Telerama du 24-11-2021
216 pages
Français

Telerama du 24-11-2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
216 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 24 novembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 35 Mo

Exrait

M 02773 - 3750 - F: F: 3,303,30E
3’:HIKMRH=XUXXU\:?d@r@f@k@a";
MERCREDI 24 NOVEMBRE 2021
HEBDOMADAIREFR 3,30€
BEL, LUX 3,90€DOM 5,50€
CH 5,70 CHFMAR 43 MAD
CPPAP Nº 0621C80864
Nº 3750
DU 27 NOVEMBRE
AU 3 DÉCEMBRE 2021
SPÉCIAL
LIVRES, CADEAUX DISUES, DVD,
JEUX VIDÉO POUR
ET DE SOCIÉTÉ,
OBJETS…PETITS
PLUS
& GRANDS DE 300 IDÉES
POUR NOËL
CODE 80 / 00
Nº 3750 DU 27 NOVEMBRE AU 3 DÉCEMBRE 202115.11.2021 14:40 (tx_vecto) PDF_1.3_PDFX_1a_2001 300dpi YMCK ISOcoated_v2_300_eci GMGv5L’invitée
1979
Naissance
à Aulnay-sous-Bois

(Seine-SaintDenis).
2005
La Tour du monde,
tourné dans
la cité des 3000,
à Aulnay.
2016
La Permanence,
primé au festival
Cinéma du réel.
2017
Vers la tendresse,
César du meilleur
court métrage.
2021
Nous, prix
du meilleur
documentaire
et prix du meilleur
film de la sélection
Encounters au
festival de Berlin.
Elle a arpenté la banlieue parisienne, Alice
flmant avec la même curiosité
les habitants des cités et des quartiers
cossus. L’opiniâtre cinéaste excelle
à dévoiler les vies jamais racontées. Diop
3L’invitée La réaLisatrice aLice Diop
en poche, la banlieue parisienne, prétexte à tant de
discours creux tenus par des gens qui n’ont pas éprouvé ce
que c’est de vivre dans ces territoires. L’audace de
Maspero m’a séduite et j’ai voulu partir comme il l’a fait.
Comment avez-vous procédé ?
J’ai voyagé comme lui pendant un mois, du nord au sud de
la ligne B du RER, dormant dans des hôtels et consignant
dans un carnet tout ce qui m’arrivait. Les notes que j’ai
amassées m’ont, par la suite, permis d’identifer les lieux
où j’avais envie de revenir et les personnes que je voulais
retourner flmer. J’étais accompagnée dans mes repérages
par l’aquarelliste Benoît Peyrucq, qui saisissait avec
beaucoup de vivacité et d’élégance les découvertes et les
rencontres que nous faisions jour après jour. Sa présence à
mes côtés m’a permis de penser la façon dont je pourrais
rendre remarquables les endroits que nous traversions.
J’avais à cœur de prendre soin de ces territoires, d’y faire
entrer le cinéma pour donner forme à un imaginaire af -
franchi des stéréotypes qui collent à cette banlieue nord
où j’ai vécu et où je n’habite plus.
Qu’y avez-vous trouvé ?
Je suis allée de découverte en découverte, de rencontre en
rencontre. Personne ne se promène jamais dans ces
enPropos recueillis par François Ekchajzer Depuis La Tour du monde, tourné en droits. Le fait d’y marcher et d’être disponible, mais aussi
Photos Jean-François Robert 2005 dans la cité d’Aulnay-sous-Bois d’être une femme noire, amenait à moi des gens qui me par -
pour Télérama où elle a grandi, Alice Diop a flmé la laient parce que j’étais de là, reliée à eux sans l’être tout à
Seine-Saint-Denis avec une constance fait. Je me souviens de ma rencontre avec Ismaël, qui
répaqui tient, dit-elle, de l’obsession. Ins- rait des camions sur un terrain vague de La Courneuve,
pirée par Les Passagers du Roissy-Express 1, récit de voyage près d’un pont de l’autoroute A86. Lui expliquer ce que
de l’écrivain François Maspero le long de la ligne de RER j’étais en train de faire a suf pour qu’il m’invite à passer la
B, paru en 1990, la cinéaste d’origine sénégalaise élargit soirée avec lui. Ce Malien vivait dans un grand dénuement,
aujourd’hui son territoire à la région parisienne. Elle a re- avec d’autres hommes qui parlaient peu et se chaufaient au
fait cette traversée francilienne, des tours de la banlieue feu de braseros. Il a préparé une soupe de poissons. Nous
nord qu’elle connaît comme sa poche à la vallée de Che- avons bu des bières. Je me souviens d’un gamin aux yeux
vreuse, qui lui est beaucoup moins familière. Et c’est la très abîmés, qui prenait de la colle et racontait le périple
France, au bout du compte, qu’elle donne à lire dans son qu’il avait fait, deux ans plus tôt, pour arriver en France.
nouveau documentaire, composé d’une douzaine de
séquences comme autant de tableaux. Après la banlieue nord, qu’avez-vous trouvé
Doublement couronné au dernier festival de Berlin, dans la banlieue sud ?
Nous marque l’accession d’Alice Diop à un niveau de re- En arpentant Gentilly, Arcueil ou Bourg-la-Reine, je me suis
connaissance international, mais aussi à une maturité ar- aperçue que je faisais beaucoup moins de rencontres qu’en
tistique qui la porte déjà vers de nouveaux horizons : une Seine-Saint-Denis, où tant de gens sont à l’extérieur et prêts
fction, qu’elle a tournée l’été dernier dans le Pas-de-Calais à échanger. Même dans les squares et les jardins, tous
semautour d’une afaire d’infanticide (Saint-Omer, actuelle- blaient moins disponibles, moins ouverts. Que je sois une
ment en montage), et la scène théâtrale, sur les traces femme noire y était-il pour quelque chose ? Toujours est-il
d’une Afrique qu’ont quittée ses parents dans les années qu’il m’a fallu trouver le moyen de traiter l’intime de ces
1960 pour venir s’installer en France. lieux, au même titre que ceux de la banlieue nord. Les
Carnets de notes de l’écrivain Pierre Bergounioux 2 m’y ont
aiComment le livre de François Maspero est-il entré dée. Ce journal, qu’il tient depuis quarante ans, raconte la
dans votre vie ? vie ordinaire d’un intellectuel de la classe moyenne aisée à
Il m’a été ofert voilà quinze ans par Amrita David, qui a Gif-sur-Yvette, à la lisière de la vallée de Chevreuse : les
reÀ voir monté tous mes flms et qui est une amie. En tombant, dès pas du dimanche avec ses enfants, ses courses au Picard du
les premières pages, sur une petite flle photographiée à coin, sa façon d’arpenter la forêt… Ses textes et sa parole u
n ous, Aulnay, à deux pas de la cité des 3000 où j’habitais au m’ont permis d’entrer dans l’intériorité de ces territoires.
documentaire même âge, l’impression de me reconnaître en elle m’a fait
d’alice Diop, le refermer ! Je l’ai rouvert bien des années plus tard et j’y Passant du n ord au Sud, le film change de tonalité.
sur arte, ai reconnu des endroits qui m’étaient familiers, des per - Ma manière d’appréhender la banlieue sud difère
beaumercredi 24 sonnes que j’avais côtoyées — comme le meilleur ami de coup de la sensualité avec laquelle je flme la banlieue
à 22h30, mon frère, qui s’y trouve en photo. Alors seulement j’ai ac- nord. Dans le Sud, je regarde les choses avec distance,
et sur arte.tv cédé à la grande beauté de ce livre et à la singularité d’une comme l’étrangère que je suis dans ces lieux. Le flm
téjusqu’au 29 janvier. démarche consistant à traverser, sans a priori ni discours moigne de cette réalité. ☞
4 Télérama 3750 24 / 11 / 21MotriceMotrice FB_Telerama_209x272_FB_Telerama_209x272_ 1511.indd1511.indd 11 15/11/202115/11/2021 11:5911:59a
L’invitée La réaLtriceis aLice Diop
venu du Sénégal en 1966, est aussi importante que celle
d’un roi mort voilà deux cent trente ans. L’histoire de
France est faite d’une addition de mémoires ; certaines
célébrées, d’autres efacées, que j’ai voulu rendre visibles et
inscrire dans une mémoire plus vaste : celle de la société
française. Y a-t-il plus politique que ça ?
Comment vous est venu ce titre, Nous, qui résonne
fortement dans une France divisée ?
En découvrant la une de Libération, au lendemain de la
marche républicaine du 11 janvier 2015, après l’attentat de
Charlie Hebdo. Lisant « Nous sommes un peuple », je me suis
interrogée sur ce « nous » qui faisait abstraction d’une
grande partie de la population française, absente de cette
marche. Je me suis demandé à quoi ressemblerait un
« nous » moins restrictif qui me satisferait. « Nous » est une
utopie, une question à laquelle le flm n’apporte pas de
réponse mais dont il fait, pour ainsi dire, son projet. Celui de
réunir des personnes, des mémoires, en évitant les
archétypes. Celles et ceux qui fgurent dans Nous n’ont pas été
choisis pour représenter leur condition ou leur classe
sociale ; mais parce que j’avais un désir profond de les flmer,
de les inclure dans ce flm.
vous allez jusqu’à y apparaître vous-même…
Avant d’entrer moi-même dans le cadre, j’expose des choses
très personnelles : les archives familiales tournées par ma
sœur en 1995, quelques mois avant la mort de ma mère.
Mais aussi les images de mon père, que j’ai tournées en 2003,
dans le cadre de mes études de sociologie. Un court
métrage censé traiter des chibanis, ouvriers immigrés
confrontés à l’exil. En vérité, j’ai flmé mon père pour conserver sa
trace. il est mort quelques mois après ces images, qui, pour
moi, constituent un trésor. Elles ont permis à mon fls de
connaître son grand-père.
votre démarche n’a-t-elle pas toujours consisté
à créer des traces ?
Si je flme la banlieue parisienne d’une manière
obsessionnelle depuis bientôt vingt ans, c’est pour donner une
existence cinématographique à des personnes que l’on entend
peu ou que l’on n’entend pas. La seule raison de flmer
ismaël, ma sœur infrmière faisant sa tournée quotidienne ou
ces enfants qui jouent dans une cité, c’est pour donner une
légitimité cinématographique à des vies qui ne sont pas
raComment filme-t-on des personnes très éloignées contées, parce qu’on les juge sans importance. Nous est, à
de qui l’on est ? ce titre, un mémorial pour les morts et pour les vivants.
Tourner ce flm m’a procuré énormément de plaisir, en
nourrissant ma curiosité de l’autre. Je n’ai pas de sympa- votre projet s’apparente en cela à celui
thie particulière pour celles et ceux qui pleurent la mort de de Pierre Bergounioux.
Louis xvi chaque 21 janvier à la basilique Saint-Denis ; mais Lui rend hommage à ses terres corréziennes, ces terres
cela m’a fascinée d’assister à leur cérémonie, de voir qui pauvres qui n’ont pas été racontées, qui n’avaient pas droit
sont ces gens et de saisir l’absurdité de leur fdélité à la f- au récit. C’est parce que j’avais l’impression de faire en
cigure monarchique. Pénétrer dans le monde des chasseurs néma ce que lui fait en littérature que j’ai voulu le
renconà courre m’a fait aussi beaucoup d’efet. Mon enthou- trer. Et puis, nous trouver lui et moi dans le même cadre
siasme était alors plus vif que lorsque je flmais des gens Alice Diop : traduit aussi un certain destin français. Quand je pense à
« L’histoire proches de moi. Je sais parfaitement où je me situe politi- mon père, disant que le plus grand succès de sa vie a été
de France est faite
quement ; le flm n’a pas besoin de l’asséner. Placer dans le de nous faire naître en France et de nous donner la possi-d’une addition
même documentaire cette scène à la basilique Saint-Denis de mémoires ; bilité de mener des études, quand je sais ce que ça lui a
certaines célébrées, et celle de mon père, dans laquelle je déplore le peu de coûté et que je me retrouve, vingt ans après, à converser
d’autres efacées,
traces qu’il a laissées, revient à dire qu’il n’y a pas de hié- avec un grand écrivain, chez lui, cela me semble raconter que j’ai voulu
rarchie dans les mémoires. Que celle d’un ouvrier retraité, rendre visibles. » quelque chose de notre histoire de France. ☞
6 Télérama 3750 24 / 11 / 21Pr endr e le la rg e, c’e st es sentiel .
Cr oi si èr es
EXPÉD ITI ON S
NORVÈ GE • ARC TIQUE • IS LANDE • GROENLAND • SP ITZBERG
A bord d’u n vérit ab le ya ch t d’e xp édition, co nç u pou r 180 pa ss ager s.
Un na vi re à pr op ulsi on hyb rid e, pou va nt st ationner sa ns je ter l’anc re, pou r un e mei ll eu re pr otection
des sa nct uaire s ma rin s. De s co nférenc ier s sp éc ia li st es des ré gion s po la ire s pré sents à bord .
TR A02
Vo guer . Échang er . Rê ve r
RÉ SE RVEZ VOTR E CR OIS IÈRE AU 01 83 96 85 03 OU SUR WWW .R IVAG ESD UMONDE .F R
209x272_Telerama209x272_Telerama -- Expedition.inddExpedition.indd 11 12/11/202112/11/2021 13:25:5313:25:53
RC S Pa ri s B 438 67 9 664 – 15 0 000 euros - At out Fr anc e IM 07 5 100 09 9 – Cr édit Dr eams timeL’invitée La réaLisatrice aLice Diop
est-ce cette conscience politique qui vous a rapprochée Un exemple ?
du collectif 50/50, engagé en faveur de l’égalité hommes- Un jour, j’ai été prise de vertige en voyant l’équipe de
vingtfemmes et de la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel ? cinq personnes attendre qu’on décide où placer la caméra.
J’ai suivi la création de cette association, ai assisté à cer- Ce jour-là, j’ai préféré ne pas tourner. J’ai annoncé à l’équipe
tains de ses groupes de travail, et ai pour elle beaucoup de que j’allais marcher pour éprouver de nouvelles choses, à
sympathie. Mais, par manque de temps, je ne participe pas partir desquelles j’aurrais peut-être des idées. Mais je me
à ses actions militantes. Cela dit, préparant le tournage de suis vite rendu compte que ce qui est totalement naturel sur
ma première fction, j’ai tenu à ce que mon plateau ne soit un documentaire est rendu déraisonnable par les enjeux
pas uniformément blanc, comme c’est presque toujours le économiques de la fction. Au bout de vingt minutes, je me
cas au cinéma. Mes chefes de poste étaient toutes des suis assise sur un banc, dépitée. Le réel est alors venu à moi,
femmes… mais des femmes blanches. Je tenais aussi à l’ou- miraculeusement. Des gens ont ouvert leurs fenêtres, sont
vrir à des gens qui n’ont pas fait d’école de cinéma et n’ont sortis de chez eux, nous ont demandé ce que nous faisions ;
pas forcément de réseau. Pour cela, je me suis adressée au et je suis retournée sur le plateau.
collectif Repérages, un chantier d’insertion aux métiers de
l’audiovisuel, qui nous a proposé une stagiaire déco. Elle L’imprévisibilité du réel est plutôt redoutée
travaillait si bien que la chefe déco l’a prise comme troi- sur un tournage de fiction.
sième assistante. Pareil pour une stagiaire image, que la di- Les plus beaux moments du flm tiennent pourtant à ses
rectrice de la photo, Claire Mathon, a aussi intégrée dans manifestations. Je pense à cette scène nocturne que nous
son équipe comme troisième assistante. avions écrite, dans laquelle l’héroïne arpente les rues de
Saint-Omer et croise un homme accompagné d’un chien.
Arrivant sur le plateau, je vois un homme avec un chien,
assis sur les marches d’une église. Je me présente à lui,
commence à lui parler… et je comprends qu’il n’est pas fgurant,
que celui-ci attend un peu plus loin. Mais cet homme,
prénommé Jacky, s’avère tellement bouleversant que je lui
«  Tourner un documentaire donne propose de le flmer. Cela donne l’une des plus belles
scènes que nous ayons tournées. Toute sa vie se lisait sur le temps de chercher, d’essayer,
cet homme. Jamais je n’aurais atteint cette intensité avec
de comprendre. Voilà une grande un fgurant. À bien des égards, le documentaire est
beaucoup plus puissant que la fction.diférence avec la fiction où il est
dificile de faire entrer du réel. » Êtes-vous prête à réitérer l’expérience ?
Oui, mais pas tout de suite. Le rapport au réel que permet
le documentaire me nourrit tellement. Et puis je prépare
un spectacle autour de L’Afrique fantôme, de Michel Leiris,
journal de bord de sa mission ethnographique
Dakar-Djibouti, en 1931-1933. Un texte magnifque, très ambigu,
Qu’est-ce qui vous a amenée à tourner problématique à plein d’endroits, mais d’une grande
votre première fiction ? puissance politique. Un témoignage éclairant sur ce
Fiction ou documentaire, il s’agit toujours de trouver la qu’est le colonialisme, en même temps qu’un récit de
préformule la plus juste pour dire ce que l’on veut exprimer. dations dont Leiris est à la fois le spectateur et l’acteur.
Seule une fction permettait de traiter ce qui se joue dans J’avais envie de travailler autour de ce livre, mais sans
saSaint-Omer, dont j’ai écrit le scénario avec ma monteuse voir si cela produirait un documentaire ou une fction. J’ai
Amrita David et l’écrivaine Marie NDiaye ; quelque chose proposé à l’écrivain Sylvain Prudhomme d’y réféchir
de profondément personnel et d’intime, ayant trait à la avec moi. Nous nous sommes aperçus que nous en avions
maternité. Mais je ne vois pas de grande diférence dans deux lectures très diférentes et complémentaires. Une
ma façon de travailler, si ce n’est la taille de l’équipe et la femme noire descendant d’une histoire coloniale ne lit
présence d’acteurs — que j’ai d’ailleurs dirigés en docu- pas ce texte comme un homme blanc qui en est l’héritier.
mentariste, en cherchant à les confronter à des émotions Aussi avons-nous décidé d’écrire un dialogue théâtral,
justes, réelles, dans l’instant, pas en leur demandant de mélangeant documentaire, fction, littérature et
témoicomposer, de fabriquer quoi que ce soit. gnage. Cela donnera lieu à un spectacle à l’automne 2022,
voire au printemps 2023.
Qu’avez-vous appris de cette première expérience ?
J’ai découvert la grande solitude du réalisateur de fction Garderez-vous toujours une place
au milieu d’une énorme équipe, avec des rapports très pour le documentaire ?
hiérarchisés dans une machine où chacun a sa place, sa Je n’arrêterai jamais d’en faire. Tournerai-je encore en
fonction, avec un plan de travail à respecter, des déci- Seine-Saint-Denis ? Probablement. Mais Nous clôture
l’obsions à prendre qui, toutes, ont un impact et un coût. Une session qui m’a habitée pendant plus de quinze ans. J’ai
machine si lourde et si bien rodée qu’il est difcile d’y l’impression de m’autoriser désormais à aller ailleurs  •
faire entrer du réel ; alors que tourner un documentaire 1 Les Passagers du Roissy-Express, de François Maspero,
donne le temps de chercher, d’essayer, de comprendre. photographies d’anaïk Frantz, éd. points seuil.
Voilà une grande diférence. 2 Carnet de notes 2016-2020, de pierre Bergounioux, éd. Verdier.
8 Télérama 3750 24 / 11 / 21FA BIEN NE PR ÉFÈR E
PE NS ER AU PL US TÔT
À CE QU ’E LL E GA GN ER A
PL US TARD .
Chez Banque Populair e, nous pensons que la retraite s’anticipe.
C’est pour quoi, grâce à l’entr etien conseil retraite, nos
conseillers vous aident à y voir plus clair et à fair e les bons choix
d’épargne aujour d’hui pour contin uer à vivr e comme vous le
souhaitez demain.
Document à caractèr e publicitair e et sans valeur contractuelle.
BPCE - Société anon yme à dir ectoire et conseil de sur ve illance au capital de 180 478 270 eur os - Siège social : 50, av enue Pierre Mendès France - 75201 Paris Cedex 13 - RCS Paris
N° 493 455 042 - Cr édit photo : Getty Images -
BP_RETRAITE_Telerama_209x2 72_39L.indd 1 05/11/2021 08:51ERMER CREDI 1 DÉ CEMBRE Scannez moi
pour retrouver
le catalogue
FOIRE
AUX
RETR OUVEZ NO TRE SÉLE CTION EN SUPERMAR CHÉ
Pouilly-FuméPessac-Léognan
Savigny-Les-Beaune Domaine Petit et FilleDomaine de la Roche
Moillard Les Caillottes
2019 AOC
2019 AOP 2020 AOP
95€ 99€89€
75 cl 75 cl75 cl 14. 1 L = 19 ,93 € 7. 1 L = 10,65 €13. 1 L = 18,52 €
L’ abus d’ alcool est danger eux pour la sant é, à consommer av ec modér at ion.
SPQSPQ -- TELERAMATELERAMA 209x272_S48_BAT.indd209x272_S48_BAT.indd 11 10/11/202110/11/2021 08:0208:02
BORDEA UX
BOUR GOGNE
LO IRE
To ut es les bout eilles de ce tt e page sont de cont enance 75 cl. Année 2021 - Suggestions de pr ésenta tion. Pho tos non contr actuelles - LIDL RCS Créteil 34 3 262 622.a
g
a
a
s
e
t
x
t
r
m
du 27 novembre au 3 décembre 2021 Sommaire
L’ar d réister
Quelques semaines encore pour prépa-3 rer les fêtes de fn d’année et afûter vos
idées de présents pour petits et grands.
Nous vous proposons
traditionnellement nos meilleures découvertes côté
beaux livres, disques, DVD, objets
design ou high-tech, jeux vidéo ou jeux de
société aujourd’hui si prisés… Qu’elles
rendent joyeux vos proches, même si
le temps n’est pas toujours à la joie.
Notre dossier vous révélera ainsi que
des entreprises françaises vendent de 28 liberticides armes de surveillance
massive à l’Égypte, sous prétexte de lutte
contre le terrorisme. Les régimes
autoritaires n’ont pourtant pas besoin
qu’on les aide davantage à museler
leurs citoyens. Certains, pourtant,
triomphent à leur façon de leur
dictature. Le cinéaste iranien Mohammad
Rasoulof est de ceux-là, dont on pourra
bientôt découvrir le magnifique Le 18 diable n’existe pas. Résister par son art ?
C’est la force, aussi, de la cinéaste Alice
Diop, notre invitée, qui depuis
l’enfance flme la banlieue et nous la révèle
loin des clichés. C’était celle, encore,
de Joséphine Baker, qui entrera bientôt
au Panthéon. Et du metteur en scène
Julien Gosselin, qui fait du théâtre le
lieu de tous les possibles, de toutes
les libertés, de tous les excès. Autant
de personnalités qu’il est revigorant 34 d’admirer. — Fabienne Pascaud
Couverture zine 34 Un homme intègre CritiqueS
Illustration 3 L’invitée le cinéaste iranien mohammad 47 Le rendez-vous
Beatrice la cinéaste alice diop rasoulof, invincible réalisateur l e peintre Josep bartolí
Alemagna 13 Premier plan du Diable n’existe pas au mémorial de rivesaltes
pour Télérama « iel », un pronom 50 Cinéma
qui divise utrement 60 Musiques
14 Ici et ailleurs 39 Penser 62 Livres
16 Repéré Quel rapport entretenons-nous 68 Arts
l ’humoriste paul mirabel à l’animal et au sauvage ? 70 Scènes
42 Voyager
Le do SSIeR À beg-meil, en bretagne, éléviSion
Ce numéro comporte : 18 Armes numériques en compagnie de marcel proust 135 Le meilleur de la semaine télé
une couverture spécifique
« paris-idF » pour Comment la technologie 44 Vivre autrement Nona et ses filles, série
les abonnés et les kiosques
de paris-idF, et une française aide l’égypte une association d’aide de Valérie donzelli, sur arte
couverture nationale.
eposés en 4 de couverture : à espionner et à terroriser aux jeunes femmes de milieu 144 Programmes
un 12 p. Fleurus Presse
posé en aléatoire sur sa population modeste ; comprendre le blob… et commentaires
une sélection d’abonnés
de la France métropolitaine ;
un 6 p. Beaux Arts Magazine
posé en aléatoire sur 24 Glaneuse des petits riens SPéCIAL CAdeAU adio
les dép. 01, 03, 07, 15, 26,
38, 42, 63, 69 et code insee l ’autrice et illustratrice pour 74 des plaisirs partagés 200 Le meilleur de la semaine radio
69381, 69382, 69383,
69384, 69385, 69386, la jeunesse beatrice alemagna livres, disques, films, jeux, l ouis aimé augustin l e prince,
69388 et 69389 et sur
une sélection d’abonnés 28 La passion des pièces fleuves objets… des idées l’autre inventeur du cinéma
payants de paris-idF.
édition régionale, r encontre avec le metteur par centaines pour noël 205 Les programmes
Télérama+Sortir, pages
spéciales, foliotée de 1 à 56, en scène Julien gosselin
jetée pour les kiosques
des dép. 75, 77, 78, 91, 92, 32 de Bobino au Panthéon 211 T alents
93, 94, 95, posée sous
ela 4 de couverture pour l e dernier concert 214 Mots croisés
les abonnés des dép. 75, 78,
92, 93, 94. de Joséphine baker en récit
Télérama 3750 24 / 11 / 21 11
Jean-François r obert pour télérama | Jérôme bonnet pour télérama | illustration yann legendre pour télérama |  yann rabanier pour télérama22.10.2021 15:37 (tx_vecto) PDF_1.3_PDFX_1a_2001 300dpi YMCK ISOcoated_v2_300_eci GMGv5a
a
i
a
e
t
s
a
e
o
t
c
s
a
IcI et aIlleur
PREmIER PLAn
L b LL
Manifestation
à Paris, en 2017.
Ni féminin, i L ni masculin,
le pronom « iel »
entre dans
Le Robert…
et fait polémique.
les évolutions de la langue. Pourquoi alors une telle bronca, Il n’y aura donc pas que l’immigration ou la
relinotamment de la part du ministre de l’Éducation nationale,
gion comme sujets clivants de la campagne prési- qui a condamné l’initiative ? Parce que ces trois petites lettres
portent à elles seules une vision de la société radicalement dentielle ; la question du genre devrait y occuper
diférente de celle que nous connaissons. Trop radicale pour
une bonne part. Dernier indicateur en date : les ne pas susciter de controverses. Au-delà, c’est toute la
moupolémiques suscitées par l’introduction récente du pronom vance dite du « wokisme » qui est au cœur des polémiques, ce
« iel » dans la version en ligne du Robert. Iel, ou la contraction courant de pensée et d’études visant à déconstruire (autre
de « il » et de « elle », pour désigner les personnes qui se vivent terme très en vogue) des phénomènes de domination
invinon binaires, c’est-à-dire ne relevant ni du masculin, ni du fé- sibles pesant sur les minorités. Or la déconstruction de
minin. Si son usage reste rare, il est en pleine expansion, sur- normes identitaires et sociales séculairement établies recèle
tout parmi les moins de 30 ans — tout comme la notion de un gros potentiel anxiogène, surtout dans un pays déjà peu
genre neutre, qui apparaît désormais aux côtés d’« homme » serein, cerné d’incertitudes économiques, géopolitiques,
ou « femme » sur des documents de l’Union européenne. En climatiques… Autant dire que loin d’être anodin le iel est
fonPar Valérie intégrant le « iel » à sa dernière mise à jour, Le Robert ne fait cièrement politique. Capable d’engendrer des fractures dont
Lehoux donc que remplir sa fonction de dictionnaire, en prise avec on commence tout juste à mesurer l’ampleur  •
Télérama 3750 24 / 11 / 21 13
Rse Le/ Hans Luc
dut
l
n
e
o
t
s
IcI et aIlleur
des animaux
en Fin Bien éL e Vés
alléluia. même au pays de descartes,
où les bêtes sont encore trop souvent
toisées avec des œillères désolantes, un
miracle est possible. car oui, nos parle -
mentaires ont fni par s’entendre,
reconnaissant qu’il n’est plus possible de
tolérer certaines soufrances infigées
aux animaux. ainsi la loi sur la
maltraitance animale, défnitivement adoptée
mi-novembre, s’attaque à une série de
sujets plus bigarrée qu’une plume de
paon. Les principales mesures ? Les
cirques itinérants n’exhiberont plus
d’animaux sauvages d’ici à sept ans et
les delphinariums d’ici à cinq ans. À
partir de 2024, les animaleries ne
seront plus autorisées à proposer des
chats et des chiens (sauf ceux issus de
refuges). Les particuliers ne pourront
plus vendre sur internet des animaux
de compagnie. Les élevages de visons
et autres espèces à fourrure sont
interdits « immédiatement ». Les peines pour
maltraitance sont durcies ( jusqu’à cinq
ans de prison et 75 000 euros d’amende
en cas de mort de l’animal)…
c ependant, brille par son absence la La cuL ture
cohorte infnie des animaux que nous
mangeons (plus d’un milliard sont abat- en L igne d’émirs
tus chaque année en France). et pour
cause, ils ont été écartés de la présente des ofciels saoudiens étaient à Paris les touristes ». Pour l’Hexagone, voilà
loi pour ne pas risquer de tout faire ca- ces derniers jours, et ils n’ont pas man- l’occasion en or de placer ses pions, du
poter. maintenant que les parlemen- qué de le faire savoir. Parmi eux, le groupe a ccor, chargé de bâtir un
comtaires l’ont entérinée, l’élevage intensif prince Badr bin abdullah al-saud, plexe hôtelier sur place, à t otal et s uez
s’impose plus que jamais aux défen- ministre de la culture du royaume (deux mécènes de l’exposition quasi Une tombe à Hégra,
seurs de la cause animale comme le sur le site d’Al Ula, venu signer avec la directrice générale promotionnelle « al ula, merveille
joyau touristique chantier législatif à ouvrir. si l’on en de l’unesco fraîchement renouvelée, d’arabie », à l’ institut du monde arabe,
saoudien promu
croit les sondages, les Français y sont audrey azoulay, un accord commun d’octobre 2019 à mars 2020), qui en-et développé
largement favorables. et la présiden- par… la France. pour « aider à préserver le site d’impor- tendent rafer les mégacontrats d’un
tielle est le moment rêvé pour porter ce tance mondiale » d’al ula, déjà classé royaume en pleine ouverture
éconosujet dans le débat public. aux poli- au Patrimoine mondial en 2008. un mique. Pour le pouvoir saoudien, ce
tiques de se positionner : considèrent- texte qui s’en tient à cette formule projet s’inscrit dans le vaste
proils que les conditions de vie déplorables vague, l’essentiel étant surtout de rap- gramme de réformes appelé Vision
de l’immense majorité des porcs, vo- peler que le projet touristique phare 2030, censé le sortir de
l’archidépenlailles, lapins de notre pays sont accep- du royaume est toujours bien à l’ordre dance au pétrole. Le développement
tables ? — Marc Belpois du jour. car ce site exceptionnel, équi- d’al ula entre dans cette stratégie,
valent saoudien de la célébrissime mais se veut aussi le moyen
d’amélioP étra, en Jordanie, fait l’objet de trac- rer la réputation d’un pays souvent
rétations au plus haut niveau depuis des sumé au rigorisme religieux qui y
années. c ocorico, la France y fgure au règne et à son autoritarisme. « Les
diripremier plan. car les saoudiens nous geants saoudiens ont compris que pour
ont choisi : fn 2017, le prince héritier fidéliser les élites occidentales il faut
mohammed ben salmane faisait savoir aussi clientéliser les élites culturelles,
à emmanuel macron qu’il aimerait dont le poids est déterminant dans le
dénous confer le développement de sa bat public », décrypte stéphane
pépite. un accord signé à l’élysée en Lacroix, professeur associé à
sciencesavril 2018 charge officiellement la Po. et quoi de mieux, pour draguer,
France d’en faire « une destination ex - qu’exhumer un joyau oublié ?
Des cirques vont devoir changer de numéro. ceptionnelle et de premier ordre pour — Youness Bousenna
14 Télérama 3750 24 / 11 / 21
blickwinkel / AlAmy Sock Pho |  ric lAfforgue / hAS uc AS w
t
k
e
ô
v u d E L’ét Rang ER
REc OnSt Ru IRE
un M éMORIaL BISMaR c
a-t- IL un SE nS HISt ORIqu E ?
Une association proche de l’extrême droite a convaincu la municipalité
de Bautzen, en Saxe (ex-Allemagne de l’Est), une commune dirigée
par un social-démocrate, de reconstruire un mémorial consacré à Bismarck
détruit sous le communisme. Un contresens historique.
Int ERv IE MInut E
La RéPOnSE Pratiquement toutes les villes d’Allemagne
posdE Friedri Ch sèdent une peinture, une tour ou une statue « J’a I été Ha Rc ELéE
Polla Ck, consacrées à Bismarck. Il était normal à
historien à l’Institut l’époque de célébrer le premier chancelier du dè S La PRIM a IRE »
des Sorabes nouvel Empire allemand. Après 1945, ces
homde Bautzen mages ont pratiquement tous été détruits dans la zone occu- Durant toute sa scolarité, Tessæ a déployé une énergie
pée par les Soviétiques, pour des raisons idéologiques. Les fantastique pour se rendre invisible. Et tenter ainsi d’échapper
autres, comme à Hambourg, sont aujourd’hui des lieux de au harcèlement de ses camarades. Rien de bien terrible en
mémoire et de controverse nécessaires. Ils sont rénovés et re- apparence, des moqueries, des bousculades, mais qui, répétées,
placés dans leur contexte historique par des panneaux d’in- ont sapé les fondations de sa personnalité. Et puis un jour, son
formation. Cette démarche évite d’entretenir le culte d’une corps s’est défendu. À travers des crises d’angoisse, puis une
personnalité très ambivalente. Remettre une statue de Bis- phobie scolaire, qui a fini par l’éloigner du lycée. Dans son livre
marck sur son socle n’a, en revanche, rien à voir avec un tra- Frôler les murs 1 et un podcast (Tomber les murs), la rappeuse
vail historique : cela témoigne de la volonté d’en faire un mo - de 20 ans raconte l’engrenage et l’incompréhension à laquelle
dèle. Or, si le chancelier était bien le fondateur de l’empire elle s’est heurtée les rares fois où elle a osé prendre la parole.
et de l’assurance sociale comme l’apprennent les élèves à
l’école et le répète à l’envi l’extrême droite, cette dernière ou- Longtemps, vous n’avez pas eu conscience d’avoir
blie d’ajouter que de nombreux pays, telle la France, ont été harcelée…
soufert de sa politique. Des minorités ethniques comme les Je n’arrivais pas à poser ce terme sur ce que je vivais. Parce
Sorabes — dont Bautzen est le cœur géographique et culturel qu’on évoque souvent un type de harcèlement physique,
— aussi, qui furent contraintes de s’intégrer à l’empire par une moins celui qui passe par les mots. Les choses ont
commenpolitique d’assimilation forcée. Bismarck symbolise le colo - cé dès la primaire, je me suis donc construite sur ces bases
nialisme allemand et tous ses crimes. Les partisans de la de relations sociales. Elles me semblaient normales, comme
reconstruction de ce mémorial cherchent en réalité à renouer les moqueries. J’ai grandi avec l’idée que c’était mon profl
avec le passé glorieux de l’empire, pour relativiser le nazisme de personnalité qui les provoquait. Et dans l’esprit de mes
La statue dans l’histoire allemande. C’est un choix politique et une « camarades », c’était drôle car tout le monde riait, moi
comde Bismarck,
insulte envers toutes les victimes. » pris. L’efet de groupe est terrible. Protester, me défendre, érigée à Hambourg
en 1906. Propos recueillis par Christophe Bourdoiseau c’était prendre le risque de me retrouver toute seule.
Le livre explique aussi la dificulté qu’ont les adultes
à prendre au sérieux les soufrances des enfants.
J’ai beaucoup ressenti cela dans les établissements
scolaires. Mes problèmes de stress, de phobie scolaire étaient
perçus comme des excuses pour sécher les cours. On pense
souvent que les enfants n’ont pas la maturité nécessaire
pour avoir mal, qu’ils ont de petits problèmes. L’enfance est
pourtant le moment où on se construit. On devrait être plus
vigilant vis-à-vis de ces comportements-là.
Quel souvenir avez-vous de la prévention à l’école ?
Je n’ai aucun souvenir d’une intervention sur le sujet.
Peutêtre que certains établissements y sont plus sensibles que
d’autres. Heureusement, quelques professeurs et
surveillants m’ont soutenue. Je suis sortie de la dépression grâce à
l’aide du Relais-Serena, un centre spécialisé à Marseille. Je
conserve un profl très anxieux, mais j’ai accepté que cela
fasse partie de moi. Propos recueillis par Odile de Plas
1 Frôler les murs, coéd. JC Lattès-Wagram Livres, 198 p., 18 €.
Télérama 3750 24 / 11 / 21 15
MAURIZIO GAMBARINI/ AFP |JéR M B ONNet POUR éléRAMAi
IcI et aIlleurs
Un flegme irrésistible
de garçon lunaire
dans Zèbre, au Théâtre
des Mathurins, à Paris.
reP éré
longiligne à lunettes, façon Grand
DuNom a ctualité duche de Cabu, s’inscrit, en 2018, au
avec Zèbre, son premier stand-up, il concours de « l’étudiant le plus drôle Paul fait salle comble au Théâtre des Ma- de France » alors qu’il est élève d’une
thurins 1, avant de fnir l’année, en école de commerce. et, puisque le Mirabel beauté, à la Cigale puis à l’Olympia, et concours existe de manière
concurde partir en tournée dès janvier 2022 rente dans l’enseignement privé et
pudans toute la France. Paul Mirabel n’a blic, il s’inscrit aux deux concours et
Âge plus une minute à lui, d’autant qu’il remporte… les deux ! Dès lors, il
cumu25 ans continue à honorer son billet hebdo- lera scènes ouvertes et premières
parmadaire dans La bande originale de ties de spectacle, allant jusqu’à jouer
Nagui, sur France inter. étonnante, ses premiers sketchs dans six endroits
Profession cette hyperactivité chez ce jeune hu- diférents chaque soir.
Humoriste moriste au calme imperturbable et à la
singulière manière de murmurer,
planté sur la scène comme un piquet. signes particuliers
une nonchalance qui confne au deux
de tension. au point de provoquer
ascendants l’hilarité complice du public rien
« J’ai la chance d’avoir une maman mar- qu’en se déplaçant vers une bouteille
rante et cultivée : grâce à elle, j’ai eu d’eau. et, surtout, une sincérité de
beaucoup de livres dans les mains, et vi- garçon lunaire qui ne dénonce pas, ne
sionné des spectacles d’humour, très revendique rien, mais relève les
abjeune. » Grâce à cette mère et aussi à un surdités du quotidien sur lesquelles
petit frère autiste, auquel il rend un bel plus personne ne s’attarde. « On me
hommage en fn de spectacle, Paul dit que j’incarne une nouvelle masculi-
Mirabel pense avoir développé, dès nité. Moi, je me vois comme un mec de
l’enfance, « un recul, un regard difé- dessin animé qui ne comprend pas le
Par Guillemette rent sur le monde. L’humour, c’est du monde qui l’entoure. » • 
Odicino drame qui prend son temps ». Ce timide 1 Jusqu’au 18 décembre.
16 Télérama 3750 24 / 11 / 21
FiF ou | Laura GiLLp
y
g
s
c
e
v
e
s
r
r
e
ç
a
i
s
c
t
i
Le dosier
La th fan e au e de L ’É
out ça pour un drapeau. Depuis trois ans
En Égypte, la moindre parole, et demi, Ahmed Alaa, un jeune Égyptien
de 26 ans, traits juvéniles et couronne le moindre commentaire t atouée dans le cou, vit en exil au Canada.
Sa vie a basculé le 22 septembre 2017 au posté sur les réseaux sociaux T Caire : lors d’un concert de Mashrou’Leila,
un groupe de rock alternatif libanais et engagé dont le chan-peut conduire en prison. teur est ouvertement gay, il brandit une bannière LGBT
arcen-ciel. Postée sur Facebook, la photo devient virale et fait Pour avoir fourni au régime l’ouverture des talk-shows télévisés, où il apprend qu’il est
recherché par la police. Après une semaine de cavale, des d’al-Sissi des outils lui permettant ofciers en civil l’arrêtent dans un taxi, le jour de son
anniversaire. « Ils ont surveillé mon téléphone, mes réseaux sociaux, d’espionner sa propre impossible de leur échapper », explique l’étudiant désemparé.
Incarcéré à l’isolement et sans jugement pendant quatre population, Paris porte sa part mois, il est accusé par un procureur d’appartenir à « un groupe
interdit », mais fnit par recouvrer la liberté. « Ils n’avaient de responsabilité. Des accords aucune raison de m’arrêter, et aucune raison de me libérer »,
euphémise-t-il encore. À Toronto, il est accueilli par son aux efets dévastateurs. amie Sarah Hegazi, arrêtée six heures après lui pour le
18 Télérama 3750 24 / 11 / 21s
e
c
e
t
p
y
g
r
ç
a
i
s
c
i
v
r
e
La th fan e au e de L ’É
Par Olivier Tesquet
Illustrations Yann Legendre
pour Télérama
même motif. Brisée par sa détention arbitraire, marquée mider sa propre population. « Toutes ces entreprises ont
par la torture à l’électricité, elle mettra fn à ses jours à l’été choisi d’ignorer les rapports d’ONG qui documentent l’utilisa­
2020. Selon les estimations d’ Amnesty International, soixante tion de technologies contre les activistes, s’indigne Ahmed
mille avocats, artistes, militants, blogueurs peuplent les Alaa. En équipant le gouvernement égyptien, elles participent
geôles égyptiennes en raison de leurs opinions politiques, au traumatisme qu’on nous infige. » Le temps de
l’impunide leur engagement citoyen ou de leur orientation sexuelle. té fnirait-il ? Dans ce qui ressemble fort à une afaire d’État, Cette enquête
La diplomatie française le formule elle-même dans un mé - une PME française a été mise en examen pour complicité s’inscrit dans
mo confdentiel daté d’avril 2018 : l’Égypte n’hésite plus à de torture et de disparitions forcées, et les discrètes fliales le cadre des
« criminaliser toute prise de parole non conforme au discours de géants de la défense s’inquiètent d’être inquiétées. Egypt Papers,
ofciel ». Pourtant, la France l’aide à surveiller sa population. Tout commence en décembre 2013. Quelques mois plus en partenariat
Depuis la fn des années 1970, Paris vend du matériel tôt, au cœur de l’été, Abdel Fattah al-Sissi a pris le pouvoir avec Disclose,
de guerre à des dictatures. Hier, l’Afrique du Sud de l’apar - à la suite d’un coup d’État militaire. D’emblée, la répression qui vise
theid ou la Grèce des généraux, aujourd’hui l’Arabie saou- est sanglante : en août, une manifestation place Rabia-El- à documenter
dite de Mohammed Ben Salmane ou l’Égypte d’al-Sissi, qui Adaouïa est matée par l’armée. Près de mille morts. Human les compromissions
est entrée dans le top 3 des partenaires de la France sous le Rights Watch dénonce « un possible crime contre l’huma­ françaises
quinquennat de François Hollande. Mais ces dernières an- nité ». Aussitôt, l’Union européenne suspend l’exportation avec le régime
nées, les entreprises hexagonales ne lui fournissent plus de « tous les équipements qui pourraient être utilisés à des fns du maréchal al-Sissi.
seulement de rutilants Rafale ou des véhicules blindés ; de répression interne ». Mais le nouveau maître du Caire a un Pour en savoir plus :
elles écoulent aussi des armes numériques, redoutables allié de poids : Mohammed Ben Zayed, dit MBZ, prince héri-
https://egyptpour traquer, identifer, arrêter, torturer, soumettre et inti- tier d’Abou Dhabi. Déterminé à soutenir fnancièrement ☞ papers.disclose.ngo
Télérama 3750 24 / 11 / 21 19a
s
y
g
é
Le dosier Comment Paris arme l’Pte dans s guerre numérique
☞ al-Si ssi, le dirigeant émirati débloque 150 millions d’euros
pour ofrir au renseignement militaire égyptien des outils
de surveillance dernier cri. Ofciellement, ce budget doit
servir à combattre leur ennemi commun, les Frères
musulmans, et prévenir le terrorisme dans le Sinaï. En réalité,
l’armée se rêve en Big Brother, et voit le mal partout : rien
qu’entre 2014 et 2016, des tribunaux militaires aux pouvoirs
renforcés ont jugé sept mille quatre cents civils, dont
quatre-vingt-six enfants, dans des simulacres de procès où Les dossiers les plus sensibles
des centaines de personnes sont condamnées à la fois 1. Et
ces chifres vont crescendo. sont tranchés par une
Dans ce contexte, une ofcine émiratie proche de la
famille r oyale, Al Fahad Smart Systems, contacte la société commission interministérielle,
française Nexa pour fournir une première brique technolo -
gique. Le système, baptisé Cerebro, doit permettre d’analy- dans les sous-sols des Invalides.
ser le trafc Internet en stockant pendant un an les
métadonnées. On peut savoir quelle adresse IP s’est connectée à
quel site et quand. Dans ses brochures commerciales, Nexa
vante ainsi « une surveillance en temps réel des suspects » et s’éloigne pour avoir les mains libres. Ça tombe bien : les
jure que ses sondes sont capables d’intercepter toutes les clients du Golfe privilégient la proximité. Deux rendez-vous
informations non chifrées qui circulent sur le r éseau. Le au Caire plus tard, le contrat égyptien est signé le 24
discours est rodé, car la société est une vieille connaissance. mars 2014 pour un montant de plus de 11 millions d’euros.
En 2007, alors qu’elle s’appelait encore Amesys, elle a ven- Nom de code du projet : Toblerone, comme un clin d’œil à
du le même système à la Libye de Kadhaf avec l’aide des ré- la forme des pyramides. Nexa a un faible pour les
confseseaux sarkozistes. Nommé Eagle à l’époque, le logiciel a été ries. Ses projets se nomment Popcorn au Maroc, Finger au
développé à la demande du beau-frère de Kadhaf, Abdal- Qatar, Kinder ou Milka en Arabie saoudite… Mais Cerebro
lah Senoussi, chef du renseignement militaire lib yen, n’arrive pas tout seul sur les bords du Nil. Comme le précise
condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpé- aujourd’hui la direction de l’entreprise, « le logiciel a été
coutuité en France pour son rôle dans l’attentat du DC-10 d’UTA plé à un moteur de recherche fourni par une autre société
perqui a fait cent soixante-dix morts dont cinquante-quatre mettant au client d’interconnecter plusieurs bases de données
Français en 1989. À la suite de révélations dans la presse et existantes ». C’est Exalead, une fliale du groupe Dassault,
sous l’impulsion de la Fédération internationale des droits qui fournit ce « Google interne ». Selon nos informations,
de l’homme (Fidh), une enquête est ouverte : poursuivie plusieurs ingénieurs de Dassault ont efectué au moins cinq
pour complicité de torture par le pôle crimes contre l’hu- déplacements sur place entre octobre 2015 et décembre  2016
manité du Tribunal judiciaire de Paris, Amesys change de afn d’installer le produit, de former les opérateurs locaux
nom et de mains en 2012. Deux de ses cadres, Stéphane et de corriger des bugs existants. Sollicitée, la direction de
Salies et Olivier Bohbot, rachètent la propriété intellec- Dassault n’a pas souhaité répondre.
tuelle d’Eagle et montent deux nouvelles structures : Nexa, Après le dossier libyen, Nexa est désormais sous le
basée à Paris, et Advanced Middle East Systems (AMESys…), coup d’une deuxième instruction judiciaire, consécutive
un comptoir commercial domicilié à Dubai. « Cette création aux premières révélations de Télérama à l’été 2017. Entre
a été faite dans la plus grande transparence avec les services juin et octobre 2021, la société, trois de ses dirigeants et un
français [la DGSE, ndlr], qui étaient parfaitement au courant cadre ont été mis en examen pour complicité de torture et
et ont même utilisé cette structure », se défend aujourd’hui la de disparitions forcées. Assortie d’une interdiction de
direction de Nexa. Blacklistée par les banques, l’entreprise quitter le territoire et d’une caution de 1 million d’euros, la
procédure a été nourrie d’écoutes et de perquisitions qui
ont permis aux enquêteurs de compiler 40 téraoctets de
scellés. Gardés à vue pendant quarante-huit heures dans « Nous sommes d es nerds, pas des commissariats parisiens, les patrons ont répété qu’ils
avaient joué selon les règles, et s’en étaient remis à la sa-des experts en géopolitique. » gacité de l’État. « Nous sommes des nerds, pas des experts en
géopolitique », avance ainsi une huile de Nexa. L’avocat de
Un dirigeant de Nexa Technologies la société, François Zimeray, ancien ambassadeur… pour
les droits de l’homme, joue la même partition, alors
même que, en écho au scandale du cimentier Lafarge en
Syrie 2, le débat enfe sur la responsabilité juridique des
entreprises. Et si Nexa tient le mauvais rôle dans ce Bureau
des légendes ripoliné, d’autres acteurs économiques
hexagonaux fgurent aussi au casting.
Fin 2014, le puzzle made in France n’est pas complet. Les
grandes oreilles égyptiennes veulent une technologie plus
puissante encore, capable d’intercepter massivement le
contenu des communications et de géolocaliser une cible à ☞
20 Télérama 3750 24 / 11 / 21OFFREZ-L UINuque
UN CADEAU POUR LA VIE
Colonne
Cœ ur etvert ébr ale OFFREZ-L UI UN AIRBA Gpo um on s
L’ airb ag pr ot èg e
les organes vitaux.
Plus d’inf ormations sur
se curite-routier e.gouv .f r
AP_TELERAMA_209x272_SECAP_TELERAMA_209x272_SEC URITE_ROUTIERE.inddURITE_ROUTIERE.indd 11 09/11/202109/11/2021 11:5211:52

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents