Première du 19-01-2021
100 pages
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Première du 19-01-2021

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
100 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 19 janvier 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 28 Mo

Exrait

PHOTO DE COUVERTURE Christophe Brachet - Mandarin Production – Gaumont– M6 Films – Scope Pictures Pour joindre la rédaction composer le 01 70 39 53suivi du n° de poste de votre correspondant.
RÉDACTION GAËL GOLHEN:Rédacteur en chef (90) – ggolhen@premiere.fr THIERRY CHEZE :Rédacteur en chef magazine – tcheze@premiere.fr CHRISTELLE DEVESA:Rédactrice en chef adjointe (Internet) (95) – cdevesa@premiere.fr CHRISTOPHE NARBONNE : Chef de rubrique (84) – cnarbonne@premiere.fr FRÉDÉRIC FOUBERT : Rédacteur (News) (89) – ffoubert@premiere.fr SYLVESTRE PICARD : Rédacteur (Vidéo) ¡94¢ – spicard@premiere.fr THOMAS BAUREZ : Rédacteur – tbaurez@premiere.fr SOPHIE BENAMON:Rédactrice – sbenamon@premiere.fr ÉLODIE BARDINET : Rédactrice ¡87¢ – ebardinet@premiere.fr NICOLAS BELLET : Chef de rubrique (92) – nbellet@premiere.fr FRANÇOIS LÉGER : Rédacteur – fleger@premiere.fr CHARLES MARTIN : Rédacteur – cmartin@premiere.fr ÉDOUARD OROZCO : Social media editor (83) – eorozco@premiere.fr
COLLABORATIONS DIRECTEUR ARTISTIQUE :ÉMILIEN GUILLON RÉDACTRICE GRAPHISTE :VIRGINIE GERVAIS PHOTO :VIRGINIE GERVAIS ¡86¢ ¦vgervais@premiere.fr ERE 1 SECRÉTAIRE DE RÉDACTION :ESTELLE RUET ¡88¢ ¦eruet@premiere.fr SECRÉTAIRES DE RÉDACTION :VIRGINIE BLANC, ISABELLE CALMETS TEXTES :JONATHAN BLANCHET, GUILLAUME BONNET, FRANÇOIS GRELET,DAMIEN LEBLANC, PIERRE LUNN, PERRINE QUENNESSON, FRANÇOIS RIEUX
SITE INTERNET DAVID CAPELLE : Digital manager DIRECTION, ÉDITION REGINALD DE GUILLEBON: Directeur de la publication LAURENT COTILLON : Directeur exécutif FRÉDÉRIC TEXIER : Responsable financier CATHERINE LEBORGNE : Comptable FABRICATION CREATOPRINT - ISABELLE DUBUC – 06 71 72 43 16 SUPPLÉANTE : Sandrine Bourgeois MARKETING PAULINE PARNIÈRE : Directrice marketing – 01 70 36 09 98pauline.parniere@lefilmfrancais.com PUBLICITÉ MEDIAOBS– 44 rue Notre-Dame des Victoires – 75002 Paris- Tél : 01.44.88.97.70 – Fax : 01.44.88.97.79 – mail pnom@mediaobs.com. Pour joindre par téléphone votre correspondant, composez le 01 44 88 suivi des 4 chiffres entre parenthèses DIRECTRICE GÉNÉRALE :Corinne Rougé (93 70) DIRECTRICE COMMERCIALE :Sandrine Kirchthaler (89 22) DIRECTEUR DE PUBLICITÉ:Arnaud Depoisier (97 52) DIRECTEUR DE PUBLICITÉ:Romain Provost (89 27) CHEF DE PUBLICITÉ DIGITAL :Baptiste Mirande (97 79) STUDIO:Brune Provost (89 13) COMMANDE ANCIENS NUMÉROS Tél. : 03 88 66 28 63 ABONNEMENT Tarif standard 1 an France métropolitaine : 49,99 € pour 11 parutions Tarif avec Hors-séries 1 an France métropolitaine : 64,99 € pour 11 parutions du numéro régulier + 3 hors-séries. Tarifs autres destinations sur demande auprès du service abonnements. SERVICE ABONNEMENTS : Gérez vos abonnements, abonnez-vous, réabonnez-vous ou posez vos questions : Par internet : www.premiere.fr (rubrique « Abonnez-vous ») Par téléphone : 03 88 66 28 63 (France) – (00 33) 3 88 66 28 63 (étranger) Ouvert du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 13h à 18h, le vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h. Par email : premiere@abopress.fr Par courrier : NEXT2C - Premiere abonnements - CS 40032 - 67085 Strasbourg cedex Abonnements Suisse :1 an (11n°) : 68 CHF. Asendia Press Edigroup SA - Chemin du Château-Bloch 10 – 1219 Le Lignon - Suisse - Tél. : 022 860 84 01 abonne@edigroup.ch Abonnements Belgique :1 an (11N°) : 60 €. Asendia Press Edigroup SA - Chemin du Château-Bloch 10 – 1219 Le Lignon - Suisse - Tél. : 070/ 233 304 – www.edigroup.be – abonne@edigroup.be Abonnements Canada :EXPRESS MAG, 8275 Avenue Marco Polo, Montréal,QC H1E 7K1, Canada Tél. : (514) 355-3333 ou (1) 800 363-1310 (français) ; (1) 877 363-1310 (anglais). Fax : (514) 355-3332. Prix : 1 an 59,99 $, USA. Prix : 1 an 59,99 $, Canada (TPS et TVQ non incluses). « Première » ISSN 0399-3698, is published monthly (11 times per year, except August) by Première SAS, c/o Distribution Grid, 600 Meadowlands Parkway, Unit 14, Secaucus, NJ 07094 USA Periodicals Postage paid at Secaucus, NJ. Postmaster : Send address changes to “Première”, c/o Express Mag, PO Box 2769, Plattsburgh, NY, 12901-0239. VENTE DÉPOSITAIRE ISSN 0399-3698. Tous droits de reproduction textes et photos réservés pour tous pays sous quelque procédé que ce soit. Commission paritaire: n° 0923 K 82451. Imprimé en Belgique par Renny-Roto SA, rue de Rochefort 211, 5570 Beauraing. Dépôt légal : janvier 2021. Distribution MLP. DIFFUSION Vente au numéro (réservé aux marchands de journaux) : DESTINATION MEDIA – tél : 01 56 82 12 06 et reseau@destinationmedia.fr ADRESSE 105, rue La Fayette, 75010 Paris. IMPRIMÉ PAR ARTIGRAFICHE BOCCIA SPA SALERNO Ce magazine est édité par : Première Média SARL, au capital de 10 000 €, 105, rue La Fayette, 75010 Paris, RCS Paris 820 201 689. Avec Provenance papier : Italie Verzuolo.le soutien du Qualité : Unoweb White Bulk 65 g.Taux de fibre recyclé : 0%. Eutrophisation : 0,011 kg/TO de papier.
Édito
VIVEMENT 2021
n’a pas encore déroulé son gé-nérique de fin, mais on n’a jamais 2020 été aussi pressés de passer à autre chose. Alors on a décidé de remballer en vitesse, de tirer le rideau fissa et de se projeter. Et parce qu’on attend 2021 avec une excitation inhabituelle, ce ne sont pas les traditionnelles 20 ou 30 bonnes raisons de se précipiter en salles qu’on vous propose ici, mais 117 films (!) qui vont faire les beaux jours des cinémas ces prochains mois. Clin d’œil évident à l’espion le plus con que la France ait jamais porté – et qui revient cette année pour sa troisième aven-ture –, mais aussi enthousiasme réel pour des dizaines d’œuvres qui doivent rallumer la flamme. Il fallait au moins ça pour exorciser 2020, oublier la Covid (toujours là, alors restons masqués !), l’arrêt des salles, des productions, des festivals. Cette maladie n’aura peut-être pas mis le cinéma KO, mais elle nous aura au moins empêchés de pratiquer notre culte. On vous donne donc rendez-vous de l’autre côté, en 2021, où l’on continuera de s’intéresser à tous les films, ceux qui font rire, pleurer, vibrer, ceux qui dessinent le futur comme ceux qui regardent vers le passé… Et avec un peu d’avance, toute la rédaction se joint à moi pour vous souhaiter la plus belle et la plus cinéphile des années.
GAËL GOLHEN RÉDACTEUR EN CHEF
Janvier 2021
3
06
20
24
60
4
Janvier 2021
14
22
Sommaire 5 1 4  J A N V I E R 2 0 2 1
 06PREMIÈREMENTVince Vaughn  10TOP FILMS 2020  12LES UNS... ET LES AUTRES  14RÉVÉLATIONAriana de Bose  16MODE D’EMPLOIComment redonner vie à Arsène Lupin en série TV?  18CONFIDENTIELJérémie Guez  2OPORTRAITLætitia Dosch  22PORTRAITVanessa Kirby 24EN COUVERTURE117 excellentes raisons de se précipiter au cinéma en 2021  60FOCUSSoulde Pete Docter  66FOCUSThe Wicker Mande Robin Hardy  71SOMMAIRE CRITIQUES  72EN SALLES  78STREAMING/VOD/DVD  88SÉRIES  92CLASSICS  98LE FILM QUI...Ana Girardot
66
72
6
Janvier 2021
P R E M I È R E M E N T
VAUGH AUDESSUS D’UNNID DanDsFreakEy,Vince VaCughn incOarne à lUa fois unCOU a une gestion chirurgicale du rythme qui ne cesse de m’épater, et son écriture est toujours serial killer et une lycéenne, dont les corps ont été surprenante. Par exemple dansSection 99, mon personnage découvre que sa femme le malencontreusement échangés. Le lien parfait trompe. À première vue, on se dit que ça va les éloigner. Mais c’est tout le contraire qui entre ses thrillers poisseux et son amour de la se passe, le personnage comprend qu’il est comédie. Rencontre en « visio ».PARFRANÇOIS LÉGERaussi responsable de cette situation. Derrière X le vernisgritty,c’est un cinéma très humain.
VINCE VAUGHN :Hello. Comment ça va chez vous?
PREMIÈRE : Ben, euh… Moyen. Notre Président est en train de faire une allocution en ce moment même, on va savoir si on est reconfinés.(L’interview a eu lieu le 28 octobre dernier.) Ah bon ? Mince. Vous habitez où déjà ?
En France. C’est Marcon, votre Président, c’est ça ?
Pas loin : Macron. Ouais, Macron. J’aurais bien aimé venir à Paris faire la promo, mais qu’estce que vous voulez, on s’adapte. Je ne vais pas me plaindre hein, j’ai de la chance. Je passe du temps avec ma famille, tout ça… Bon, au début du confinement j’ai un peu merdé, je n’arrêtais pas de bouffer.(Rires.)Maintenantjefaisgaffeàmoi.Jesuisbeaucoup plus actif physiquement.
C’est amusant, je voulais justement vous parler de ça. Ces dernières années, je trouve que vous utilisez beaucoup plus votre corps comme
un instrument de jeu. Votre taille, la façon dont vous pouvez en imposer, cette noirceur qui ressort… C’est assez vrai, mais très franchement, ce n’est pas un truc conscient. Je ne me suis pas réveillé un beau matin en me disant que je devais trouver des rôles plus phy siques. Par contre, j’ai besoin de challenges, c’est certain. Il faut que le personnage dé clenche quelque chose chez moi, une forme dexcitation.Maisplusjaidelexpériencedans le métier, plus ça devient rare. Ma mé thode, c’est de partir de quelque chose qui me correspond – un trait de personnalité par exemple – et de trouver ensuite le person nage. Logiquement, le corps suit tout seul.
J’avais surtout en tête votre collabora-tion avec S. Craig Zahler surSection 99 etTraîné sur le bitume. Il se passe un truc avec vous dans ces films. Vous les voyez comme des marqueurs dans votre carrière ? À vous de me le dire!
Ça me semble évident. En tout cas Zahler a un talent fou, aussi bien comme scénariste que comme réalisateur. Il
Vous aviez besoin qu’un réalisateur vous embarque avec lui pour vous rendre compte que vous pouviez porter un thriller aussi sombre ? Non, ça s’est fait comme ça. Peutêtre qu’en vieillissant, je deviens plus curieux, j’ai envie de choses un peu différentes… Enfin je vous dis ça, mais en fait je ne me pose pas trop la question. J’aime évoluer dans différentsgenres,point.Jevoislemétierd’acteur comme un grand parc d’attractions : tu as envie de monter dans tous les ma nèges, pas seulement les montagnes russes. Et c’est vrai que ces deux films avec Zahler m’ont demandé beaucoup d’investissement physique,maisjelaifaitsansrechignerparce que c’est passionnant de se plonger dans un truc aussi exigeant. D’ailleurs, c’était aussi le cas pourFreaky,mais différemment.
C’était le mélange de comédie et d’horreur qui vous branchait ? C’est assez inédit dans votre filmographie. J’ai trouvé le script vraiment bien foutu. Et je crois que ça m’a rassuré que Christopher Landon soit le réalisateur. Comme j’avais vu sonHappy Birthdead,j’étais super confiant sur sa capacité à naviguer entre les deux
Janvier 2021
7
© THOMAS LAISNÉ  CONTOUR BY GETTY IMAGE
P R E M I È R E M E N T
CelestexxOleCotonunronr,agVience Vaughn et MishdaeOFrseheerGouviych
8
 EN VIEILLISSANT, JE DEVIENS PLUS CURIEUX, J’AI ENVIE DE CHOSES UN PEU DIFFÉRENTES. 
mondes : c’est déjà assez dur de faire une bonne comédie ou un bon film d’horreur, mais alors quand tu mélanges les deux, ça peut être carrément casse-gueule si derrière il n’y a pas quelqu’un qui sait exactement ce qu’il fait. Et puis, j’aime bien flipper un peu en arrivant sur un plateau, ne pas trop savoir comment je vais m’en sortir. En l’occurrence : comment, dans le même film, jouer une adolescente et un serial killer, tout en construisant ces personnages avec une autre actrice ? Heureusement, c’était avec Kathryn Newton, une fille vraiment marranteetfacileàvivresurunplateau.Difficile de ne pas s’entendre avec elle.
Il paraît que le réalisateur vous a montré des vidéos d’elle, et qu’elle a regardé des vidéos de vous. Histoire que chacun puisse s’imprégner de la façon dont l’autre bouge. Ouais, mais ne réduisons pas notre travail commun à ça. On n’a eu que deux semaines de préparation. C’est très peu ! Donc on a échangé des tas d’idées sur les personnages, mais l’objectif n’était pas de nous cloner respectivement à l’écran. Il fallait qu’on se mette d’accord sur la démarche du Boucher et de Millie, leur façon de bouger, les gestes qu’ils ne feraient jamais… En fait, on a
Janvier 2021
construit à deux notre interprétation des personnages. C’est une super expérience, je n’avais jamais fait ça.
Vous avez bâti votre carrière sur les comédies du Frat Pack. C’est un genre que vous avez un peu délaissé depuis un moment. Vous ne vous y retrouviez plus ? Non, ce n’est pas tout à fait ça. Enfin, un peu quand même… Quand on était plus jeunes avec Ben Stiller, Owen Wilson ou Will Ferrell, notre seul objectif était de nous marrer. Et on avait avec nous de super réali-sateurs qui n’essayaient pas de se faire aimer de la Terre entière. Ils fabriquaient des films qui leur plaisaient, et c’était très bien comme ça. Si j’ai fait moins de comédies ces dernières années, c’est que la plupart des scripts que je reçois essaient avant tout de ne froisser personne. De toucher le public le plus large possible. Ce n’est pas aussi drôle que ce que nous faisions à l’époque.
La société a changé, ce qu’on attend d’une comédie aussi ? Je ne sais pas. J’ai l’impression que les comédiesmodernespartenttropdansunsens ou dans l’autre. Ça manque d’équi-libre, d’une « voix ». Et il y a tout simple-
ment moins de comédies, non ? Le genre est moins populaire. Mais ça reviendra, j’en suis sûr. Je suis prêt à en refaire sans problème,jadorefoncièrementça.Onparlemême d’une suite àSerial noceurs. Le script est pas mal du tout, il y a de l’idée. J’ai besoindetombersuruntrucquimefassevraiment envie, avec un réalisateur qui a un vrai point de vue.
Parce que quand on a joué pour S. Craig Zahler ou Mel Gibson, on est plus regardant sur les cinéastes avec qui l’on tourne ? Sûrement. Mais ça ne m’empêche pas de pouvoir être inspiré par un réalisateur dont c’est le premier long métrage. Si le mec sait me faire rêver quand il me raconte l’histoire de son film et que je trouve le script génial, je ne vais pas hésiter. J’ai tendance à faire confiance aux gens passionnés, j’ai travaillé plein de fois avec des cinéastes débutants. Quand tu sens qu’un type veut vraiment qu’on lui donne sa chance de se faire une place dans le milieu, ça dégage une énergie très spéciale sur le plateau. Et je crois que ça me fait du bien de la ressentir.
On me dit que l’interview touche à sa fin… Bon confinement alors, gardez la pêche, ça va aller ! Et ne mangez pas trop ! X
F R E A K Y DeChristopher LandonAvecVince Vaughn, Kathryn Newton, Alan Ruck…Durée1h42 Sortie20 janvierCritiquepage 77
© 2020 UNIVERSAL STUDIOS
© NETFLIX
10
Janvier 2021
B I L A N 2 0 2 0
10 TOP des meilleurs films de l’année Ils sont américains, français et chinois. Ils sont sortis en salles ou ont été découverts en streaming. Voici nos films préférés de cette année ciné avec les frères Safdie en figure de proue. THE CLIMB UNCUT GEMS 06De Michael Angelo Covino 01 De Benny & Josh Safdie JE VEUX JUSTE EN FINIR 07De Charlie Kaufman LE CAS RICHARD JEWELL SÉJOUR DANS 0208LES MONTS FUCHUN De Clint Eastwood ADOLESCENTES De Gu Xiaogang 03 De Sébastien Lifshitz LES CHOSES QU’ON DIT, 09 ADIEU LES CONS LES CHOSES QU’ON FAIT 04D’Emmanuel Mouret D’Albert Dupontel DARK WATERS LES SEPT DE CHICAGO 0510D’Aaron Sorkin De Todd Haynes