Marianne du 10-03-2020

Marianne du 10-03-2020

-

Presse
88 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 10 mars 2020
Signaler un problème

"


M 03398 - 1199 - F: 4,00 E
3:HIKNNJ=]UYUUV:?l@l@j@j@a;
A . A UX ONT .7 .
www.marianne.net . . . T
umr 19 020
ATOIRE
O ON
ERDOGAN
PL OR A�D QUE R
D�CHETS U
TRANSPORTS
GES �EAU S... FR SNSE�OIS D�TOURNEMENT
ADTIEE D�MOCRATIE ATTR AI
Votr � R O��VI ADSIONE L��VASION
DIAGNOS
H�PITAUX ALISTES AD
PEUVENT ?
1199-couv-defdef.indd 1 04/03/2020 13:35
Communaut�s
ommunes
Escales Grandeur
Nature
Lumières d’és d’été en Norté en Norvège
LaNorvègesoussonmeilleurjour
4600kmdenavigationentremontagnes,
îlesetfjords,34escalesdansdespetitsports
et,24hsur24h,l’incroyablelumièredusoleil
deminuit…DécouvrirlaNorvègeàbordde
l’ExpressCôtiercompteparmilesexpériences L’EXPRESSCÔTIER
lesplusraresetauthentiques!Cetété,partagez
DENORVÈGEl’engagementécologiquedeHurtigrutenet
faitescorpsavecunenaturesauvageàcouper Enréservantavantle
31.03.20unvoyagelesoufle.Émotionsgaranties!
d’avrilàseptembre2020
DERÉDUCTIONVotrevoyagecommence *500€ PARPERSONNE
dansvotreagencedevoyages, *Ofresoumiseàconditions,nonrétroactive,noncumulable,valablesurunesélectiondedépartspourtoutenouvelleréservationàpartirdu
01.02.2020.RéductionparpersonneuniquementsurletarifSELECTde500€pourunvoyageBergen/Kirkenes/Bergenetde300€poursurhurtigruten.FRouau0184884548 Bergen/KirkenesetKirkenes/Bergenpourundépartdu01.06au31.08.2020.Réductionsinférieurespouravril,maietseptembre.
AP_Hurti_Marianne_200x270_Ete2020_01-20.indd 1 30/01/2020 21:02
©HURTIGRUTEN
©HURTIGRUTEN
JUSQU’À
©HURTIGRUTEN
© TrymIvarBergsmo-RCSParisB4490350005-IM075100037Notre opinion
MUNICH SUR BOSPHORE
PAR NATACHA POLONY
e nouveau ces visages. De nouveau ces gens entas- Grèce qu’elles n’avaient qu’à se débrouiller avec les migrants,
sés dans des canots, ou massés devant les barbe- afrmer aujourd’hui que le seul problème est l’absence de cœur
lés d’une frontière. De nouveau leur désespoir et des douaniers grecs et des habitants de Lesbos…
leur révolte. En fait, ils n’avaient jamais disparu.
Ils étaient entassés dans des camps, du côté de La compassion, le respect des principes essentiels de la D la frontière turco-syrienne, ou dans le pourtour civilisation européenne, ne doivent pas s’afranchir d’une vision
des métropoles, Istanbul, Izmir… Ils tentaient de survivre, de géopolitique. A quoi sert d’avoir les mains propres quand on n’a
s’intégrer, de se forger un avenir. Mais voilà qu’ils réexistent pas de mains ? En l’occurrence, croire que l’on peut accueillir un
tout à coup dans la stratégie de Recep Tayyip Erdogan. Des million, ou davantage, de réfugiés sans se soucier de ce qu’im -
pions sur un échiquier. Des pions qu’on peut envoyer crever plique le partage du Proche-Orient entre Poutine et Erdogan,
dans des canots de fortune après avoir afrété des bus et lancé sans se demander, donc, si certains de ces malheureux pourront
des messages mensongers sur l’ouverture des frontières. un jour retrouver leur ville ou leur village, accepter benoîtement
d’assumer les échecs cuisants et les erreurs monstrueuses des
A cet ignoble jeu, l’Europe est échec et mat. Trop divisée, trop Etats-Unis depuis 2003 au nom de l’inconditionnalité du droit
empêtrée dans ses contradictions. Exactement là où l’attendait d’asile, le tout sans jamais se poser la question de l’intégration
le président turc. Ces hommes et ces femmes sont des réfugiés. Ils de ces réfugiés et de la façon dont on va leur transmettre ce
ont fui leur pays en guerre. Ils ont fui les bombes, la faim, la peur. qui constitue les fondements de la civilisation européenne, et
Et l’honneur de l’Europe est d’avoir inventé le droit d’asile pour qui devrait être non négociable pour quiconque entend vivre
tous les êtres humains pourchassés, sur le territoire européen, c’est faire
martyrisés, au nom d’idées politiques et peser sa bonne conscience sur le dos LA COMPASSION NE de pulsions guerrières. Ceux, d’ailleurs, des populations les plus fragiles, celles
qui ne cessent de fustiger le méchant qui assument déjà l’absence de toute DOIT PAS S’AFFRANCHIR
« Occident » prédateur devraient s’en politique migratoire.
D’UNE VISION souvenir : cette civilisation européenne
qui, certes, a abusé de sa puissance et Et puisque les mots ont un sens, GÉOPOLITIQUE. À QUOI
s’est savamment autodétruite, est celle appeler « migrants » ces gens qui
SERT D’AVOIR LES qui a poussé le plus loin l’idée de respect fuient la guerre est signifcatif. Ceux
de toute vie humaine et de protection qui, médiatiquement et politique-MAINS PROPRES QUAND
des plus faibles. Tout n’est pas blanc ment, s’y livrent veulent à toute force
ON N’A PAS DE MAINS ?ou noir. Aujourd’hui, comme en 2015, efacer la diférence qui peut exister
l’Europe se voit sommée de donner entre un Syrien fuyant les bombes ou
corps à ses principes. Voulons-nous vraiment voir des doua- les représailles du régime de Bachar al-Assad et un Ivoirien ou
niers grecs tirer sur des hommes, des femmes et des enfants ? un Nigérian fuyant la misère pour nous expliquer qu’il s’impose
à l’Europe d’accepter indiféremment les uns et les autres. C’est
Pourtant, dire cela ne sufft pas. De même qu’il ne sufsait pas, prendre le risque de vider de son sens le droit d’asile, de le voir
en 2015, de déclarer tout de go que l’Allemagne allait accueillir rejeté par les populations européennes et d’amplifer encore
un million de réfugiés, avant de refermer trois semaines plus les tensions autour de la question migratoire.
tard sa frontière avec l’Autriche devant le chaos ainsi provoqué. Face aux tragédies humaines, il existe rarement des réponses
Erdogan pourrait-il instrumentaliser ces malheureux avec un simples et univoques. Et rien n’est pire que les postures morales
cynisme répugnant si Angela Merkel n’était allée négocier seule de la part de ceux qui ne sont pas les payeurs. La dignité des
à Ankara pour lui déléguer le problème en échange d’un peu Européens ne peut passer que par leur décision, enfn, de se
de complaisance vis-à-vis des ressortissants turcs et de beau- construire comme une puissance politique, maîtresse de son
coup d’argent ? Et l’on entend certains politiques, les mêmes destin, capable de n’être pas le jouet des impérialismes et du
qui estimaient en 2015 qu’il ne fallait en aucun cas discuter cynisme de la Russie, de la Turquie ou des Etats-Unis. Encore
avec Vladimir Poutine, privant la France et l’Europe de toute faut-il qu’entre pays européens comme au sein de chaque
existence géo politique, les mêmes qui ont maintenu à toute nation les grandes âmes évitent les leçons de morale à ceux
force le règlement de Dublin en expliquant à l’Italie et à la qui gèrent le chaos.  n
Chers lecteurs, si vous ne trouviez pas Marianne dans votre kiosque préféré, n’oubliez pas
qu’il est disponible aussi chaque semaine en PDF sur marianne.net pour 3,49 €.
6 au 12 mars 2020 / Marianne / 3
EDITO.indd 3 04/03/2020 16:39MARM1199_003_CT429618.pdfL’éditorial de Jacques Julliardq
DU PASSÉ, EN GÉNÉRAL
’était, mes enfants, il y a très, très longtemps. La que j’ai lu avec passion, parce que Tillinac est un vrai écrivain,
France était alors gouvernée par un vieil homme inspiré, habité par son sujet : « le Général », sans qualifcatif,
qui avait presque deux fois l’âge d’Emmanuel parce que unique, comme la pilule… A un moment où l’actualité
Macron. Il ressemblait à un menhir breton, avec, vous donne envie de vous « tourner du côté du mur », comme
en guise de bras, deux longues ailes de moulin à disait François Mauriac, ce livre fait du bien.C vent qu’à de certains moments il élevait à la
verticale, soulevant l’ovation de l’assistance en contrebas. Il y a autant de De Gaulle qu’il a eu de biographes, et celui
Il parlait avec aisance une langue aujourd’hui tombée en de Tillinac est l’un de ceux que je préfère. C’est de Gaulle
désuétude, le français, sans la moindre expression anglaise pour le connétable. C’est notre part de romantisme politique, avec
se faire comprendre du public. Et pourtant, cela marchait ! Il pour héros un amoureux du classique. C’est la longue lignée
était à la fois énergique et débonnaire, perdu dans des rêves de des vassaux, avec le légionnaire (Messmer), le mao-gaulliste
grandeur passée : aussi ses opposants le qualifaient-ils de dicta- (Maurice Clavel), le martyr (Jean Moulin), le moine-soldat
teur. Il était d’une probité dont on a aujourd’hui oublié jusqu’à (Tierry d’Argenlieu), le récitant (Malraux), le légiste (Michel
l’existence ; et de mœurs très austères ; on ne lui connaissait Debré), le sage (René Cassin), le Sancho Pança de ce Don
pas de maîtresse. Avec cela, indulgent pour la jeunesse. C’est Quichotte (Pompidou), le sportsman (Chaban-Delmas), le
lui, le croiriez-vous ?, qui a donné aux Françaises ce composé torturé (François Mauriac)… et même le héros de bande
dessichimique si miraculeux, si novateur née : Tintin ! Un seul étranger, mais quel
pour les mœurs qu’on n’avait pas jugé personnage, le Vieux Lion (Churchill) !
nécessaire de le qualifer autrement Roosevelt n’a pas droit à son portrait, ON A TORT DE DIRE
que de pilule, tout court, jetant avec et c’est justice, car il inaugure la lignée QUE LE GÉNÉRAL un haussement d’épaules et sur un de ces présidents américains
proton gouailleur : « Alors maintenant, on fondément antifrançais qu’ont été N’A JAMAIS EU DE
rembourse la bagatelle ? » Kennedy, Bush junior, Obama, Trump.
MAÎTRESSE. IL EN A Une seule véritable exception, Nixon,
Plus incroyable encore : il avait pour admirateur du Général.BIEN EU UNE, DURANT
cette valeur aujourd’hui
universelleTOUTE SA VIE, ment reconnue et saluée, de Trump De Gaulle est un drôle de paroissien,
à Xi Jinping, de Poutine à Merkel – je aussi profondément laïque qu’il est ET À LAQUELLE IL EST
parle bien entendu de l’argent –, un naturellement catholique, assistant
RESTÉ À JAMAIS mépris total, qui ne l’empêchait pas, chaque dimanche à la messe au dixième
comme les pauvres, d’être économe. rang de la nef à Colombey-les-Deux-FIDÈLE : LA FRANCE.
Général de son métier, il avait remporté Eglises (l’autre Eglise, pour de Gaulle,
la seule victoire dont le pays avait pu ce fut l’Etat) ; faisant célébrer la victoire
se prévaloir pendant la campagne de France (1939-1940), à à Notre-Dame (26 juin 1944), au milieu des détonations de la
Montcornet. Il avait été deux fois condamné à mort, la première bataille qui se poursuit dans la cathédrale même, non comme
par le régime d’un maréchal félon en 1940, la seconde en 1958 tout le monde par un Te Deum glorieux, mais par un Magnifcat,
par une poignée de factieux nostalgiques de l’ancien empire c’est-à-dire par une ode de reconnaissance à la Vierge.
colonial, l’OAS. A deux reprises encore, le 18 juin 1940, puis en Mère, voici vos fls qui se sont tant battus…
1958, il avait sauvé son pays, d’abord du déshonneur, ensuite
de la chienlit, mot qu’il afectionnait. Pour couronner le tout, Au fond, si l’on excepte un personnage imaginaire qui serait
il portait le nom qui avait été autrefois celui de son pays, la un composé de Richelieu et de Louis XIV, de Gaulle n’a jamais
France : il s’appelait Charles de Gaulle. eu qu’un rival dans l’Histoire de France, c’est Napoléon, comme
l’a bien montré le beau livre de Patrice Guenifey. S’ils sont
Si je vous parle aujourd’hui du passé, d’un passé révolu, c’est rivaux par la gloire, le Général l’emporte sans conteste sur le
pour deux raisons : la première, c’est que l’on n’en peut plus Petit Caporal par le bilan : il a rendu la France plus pacifée,
du présent, de ces féministes, si lâches naguère dans l’afaire plus prospère, fnalement plus heureuse qu’il ne l’avait prise.
Mila, si hystériques aujourd’hui dans l’afaire Polanski ; ou Non qu’il crût à cette illusion : « Le bonheur ! Vous êtes fou,
encore de ces politiques, incapables, s’ils sont au gouverne- d’Astier. Le bonheur, ça n’existe pas. » Il était sujet à l’acédie,
ment, de mettre sur pied au bout de deux ans une loi sur les cette « étrange paralysie de l’âme proche du nihilisme »
retraites qui tienne debout, et, s’ils sont dans l’opposition, d’y qu’éprouvent parfois les moines à force de prières et de pri -
répondre autrement que par des manifestations bégayantes vations. Néanmoins, j’ai eu tort, tout à l’heure, de dire qu’il
ou des artifces de procédure. n’avait jamais eu de maîtresse. Il en a eu une, durant toute sa
L’autre raison, la plus importante, c’est la parution de ce vie, et à laquelle il est resté à jamais fdèle : la France. Merci,
Dictionnaire amoureux du Général (Plon), de Denis Tillinac, Denis Tillinac, pour ce moment. n
4 / Marianne / 6 au 12 mars 2020
EDITO-JULLIARD.indd 4 04/03/2020 13:21MARM1199_004_CT427516.pdfLES RENCONTRES
DE

En partenariat avec la
BIEN MANGER
POUR BIEN GRANDIR
Avec Natacha Polony, JEUDI 19 MARS
directrice de la rédaction de “Marianne” à Lyon
Eric Chenut, vice-président De 19 h à 20 h 30
de la MGEN Au Pathé Bellecour
Périco Légasse, rédacteur en chef à 79, rue de la République
“Marianne” et critique gastronomique
Arnaud Cocaul, nutritionniste
rD Laurent Chevallier, médecin attaché au CHU de Montpellier
et en cliniques
Sylvie Hérault, responsable qualité et nutrition France de Médirest
Entrée gratuite - Inscription sur : bonnesante@eventbrite.fr
1194-009-débat-Lyon.indd 9 26/02/20 16:05
hemisMise au point par Jean-François Kahn p p
RETOURNEMENT VIRAL
DE CASAQUE
’était il y a treize ans environ. On avait annoncé un travail » grâce, d’une part, à la fnanciarisation spéculative et,
énième projet de délocalisation d’une entreprise d’autre part, au transfert de la production vers des espaces à très
industrielle tricolore. Convié à un débat sur RTL, bas salaires et à très faible couverture sociale.
je soulignais le danger que ces transferts
représentaient pour notre indépendance économique, Il est évidemment plus simple d’empiler les stigmatisations C donc pour notre indépendance réelle, au risque que, de diversion (on a déjà donné !) que de s’atteler aux racines
n’ayant plus conservé sur le territoire national que les centres de ce système. Que préconisent donc nos ex-ultralibéraux
administratifs et fnanciers, nous devenions totalement dépen - devenus ultrasouverainistes pour nous mettre à l’abri de tout
dants de nos sources d’approvisionnement. « Vision archaïque », dérèglement mondialisé (la crise de 1929 en fut un) ? Non pas la
répliquèrent mes interlocuteurs, pour qui la modernité impli- remise en question de la logique néocapitaliste globalisée, mais
quait ce partage globalisé des fonctions. – ils sont là-dessus très clairs – le rétablissement de « vraies
frontières », le protectionnisme (étant bien entendu qu’il ne se
Soudain, le coronavirus est passé par là : virage sur l’aile. Voilà pratique pas à sens unique), le rejet donc du libre-échange et
que les chantres, hier, du grand marché global sans rivage de la libre circulation aussi bien commerciale, culturelle que
pointent la folie d’une « mondialisation » économico-fnancière touristique, le chacun-pour-soi, une semi-autarcie si nécessaire.
qui nous a rendus totalement dépendants, entre autres, de cet C’est le choix qui fut fait en 1929 avec les résultats que l’on sait.
« atelier du monde » qu’est devenue la Chine, d’où nous provient Eh bien chiche ! Ces néo-ultrasouverainistes devraient jubiler,
l’essentiel de nos médicaments, de notre électroménager, des puisque, « grâce » au coronavirus, c’est très exactement ce qui
composants de nos produits high-tech et est en train de se passer. Contents ?
de l’approvisionnement de nos grandes
marques de prêt-à-porter. IL NE S’AGIT PAS Ce qui découlerait du recours
instiIl était ringard de ne pas célébrer tutionnalisé et généralisé à de telles DE PRATIQUER l’ouverture à tous vents, il est devenu options, on le voit clairement : des
irresponsable de ne pas exiger la ferme- usines qui ferment, des faillites en série, UN ULTRACAPITALISME
ture à double tour. tout le secteur de la haute technologie CONFINÉ CHEZ SOI, A quoi s’ajoute un grand classique paralysé, nos industries du luxe à
l’agohistorique, la désignation des agents nie, nos hôtels, grands restaurants, MAIS DE MONDIALISER
émissaires du virus, virus eux-mêmes : musées et autres lieux touristiques
LA TRANSFORMATION hier, le Lombard ou le juif, la CIA, le vides, nos entreprises de confection
KGB, le dissident, l’autre. Le fls aîné de asphyxiées, nos exportations de vins, D’UN SYSTÈME QUI A
Trump a même désigné le Parti démo- fromages, produits alimentaires en
GÉNÉRÉ BIEN D’AUTRES crate américain. rade, nos sociétés de transport en
Dans le Figaro, le chroniqueur Ivan dépôt de bilan.VIRUS QUE LE COVID-19.
Rioufol (qui, précisons-le, ne représente Que se passerait-il alors ?
Croyeznullement la ligne de son journal) en a vous que ceux qui préconisent cet
autodressé la liste : le mondialisme, bien sûr, le « sans-frontiérisme », enfermement en afronteraient courageusement, fèrement les
les défenseurs de l’ouverture au monde ou à la diférence, les anti - retombées ? C’est-à-dire les insurrections de nouveaux « gilets
racistes, les militants des droits de l’homme, les libre-échangistes, jaunes », les réactions rageuses des victimes, agriculteurs en tête,
les défenseurs de la libre circulation ou de la non-discrimination, l’ampleur des mouvements sociaux que précipiterait la forte
le tourisme de masse enfn. remontée du chômage ? Pas du tout !
La lâcheté, l’incohérence, la bêtise aussi, étant des qualités
Détail très signifcatif, l’auteur exclut, dans son article, cer - assez partagées, même médiatiquement, ils tourneraient casaque
tains mots tabous : capitalisme, néolibéralisme, compétitivité, pour la troisième fois, prendraient la tête, Marine Le Pen la pre -
coût du travail, marchés. Or ce n’est nullement la mondialisation mière, des déflés contestataires et se déchaîneraient contre les
en soi (faudrait-il regretter et condamner l’universalisation de conséquences dont ils ont préconisé les causes.
notre savoir-faire dans certains domaines ?) qui est à l’origine Quand le comprendra-t-on : il ne s’agit pas de se retirer du
de l’addiction de notre économie à la Chine en particulier, c’est monde, mais de changer le monde. Pas de pratiquer un
ultracale caractère néolibéral de cette mondialisation. C’est-à-dire la pitalisme confné chez soi, mais de mondialiser, au contraire, la
conception d’un monde réduit à l’état de grand marché qui exige radicale transformation d’un système qui a généré bien d’autres
la recherche d’une compétitivité toujours plus performante virus que celui qui aujourd’hui nous hante. Révolution en Chine
passant par un abaissement toujours plus brutal du « coût du plutôt que contre-révolution en France. n
6 / Marianne / 6 au 12 mars 2020
EDITO-JFK.indd 6 04/03/2020 13:36MARM1199_006_CT427683.pdf En partenariat avec CROISIÈRE
Éclipse solaire en Patagonie
Chili - Malouines - Uruguay - Argentine
erDu 1 au 19 décembre 2020
Jean-Pierre Luminet Pierre-Jean Furet
Astrophysicien et écrivain Historien
Désert d'Atacama
5j (Pré-séjour optionnel)
Île de Pâques
Paris Paris(Pré-séjour optionnel)
1 195j Santiago
Phare des Éclaireurs - Canal de Beagle - PatagonieURUGUAYdu ChiliPuerto
Montevideo2San Antonio 3 16
Océan CHILI Buenos Aires4Pacifique Embarquez à bord du Coral Princess vers les terres mythiques de la Patagonie. Assistez au spectacle rare
15ARGENTINE
*Puerto 5 et magique de l’éclipse solaire prévue le 14 décembre au large de l’Argentine qui vous sera commentée 14 OcéanMontt 13
Atlantique
Puerto Madryn par Jean-Pierre Luminet, astrophysicien et émerveillez-vous devant la faune et les paysages splendides
Canal
Fjords 6 Sarmiento des pays traversés, de l’Argentine au Chili en passant par, les îles Malouines, Ushuaia, le détroit
chiliens
Glacier Port StanleyAmalia 11 de Magellan et le cap Horn.
Punta Arenas
ÎLESUshuaia7 8
MALOUINES Possibilité d’effectuer un pré-séjour à l’Île de Pâques ou dans le désert d’Atacama.Détroit
de Magellan
10 Cap Horn
OFFRE SPÉCIALE POUR LES LECTEURS DE MARIANNE
**- 500 €/pers. pour toute réservation avant le 31 mars 2020 (code REVE)
Demandez la brochure au 01 75 77 87 48, par e-mail à contact@croisieres-exception.fr,
Le Coral Princess, luxueux (1000 cabines) sur www.croisieres-exception.fr/marianne, ou chez votre agence de voyages habituelle.
Renvoyez ce coupon à Croisières d’exception - 77 rue de Charonne - 75011 Paris
Nom : ....................................................................... Prénom : ..................................................................................
Adresse : ....................................................................................................................................................................
Code postal : Ville : ........................................................................................................................
Tél. : E-mail : ...................................................................................................
Conformément à la loi « Informatique et Liberté » du 6 janvier 1978, nous vous informons que les renseignements ci-dessus sont indispensables au traitement de votre commande et que
vous disposez d’un droit d’accès, de modifi cation et de rectifi cation des données vous concernant. * Si les conditions météorologiques le permettent. * Se référer à la brochure pour le détail
des prestations et les conditions générales de vente. Licence n° IM075150063. Les conférenciers seront présents sauf cas de force majeure. Photos : © iStock, © Holland America Line
et © Croisières d’exception. Création : nuitdepleinelune.fr
17/18
marianne-2012-pataeclipseN° 1199 - DU 6 AU 12 MARS 2020
Sommaire
3 NOTRE OPINION par Natacha Polony
Munich sur Bosphore
4 L’ÉDITORIAL de Jacques Julliard
Du passé, en Général
6 MISE AU POINT de Jean-François Kahn
Retournement viral de casaque
Evénement
10 Communautés de communes : le grand bazar !
Eau, déchets, aménagement, commerce, tourisme…
Les attributions traditionnelles des maires sont de plus en
plus exercées par les intercommunalités. Des structures au
fonctionnement complexe et opaque, qui brouillent le jeu
de la démocratie locale. Par Louis Hausalter et Hadrien Mathoux
14 Le gros casse-tête d’une petite commune L’intercommunalité,
c’est l’union qui fait la force, a-t-on promis aux petites communes.
Excédé par la complexité et l’opacité démocratique de
ces structures, Pierre-Emmanuel Bégny, maire de Saâcy-sur-
Marne (77), ne se représente pas. Rencontre. Par Louis Hausalter
16 Entretien avec Luc Rouban, directeur de recherche
au CNRS “Nous n’avons pas de récit cohérent de la
décentralisation” Propos recueillis par Soazig Quéméner
18 CE QUE MARIANNE EN PENSE
Afghanistan. Une guerre pour quoi ? Par Benjamin Masse-Stamberger
Agora
Actu
48Société Les nouveaux Pangloss du néolibéralisme Pour
20 Santé Coronavirus. Notre système de santé fera-t-il eux, tout va bien, comme pour le personnage béat du “Candide”
face ? Hôpitaux, généralistes et Ehpad ont-ils au moins de Voltaire. Malgré l’état de la planète et la gronde sociale.
la capacité d’affronter le Covid-19… Par Anthony Cortes Ils en appellent d’ailleurs à maintenir le cap… Par Pauline Porro
24 Politique Retraites. Après le 49.3, les ennuis 50 Entretien Olivier Rey : l’indigence du “tout va mieux ”
commencent… Par Laurence Dequay, Etienne Girard Les chiffres prouvent-ils réellement que le monde va mieux ?
et Soazig Quéméner Olivier Rey, mathématicien, philosophe, essayiste, romancier,
nous répond. Propos recueillis par Kévin Boucaud-Victoire 27 Municipales Sale fin de campagne à Marseille
Pour succéder Jean-Claude Gaudin, les candidats sont prêts à tout 57 ÇA VA MIEUX EN LE DISANT par Guy Konopnicki
afn d’attirer les électeurs dans leurs flets. Par Alain Léauthier Le césarisme de Franck Riester
30 M uni c i p al e s Quand droite et RN convergent à bas 58 À LA VOLÉE ! par Jack Dion Honni soit qui mâle y pense
bruit Sur la côte du Languedoc, des cadres de la droite classique
60 ESPRIT LIBRE par Caroline Fourest Ni censure ni éloge
s’allient désormais avec le RN pour les élections municipales.
Des attelages à la sauce Robert Ménard. Par Louis Hausalter 62 L’actualité expliquée par l’histoire
De Gaulle à l’écran, un tabou français Par Louis Hausalter
Europe
34 Crise des migrants, le retour ? Au bord de l’affrontement
avec la Russie en Syrie, Erdogan s’est retourné vers l’Europe.
Découvrir
En ouvrant la porte aux migrants. Par Benjamin Masse-Stamberger
66 Culture A la recherche de la poésie perdue
36 Le long du fleuve Evros, la solitude grecque Les Grecs près Alors que s’ouvre le “Printemps des poètes”, zoom sur le peu
de la frontière turque se sentent abandonnés… Par Fabien Perrier de visibilité de ce genre littéraire en France… Par Mikaël Faujour
38 Mi eux vaut en rire ! 76 Quelle époque ! Tendance
La détresse du potomane Par Valérie Hénau
79 Un monde meilleur Le dossier
Vite, vite, vite ! Par Nicolas Carreau
42 François Besse Confessions du vrai roi de l’évasion !
82 La F rance de Périco Pleine Terre. Passion A l’heure où se tient le procès de Rédoine Faïd, évadé deux fois,
du produit, intelligence des mariages Par Périco Légasse rencontre avec François Besse, 75 ans, dont vingt et un derrière
les barreaux et sept évasions au compteur. Par Gabriel Libert 86 CAR TE BLANCHE à Benoît Duteurtre Le temps des territoires
8 / Marianne / 6 au 12 mars 2020
Sommaire.indd 8 04/03/2020 17:28MARM1199_008_CT430326.pdf
En couverture : Illustration Gros - Yan Morvan pour “Marianne” - DR✘
. net

Vous
ne l’avez
pas trouvé
Nos abonnementsen kiosque...
papier numérique... OU VOUS DÉSIREZ
tous les
quatre numéros9,50 € ALLER PLUS LOIN
100 % numériqueLisez-nous sur
6,90 €
tous les
quatre numérosmarianne.netEvénement
COMMUNAUTÉS DE COMMUNES
LE GRAND BAZAR !
10 / Marianne / 6 au 12 mars 2020
EVT-Interco.indd 10 04/03/2020 17:43MARM1199_010_CT430930.pdf