Rock et Folk du 21-01-2020

Rock et Folk du 21-01-2020

-

Presse
116 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 21 janvier 2020
Langue Français
Signaler un problème
S U P E R G R A S S
FÉVRIER 2020  F É V R I E R 2 0 2 0 N°630 / 6,50/ MENSUEL BEL 7,15SUISSE 11,30 CHF LUX 7,15PORTUGAL CONT 7,40CAN 11,30 $ CAN/ITA 7,40DOM 7,40N CAL (S) 975 XPF POL (S) 1090 XPFESPAGNE 7,40ILE MAURICE 7,40R O C K & F O L K N ° 6 3 0
Edito
Années folles Ça n’a échappé à personne, nous entamons les années 20. Au siècle dernier, elles furentfolles. Musichall, jazz, surréalistes, Hemingway est à Paris, F Scott Fitzgerald aussi. Cocteau, Breton. L’Art déco. En ville, les femmes se sapent à la garçonne, fument, conduisent des automobiles et l’on dit d’elles qu’elles ont desmœurs libérées... tellement d’hommes ne sont pas revenus du Chemin des Dames. Ou alors la gueule cassée, estropiés... Alcool, cigarettes, coco à volonté ! Aujourd’hui, on le sait, fumer tue, c’est écrit noir sur blanc. Aujourd’hui, boire tue. Si on y ajoutait la drogue... Pourtant, tout cela ne futil pas revendiqué et assumé par le rock’n’roll et parfois incité ou encensé dans certaines chansons autant que dans un mode de vie à une période qui s’était considérablement raidie ? Une guerre encore était passée. Si on avait demandé aux ados des fifties d’imaginer le futur, si la même question avait été posée aux gamins des années soixante, cette décennie, la dernière où l’humanité s’autorisait l’optimisme, la révolte et le rêve, avant que la réaction et le pessimisme, certes intelligent, cher à Voltaire ne reprennent la main dans l’art et la critique, n’épargnant pas le rock au passage qui deviendra imbu, calculateur, boursouflé, adulte en fait. Qu’auraientils répondu ? Auraientils imaginé, ces gamins qui croyaient dur comme fer que les voitures voleraient en l’an 2000, se retrouver à faire du covoiturage ? Nous sommes 20 ans plus tard et l’on a seulement réussi à faire rouler des trottinettes sur les trottoirs. Ah, on vapote aussi. Pourtant, il y a une excellente nouvelle, et en couleur, pour débuter 2020 : le retour sur scène de Supergrass. Dix ans après. Le groupe à têtes de cartoon, ça a été souvent écrit ici. Un à tête d’endive, l’autre de Hobbit, le troisième ne ressemblant à rien et puis Gaz. Gaz Coombes, l’homme aux yeux de chat et à la pilositélycanthropiqueet ce groupe au super nom mais pas au super look, non. Privilégiant la musique, seulement la musique, et ne prétendant rien d’autre au moment où Suede, Oasis, Blur, Pulp, pour faire vite, s’abîmaient parfois en postures et clichés rétro. Balayant leurs manières affectées en proposant une musique lumineuse, fun et souvent fantastique. Et comme un signe, sans doute pas des temps, mais un signe d’y croire encore, “Alright” illustre en ce moment le clip publicitaire pour Alvityl,“un concentré de 11 vitamines pour devenir grand”partir de 3 ans). Cette génération va donc biberonner à Supergrass et faire, on le souhaite, de ces années 20, les leurs, des années folles.
VINCENT TANNIÈRES
PS : Aux fans de David Bowie : au moment où l’on se souvient de sa disparition en janvier 2016, Boris Johnson est à la une de l’Express affublé de la flèche d’Aladdin Sane pour un dossier“Sacrés British !”. Pas glam, pas glam...
FÉVRIER2020R&F003
Sommaire630 Parution le 20 de chaque mois
In Memoriam NEIL INNES12 Jean-Emmanuel Deluxe ROY LONEY14 Vincent Hanon Mes Disques A Moi LELO JIMMY BATISTA16 Thomas E. Florin Tête d’affiche PET SHOP BOYS20 Jérôme Soligny PALE SAINTS22 Jérôme Reijasse NICOLAS GODIN24 Jérôme Soligny JULIEN GASC26 Jérôme Reijasse En vedette SUSI WYSS28 Olivier Cachin MARK LANEGAN32 Jonathan Witt BLACK LIPS36 Vincent Hanon A CERTAIN RATIO40 Olivier Cachin THE BAND44 Bertrand Bouard Story ANGE50 Pierre Mikaïloff MICKIE MOST56 Nicolas Ungemuth En couverture SUPERGRASS62 Thomas E. Florin La vie en rock www.rocknfolk.com BRIGITTE FONTAINE72 Patrick Eudeline
COUVERTURE PHOTO : ARCHIVES ROCK&FOLKDR GRAPHISME : FRANK LORIOU
Photo DR 36Black Lips
62Supergrass
RUBRIQUESEDITO003COURRIER006 TELEGRAMMES010DISQUE DU MOIS077DISQUES078REEDITIONS086REHAB’090VINYLES092 DISCOGRAPHISME094QUALITE FRANCE096HIGHWAY 666 REVISITED098ERUDIT ROCK100FILM DU MOIS102CINEMA103SERIE DU MOIS105DVD MUSIQUE106BANDE DESSINEE108LIVRES109AGENDA110LIVE112ROCK’N’ROLL FLASHBACK113PEU DE GENS LE SAVENT114
Rock&FolkEspace Clichy - Immeuble Agena 12 rue Mozart 92587 Clichy Cedex – Tél : 01 41 40 32 99 – Fax : 01 41 40 34 71 – e-mail : rock&folk@editions-lariviere.com Président du Conseil de SurveillancePatrick CasasnovasPrésidente du DirectoireStéphanie Casasnovas Directeur GénéralFrédéric de WatrigantEditeurPhilippe Budillon Rédacteur en ChefVincent Tannières(32 99)Rédacteur en Chef adjointBasile Farkas(32 93) Chef des InfosYasmine Aoudi(32 94)Chef de la rubrique LiveMatthieu Vatin(32 99) Conseiller de la RédactionJérôme SolignyMaquette :Christophe Favière (32 03) PUBLICITÉ :Directeur de PublicitéCaptif : Thierry Solal (33 01)Directeur de PublicitéHors Captif : Olivier Thomas (34 82) Assistante de PublicitéJuliette Prime (32 05) PHOTOGRAVURE Responsables :Béatrice Ladurelle (31 57), Agnès Delaveau-Bidart (34 89), Flavien Bonanni (35 29), VENTES (Réservé aux diffuseurs et dépositaires) :Emmanuelle Gay (56 95) ABONNEMENTS :Promotion Abonnements :Carole Ridereau (33 48)Abonnement :France 1 an-12 numéros : 66,30Suisse et autres pays et envoi par avion : nous contacter au (33) 03 44 62 43 79 ou sur : abo.lariviere@ ediis.frVENTE PAR CORRESPONDANCE : Accueil clients03 44 62 43 79 Commande par Carte Bancaire ou sur www.rocknfolk.frCOMPTABILITÉFax : 01 41 40 32 58(32 37) Directeur de la Publication et Responsable de la Rédaction :Patrick Casasnovas IMPRESSION :Imprimerie de Compiègne Zac de Mercières 60205 Compiègne Cedex.Papier issu de forêts gérées durablement, origine du papier : Suède, taux de fibres recyclées : O%, certification : PEFC/ EU ECO LABEL, Eutrophisation : 0,01 kg/ tonne. e r DIFFUSION :MLP – Rock&Folk est une publication des Editions Larivière, SAS au capital de 3 200 000 euros.Dépôt légal :en France.Im prim é 2020. Printed in France/ 1 trimestre C om m ission paritairen° 0520 K 86723ISSNn° 07507852Numéro de TVA Intracommunautaire :FR 96572 071 884 CCP 11 5915A Paris RCS Nanterre B 572 071 884 Administration :12, rue Mozart 92587 Clichy Cedex – Tél : 01 41 40 32 32 Fax : 01 41 40 32 50.LES MANUSCRITS ET DOCUMENTS NON INSÉRÉS NE SONT PAS RENDUS.
Courrier des lecteurs
À nous de choisir quelle sorte de lecteurs nous allons être
Illustration Jampur Fraize
mono exion Avec sonmur de son, Spector soignait en réalité son amourpropre et comblait temporairement son sentiment d’insécurité chronique, c’est ce que l’on apprend au fil des pages de “Phil Spector, Le Mur De Son” de Mick Brown :“Le problème de Phil, ce n’était pas qu’il se jugeait audessus des autres. C’est plutôt qu’il ne s’estimait jamais à la hauteur”fait remarquer Nino Tempo, ami du bâtisseur et musicien. Phil Spector eut un jour, à cette époque où les ténèbres ne l’avaient pas encore totalement enseveli, une réflexion, disant, en gros, que son art se valait dans la mesure où les ados n’étaient pas à même d’intellectualiser leurs blessures. Et que, donc, ses chansons jouaient ce rôle.“Nous sommes les seuls à communiquer avec les adolescents. Ils sont tellement enclins à l’anxiété et à la destruction (...). notre musique les aide à mieux se comprendre.”D’où la pertinence de ses“petites symphonies pour les mômes”. Et Spector parlait en connaissance de cause si l’on en croit Jack Nitzsche, Spector étant luimême un môme, nous confie l’arrangeur, qui l’“appelait à 4 heures du matin parce qu’il voulait qu’on sorte manger une glace”. Et Jerry Wexler, l’associé d’Ahmet Ertegün (boss d’Atlantic) de décrire les différentes incarnations du producteur au fil des âges, en commençant par : 1/ le producteurdocumentariste(tel Leonard Chess de Chess Records) qui essayait, ditil, detransplanter“de la salle de bar au studio”le blues urbain d’un Muddy Waters par exemple. 2/ Vint ensuite le producteurserviteur du projet, qui, soucieux après ça que l’artiste apparaisse sous son meilleur jour, s’efforçait de mettre en valeur l’ensemble, trouvant ainsi
06R&FFÉVRIER 2020
la chanson, le bon arrangement, le groupe et le studiole plus adapté. 3/ Puis, révolution spectorienne oblige, le producteur au service duquel se mettaient, en une inversion flagrante des rôles, les musiciens.“Le producteur en tant que star, artiste, force unificatrice”.“Plutôt que de développer des carrières d’artistes, dit Wexler,Phil se développait luimême, il n’était pas au service de l’artiste, c’est l’artiste qui était au service de Phil.”Il est remarquable a posteriori que YouTube ait mis depuis à ladièteles producteurs, au même titre que les interprètes, auteurscompositeurs, éditeurs musicaux et directeurs de labels. D’autre part aujourd’hui, à l’ère de YouTube, l’amourpropre, eh bien... On a l’impression qu’on ne pourrait pas plus s’enfoutre. Et ainsi, les drames, le romantisme mortifère issus des chansons de Spector, sont superfétatoires dans un monde qui rationne luimême son système de valeur sur la base dunombre de vues. Conclusion, les fournisseurs d’accès sont donc les nouveaux nababs, magnats, par la force des choses, de l’industrie musicale. Comme Phil Spector en son temps,“premier magnat du monde adolescent”, dixit Tom Wolfe. Et seulement ensuite, il deviendrait cet ermiteflippantdont le goût sans limite pour le sordide — et les flingues — se solderait en un épilogue tragique et macabre – en témoigne son emprisonnement actuel. Mais pour l’heure,“c’est le début des années soixante, et ce mec est un freak. Il a du reste produit vingt tubes instantanés et gagné deux millions de dollars ; il incarne ce que la pop a de plushot.(Nik Cohn). DOO-DAH BAND
Carrefour Hachiko Ecouter la chanson “In Shibuya” de Bill Pritchard et Frédéric Lo sur le célèbrecrossroad. Ne seraitce pas mon dernier moment rock’n’roll de 2019 ? Bons baisers de Tokyo. JCS
Un Ange passe Voyezvous, paisiblement assis en écoutant George Jones (en suivant la dernière chronique rééditions) je me pose une question quasiment métaphysique, j’aimerais bien savoir ce que Nicolas Ungemuth pense du groupe Ange ? Ne cherchez pas pourquoi ! JEAN-LUC NOEL
Hypertexte Hello Rock&Folk magazine ! C’est amusant que vous vous lanciez dans Rock&Folk Radio... Comme vous le dites en page 11 du numéro 628, c’est“certainement la pire idée depuis l’invention du rock”. C’est vrai, car vous jouez probablement là ce qui est la véritable identité du magazine : “Rock&Folk, on entend la musique en le lisant”.Et là, mince, on entend la musique et il n’y a plus besoin de lire !... Holà, c’est risqué, car ça veut dire qu’on n’a peutêtre plus besoin que vous écriviez... et que les lecteurs de longue date, comme moi, qui ont toujours pensé que le commentaire sur la musique est, dans le fond, plus intéressant que la musique elle même, vont se trouver en manque de matière, de références et de distance par rapport au son. Déjà que, depuis l’époque de Paringaux, Alessandrini et Garnier, vos articles ont sérieusement raccourci et qu’il n’y a plus de renvoi en fin de magazine. Peutêtre bientôt ne mettrezvous dans vos pages que des liens hypertextes vers des fichiers audio et basta !... Alors, tout est possible. Il va sûrement y avoir des lecteurs qui ne liront plus le magazine, qui se contenteront d’écouter la radio. Ceuxlà, c’est les amnésiques. Il y aura ceux qui, comme je le fais depuis longtemps, éplucheront systématiquement le contenu du journal en écoutant sur YouTube les musiques dont vous parlez. Ce sont les curieux, les chercheurs. Mais qui ne font que zapper, comme tout le monde. Il y aura ceux qui ne feront pas le rapport entre écrit et radio. Ils liront, puis chercheront et achèteront les CD, qu’ils considèrent comme des œuvres à part entière, des œuvres littéraires. Lou Reed se retourne dans sa tombe, car c’est une race en voie de disparition... A nous, les lecteurs, de choisir quelle sorte de lecteurs nous allons être : ceux qui l’écoutent, cette radio ? Ou ceux qui ne l’écoutent pas ? Réussirezvous l’exploit de créer une nouvelle devise :“Rock&Folk Radio, on voit le texte en écoutant”.Mission impossible... Alors, votre radio, là, c’est finalement peutêtre “la meilleure idée depuis l’invention du rock”, car elle remet en question notre rock’n’roll attitude de lecteur et d’auditeur. Et ça, c’est du rock ! MICHEL CAILLOL
La tête et le cœur On ne s’émeut plus de grandchose aujourd’hui, d’une façon générale. C’est triste. Donc, résultat, à la fin : il n’y a plus de regard, il n’y a plus d’émulation, plus d’inspiration. Juste des modes d’application, destutos, du elearning, au secours ! Des recettes... de cuisine, entre autres, de l’analyse. Or comme Neil Young le disait :“Penser, c’est ce qu’il y a de pire pour composer une chanson (...) Il me semble que c’est (plutôt) le produit de l’expérience et d’un alignement de circonstances cosmiques. Parlà, j’entends ce qu’on est et comment on se sent à un moment donné.”Noel Gallagher renchérit : “Je suis content de ne pas être trop intelligent quand arrive le moment de composer (...) Je compose avec le cœur, pas avec la tête.”Keith Richards :“Une chanson doit venir du cœur. Le savoir faire, c’est de ne pas trop interférer. Ignore l’intelligence, ignore tout, va là où ça te mènera. Tu n’as pas vraiment ton mot à dire et, soudain, c’est là devant toi, la chanson (...). C’est l’un des trucs fabuleux de la composition de chansons : ce n’est pas une expérience intellectuelle. On peut évidemment avoir à se servir de son cerveau ici et là mais, au fond, c’est surtout la capacité à saisir des moments.”Des moments : voilà on y est !“Ecrire une chanson dont on se souvienne et qui touche profondément, ça établit une connexion, un contact, un lien avec chacun de nous (...). Parfois, je me dis qu’écrire des chansons, c’est comme tendre au maximum les cordes sensibles de chacun sans aller jusqu’à la crise cardiaque.”Vitale conception de l’affaire... à laquelle j’adhère :“On vit avec ce que la vie distribue, relate Bob Dylan.Et il faut que ça colle”. Or en 2019, puisque l’on se refuse à simplement vivre, naturellement intuitifs et spontanés, à ressentir, l’élément viea ainsi disparu du processus de création (pourtant, création = vie, non ?). Les réseaux, purée, parlonsen, nous mettent à leur tour dos à dos. Et alors on s’observe fébrilement comme des chiens de faïence, cyborgs humanoïdes, complètement paranoïaques. Ne décidons plus en conscience, puisque la conscience, cet élément subjectif, est privatisée par les réseaux. Cela dit, heureusement, les valeureux continuent de s’organiser, depuis leur souterrain, autour de ce crépitement de vie. Je viens d’écouter “Desert Horse” de Melody’s Echo Chamber, quelle belle chanson. Il y a plus d’expressivité, d’indices de vie, dans ce morceaulà, que ne pourrait en concevoir, en supporter même, une station FM contemporaine dans toute sa playlist. Rictus. RUDY RIODDES
Courrier des lecteurs
Sociologie Il y a des groupes qui plaisent à beaucoup de monde et qui durent longtemps (Rolling Stones). Il y a les groupes qui plaisent à peu de monde et qui durent longtemps (Nits). Il y a les groupes qui plaisent à beaucoup de monde et qui ne durent pas longtemps (Sex Pistols). Il y a les groupes qui plaisent à peu de monde et qui ne durent pas longtemps (mais ça c’est logique, raison pour laquelle cette catégorie est la plus fournie). Il y a les groupes qui plaisent à beaucoup de monde et également aux critiques (Beatles). Il y a les groupes qui plaisent à peu de monde mais qui plaisent aux critiques (Can). Il y a les groupes qui plaisent à beaucoup de monde mais pas aux critiques (U2). Il y a les groupes qui plaisent à peu de monde et même pas aux critiques (ça, ce n’est pas très logique, mais cette catégorie est très fournie malgré tout !). Il y a les groupes qui, euh... On commence à se perdre un peu, là, non ? Il faut dire que c’est un joyeux bordel, et ça fait plus de soixante ans que ça dure. Qui peut vraiment faire le tri dans tout ça ? Et selon quels critères ? Qu’estce qui restera, au final, quand la poussière aura effacé nos pas (comme chantait l’autre...) ? La postérité s’embarrasse telle réellement de vantardises et de postures ? Aussi, aije trouvé un baromètre fiable qui permettra de mettre un terme à toutes ces tergiversations : il suffit de retenir les groupes qui sont le plus souvent cités (musicalement et verbalement) dans les séries télé, les films, voire les jeux vidéo. Les écrans font partie de notre quotidien, bien plus sûrement que les platines vinyle, non ? Verdict : ABBA, Kiss et Duran Duran sont les groupes les plus importants de l’histoire. Allez, sans rancune. VINCENT PRIQUE
Le tourmenté Je viens de lire un article dans Rock&Folk sur David Berman, décédé cet été, écrit par Thomas Florin. Je n’avais jamais réellement entendu parler de lui, ni écouté sa musique. J’avais bien vu quelquefois cité son groupe, Silver Jews, mais parmi les millions de groupes et d’albums écoutables de nos jours, ça ne m’avait pas plus interpellé que ça. Et puis ce texte, cet article, cette (malheureusement) nécrologie, m’ont touché, une écriture fine, deux pages qui vous donnent envie d’en savoir plus... et finalement, s’apercevoir qu’on est passé à côté d’un grand truc pendant des années. Merci pour ça... PUNK80S
08R&FFÉVRIER 2020
James et le rot Bonjour Rock&Folk, bravo pour votre nouvelle formule, et merci pour cette interview Mes Disques A Moi parfaitement vaniteuse et vaine (pas par votre faute) de James Ellroy, l’austérité faite homme. Un jour, ce monsieur m’a pratiquement roté à la tronche un jour où j’accompagnais un ami fan à sa séance de dédicaces dans une librairie. La file d’attente était longue, je ne voulais pas laisser mon pote seul dans le froid et j’avais le temps... Je suis un grand lecteur, mais pas de James Ellroy, je le confesse. Arrive le tour de mon pote. Là, Ellroy, gros vendeur mais visiblement pingre de lâcher un glacial“One book, two guys, huh ?”(On n’a plus le droit d’accompagner quelqu’un, maintenant ?). Il signe mécaniquement, dans un rot plus ou moins contenu, se tournant vers son assistant :“Too much choucroute, ha”. Bien méprisant. Ni merci, ni au revoir, rien. Je passe sans doute à côté d’un des grands auteurs contemporains, je le sais. Mais si ce jourlà, j’étais à deux doigts de le lire, ça n’a fait que repousser l’échéance. C’est bête mais plus fort que moi. Heureusement que j’ai lu Bukowski sans jamais le rencontrer, j’imagine... Happy Blue Cheer à tous. DIMITRI
AixC/DC 27 août 1979, AC/DC à AixlesBains. 3 décembre 2019, Tyler Bryant à Lyon. Forty years later. Quel rapport ? J’ai retrouvé le même punch, le même naturel, la même énergie, une putain de présence scénique. La flamme du rock’n’roll brille de tous ces éclats et poura long time. Merci pour cette soirée, j’ai rajeuni de 40 ans. Merde je me retrouve à 27 ans, pas très bon ça... Pas grave. Bye bye. GÉRARD GUITARD
Oh, Susan Quattrocchio 22 filles mais pas de Suzi Q... estce parce que, dans le rock, la basse ça ne compte pas ? SAM
Crémaillère Dans le même numéro, deux articles sur trois pendus (Berman + deux Badfinger). Il manquait de la place pour Ian Curtis, Michael Hutchence, David Carradine, Chris Cornell ou Keith Flint ? Cordialement. PHILIPPE BRIOT PS : Si vous me publiez, évitez de m’envoyer un CD de Linkin Park...
Pari turc Bonjour, c’est la première fois que je vous écris, mais là c’est pas possible : Connaissezvous le groupe turc psychédélique Baba Zula qui existe depuis 23 ans, c’est le temps depuis lequel je vous suis et de mémoire vous n’en avez jamais parlé ? Comment est ce possible ? Il y a du Can (ils ont bossé avec Jaki Liebezeit), du Gong, avec une touche orientale électro qui donne un mélange détonant ! SVP, prenez le temps d’écouter leur album “XX” de 2017, c’est une merveille du psychédélisme turc ! Beaucoup de gens auxquels je le fais écouter craquent très vite. SVP : une oreille, un article, quelque chose... Le groupe le mérite vraiment, c’est un son unique ! Et pour l’avoir vu en concert deux fois, c’est une tuerie (le dernier morceau de l’album “XX”). Et pour finir, pour avoir pu côtoyer les musiciens un moment après un concert, ils sont adorables. Voilà. Fallait que je vous le dise. Continuez, vous faites du super boulot. NICOLAS VIALLET
Pierre qui croule Soulages a 100 ans. De quoi encourager les créateurs de “Paint It Black”. PATRICK MOALIC
Patrickmania Cher Rock&Folk, fan de la première heure de Patrick Moalic ; peuxtu me donner son actualité (album, concert, festival, dernier album reçu...) ? Bien à toi. CHRISTOPHE G
Sévère mais juste Le dernier disque de Coldplay dans la rubrique critiques de disques. Je me mets immédiatement en grève de lecture de Rock&Folk pour quelques mois. Non mais vous êtes pas bien ou quoi ! DC
Cadeau divin Je me dois de remercier vivement le monsieur du courrier de Rock&Folk qui a eu l’extrême bon goût de me récompenser par l’envoi du double CD d’Eric GodClapton “Give Me Strengtt The 74/75 Studio Recordings”. Pour moi, la meilleure période d’un de mes musiciens rock favoris : du rock blues trèslaid backcomme on disait alors, un feeling extraordinaire, la voix de Clapton tout ce qu’il faut et audessus de tout ça, la production de Maître Tom Dowd. Vraiment, comme cadeau de Noël, les gars à R&F, vous pouviez difficilement trouver mieux à part peutêtre la version cinq CD des mêmes sessions qui était sortie en même temps... En retour, je vous embrasse tous très fort, au journal, et vous promets de vous rester fidèle ! ALAIN DOUNONT
EcrivezàRock&Folk,12 rue Mozart 92587 Clichy cedex ou par courriel à rock&folk@editionslariviere.com Chaque publié reçoit un CD
Télégrammes PAR YASMINE AOUDI
Après mon troisième album, je crois que je vais me séparer d’avec moi-même.LIAM GALLAGHER ALLMAN BROTHERSDuke, a annoncé le maire du Les survivants du groupe, treizième arrondissement. à l’exception du guitariste fondateur Dickey Betts brouilléNICK CAVE avec les autres depuis des Stranger Than Kindness, lustres, célèbreront leurs 50 exposition consacrée à ans d’existence sur la scène l’Australien, sera visible du Madison Square Garden, au Black Diamond de à New York, le 10 mars. Copenhague (Danemark) du 23 mars au 3 octobre 2020. ANGE Pour son demi-siècle d’existence,JARVIS COCKER le fer de lance du rock Le leader de Pulp, qui a signé progressif d’ici investira le un juteux contrat en 2017 avec Trianon (Paris) les 31 janvier la maison d’édition Penguin er (completHouse, promet la) et 1 février. Random parution de son nouveau livre DAVID BOWIEen 2020. “This Book Is A Song” Une rue de Paris portera est attendu pour octobre. bientôt le nom du Thin White
Nick Cave
010R&FFÉVRIER 2020
MIKAL CRONIN Le multi-instrumentiste est de retour dans l’hexagone. Il jouera le 7 février à Belfort dans le cadre du festival Génériq, et le 22 à Paris, au Petit Bain.
BRUCE DICKINSON Le leader d’Iron Maiden célèbrera la Saint-Valentin à Paris, au Trianon, avec son One-Man Speaking Show. Spectacle proposant des lectures d’anecdotes tirées, ou pas, de son récent ouvrage et une séance de questions-réponses...
SWAMP DOGG Jerry Williams Jr reprend du service. “Sorry You Couldn’t ème Make It”, son 23 album studio, est annoncé pour le 6 mars.
BRYAN FERRY Un album en concert de 14 titres,
“Live At The Royal Albert Hall 1974”, sera réédité le 7 février.
LEE FIELDS Flanqué de ses Expressions, le soulman de Caroline du Nord jouera au 106 (Rouen) le 21 janvier, au Bam (Metz) le 23 et à l’Elysée Montmartre (Paris) le 25 janvier.
LIAM GALLAGHER Le lad sera à Paris pour une unique date le 21 février au Zénith. Il enchaînera par un aftershow dès 23 h 00 au Supersonic, avec son frère Paul aux platines.
GONE IS GONE Le supergroupe composé de Troy Sanders (Mastodon), Troy Van Leeuwen (QOTSA), Tony Hajjar (At The Drive-In) et Mike Zarin a révélé un nouvel EP, “No One Ever Walked On Water”.
Photo Kerry Brown  DR
THE GROWLERS Les Californiens, qui s’apprêtent à sortir “Natural Affair” le 24 janvier, joueront le 16 février à l’Aéronef de Lille, et le 19 au Trianon de Paris.
GUNS N’ROSES Pour avoir mis en ligne près d’une centaine d’inédits (des démos précedant “Chinese Democracy”), Rick Dunsford, fan de longue date estbanni à viepar Axl Rose. Les morceaux ont été acquis aux enchères auprès de l’ex-manager du groupe, Tom Zutaut.
HAPPY MONDAYS Le groupe mancunien réédite ses quatre premiers albums en vinyle le 31 janvier.
MASSIVE ATTACK Les Anglais s’engagent pour le climat et promettent une prochaine tournée à faible empreinte carbone, en voyageant par le train notamment. Les dates et lieux n’ont pas encore été dévoilés.
MGMT Libéré de son contrat avec Columbia, le duo a dévoilé une nouvelle chanson, “In The Afternoon”, qui sortira en vinyle
Mikal Cronin Photo  DR
The Growlers
en mars avec un autre titre, “As You Move Through The World”.
THE MURDER CAPITAL Ces héritiers irlandais de Joy Division joueront le 10 février au Café de la Danse (Paris).
JEFF PARKER L’ex-guitariste de Tortoise revient avec un nouvel album, “Suite For Max Brown” le 24 janvier. Il comprend 9 morceaux dont une reprise de “After Rain” de John Coltrane.
PHOENIX Les Versaillais planchent sur
le successeur de “Ti Amo”. Ils ont élus domicile dans le studio Motorbass (Paris) du défunt Philippe Zdar. Par ailleurs, “Liberté, Egalité, Phoenix !”, ouvrage de 248 pages rédigé avec Laura Snapes, journaliste du Guardian, est sorti fin 2019.
ANDY SHAUF Le Canadien sera bientôt en tournée française : le 13 mars à Lyon (Epicerie Moderne), le 14 à Bordeaux (Krakatoa), le 6 avril à Rouen (106) et 7 à Paris (Le Trianon).
PATTI SMITH L’artiste américaine a composé un poème pour les 17 ans de Greta Thunberg.
ROD STEWART En vacances à Palm Beach, le septuagénaire, accompagné de son fils Sean, a été arrêté pour avoir cogné un agent de sécurité. Ce dernier leur aurait refusé l’accès à une fête du Nouvel An.
MICHAEL STIPE Le chanteur de REM sort une nouvelle, “Drive To The Ocean”, pour marquer son soixantième anniversaire. Les bénéficient seront reversés à une association caritative luttant contre le changement climatique.
STROKES Au cours d’un concert dans leur ville le soir du Nouvel An, les New-Yorkais ont joué un nouveau morceau, “Ode To The Mets”, annonciateur d’un nouvel album.
TINDERSTICKS Les Britanniques feront escale à Paris, salle Pleyel, le 31 janvier.
WARPAINT Le nouvel album du groupe d’Emily Kokal est attendu au cours de l’hiver. Pour l’heure, “The Brakes”, morceau qui figure sur la BO “The Turning” sera disponible le 24 janvier.
CondoléancesJohn Baldessari(grande figure de la scène post-pop art),Alain Barrière(auteur, compositeur et interprète français),Jerry Herman(compositeur américain),Neil Innes, Anna Karina(actrice et chanteuse franco-danoise),Sleepy Labeef(chanteur américain), Garrett List(tromboniste américain),Roy Loney, Kenny Lynch(acteur et compositeur britannique),Sue Lyon(actrice américaine),Arty McGlynn (guitariste irlandais),Vaughan Oliver(designer et graphiste britannique du label 4AD), Emil Richards(percussionniste et vibraphoniste américain, Beach Boys, Bing Crosby, Frank Zappa),Dave Michael Riley(bassiste de Big Black), Jack Scott(chanteur et auteur canadien),Jack Sheldon (trompettiste et chanteur de jazz américain),Norma Tanega(auteure, compositrice et interprète américaine),Allee Willis(compositrice et parolière américaine).
FÉVRIER 2020R&F011
Photo Taylor Bonin  DR