Écrire Magazine n°120 - Réussir votre roman : Secrets d’écriture
48 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Écrire Magazine n°120 - Réussir votre roman : Secrets d’écriture , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
48 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Écrire Magazine n°120 - Réussir votre roman : Secrets d’écriture

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 novembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Extrait

BAT_Ecrire Mag 120_Magazine 08/11/2021 16:56 Page 1
Ce n’est pas parce qu’écrire est difficile que nous n’osons pas. C’est parce que nous n’osons pas qu’écrire est difficile. - Sénèque -
nos lecteurs qui ont réagi à notre appel en prolon-geant leur abonnement pour concrétiser leur soutien àEcrire Magazine, nous tenons à leur exprimer dans idéeÀde l’oxygène que, par leur geste, ils insufflaient à leur ces colonnes tous nos remerciements. Ils n’ont pas journal. Et à ceux qui nous ont envoyé un texte dans le cadre de notre concours de nouvelles, nous indiquons que, très cu-rieusement, nous n’avons pas reçu plus de vingt contri-butions. Sachant que la plupart des concours que nous organisons engrangent entre 300 et 450 participations, nous attribuons cette baisse aux conséquences de la pan-démie, allez savoir par quels mécanismes. Mais qu’à cela ne tienne ! Laissons cela aux analystes de l’économie et conservons les deux cadres qui donneront à nos lecteurs l’occasion d’être publiés et lus dansEcrire Magazine. Ainsi, à la rubrique « Beauté du texte » (p. 49) s’ajoutera dans chaque numéro un concours de nouvelles courtes dont chacun donnera lieu à un recueil dès que nous au-rons reçu assez de textes aboutis et de qualité pubiable. De ce fait, notre concours de nouvelles est reconduit, et patience aux auteurs qui nous ont déjà envoyé leur « œuvre » ! Le règlement complet est rappelé dans ce nu-méro. Enfin, et certainement pour les mêmes raisons qui ont ra-lenti la dynamique de ce concors, notre offre exception-nelle destinée à donner à nos lecteurs l’occasion d’acquérir nos guides didactiques à prix attractif n’est pas parvenue à temps à un grand nombre d’entre vous. Vous nous en avez fait la remarque que nous prenons en compte en la reconduisant dans le présent numéro.
Victor Bouadjio
Ecrire Magazineest une publication des éditions Ecrire Aujourd’hui. Adresse : 1, rue Paul Gauguin - 49070 Saint- Lambert la Potherie - Tél : 336 35 43 01 23 Mail : contact@ecrire-aujourdhui.com - Site : www.ecrire-aujourdhui.com Direction de la publication : Victor BOUADJIO Rédacteur en chef : Louis TIMBAL-DUCLAUX. Rédaction : A. Berthelot, T. Oudan, L. Auduc. Impression en Union Européenne
4
7
15
18
20
36
44
47
48
49
51
Chronique littéraire :Lettres bulgares La légende des quatre saints par Mercia MacDermott
DOSSIER Réussir votre roman: les secrets d’écriture par Louis TIMBALDUCLAUX
Techniques :La description.Une représentation sensorielle et spatiale de la réalité par L.S.
Actualités littéraires :Le Goncourt 2021
Etude :Maîtriser l’art de la nouvelle : L’auteur est le guide suprême de son lecteur par D.K.
Essai :Prof de philo par Alain Berthelot
Nouvelle :Camille une nouvelle de Fabienne MONDIÉ
Nouvelle :Les mains une nouvelle d’Alice MANCINI
PETITES ANNONCES
TEXTES DES LECTEURS
NOUVEAUTÉS : Nos 3 nouveaux Guides Pratiques
Maquette de couverture : William Cherbonnier (La Botellerie) N Commision paritaire : En cours - ISSN : 1147-727X - Distribution : M.L.P. S.A.R.L ÉCRIRE AUJOURD’HUI - SIRET : 350 621 629 00012 RCS Angers B 350621629 N TVA Intracommunautaire : FR3350621629 AVIS IMPORTANT:Les textes reçus à notre rédaction ne sont pas retournés aux auteurs.
3 Ecrire Magazine n° 120
BAT_Ecrire Mag 120_Magazine 08/11/2021 16:56 Page 2
La légende des quatre saints
PARMERCIAMACDERMOTT
Rien, mieux que l’histoire littéraire d’un pays, n’explique les richesses de sa pensée, de sa culture, de son âme. On connaît les vents qui, parfois avec une violence inouïe, ont soufflé sur les Balkans au fil des générations sur fond de luttes d’influence (sinon de conquête) entre les religions, toutes nées autour de ce grand bassin de l’Europe Centrale : catholique, orthodoxe, musulmane. Les éditions Tzar de Pirine publient, très bientôt, «Il était autrefois en Bulgarie», le tome I du premier livre de Mercia MacDermott (présentation, page suivante) traduit en français. Dans le chapitreLa légende des quatre saints, l’auteure décrit avec mi nutie les péripéties qui, dans un brassage où se sont entrecroisés Turcs, Grecs, Russes, Allemands, Français, Italiens, etc. ont généré la langue et la littérature de la Bulga rie contemporaine, lui donnant ce visage que le touriste découvre sans en avoir la moindre intuition sur les origines historiques. Passionnant extrait publié ici en avant première. chefdelafaculd’histoire)mpourquoi ja remis 'ai mentionné ma médaille n 1962, mon livre sur une reproduction d’une ancienne en premier lieu. les siècles de domina icône d'un autre saint : Clément d'Oh nementEegatnaàvaseleuqtêtresauspiétrnioeu,rlpeuhoaibéftnirséedieruleaopiavurevbagluCrylietredel'Ordrede tion ottomane en Bulga Cyril et Méthode étaient deux éru rid ! rie a été publié à dits exceptionnellement doués, nés Londres et, l'année sui En Bulgarie, l’alphabet cyrillique dans la ville byzantine de Thessalo vante, j'ai été décorée par le gou est une source de fierté nationale ainsi nique. Selon eux, aucune culture ne Méthode. Puisque Cyrile et Méthode qui en ont découlé, du peuple bulgare une autre. Ils professaient aussi que les étaient des saints du neuvième siècle et des autres peuples qui l'ont adoptée, gens avaient le droit d’entendre la pa canonisés par l'Église orthodoxe, les y compris les Serbes, les Russes et les role de Dieu dans leur langue mater lecteurs non familiarisés avec les tra Roumains (ces derniers, jusqu'au mi nelle et d’être parfaitement ème ditions bulgares peuvent trouver lieu du XIX siècle). Cyril, Méthode alphabétisés. Les deux frères étaient étrange qu'un gouvernement commu et Clément ont tous les trois joué un très haut placés dans la hiérarchie by niste athée attribue des honneurs avec rôle clé dans la création de cet alpha zantine : Méthode était gouverneur des noms religieux. Pour perturber en bet, d'où la perpétuation de leurs noms d'une province peuplée en grande par core plus ces lecteurs, j’ajouterais dans une grande variété de contextes tie d'esclaves, et Cyril, diplomate et qu’en 1989, lorsque j’ai pris ma re liés à l'écriture et à l'éducation. missionnaire à l'étranger. Vers 851, traite après avoir donné des confé Méthode abandonna sa carrière et se Tous les Bulgares connaissent les rences pendant dix ans à l’Université histoires de ces trois saints et toute de Sofia (qui porte leur nom), le mi À suivre, page 6 personne intéressée par la Bulgarie nistre de l’Éducation (qui était alors doit également les connaître  c'est 4 Ecrire Magazine n° 120
BAT_Ecrire Mag 120_Magazine 08/11/2021 16:56 Page 3
MERCIAMACDERMOTT ESTDOCTEUR EN HISTOIRE,SPÉCIALISÉE EN HISTOIRE DE LABULGARIE. Elle est née en 1927 à Plymouth, en Angle terre. Son père est chirurgien dans la marine royale des United King dom, sa mère  enseignante. En 1946 elle devient membre de la Dé légation du RoyaumeUni lors du Congrès de l'Union internationale des étudiants qui a lieu à Prague. Pendant l’été 1947, elle est membre de la British Youth brigade qui par ticipe à la construction du « chemin de fer » entre Šamac et Sarajevo, Bosnie, Yougoslavie. Elle est forte ment impressionnée par l’enthou siasme de la brigade Bulgare qui participe également à la construc tion de ce « chemin de fer ».
Pendant l’été 1948, le Dr Mac Der mott visite la Bulgarie pour la pre mière fois en tant que membre de la brigade britannique Youth qui
L’auteure : Mercia MacDermott
participe à la construction de la centrale hydro « Guéorgi Dimitrov » à Koprinka en Bulgarie.
À son retour de cette brigade, elle est tellement impressionnée et elle a tel lement envie de connaître la Bulgarie qu’elle est fermement décidée d’y re tourner et d’écrire des livres histo riques sur le pays pour des lecteurs britanniques, car elle constate de grosses lacunes en Angleterre quant aux Balkans et à la Bulgarie.
Le Dr Mercia McDermott fait des études à l’Université d’Oxford. Elle obtient un diplôme en langue et lit térature russes en 1950.
Ensuite, elle est diplômée en langue et civilisation bulgares à l’école d’Études Slaves et de l’Eu rope de l’Est à Londres.
De 1958 à 1973 elle préside la Bri tish Bulgarian Friendship Society, basée à Londres.
De 1963 à 1964 et de 1973 à 1979 elle enseigne l’anglais en langue anglaise dans une école spécialisée (*) en Bulgarie à Sofia .
De 1979 à 1989 elle enseigne l’histoire à l’université de Sofia en Bulgarie.
Pendant les années où elle a vécu en Bulgarie, (30 ans de sa vie) elle a pu utiliser les documents des bi bliothèques nationales et d’autres sources historiques nationales, ainsi que les archives nationales, effec tuer des recherches pour les biogra phies des héros nationaux Bulgares et visiter des lieux associés à leurs vies, afin d’écrire tous les livres que les lecteurs bulgares et britan niques connaissent aujourd’hui et qui rencontrent un grand succès.
Le Dr McDermott a reçu beaucoup de décorations de l’État bulgare, y compris l’Ordre Cyril et Méthode ; l’Ordre de la Rose, l’Ordre du Chevalier de Madara, l’Ordre de l’âge d’or.
Elle a été nommée citoyen d’hon neur de la ville de Karlovo et de la ville de Blagoévgrad.
Elle est membre correspondant de l’Académie Nationale des sciences en Bulgarie etprofesseur honoraire.
En 1979, elle reçoit le degré scientifique Docteur des sciences historiques à Sofia, grâce à la biographie qu’elle écrit « La liberté ou la mort – la vie de Gotzé Déltchév » et qui est acceptée en tant que thèse.
Plus tard, en 2017, l’Université de Sofia la récompense en tant que Docteur Honori Causa.
(*) Elle en parle longuement dans ses mé moires «Once upon the time in Bulgaria… » qui sera publié en français en deux tomes.
5 Ecrire Magazine n° 120
BAT_Ecrire Mag 120_Magazine 08/11/2021 16:56 Page 4
retira dans un monastère. Son frère le rejoignit et tous deux travaillèrent à la création d'un alphabet adapté aux langues slaves. Ils ont, ensuite, procédé à la traduction de la Bible et d'autres livres d'église dans le dialecte bulgare parlé dans l'arrièrepays de leur pays natal : le Thessalo nique.
Il s’agissait à l’époque d’une entreprise révolutionnaire, car la plupart des membres de l’Église croyaient encore que les seules langues utilisables à des fins liturgiques étaient le latin, le grec et l’hébreu, sanctifiés par leur uti lisation pour l’inscription sur la croix. Cependant, au début, les deux frères ne rencontrèrent aucune objection, car les livres slaves étaient exactement ce que la politique étrangère byzantine exigeait. En 862, l'empereur Mi chel III avait reçu des ambassadeurs envoyés par le prince Rostislav, souverain de la GrandeMoravie, État slave situé à la frontière instable où les mondes slave et le monde français faisaient et défaisaient tout l’un avec ou l’un contre l’autre. L'ambassade recherchait le soutien byzan
6 Ecrire Magazine n° 120
tin dans la lutte que menait la Moravie pour contenir l'ex pansion militaire et culturelle allemande vers l'est, et plus particulièrement Rostislav souhaitait obtenir les services de missionnaires de langue slavonne capables de lutter contre l'influence du clergé catholique qu'il soupçonnait d'agir en tant que cinquième colonne allemande. Aucun des autres États slaves n'avait encore accepté le christia nisme, et Byzance était donc son seul espoir.
L’empereur répondit favorablement à la demande du monarque morave, y voyant une occasion bienvenue d’ac croître l’influence byzantine dans une zone sismique, d’au tant plus qu’il connaissait le cas idéal des deux hommes.
Cyril et Méthode furent persuadés de sortir de leur mo nastère et ils se rendirent en Moravie. À cette époque, les différentes langues slaves n’avaient pas encore évolué suf fisamment au point de diverger l’une de l’autre, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, et elles ressemblaient da vantage à des dialectes qui se complétaient mutuellement. Ainsi, les Slaves de Moravie n'ont eu aucune difficulté à accepter les frères et leurs livres traduits comme « les leurs ». Naturellement, le succès du clergé slave rendit furieux leurs rivaux allemands contrariés, qui ripostèrent en les accusant d’hérésie. Les deux frères furent alors convoqués à Rome pour défendre leurs activités devant le pape Ha drien II. Cyril et Méthode voyagèrent via Venise, où des partisans fanatiques de la théorie trilingue les engagèrent dans un débat. La réponse spirituelle de Cyril à ces cri tiques fut ainsi rapportée par son biographe :« Dieu ne se perdil pas de la même manière pour tous les hommes ? Le soleil ne brilletil pas pareillement sur tous les hommes? Ne respironsnous pas tout le même air ? N'avezvous pas honte de ne reconnaître que trois langues et d'ordonner que tous les autres peuples et tribus soient aveugles et sourds ? »
Apparemment, même le pape a trouvé les arguments de Cyril convaincants et a finalement donné sa bénédiction à l’utilisation de l’alphabet et des livres slaves. Le facteur décisif dans cette affaire pourrait bien avoir été la clair voyance de Cyril, en tant que diplomate expérimenté, qui avait rapporté à Rome les reliques de saint Clément (un pape du premier siècle), qu'il avait découvertes, alors qu'il avait ordonné la construction d'une église spéciale, afin de les loger. Cette église est également devenue le dernier lieu de repos de Cyril, luimême, décédé en 869, à l'âge de 42 ans, avant que les frères n'aient achevé leurs affaires à Rome. Méthode quitta finalement Rome avec le rang de légat pontifical et devint évêque d'un vaste diocèse qui couvrait la Moravie, la Pannonie et la Slovaquie actuelle.
À suivre à la page 27
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents