Telerama du 15-12-2021
156 pages
Français

Telerama du 15-12-2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
156 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 15 décembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 29 Mo

Exrait

M 02773 - 3753 - F: F: 3,303,30E
3’:HIKMRH=XUXXU\:?d@r@p@d@a";
MERCREDI 15 DÉCEMBRE 2021
HEBDOMADAIREFR 3,30€
BEL, LUX 3,90€DOM 5,50€
CH 5,70 CHFMAR 43 MAD
CPPAP Nº 0621C80864
Nº 3753
DU 18 AU 24 DÉCEMBRECEMBRE 2021
UI A
ENCORE
PEUR
DU RAP?
JoeyStarr
en
ccodes 8000odes 8000PRIX
INSERM
2 21
La re mise
de Prix qui fait
monter tout
le monde
sur scène .
Ce tt e année encor e, l’I nserm a ré compensé
5 laur éat es et laur éats qui, par leur s tr av aux,
leur engagemen t et leur mobilisation,
con tribuen t à amélior er la san té de tous.
Sout enez la recher che médicale
en faisan t un don sur inserm. fr
C2_INSERM-PRESSC2_INSERM-PRESS E-TELERAMA-E-TELERAMA- 209x272.indd209x272.indd 11 06/12/202106/12/2021 17:1817:18L’invité
1972
Naissance à
Khomeynishahr.
2003
Premier long
métrage, Danse
dans la poussière.
2011
Une séparation,
Ours d’or à Berlin
et premier Oscar.
2016
Le Client,
Prix du scénario
à Cannes et
deuxième Oscar.
2018
Everybody
Knows.
Sa découverte en autodidacte Asghar
du cinéma, la censure des mollahs,
la tristesse des Iraniens, sa rigueur
dans le travail… Le cinéaste se confe
avec acuité. Et beaucoup de malice. Farhadi

­
­
­
­
L’invité Le cinéaste a sghar Farhadi
lecté des articles et des vidéos sur Internet pour identifer
ces personnes ayant connu leur quart d’heure de gloire
sans le vouloir. Puis, lors d’un atelier de cinéma, j’ai
demandé à mes étudiants d’aller tourner de petits docu­
mentaires sur elles. Au bout d’un an, un scénario a émer­
gé à partir de toutes ces histoires.
Le film montre l’importance des réseaux sociaux en iran
dans la construction de ces héros médiatiques.
Les réseaux sociaux sont devenus un mode de commu­
nication dominant dans le monde entier. Mon pays ne fait
pas exception : les réseaux sociaux sont fltrés par le
po uvoir, mais les Iraniens arrivent à contourner ces
r estrictions pour les utiliser, tant ils sont devenus essen­
tiels dans la vie quotidienne.
Une fois de plus, un enfant joue un rôle-clé dans votre film.
Pourquoi ?
À chaque fois, je me dis que je ne recommencerai pas tant il
est difcile de travailler avec des enfants ! Mais dès que j’écris,
un petit garçon ou une petite flle pointe son nez et prend les
choses en main. Dans mes flms, les enfants sont les témoins
des failles des adultes. J’ai remarqué que le premier person­
nage pour lequel le spectateur ressent de l’empathie est
toujours un enfant. Et la posture de l’enfant est très proche
de celle du public : sa confusion, son scepticisme — son père
Propos recueillis par Samuel Douhaire À Cannes, il a man qué la Palme d’or ditil la vérité, estil un héros ? — sont les nôtres.
Photo Marie Rouge pour Télérama d’un rien, de vant se contenter du
Grand Prix pour Un héros. Habitué Où avez-vous grandi ?
aux récompenses les plus presti­ Je suis né dans un petit bourg proche d’Ispahan au sein
gieuses (un Ours d’or et un Ours d’argent à Berlin, deux Os­ d’une famille très aimante. Ma mère a toujours été femme
cars du meilleur flm en langue étrangère…), Asghar Farha­ au foyer, mon père tenait une épicerie. Tous les gens de
di aurait pourtant mérité la consécration pour cette l’époque qui me revoient aujourd’hui sont très étonnés de
magnifque fable sociale où un peintre en calligraphie de me découvrir calme, posé, car j’étais un garçon extrê
Shiraz, emprisonné pour une dette impayée, est confron­ mement turbulent et bagarreur qui causait des problèmes
té à un dilemme éthique après la découverte d’une somme à tout le monde.
d’argent providentielle. Le cinéaste iranien le plus connu
dans le monde (avec le regretté Abbas Kiarostami) a déjà Comment avez-vous découvert le cinéma ?
tourné par deux fois à l’étranger — Le Passé (2013), en Il n’y avait pas de salles de cinéma dans mon village. Les
France, avec Bérénice Bejo et Tahar Rahim, Everybody adolescents allaient à Ispahan voir des flms en cachette.
Knows (2018), en Espagne, avec Penélope Cruz et Javier Bar­ Quand j’ai eu 5 ou 6 ans, un cousin a bien voulu m’y
dem. Mais c’est dans son pays natal, touché par une grave emmener . À notre arrivée, le flm était déjà commencé. Je
crise économique, qu’il souhaite en priorité réaliser ses n’ai vu que la fn, mais l’expérience m’a fasciné : durant les
contes moraux. Qui dépeignent la violence des rapports de jours qui ont suivi, j’ai passé mon temps à imaginer ce que
classe avec une mise en scène ultra rigoureuse et des scé­ pouvait être la première partie. Je pense que ma vocation
narios tirés au cordeau, dont les non dits servent autant à de cinéaste est née ce jourlà.
ménager le suspense qu’à se prémunir de la censure des
mollahs. Rencontre, à Paris, avec un cinéaste amoureux Quel est ce film fondateur ?
du théâtre. Et plus malicieux que ses flms, souvent graves, J’ai oublié le titre, mais ce devait être une production
ne le laissent supposer. d’Europe de l’Est. Je me souviens juste que le personnage
principal était un jeune homme qui tuait le méchant dans
Quelle est l’origine d’Un héros ? la dernière scène. Je m’étais fortement identifé à lui.
Le concept de héros a commencé à m’intéresser quand j’ai
découvert les textes de Bertolt Brecht lors de mes études Quels films vous ont influencé par la suite ?
À v Oir de théâtre. La Vie de Galilée m’a beaucoup touché : derrière Durant mon adolescence, le cinéma étranger était rare en
le culte du héros, la pièce évoque en fligrane une sorte de Iran. Toutefois, tous les vendredis matin, une salle d’Ispa­
déresponsabilisation individuelle. Plus récemment, j’ai han projetait un flm international. Un jour de fête ! C’est là n
Un héros, été attiré par diférents faits divers sur des anonymes qui que j’ai découvert le néoréalisme, et plus particulièrement
d’asghar Farhadi, étaient médiatisés pour leurs bonnes actions. On faisait l’œuvre de Vittorio de Sica, qui a inspiré mon écriture. Je
en salles. grand cas de leurs gestes altruistes, on les mettait en lu­ me souviens avoir découvert là­bas les longs métrages de
Lire la critique mière et le lendemain, plus rien. Ils devenaient victimes Claude Sautet ou L’Horloger de Saint-Paul, de Bertrand Ta­
page 50. d’une notoriété qui les dépassait. Mes assistants ont col­ vernier. Et Fellini, que j’ai beaucoup aimé. ☞
4 Télérama 3753 15 / 12 / 21Dès le 20 décembr e
sur et
©Joe Alblas / Design by TE A Entert ain © Slim 80 Days / Feder ation
Entert ainment / Peu Communications / ZDF / Be-Films (R TBF) - 20 21s
s
a
L’invité Le cinéate ghar Farhadi
vous avez tourné votre premier court métrage à 13 ans. vos films jouent eux-mêmes beaucoup sur l’implicite
À l’époque, l’Association du jeune cinéma animait des et les ellipses.
petits centres culturels où les adolescents bénéfciaient Beaucoup de flms iraniens procèdent de cette façon,
node moyens pour tourner des flms. Je suis arrivé avec un tamment ceux d’Abbas Kiarostami. Ce qui est hors champ,
scénario. Les responsables ont été intrigués par ma déter- nous l’imaginons : cela nous marque plus que ce que nous
mination alors que j’était tout petit, presque chétif. Le peu voyons. Les spectateurs n’ont pas tous la même perception
que je savais de la technique cinématographique, je l’avais de mes flms : certains me parlent de couleurs, de
vêtedécouvert dans un petit livre intitulé Comment tourner ments, de répliques qui n’existent pas mais qu’ils sont
peren super-8 — en gros, j’avais juste compris qu’il fallait faire suadés d’avoir vues ou entendues ! Que le public se fasse
des coupes entre deux plans ! Mais dès ce premier flm, son propre flm à partir des miens me réjouit.
l’acteur principal a gagné le prix d’interprétation d’un
conco urs régional. Ensuite, jusqu’à ma majorité, j’ai tour- Comment concevez-vous vos scénarios ?
né un court métrage par an. Le but est d’avoir une mécanique très précise mais qui se
voit le moins possible. Le premier jet a quelque chose de
Pourquoi, après ces débuts prometteurs, spontané, qui vient du cœur. Puis, lorsque je le réécris,
n’avez-vous pas suivi des études de cinéma ? mon objectif est d’être vu par le plus grand nombre avec
J’avais de très bons résultats scolaires au lycée, j’étais donc une histoire proche de la vie. Il est important d’introduire
persuadé que je pourrais m’inscrire où je voudrais. Contre une notion de suspense, qui accroche le spectateur. La
toute attente, je n’ai pas été pris en cinéma mais en théâtre. structure de mes histoires est toujours circulaire, avec un
J’ai été si déçu que j’ai pensé arrêter mes études. Mais en événement autour duquel les personnages ne vont cesser
découvrant le théâtre, j’ai compris que ne pas avoir été pris de tourner et qu’ils vont creuser. Il y a, là aussi, une
inen classe de cinéma était ce qui m’était arrivé de mieux. fuence du théâtre : La Mouette, de Tchekhov, par exemple,
est construit de cette manière.
Pourquoi ?
