PME Magazine n°82 - Octobre/Novembre 2020
80 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

PME Magazine n°82 - Octobre/Novembre 2020 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
80 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Exrait

édeLducien AGiBIAto
A marche forcée
ertains auraient dit « À quelque chose Ici en Côte d’Ivoire, beaucoup d’entreprises se sont malheur est bon ». Je ne le dirai pas mises au télétravail et continuent malgré compte tenu de l’ampleur de la pandémie l’adoucissement des mesures, les banques de pCrès, la covid-19 a partout été un véritable multipliées dans tous les segments économiques qui totalise aujourd’hui plus d’un million proposent une grande partie de leurs services en de morts sur la planète. Mais à y regarder digital via des applications mobiles qui se sont accélérateur dans la digitalisation de l’économie. pour garder le lien avec le client, payer ses factures, ses impôts ou charges sociales, faire ses Et pourtant, depuis près de dix ans, les appels, réclamations, suivre son compte, gérer sa flotte, avertissements, motivations, et autres rappels souscrire à des assurances, investir en bourse, faisaient l’objet de panels, débats et résolutions dans suivre une conférence, acheter de la musique ou du tous les secteurs d’activités cinéma, etc…La pression économiques. Chaque congrès continue et chaque jour, de À l’heure du bilan de la ou conférence internationale nouveaux services se digitalisent pandémie, quand on aura offrait l’occasion aux intervenants via des applications mobiles, et le nombre de victimes, on d’encourager les managers et avec au passage la création de fini de citer tous les dégâts dirigeants à accélérer la mutation nouvelles entreprises digitale de leurs entreprises et spécialisées. En six mois, une activités au risque de se faire décennie de retard a été n’oubliera certainement pas happer par les champions rattrapée partout sur la planète. de souligner que notre lointains de l’ubérisation. Mais dans nos pays, on ne sentait pasrapport au travail a changéÀ l’heure du bilan de la véritablement le mouvement en pandémie, quand on aura fini de et que la digitalisation de dehors de quelques jeunes citer tous les dégâts et le nombre l’économie a eu une startuppers de la génération Y. de victimes, on n’oubliera accélération que personnecertainement pas de souligner L’arrivée de la Covid-19 a tout que notre rapport au travail a n’aurait imaginée bousculé et sonné le grand départ changé et que la digitalisation de pour tous. Même en Chine, le l’économie a eu une accélération que personne coronavirus a accéléré la numérisation de l’économie n’aurait imaginée. Il y aura bien sûr un avant et un et même au-delà. Quand tous les mouvements ont après Covid, et tout ne sera pas négatif. Bien sûr que été interdits et que les restrictions se sont de nombreuses activités vont disparaitre ou réduites généralisées, beaucoup d’entreprises ont dû à leur plus simple expression, mais beaucoup transférer une partie de leurs activités en ligne. d’autres vont naitre et se développer dans tous les Livraison de repas, cours et formation, livraison de domaines. Ne dit-on pas en Chine, que la traduction courses domestiques, fitness, télétravail, etc… du mot crise contient le mot opportunité !
2020 / N°82 /Spécial Digital • 3
sommaire Oct. / Nov. N°82
3- Edito :A marche forcée 4- Sommaire 6- Echos d’ECO, l’actualité économique du moment 10- Trombi :ceux qui montent
Dossier
12- Marché financier :Enfin la bourse en ligne devient une réalité
18- Téléphonie mobile :Comment la digitalisation favorise-t-elle l’inclusion financière en CI
28- Guide de l’investisseur : Comment créer un établissement de monnaie électronique ?
36- Standard Chartered Bank, une banque 100% digitale
38- Guide :10 nouveaux métiers du Digital qui font le buzz
50-Les applications du Digital: Eric ADANGBA, fondateur de www.ahoko.net, location de voitures
53- Expertise :les Tics et l’innovation offrent le potentiel le plus important pour tirer la croissance économique de la Côte d’Ivoire en 2021
57- Commerce électronique :Boum du e-paiement, entre succès et désillusions
64- Innovations :Les banques commerciales déclenchent la guerre du digital en Côte d’Ivoire
72- Expertise :Relancer le tourisme ivoirien par les PME
76- Entreprendre :Finale du Prix BJKD 2020
Disponible sur
les bouquets Canal + 171
683
Directeur de publication :LucienAgbia -Redacteur en chef :Bamba Lacina •Secrétaire générale de rédaction :Anastasie YanlaRédaction :LucienAGBIA, Loh Damas, Bamba Lacina, Akoumian Steven •Service Commercial : Victor Junior Djokouehi, Auguste Konan BOUHI •Diffusion &Abonnements :Guigrehi Jocelin - Edité par Multiconsult Gestion SARL au capital de 5 000 000 FcfaGérant :BP 1779Abidjan 06 LucienAgbia • 06 • Tél. (225) 22 48 80 76 Fax (225) 22 44 17 80 • Récépissé du PR n°77 / D du 12 Septembre 2003 • Dépôt Légal éditeur n°7319 du 17 Septembre 2003 • Tirage :10 000 ex• Distribution: CI :Edipress• Bénin :Sonaec -Burkina Faso :LB DIACFA
• Spécial Digital/ 2020 / N°82 4
2020 / N°82 / Spécial Digital • 5
ÉCHOS D’ECO L’actualité économique du moment
Logistique La guerre des ports de la façade atlantique e lundi 5 octobre dernier, ont été lancés les travaux du deuxième terminal à c ontaineurs d’Abidjan – TC2. Ce L deuxième terminal va consolider le leadership régional du Port autonome d’Abidjan. Il suit l’élargissement du canal de vridi inauguré l’année dernière, une réponse efficace devant permettre au PAA de recevoir les navires de nouvelle génération. TC2 est une infrastructure d’envergure qui va coûter au total 596 milliards de fcfa dont 334 milliards financés par la coopération chinoise et 262 milliards financés par le consortium Bolloré Ports et APM Terminals. Avec cette nouvelle infrastructure, la capacité annuelle de traitement de conteneurs au port d’Abidjan passera de 1 million à 2,5 millions. Ce nouvel investissement devrait à terme permettre au port d’Abidjan de rester compétitif face au port ghanéen de Tema et au port togolais de Lomé, ses principaux concurrents sur la façade atlantique.
Banques Report d’échéances jusqu’au 31 décembre 2020 u 1er avril dernier, pour permettre aux entreprises et aux particuliers de faire face aux effets de la pandémie A de la Covid-19, la banque centrale des états de l’Afrique de l’ouest - Bceao avait invité les banques et établissements financiers à accorder à leurs clients qui le demandaient pour cause de covid, un report d’échéance sur leurs prêts pour une période de 3 mois renouvelable une fois, sans charge d’intérêts, ni frais, ni pénalités de retard. Vu le prolongement des effets de la covid-19, la Bceao par une note en date du 14 octobre, vient de prolonger ce report d’échéances jusqu’au 31 décembre 2020. Les banques sont autorisées par la Bceao à traiter ces créances affectées par la covid-19 comme des créances saines au plan prudentiel. Cette prolongation est également valable pour les concours accordés aux institutions de microfinance.
Transformation industrielle
Petit coup d’accélérateur dans le cacao es travaux d’extension de l’usine de Cargill en zone industrielle de Yopougon pour un coût total de 72 milliards de fcfa ont été lancés le 6 octobre dernier pour augmenter la capacité de transformation qui D passera de 110 000 à 165 000 tonnes. Auparavant, le 23 septembre dernier, les autorités lançaient la construction de deux unités de transformation de cacao avec des partenaires chinois sous la direction du Conseil Café Cacao – CCC, avec des capacités de 50 000 tonnes chacune et comprenant des entrepôts de 300 000 tonnes de stockage dont un de 160 000 tonnes à San-Pédro et un de 140 000 tonnes à Abidjan, le tout pour un investissement global de 216 milliards de fcfa. La Côte d’Ivoire qui vise une transformation totale de sa production cacaoyère de 2,2 millions de tonnes en 2025 n’en est pour l’instant qu’à 712 000 tonnes. D’où les efforts des autorités pour encourager les initiatives dans ce sens. La transformation agro-industrielle reste à ce jour l’un des axes forts de la stratégie industrielle du pays.
• Spécial Digital/ 2020 / N°82 6
ÉCHOS D’ECO L’actualité économique du moment
Économie Les pays qui comptent le plus de millionnaires au monde rès de 19,6 millions de personnes sont millionnaires en dollars dans le monde, en croissance de 8,8% et leurs richesse globale, 74 000 milliards de dollars, est également en croissance de 8,6% en 2019, selon P le World Wealth Report. Dans ce lot, les personnes détenant entre 1 et 5 millions de dollars représentent 17,7 millions et ceux possédant entre 5 et 30 millions de dollars représentent près de 1,8 millions de personnes. 183 400 personnes représentent les très riches et détiennent chacun plus de 30 millions de dollars. Nous attendons la fin de l’année 2020 pour voir l’impact de la Covid-19 sur le monde des millionnaires. En attendant voici les 10 pays qui comptent le plus de millionnaires dans le monde et les taux de variation sur un an.
Rang
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Pays
Etats-Unis Japon Allemagne Chine France Royaume-Uni Suisse Canada Italie Pays-Bas
Nombre
5 909 000 3 387 000 1 466 000 1 317 000 702 000 591 000 438 000 392 000 298 000 287 000
Hydrocarbures Les prix resteront encore bas es automobilistes devraient en principe s’en réjouir. Les prix du pétrole ne devraient pas remonter dans L les prochains mois. La tendance est à une stabilisation pendant au moins une année autour de 40 dollars. La faiblesse de la consommation liée à la pandémie de la Covid-19 et les stocks encore importants militent en ce moment pour une stabilisation des prix. La reprise lente observée dans de nombreux pays impactera très peu les prix vue qu’elle est contrariée par des secousses de 2e vague qui risquent d’entrainer des reconfinements qui entretiennent une faiblesse de la consommation. Il faut espérer que les automobilistes de nos pays en profitent à la pompe, ce qui n’est pas toujours le cas.
variation
+11% +8% +9% +11% +11% +6% +14% +8% +8% +11%
2020 / N°82 /Spécial Digital • 7
ÉCHOS D’ECO L’actualité économique du moment
Economie La nouvelle monnaie ECO aux calendes grecques ’ECO pourra figurer en bonne place parmi les nombreuses L victimes de la pandémie de la Covid-19. Réuni le 7 septembre dernier à Niamey au Niger, les chefs d’état de la Cedeao ont finalement décidé du report de la mise en œuvre de cette future monnaie commune, et ont même évoqué l’élaboration d’une nouvelle feuille de route sans en préciser le chronogramme. En l’état actuel de la situation économique des pays concernés, l’impact de la Covid-19 empêche le respect des critères de convergence. Quelles que soient les raisons évoquées, il est bon de rappeler que ce projet de monnaie unique ouest-africaine date de plusieurs décennies, sans connaitre, en dehors des bonnes intentions, de vraies avancées. Les deux zones Zmao et CFA jouent à cache-cache dans un combat feutré de leadership qui a transformé ce projet plein de potentiel pour la zone en un véritable serpent de mer.
Infrastructures Le Togo travaille son ouverture a compétition et les efforts d’attraction ne se joueront pas seulement dans les ports mais tout autant dans les voies d’accès. Le Togo a engagé de gros chantiers destinés à améliorer et renforcer les routes L d’accès des pays limitrophes avec ou sans façade maritime. Que ce soit en direction du Ghana, du Bénin ou vers le nord, ces travaux portent sur la construction, la réhabilitation, l’aménagement ou la modernisation des routes en direction de ses voisins de la sous-région. L’objectif est clair. Avec son port en eau profonde, le Togo veut se poser en hub logistique sous-régional en facilitant les flux en direction du pays. 1000 milliards de fcfa sont engagés pour la réalisation de ces chantiers.
Urbanisme administratif Les ambitions d’Abidjan ongtemps supplanté par l’Egypte et l’Afrique du Sud au niveau des grandes tours urbaines, Abidjan réagit avec la future Tour F de la cité L administrative du plateau. Quand elle sera achevée dans deux ans, elle culminera à 283 mètres en offrant 64 étages de bureaux, un auditorium de 200 places au 1er étage et un espace pour des cérémonies protocolaires au 60è étage. Construite par le groupe PFO du célèbre architecte Pierre Fakhouri, le référant de la Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro, la tour F devrait pendant quelques années être la tour la plus haute d’Afrique. Elle détrônera ce faisant l’immeuble Carlton Centre de Johannesburg avec ses 223 mètres de hauteur, en attendant d’être dépassée à son tour par la futur tour égyptienne de 345 mètres.
• Spécial Digital/ 2020 / N°82 8
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents