confora permis au chef de l’Etat d’ancrer sa relation person - ter le populisme, d’autant qu’elle s’accompagne de
nelle avec nos concitoyens, renforçant l’idée toute fr-an la quasi- disparition des partis et d’une absence de
çaise que le pouvoir procède quasi exclusivement du renouvellement du personnel politique. Il ne faut
sommet, dans un rapport direct à la nation. La centra- pas s’étonner qu’à ce jeu ce soit les candidats
« dislisation et la verticalité de la prise de rupteurs », hors système (Macron
décision n’en ont été qu’accentuées : hier, Zemmour aujourd’hui), qui, se
comme au plus fort de la crise où tout parant des atours de la nouveauté, Il est temps que se jouait dans le secret des conseils arrivent à tirer leur épingle du jeu.
scientifques et, in fne, dans le for Il est temps que nous réalisions que nous réalisions que
intérieur du président. Et comme le le déséquilibre de nos institutions
président le fait quotidiennement en est une des sources profondes de la le déséquilibre
privilégiant un cercle extrêmement crise du collectif et du désenchan -de nos institutions étroit autour de lui, dont le person- tement de la politique. Ce débat ne
nage central et incontournable est doit pas être technique, il est d’inté-est une des sources son fdèle bras droit, Alexis Kohler, rêt général : il nous faut d’urgence
le secrétaire général de l’Elysée. moderniser profondément notre vie profondes de
Cette relation exclusive, presque publique pour contrer le dangereux
gémellaire, nous l’explorons cette la crise du collectif. épuisement de notre démocratie. C. P.
4 L’OBS/N°2979-25/11/2021 ✎ STÉPHANE MANELFA IRE PROGRESSER
VO TRE ÉP ARGNE
ET LA MOBILITÉ
Av ec ZEST O, vo tr e épar gne est réin ve stie dans le fnanc ement aut omobile
des mar ques de l’ Allianc e Renault – Nissan.
En 2020, gr âc e à RCI Bank and Servic es, votr e épar gne a contribué à fnanc er
en Fr anc e plus de 315 000 vé hicules neuf s, 110 000 véhicules d’oc casion
et 22 000 véhicules électriques.
Livr et ZEST O, l’épar gne qui mobilise.
(1)Livr et ZEST O au taux nominal annuel brut de 0,50 % .
(2)Compt e à terme PEPIT O au taux nominal annuel brut de 0,55 % gar anti sur 3 ans .
(1) Le s vers ements eff ectués ser ont rémunér és au taux nominal annuel de base brut de 0,50 % (t aux en vigueur depuis le 01/10/ 2021) susc eptible de
va riation. Taux av ant pr élèvements fscaux et sociaux. Voir aussi les Conditions Génér ales du livr et ZEST O. (2) Le compt e PEPIT O est une conv ention
de compt e de dépôt à terme d’une dur ée de 3 ans, réserv ée aux titulair es ma jeur s d’un livr et ZEST O. Il offre une rémunér ation pr ogr essiv e trimestrielle
jusqu’à 1,30 % brut et son taux actuariel annuel brut sur l’ensemble de sa dur ée est de : 0,55 % (t aux en vigueur depuis le 27 /09/ 2021). Taux av ant
pr élèvements fscaux et sociaux. À tout moment, le plac ement peut êtr e rembour sé (r embour sement anticipé tota l uniquement). Dans ce cas, le
souscript eur bénéfcie d’une rémunér ation minor ée. Dépôt minimum 5 000 €. Voir Conditions Génér ales du compt e à terme PEPIT O. RC I BANQUE S. A.
(Gr oupe Renault) - Ét ablissement de cr édit et int ermédiair e d’assur anc es, au capit al de 100 000 000 EUR. Siège Social : 15, rue d’Uz ès - 75002 Paris. SIREN
306523358 - Code APE 64 19Z - N°ORIAS : 07 023 704.
Déc ouvr ez nos pr oduits sur www .livr etz est o.f rSOMMAIRE
ERN° 29 7 9 DU 25 NOVEMBRE AU 1 DÉCEMBRE 202 1
erCahier numéro un de l’édition n° 2979 du 25 novembre au 1 décembre 2021 MACRONKOHLER : L’AFFRONTEMENT CYRIL DION ENTRETIEN EXCLUSIF ANIMAUX CHRISTIANE LAMBERT PHILOSOPHIE AVEC JÜRGEN HABERMAS
AFRIQUE CFA 3800FCFA, ALGÉRIE 410DA, ALLEMAGNE 6,20€, ANDORRE 5,50€, BELGIQUE 5,30€, CANADA 8,95$CAN, DOM 5,30€, ESPAGNE 5,50€, GRANDE BRETAGNE 4,90£, GRÈCE 5,50€, ITALIE 5,50€, LUXEMBOURG 5,50€, MAROC 45DH, PAYS BAS 5,60€, PORTUGAL CONT. 5,50€, SUISSE 7,20CHF, TOM 950XPF, TUNISIE 7,50DTEn couverture LES JUMEAUX DE L’ÉLYSÉE
Jamais un secrétaire général de la présidence
Macron-Kohler n’a été aussi puissant. Alexis Kohler est 28 bien davantage que le principal conseiller LES JUMEAUX
d’Emmanuel Macron: son alter ego, avec DE L’ÉLYSÉE lequel toutes les décisions sont soupesées.
Enquête sur l’éminence grise
du président
Symbole d’un pouvoir élyséen solitaire Comment ils préparent 2022
etverticalisé, il prépare maintenant,
dans l’ombre, la réélection du «chef»
BLONDET ELIOT/ABACA
M 02228 - 2979 - F: 4,90 E
M 02228 - 2979 - F: 4,90 E3’:HIKMMC=]UY^UX:?c@j@r@j@k";
2979MET_001.indd 1 23/11/2021 11:30
42 Joséphine Baker Une femme libre au Panthéon
50 Primaire LR Le sprint fi nal de Valérie Pécresse Grands formats 54 Ecologie Sandrine Rousseau, la vice-candidate
56 Violences policières Michel Zecler, après coups
60 Médias France-Inter sous tension
62 Agressions sexuelles Classées sans suite42 66 Maroc Les derniers juifs du monde arabe
72 Agriculture L’élevage intensif sur le gril
80 Philosophie «Nous vivons une époque de régression
politique»: entretien exclusif avec le plus grand intellectuel Idées
allemand, Jürgen Habermas, qui publie une monumentale
«Histoire de la philosophie»
80
86 Dessin Du grand Art Spiegelman
90 Arts Le mystère du cacatoès Culture
92 Théâtre Broadway sur Seine
94 Littérature L’aura Kasischke
98 Cinéma Mohammad Rasoulof: «Je résiste»
99 L’humeur de Jérôme Garcin 86 76 Le cahier critique Livres, cinéma, musique, expos…
Notre sélection
112 Phénomène L’Afrique en vogue
115 Le crush Du vintage dans le viseurTendances
120 L’Observatrice par Sophie Fontanel
123 Spécial neige L’appel des sommets
134 Spécial spiritueux Notre sélection112 150 Le courrier des lecteurs/Les mots croisés
151 Le Jeune Acteur 1 par Riad Sattouf
152 Dans le doute par David Caviglioli
Origine du papier: Allemagne. Taux de fibres recyclées: 0%. La publication comporte 156 pages. Pour les abonnés, un cahier « Télé Obs » de 24 pages est joint. Une lettre Ecolobs est posée en diffusion partielle sur les abonnés France métropolitaine, un message parrainage est posé sur les abonnés France
Ce magazine est imprimé chez Newsprint, certifié PEFC. métropolitaine. Un cahier de 24 pages Immobilier Paris-Ile-de-France est broché au centre en diffusion partielle. Chiffre de tirage: 211.000 exemplaires. Imprimerie NEWSPRINT et HELIOPRINT. Sociétééditrice: LeNouvel Observateur du Monde.
Eutrophisation: PTot = 0.005 kg/tonne de papier. Directrice de la rédaction: Cécile Prieur. Président du directoire, directeur de la publication: Grégoire de Vaissière. Numéro CPPAP: 0120 C 85929. Numéro I.S.S.N: 2416-8793. Dépôt légal: àparution. Abonnements : France (un an) : 160 €. Etudiants :
Ouvrage imprimé à 100% avec des encres respectueuses 109 €. Etranger et entreprises : nous consulter. Relations abonnés , 67 avenue Pierre-Mendès-France 75013 Paris – Tél : 01-40-26-86-13 / abonnement@nouvelobs.com. Vous pouvez consulter nos conditions générales d’abonnement à l’adresse
de l’environnement et conformes à la norme «Blue Angel». suivante : https://www.nouvelobs.com/cgv. L’Obs (ISSN 2416-8793) is published weekly by Le Nouvel Observateur and distributed in the USA by UKP Worldwide, 3390Rand Road, SouthPlainfield, NJ 07080. Periodicals postage paid at Rahway, NJ. and
additional mailing offices.POSTMASTER : Send address changes to L’Obs, (Publisher) C/O 3390 Rand Road, South Plainfield NJ 07080.
NATIONAL PORTRAIT GALLERYSMITHSONIAN COPY PHOTO BY MARK GULEZIANNPG GORKA LEJARCEGIEDICIONES EL PAÍS JEANLUC BERTINIPASCO
6 L’OBSN°297925112021 OLIVIER MARTY SWINGING AFRICAFLAMMARIONCHRONIQUE
Capitalisme et solidarité
Par
SOPHIE FAY
Sophie Fay
’est un dilemme dont le capita- tout le secteur ce mode de fonctionnement.
lisme a le secret : le prix bas Leur manière à eux de contrer le texte très
ou la solidarité. Et cette fois, libéral qui se prépare à l’Assemblée, avec
il se joue sur une assurance, l’aval du gouvernement.
l’assurance emprunteur, celle Entre la proposition de loi Lemoine et C qu’on est obligé de souscrire l’amendement sénatorial, deux modèles
lorsqu’on contracte un prêt immobilier. de société s’opposent. Dans le premier, on
Chaque mois c’est un petit prélèvement, quasi joue chacun pour soi. Nicolas Théry parle
indolore, mais ramené sur la durée totale du prêt, d’« américanisation ». Dans le second, on
mutuacela fait une somme : 7 000 euros en moyenne pour lise les risques de santé et ceux liés à l’âge. Le
preun trentenaire qui s’endette pour sa résidence prin- mier est très avantageux pour les jeunes diplômés
cipale, 45 000 euros pour un couple de 45 ans (esti- des bons quartiers. Une femme cadre de 31 ans, domi -
e mation du comparateur de prix Magnolia). ciliée dans le 16 arrondissement de Paris, quartier
Le 25 novembre, les députés débattront d’une pro- bon chic bon genre, se voit déjà proposer une
assuposition de loi qui permet de résilier à tout moment ce rance à 110 euros par an chez Allianz, presque trois
type de contrat pour en prendre un moins cher. Plus fois moins qu’au Crédit agricole (298 euros), premier
besoin d’attendre la date anniversaire. L’objectif de ce réseau bancaire de France (1). Mais un employé de
etexte, porté par Patricia Lemoine, députée du groupe 55 ans domicilié dans le 5 arrondissement de
MarAgir ensemble, et soutenu par Bruno Le Maire, est seille, entre le centre et les quartiers Nord, paiera,
clair : faire baisser les prix, grâce à la concurrence, lui, 1 710 euros par an avec Allianz, presque deux fois
en prenant, espère le législateur, sur la marge des plus qu’au Crédit agricole (1 034 euros). Chez Allianz,
banques, qui assurent 87 % des crédits. dans cet exemple, l’écart entre un très
Le prix c’est bien, mais la solidarité, bon risque et un risque moyen est de 1 à
c’est mieux. Voilà ce que répond le Cré- 15 ; au Crédit agricole, il se resserre de
dit mutuel à Patricia Lemoine. Depuis 1 à 4. Il sera sensiblement plus élevé si L’assureur
quelques jours, la banque n’impose plus le client a eu des soucis de santé. L’as-chasse les à ses clients fdèles de remplir un ques- sureur chasse les excellents dossiers,
tionnaire santé pour pouvoir bénéf- rentables, alors que les banques, elles, excellents cier de l’assurance emprunteur sur leur ne veulent perdre aucun client. Elles
résidence principale. Un soulagement organisent la solidarité pour que tous dossiers alors
pour toutes les personnes qui, après aient accès au crédit.
que les banques, un cancer, un AVC, ou à cause d’une Quel modèle va donc gagner ?
Permaladie chronique, voient les portes sonne ne peut aujourd’hui s’oppo-elles, ne veulent se fermer, les prix s’envoler, et n’hé - ser aux vertus de la concurrence qui,
sitent pas, parfois, à mentir par omis - depuis la loi Lagarde il y a dix ans, perdre aucun
sion, pour ne pas être discriminées. « Il renforcée par la loi Hamon, puis par
n’y a pas de modèle économique, pas client. l’amendement Bourquin, a fait baisser
de visées fnancières à notre démarche, de 30 % en moyenne le prix de
l’assuassure Nicolas Théry, président du groupe bancaire rance. Mais à écouter le CCSF, le Comité
consultamutualiste. Cet investissement, nous le faisons pour tif du Secteur fnancier, qui réunit les banquiers, les
la société. Cela fait partie de nos engagements d’entre- assureurs et leurs clients consommateurs, les
preprise à mission. » Il a néanmoins fait tourner sa cal - miers signes de démutualisation sont déjà visibles.
culatrice : il pourrait perdre 70 millions d’euros dans Voilà qui plaide pour plus de solidarité. Le Crédit
l’afaire. Nicolas Théry étant par ailleurs président mutuel a montré la voie en levant son questionnaire
de la Fédération bancaire française (FBF), les séna - médical. Aux autres banques et aux assureurs de
s’enteurs LR et PS l’ont pris au mot : ils viennent de voter gager à leur tour.  S. F.
dans la loi de Finances un amendement étendant à (1) Pour un prêt de 200 000 euros sur douze ans, selon le comparateur Lesfurets.com.
8 L’OBS/N°2979-25/11/2021 ✎ STÉPHANE MANEL
2979MET_008.indd 8 23/11/2021 13:2923/11/2021 13:29CHRONIQUERIEN QUE
SUR LE WEB
Vous êtes abonné(e) ?
Découvrez des articles inédits et L’heure de vérité
retrouvez nos archives sur notre site
internet en activant votre compte sur
www.nouvelobs.com/activation pour le nucléaire iranien
Par
PIERRE HASKI
Pierre Haski
e dossier nucléaire en avec lui et le menacerait. Ce serait
Iran est l’un de ces la première fois qu’il ferait face
serpents de mer de à un adversaire disposant d’une

la diplomatie mon- telle capacité de dissuasion.
Le bouleversant diale : des généra- Négociations ou pas, Israël
compte Instagram L tions de diplomates n’a eu de cesse, ces dernières
s’y sont usées… La reprise des négo- années, de freiner ce programme d’Alexeï Navalny
ciations à Vienne, le 29 novembre, nucléaire : on se souvient du
« cyberPar JEAN-BAPTISTE NAUDET
ne devrait donc pas susciter autant d’at- virus » Stuxnet, développé avec les
EtatsL’opposant russe, détenu dans une tentes, certains parlant même de « dernière Unis, qui avait attaqué l’Iran avant l’accord colonie pénitentiaire, a réussi à faire
chance » (même si l’expérience montre qu’il de 2015. Depuis, de nombreuses autres publier ses lettres sur son compte
Instagram. Le site Desk Russie les a y a toujours une autre « chance » après la opérations ont été menées, jamais
reventraduites. Instructif et émouvant. « dernière »…). L’explication est simple : diquées. La plus spectaculaire fut l’assassi -
https://bit.ly/InstNav l’Iran a profté de la période de rupture de nat, lors d’un attentat totalement robotisé
l’accord sur le nucléaire, provoquée par le et télécommandé, d’un important savant
retrait de l’administration Trump en 2018, nucléaire iranien, Mohsen Fakhrizadeh, en
pour reprendre progressivement son pro- novembre 2020.
gramme d’enrichissement d’uranium, en Les négociations indirectes (Américains
violation des textes. L’arrivée d’une nou- et Iraniens ne se parlent pas directement)
velle administration à la Maison-Blanche, de Vienne seront les premières depuis le
plus ouverte, n’a pas eu l’efet escompté : changement d’équipe à Téhéran, avec un
dix mois plus tard, les négociations ont nouveau négociateur, Ali Bagheri Kani. 
certes repris, mais elles tournent en rond. Les Occidentaux, mais aussi les Russes et
“Encore une flle ! Les diplomates occidentaux redoutent que les Chinois qui sont signataires de l’accord,
De toute façon, il est l’Iran joue la montre : « Ils veulent le beurre veulent vérifer si les Iraniens sont
réelletrop tard pour avorter” et l’argent du beurre », dit l’un d’eux ; tra- ment prêts à se remettre en conformité avec
duisez : l’Iran veut continuer à enrichir de le texte de 2015, comme ils le disent, et en Par LOUISE AUVITU
l’uranium tout en afchant sa disponibi - particulier avec les clauses de supervision Ces couples veulent élever un enfant
lité à négocier… de l’ Agence internationale de l’Energie ato-de chaque sexe. Notamment parce
que la tradition historique du « choix On arrive donc à un moment de vérité, mique (AIEA), sous l’égide de l’ONU, qui
du roi » perdure dans la société. qui devrait permettre, à relativement court a perdu une bonne partie de ses capacités
https://bit.ly/ChoixRoi terme, de savoir si l’accord nucléaire conclu de surveillance ces derniers mois. Si c’est
en 2015 – le plus grand succès diplomatique le cas, il faudra encore trouver les moda -
de l’ère Obama – , pourra être ressuscité en lités d’un retour des Américains et des
toute garantie ; ou si le monde doit se pré- Iraniens dans l’accord, avec une levée des
parer à une zone de grande turbulence avec sanctions qui est la seule « carotte » pour
un Iran approchant dangereusement du ramener un Iran exsangue à signer. Il fau -
« seuil nucléaire », c’est-à-dire le dra aussi surmonter le refus de
moment où il sera en possession Téhéran de parler d’autre chose,
du savoir-faire et de l’uranium des armements balistiques ou  L’accord
enrichi nécessaires à la fabri - de l’action régionale de l’Iran.
Ces bruits qui stressent cation d’une arme atomique. Mais, en cas d’échec, les diplo-conclu sous
votre chien et nuisent Si la seconde hypothèse devait mates se refusent à spéculer sur
à son bien-être l’ère Obama se vérifer, il faudra regarder un « plan B » ou sur l’alternative
du côté d’Israël, qui a changé à la diplomatie. Les Israéliens, Par JEAN-PAUL FRITZ en 2015 de Premier ministre mais pas eux, sont plus « cash » : c’est Une étude vient de mettre en évidence
de cap : l’Etat hébreu entend la guerre, directe ou indirecte, que les sursauts de nos toutous pourra-il être
ne devraient pas nous amuser… interdire à l’Iran de posséder frontale ou de l’ombre. Téhéran
https://bit.ly/BruitCh une arme qui le mettrait à parité ressuscité ? est prévenu. P. H.
10 L’OBS/N°2979-25/11/2021 ANNA USTINOVA/TASS/SIPA USA/SIPA-LEEMAGE VIA AFP-MATTHEW HENRY/UNSPLASH ✎ STÉPHANE MANELFA BIEN NE PR ÉFÈR E
PE NS ER AU PL US TÔT
À CE QU ’E LL E GA GN ER A
PL US TARD .
Chez Banque Populair e, nous pensons que la retraite s’anticipe.
C’est pour quoi, grâce à l’entr etien conseil retraite, nos
conseillers vous aident à y voir plus clair et à fair e les bons choix
d’épargne aujour d’hui pour contin uer à vivr e comme vous le
souhaitez demain.
Document à caractèr e publicitair e et sans valeur contractuelle.
BPCE - Société anon yme à directoire et conseil de sur ve illance au capital de 180 478 270 eur os - Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France - 75201 Paris Cedex 13 - RCS Paris N° 493 455 042 -
Cr édit photo : Getty Images -CHRONIQUE
Fondateurs : Jean Daniel, Claude   Perdriel
67, avenue Pierre-Mendès-France, 75013 Paris 
Téléphone Standard : 01.44.88.34.34
Pour joindre par téléphone votre correspondant, il sufft de composer 01.44.88 
puis les quatre chiffres qui fgurent entre parenthèses à la suite de son nom. 
Pour adresser un e-mail à votre corr il sufft de taper l’initiale Juste iel ! de son prénom puis   son nom suivi de @nouvelobs.com
DIREC T ION
Conseil de surveillance : Catherine Sueur (présidente), 
Louis Dreyfus (vic  e-président), Frédéric Curtet, Ursula Gauthier  ,
Jacques-Antoine Granjon, F anny Letier, Xavier Niel,  Par
Claude Perdriel, Ma tthieu Pigasse.
Directoire : Grégoire de Vaissière (président),  
Cécile Prieur (directrice dela    rédaction).MARA GOYET
RÉDA C T IONEssayiste
Directrice : Cécile Prieur.
Directeurs adjoints : Clément Lacombe (35.48), 
Grégoire Leménager (35.98).
Rédacteurs en chef : Nathalie Bensahel (34.87),Sylv  ain Courage (40.16), 
Nolwenn Le Blevennec (35.86),Géraldine   Mailles (37.80), 
François Sionneau (34.22).
Directeur de la création et directeur artistique : Serge Ricco (35.43).
Assistantes de rédaction : Catherine Rode (34.26), Ca therine Coimet (34.17), 
Stéphanie Terreau (Planning : 36.60). Mara Goyet
Courrier des lecteurs : courrier@nouvelobs.com 
Chroniqueurs : Daniel Cohen, Mara Goyet, Pierre Haski (34.26).
Dessinateur : Riad Sattouf (34.26). 
France : Maël Thierry (37.35), Julien Martin (chef  3adj5.20),   a France a trem- le dictionnaire ne substitue pas
Emmanuelle Anizon (34.52),Lucas   Burel (36.27),Charlott  e Cieslinski (40.35), 
Rémy Dodet (34.16),Marie   Guichoux (40.39),Ale  xandre Le Drollec (37 .77),blé. Et pas n’im- à nos regards un monde qui Caroline Michel-Aguirre (35.30), Ser ge Raffy (40.20).
Dissensus : Arnaud Gonzague (34.60), porte laquelle. s’accorde à nos désirs. Renaud Février (34.42), Thierry   Noisette (35.10). 
Etranger : Ursula Gauthier (35.35), Na thalie Funès (chef adj. 3 5.75),
Doan Bui (35.82), Sar  a Daniel (35.14), Sar ah Diffalah (36.31),  Celle des serments Cette crispation révèle en
Sarah Halifa-Legrand (36.02),Vinc ent Jauvert (35.81),  
Céline Lussato (37.94),Jean  -Baptiste Naudet (40.68). de Strasbourg, de outre une conception
obsiCorrespondants : Philippe Boulet Ger  court (New York), 
Marcelle Padovani (Rome). L V illers- Cotter êts et dionale de la langue qui nous Economie : Claude Soula (34.57), Boris Manenti (chef adj.   36.01),
Morgane Bertrand (36.05), Sophie   Fay (36.46), Vér   onique Groussard (35.9 5),de Vaugelas, celle des 66 millions touche tous à des degrés divers. Baptiste Legrand (40.69),Dominique   Nora (34.86).
Enquêtes : Vincent Monnier (35.97), Cécile Deffontaines (chef adj.36.56),
Matthieu Aron (34.0Ma1), thieu Delahousse (34.33), Violett  e Lazard (35.22), de lexicographes. Celle qui révère Certains préféreraient mourir
David Le Bailly (40.88),Céline   Rastello (36.08),Elsa   Vigoureux (34.6 9).
Société / Rue 89 : Arnaud Sagnard (36.95), Louise Auvitu (chef 3adj.5.2 7), la sainte trinité du Grevisse, du Littré et que de ne pas mettre un « f » à « clef » Sébastien Billard (40.81),Emilie   Brouze (34.49),Renée   Greusard (36.09), 
Barbara Krief (36.23), Elodie   Lepage (37.15),Gurv  an Le Guellec (35.6 1),du Bescherelle, celle dont les lois sont ( j’avoue tout), d’autres ont vu les barbares Agathe Ranc (35.25), Bérénice Rocfort-Giovanni (37.0 7),
Henri Rouillier (35.23), Na tacha Tatu (35.73),Marie   Vaton (36.71).supérieures à celles de la République. à nos portes lorsque « évènement » a été Idées : François Armanet (40.11), Marie Lemonnier (chef adj. 3 7.25),
Eric Aeschimann (34.67),Rémi   Noyon (34.74), Xavier de La Porte (34.2  4),
Véronique Radier (37.36),François   Reynaert (35.90), Pascal   Riché (34.3 5).Celle que nous habitons tous, chacun à accepté à côté d’« événement ». Il y a les
Culture : Jérôme Garcin (35.13), Sophie   Grassin (chef adj. 3 7.70), 
David Caviglioli (35.24),Anne   Crignon (37.89),Sophie   Delassein (36.17), notre manière, avec des obédiences difé- résistants qui divulgâchent ou partent, le François Forestier (34.7Didier 1),  Jacob (35.13),Jac  ques Nerson (35.13), 
Elisabeth Philippe (34.95) F abrice Pliskin (35.29), Nic  olas Schaller (34.45),  rentes, celle qui considère unanimement vendredi soir, en vacancelle. Nous entrete- Amandine Schmitt (36.22). As sistante  Vér:  onique Cassarin-Grand (34.71).
Grand reporter : Carole Barjon (34.64).que l’entrée d’un mot dans le dictionnaire nons, rituellement et à raison, notre vigi- Tendances : Anna Topaloff  (40.53), C orinne Bouchouchi (chef adj. .   34.99), 
Clémence Belin (40.57), Chris  tel Brion (35.46), Clair  e Fleury (34.58),  
Magali Moulinet (36.63),Dor   ane Vignando (40.71).est un adoubement, voire une canonisa- lance comme un feu sacré mais, en vérité,
Médias / TéléObs : Guillaume Loison (36.14), Marie-Laure Michelon (chef .
adj. 35.60), Nebia Bendjebbour (35.44), Marjolaine   Jarry (36.58),  tion. Bref, le pronom personnel non genré tout le plaisir est de « mettre un bonnet Hélène Riffaudeau (37.92),Anne   Sogno (36.7 4).
Web : Timothée Vilars (35.32), Geoffr  ey Bonnefoy. « iel » est entré dans Le Robert en ligne et, rouge au vieux dictionnaire » (Hugo), de Édition web : Bertrand Courrège (34.77) Moé   Angeleri (37.72),Emmanuelle   
Bonneau (37.73), Vér  onique Macon (40.03).
Pôle visuel : Mélody Locard (35.72), C yril Bonnet (36.18), pour certains, cela ft l’efet d’un temple se promener à sauts et gambades dans le
Julien Bouisset (34.82), Emmanuelle Hirschauer (35.58),  
Louis Morice (34.23), Mahaut   Landaz (37.18).que l’on profanait. vocabulaire, les niveaux de langue et les Maquette : Xavier Lucas (DA adj. 37.83),Yan   Guillemette (37.31), 
Carole Mullot (40.28),Elisabeth   Rascol (34.46), Jean-Michel   Robinet (37.7 4),Laissons de côté le débat sur l’emploi de références comme Ra ymond Queneau. Caroline Dupont Bonnef  oy (37.37), Mehdi Benyezzar (infographie  35.7: 8).
Réalisation : Véronique Belluz (37.50), 
Miloud Bentebria (36.84), Jean  -Luc Chyzy (36.83).ces néopronoms qui, comme bien d’autres, Il faut avoir confance en notre langue,
Secrétariat de rédaction-révision : Marie-Lou Morin (chef d’édition  3: 7.28), 
Pauline Chopin (40.55),Marie-Hélène   Clavel-Catteau (34.20),  est légitime et concentrons-nous sur cette elle est forte, elle fnit par se débarrasser
Pascale Fiori (40.34),Marina   Hammoutène (40.70),Chris  tine Mordret (40.23), 
Laurent Morvan (34.47),Sylvie   Raymond (40.51),Isabelle   Trévinal (36.57).étrange confusion entre le mot et la chose. d’anglicismes (« smart »), déterre des mots re rédac. photo 40 : .93), Photo : Véronique Rautenberg (36.04), Sylvie Duyck (1
Miloud Bentebria (36.84), Frantz   Hoez (35.18),Na thalie Lourdez (36.94),  Que certains n’aiment pas ce terme et ce anciens (« daron »), elle est fdèle, inven- Vincent Migeat (34.43), Camille   Simon (34.4  1).
Documentation : Florence Malleron (40.86),  
Gaëlle Noujaim (35.45), Lise   Tiano (35.04).qu’il représente, libre à eux, mais force est tive et fuctuante.
Immobilier : Yves Le Grix (ylegrix@nouvelobs.com, 36.29).
de constater que « iel » existe puisqu’il est En outre, si la langue peut s’avérer
danA DMINIS T R AT ION
Directeur général : Grégoire de Vaissière.employé et qu’il renvoie à une question gereuse, c’est davantage en pervertissant
Service RH : Anne-Sophie Gourdon (responsable :36.64), Lucie 
Lardeux (36.11).non négligeable, celle du genre. Les dic- les mots, en euphémisant ou travestissant Relations extérieures : Marie Riber (35.64).
Ventes au numéro : Sabine Gude (01.57.28.32.79), tionnaires sont peuplés de mots dont nous le réel comme l’a montré Orwell. Plutôt Emily Nautin-Dulieu (01.57.28.33.17).
Abonnements : Dominique Chasseré (directric : e3  7.63), 
Lauren Laïk (40.73),Sophie   Mariez (35.34).n’aimons pas l’idée (pour ma que de craindre que le « iel »
Service Abonnements : 01.40.26.86.13
Fabrication : Nathalie Communeau (directrice), Nathalie Mounié (36.40).part : « mycose », « nazisme », nous tombe sur la tête, il fau - Informatique éditoriale : Thierry Sellem (37.45).
Contrôle de gestion : Paul Jacob-Mathon (35.56).  « mort », « rémoulade »), la drait, par exemple, se préoc- Comptabilité : Blandine Leostic (directric40e  .77),:   Lydie Bruni (36.99),  
Nicole Mahé (40.10),Sina  t Tin (34.94), Laetitia   Videgrain.sonorité, voire l’intention cuper de la manière dont le Il faut avoir
RÉGIE PUBLICITAIRE(« tambouille », « boniment », terme « victime » est devenu MPublicité, 67, avenue Pierre-Mendès-France – 75013 Paris. 
Standard : 01.57.28.20.00confance Présidente : Laurence Bonicalzi Bridier  .« malpropre »). Ils évoquent un une insulte dans les cours
Directrice générale adjointe - Marketing & études :  
Élisabeth Cialdella (elisabeth.cialdella@mpublicite.fr, 39.68).monde qui n’est pas toujours de récréation. Plutôt que de Directeur délégué - Directeur de marque Obs :en notre David Eskenazy (david.eskenazy@mpublicite.fr, 38.63).le nôtre (il m’arrive rarement craindre qu’il y ait trop de mots Directeur délégué – Pôle Numérique :  
Sébastien Noël (sebastien.noel@mpublicite.fr, 37.00).
Directeur délégué - Pôle agences : de jointoyer). Ils font parfois nouveaux, il faut se méfer, au langue,
François de Ren (francois.deren@mpublicite.fr, 30.21).
 Directeur délégué - Pôle opérations spéciales : des impasses douloureuses contraire, d’un vocabulaire Steeve Dablin (steeve.dablin@mpublicite.fr, 38.84).elle est Numéro  d’enregistrement à la commission paritaire : 0115 C 85929 (« acheiropoïète ») et ofrent qui se raréfe (relire V ictor
(édition métropolitaineDiffusion )  : France Messagerie
Directeur de la publication : Grégoire de Vaissière. des moments de soulagement Klemper er) .forte, fdèle, RELATIONS ABONNÉS : 01.40.26.86.13, (« choucroute de la mer » n’y En somme, il faut rassurer
ABONNEMENT@NOUVELOBS.COMfgure pas). En somme, pour ceux qui, à l’idée d’une possi- 67, avenue Pierre-Mendès-France – 75013 Paris.inventive et
parodier la fausse citation qui bilité d’un·e « iel », sont marris : MODIFICATION DE SERVICE VENTE AU NUMÉRO
ouvre « le Mépris » de Godard, fuctuante. tous vat bien se passé. M. G. ET RÉASSORTS : 08.05.05.01.47
12 L’OBS/N°2979-25/11/2021 ✎ STÉPHANE MANEL
2979MET_012.indd 12 23/11/2021 13:46Changez votr e assur ance
de pr êt et économisez
des milliers d’eur os !
Compar ez Switchez Économisez1 2 3
Exem ple s d’ éc onomie s su r Sw it ch As su r se lo n pr ofi l de l’ em pr un te ur
au 01 /0 9/ 20 21 , po ur de s as su ré s chac un à 10 0 % en Décès / In ca pa ci té /Devis gratuit
Inva li di té , ave c un ca pit al couv er t in it ial de 17 0 000 € à 1, 05 % su r 20 an s.
Le co ût tota l de s intér êt s est de 18 54 8 €.
As sur anc e Meill eur e
Pr ofil du/des Éc onomiespr oposée par pr opositionÉquival ence de garanties
emprunt eur(s) ré aliséesla banque* Swit chAs sur
(c oût tota l moyen/T AEA) (c oût tota l moyen/T AEA)
Coupl e, 34 ans,
19 040 € 5 407 € 13 633 €
empl oyé s,
soit un TA EA de 1,03 % soit un TA EA de 0,30 % > 0,73 %non-fumeur100 % en ligne
Célibat air e, 29 ans, 9 180 € 2 902 € 6 278 €
ca dr e, fumeur soit un TA EA de 0,50 % soit un TA EA de 0,16 % > 0,34 %
Coupl e, 40 ans,Ou acco mpagné 25 840 € 7 959 € 17 881 €fo nctionnair es,
soit un TA EA de 1,38 % soit un TA EA de 0,44 % > 0,94 %non-fumeur s
* Mo ye nn e de s tari fs ba nc ai re s co ns ta té s.
On s’ occupe de to ut !
Exce ll ent Noté 4, 7 su r 5 ba sé su r 18 8 av is su r
Rendez-v ous sur www.swit chas sur .fr et au 04 26 04 18 88
Appel sans att ent e téléphonique, du lundi au vendr edi de 8h à 20h et, le samedi, de 8h à 17h15.
Swit chAs sur .fr es t un sit e édit é par SECURIMUT, 40b rue de la Vill ett e - 69425 LY ON CEDEX 03. SAS au capit al de 200 000 € - dét enue à plus de 10 % de son capit al
par des entit és du gr oupe Macif - RCS Ly on 487 899 148 - Int ermédiair e en as sur anc e immatricul é à l’ORIAS sous le numér o 07 005 662 [www .orias.fr]. Aut orit é de
Contr ôl e Prudentiel et de Résolution - 4 Plac e de Budapes t - 75436 Paris cede x 09
Cr édit phot o : Adobe St ockblique en Marche, le MoDem,
Horizons et Agir, notamment,
vont procéder à une alliance a
minima : ces entités seront en
efet regroupées au sein d’une
association qui devra soutenir
l’action du président et,
surtout, œuvrer à sa réélection.
Sur le papier, ladite
association devra aussi permettre de
pacifer les relations de tout ce
petit monde en vue des
législatives. Lors de la toute
dernière réunion en date entre
huiles de la majorité, qui s’est
tenue le 17 novembre, deux
autres points ont été soulevés. François Bayrou et Edouard Philippe à Pau, en novembre 2019.
MAJORITÉ Le nom de cette association,
d’abord. Si l’appellation défen -
due entre autres par Bayrou – Quand Philippe « Ensemble Citoyens » – n’a
soulevé aucune contestation,
elle n’a pas non plus reçu l’ap-et Bayrou rivalisent…
probation de tous. Le sujet de
la gouvernance a aussi été mis
sur le tapis : légitime en
prindouard Philippe : 1 – François Bayrou : 0 ! cipe, la direction collégiale envisagée avec le triumvirat
L’ancien Premier ministre a remporté une « Bayrou-Philippe-Ferrand » pose néanmoins
quesbataille qui est loin d’être anecdotique dans tion en matière de parité. Edouard Philippe serait, E le processus de rapprochement qui s’opère dit-on, sensible à cet argument. Un meeting commun
entre les diférentes forces politiques de la majorité. Un est prévu le 29 novembre à Paris. Quoi qu’il en soit, la
grand Parti démocrate à la française ? Contrairement rivalité entre le maire de Pau et celui du Havre
proau maire de Pau, le Havrais n’en voulait pas… et il n’y en met de durer : on leur prête à tous deux l’ambition
aura pas. Au grand dam du leader centriste, et confor - de se présenter à l’élection présidentielle de 2027…
mément aux desiderata d’Edouard Philippe, La Répu- ALEXANDRE LE DROLLEC
EN BREF
nous dit son entourage, une  cohérent avec lui-même »,  score, me vendre à celui qui 
« rupture de cohérence » depuis  souffe  un dirigeant LR. Qu’on  arrivera en tête.” Mais depuis 
qu’il a accepté de jouer le jeu du  ne s’y trompe pas ! Bien que  les débats, son équipe est en 
proche de la ligne défendue  mode “On y va pour gagner !” » congrès de décembre. « C’es t
par Eric Ciotti au congrès,  observe un parlementaire des pour cela qu’il est resté très 
assure le proche entourage de  Alpes-Maritimes. Au siège du discret. » Chez le patron des 
l’intéressé, Guillaume Peltier  parti, un fn  connaisseur des Hauts-de-France, la version 
soutient toujours Xavier  cartes électorales prophétise : diffère : « Peltier  voulait un 
Bertrand, qu’il croit « le mieux  « Ciotti  est assuré de faire 15 % poste à responsabilité, mais 
placé pour battre Macron ». mécaniquement, avec le soutien une campagne, c’est aussi un Que devient
de sa puissante fédération du collectif. » Il ambitionnait de Guillaume Peltier ?
Sud. Juvin va bien faire 5 %. Il devenir le « Charles  Pasqua de L’ex-numéro 2 des Républicains  Ciotti s’y voit déjà
y a trois candidats qui vont se Xavier Bertrand », confrme  boude depuis que Christian  A une semaine du congrès  partager 80 %. Le ticket d’entrée un cadre LR. Ce qui ne s’est Jacob l’a rétrogradé dans le  de la droite, le Niçois se met à 
au second tour sera très bas… »pas traduit par une aide parti, après son éloge de Robert  rêver de l’impossible. Grisé par 
concrète, regrette-t-on chez Ménard. « A part ses posts  les réactions suscitées par ses 
Bertrand : « Un  collectif, ça Facebook avec son chien au  prestations télévisuelles, « Eric  
signife  s’impliquer. » Dépité coin de la cheminée, je n’ai pas  Ciotti a renforcé son agenda 
par la tournure que prennent de nouvelles de lui », ironise un  dans la dernière ligne droite, 
les choses, Peltier laisse courir grand maire LR. Peltier boude  pour amplifer  le mouvement », 
aussi Xavier Bertrand, à qui il  la rumeur que Zemmour  s’enthousiasme son équipe de 
avait pourtant affché  un soutien  l’aurait « dragué  . »« Au moins,  campagne. « Jusqu’à  présent, 
enthousiaste. Il lui reproche,  ça aurait un mérite  :il serait  il disait  :“Je viens pour faire un 
14 L’OBS/N°2979-25/11/2021 GAIZKA IROZ/AFP - SIMON LAMBERT/HAYTHAM-RÉA - JULIEN DE ROSA/AFP
TÉLÉPHONE ROUGE 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
LA PHOTO
Rencontres amiénoises
EN BREFLe 22 novembre, les Romulus et Rémus d’Amiens
se sont une nouvelle fois retrouvés. Le président après avoir dévoilé ses grandes
mesures économiques sans Emmanuel Macron et le député « insoumis »
aucune estimation de leur coût,
François Rufn ont tous deux grandi dans le parti avait fni par publier
en ligne, et en catastrophe, un la cité picarde à l’heure de la désindustrialisation.
document de seulement quatre Mais n’en ont pas tiré la même politique. Pour pages… On ne l’y reprendra
sa troisième visite à l’usine Whirlpool, le chef plus, promet désormais
l’équipe de la candidate. Et de l’Etat n’a pu que constater l’échec de la reprise
Le RN prépare l’audit puis, dit-on à « l’Obs », « cela
d’activité promise en 2017. Prenant un café de son projet nous évitera des discussions
L’idée fait son chemin autour stériles sur tel ou tel détailavec d’anciens salariés, Macron a fait amende
de Marine Le Pen : quel meilleur avec des journalistes qui n’yhonorable. « Il a dit qu’on s’était fait avoir
gage de sérieux économique connaissent pas grand-chose… »
collectivement, c’est faux, il s’est fait avoir. Il avait que de faire valider le chiffrage
du programme par un cabinet moyen de faire beaucoup mieux sur le dossier
d’audit privé ? Ces derniers
Whirlpool », a martelé Rufn qui l’attendait à jours, le directeur de campagne,
l’ancien préfet Christophe Bay la sortie. A Amiens, le président quasi candidat
(photo), multiplie les coups de a aussi rencontré des sages-femmes en grève.
fl à la recherche d’un prestataire
Cette fois, c’est Rufn qui fut un peu dépité : prêt à se pencher sur les calculs
du RN. En 2017, le chiffrage les grévistes sont sorties ragaillardies de leur
du programme de Marine rencontre avec un président jugé « à l’écoute ». Le Pen avait tourné au ridicule
Mais elles attendent « des actes »… au début du mois de février :
POOL/ABACA - ALAIN ROBERT/SIPA L’OBS/N°2979-25/11/2021 15
2979MET_014.indd 15 23/11/2021 13:52

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents