Telerama du 29-09-2021
160 pages
Français

Telerama du 29-09-2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
160 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 29 septembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 21 Mo

Exrait

M 02773 - 3742 - F: F: 3,303,30E
3’:HIKMRH=XUXXU\:?n@h@e@m@a";
MERCREDI 29 SEPTEMBRE 2021021021
HEBDOMADAIREFR 3,30€
BEL, LUX 3,90€DOM 5,50€
CH 5,70 CHFMAR 43 MAD
CPPAP Nº 0621C80864
Nº 3742
DU 2 AU 8 OCTOBREOBRE 2021
UN LIVRE SUR LA FRANCE,
UNE ÉMISSION POLITIUE…
À UOI JOUE
CYRIL
HANOUNA?
Codes 80 / 00Codes 80 / 00876-21876-21 EQSEQS TELERAMATELERAMA 418x272.indd418x272.indd 11 20/09/202120/09/2021 17:0817:08L’invitée
Du Togo, où elle s’est installée et d’où elle regarde
le monde, l’autrice franco-camerounaise règle
ses comptes avec le féminisme. Qui, selon elle,
constituerait une autre forme d’impérialisme.
Léonora
Miano
Propos recueillis par Juliette Cerf « J’ai grandi dans une famille très euro- votre essai s’ouvre sur une citation inattendue : « La femme
Photo Jérôme Bonnet pour Télérama péanisée, élevée en français par des pa- est le sexe fort. La femme est le sommet de la Création.
rents qui n’avaient dans leur biblio- Chantal Kingué Tanga (ma mère) » vous ne vous êtes jamais
thèque que Shakespeare et Oscar Wilde, sentie faire partie du deuxième sexe ?
et qui découvrent souvent l’Afrique dans mes livres », confe, J’ai grandi en entendant ces mots maternels. Ils m’ont
strucavec un certain amusement, Léonora Miano. Née en 1973 à turée et amenée à ne pas me considérer comme
apparteDouala, au Cameroun, la romancière et essayiste, qui a in- nant à une catégorie sinistrée sous prétexte que j’étais une
titulé l’un de ses recueils de conférences Habiter la frontière, flle. Je n’ai jamais eu l’impression d’être une petite chose,
vit aujourd’hui au Togo, après de nombreuses années pas- fragile ou inférieure. Je viens d’une famille de femmes : ma
sées en France. De L’Intérieur de la nuit (2005) à Rouge mère, qui n’a eu que des sœurs et trois flles dont je suis
impératrice (2019), en passant par Afropea. Utopie post- l’aînée, était la chef de famille, la fgure de l’autorité. Les hé -
occidentale et post-raciste (2020), ses livres explorent les roïnes de mes romans ont été nourries par les femmes
rapports entre l’Europe et l’Afrique, la question raciale, les fortes de mon entourage. Et mon père a toujours été
extrêcrispations identitaires ou les relations entre les sexes. Tout mement fer de ses flles : il ne nous a jamais bridées, nous
en signant l’épilogue d’un volume collectif, Les Mondes de autorisant même à faire tout ce qui était interdit ! Quand j’ai
À Lire l’esclavage. Une histoire comparée 1, cette conteuse passion- eu 15 ans, il m’a donné les clés de la maison, et le droit de
L’Autre Langue née d’histoire, qui se rêvait musicienne, publie un essai l’appeler par son prénom, ce que j’ai refusé car cela aurait
des femmes, dense auquel fait écho un petit recueil de citations de été lui manquer de déférence. Pour permettre aux jeunes
éd. Grasset, femmes, tressées tel un chant. L’Autre Langue des femmes, flles d’entrer dans le monde et de s’y épanouir, il faut leur
256 p., 20,90 €. galerie de portraits de Subsahariennes, est l’occasion pour parler autrement que comme à des victimes.
elles disent, elle de régler ses comptes avec le féminisme, alors même
éd. Grasset, qu’elle y a souvent été associée. Le féminisme ? Un « impé- Le féminisme vous paraît victimaire ?
56 p., 6 €. rialisme ». La sororité ? Une « vue de l’esprit »… Explications. Oui. Les femmes sont principalement défnies comme
victimes de la domination masculine, alors que les errements
des hommes, que je ne veux pas minimiser, ne relèvent pas
toujours de la domination. Cette victimisation est encore
plus forte dans le cas des femmes du continent africain. Les
Subsahariennes sont perçues comme les misérables, les
opprimées par excellence, victimes d’une histoire qui se serait ☞
4 Télérama 3742 29 / 09 / 211973
Naissance
à Douala
(Cameroun).
1991
Études
universitaires
en France.
1995
Naissance
de sa fille.
2006
Prix Goncourt
des lycéens pour
Contours du jour
qui vient.
2012
Habiter
la frontière.
2013
Prix Femina pour
La Saison
de l’ombre.
2020
Afropea. Utopie
post-occidentale
et post-raciste.l
é
L’invitée ’crivaine léonora miano
☞ jouée sans elles : des êtres en péril que l’on tient à secourir d’avoir ou non des enfants. En tant qu’exigence d’égalité, le
avant qu’elles aient émis le moindre cri. Mais elles ne se sont féminisme n’est pas universel et n’a pas à l’être : pour que
jamais absentées de l’histoire de leur continent et valent les femmes accèdent au même statut que les hommes, il
bien mieux que ces préjugés, comme je l’explique dans faut être dans un certain type de société. Quel sens cela
L’Autre Langue des femmes. peut-il avoir pour des femmes afghanes de réclamer
l’égalité avec les hommes, sous le régime taliban ? La
revendicaQuelle est cette « autre » langue ? tion égalitaire ne pourra là-bas jamais être entendue, si l’on
La voix qui émerge, justement, quand les femmes se déf- ne transforme pas d’abord la société. Je ne crois pas en
nissent en dehors de la domination masculine: po  ur ce cette universalité, portée par des femmes occidentales qui
qu’elles sont, pour ce qu’elles font, pour ce qu’elles créent. créent une généralité à partir de leur univers de références,
Avant de parler de l’action négative du masculin sur elles, pourtant très restreint. Pour les jeunes femmes françaises,
c’est la langue qui les défnit, non comme des subalternes, d’ascendance africaine ou antillaise, qui se disent afro -
mais comme des êtres souverains, autonomes, et qui les re- féministes aujourd’hui, la revendication d’égalité est pr-o
garde comme telles. Bien des Subsahariennes, personnali- blématique, alors même que les hommes appartenant à leur
tés puissantes de reines ou de combattantes, surent parler catégorie ethnique n’ont aucune place dans la société
france langage au cours des siècles, et cela depuis l’Antiquité. çaise, comme je l’ai montré dans Marianne et le garçon noir.
J’ai une passion pour l’histoire précoloniale de l’Afrique.
Parmi ce très riche matrimoine que j’ai voulu transmettre, Cette revendication peut-elle être exportée en Afrique ?
la fgure d’Abraha Pokou me touche particulièrement. Nous Le « black feminism », né aux États-Unis, appartient à
l’uniesommes au xviii  siècle : celle qui deviendra la première vers occidental qui l’a créé. Il a été conçu pour résoudre les
reine des Baoulés, l’un des peuples les plus famboyants de problèmes et inégalités raciales spécifques à cet espace-là.
Côte d’Ivoire, se décide à quitter le pays plutôt que de pour- En Afrique, où tout le monde est noir, cela n’est pas
vraisuivre une guerre fratricide pour le pouvoir. Pour épargner ment le sujet. Ce n’est de toute façon pas ce que veut la po -
la vie des siens, cette femme d’âge mûr les entraîne dans un pulation. Les Africains et les Africaines, dans leur grande
exode de quatre ans au sein d’environnements hostiles. Elle majorité, sont plutôt conservateurs. Les femmes ne sont
s’entoure de ses nièces, agit en politique avertie, négocie pas contre le pouvoir des hommes en tant que tel. Ce n’est
avec les communautés rencontrées tout au long du voyage. pas du tout leur problème. Elles veulent certes faire des
études et travailler, mais ne présentent pas cela comme un
vous refusez pourtant d’en faire une féministe désir d’égalité, sauf de la part de jeunes femmes très eur-o
avant la lettre. péanisées et très minoritaires. Beaucoup de femmes ayant
Je déplore la tendance du féminisme à vouloir tout étique - fait des études seront d’accord pour épouser un homme qui
ter, tout coloniser. Car désormais, dès lors que des femmes a plusieurs femmes, parce qu’en dépit du fait qu’elles sont
prennent la parole ou agissent, le qualifcatif « féministe », instruites et dynamiques, qu’elles ont un travail et gagnent
dont elles peuvent n’avoir aucune connaissance, leur est bien leur vie, elles appartiennent à une société où l’on est
imposé telle une camisole de force. Ce qu’elles peuvent ex- respecté quand on est marié. Et elles-mêmes considèrent
primer autrement est perçu comme rétrograde. N’est-ce que c’est ce qui est respectable. Au Togo, petit pays d’ Afrique
pas une forme de domination ? Pourquoi qualifer de fémi- de l’Ouest où je vis et où la culture du commerce et de
l’auniste toute parole de femme un peu libre ? Il existe, à travers tonomie fnancière des femmes est très forte, selon les der -
le monde, une grande diversité de vécus féminins, une ri- nières statistiques de l’International Labour Organization,
chesse d’histoires et de corpus, qu’il n’est pas pertinent de 70 % des entreprises ont une femme à leur tête, 36 % en
réunir sous cette bannière. Un seul et même mot ne peut France. Faut-il disqualifer leur vision du monde, la juger
d’ailleurs rassembler toutes les réalités ; c’est pour cette rai- arriérée, sous prétexte qu’on ne la partage pas ?
son qu’on n’a cessé d’accoler des épithètes et préfxes au
féminisme, qui a été divisé en une quantité de chapelles. Uni- Que proposez-vous ?
versaliste, différentialiste, intersectionnel, maternel, Je m’intéresse à ce qui manque : la conversation entre
matérialiste ou écoféministe. Au point qu’on ne sait plus ce femmes, c’est-à-dire la légitimation de l’expérience de
que le mot même de « féminisme » signife aujourd’hui. toutes. Le recours au féminisme pour qualifer les vécus
féminins à travers le monde témoigne d’une incapacité à
Que signifiait-il pour vous ? nommer sa propre réalité, à élaborer pour soi-même des
Le féminisme tel que je l’ai compris dans ma jeunesse re- concepts et à les faire valoir dans la conversation avec les
posait à la fois sur la demande d’égalité des droits entre autres. Cette conversation entre femmes du monde per -
femmes et hommes, et sur le désir des femmes de disposer mettrait de créer des solidarités respectueuses des
spécid’elles-mêmes, de leur vie et de leur sexualité, du fait fcités historiques et identitaires. Cela n’a rien à voir avec☞
« Universaliste, diférentialiste,
intersectionnel… On ne sait plus
ce que le mot “féminisme” veut dire. »

t
u
a
n
u
m
m
o
c
a
l
r
a
p
TÉLÉRAMA • CH.C OURAC • 209x272 mm •PP•Parution :29sept• Re mis e : 17 SEP TE MBRE•THY • BA T
À PARTIR DU
28 SEPTEMBRE 2021*
LA FOIR E AUX
VI NS
E.LECLERC DÉFEND
LA RICHESSE ET LE
SAVOIR-FAIRE DE NOS
VIGNERONS FRANÇAIS
CHÂTEAU COURAC
« À COUPER LE SOUFRE ! »
7 ,5 « Un Côtes du Rhône jeune, vif
et moderne sans soufre ajouté,
offrant un nez pur et vif aux
arômes de garrigue, de cassis
et de fruits noirs. Le palais est € volumineux et gourmand avec
un fruit mûr associé à une 6,3 5 bonne sensation de fraîcheur,
le tout suivi d’une longue
(1)AOP CÔTES DU RHÔNE finale poivrée. Un vin à boire
autour des 16 degrés, en CHÂTEAU COURAC
accompagnement d´un plat «À COUPER LE SOUFRE!» 2020
généreux tel un Parmentier de
SANS SULFITES AJOUTÉS confit de canard. »
75cl
Andreas Larsson
Le L : 8,47€ Meilleur Sommelier du Monde
*Selon votre région, la Foire aux vins de votre centre E.Leclerc peut débuter en 2007
à une date différente. Rendez-vous sur www.e.leclerc et sur l’application
Mon E.Leclerc pour connaître les dates de votre Foire aux vins.
PRÉCOMMANDEZ DÈS REJOIGNEZ DÈS MAINTENANT
MAINTEN ANT SUR WWW .E.LECLER C LA COMMUNAUTÉ WINEAD VISOR
ET RETIREZ GRATUITEMENT ET DONNEZ VOTRE AVIS
VOTRE COMMANDE EN DRIVE SUR LES BOUTEILLES.
OU EN MAGASIN. (1) AOP : Appellation d’Origine Protégée.
L’ AB US D’ AL COO L ES T DA NG ER EU X PO UR LA SAN TÉ . À CO NS OM MER AV EC MO DÉ RA TI ON .
LA LO I IN TE RD IT LA VE NTE D’ AL COO L AU X MIN EU RS . DE S CO NT RÔ LE S SE RO NT RÉ AL IS ÉS EN CA IS SE .
é
t
o
N
GALEC – 26 QUAI MARCEL BOYER – 94200 IVRY-SUR-SEINE, 642 007 991 RCS CRÉTEIL. é
L’invitée l’crivaine léonora miano
☞ la sororité, tant évoquée de nos jours, mais qui n’existe
nulle part à mes yeux. Elle ne fait que masquer les rap -
ports de domination entre femmes, le fait qu’il y ait
toujours une cavalière et une jument. Même si la cavalière est
attachée à sa jument, même si elle en a besoin et en prend
grand soin, ce n’est jamais la jument qui décide de la route
à suivre, mais celle qui la monte. « Quand les femmes
La liberté, c’est l’essentiel à vos yeux ?
Je ne me suis jamais défnie comme féministe, mais comme sont désirantes et
un être libre, oui. Je refuse d’être enrégimentée et suis
rebelle à tout ce qui est injonctif. Mon père disait de moi : « Elle obtiennent du plaisir,
est essentiellement libre », fer et inquiet pour mes relations
futures avec les hommes ! C’est paradoxalement cette liber - elles ajoutent
té qui m’a éloignée du féminisme : j’ai été enceinte très jeune
alors que j’étudiais la littérature anglo-saxonne à l’universi- à la beauté du monde. »
té de Nanterre, et mes professeures féministes de l’époque
ont formulé des avis tranchés, voire brutaux sur cette
grossesse. J’étais soi-disant en train de m’empêcher de réussir et
aurais dû avorter. Je n’ai respecté ni le règlement féministe
ni les bonnes mœurs, mais ne considère pas avoir raté mon
existence. J’ai certes longtemps interrompu mes études
mais ai trouvé assez de force en moi pour les reprendre et Comment analysez-vous ce mythe ?
faire le parcours que j’ai fait. Plusieurs prix littéraires impor - Il révèle que, quand les femmes sont désirantes et ob -
tants, c’est un ratage assez sublime de ma vie ! Ma flle a tiennent du plaisir, elles ajoutent de la beauté au monde.
26 ans aujourd’hui. Heureusement que j’ai cru en mes poten- C’était important pour moi, alors qu’on réduit souvent
tialités de femme, bien plus que les féministes n’y croyaient. l’Afrique à l’excision, de partager une histoire africaine du
J’aurais aimé entendre un autre discours. Ma grand-mère plaisir féminin, qui dans certaines contrées a pris la forme
maternelle, elle, a trouvé les mots, que certaines jugeront d’un culte clitoridien. J’aime chercher ce que je considère
antiféministes, pour m’aider à faire mon chemin. comme les valeurs positives du féminin, plus salutaires
pour l’humanité que celles associées au masculin — le fait,
Que vous a-t-elle dit ? par exemple, que la reine Abraha Pokou des Baoulés de
Que j’étais une femme, et qu’il n’y avait donc aucun drame Côte d’Ivoire ait réussi à éviter l’afrontement sanglant. Une
à faire un bébé ! Ma mère, elle, était trop préoccupée par certaine approche du féminisme dévalue systématique -
le regard des autres, puisque, dans la société camerou- ment ce féminin pour lui préférer l’indiférenciation du
naise, comme dans de nombreux pays d’Afrique, ce qui est neutre. Mais le féminin et le masculin, qu’on les comprenne
considéré comme une erreur commise par les enfants est comme une sensibilité ou une énergie, n’appartiennent pas
tout de suite imputé à la mère. Elle m’a posé cette question à « leur » sexe. J’ai moi-même longtemps été une femme
extraordinaire : « Mais comment as-tu fait ? », à laquelle j’ai bien plus proche de sa force masculine, les garçons à qui je
répondu : « Mais maman, comment fait-on ! » Elle a quand plaisais ne sachant pas qu’ils incarnaient l’énergie féminine
même voulu m’aider à ne pas gâcher ma vie, et m’a propo- du couple. Je n’ai trouvé mon féminin qu’à l’âge de 40 ans.
sé d’envoyer mon bébé au Cameroun, le temps de
terminer mes études. Mais quand ma flle est née en France en Le mouvement #Met oo a-t-il compté pour vous ?
1995, je suis tombée amoureuse d’elle. Je ne pouvais m’en Je suis heureuse qu’il ait donné de la force à certaines
détacher, m’en séparer. Je suis devenue mère de cette en- femmes et libéré la parole. Mais la parole n’est pas toujours
fant-là et n’ai jamais cherché à en avoir d’autre. C’était une libératrice. Cela ne me fait aucun bien d’entendre une
relation tellement viscérale que je me suis dit ne pouvoir femme parler de son viol, mais au contraire, à chaque fois,
jamais aimer un autre bébé de la sorte. beaucoup de mal de réaliser à quel point nous sommes
nombreuses… #MeToo s’adresse à la violence sexuelle commise
La puissance des femmes est-elle liée à cette capacité par les hommes, il n’y a pas de place pour celle commise par
d’engendrer ? les femmes, y compris sur les petites flles. Cette violence-là,
Cette puissance féminine d’engendrement ne se réduit minoritaire et taboue, n’a pas droit de cité. J’ai été au cours
pas à la maternité. La créativité, le fait de pouvoir inven- de ma vie très souvent agressée sexuellement, par des
ter, existe dans tous les domaines. Les potentialités des hommes et des femmes, mais je ne me présente jamais
femmes sont immenses, comme le révèle ce mythe ances- comme victime de viols. Heureusement pour moi, parce
tral : dans un pays de l’Est subsaharien qui deviendra le que cela m’est arrivé si souvent que ça m’écraserait, et je ne
Rwanda, la reine se languissait de son époux, parti faire la m’en sortirais pas, même après #MeToo. Il ne faut pas repro -
guerre. Elle chargea l’un de ses gardes de la satisfaire cher aux femmes qui ne veulent pas parler de se taire, parce
sexuellement, ce qu’il parvint à faire, non en la pénétrant, que dire, c’est y revenir, et ce n’est pas forcément facile.
mais en stimulant son clitoris. La reine déborda alors de Toutes les paroles ne sont jamais libérées au même moment
plaisir, le torrent de sa jouissance donnant naissance au et tout le monde n’est pas libéré par la parole •
lac Kivu, symbole de vie. 1 éd. du Seuil (lire la critique en page 62).
8 Télérama 3742 29 / 09 / 21­
ô
a
a
g
a
m
e
t
x
­
­
­
s
­
r
Sommaire Du 2 au 8 octobre ��2�
Coup d théâtre
À la veille de la présidentielle, notre pe­4 tit monde politique hexagonal décidé­
ment ne tourne plus rond et suscite des
inquiétudes. Qui, par exemple, aurait
pu croire que Cyril Hanouna, anima­
teur histrion de C8, dans la grande tra­
dition des fous du roi shakespeariens,
puisse un jour se poser en arbitre politi­
que ? C’est pourtant le projet télévisuel,
assumé et soutenu par quelques minis­
tres, de celui qui se veut désormais le
porteparole des exclus et oubliés et
s’apprête à sortir un livre. Enquête…
Des paroles détonantes, des œuvres
non conformes, il en est heureusement 26 qui au contraire élèvent l’esprit sans le
fatter avec démagogie dans ses ran­
cœurs. La romancière et essayiste Léo­
nora Miano, notre invitée, croit ainsi en 49 la toutepuissance fondatrice des
femmes, et ose un contrediscours pas­
sionnant à certains propos féministes
amers. L’excentrique photographe ca­
nadienne Kourtney Roy balance aussi,
avec provocation, certains clichés de
nos sociétés. Et bien des chanteurs
belges aujourd’hui nous stimulent et
réveillent… Notre petit monde est déci­
dément un théâtre, comme disait déjà
Shakespeare. S’y agitent les folies et les
songes, les fureurs et les ombres. Mais
en sommesnous toujours les acteurs
ou en devenonsnous les impuissants 38 spectateurs ? — Fabienne Pascaud
Couverture zine 3� Dante, une œuvre d’enfer CritiqueS
Cyril Hanouna 4 L’invité sept cents ans après sa mort, 49 Le rendez-vous
sur le plateau l ’écrivaine l éonora Miano le génie toscan irrigue toujours la collection Morozov
de Balance ton �� Premier plan l’imaginaire occidental à la Fondation l ouis-Vuitton
post ! en 2019. des fonds pour la culture, 34 Honoré au Français 5� Cinéma
Photo Pierre- oui mais pour quelle politique ? l e Covid les a empêchés de 6� Livres
Olivier/C8 �� Ici et ailleurs de jouer Proust au théâtre. ils 66 Musiques
�8 Repérée en tirent un film, Guermantes 7� Arts
l ’actrice dylan Penn 38 Mystères en Technicolor 74 s cènes
dans ses clichés, kourtney r oy 77 enfants
Ce numéro comporte pour
la totalité des kiosques : Le DossIeR développe des histoires
une couverture spécifique
« Paris-idF » pour les abonnés �� À quoi joue Cyril Hanouna ? énigmatiques, nimbées d’une éléviSion
et les kiosques de Paris-idF,
et une couverture nationale. un projet d’émission politique, atmosphère à la david l ynch 79 Le meilleur de la semaine télé
ePosés sur la 4 de couverture
pour les abonnés : un encart un livre : l’animateur de C8 se la série Foundation,
2 p. Chien pourri sur la
totalité ; un encart 8 p. présente en porte-parole d’une utrement sur apple t V+
idealsko pour les abonnés
des dép. 21, 58, 71, 89, 25, France populaire auprès des 4� Penser 9� Programmes
39, 70, 90, 67, 68, 08, 10, 51,
52, 54, 55, 57, 88, 11, 30, 34, candidats à la présidentielle. une laïcité apaisée, clé et commentaires
48, 66, 09, 12, 31, 32, 46, 65,
81, 82, 03, 15, 43, 63, 01, 07, Bonne nouvelle pour l’audimat d’une nouvelle spiritualité ?
26, 38, 42, 69, 73 et 74 ; un
encart 2 p. Le Monde - ou le débat démocratique ? 44 Voyager adio
Sélection hebdomadaire
(en aléatoire) pour une avec r obert l ouis stevenson �46 Le meilleur de la semaine radio
sélection d’abonnés
particuliers payants ; un �6 Quand la musique est belge dans les Cévennes élise Caron dans Les grands
encart 4 p. radio France
pour les abonnés du Pierre de Maere, iliona, noé 46 Vivre entretiens, sur France Musique
dép. 75. édition régionale,
Télérama + Sortir, pages Preszow… la Belgique, ce l es festivals Zigzag et Goûts �5� Les programmes
spéciales, foliotée de 1 à 64
jetée pour les kiosques des vivier flamboyant pour la pop de r ennes, du cinéma à vélo,
dép. 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94,
e95, posée sous la 4 de une trottinette pour tous… �56 Talents
couverture pour les abonnés
des dép. 75, 78, 92, 93, 94. �59 Mots croisés
10 Télérama 3742 29 / 09 / 21
Courtesy Musée d’état des Beau- arts PouChkine, Mos Cou | JérMe Bonnet Pour téléraMa | kourtney roy FroM the series enter as FiCtion , 2015 | Charlotte aBraMow Pour téléraMaa
s
a
n
s
e
s
n
è
i
s
i
v
é
a
u
o
q
IcI et aIlleur
premier plan
ch
La ministre de la
Culture, Roselyne
Bachelot, lors de
l’inauguration de la
collection Morozov,
à la Fondation
Louis-Vuitton à Paris,
le 21 septembre.
ouvert aux collégiens dès la quatrième. r este qu’au-delà de « Nous avons sauvé la culture. » r oselyne Bachelot
ce saupoudrage on distingue mal le fl conducteur de la
poavait de quoi se réjouir mercredi 22 septembre, litique culturelle qu’entendait mener le ministère durant
cinq ans. a -t-il perdu du temps ? l a crise sanitaire n’a certes lors de la présentation du budget 2022 pour la
pas aidé. mais a-t-il seulement eu une vision politique ? Ou
Culture — le dernier du quinquennat. pour la pre- des ministres charismatiques ? l es deux premiers n’ont pas
mière fois, il dépasse le cap des 4 milliards d’euros, et para- réussi à s’imposer face à un président de la république trop
chève cinq années consécutives d’augmentation (de + 0,7 % enclin à reprendre la main et à leur chiper la place. l oin de
en 2018 à + 7,5 % pour 2022). l e Covid et le « quoi qu’il en la complicité qui assura jadis la puissance du tandem
coûte » sont passés par là, tout semble désormais possible. Charles de Gaulle et andré malraux ou, plus tard, François
et du patrimoine à la création en passant par le livre, les cré- mitterrand et Jack l ang. C’est une logique purement
compdits sont à la hausse. elle est notable du côté de l’éducation table qui semble avoir pris l’avantage sur la parole
auparaartistique et culturelle, enfn au centre des préoccupations, vant donnée aux professionnels et aux créateurs. a u risque
qui voit ses moyens augmenter et presque doubler en cinq de rendre illisible, voire illégitime l’action de ce colosse aux
Par Sophie ans, tandis que le nouveau passe culture (promesse électo- pieds d’argile qu’est devenu le ministère, et dont on se
deRahal rale d’emmanuel macron) monte en puissance, désormais mande fnalement à quoi il sert encore  •
Télérama 3742 29 / 09 / 21 11
Romain G aiLLRD/RE
prc
n
y
j
i
t
c
b
RoSana, le projet
de maison d’hôtes
de l’architecte
allemande Anna
Heringer, a séduit
le jury.
un « nouveau B auhaus » très écolo
une petite maison d’hôtes en terre, en faire un « mouvement artistique et duits et style de vie, etc. malgré un
bois et branches de saule, construite culturel ». elle veut associer son certain côté « catalogue de bonnes
inen Bavière par l’architecte allemande « pacte vert », qui vise à réduire les tentions », le choix fnal frappe par sa
anna h eringer, 43 ans. c’est l’un des émissions de co de 55 % en 2030, à radicalité : pas de gigantisme, très peu 2
vingt projets lauréats du nouveau des réalisations prouvant que le « dé­ de high-tech, aucun groupe industriel,
Bauhaus européen. ce concours or- veloppement durable » peut être beau, aucune star de l’architecture ou du
ganisé par l’union européenne label- agréable et « inclusif ». design (et aucun Français). mais des
lise des propositions originales en pour cette première édition, plus solutions locales, modestes, portées
matière de « transition écologique » de deux mille initiatives venues de par des inconnus, souvent jeunes. t rès
et d’innovation sociale. l ’idée en re- toute l’europe ont été réparties en dix diférent de celui fondé il y a un siècle,
vient à ursula von der l eyen : la pré- catégories : lieux de rencontre et de le nouveau Bauhaus européen
marsidente de la c ommission ne veut pas partage ; régénération des espaces ur- quera-t-il autant les esprits que son
célimiter la marche vers l’économie dé- bains et ruraux ; édifces rénovés dans lèbre ancêtre ? r éponse dans les
ancarbonée à un débat technique, mais l’esprit de l’économie circulaire ; pro- nées qui viennent. — Xavier de Jarcy
terminus pour le méga-chantier de la gare du nord
« Le projet de transformation de la gare çants du quartier, révoltés par cette
du Nord ne paraît plus réunir les con­ concurrence déloyale. on se souvient
ditions de réalisation prévues par le aussi, in fne, d’anne hidalgo tout juste
contrat. » mardi 21 septembre, dans un réélue, fère de nous présenter « un pro­
communiqué laconique, la sncF a mis jet dédensifé apte à apaiser les esprits »…
fn à plusieurs années d’un mauvais l as, pas celui de la sncF, qui soudain
feuilleton. sans refaire le flm, l’idée de regimbe devant « des dérives budgé­
départ prévoyait, dans le cadre d’un taires et de planning inacceptables ».
partenariat avec ceetrus, fliale immo- de fait, le coût de cette afaire, prévu à
bilière du groupe auchan, de transfor - 500 millions d’euros, serait multiplié
mer la première gare parisienne (sept par trois ; et les délais de chantier,
intecent mille voyageurs par jour) en un nables. rien de bien neuf : en France,
gigant esque centre commercial censé comme ailleurs, on adore exploser
ouvrir en 2024, pour les jeux olym- budgets et calendriers. non, le scoop,
piques et leurs millions de touristes. on cette fois, c’est l’arrêt brutal des
réjouisse souvient des cris des défenseurs du sances. l e covid est passé par là, la
patrimoine, choqués de voir comment crise climatique inquiète, le commerce
on malmenait un monument histo- à tout-va n’est plus la panacée, une gare
rique signé en 1865 par le génial Jacques sert à prendre le train, pas à s’acheter
Une gare, c’est pratique pour prendre le train. hittorf. on entend encore les commer - des cravates… — Luc Le Chatelier
12 Télérama 3742 29 / 09 / 21
Gabrijela Ober/Gabrical | ean-Michel Dr Ouet/la OlletiO | 2014 K Ohei hOriKO shi/ shueisha nc.s
IcI et aIlleur
également décliné
en série d’animation,
en jeu vidéo ou en
figurines, My Hero
Academia cartonne.
La F ran Ce Frappée
de man Gamania
Le manga, c’est plus fort que toi ! sortir chaque année)… À cela
enfoncés les comics, dépassée la s’ajoutent des raisons plus factuelles.
bande dessinée francophone : avec au Japon, la plupart de ces sagas ont
plus de vingt-huit millions d’exem- été adaptées en animation et, avant de
plaires vendus depuis le début de les lire, beaucoup les ont d’abord
dél’année (source GFK), les petits al- couvertes sur les écrans, via netfix ou
bums au format poche caracolent en des sites spécialisés comme Wakanim
tête des ventes du neuvième art en ou adn . et le confnement a
certaineFrance. Si c’est une première, le phé- ment accéléré les rencontres…
nomène ne date pourtant pas d’hier, L’explosion des ventes de mangas
depuis plusieurs années le secteur est aussi un efet collatéral — et
inatconnaît une croissance à deux tendu ! — de la mise en place du passe
chifres ! Chez les libraires, la part des Culture par le gouvernement macron.
rayonnages qui lui est consacrée ne Ces 300 euros alloués désormais aux
cesse d’ailleurs d’augmenter, au détri- jeunes de 18 ans pour « découvrir les
ment souvent des autres publications. propositions culturelles de proximité »
Contrairement à la Bd classique, qui semblent avoir largement servi à
se porte bien, mais se développe à pe- l’achat des volumes de L’Attaque des
tites foulées, les mangas ne cessent Titans, My Hero Academia et autres
d’augmenter la cadence. One Piece. Les libraires sont
nomderrière ce phénomène, plusieurs breux à témoigner de l’arrivée
réfacteurs : la popularité de la pop cente d’un public monomaniaque,
culture japonaise chez les jeunes, le uniquement focalisé sur la Bd
asiapetit prix des volumes (de 6 à 8 euros tique. Bien que les éditeurs en rêvent
pièce), leurs codes narratifs addictifs déjà, rien n’indique pourtant que
calqués sur ceux du feuilleton, le cette manne de nouveaux lecteurs
rythme de parution (trois ou quatre s’intéressera un jour à d’autres formes
volumes de la même série peuvent de récits des sinés. — Stéphane Jarno
ViVement demain
Rodrigo Sorogoyen ne peut
plus se passer des acteurs
français. Après le déchirant
Madre (2020) avec Anne
Consigny et Frédéric Pierrot,
le cinéaste espagnol vient
de démarrer le tournage
de son nouveau thriller,
As Bestas, avec Marina Foïs
et Denis Ménochet.
Télérama 3742 29 / 09 / 21 13g
s
y
g
IcI et aIlleurs
décryptage
le fichier
de tous les
dangers
listées comme « islamo-gauchistes » par le site d’extrême
droite Fdesouche, une centaine de personnalités de tous
horizons ripostent en portant plainte. explications.
comment est née cette afaire ?
l e 17 septembre, le journaliste t aha Bouhafs publie sur
twitter une liste en provenance du site d’extrême droite
fdesouche. y sont répertoriés trois cent cinquante-trois
« islamo-gauchistes », classés en plusieurs catégories : élus,
militants, imams, journalistes, avocats, artistes,
syndicalistes, etc. on y retrouve aussi bien Jean-luc Mélenchon
qu’édouard l ouis, edwy plenel ou clémentine autain.
invoquant « un travail journalistique », pierre sautarel, le
tenancier de fdesouche, jure que cette liste était déjà publique,
puisqu’elle puise largement dans les signataires d’un appel
à manifester contre l’islamophobie en novembre 2019,
à Los Angeles, le plus grand musée de cinéma du monde est aussi très inclusif. consécutivement à l’attaque contre la mosquée de Bayonne
(un octogénaire, ex-candidat fn , avait tiré sur deux fdèles
avant d’être interpellé). Mais sa plateforme ne s’est pas c’est ou Vert ! contentée d’un simple copier-coller, et à la manière de po -
liciers zélés du renseignement territorial, fdesouche a
c’est l’un des monuments embléma- nières années. tandis qu’émer- ajouté quelques noms ainsi qu’une poignée d’annotations
tiques de los angeles : le May c ompa- geaient, au cœur même de h ollywood, très personnelles (« salafste », « transsexuel »), afn de « faire
ny Building et sa façade cylindrique les mouv ements #Metoo et #os- la sociologie » de ces adversaires déclarés.
recouverte de feuilles d’or, cons truit carssoWhite (« oscars tellement
en 1939 au croisement de Wilshire blancs »), le musée a constitué un « co - est-ce légal ?
Boulevard et de fairfax avenue. mité consultatif pour l’inclusion », Quelques heures après la révélation de ce tableur artisanal,
depuis 2017, de gigantesques lettres qui a suggéré les noms de nombreuses la commission nationale de l’informatique et des libertés
« academy museum », installées de femmes et afro-américains pour son (cnil) s’est saisie de l’afaire pour déterminer la légalité de
part et d’au tre de la façade, anno-n conseil d’administration. et l’équipe l’initiative. À l’heure où nous écrivons ces lignes, le parquet
çaient le grand projet à venir : la trans- artistique compte onze femmes pour n’a en revanche pas ouvert d’enquête, malgré des plaintes en
formation de ce lieu iconique en plus seulement deux hommes. cascade, quatre-vingt-seize pour être exact. parmi les
plaigrand musée du cinéma au monde. haut lieu à venir de la cinéphilie, gnants, plusieurs personnalités politiques, comme olivier
l e « musée de l’académie des oscars », l’academy Museum of Motion pictures Besancenot ou philippe poutou, mais aussi des artistes ou
dont hollyw ood rêvait, ouvre enfn a aussi acté l’importance des plat-e des intellectuels, telles l’écrivaine faïza guène ou la
politoses portes le 30 septembre. un se- formes de streaming dans la difusion logue et militante féministe décoloniale françoise Vergès.
cond bâtiment tout aussi spectacu - des flms, en nommant le co-pdg de
laire, dôme transparent de 40 mètres netfix, t ed sarandos, président de Pourquoi est-ce dangereux ?
de haut, vient le compléter. Œuvre son conseil d’administration. une fa- c omme le formule le pénaliste arié alimi, nº 184 sur la liste,
de l’architecte italien r enzo piano, çon de ne pas injurier l’avenir alors « un fchier, c’est dangereux parce que ça peut servir. Que
il est surnommé « l’étoile noire », que plusieurs salles indépendantes pourrait devenir celui-ci après l’élection présidentielle de
en référence à Star Wars. ont fermé leurs portes à los angeles, 2022 ? » de son côté, hella Kribi-romdhane, porte-parole
l ’académie s’ofre, avec ce joyau ar - en raison de la crise sanitaire. Mais si de génération.s, s’interroge : « Pourquoi j’y fgure ? Est-ce
chitectural et sa programmation très le cinéma en salles n’est pas au meil- que c’est pour me faire peur ? » l a prochaine fois qu’ils
pren« inclusive » (une galerie est réservée leur de sa forme, il n’a jamais eu autant dront position pour des causes qu’ils défendent en ap-po
au mouvement Black lives Matter, et sa place au musée : la ville se prépare sant leur paraphe sur une pétition ou une tribune, ces
une exposition-événement consa- à l’ouverture, prévue pour 2023, du « fchés » y réféchiront-ils à deux fois ? difcile en tout cas
crée au « cinéma noir de 1898 à 1971 » lucas Museum of narrative art, un de dissocier l’apparition de cette liste de son contexte :
est prévue en 2022), une respectabili- lieu pharaonique d’exposition conçu celui d’un espace médiatique hystérisé et saturé par la lo -
té fortement abîmée ces dix der - par george lucas. — Yann Perreau gorrhée d’éric Zemmour. —  Olivier Tesquet
14 Télérama 3742 29 / 09 / 21
KEVIN WINTER/ETT ImaEa
a
o
c
t
a
s
a
y
a
IcI et aIlleur
quête soviétique, en  1944, entre
120 000 et 150 000 personnes,
majoritairement juives, seront fusillées ici.
l ’inauguration de cet ouvrage, que
Marina abramovic espère aussi être
« un mur du pardon », atteste une
volonté récente de préserver la mémoire
des tueries. l ’ukraine a longtemps
été dans le déni de cette histoire,
notamment à l’époque soviétique. Mais
le président ukrainien Volodymyr
Zelensky, lui-même d’ascendance
juive, a récemment insisté sur « un
devoir sacré d’honorer les victimes ».
l ’œuvre de Marina abramovic,
inaugurée début octobre à l’occasion de ce
e80  anniversaire, s’ajoute aux
nombreuses expositions temporaires et à
la vingtaine de monuments
commémorant diférentes catégories de
victimes : les Juifs, les roms, les
ukrainiens, les communistes, les enfants ou
encore le clergé chrétien orthodoxe. au pied du M ur, À l’origine de cette compétition
mémorielle, les réflexes communautaires l’u Kraine se sou Vient exacerbés par un passé conflictuel,
notamment entre nationalistes
ukraidans l’esprit, c’est un nouveau Mur moire de la tragédie » qui s’est jouée les niens et Juifs, et par « l’incapacité de
des lamentations. bien loin de Jérusa- 29 et 30 septembre 1941 dans ce terri- l’État à réconcilier ces mémoires difé­
lem, il est implanté en ukraine au toire au relief accidenté. À babi Yar, renciées », note l’historien andriy p
ortnord-ouest de la capitale, Kiev. les nazis exterminèrent 33 771 Juifs en nov. plusieurs initiatives de centres
Le futur « Mur l ongue de 40 mètres, et haute de 3, les fusillant et en jetant leurs corps mémoriels permanents ont été
landes lamentations l’œuvre de la célèbre artiste serbe Ma- dans des ravins. Ce fut le plus grand cées, sans succès. un vaste projet
béde cristal », de
rina abramovic est constituée d’un as- massacre de ce qu’on a appelé la néficie actuellement de larges sou-Marina Abramovic,
hommage semblage d’anthracite ukrainien et de « shoah par balles », la liquidation des tiens, sans échapper à de nombreuses
à la mémoire quartz brésilien. l es visiteurs pour- Juifs d’europe orientale par des controverses. s’il aboutit, il verrait le
des victimes juives
ront s’y recueillir et « ressentir l’éner­ moyens plus rudimentaires que les jour en 2026, pour les 85 ans de cette de la tragédie
de Babi Yar. gie des cristaux pour revivre la mé­ chambres à gaz. de 1941 à la recon- tragédie. — Sébastien Gobert
le troubadour ne rira plus
belge idéal, plein d’idéaux, le chan- et une culture pour mieux s’ouvrir aux
teur Julos beaucarne est mort le 18 sep- autres. Wallon curieux du monde,
tembre. avec lui disparaît un ardent écologiste avant l’heure, il dénonçait
francophone qui n’a jamais érigé sa le racisme, l’exclusion et mettait en
fierté en nationalisme, bien au pratique ses convictions avec humour
contraire. Julos beaucarne était une et poésie, en fondant, par exemple, le
institution dans son pays, anobli par le Comité de libération des arbres
fruiroi albert  ii en 2002, qui voyait en lui tiers. un drame pourtant aurait pu le
le symbole d’une nation plurielle. Co- rendre amer, le meurtre de sa femme
médien, poète et musicien, auteur de en 1975 par un déséquilibré. l oin de
trente-cinq albums de chansons poé- tout esprit de vengeance, cet
humatiques depuis les années 1960, il était niste pacifste y vit la conséquence
devenu célèbre au début des an- d’une société malade, qu’il convenait
nées 1980 en reprenant une comptine de soigner avec davantage d’amour.
grivoise du patrimoine wallon, La Pe­ dans l’une de ses dernières interviews,
tite Gayole (« Elle me l’avait toudi promi/ il remarquait avec une pointe de
trisÈ’n belle petite gayole/Pour mettre em’ tesse qu’on l’avait souvent pris pour
canari. » t raduction : « elle me l’avait un fou : « Il suft qu’on rie un tout petit
Julos Beaucarne promise sa petite cage pour mettre peu plus que le commun des mortels,
lors d’un concert
mon canari »). À travers elle, beau- on est pris directement pour des sim­ à Bobino, à Paris,
carne défendait un patois, une langue perlots. » — Odile de Plas le 2 mars 1983.
16 Télérama 3742 29 / 09 / 21
BB yn ar Holocus MeMorial enter | Jean-Jcques Bernier/G MM raPH

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents