Nouvel Obs du 27-05-2021
108 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Nouvel Obs du 27-05-2021

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
108 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 27 mai 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 24 Mo

Exrait

Cahier numéro un de l’édition n° 2952 du 27 mai au 2 juin 2021 DANS L’ENFER LE BÉTONNEUR AFRIPQUE CFAA3800 F CFRA, ALGÉIRIE 410S5,90 €, BELGIQUE 5,30 €, CANADA 8,35 $CAN, DOM 5,30 €, ESDA, ALLEMAGNE 6,20 €, ANDORRE 5,50 €, AUTRICHE MPAGNE 5,50A€, GRANDREBRETAGTNE 4,9I0 £, GRNÈCE 5,50 €, ITABLIE 5,50 €,OLUXEMBOUURG 5,50Y€, MAROGC 45 DH, PUAYSBASE5,60 €,SPORTUGAL CONT. 5,50 €, SUISSE 7,20 CHF, TOM 950 XPF, TUNISIE 7,50 DT DE “STALINCRACK” DE LA TÉLÉ
L’EXTRÊME BANALISATION COMMENTMARINELEPENSE RAPPROCHE DU POUVOIR
E 4,90 F:
 BRUNO LEVY / DIVERGENCE - 2952 -
M 02228 3:H3I:KHMIMKCM=M]CU=Y]^UUYX^:U?X:m@?t@mf@tc@a";c@f@a;"
Fondateurs:JeanDaniel, ClaudePerdriel
67, avenue Pierre-Mendès-France, 75013 Paris TéléphoneStandard: 01.44.88.34.34
Pour joindre par téléphone votre correspondant, il suffit de composer 01.44.88 puis les quatre chiffres qui figurent entre parenthèses à la suite de son nom. Pour adresser un e-mail à votre correspondant, il suffit de taper l’initiale de son prénom puis son nom suivi de @nouvelobs.com
DIREC T ION Conseildesurveillance:Catherine Sueur (présidente), LouisDreyfus (vice-président), Frédéric Curtet, UrsulaGauthier, Jacques-AntoineGranjon, Fanny Letier, XavierNiel, ClaudePerdriel, MatthieuPigasse, Edouard Tetreau. Directoire:Grégoire de Vaissière(président), Cécile Prieur(directricede larédaction)
REDAC T ION Directrice:Cécile Prieur. Directeursadjoints:Clément Lacombe (35.48), GrégoireLeménager(35.98). Rédacteursenchef:SylvainCourage(40.16), NolwennLeBlevennec(35.86), GéraldineMailles(37.80), FrançoisSionneau(34.22). Directeurdu numérique:Alexandre Phalippou(34.61). Directeurdelacréationetdirecteurartistique:SergeRicco(35.43). Assistantesderédaction:CatherineRode(34.26), CatherineCoimet(34.17), StéphanieTerreau(Planning : 36.60). Courrier des lecteurs : courrier@nouvelobs.com Chroniqueurs:Daniel Cohen, Mara Goyet, Pierre Haski (34.26). Dessinateur:RiadSattouf (34.26). France: MaëlThierry(37.35), JulienMartin(chefadj 35.20), CécileAmar(37.66), EmmanuelleAnizon(34.52), Charlotte Cieslinski (40.35), RémyDodet(34.16), MarieGuichoux(40.39), PaulLaubacher(35.89), AlexandreLeDrollec(37.77), SergeRaffy(40.20). Dissensus: ArnaudGonzague(34.60), RenaudFévrier(34.42), ThierryNoisette(35.10). Etranger: UrsulaGauthier(35.35), NathalieFunès(chefadj.35.75), DoanBui(35.82), Sara Daniel(35.14), SarahDiffalah(36.31), SarahHalifa-Legrand(36.02), Vincent Jauvert(35.81), CélineLussato(37.94), Jean-BaptisteNaudet(40.68). Correspondants:PhilippeBoulet Gercourt(NewYork), MarcellePadovani(Rome). Economie: ClaudeSoula(34.57),BorisManenti(chefadj.36.01), Morgane Bertrand(36.05), SophieFay(36.46), VéroniqueGroussard(35.95), BaptisteLegrand(40.69), Dominique Nora (34.86). Enquêtes: Vincent Monnier(35.97), CécileDeffontaines(chefadj.36.56), MatthieuAron(34.01), LucasBurel(36.27), MathieuDelahousse(34.33), VioletteLazard(35.22), DavidLeBailly(40.88), CarolineMichel-Aguirre(35.30), CélineRastello(36.08), ElsaVigoureux(34.69). Société / Rue 89: ArnaudSagnard(36.95), LouiseAuvitu(chefadj. 35.27), SébastienBillard(40.81), EmilieBrouze(34.49), RenéeGreusard(36.09), BarbaraKrief(36.23), ElodieLepage(37.15), GurvanLeGuellec(35.61), Agathe Ranc (35.25), BéréniceRocfort-Giovanni(37.07), HenriRouillier(35.23), NatachaTatu(35.73), MarieVaton(36.71). Idées: FrançoisArmanet(40.11), MarieLemonnier(chefadj.37.25), EricAeschimann(34.67), Rémi Noyon (34.74), XavierdeLaPorte(34.24), VéroniqueRadier(37.36), FrançoisReynaert(35.90), PascalRiché(34.35). Culture: JérômeGarcin(35.13), Sophie Grassin (chefadj. 37.70), DavidCaviglioli(35.24), AnneCrignon(37.89), SophieDelassein(36.17), FrançoisForestier(34.71), DidierJacob(35.13), JacquesNerson(35.13), Elisabeth Philippe(34.95) FabricePliskin(35.29), NicolasSchaller(34.45), AmandineSchmitt(36.22). Assistante: VéroniqueCassarin-Grand(34.71). Grand reporter:CaroleBarjon(34.64). Supplémentsetrégionaux:NathalieBensahel(34.87). Tendances: Anna Topaloff(4053), CorinneBouchouchi(chef. adj. 34.99), Clémence Belin(40.57), ChristelBrion(35.46), ClaireFleury(34.58), DoraneVignando(40.71). Assistante: MagaliMoulinet(36.63). Médias / TéléObs: Guillaume Loison(36.14), NebiaBendjebbour(35.44), Marjolaine Jarry(36.58), Marie-LaureMichelon(35.60), HélèneRiffaudeau(37.92), AnneSogno(36.74). Web:TimothéeVilars(35.32), Geoffrey Bonnefoy. Édition web : Bertrand Courrège(34.77) MoéAngeleri(37.72), Emmanuelle Bonneau(37.73), VéroniqueMacon(40.03). Pôle visuel : MélodyLocard(35.72), CyrilBonnet(36.18), Julien Bouisset (34.82), EmmanuelleHirschauer(35.58), LouisMorice(34.23), Mahaut Landaz (37.18). Maquette:XavierLucas(DAadj.37.83), YanGuillemette(37.31), CaroleMullot(40.28), ElisabethRascol(34.46), Jean-MichelRobinet(37.74), CarolineDupont Bonnefoy (37.37), MehdiBenyezzar(infographie: 35.78). Réalisation:VéroniqueBelluz(37.50), MiloudBentebria(36.84), Jean-LucChyzy(36.83). Secrétariatderédaction-révision: Marie-LouMorin(chef d’édition: 37.28), PaulineChopin(40.55), Marie-HélèneClavel-Catteau(34.20), PascaleFiori(40.34), MarinaHammoutène(40.70), ChristineMordret(40.23), LaurentMorvan(34.47), SylvieRaymond(40.51), IsabelleTrévinal(36.57). Photo: VéroniqueRautenberg(36.04), SylvieDuyck(1re rédac.photo: 40.93), MiloudBentebria(36.84), FrantzHoez(35.18), NathalieLourdez(36.94), VincentMigeat(34.43), CamilleSimon(34.41). Documentation: FlorenceMalleron(40.86), GaëlleNoujaim(35.45), LiseTiano(35.04). Immobilier :Yves Le Grix (ylegrix@nouvelobs.com, 36 29).
A DMINIS T R AT ION Directeurgénéral:Grégoire de Vaissière. ServiceRH:Anne-Sophie Gourdon (responsable : 36.64), Lucie Lardeux(36.11). Relationsextérieures:MarieRiber(35.64). Ventes au numéro:Sabine Gude(01.57.28.32.79), EmilyNautin-Dulieu(01.57.28.33.17). Abonnements:DominiqueChasseré(directrice :37.63), LaurenLaïk(40.73), SophieMariez(35.34). ServiceAbonnements:01.40.26.86.13 Fabrication:Nathalie Communeau (directrice), Nathalie Mounié (36.40). Informatique éditoriale:Thierry Sellem (37.45). Contrôle de gestion:Paul Jacob-Mathon(35.56). Comptabilité:BlandineLeostic(directrice: 40.77), LydieBruni(36.99), NicoleMahé(40.10), SinatTin(34.94), Laetitia Videgrain.