C’est au théâtre que j’ai appris à me connaître. J’avais une vous partez d’une situation simple que le scénario va
vision assez naïve, superfcielle de mon goût pour le ciné- complexifier. Dans la plupart des films, c’est plutôt l’inverse…
ma. Au théâtre, j’ai découvert mon admiration pour l’écri- Le cinéma commercial place le public dans une posture
pasture, les spectacles m’ont ouvert un nouveau monde. sive, une paresse de perception sonore et visuelle. Je cherche
Quand on voit mes flms, on ne perçoit pas forcément une au contraire à le mettre à contribution : chercher et résoudre
dimension théâtrale, mais elle est bien là, en profondeur. une énigme peut susciter de l’intérêt chez n’importe quel
La multiplicité d’enjeux et de regards possibles dans mes spectateur, quel que soit son milieu culturel et social.
histoires est issue de mes lectures d’Ibsen ou de Strindberg.
J’ai écrit ma thèse universitaire sur les pauses et les silences vous travaillez longuement avec les acteurs
dans les pièces de Pinter. Parce que ses dialogues me fas- en amont du tournage. De quelle manière ?
cinaient : il savait manier le non-dit, l’évitement du sujet La première étape des répétitions me sert à mieux connaître
dont les personnages souhaitent ne surtout pas parler. mes acteurs : sont-ils extravertis ou introvertis, ont-ils
besoin de travailler d’abord sur le physique ou le
psychologique… ? Lors d’une deuxième phase, plus longue, nous
défnissons ensemble le passé de leur personnage. On
invente leur vie, on la joue, on la répète comme si nous allions
utiliser ces scènes pour le montage fnal alors qu’elles ne
seront pas tournées. Ces moments du passé donnent aux
acteurs une couleur, un parfum qui ne seront pas f orcément
perçus par les spectateurs mais qui leur permettent
d’habiter leur rôle. Dans Un héros, le créancier porte le deuil parce
que, pendant les répétitions, nous avions imaginé qu’il
v enait de perdre sa mère. Sur la porte de sa boutique, un
faire-part de décès est afché : le spectateur ne le voit pas
mais le comédien, en venant sur le plateau, le retrouvait « Le cinéma tous les jours et son jeu était habité par cette émotion.
commercial place Combien de temps peut durer ce travail préparatoire ?
C’est la période la plus heureuse, la plus productive de le public dans mon travail, dans la mesure où rien n’est fgé. On peut se
tromper, se corriger, s’améliorer. Pour Un héros, les répéti-une posture passive. tions prévues sur trois ou quatre mois se sont étalées sur
huit ou dix mois à cause du Covid.Je cherche au
vous associez systématiquement des comédiens
contraire à le mettre de métier et d’autres, non professionnels. Dans quel but ?
Il est important que les spectateurs ne perçoivent rien de à contribution. » connu — je ne parle pas des visages, mais des interpré-☞
6 Télérama 3753 15 / 12 / 21
EX CELLENCE À LA FR ANÇAISE
Cett e mon naie de
*200 Euros en Or ros e
est ins pir ée du fl acon
ico niq ue Miss Dior.
Découvrez l’i nt égralit é de la collection sur monnaiede paris.f r
MDP_DIOR_TELERAMA_209X272mm.indMDP_DIOR_TELERAMA_209X272mm.ind dd 11 01/12/202101/12/2021 15:2715:27
La Monnaie de Pa ris - EPIC - 160020012 RCS PA RIS - Siège : 11 quai de Conti - 75006 PA RIS. Ta ille des produit s et phot os non contractuelles.
* de 200 Euros en or rose 900 millièmes – 47 ,86 x 19,7 mm – 34,56 g – 500 exemplaires.L’invité Le cinéaste a sghar Farhadi
☞ tations : le jeu des comédiens ne doit pas renvoyer à
quelque chose qu’ils ont déjà vu. Dans mes flms, les « Il y a un poids s ur
acteurs chevronnés se mettent au diapason des non-
professionnels qui jouent leur propre vie. Pour autant, mes épaules qui n’est
des rôles complexes ne peuvent pas être confés à des gens
dont ce n’est pas le métier. pas évident à vivre.
votre mise en scène doit-elle être, comme la structure Je ne suis plus
de vos scénarios, la moins perceptible possible ?
Absolument. Que le réalisateur ne soit pas visible dans son un simple cinéaste :
histoire est ce qui demande le plus d’énergie. Je ne veux pas
que, pendant qu’ils découvrent Un héros, les spectateurs se on attend de moi
demandent : « Mais pourquoi fait-il jouer ses comédiens
comme ça ? Pourquoi a-t-il placé sa caméra ici ? » que je représente
vous avez tourné deux films à l’étranger. le pays. »
Que retenez-vous de ces aventures ?
J’ai fait deux flms à l’étranger pour sept en Iran, et je
préférerais réaliser tous mes flms dans mon pays. Mais aller
ailleurs est une expérience intense, une ouverture d’une
immense richesse. Quand je travaille pendant deux ans en
Espagne, c’est comme si, dans ma vie privée, j’avais vécu
dix ans là-bas. C’est une autre manière de progresser. La
première version d’Everybody Knows était plus riche en
mystère. Je l’ai fait lire à un écrivain espagnol. Il m’a posé
une question qui m’a beaucoup surpris : « Pourquoi cette
femme qui a eu un enfant avec un autre homme ne l’a pas dit à
son mari ? » Pour moi, il était impensable qu’elle avoue son
secret. J’ai compris que c’était une diférence culturelle La censure s’est-elle renforcée en iran ?
entre l’Iran et l’Occident dont je devais prendre acte, et qui Aucune constante ne permet d’avoir du recul pour
vraia emporté mon scénario dans une autre direction. ment comprendre comment elle fonctionne. Depuis
quarante ans, il y a des hauts et des bas, des flms qui sont
Les nombreux prix obtenus à l’étranger vous facilitent-ils int erdits alors qu’ils n’ont rien de répréhensible au regard
la vie en iran ? de la morale islamique, et d’autres qui sont autorisés alors
Je suis dans une situation paradoxale. Je n’ai aucun mal à qu’ils ont tout pour être censurés…
trouver un fnancement pour mes flms. Mais en même
temps, il y a une attente, un poids sur mes épaules qui ne Avez-vous subi personnellement ces diktats ?
sont pas évidents à vivre. Je n’ai pas eu les démêlés qu’ont pu connaître d’autres
cinéastes [Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof ont été
Qui fait peser ce poids ? condamnés à des peines de prison, ndlr]. Mon tout
preTout le monde. De mes amis proches jusqu’au peuple ira- mier scénario avait été refusé, sans explication. Depuis,
nien tout entier. Je ne suis plus un simple cinéaste : on attend pour chaque nouveau projet, je ne présente pas de
scénade moi que je représente le pays, chose impossible pour moi rio aux autorités, juste un traitement, en précisant que le
étant donné la vie simple qui est la mienne. Le plus dur dans script découlera des répétitions. Une fois le flm terminé, il
cette situation, c’est que vous n’avez plus le droit à l’erreur. m’est arrivé d’avoir des échanges houleux avec la censure,
Vous ne pouvez plus expérimenter, et donc vous tromper. mais pour des questions assez secondaires, voire des
bêti se s. P o ur À propos d’Elly (2009), on m’a reproché la
Comment vit-on aujourd’hui en iran ? tenue trop légère d’une actrice. Pour La Fête du feu (2006),
La situation est afigeante. Les Iraniens sont dans une on m’a demandé de supprimer la voix d’un chanteur
grande colère. Normalement, mes compatriotes intério- d’avant la révolution islamique — j’ai pu garder sa musique,
risent beaucoup. Je ne les ai jamais vus aussi tristes… Tous mais pas son chant. Everybody Knows devait sortir dans les
les jeunes Iraniens que je rencontre ne cherchent qu’une salles iraniennes. Des distributeurs habitués à négocier
chose : partir. « Quel est le meilleur pays pour émigrer ? » est avec les censeurs sont venus voir le flm. Certains ont
la première question qu’ils me posent. conclu qu’il n’y aurait aucun problème, d’autres qu’il
faudrait couvrir les femmes trop dévêtues au moyen d’efets
Que leur répondez-vous ? spéciaux, d’autres encore qu’il faudrait supprimer telle ou
Avant, je les invitais à rester en leur demandant de tenir bon. telle scène. Ça m’a tellement contrarié que j’ai décidé de
Maintenant, j’essaie juste de leur faire voir ce qu’il y a de ne pas soumettre le flm à la censure. Everybody Knows n’a
bien en Iran et ce qu’il y a de dur dans le fait de s’en aller. Je donc pas été projeté en Iran. Une fois qu’il a été difusé à
ne peux plus me mettre à la place de ces jeunes. Pour moi, l’étranger, il a été piraté sur Internet. Et j’ai dit aux Iraniens
c’est facile : je sors d’Iran et j’y reviens comme je veux. Mais qu’ils ne devaient pas se gêner s’ils voulaient le voir •
je comprends ce qu’ils éprouvent. r emerciements à Massoumeh Lahidji pour la traduction du farsi.
8 Télérama 3753 15 / 12 / 21
c
a
r
e
v
l
e
c
c
e
l
L
a
.
TÉLÉRAMA •DM23 CHAMPAGNE •209 x272 mm •PP•Par.:15DÉC • Remise : 6 DÉCEMBRE•THY • BAT
DU 14 AU 24
DÉCEMBRE 2021
À OFFRIR OU À SERVIR,
C’EST À PRIX E.LECLERC
L’UNITÉ
€12 ,90
PRIX PAYÉ EN CAISSE €3 ,09€9 ,8 1
TICKET E.Leclerc
COMPRIS
CHAMPAGNE BRUT
« JEANMAIRE »
75 cl – Le L : 17,20 €
OFFRE DISPONIBLE
EN MAGASIN,
EN DRIVE ET SUR
WWW.E.LECLERC
CARTE E.LECLERC 100 % GRATUITE ET DISPONIBLE IMMÉDIATEMENT À L’ACCUEIL DE VOTRE MAGASIN
*Offre e en TTicicket t E.Leclerc nnonon ccuummul ula ablblee avec dde es s ppr rood du uitits s de llaa même gga ammmeme bbénénéficiant dd’’uun n autre «« Ticket E.Leclerc » ou d’une autre promotion. Bon d’achat réservé aux
porteurs de la Carte E.Leclerc, sur présentation en caisse de la Carte E.Leclerc et valable dès le lendemain de son obtention, cumulable sur la carte E.Leclerc et utilisable pour
tous les produits de l’ensemble des centres E.Leclerc participant au programme de fidélité. Pour connaître la liste des magasins participants, les dates et les modalités, appelez :
. Du lundi au samedi de 8 h 30 à 19 h sauf les jours fériés et de 8 h 30 à 18 h les veilles de jours fériés.
L’AB US D ’A LC OO L E ST D AN GE RE UX P OU R L A SA NTÉ , À C ON SO MME R AVE C M OD ÉR AT ION .
LA L OI I NTE RD IT L A V EN TE D’AL CO OL A UX M IN EU RS . D ES C ON TR ÔL ES S ER ON T R ÉA LI SÉS E N CA IS SE.
E
C
t
a
e
r
t
k
e
c
*
i
T
GALEC – 26 Quai Marcel Boyer – 94200 Ivry-sur-Seine, 642 007 991 RCS Créteil.CO MMUN IQ UÉ
Télé trav ai l :
tran sf orme z vo tr e
gr en ie r en atel ier
Qu and on souhait e amél io re r ses co nd it ions de
trav ai l à la maison, on pense d’ abord à ac he te r unLE CONSEI L DU PR O
bu rea u et un e chai se co nf or tabl e. On pe nse moin sMichel Leg rand
Fo rma teur VELUX sponta né me nt à la lu mi èr e na turel le.
Cette en vie ap paraît néa nm oi ns rapid em ent , comme un be soin es se nt iel .
Un be soin vital qui a pous sé 73 % de s pers onnes confi né es en 2020* à
Vos acti vit és doiv ent dé te rminer le choix de vo tre solutio n
dépla cer leur bu re au vers le s ba ie s vi trées et profit er ai nsi de la lumiè re et
d’ éclair ement et non l’ inve rs e. Du ra nt le confinemen t,
de la vue sur l’ ex téri eur.
de nombreu ses pe rson nes té mo ignaie nt devoir cha ng er Po ur trav ai ll er longt emps et ef fica cem ent , il es t en ef fet né ce ss ai re
de pi èce selon la péri ode de la journée pour profit er de d’ ou vrir son horizon et de re st er conn ec té av ec le monde ex téri eur. La
la lumière. Pour év it er cela, il su ffit de penser au pr éalabl e lumiè re et l’ air frais sont de s éléme nt s esse nt iel s qui amél iore nt de 15 %
aux activi tés que vous souha itez ef fe ctuer dans vo tre no tre concentrat ion et no tre pr od ucti vité ** . En inst al lant une verr iè re
pi èce et de les éclair er en con séq uence s. At el ier VELUX dans vo tre bu re au vous fa ites co up triple .
Lumi nosité, ve ntil at ion na tu relle et vue pa no rami que en une seule fe nê tre !Pl us de fe nê tr es = plus de mo dularité !
Un éclairage multif onct io ns
La lumiè re procurée par la verr iè re At el ier VELUX es t idéa le po ur unLu mi ère di rec te
2bu re au de 15 m . Vous béné fici erez d’ un éclair age homog ène po ur deBure au pl acé sous
mu ltiple s pr at iques. Le s ac ti vité s de lecture et de précis ion né ce ss it ant enles fe nê tr es de toit.
mo ye nne 500 lux¹ profit er ont d’ un éclair age direc t, l’ ouverture de laIdéal pour les acti vité s
verr iè re At el ier 3 en 1 VELUX en mode rota ti on perm et tant ai sément dede pr écisi on , écrit ur e,
pl ac er un gr and pl an de trav ai l sous le s fenê tres.dess in , le ct ur e…
La verr iè re At el ier VELUX pe ut être équip ée de st ores et vo lets VELU X
po ur contrôler pr écisément la lumière et sa ti sfai re ég al ement vo treLu mi ère in di rec te
prat ique bu reauti qu e. En fin la vue panorami que vous of frira un eBure au pl acé
échapp ée salv atri ce po ur rela xer vos ye ux et en cha în er ag ré abl em ent le sper pen di cula ir emen t
heu re s de trav ai l sur écran.au x fe nê tr es .
Idéal pour le trav ai l Une seule jour née de po se
sur écr an . Vous pens ez que la pose d’ une verr iè re At el ier es t longue et compli quée ?
Il ne suffit po ur tant que d’ une seule jour née à un profes si onn el agréé
VELUX po ur l’ inst al ler ! To ut comme po ur une fenê tre de to it clas si que,
el le es t const it uée d’ un ca dre un ique qui ne né ce ss ite qu’u ne seul e
Part icip ez au jeu- concours ouverture dans le to it et un seul chev être . En bref , un chant ier rapide qu i
en vous in sc riva nt av ant le tr ansf or me complèteme nt vo tre pièce.
31 .1 2. 20 21 sur www.v elux.fr
* ID HE AL - mar s/ ma i 2020
** Hesch ong Ma hone Grou p (2003) Wi ndo ws and Of fi ce s: A Stu dy of Of fi ce Wo rker* Règl em ent sur velux. fr
Performance and th e In doo r Envi ro nme nt .
1 Le lux es t une un it é de me su re de l’ éc la irem ent lu mi ne ux .
© 2021 Groupe VELUX VF 7403-1221 ® VELUX et le logo VELUX sont des marques et des modèles déposés et utilisés sous licence par le groupe VELUX.
Ce document n’est pas contractuel. VELUX France, S.A.S. au capital de 6 400 000 euros, R.C.S EVRY 970 200 044.u
u
r
t
a
g
a
m
a
s
Du 18 au 24 décembre ��21 Sommaire
RetoR aux soR ce
Sur notre couverture, il a 21 ans, se fait 47 appeler Joe1, est tagueur. En 1988,
JoeyStarr n’est pas le rappeur vengeur
que l’on sait, n’a pas créé NTM avec Kool
Shen… Né dans la rue, le hip-hop n’est
pas non plus le pilier de notre industrie
musicale ni les rappeurs français les
vedettes les plus populaires de
l’Hexagone. Une grande exposition à la
Philharmonie de Paris évoque ces temps
pionniers. Que vous pourrez voir aussi
sur notre site, via l’histoire du clip
français — un des plus inventifs au monde ! —,
que nous vous racontons en quatre
épisodes. Tous les fans aiment revenir aux 3 origines de la discipline dont ils raf -
folent. Les nouveaux « sériephiles » n’y
échappent pas, qui redécouvrent les
trésors de nos programmes télé d’autre-18 fois. Et les dernières éditions féministes
non plus, qui exaltent avec succès
(opportunisme ?) les premières comme les
dernières militantes. Le cinéaste
iranien Asghar Farhadi, notre invité, ne
peut combattre ouvertement. Il ne
résiste à l’autoritarisme de son pays que
par l’intelligence, l’humour, la fnesse
de sa mise en scène. Sort en salles Un
héros, son magnifque dernier flm. Nous
avons la chance de vivre encore dans
une démocratie où nous pouvons nous
exprimer, vivre librement.
Méfionsnous des violences qui surgissent. 34 — Fabienne Pascaud
Couverture zine 34 Les bonnes feuilles de filles CritiqueS
Photo 3 L’invité L’édition féministe se diversifie 47 Le rendez-vous
Maï Lucas Le cinéaste asghar Farhadi et s’ouvre à tous les publics À la recherche de Céleste
13 Premier plan Albaret, le livre de Laure hillerin
Le sauvetage de l’hôpital, utrement 5� Cinéma
c’est encore pour demain ? 39 Penser 58 Livres
14 Ici et ailleurs L’extrême droite banalisée : la 64 Musiques
16 Repérée France en voie de fascisation ? 68 Arts
La musicienne meskerem mees 4� Voyager 7� s cènes
À strasbourg, dans les pas 74 enfants
Le DossIeR du dessinateur Tomi ungerer
18 Les séries, c’est de l’art 44 Découvrir éléviSion
après la cinéphilie, feuilletons un lieu de culture pour 75 Le meilleur de la semaine télé
d’antan ou nouvelles saisons faire un tabac, l’amour écolo, Don’t Look Up, le film d’a dam
font l’objet d’une vraie des criquets à croquer… mcKay sur netflix
sériphilie. et deviennent 86 Programmes
ce numéro comporte pour
la totalité des kiosques : des œuvres de patrimoine Numéro et commentaires
une couverture spécifique
« paris-iDF » pour les double « La fête ! »
abonnés et les kiosques
de paris-iDF, et une �6 Le rap, mal-aimé de la presse La semaine prochaine, adio
couverture nationale.
un encart 2 p. upsell Le hip-hop est en tête des Télérama vous invite à la fête. 14� Le meilleur de la semaine radio
aups1 pour les abonnés
non abonnés à l’ofre ventes, mais jamais en une À Beyrouth ; avec l’anthropologue Le petit nicolas dans Théâtre
intégrale posé sur la
e4 de couverture. édition des médias. pourquoi ? emmanuelle Lallement ; à la & Cie sur France culture
régionale, Télérama + Sortir,
pages spéciales, foliotée 3� Disparition de Pierre Rabhi découverte de ses codes, sa danse, 147 Les programmes
de 1 à 64 jetée pour les
kiosques des dép. 75, 77, 78, hommage l’inventeur ses nuits… Vive la fête ! et aussi
91, 92, 93, 94, 95, posée
esous la 4 de couverture de la « sobriété heureuse » deux semaines de programmes 15� T alents
pour les abonnés des
dép. 75, 78, 92, 93, 94. télé, radio et ciné. En kiosques 155 Mots croisés
le 22 décembre,
4,20 €. Télérama 3753 15 / 12 / 21 11
R&D TV | aDoc-pho Tos | Léa cRespi pouR TéLéRama | a s TRiD Di cR oLLaLanza | maRie Rouge pouR TéLéRama22.10.2021 15:37 (tx_vecto) PDF_1.3_PDFX_1a_2001 300dpi YMCK ISOcoated_v2_300_eci GMGv5s
u
l
p
a
t
s
u
r
g
a
e
e
e
a
i
IcI et aIlleur
PREMIER PLAn
Unc v
poUr l’hôpital Salaires insufisants,
démissions à la
hausse… L’hôpital
va mal. Ici, au pôle
de réanimation
de Colmar, en 2021.
gressive du numerus clausus des futurs médecins, promise Une tenace et angoissante impression de déjà-vu,
en 2018, n’a débuté qu’en… septembre 2021 ! À l’été 2020, le
déjà-lu, déjà-entendu. À mesure que la nouvelle Ségur de la santé n’a fait qu’efeurer des pistes
d’amélioration : hausses de salaires insufsantes, bureaucratie à peine vague de Covid-19 grossit, que les hôpitaux se
allégée… En clair, la révolution qui remettrait le service de
remplissent, que les contraintes se multiplient la santé public sur les rails, celle que médecins et soignants
(gestes barrières, déplacements déconseillés, vaccins suc- demandent en vain depuis plus de dix ans et que cette crise
cessifs…), le diagnostic reste désespérément le même : notre sans précédent aurait pu enfn enclencher, n’a jamais
vraihôpital est plus que jamais au bord de la rupture. En dépit de ment commencé. Et à entendre les discours des candidats à
ses grands mots prononcés la main sur le cœur, le président la présidence, Emmanuel Macron et Valérie Pécresse en tête,
de la République semble peu décidé à lutter contre la paupé- toujours plus avares pour les services publics, ce n’est pas
risation de notre système de soins. Ainsi, les fermetures de pour demain. Incroyablement, l’occasion est manquée. Des
lits (27 000 depuis 2013) se sont poursuivies en 2020 : moins mesures d’urgence ponctuelles — tels les « plans blancs » —,
5 750 (seuls ceux de réanimation ont augmenté), sur un total à peine appliquées et déjà insufsantes, demeurent l’unique
Par Juliette de 387 000. Les démissions de soignants se multiplient — des horizon, aggravant la détresse, le découragement,
l’incréBénabent étudiants raccrochent même avant le diplôme. La fn pro - dulité des hospitaliers. Et des citoyens  •
Télérama 3753 15 / 12 / 21 13
Luc B RIOLET OR LE MOndEs
s
m
g
o
r
r
r
a
x
o
y
h
a
o
IcI et aIlleurs
d écryptaG eLe ciné tiendra-t-iL
sur L a durée ? c omment
dans la collection automne-hiver 2021, et provoqué, aux états-unis, des
ferle blockbuster se porte long, très long. metures de salles. Les plateformes ont La BnF a pu
Dune, Mourir peut attendre, Les Éternels, profté de cette période pour se
multiHouse of Gucci, West Side Story dépas- plier et prospérer. Les fctions
imposent tous les deux heures et demie. Ja- santes que Hollywood propose au- ac Heter
mais un flm de James Bond n’avait en- jourd’hui constituent donc une riposte
core atteint deux heures quarante-trois. au temps fractionné des visionnages
et la durée du biopic de la famille Guc- à la maison : une expérience « augmen- « GerminaL  »
ci par ridley scott paraît aussi exces- tée » que seule la salle peut ofrir. de
sive que le jeu de certains de ses ac- fait, la plupart de ces blockbusters XL l e manuscrit de l’adaptation théâtrale de Germinal restera
teurs. c ette tendance peut rappeler la ont rencontré le succès escompté des dans l’Hexagone. la Bibliothèque nationale de France (BnF)
crise d’identité du cinéma hollywoo- deux côtés de l’a tlantique, surnageant l’a acquis pour un montant de 138 600 euros lors d’une vente
dien quand la télévision, en plein essor, dans un marché difcile. et, plus sur - aux enchères organisée par sotheby’s. l e texte de 454 feuillets
concurrençait le grand écran : les stu- prenant, l’hypothèse d’une réussite de enrichit le fonds Zola conservé à la BnF qui compte déjà les
dios répliquaient avec des superpro- cette stratégie appliquée à l’art et essai deux volumes du manuscrit de Germinal et la quasi-intégralité
ductions d’un format inhabituel, de s s’est esquissée en France : Drive My Car, des manuscrits du cycle des r ougon-Macquart.
trois heures dix de Géant, en 1956, aux du Japonais r yusuke Hamaguchi, est
quatre heures de Cléopâtre, en 1963. l’un des rares flms d’auteur à avoir at- Dans quelles conditions la BnF l’a-t-elle acheté ?
soixante ans plus tard, une double tiré plus de spectateurs que prévu Quand la BnF décide d’acquérir un manuscrit lors d’une
menace pèse sur la même industrie. La (près de deux cent mille) malgré sa du- vente aux enchères, elle a deux possibilités : entrer dans les
crise sanitaire a éloigné les spectateurs rée de trois heures. — Louis Guichard enchères avec les autres acheteurs, ou faire jouer son droit
de préemption. dans le cas présent elle a opté pour la
seconde. sotheby’s avait organisé une vente virtuelle par
internet. a u terme des enchères, le commissaire-priseur a
adjugé l’œuvre de Zola au mieux ofrant : la communauté
d’agglomération de la porte du Hainaut, dans le nord, pour
un montant de 138 600 euros. La directrice des collections
de la BnF, marie de Laubier, lui a alors envoyé un mail
annonçant que l’état faisait jouer son droit de préemption pour
un montant identique, ce qui lui donne la priorité d’achat.
comment est prise la décision d’acquérir un manuscrit ?
c’est toujours un processus collégial. Les diférents dépar -
tements de la BnF disposent d’une certaine autonomie
pour des achats mineurs de quelques centaines à quelques
milliers d’euros. dès que le montant devient important, la
décision revient à la commission d’acquisition animée par
la présidente de la BnF qui a voix prépondérante. À elle
d’évaluer le manuscrit en fonction de diférents critères :
intérêt, état, complétude d’une collection… pour les
West Side Story, de Steven Spielberg. Une romance de deux heures et trente-six minutes. achats les plus symboliques comme ce texte de Zola, la
BnF échange avec le ministère de la culture. en cas
d’acquisition lors d’une vente aux enchères, un prix plafond
ViVement demain est déterminé et reste soigneusement confdentiel quelle
que soit l’issue de la vente.Martin Scorsese n’en a pas
Quelle était la dernière grande acquisition de la BnF ?fini avec les Grateful Dead. Le manuscrit des Cent Vingt Journées de Sodome du marquis
de sade en juillet 2021. u n texte sulfureux devenu un grand Après avoir coproduit un classique écrit sur un rouleau de 12 mètres de long et
constitué de trente-trois feuillets collés bout à bout. cette acquisi-docu, il va tourner un biopic, tion d’un montant record de 4,5 millions d’euros a été
intégralement fnancée par un mécène, emmanuel Boussard. il avec Jonah Hill dans le rôle voulait ainsi témoigner de son attachement particulier à la
bibliothèque de l’arsenal, où son grand-père avait exercé la du chanteur Jerry Garcia. fonction de conservateur entre 1943 et 1964. — Olivier Milot
14 Télérama 3753 15 / 12 / 21
Nik TverNise - 2020 TweNTieT CeNTur F Film Corpora TioN . ll ighT eserved. |  ober T FraNkeNber/oddLA Turqu IE S’ACh Arn E Sur Er Do GAn
Le mot « acquittement » a perdu son kara réactive ses persécutions. Asli Er- un arrachement : demander à
l’Allesens en Turquie. Il ne permet pas de dogan vient d’être convoquée devant magne le statut de réfugiée politique.
crier victoire, ni même de pousser un les tribunaux turcs pour une nouvelle Son cas est loin d’être unique. En
nosoupir de soulagement. Il fait partie audience. C’est fni, ça recommence. vembre dernier, le journal Özgür
Günd’un arsenal de destruction psy- Le procureur n’avait pas rejeté l’acquit- dem dénombrait cent quatorze
écrichique, utilisé dans des simulacres de tement à l’issue de son premier procès, vains actuellement détenus dans les
procès, où une justice joue avec les comme il en avait le droit ? u n nouveau geôles turques, dont cinquante depuis
nerfs des accusés. La romancière Asli procureur s’en charge, un nouveau plus de trente ans, certains ayant eu
Erdogan en fait une nouvelle fois dossier est ouvert dans un autre tribu- les doigts brûlés ou amputés, pour les
l’amère expérience. En 2016, après nal, et l’acquittement est annulé. priver à jamais de la possibilité
quatre mois de détention pour ses Sa présence à l’audience du 16 dé- d’écrire. — Marine Landrot
écrits humanistes qualifés de « propa- cembre est exigée. Asli Erdogan
gande », elle s’est exilée en Allemagne. pressent que cet acharnement
anÀ la Saint-Valentin 2020, passible de nonce une peine sévère : « Le message LES fILmS fr Anç AIS À
« perpétuit é in c ompr essib l e », elle était est clair. Si je remets les pieds dans mon LA Conquê TE DE L’o u EST
acquittée. Asli Erdogan se réjouissait pays, c’est pour aller en prison. » Elle ne Combien d’expatriés francophones se
de regagner Istanbul. C’était sans prendra donc pas le risque de se lamentent de ne pouvoir jouer de leur
écouter la sonorité sinistrement pré- rendre en Turquie le jour dit. Elle sait télécommande devant le flm du
dimonitoire du titre de son recueil d’ar- que son absence au tribunal risque manche soir ? Au moins un : Clément
ticles Le silence même n’est plus à toi… d’entraîner un mandat d’arrêt interna- monnet, fondateur de la plateforme
Dans le silence du calme après la tional. Alors, elle se résoudrait à faire française Cinessance, née
mi-notempête et dans la naïve indiférence une démarche qu’elle repousse depuis vembre outre-Atlantique. Disponible
du monde, le régime liberticide d’An- cinq ans et qui constituerait à ses yeux seulement en Amérique du nord
(États-unis et Canada), le service de
streaming pensé sur le modèle de
netfix (fond noir, flms rangés par
catégorie, déflement parallaxe) se
démarque du numéro un mondial avec
un catalogue 100 % français. De La
Soupe aux choux à Claude Sautet, des
comédies du Splendid au dernier
Klapisch, quelques Gabin, le premier
Kirikou, le générationnel Tanguy, etc. « Je
n’ai pas envie de choisir, je veux ofrir
tout le cinéma français », répète comme
un mantra le créateur de Cinessance,
qui a fait ses armes dans la tech en
Californie avec des fortunes diverses. Sa
précédente entreprise, sorte de
service uber par hélicoptère, a mis la clé
sous la porte au début de l’épidémie.
Pour l’instant, la sélection propose
une centaine de flms, piochés dans
les catalogues de Studiocanal, Tf1
Studio et EuropaCorp, disponibles en Vf
et en anglais pour attirer aussi des
abonnés étrangers francophiles.
Complément aux géants de la SVoD et pro -
posé pour la somme de 6,99 dollars
par mois, Cinessance rêve en creux
d’une réputation cinéphile à la
manière de mubi ou LaCinetek (un
renLa romancière dez-vous ciné-club est donné en ligne
Asli Erdogan avait
tous les deux dimanches). À suivre, car été acquittée pour
ses écrits qualifiés il manque encore aujourd’hui nombre
de « propagande ». d’immanquables (Varda, Trufaut,
GoElle est à nouveau
dard)… disponibles pendant ce temps convoquée
devant les juges. sur netfix. — Marion Michel
Télérama 3753 15 / 12 / 21 15

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents