Rock et Folk du 19-01-2019

Rock et Folk du 19-01-2019

-

Presse
116 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 19 janvier 2019
Langue Français
Signaler un problème
FEVRIER 2019 N°618 / 6,50/ MENSUEL BEL 7,15/ SUISSE 11,30 CHF LUX 7,15/ PORTUGAL CONT 7,40CAN 11,30 $ CAN/ITA 7,40DOM 7,40/ N CAL (S) 975 XPF POL (S) 1090 XPF/ESPAGNE 7,40E R I CILECMLAAURPICTE 7O,40N
 RD
6,50 F E V R I E R 2 0 1 9 F:
 618 H 
L 19766
R O C K & F O L K N ° 6 1 8
Edito
L’homme aux 1000 visages Il y eut ce film “Man Of A Thousand Faces” en 1958. James Cagney y interprétait une vie romantisée de Lon Chaney. Expliquant par l’enfance et des parents sourds l’obligeant à user du mime pour communiquer, comment il allait devenir l’acteur muet et grimé, le Fantôme de l’Opéra, Mr Wu, Quasimodo, Alonzo, le lanceur de couteaux... cet Homme aux 1000 visages. Par l’enfance, oui. Pour Eric Clapton, celleci fut âpre, compliquée et forcément déterminante. A cause de mensonges d’adultes, comme souvent. L’incitant à se réfugier dans la musique comme d’autres dans la poésie, la peinture, le football. Ecoles des prodiges. Des délinquants, aussi. Ce sont parfois les mêmes. Un documentaire sort ces joursci et raconte cela. Validé par Clapton.
Eric Clapton... ce type aussi a eu 1000 vies et 1000 visages. Il est parfois même difficile de le reconnaître. Cheveux ras, sixties, Yardbirds et bluesman blanc. Plus tard, coupe afro, tunique indienne, cape de velours, cuir, moustache, barbe, mince puis légèrement bouffi, coupe d’épagneul, salopette, chemisette, jeans larges... seul dénominateur commun, cette propension à jouer de la guitare en fermant les yeux. Slowhand, God... cette manie que notre musique a de surnommer ses héros. Ses superhéros plutôt, car il est souvent question de roi, de duc, de prince, on le sait. Là, il s’agirait de Dieu. Rien de moins.
En fait, difficile de le reconnaître, enfin que le grand public le reconnaisse de manière formelle, avant lesannées unplugged pour faire vite, les années respectables si l’on peut dire, et c’est là que l’homme devient fascinant. Audelà de sa musique. Car c’est précisément à ce moment, où son art devient moins important, que lui devient mondial. Paradoxe. L’histoire a retenu le maître d’école, le look de chirurgien de clinique privée ou de radiologue comme on veut. Barbe de quelques jours, poivre et sel forcément et lunettes cerclées métal (le matériau). L’homme en costume Armani, manches de veste relevées, yeux toujours fermés, un type bien, quoi, qu’on écoute les yeux... fermés. Mais c’est oublié qu’il fut tout le contraire. Accro à peu près à tout, alcoolique, piquant la femme des potes, suicidaire comme d’autres rockers de son temps et qui ne passèrent pas, eux, entre les gouttes (la liste est connue). Mais Clapton n’élude rien dans ce “Life In 12 Bars”, c’est même la période sur laquelle il s’attarde, qu’il commente sans concession, comme pour rétablir la vérité, comme la confession ultime d’un homme à l’automne de sa vie. De lui, c’est la versionadulteque l’histoire commune semble avoir retenue. Celle de ce type capable de se faire construire par Ferrari un modèle unique, rien que pour lui. Cette incarnation du rock que l’on va entendre et plus vivre. Le début de la fin. Jouant soir après soir devant un public qui, pour une part, ne connaît pas son œuvre noire. Celle de celui qui, comme d’autres, a pactisé et comme certains s’en est sorti. Réalisant cette chose impossible pour Oscar Wilde,“racheter son passé”. VINCENT TANNIERES
FEVRIER 2019R&F003
Sommaire618 Parution le 20 de chaque mois Mes Disques A Moi EVA IONESCO12 Thomas E. Florin Prospect BRACE! BRACE!16 Thomas E. Florin TALLIES18 Alexandre Breton Tête d’affiche Photo Stephanie NeilDR TOY20 Basile Farkas 56The Dandy Warhols THE PRODIGY22 Olivier Cachin JESSICA PRATT24 Basile Farkas ARCHITECTS26 Joseph Achoury Klejman BIRTH OF JOY28 Eric Delsart REQUIN CHAGRIN30 Alexandre Breton En vedette BUZZCOCKS32 Stan Cuesta JEFF TWEEDY36 Léonard Haddad JOE JACKSON40 Olivier Cachin THE SPECIALS44 Nicolas Ungemuth JIMMY PAGE50 Jonathan Witt THE DANDY WARHOLS56 Danny Boy En couverture www.rocknfolk.comERIC CLAPTON62 Jonathan Witt La vie en rock ROCK’N’ROLL & PUBLICITE70 Patrick Eudeline 62Eric Clapton COUVERTURE PHOTO : ROBERT KNIGHT/ REDFERNS/ GETTY IMAGES GRAPHISME : FRANK LORIOU RUBRIQUESEDITO003COURRIER006TELEGRAMMES010DISQUE DU MOIS075DISQUES076REEDITIONS084REHAB’088VINYLES090DISCOGRAPHISME092 QUALITE FRANCE094HIGHWAY 666 REVISITED096BEANO BLUES098ERUDIT ROCK100FILM DU MOIS102CINEMA103SERIE DU MOIS105 DVD MUSIQUE106BANDE DESSINEE108LIVRES109AGENDA110LIVE112ROCK’N’ROLL FLASHBACK113PEU DE GENS LE SAVENT114
Rock&FolkTél : 01 41 40 32 99 – Fax : 01 41 40 34 71 – e-mail : rock&folk@editions-lariviere.com92587 Clichy Cedex Espace Clichy - Immeuble Agena 12 rue Mozart
Président du Conseil de SurveillancePatrick CasasnovasPrésidente du DirectoireStéphanie Casasnovas Directeur GénéralFrédéric de WatrigantEditeurPhilippe Budillon Rédacteur en ChefVincent Tannières(32 99)Rédacteur en Chef adjointBasile Farkas(32 93) Chef des InfosYasmine Aoudi(32 94)Chef de la rubrique LiveMatthieu Vatin(32 99)Conseiller de la RédactionJérôme Soligny PUBLICITE : Directeur de PublicitéCaptif : Thierry Solal (33 01)Directeur de PublicitéHors Captif : Olivier Thomas (34 82) Assistante de PublicitéSandra Pinget (32 16) PHOTOGRAVURE Responsable :Béatrice Ladurelle (31 57)Ont collaboré à ce numéro :Christophe Favière VENTES (Réservé aux diffuseurs et dépositaires) :Emmanuelle Gay (56 95) ABONNEMENTS : Promotion Abonnements :Carole Ridereau (33 48)Abonnement :France 1 an-12 numéros : 66,30Suisse et autres pays et envoi par avion : nous contacter au (33) 03 44 62 43 79 ou sur : abo.lariviere@ ediis.frCORRESPONDANCE : Accueil clientsVENTE PAR 03 44 62 43 79 Commande par Carte Bancaire ou sur www.rocknfolk.frCOMPTABILITEFax : 01 41 40 32 58(32 37) Directeur de la Publication et Responsable de la Rédaction :Patrick Casasnovas IMPRESSION :Imprimerie de Compiègne Zac de Mercières 60205 Compiègne Cedex. Papier issu de forêts gérées durablement, origine du papier : Suède, taux de fibres recyclées : O%, certification : PEFC/ EU ECO LABEL, Eutrophisation : 0,01 kg/ tonne. DIFFUSION :MLP – Rock&Folk est une publication des Editions Larivière, SAS au capital de 3 200 000 euros.Dépôt légal :Imprimé en France.1er trimestre 2019. Printed in France/ C om m ission paritairen° 0520 K 86723ISSNn° 07507852Numéro de TVA Intracommunautaire :FR 96572 071 884 CCP 11 5915A Paris RCS Nanterre B 572 071 884 Administration :12, rue Mozart 92587 Clichy Cedex – Tél : 01 41 40 32 32 Fax : 01 41 40 32 50.LES MANUSCRITS ET DOCUMENTS NON INSERES NE SONT PAS RENDUS.
Courrier des lecteurs
On dirait ma mère...
Illustrations : Jampur Fraize
Lettre authentique Salut, Rock&Folk, c’est vingtcinq ans d’une amitié indéfectible. Rock&Folk, c’est parfois se taper plusieurs crémeries pour pouvoir l’acheter en kiosque. Rock&Folk, c’est avoir quarantecinq ans et se rendre compte qu’en plus d’être cassecouille, on devient presbyte : ça allonge les bras pour le lire dans son lit ! Rock&Folk, c’est pouvoir faire chier tes ex qui se foutaient de ta gueule des couv’ classic rock en leur envoyant les photos des nouvelles : du sang neuf, c’est toujours bon ! Rock&Folk, c’est tomber sur des pépites qu’aucun autre magazine ne chronique : Highway 666 Revisited, Erudit, Beano, Réhab’ et j’en passe... Rock&Folk, c’est aussi du cinéma et vive Mr Lemaire ! Rock&Folk, c’est vous&nous contre le reste du monde. Let’s rock, Folks ! J ! MULHOUSE
Encore 16 ans Etre rock en décembre 2018 c’est apprendre le décès de Pete Shelley en lisant Rock&Folk... et ne toujours pas savoir ce qu’on va faire de sa vie... JACQUE M
Du pétrole, des idées Hausse du carburant à la pompe ? Playlist : Ash — “Petrol” ; Metallica — “Fuel” ; Neil Young — “Fuel Line” ; Rod Stewart — “Gasoline Alley” ; Eric Clapton — “Peaches And Diesel” ; The Beach Boys — “Cabin Essence”. BETTINA
006R&FFEVRIER 2019
Libre expression En ces temps de biopic triomphant, de remise à zéro artistique pour cause de vibrante nostalgie, d’une forme très désagréable de consensus général, et de la disparition de toute opinion tranchée au nom du marketing global, peuton encore dire que ce groupe, Queen, est totalement insupportable ? Peuton encore dire que leur musique était à l’époque et est toujours une souffrance absolue à écouter ? Peuton encore dire que leurshymnes rock (si c’est ça le rock, je comprends les jeunes qui n’écoutent que du rap... ) sont juste laids et sans once de classe ? Et que leur look (ressortez votre R&F de février 2018 et admirez la photo double page... ) était encore plus laid et sans classe que leur musique (ben si, c’est possible !) ? Bref, je ne sais pas si on peut encore le dire, mais, hum hum, cela fait du bien de l’écrire ! BRUNO SWINERS
La bande-son de la révolution En ces temps troubles et revigorants, il peut être bénéfique de redécouvrir The Yellowjackets et son évolution ! LAURENT BOURELLY
La cinquième Ramone Alors Pete Shelley est mort... Et Mireille Mathieu est toujours vivante... C’est dégueulasse... Merci pour tous ces bons moments Pete, où que tu sois. J’écoute en boucle “You Say You Don’t Love Me” une des plus belles chansons qui aient été écrites et j’ai de la peine... GM
L’Angleterre des ronds-points Repeindre un sousmarin jaune était déjà un acte subversif. PATRICK MOALIC
Deux visions Elvis Costello, Steve Jones. Deux profils, deux types d’allure, deux styles rigoureusement opposés. Il n’y a qu’à comparer leurs bouquins. D’un côté Costello, homonyme d’Elvis, volontiers critique, cérébral, apôtre d’un divertissement raffiné, ambassadeur consensuel (à la Maison Blanche d’Obama), mélomane polymorphe adoubé par ses pairs prestigieux (Dylan, McCartney, George Jones, Allen Toussaint, The Roots...). Costello et son“costume à sept livres”, son petit ampli Vox posé sur l’oreiller“crétin romantique”autoproclamé, à la mémoire encyclopédique, exhaustive, au style soutenu, voire enrobé, bavard : celui qui joua sur l’ancienne Rickenbacker de George Harrison et vénère les accords de septième majeure, sixième mineure et les accords diminués issus des songbooks de chansons des Beatles. Jamais avare de bons sentiments. Sa formule définitive : “C’est de la musique pop, mais pas du Cluedo”. Son principal fait d’arme subversif: avoir interrompu en direct durant le “Saturday Night Live” la chanson “Less Than Zero” après en avoir chanté seulement les deux premiers vers, avant de s’excuser auprès du public et d’enchaîner, contrairement à ce qui était prévu, sur “Radio Radio”... De l’autre côté, j’ai nommé Steve Jones, fan d’Elvis, frontal, brut et tranchant, épouvantail à rupin par excellence, nonconsensuel, nonpolitiquement correct, instinctif, primitif aux anecdotes licencieuses, à la mémoire partielle, trouble, limitée. Steve Jones le horslaloi, avec son matosbarbotéà l’Hammersmith Odeon, à Bowie notamment, ses forfaits criminels, ses loques façon filet de pêche dépenaillées, mouchoir noué sur sestifs incoiffables, son esprit chevaleresque, sa dévotion rock’n’roll ème légendaire (97 plus grand guitariste de tous les temps !selon Rolling Stone). Lui qui joua sur la Gibson Les Paul de Sylvain Sylvain, celle avec“les décalcos efféminées”(Chrissie Hynde) de pinup. Abhorre ces“saletés d’accords de septièmes et de onzièmes à la Beatles”. Fuit les sentiments. Héros d’un faceà face historique avec l’animateur télé Bill Grundy. A l’effarement de Costello : “On aurait cru que la civilisation vivait ses dernières heures !”. DESIRE DUROY
Platiste La drogue ça fait faire de grands disques mais aussi dire que la terre est plate. STEVE LIPIARSKI
Exception culturelle Louis Bertignac qui adapte “Won’t Get Fooled Again” en “Ma Gueule”, gageons que Pete Towshend luimême serait d’accord : il vaut encore mieux entendre ça que d’être sourd. ROOM WHERE THE LIGHTS SHINES THROUGH
Classic rap D’après Philippe Manœuvre, il y aurait un rejet général du rock et c’est le hip hop qui tiendrait le haut du pavé. A mon avis, c’est encore plus terrible. Et le hip hop, comme le rock avant lui, a été englouti, dévoré, avalé, phagocyté, par les massmedia qui l’ont recraché, exsangue, vidé de toute substance et de tout contenu. Bon, déjà, votre banquier ou n’importe quel contrôleur de train porte une boucle d’oreille. C’est rock ? En hip hop, mais où sont passés les grands disques d’antan ? Avec les samples astucieux de De La Soul ? Avec les scratching furieux de Terminator X de Public Enemy ? Et les relances rythmiques fabuleuses de Snoop Dogg, on les retrouve où, désormais ? Et le flow génial d’aisance d’un Eric B., on l’entend où de nos jours ? Car pour le grand public, qui se contrefout autant du hip hop que du rock, qui n’a que faire de savoir que le rap est une évolution somme toute bien naturelle de la musique noire américaine, on n’a gardé que les aspects les plus évidents et les plus faciles, jusqu’à la caricature. Le gamin d’aujourd’hui s’extasie donc sur une petite mélodie bien maigrelette fomentée sur un ordi de base avec un rythme des plus basiques et une voix autotunée qui ahane des propos incertains et simplistes, pour ne pas dire ridicules. C’est plus de la musique, c’est du tag ! En même temps, c’est parfait pour le crachouillis que génèrent les portables. Mais dire que je pensais qu’on avait touché le fond avec l’arrivée du slam... Passez à ce même gamin un album de rap de ceux que j’ai nommés plus haut. Il y a de fortes chances pour qu’il se passe bien trop de choses pour le pauvre petit qui se retrouvera totalement largué, comme s’il écoutait du jazz, quoi ! Tout cela est à l’image bien tristounette de notre époque chagrine. En attendant, Ungemuth nous a signalé une salve de rééditions de Hoger Czukay. En voilà une musique à la fois audacieuse et ludique, même après toutes ces années. L’antidote parfait à la médiocrité ambiante. Et de quoi rebondir pour le futur. Car c’est quand on est au fond du trou qu’on peut vraiment rebondir, non ? Faudra bien repartir un jour, de toute façon, restons optimistes. BEN KENNEDY
008R&FFEVRIER 2019
En apnée dans le jazz Réponse au fidèle lecteur né au numéro 332. Depuis quelques années, après plus d’un quart de siècle d’immersion en apnée dans le jazz, je (re)découvre le rock... Et face aux aléas de la vie, c’est bien le rock qui, tous les jours, me maintient à flot, par son énergie brute, sa douceur, sa folie, ses caresses ou parfois sa violence, dans sa sophistication ou sa simplicité... Alors oui, certaines pierres pourraient s’arrêter de rouler... mais “faire valser le manuel d’histoire”? Grave erreur... L’histoire est nécessaire à la compréhension du monde. Poncif éculé, peutêtre, mais tellement vrai ! Et ça vaut également pour le rock ! Tourner le dos au passé, oublier tous ces musiciens, ces groupes, ces pépites, connues ou confidentielles, dont fourmillent les décennies passées ? Résolument non ! D’ailleurs, les musiciens d’aujourd’hui ne s’y trompent pas : il suffit de voir à quel point le rock des années 1970 imprègne celui d’aujourd’hui... “Le rock, c’est une histoire de jeunesse”. C’est vrai... Mais tous les vieux musiciens, les vieux groupes, ont commencé jeunes ( ! ). Leur musique regorge de fraîcheur, il suffit de se plonger dans leur discographie pour prendre un bain de jouvence... mais peutêtre que ce coup de gueule n’est, de la part du fidèle lecteur né au numéro 332, qu’une... erreur de jeunesse ? Chers Rock&Folk, vous faites œuvre de salubrité publique ! Ne changez rien et longue vie à vous ! 2XNU (fidèle lecteur né quelques mois à peine après Rock&Folk)
Audacieuse théorie Janvier 2019 au sommaire (entre autres) : Bertignac qui revisite son adolescence, Kate Bush qui revient sur sa carrière, les inoxydables Stones, la voix de Roy Orbison, Yoko Ono... Dans les chroniques de disques : le retour tant espéré de l’Amiral, le disque de noël de Slowhand, les comeback (voire d’outretombe) de Young, Morrison, Bashung, Boy George. Le rock avanceraitil en 2019 sous l’étendard de la nostalgie ? SAM
L’Amiral cinq étoiles Bonjour, Eric Dahan seraitil pote avec Polnareff... !? Donner cinq étoiles (suisje né) à son disque... ! Enfin, moi je trouve ça un peu trop généreux... Ou peutêtre qu’Eric l’a écouté (en musique de fond) lors d’un cocktail à la rédaction ? Les étoiles de la piste scintillent beaucoup moins depuis... “Le Bal Des Lazes”... M’enfin ! Meilleurs vœux à tous. SYLVAIN
Concept Vu le nombre d’albums de reprises par des groupes/ chanteurs au cours de l’histoire de la musique pop, rock, metal, punk et autres, j’ai décidé de créer un groupe qui ferait uniquement des reprises de reprises. Dans cinq albums, on sort un best of des meilleures reprises, et dans dix ans, des gens reprendront nos reprises. Dans quinze ans, nous serons séparés, et on verra circuler des tribute bands à notre groupe de reprises de reprises. J’ai déjà le nom The Repreneurs. PUNK80S
A message to you Rudy Bonjour, une petite missive pour réagir à la publication dans le courrier des lecteurs du numéro de décembre d’une lettre rédigée par monsieur Rudy Rioddes. Ca commence par une citation de King Tuff, pour illustrer le péril numérique (tout le monde devant son smartphone, personne ne regarde vraiment, gnagnagna). On dirait ma mère... Ensuite, je cite : “les grands cataclysmes rock n’existent plus, pour ceux qui de nos jours pensent être là sans y être et en même temps être làbas alors qu’ils n’y sont pas physiquement...”Alors là, je comprends pas. C’est quoi“y être”? Je suis né en 1973, donc : pas d’Elvis, pas de Beatles à la Cavern ou à l’Olympia, pas de train RTL pour aller voir les Stones à Bruxelles, pas de Sex Pistols au Chalet du Lac, pas de Joy Division aux Bains Douches, etc. Pourtant, quand à l’âge de dix ans, j’ai écouté pour la première fois dans la voiture du père d’un copain, devenu depuis mon ami, le “20 Greatest Hits From The Beatles” (l’ancêtre de la compilation “1” sortie en 2000), je peux vous dire que“j’y étais”. Et que j’y suis toujours. Et que c’est pas la peine d’invoquer Ray Davies pour stigmatiser internet et la mort du rock. Des 0 et des 1 ne détruiront pas “Waterloo Sunset”. Bien à vous. A. COULON
Ecrivez à Rock&Folk, 12 rue Mozart 92587 Clichy cedex ou par courriel à rock&folk@editionslariviere.com Chaque publié reçoit un CD
TélégrammPAR YASeMINE AOsUDI
Sans la Sacem, nous ne serions rien ou presque rien. Des Gilets JaunesRENAUD
ANIMAL COLLECTIVE La faction rock expérimentale de Baltimore célèbre les 10 ans de son très populaire “Merriweather Post Pavilion”. Pour l’occasion ont été concocté des bonus sonores et visuels disponibles sur internet.
KEREN ANN “Bleue” est le nouvel album de la chanteuse pop. Ecrit, composé et réalisé par ses soins de bout en bout et chanté en français, il sera commercialisé le 15 mars.
010R&FFEVRIER 2019
JOAN BAEZ L’Américaine, pour sa tournée d’adieux, sera à l’Olympia (Paris) pour 5 dates en février, les 3, 5, 6, 12, et 13 et au Palais de la Musique (Strasbourg) le 15. Elle se produira au festival Guitare En Scène (Saint Julien En Genevois) le 13 juillet, et le 15 au Festival de Carcassonne.
CARL BARÂT L’Anglais sera de passage à Paris le 2 février pour assurer un DJ set au Supersonic, dans le cadre d’une nuit indie rock.
DAVID BOWIE Pour marquer ce qui aurait été le ème 72 anniversaire dublanc fin duc, Parlophone publiera un coffret vinyles “Spying Through A Keyhole” au printemps. Il rassemblera, en neuf 45 tours, autant de démos inédites.
NENEH CHERRY Après avoir joué au Café de la Danse, publié un nouvel album “Broken Politics” fin 2018, l’interprète de “Buffalo Stance” revient à Paris le 28 février au Trianon.
Keren Ann
WAYNE COYNE Le cerveau des Flaming Lips a épousé sa compagne, la chanteuse Katy Weaver dans la bulle de plastique géante, accessoire des concerts du groupe. Le couple a annoncé attendre son premier garçon.
Niki Demiller
NIKI DEMILLER L’ancien leader des Brats a publié “L’Aventure”, nouvel EP pop illustré par un clip trèswestern pour tradersigné Alexis Barbosa
HIGH ON FIRE Le trio heavy metal a déclaré forfait pour sa prochaine tournée. En cause l’amputation partielle d’un orteil dû au diabète de son leader Matt Pike, qui risque d’y laisser son gros orteil s’il ne lève pas le pied...
INTERZONE Serge Teyssot-Gay et Khaled Al Jaramani sortiront leur nouveau projet “Kan Ya Ma er Kan” le 1 février. Ils seront en tournée à travers l’Hexagone pour le défendre.
KISS Le groupe grimé de New York sera en tête d’affiche de la quatorzième édition du festival Hellfest, les 21, 22 et 23 juin prochains. Aux côtés de ZZ Top, Tool, Lynyrd Skynyrd, Gojira...
Photo Bouchra JarraDR
LAMBCHOP Kurt Wagner et son groupe reviennent avec “This (Is What I Wanted To Tell You)”. Le disque sortira le 22 mars, avant un concert à la Maroquinerie (Paris) le 23 avril, et aux Nuits Botanique (Bruxelles) le 28.
MARILYN MANSON Brian Hugh Warner a célébré son demi-siècle au Madame Siam de Los Angeles entouré de Courtney Love, Karen O (Yeah Yeah Yeahs), Jonathan Davis (Korn) le 5 janvier dernier.
Condoléances DarylCaptainDragon(Captain & Tennille),Dean Ford(chanteur du groupe pop écossais Marmalade),Penny Marshall (réalisatrice américaine, actrice dans “Happy Days”),Miucha (reine de la bossa nova brésilienne),Joe Osborn(bassiste du Wrecking Crew),Maria Pacôme(actrice),Steve Ripley (guitariste de Bob Dylan, JJ Cale et leader des Tractors),Ray Sawyer(chanteur du Dr Hook & The Medicine Show),Thierry Séchan(écrivain, parolier et frère de Renaud),June Whitfield (actrice anglaise, “Absolutely Fabulous”),Pegi Young (chanteuse américaine et ex-femme de Neil Young).
Photo DR
MERCURY REV Le groupe des Catskills annonce sa propre version de l’album “The Delta Sweete” de Bobbie Gentry avec les contributions de Norah Jones, Hope Sandoval, Margo Price, Beth Orton... Sortie le 8 février.
MORZINE-AVORIAZ HARLEY DAYS Du 11 au 14 juillet se tiendra ce festival cher aux motards. Supertramp’s Roger Hodgson (concert gratuit le 12), Rockbox Symphonic Orchestra, et Manu Lanvin And The Devil Blues sont au programme.
MOZES & THE FIRSTBORN Les compères psyché hollandais sortiront “Dadcore” le 25 janvier et en joueront sans doute quelques extraits au Supersonic (Paris) le 11 mars.
PETER MURPHY L’ex-chanteur de Bauhaus, apparemment saoul, s’est fait expulser de son propre concert à Stockholm suite à un lancer de bouteilles sur son public.
Photo Loius TeranDR
NOTORIOUS BIG Le rappeur donnera son nom à une rue de Brooklyn.Décision prise par le conseil municipal de New York, à l’unanimité. Ont également été votées l’inauguration d’un Wu-Tang Clan District à Staten Island et d’une Woody Guthrie Way à Coney Island.
PEARL JAM Le gang a décidé de supprimer le Ten Club Single Serie en ce début 2019. Depuis 1991, les membres du fan club se voyaient offrir chaque année un single exclusif. L’envoi du colis était devenu trop irrégulier.
AXL ROSE “Rock The Rock”, un nouveau titre du leader des Guns N’Roses apparaît dans la nouvelle saison de “Looney Tunes”.
Jo Wedin
PLEASURES Les quatre rockers marseillais assureront le show sur la scène du Paloma (Nîmes) le 12 février avec This Is A Love Night et The Morlocks, et le 20 au Gai Pêcheur (Toulouse).
QUEEN Rami Malek, l’acteur qui interprète dans “Bohemian Rhapsody” le rôle du leader de Queen, a dédié son Golden Globe de meilleur acteur à Freddie Mercury. Le film, plus gros succès pour un biopic musical, frôle les 4 millions d’entrées en France.
KEITH RICHARDS Le guitariste des Rolling Stones a révélé avoir ralenti sa consommation d’alcool. Régime actuel : un verre de vin ou une bière de temps en temps.
SNOW PATROL De retour en France, les Britanniques soutiendront leur Photo DR récent “Wildness” au Zénith de Paris le 23 janvier.
LEE SCRATCH PERRY “The Revelation Of Lee Scratch Perry” est le documentaire du savant fou du reggae consacré à son album “Revelation” (2010). Il paraîtra en DVD et digital le 18 janvier.
TRICATEL Le label français mené par Bertrand Burgalat investira le Palais des Festivals à Cannes les 1, 2 et 3 février. Au programme : concerts, expositions, projection, rencontre et ateliers.
TINA TURNER La chanteuse se révèle dans son autobiographie aux éditions Harper Collins. Elle revient sur 60 ans de carrière, temps forts, destructeurs et édificateurs. En librairie le 6 février.
JO WEDIN & JEAN FELZINE La chanteuse — qui sort le remarquable EP “Maybe Not Tomorrow” — et le guitariste distilleront leur pop minimaliste les 23 janvier au Supersonic (Paris) et le 25 au Théâtre de Jouy-le-Moutier.
FEVRIER 2019R&F011