REGIE PUBLICI TA IRE MPublicité, 67, avenue Pierre-Mendès-France – 75013 Paris. Standard:01-57-28-20-00 Présidente:LaurenceBonicalzi Bridier. Directrice générale adjointe - Marketing & études :Élisabeth Cialdella (elisabeth.cialdella@mpublicite.fr, 39 68). Directeur délégué - Directeur de marque Obs : David Eskenazy (david.eskenazy@mpublicite.fr, 38 63). Directeur délégué – Pôle Numérique :Sébastien Noël (sebastien.noel@mpublicite.fr, 37 00). Directeur délégué - Pôle agences : François de Ren (francois.deren@mpublicite.fr, 30 21). Directeur délégué - Pôle opérations spéciales : Steeve Dablin (steeve.dablin@mpublicite.fr, 38 84).
Numéro d’enregistrementàlacommissionparitaire:0115C85929 (éditionmétropolitaine)Diffusion:France Messagerie Directeurdelapublication:Grégoire de Vaissière. REL ATIONS ABONNES : 0 1.4 0.26.86.13, ABONNEMENT@NOU VELOBS.COM 67, avenue PierreMendèsFrance – 75013 Paris. MODIFICATION DE SERVICE VENTE AU NUMERO ET RE ASSORTS : 08.05.05.0 1.47
STÉPHANE MANEL
L’ÉDITO Le risque Le Pen Par CÉCI LE PR I EU R,directrice de la rédaction sons le parallèle : bîen un vote d’adhésîon, un natîonal-quaranteansaprèsà la rançaîse dont la orcepopulîsme la vîctoîre de la devîent chaque jour plus îrrésîstîble. gauche en 1981, et Marîne Le Pen est évîdemment pour sement etOîronîquement être détourné auecchsèséonetîvrpateéporqîeualssetrr.nEc alors que, dîsper- beaucoupdans ce succès. Dîxans après son sée, elleest auplusarrîvée à la tête du Front natîonal qu’elle a bas dans toutes lessurîpolînerenRassemblementnatîonal,elle întentîons de vote,aconscîencîeusementlîssésonprogramme l’ancîen slogan de Françoîs Mîtterrand, et son îmage, se débarrassant en surace de « Laorcetranquîlle », pourraît malheureu-la plupart des orîpeaux de l’extrême droîte profit, non d’un candîdat républîcaîn, maîsde2017etsoncalamîteuxdueld’entre-deux-de Marîne Le Pen, présîdente duacMelnumaEmcveasruotîeénceébellor,n Rassemblement natîonal. Car c’est bîen aujourd’huî à pleîn de la banalîsatîon des tranquîllement, avec l’assurance de surer thèses d’extrême droîte quî ont désormaîs sur la crîse et l’aîr du temps, que la fille du pîgnon sur rue sur les plateaux télé. Mîeux, leader hîstorîque de l’extrême droîte elle capîtalîse également sur le rejet du occupe le terraîn électoral, engrange lesemeêmîédeemeltrcamsînotenldeéldemît rallîements et s’enracînecommel’învarîantde ront républîcaîn : sî elle a une chance de de l’ofre polîtîque rançaîse. Forte d’un l’emporter, c’est aussî car Emmanuel électorat extrêmement stable, quasî assu- Macron pourraît perdre, tant îl est devenu rée d’être qualîfiée pour le second tour de une orce de répulsîon pour une partîe de la présîdentîelle de 2022, elle a désormaîs l’électorat. Même s’îl est hasardeux de aîre des chances de l’emporter ace à son prîn-unacàostîpronuqeclnoqeununîtu,udnrcscîpal concurrent, Emmanuel Macron. Ce le danger est réel. quî paraîssaît jusqu’îcî împossîble dans les Alors que aîre ? D’abord et avant tout, scrutîns précédents ne l’est tout sîmple- toujours rappeler ce qu’est l’extrême droîte, ment plus aujourd’huî : l’extrême droîte estce qu’elle n’a jamaîs cessé d’être, même bîen aux portes du pouvoîr en France. travestîe sous l’efet de la dédîabolîsatîon. Comment a-t-on pu en arrîver là ? Dans Sous les dehors de la banalîsatîon extrême, cette sîtuatîon quî ressemble à un pîègesmmîérgîescnfeteltîbneeejetdesemêmer démocratîque, avec un duel annoncéquîaîtoicedeseulprogramme,lesmêmes Macron-Le Pen quî désespère nombre de réflexes actîeux (Marîne Le Pen a aînsî utursélecteursetpourraîtdangereusementîlîmsedetrevuoetretllauenutosestaîr nourrîrlabstentîon?Dabord,îlyalasolîdîtéonsî,)nmalemêîvîdtcoîruerîsnàllantappedu socle électoral du présîdent sortant, comme unîque carburant (elle aît souvent Emmanuel Macron, quî contînue deréérenceau«chaos»,commesîauondelle rassemblerunepartîedessympathîsantsdel’appelaît desesvœux). Il aut surtout s’atta-gauche et séduît de plus en plus à droîte. quer aux sources du vote pour l’extrême Puîs, îl y a la aîblesse des ofres polîtîques droîte, répondre au sentîment de déclasse-alternatîves, une gauche mînée par les ment et d’abandon des classes moyennes et dîvîsîonsetsansleadernaturel,unedroîtepopulaîres,construîreunepolîtîquequîsat-de plus enplus écartelée entre macronîsme taque aux înégalîtés réelles. Pour la gauche, etlepénîsme.Maîsc’estbîenl’enracînementcelasîgnîfierenoueraveclesondamentaux durableduRassemblementnatîonalauprèsomrcsédeelarîletsueoncomm-rîesatméa descatégorîespopulaîres,etsîngulîèrementcaîns rassemblés autour de Joe Bîden. Ce des jeunes, quî aît la dîférence. Scrutîn n’est qu’à ce prîx que le natîonal-populîsme après scrutîn, le vote RN n’est plus seule- pourra reculer en France. En espérant qu’îl ment un vote de rejet des autres partîs maîs ne soît pas trop tard pour 2022.C. P.
L’OB S/N ° 2952-27/05/2021
3
L’OB S/N ° 2952-27/05/2021
L E S
4
STÉPHANE MANEL
e la dette et des vaccîns: tels sont les deuxremèdesquî vont permettreaux pays rîches de sortîr d’une crîse quî res-tera peut-être dans les annales comme à la talîeErean.uLAxersDpîvaqayucse,cdîlnanesqdsnueotaetnenatucpaetxrprtolaîemseynîsts,dpdéamuesavcîsîrsotsensm.epmroeevtnosnqqeuunéîtsrppeaansrd.leSanetuctlrsrî2es%sddnieî-s-oîs la plus sévère et la plus courte depuîs la Seconde Guerre mondîale. Un financement abondant et un programme de vaccînatîon ambîtîeux: c’est exacte-ment ce quî ma vaccîns dîstrîbués à ce jour l’ont été à destînatîon du contînent. Le journal anglaîs « The Economîst » soulîgnaît cette ormîdable hypocrîsîe: les pays rîches sont en traîn de généralîser la vaccîna-tîon à l’ensemble de leur populatîon, y comprîs aux plus jeunes pour quî le rîsque sanîtaîre est înfime, alors que l’utîlîté socîale des vaccîns est consîdérable dans les pays les plus démunîs. A l’îmage du réchaufement clîmatîque, le vîrus rappelle pour-tant à l’humanîté qu’elle est lîée par un destîn commun. Les hôpî-taux îndîens débordés nous touchent autant par la vîolence propre de leur sîtuatîon que par le soucî égoste de notre propre santé. Les vîrus quî cîrculent et quî mutent, ce sont les mêmes à Parîs et à Bombay, comme dans la chanson « Göttîngen » de Barbara. Pour les pays rîches, le choîx est sîmple: mener un plan Marshall pour la vaccînatîon du monde, ou se terrer dans leurs rontîères avec l’espoîr d’en réchapper seuls. Le « New Deal » promîs par le che de l’Etat rançaîs aux dîrîgeants arîcaîns réunîs à Parîs va dans la bonne dîrectîon, maîs en réalîté tout reste à aîre. Il aut sîmulta-nément donner au plus vîte des vaccîns aux pays en soufrance et démultîplîer leur propre capacîté de productîon, en levant les obs-tacles aux transerts de technologîes et aux împortatîons de pro-duîts de base(voir la chronique de Sophie Fay dans « l’Obs » n° 2951 du 20 mai). L’îdée que la vaccînatîon du monde, pour les années à venîr, puîsse rester dans les maîns de quelques grandes entreprîses
pharmaceutîques est îllusoîre. Le financement promîs à Parîs est bîenvenu maîs îl reste de acture très clas-sîque: des prêts à des condîtîons avantageuses, transîtant par le FMI et les organîsmes multîlatéraux. Un « New Deal » pour l’Arîque va exîger bîen davantage. Le paradoxe central de notre époque est le suîvant : jamaîs le lîen quî lîe les humaîns n’a été aussî ort, maîs jamaîs la raternîté n’a été aussî basse. Au moment où devîent sensîble notre condî-tîon commune de « terrestres », pour reprendre la ormule de Bruno Latour, partageant sînon les mêmes îdéaux du moîns les mêmes contraîntes, l’îmagînaîre contemporaîn tîre dans une dîrectîon înverse. Avant même la crîse sanîtaîre, Trump s’est employé à reermer le cycle de mondîalîsatîon commencé dans les années 1980, et l’empreînte de sa polîtîque s’annonce proonde, au-delà de la seule questîon de l’échange commercîal. Joe Bîden luî-même n’a toujours pas exporté un seul vaccîn à l’étranger. Que devîendront les pays pauvres pour lesquels, malgré tous ses déauts, la mondîalîsatîon avaît constîtué un acteur de croîs-sance? Sî l’îndustrîe, le tourîsme et les mîgratîons înternatîonales devaîent se ermer, la marmîte exploseraît. Il ne resteraît guère que les matîères premîères pour leur apporter les devîses îndîs-pensables. Sî le modèle asîatîque, bon ou mauvaîs, ondé sur la croîssance des exportatîons, ne pouvaît être réplîqué en Arîque, îl audraît tout repenser des manîères de l’aîder à se hîsser au nîveau de ses attentes. D’un poînt de vue écologîque, l’îdée que les 2 mîllîards d’habîtants qu’elle comptera en 2050 ne suîvent pas la voîe d’une îndustrîalîsatîon întensîve en carbone n’est pas en soî une catastrophe. Ce quî est essentîel en revanche est de aîre mon-ter drastîquement la coopératîon du contînent avec le reste du monde dans les domaînes essentîels à son développement humaîn: la santé, l’éducatîon, une urbanîsatîon maïtrîsée, des technologîes propres. Au-delà des vaccîns et d’un financement à court terme, tel est le grand « New Deal » attendu. Car les besoîns, ce sont les mêmes, à Parîs et à Pretorîa.D. C.
UNNEWDEALPOURLAFRIQUE Par DA N I E L C O H E N Directeur du département d’économie de l’Ecole normale supérieure
LES MOTS CROISÉS ParY V E SCU NOW
Horizontalement 1.Obélix et Hardy, visiblement en 3 mots.2.Top modèle • Anciens fards cérusés.3.Il patine dans le frais • Fait hausser le ton avant de le diminuer. 4.Capitale nordique • Tient la forme. 5.Comme le H-1 avec un os • Titrer. 6. Titré • Snowden en a dévoilé des faits que news.7.Glissé dans un cache, meurt • Pointe de pacha (une graphie). 8.Entraîne au violon.9.Salut public • Cabochard.10. Une création de Mussolini pour Agnelli en 34.
Verticalement 1. Astérix et Laurel, visiblement. 2.Modulation en haute fréquence. 3.Déclaré à l’accusation • Double prime, en prime, plusieurs (une graphie).4. Bordées de chotts • Partie en couille, excite bien.5. Il va bras dessous, pas bras dessus • La part fixe d’une machine.6. Amoureux transi à l’ancienne (une graphie).7.Bien descendue • Béni, il est mitré. 8. L’Enfant Louis • Plaît aux buses. 9. Fit sauter les crêpes • Dans le plan, directeur.10. Chaleureusement attendues près du feu.
6
Solution du n° 2951
yvescunow.obs@gmail.com L’OB SN ° 295227052021
LES CHRONIQUES
L A T R A H I S O N D E D A R C Y
Par M A R A G OY E T Essayiste
omme toute urbaine pré-quinquagé-naire qui se respecte, je dispose d’un tote bagcasualet littéraire que j’aime jlprc«dcdbsqdRduummemaaoaIeeroeia«unnuteqseraeailUenemmmnutotllnonjmsOminatnecbpvnmidectesllrinuroeeo.jlsluogéhsecetetrloinneyamgDutsoCoeinjLueenruenereèatfétaor,nmm,rioxsaasértvilainpéiescséaqetosmmgtdesoyasur.lsqumuitereseeuandn»eainuzJsate.lepreceoieqmjn-teaictnlrlsvAusadaccsaatémde,onsioviraletje.sn,iéoeauqegrmbvutepnitliar,nCcdioatgmuapcealasrseenaiuévoreemirvue,tdlfasntisorinliéaisesmeasmssu»s:uinst,agtuti:s,lassirsr«jcrdnarnteeédeDudcnoranedieèpriéEpservnatlainirètnr,otnmtororchsiferaiJemeeuicuaiomaelaœotmvedtmyssrutnsnnlu,aaes.umepeuq,caietenarprrninaucle,ermœpNlfareAmtsaedlmapeooutooauuruueeiutlmrrennvurg.-sleuosjndarmgdtet»oreeisdeevnheeshnrenclen,aénonearétuéauiécoés,nerynvtidtrrlialvrattcoeulpaérreoiceu---eeusc-er:s-.,,de goût, mais, de plus, je faisais la promotion anti-féministe d’un modèle masculin lamentable. Dans la mesure où ma vie dans les romans ne regarde que moi et n’est régie par aucune morale, j’ai continué à porter ce réticule de la honte. Néanmoins sensible aux argu-ments qui m’avaient été exposés, j’ai renoncé à ma coque de téléphone Raskolnikov, à mon bob Charles Bovary et à ma taie d’oreiller famille Thénardier. J’étais alors en paix avec Jane Austen et mon sac quand un petit article paru dans « le Canard enchaîné »me sortit de mon sommeil idéologique. On y apprenait que le muséeJaneAustendeChawton(Hampshire)proposait aux visiteurs des notices afin d’expliquer le contexte, notamment colo-nial, dans lequel vivait l’écrivain : comme
acheteuse de thé, de sucre et de coton,la famille Austen « consommait des produits de la traite esclavagiste ». Montote bagn’étaitquelapartieémergée d’un iceberg de l’infamie. Il me fallait revoir mon passé de lectrice à l’aune de cette révélation et mesurer tout ce que j’avais cautionné au cours de mes lectures. Il m’est vite apparu que le château de Combourg de Chateaubriand père était une passoire thermique et que les milliers de pagesdes«Mémoiresd’outre-tombe»étaient par conséquent écologiquement problé-matiques. Je m’interrogeai sur le bilan car-bone de Saint-Exupéry, ainsi que sur le nombred’enfantsmaltraitésquiontparticipé, en Asie, à la confection de la parka de Michel Houellebecq. Quant aux nombreux lépi-doptères assassinés par Nabokov, ils jettent sur son œuvre un opprobre légitime. Au moment de me demander si Proust pensait bien à fermer le robinet quand il se lavait les dents, je décidai de cesser de me tourmenter et d’arrêter de sonder le cœur et les reins de mes écrivains favoris. Peine perdue, je n’arrivai pas à me débar-rasser de ce questionnement inquisiteur quant aux conditions de rédaction de mes romans préférés. Non par souci éthique, malheureusement, mais par goût immodéré de la note de bas de page, de l’appareil critique envahissant et du making of qui rappelle les pires heures de la télé-réalité. Indéniablement, cela m’intéresserait de savoir d’où venaient les grains des litres de café que buvait Balzac ou si les chats de Colette consommaient des croquettes « dental health ».Peu importe que mes moti-vations soient misérables : le siècle qui s’annonce sera moral, on l’a tous compris. Ce qui ne l’empêchera pas d’être aussi aimable-ment oulipien et merveilleusement perecquien.[Chroniqueécriteàlalumièredu jour en buvant du café sans sucre Dolce Gusto en capsule non-recyclable.]M. G.
STÉPHANE MANEL
RIENQUESURLEWEB Les articles de « l’Obs » ne sont pas seulement dans le journal. Reportages, analyses, enquêtes, interviews, débats... découvrez tous les jours des inédits réservés aux abonnés surwww.nouvelobs.com
AXEL KAHN : “CE N’EST PAS GRAVE QUE JE MEURE, PARCE QUE J’AI BIEN VÉCU” Atteint d’un cancer incurable, le généticien prend la parole une dernière fois pour lancer un message d’espoir à ceux qui restent. PAR ÉLODIE LEPAGE http://bit.ly/AXKahn
MARJORIE, 17 ANS, MORTE POUR UNE EMBROUILLE SUR SNAPCHAT Rencontre avec la famille de Marjorie, qui a basculé dans l’horreur depuis une semaine. PAR ELSA VIGOUREUX http://bit.ly/Marjo17
ÊTRE ENCEINTE ET SE TAIRE TROIS MOIS : “LA FEMME EST INVISIBILISÉE AU MOMENT LE PLUS ÉPROUVANT” Avec son livre « Trois Mois sous silence », Judith Aquien met à mal les injonctions faites aux femmes enceintes. Interview. PAR LOUISE AUVITU http://bit.ly/Gross3M
8
VOUS ÊTES ABONNÉ(E) ? Activez dès maintenant votre compte sur www.nouvelobs.com/activationpour pouvoir accéder aux articles du site en illimité et profiter de tous les avantages qui vous sont réservés.
L’OB S/N ° 2952-27/05/2021
LES CHRONIQUES L A C H I N E S U R L E S E N T I E R D ’ U N E G U E R R E M O N D I A L E Par SA R A DA N I E L
e«momentSpoutnik»,c’est le choc brutal que suscita, dans les milieux stratégiques américains, l’en-cevoéfcnouqrtuusênLtaencsoepuaavuteixaaluRe«uestmsleaosgmpueoenrurtreSsdpeeorsuelétatnoniikclee»srl.odAra-sntq-suolena,voidusatellitesoviétiquedans l’espace en 1957. Se sentant devancés, les Etats-Unis avaient décuplé leurs le 15 mai, la Chine a réussi l’exploit de poser Zhurong, un petit robot téléguidé à la surace de Mars ? Le 14 mai, un nouvel exercice mili-taire conjoint des Etats-Unis, du Japon, de l’Australie et de la France avait lieu en mer de Chineorientaleavecpourobjecti,àpeinevoilé, la déense de l’île de Taïwan, de plus en plus explicitementmenacéedinvasionparlempireduMilieu. Enréalité, il y a déjà longtemps que lesanalystesetlesmilitairesaméricainsalertent sur le ait que la Chine est en passe de devenir la première puissance mondiale. Déjà Trump avait déclaré la guerre commerciale au« mer-cantilisme totalitaire chinois ». Mais le choc pourlopinionpubliqueaeulieulorsdudéclen-chement de la pandémie de Covid-19, lorsque l’Amérique a découvert, mortifiée, sa dépen-danceauxéquipementsmédicauxetauxmédi-caments chinois, et qu’elle a ourni, par une stratégieéconomiqueirresponsablededéloca-lisations, à son « partenaire-adversaire » la cordetechnologiquepour l’étrangler. La CIA et les militaires imaginent donc aujourd’hui,sansretenuediplomatique,quela troisièmeguerremondialeauralieuenmerde Chine, sans doute déclenchée par cette agres-sion de la Chine contre Taïwan qu’ils sont en traindesimulermilitairement. LesEtats-Unis seraient en efet obligés d’intervenir pour portersecoursàlunedesraresdémocratiesdelarégionetpourdesserrerlemprisedePékinsur une mer par où transitent 35 % du commercemondial.Encasdeconit,laChine
STÉPHANE MANEL
bénéficierait d’un avantage straté-giquegrâceàlaproximitédesesbases continentales et de la multiplicité des installationsmilitairesbâtiessurlesîlesqu’elle occupe et qui sont autant de « porte-avions » naturels. Chacun pressent que cette troisième guerremondialeseraitaussiapocalyptiqueque les deuxpremières. L’inquiétude des Américains est partagée parlesEuropéens.«Nousallonsversuneréor-ganisation de l’ordre du monde, structurée autour de la compétition entre les Etats-Unis et la Chine. Dans cette recomposition, l’en-sembledespaysdumondeserasommédechoi-sirsoncamp», s’inquiètelegénéral Lecointre dans un entretien au « Figaro ». Bien que des naviresrançaispatrouillentdanslarégion, le che d’état-major exhorte l’Europe à ne pas se laisser entraîner dans une conrontation sans nuance. Car le risque pour le Vieux Continent, à l’occasion de cet afrontement entrePékinetWashington, seraitdeselaisser «yéméniser», pourreprendrel’expressionde DavidBaverezdanssonlivre«Chine-Europe, le grand tournant ». Une allusion au ait que le Yémen est devenu le sinistre théâtre de la rivalité entre l’Arabie saoudite et l’Iran. Allu-sionintéressantepuisquedanssonessai«You Will Be Assimilated. China’s Plan to Sino-orm the World », l’analyste financier David Goldmanexpliquedesoncôtéquelastratégie del’hydrechinoiseauxtentacules mondiaux dans le secteur de l’intelligence artificielle et de la 5G s’opère à un moment où les données jouentdansl’économielerôledupétroledans le monde d’hier… La Chine, par exemple, a déjà numérisé les données médicales et les séquences ADN de centaines de millions de ses propres citoyens, à quoi Huawei compte ajouter les dossiers d’un demi-milliard de personnes hors de Chine en dix ans… Et si, sansuncoupdeeu, latroisièmeguerremon-diale avait déjà commencé ?S.D.
 ÉRIC FEFERBERG/AFP  COLL. PERSONNELLE  PABLO HEIMPLATZ/UNSPLASH/CC
COURRIER DES LEC T EURS EcriveMz-nous parAmail àIcourrieNTENONSLE LIEN! r@nouvelobs.comou par lettre à :L’Obs / Maintenons le lien – 67, avenue Pierre-Mendès-France – 75013 Paris
FIN DE VIE Les témoignages que vous avez publiés dans « l’Obs » du 13 mai sur la fin de vie sont bouleversants. La femme de ma vie s’est éteinte en mai 2020, non pas du Covid-19 mais de la maladie d’Alzheimer, à 71 ans seulement. Dans l’Ehpad où elle résidait, des soins remarquables lui ont été apportés en appliquant les règles propres à la loi Claeys-Leonetti, à l’aide d’un cocktail de morphine et Prozac conçu pour empêcher de souffrir physiquement et moralement. Sans assistance respiratoire ni glucose, elle aurait normalement dû s’éteindre en deux à trois jours. Tombée dans le coma, elle a résisté dix jours pendant lesquels je lui ai tenu la main, attendant la fin que l’on savait tous inéluctable. Ce furent les dix jours les plus longs de ma vie ! Il aurait suffi d’augmenter de quelques grammes la dose de morphine pour abréger cela. On ne tient pas compte des proches qui souffrent aussi. Quand la fin est irrémédiable, pourquoi attend-on ?P RICK AT VALON
LIBERTÉ D’EXPÉRIMENTER Merci pour le dossier de « l’Obs » du 20 mai sur le potentiel thérapeutique des psychédéliques. J’ai été heureux de découvrir le sujet dans vos pages, ce qui permettra, j’espère, d’initier le débat. Cependant, j’insiste sur deux points qui mériteraient d’être plus développés. D’une part, il aurait fallu alerter davantage vos lecteurs
PERPIGNAN / PERPINYÀ Le Conseil constitutionnel assassine les langues « régionales ». C’est une décision inepte et inique. Incompréhensible surtout. Comment un accent sur une lettre d’un prénom
10
L’OB SN ° 295227052021
contre une mutation scientiste de la recherche académique qui viendrait réduire les expériences mystiques et leur portée philosophique (rapport aux composantes de sa psyché, au monde, aux symboles ...) à une somme de vibrations synaptiques. Le sujet est plus vaste. Et les vérités qui y siègent transcendent à mon sens le purement scientifique.
comme Martí peut-il être contraire au fait que « la langue de la République est le français » ? Interprétation idéologique pure. Intolérance et glottophobie absolues. Belle célébration par la France de la Journée mondiale de la diversité
Par ailleurs, afin d’asseoir la légitimité de l’expérimentation, on doit insister sur la liberté d’expérimenter à l’échelle individuelle. Nous devrions tous – les « progressistes » a fortiori – réclamer le droit d’explorer nos consciences, de les altérer pour la joie de se perdre ou pour le bonheur d’enfin se trouver. Il faut reprendre à l’Etat la liberté de nous découvrir. NIZAR BERRADA
culturelle ce 21 mai 2021. Que reste-t-il aux locuteurs du catalan, du basque, du breton devant une telle incitation à la désobéissance civile ? Quand la République séparera-t-elle enfin la langue et l’Etat ? ALÀ BAYLAC FERRER
RAPPEL Tout le monde sait désormais que madame Simone Veil a défendu le 26 novembre 1974 à l’Assemblée nationale le droit des femmes à l’avortement, et si l’impétrante est devenue une icône elle le doit aussi aux médias... Car cet événement très important fut d’abord politique et orchestré par Valéry Giscard d’Estaing. Mais tout le monde ne sait pas tout le travail invisible et silencieux qui a précédé ce tournant. Ainsi, je pense qu’il aurait été juste de rappeler le travail primordial fait en amont par des médecins, souvent anonymes, et des organismes comme le Mlac [Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception],sans compter les actions de maître Gisèle Halimi et d’autres personnalités qui sont à l’origine de cette mesure et n’ont pas démérité. MARIEJEANNEBOUQUET
Retrouvez l’ensemble des interventions sur bit.ly/CourrierObs
 ALINE DE PAZZIS
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents