Rock et Folk du 23-03-2021
116 pages
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Rock et Folk du 23-03-2021

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
116 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 23 mars 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 23 Mo

Exrait

R A A T N
C Y S I N N A H
 RD I L 2 0 2 1 R 6,50  A V F: H
 644 S  N ° 6 4 4
L 19766
R O C K & F O L K
AVRIL 2021 N°644 / 6,50MENSUEL BEL 7,15SUISSE 11,30 CHF LUX 7,15PORTUGAL CONT 7,40CAN 11,30 $ CAN ITA 7,40DOM 7,40N CAL (S) 975 XPF POL (S) 1090 XPFESPAGNE 7,40ILE MAURICE 7,40
Edito
Neil, Serge, Tony, Nancy, Thomas et GuyManuel
Citons, Johnny. Pas Rotten. Ni Ramone. Cash non plus. Hallyday.
“Souvenirs, souvenirs / Je vous retrouve en mon cœur Et vous faites refleurir / Tous mes rêves de bonheur Je me souviens d’un soir de danse / Joue contre joue Des rendezvous de nos vacances / Quand nous faisions les fous
Souvenirs, souvenirs / De nos beaux jours de l’été Lorsque nous partions cueillir / Mille fleurs, mille baisers Et pour mieux garder dans ma tête / Les joies de la belle saison Souvenirs, souvenirs / Il nous reste nos chansons”
Tu l’as dit, Johnny. Les chansons restent, deviennent des souvenirs.
Après Johnny, citons Marcel. Pas celui avec son orchestre. Non. Proust. “C’est avec des adolescents qui durent un assez grand nombre d’années que la vie fait ses vieillards.”
Elle est belle, Marcel. C’est exactement ça. Adolescents jusqu’à la mort, boomers !
Ce numéro parle de souvenirs. Neil, Serge, Tony, Nancy, et aujourd’hui Thomas et GuyManuel. De souvenirs, au milieu d’une actualité pimpante. Printanière. Annonciatrice des beaux jours. Mais de souvenirs, aussi, donc.
Ceux de Neil Young. Qui porte de plus en plus mal son nom et qui, comme d’autres, a désormais des activités de son âge. Se plonger dans les boîtes à photos, les vieux tickets de concert, les mots tendres, sur du papier délavé par les larmes de la jeunesse, d’une jeune fille perdue à jamais... Ces activités du dimanche. Après le Grand Marnier et avant de piquer un roupillon. Tout cela pourrait sentir le chausson, mais pas avec Neil Young. C’est sa musique qu’il exhume, et les archives qu’il propose sont celles des années dures.
Ceux de Serge Gainsbourg. Lui n’a pas eu le temps de fatiguer son monde. Enfin, pas avec ça. Il est mort le 2 mars 1991. Seul. Il y a trente ans et Pastis n’a pas fait faillite. Il aurait 93 ans. “Melody Nelson” en a 50 aujourd’hui. Tonton ronchon, grommelant, qu’on écoutait, attentifs aux traits de génie, à l’aphorisme savoureux, à la grivoiserie pas autorisée à table mais aux jeux de mots devenus lourdingues aussi.
Ceux de Tony Frank. Et de son bleu “Melody”.
Ceux de Thomas et GuyManuel. Anonymes planétaires, mondialement inconnus, eux, rangent les casques. Ayant su éviter le contemporain narcissisme. Pouvant, tranquilles, continuer à enquiller des points sur des cartes de fidélité de supérettes.
Ceux de Nancy Sinatra, enfin. C’est la boîte à bijoux qu’elle sort du secrétaire. Entre deux pâtes de fruits et les boutons de manchette du daron. Un bestof et l’intégrale à suivre. Merveilles d’une époque où tout allait encore. Où il faisait beau même en novembre et où les voitures semblaient toutes décapotables. En marraine un peu indigne qui tweetait sur Trump... Entourée de ses petitsenfants, peutêtre.
Le bleu après le rouge. Mais l’orange aussi. Du vert amande. Le magenta. L’or !
“Souvenirs, souvenirs”…
VINCENT TANNIÈRES
AVRIL 2021R&F005
Sommaire644 Parution le 20 de chaque mois
Mes Disques A Moi TONY FRANK12 Jérôme Soligny Tête d’affiche LULU VAN TRAPP16 Thomas E. Florin IDKHOW18 Olivier Cachin JAPAN20 Jérôme Soligny ALAIN BASHUNG22 Thomas E. Florin En vedette DAFT PUNK24 Olivier Cachin MUSTANG28 Jérôme Reijasse LA FEMME32 Jonathan Witt LANA DEL REY36 Olivier Cachin FRUIT BATS40 Léonard Haddad THE SISTERS OF MERCY44 Alexandre Breton SERGE GAINSBOURG48 Pierre Mikaïloff NEIL YOUNG56 Thomas E. Florin En couverture NANCY SINATRA64 Nicolas Ungemuth www.rocknfolk.com La vie en rock LA TENTATION JAZZROCK72 Patrick Eudeline COUVERTURE PHOTO : RON JOY/ BOOTS ENTERPRISES INC.  DR  GRAPHISME : FRANK LORIOU
Photo Serge van Poucke  DR 48Serge Gainsbourg
64Nancy Sinatra
RUBRIQUES EDITO005 COURRIER008 TELEGRAMMES010DISQUE DU MOIS077DISQUES078REEDITIONS086REHAB’090VINYLES092 DISCOGRAPHISME094QUALITE FRANCE096HIGHWAY 666 REVISITED098ERUDIT ROCK100ET JUSTICE POUR TOUS102FILM DU MOIS104CINEMA105SERIE DU MOIS107IMAGES108BANDE DESSINEE110LIVRES111ROCK’N’ROLL FLASHBACK112PEU DE GENS LE SAVENT114
Rock&Folk92587 Clichy Cedex Espace Clichy  Immeuble Agena 12 rue Mozart – Tél : 01 41 40 32 99 – Fax : 01 41 40 34 71 – email : rock&folk@editionslariviere.com Président du Conseil de SurveillancePatrick CasasnovasPrésidente du DirectoireStéphanie Casasnovas Directeur GénéralFrédéric de WatrigantEditeurPhilippe Budillon Rédacteur en ChefVincent Tannières(32 99)Rédacteur en Chef adjointBasile Farkas(32 93) Chef des InfosYasmine Aoudi(32 94)Chef de la rubrique LiveMatthieu Vatin(32 99) Conseiller de la RédactionJérôme SolignyMaquetteChristophe Favière (32 03)A collaboré à ce numéroManuella Fall PUBLICITÉ :Directeur de PublicitéOlivier Thomas (34 82) Assistante de PublicitéMarine Donné (32 05) PHOTOGRAVURE Responsables :Béatrice Ladurelle (31 57), Agnès DelaveauBidart (34 89), Flavien Bonanni (35 29), VENTES (Réservé aux diffuseurs et dépositaires) :Emmanuelle Gay (56 95) ABONNEMENTS :Promotion Abonnements :Carole Ridereau (33 48)Abonnement :France 1 an12 numéros : 66,30e(voir page 77) Suisse et autres pays et envoi par avion : nous contacter au (33) 03 44 62 43 79 ou sur : abo.lariviere@ ediis.frVENTE PAR CORRESPONDANCE : Accueil clients03 44 62 43 79 Commande par Carte Bancaire ou sur www.rocknfolk.frCOMPTABILITÉ(32 37) Fax : 01 41 40 32 58Directeur de la Publication et Responsable de la Rédaction :Patrick Casasnovas IMPRESSION :60205 Compiègne Cedex.Imprimerie de Compiègne Zac de Mercières Papier issu de forêts gérées durablement, origine du papier : Finlande, taux de fibres recyclées : O%, certification : PEFC/ EU ECO LABEL, Eutrophisation : 0,03 kg/ tonne. e r DIFFUSION :MLP – Rock&Folk est une publication des Editions Larivière, SAS au capital de 3 200 000 euros.Dépôt légal :1 trimestre 2021. Printed in France/ Im prim é en France. C om m ission paritairen° 0525 K 86723ISSNn° 07507852Numéro de TVA Intracommunautaire :RCS Nanterre B 572 071 884CCP 11 5915A Paris FR 96572 071 884 Administration :12, rue Mozart 92587 Clichy Cedex – Tél : 01 41 40 32 32 Fax : 01 41 40 32 50.LES MANUSCRITS ET DOCUMENTS NON INSÉRÉS NE SONT PAS RENDUS.
Courrier des lecteurs
Qui a eu l’idée de m’adresser un live de Roger Hodgson ?
Illustration Jampur Fraize
Perdu ! Je parie sur une couverture avec le duo casqué splitté ! SAM
Passion dévorante Je tenais par ce courrier à vous féliciter pour le horssérie consacré à Fleetwood Mac ; un groupe dont je raffole mais que la France ne programme guère. En préférant d’autres, mais à la qualité moindre. Depuis le début, je me procure chacun de ces numéros, et celuici m’aura encore plus emballé que les autres ; peutêtre en apprenant plus encore, ou en démontrant que notre pays revêt maintes lacunes par ces mêmes groupes oubliés. J’ignorais de nombreux détails sur ces mésententes profondes, inhérentes à la fonctionnalité de chaque protagoniste. Fleetwood Mac s’avère riche de compositions majeures ; d’un apport hors pair, en matière d’innovations et d’aisance musicale. Lindsey Buckingham et Stevie Nicks sont acquis à ma cause depuis toujours. Dès lors, je réitère mes félicitations car votre ouvrage, doisje l’avouer, aura été dévoré... NATHALIE
Spector ou à raison ? Il l’avait perdue de toute façon. THIERRY TOURNAY
008R&FAVRIL 2021
“Miami” vices Voici une réaction au sujet de la réédition de “Miami” du Gun Club, numéro 642. Il est regrettable que Rock&Folk nous ait présenté cette nouvelle version de “Miami” comme“sonnant mieux que toutes les versions précédentes, y compris le vinyle d’origine”.Sans être un intégriste du vinyle, fuyant comme la peste les débats autour du sujet, ce n’est malheureusement pas le cas : le traitement appliqué à la musique en écrase, comme bien souvent dans cet exercice devenu récurrent, nuances, brillance et profondeur. Mais tout est subjectivité dironsnous. S’il n’y a rien à dire sur les démos de “Miami”, l’escroquerie du label Blixa Sounds se dévoile sur les dernières pistes du second CD. Le tracklisting visible avant de déchirer la cellophane enveloppant l’objet était séduisante : les démos de cinq inédits y figuraient, et ils étaient bien les seuls susceptibles d’intéresser un fan, et potentiellement donner un peu de succès à cette réédition que personne ne réclamait. Mais ce ne sont pas des inédits, ce sont les démos de “Death Party” avec des titres différents. La traque de l’inédit en prend un coup. “Death Party”, EP qui suivra “Miami” avec un nouveau lineup dont les membres ne sont d’ailleurs pas cités sur l’objet. Blixa Sounds, maison tout sauf sérieuse, ne mérite pas autant de publicité. Les fans sont de bonnes poires, c’est bien connu. Mais peutêtre que le temps est venu pour tous les acteurs de la chaîne du disque — fans y compris — de laisser la musique de l’ère prénumérique en paix, c’estàdire dans ses habits d’époque. Réanimer ce que l’on a étouffé n’en rachètera de toute manière jamais la faute. MARC SASTRE
Voir page 99 Salut Rock&Folk, alléché par la chronique de Nicolas Ungemuth du premier Black Crowes, j’ai voulu réécouter l’album qui n’a pas eu l’honneur de mon lecteur CD depuis des lustres. Mais impossible de poser la main dessus ! Alors, ça serait sympa de publier ma bafouille pour me l’envoyer en cadeau... D’avance merci. JEANPHILIPPE TERENNE
Rouge et blanc et inversement Bien joué pour cette nouvelle couverture avec les White Stripes. La précédente était rouge et blanche. Celle de ce moisci est blanche et rouge. Ce groupe est et reste toujours aussi essentiel, quel que soit le choix des couleurs. BRUNO SWINERS
Bang, bang ! Phil Spector quant à lui, avait fait de son mur de son une astuce, une ruse, un simulacre, un truc, un tour de passepasse, une tromperie témoignant, in fine, de son propre génie (d’aucuns diront dérangé). Génie qu’il consacra tout entier, on s’en doute, et jusqu’à la cime de ces murs d’enceintes wagneriennes, à son œuvre. Puisqu’une fois sorti de sa cabine, l’art de la socialisation et des civilités en berne, un accessoire succédant à un autre, les armes à feu faisaient traditionnellement office debouclierspectorien dans le privé. Et à l’uppercut du Mono originel, un autre type decontrainte,et de monomanie se faisait jour. Debbie Harry se souvient encore de sa visite dans l’antre du producteur à LA :“Je me rappelle la climatisation glaciale, et à quel point il était ‘Phil Spector’. Puis il s’est mis au piano, souhaitant que je prenne place à côté de lui et que je chante. Je n’étais pas vraiment chaude mais Phil était sur son terrain : pas moyen de refuser. Un peu plus tard, alors que j’étais avec lui sur le canapé, il a sorti son revolver, il l’a planté en haut de ma cuissarde en cuir et il a dit :‘Bang, bang !’”. Là encore, la partition semblait très écrite ! L’oraison funèbre présagée, de bien des manières... Et les funestes mouvements d’orchestre, prémédités par le bâtisseur, déjà inscrits dans le marbre (cf. “To Know Him Is To Love Him”), ou plutôt sur les dalles. FRANÇOIS JACQUES
Raseur Désiré Duroy nous a rasés avec sa liste. Couper les cheveux en quatre ? Pourquoi pas. JACQUES MONNET
Grand Marquis L’album de Marquis est sorti et, personnellement, j’avais un peu peur de ce que j’allais trouver dessus. Un peu comme quand l’album en concert était sorti, inquiet qu’une histoire musicale sans faute de goût ne soit gâchée. Il faut comprendre, je suis originaire de Rennes, et Marquis De Sade y a eu une importance particulière. Parce qu’ils y ont initié énormément de choses — les Trans, Daho en plus de leurs albums à eux — et qu’ils n’en sont jamais partis, qu’on pouvait vraiment les croiser en ville, à Rennes Musique (autre mythe) ou dans les bars pas loin. Ajoutez à cela le suicide de Philippe Pascal (magnifiquement évoqué par Dominique A dans un petit bouquin paru récemment), bref, j’avais peur... Et j’ai le plaisir de vous dire que j’ai eu tort. Un excellent album d’after punk, magnifiquement joué et dans lequel le décès de Philippe Pascal est abordé avec beaucoup d’élégance dans une chanson magnifique interprétée par Etienne Daho (ce type est vraiment en état de grâce en ce moment, son album de reprises était aussi très réussi), juste retour des choses pour lui qui avait déjà été accompagné par les Marquis De Sade pour son premier album. A noter aussi la présence sur une reprise du Velvet de Dominic Sonic, autre gloire locale qui nous a aussi quittés il n’y a pas longtemps. A me lire, le disque ne paraît pas très gai. Eh bien si. Et l’occasion de rendre hommage à ces musiciens qui ont sans aucun doute ouvert un grand nombre de portes au rock d’ici. Un grand merci, en espérant que ce disque ne soit pas le denier. MATHIEU
Lettre à Eléonore et Marianne Eléonore et Marianne (Courrier des Lecteurs du numéro 643), je vous dédie ce sommet écouté hier à fond dans la bagnole : “I Wanna Be Where The Boys Are” des Runaways sur “Live In Japan”, le plus grand hymne féministe de l’histoire du rock’n’roll. Joan et Lita, peutêtre le meilleur duo de guitaristes rock, défouraillent sauvagement, et Cherie hurle le manifeste. ELVIS 84
Piano, guitare, Smith & Wesson Je viens de lire de la passionnante rubrique “Erudit Rock” concernant ces acteurs qui ont également vécu une carrière musicale, et je suis un peu étonné de ne pas y trouver mentionné le nom de Clint Eastwood. En effet, l’inspecteur Harry ne sait pas uniquement jouer du Smith & Wesson 44 Magnun mais il est également un chanteur et musicien accompli, jouant et composant principalement au piano et à la guitare. Comme Robert Mitchum, il a sorti un album de country music en 1962 “Cowboy Favorites”, dans lequel il prouve qu’il a un joli brin de voix. Mais on peut surtout retenir sa superbe prestation de guitariste country tubard, Red Stovall, dans un de ses meilleurs films, “Honkytonk Man”. Enfin, on se doit bien sûr d’évoquer les musiques de film (dans une tonalité souvent très mélancolique) qu’il a composées principalement pour ses propres réalisations. MICKAËL PERNEL
Rock&Jazz ? Tenez donc, depuis bientôt un an, detimidesincursions en terre jazzy apparaissent dans vos colonnes : ce moisci, place à Archie Shepp & Jason Moran qui emboîtent le pas au Sun Ra Arkestra en novembre. Au printemps dernier, c’était au tour du disque d’Avishai Cohen d’être chroniqué après l’apparition du Pat Metheny Group en plein (premier) confinement. Le cœur du rocker se mettraitil à battre plus sérieusement pour d’autres courants sonores ? JÉRÔME
Big Gees Un grand merci à Léonard Haddad pour son article réhabilitant les Bee Gees. Oui, audelà des caricatures dont ils ont souvent fait l’objet (et qui étaient parfois justifiées), il y a de sacrés mélodistes et des chanteurs exceptionnels. Les harmonies vocales du refrain de “Run To Me”, ça vaut tous les Crosby, Stills & Nash du monde. PIF FLOYD
Lecture auditive Rock&Folk n’a jamais été une revue en noir et blanc depuis sa création en 1966 ! Mais cette foisci, les pages 50 à 57 sont en rouge et blanc et noir, et c’est normal car The White Stripes font tout dans ces trois couleurs, dont leurs six pochettes d’albums. En revanche, j’avais vu Jack White et sa formation sur la scène des Eurockéennes en 2012, avec des musiciennes en rose. En fait, il alternait ses prestations avec des garçons tout en bleu ou des filles tout en rose. Etonnant, innovant, mais pas sexiste, il y avait autant de soirées 100% bleu que 100% rose. Surtout, n’oubliez pas, Rock&Folk, c’est cent pages de musique à lire, c’est également une excellente radio internet dont je recommande vivement la lecture auditive. STIANCHRIS
A réveiller un mort Sans déc ! Vous publiez et récompensez d’un CD Al Bion qui n’a pas cité “London Calling” dans sa liste “Ici Londres”. Je me retourne dans ma tombe. JOE S.
Euh... Ditesmoi, à Rock&Folk, suite à la publication de ma lettre dans le Courrier des Lecteurs, qui a eu l’idée de m’adresser un DVD live de Roger Hodgson, le mec de Supertramp ? Parce que moi, j’ai beau avoir bon fond, j’ai moyennement apprécié. En tant qu’amateur de garage sixties, je ne m’attendais pas à recevoir un triple CD des Seeds ou la totale du Chocolate Watchband, mais au moins quelque chose que je pourrais associer à l’histoire du rock. Et là, je trouve qu’on est plus proche de la piquette que du nectar. Bon, ceci dit, pas de souci, tout cela n’est pas bien grave et je vous aime bien quand même. Mais franchement, quand j’y pense... Roger Hodgson... Enfin quoi ? MÉFISTO
Rock psycho Eric Clapton, enfant, croyait que sa grandmère était sa mère, alors que celle qui était pour lui sa sœur était sa génitrice. Tout cela est terriblement freudien et psychologiquement ardu. Voilà un cas qui aurait beaucoup plu à Sigmund Freud, ce que moi j’appelle modestement, le syndrome de Jack Nicholson. JACKY SALAMO
Menace de grève Mon pote de Bye Bye Theresa vient de sortir un très bon album, dans lequel je suis remercié. Si vous ne le chroniquez pas, je fais grève du Courrier des Lecteurs. E. T. DÉCONING PEOPLE
Journée de la ille “Girl” (The Beatles) ; “Infinity Girl” (Stereolab) ; “Reverse Cow Girl” ; (The Bluetones) ; “Digital Girl” (Gong) ; “Maginary Girl” (Brendan Benson) ; “Chocolate Girl” (Panda Bear) ; “Toxic Girl” (Kings Of Convenience) ; “Soldier Girl” (The Polyphonic Spree) ; “Groupie Girl” (Tony Joe White) ; “Charlie Girl” (Hefner) ; “Neapolitan Girl” (The Divine Comedy) ; “Liechtenstein Girl” (Television Personalities) ; “Too Bad About Your Girl” (The Donnas) ; “Disco Girl” (BMX Bandits) ; “Byrdgirl” (Matthew Sweet) ; “PUNK. Girl” (Heavenly) ; “Rubberband Girl” (Kate Bush) ; “Pale Skinny Girl” (American Music Club) ; “Nowhere Girl” (The Pop Group) ; “Orchid Girl” (Aztec Camera) ; “Spectacular Girl” (Eels) ; “Real National Girl” (Randy Newman). DÉSIRÉ DUROY
Ecrivez à Rock&Folk, 12 rue Mozart, 92587 Clichy cedex ou par courriel à rock&folk@editionslariviere.com Chaque publié reçoit un CD
TélégrammPAR YASMeINE AOUsDI
CLAMM Le trio australien formé par Jack Summers, Masie Everett et Miles Harding, partisan d’un punk survolté, livre son premier opus. Précédé par le single “Keystone Pols”, “Beseech Me” sera à écouter le 9 avril prochain.
BAD RELIGION Jim Ruland narre la genèse des punks californiens dans “Do What You Want: The Story Of Bad Religion”. La bio revient sur ses débuts dans un garage de la vallée de San Fernando jusqu’à la tête d’affiche de festivals internationaux, ses dixsept albums et plus de cinq millions de disques vendus.
BAND Le troisième album du quintette canadoaméricain, célèbre son jubilé avec “Stage Fright th 50 Anniversary”. Déjà disponible en coffret Edition Super Deluxe enrichi de 2 CD, LP, Bluray et 45 tours vinyle, en Edition Deluxe 2 CD, en CD et en vinyle…
JEFF BUCKLEY Le biopic sur le fils de Tim, intitulé “Everybody Here Wants You” (album paru en mai 1998), est en préparation. L’acteur Reeve Carney interprétera le rôle du musicien disparu le 29 mai 1997. Mary Guibert, sa mère, coproduit le film.
NICK CAVE & WARREN ELLIS Déjà sorti en version digitale le 25 février, les huit titres de “Carnage” verront le jour en format CD et vinyle le 28 mai.
ROBERT COTTER “Missing You”, album ultra rare du chanteur paru furtivement en 1976, auquel
010R&FAVRIL 2021
et Mike Foy, publie “The Best Of Dropkick”. La compilation de ces fervents admirateurs des Jayhawks, Byrds ou Wilco couvre en trente morceaux leur prolifique répertoire (quatorze albums au compteur).
DROPKICK MURPHYS De leur côté, les Américains pourfendeurs du punk celtique sont de retour avec un dixième album studio. “Turn Up That Dial” est produit par Ted Hutt, et sera dans les bacs le 30 avril prochain.
EIFFEL Initialement prévu le 13 mars 2020, le show de la bande à Humeau aura lieu au Trianon à Paris le 17 avril prochain, si tout va mieux…
PETER FRAMPTON Photo  DR “Frampton Forgets The Words”, Nile Rodgers et Bernard disque contenant dix reprises Edwards (Chic) ont collaboré des morceaux préférés du bénéficiera enfin d’une réédition. Britannique sortira le 23 avril. Devancé par les simples “Love L’occasion d’entendre “Loving Rite” et “Saturday”, celleci The Alien” de David Bowie sera en vente le 9 avril et “Reckoner” de Radiohead, en CD, vinyle et digital. réinterprétées de façon entièrement instrumentale sur STEVE CROPPERsa Gibson Les Paul de 1954. L’auteur, compositeur et guitariste du label Stax RecordsARETHA FRANKLIN qui a, entre autres, collaboré Les héritiers de la diva disparue avec Otis Redding, Wilson en 2018 sans laisser aucune Pickett, John Lennon, Rod disposition testamentaire Stewart, brise le silence son sont contraints de verser une dernier méfait solo date de 1969. La légende revient LONEY DEAR avec “Fire It Up”, à découvrir Emil Svanängen, le le 23 avril prochain. singersongwriter et multiinstrumentaliste DINOSAUR JR suédois qui se cache J Mascis réintègre son combo derrière le patronyme formé avec ses comparses de Loney Dear, dévoilera toujours Lou Barlow et Murph, son deuxième et propose “Sweep It Into microsillon, “A Space”. Kurt Vile a pris les Lantern & A Bell”, manettes de la production des le 26 mars sur Real douze chansons enregistrées World, le label de dans le Massachusetts, Peter Gabriel. à écouter le 23 avril.
DISQUAIRES & LIBRAIRIES Les disquaires et librairies enfin classés dans la catégorie “commerces essentiels” par un décret publié le 26 février au Journal officiel.
DROPKICK Le groupe écossais formé par la fratrie Taylor Andrew et Alastair, et leur ami d’enfance Ian Girer, rejoint par Al Shields
somme exorbitante à l’IRS (le fisc américain) pour impôts impayés entre 2010 et 2017, incluant intérêts et pénalités.
GODSPEED YOU! BLACK EMPEROR La tribu canadienne marque son grand retour le 2 avril prochain avec le très engagé et d’actualité “G_d’s Pee At State’s End”.
DANNY GRIFFITHS C’est sous le pseudo D Gee Mono que le membre créateur d’Archive annonce son premier album solo. “A Little Less Fire” sera à découvrir le 26 mars.
GUNS N’ ROSES Après Bugs Bunny, Axl Rose a prêté sa voix et son image pour un épisode du célèbre cabot ScoobyDoo, diffusé le 25 février sur la chaîne américaine Boomerang.
HORRORS Le quintette britannique vient de divulguer le successeur de “V”, disque paru en 2017, un EP 3 titres. “Lout” est disponible depuis le 12 mars.
JETHRO TULL “A”, album conçu par Ian Anderson, célèbre son quarantenaire avec un coffret 3 CD + 3 DVD le 16 avril prochain. Il contient le remix de l’album de 1980, des morceaux studio et live inédits et la vidéo de “Slipstream” remasterisée.
Photo  DR
LUMER Le quatuor venu de Leeds annonce un premier EP vinyle sur le label rennais Beast Records. “The Disappearing Act”, sept titres postpunk à la sauce The Fall en passant par Joy Division, est à écouter dès le 2 avril prochain.
Photo Phoebe Fox  DR
LYNYRD SKYNYRD Le mythique concert capté en août 1976, durant le Festival Knebworth (Angleterre) bénéficie d’un nouveau montage. “Live At Knebworth ’76” contient l’intégralité du live, réunissant les morceaux chers au groupe tels que “Sweet Home Alabama”, “Free Bird”... En vente le 9 avril.
MARIE FRANCE MarieFrance Garcia à la ville a dévoilé un nouveau single “Paye Pour Moi” avec la contribution de Jacques Duvall (Lio, Jane Birkin, Dani…) et Léonard Lasry. Déjà disponible.
PIERRE MIKAÏLOFF Dans son nouveau roman “L’Affaire Dan Cooper”, notre confrère s’empare de cette incroyable histoire du mystérieux pirate de er l’air. En librairie le 1 avril prochain aux éditions La Manufacture de Livres.
VAN MORRISON Le baryton confiné s’est fendu de vingthuit chansons. “Latest Record Project” est teinté de blues, R&B, jazz et soul, styles chers à l’artiste. Le volume 1 est attendu le 7 mai prochain.
JEAN-LOUIS MURAT “Tristan”, le vingtquatrième disque de l’Auvergnat ronchon, sera gratifié d’une réédition vinyle le 23 avril.
NOUVEL OPERA Le Nouvel Opéra propose des Œuvres sur guitares. L’auteur de BD Enki Bilal illustre et signe la Fender Telecaster de Christophe (valeur 7 500 €), Philippe Druillet s’est chargé, lui, de celle de Jimi Hendrix (3 990 €).
SPIRITUALIZED Jason Pierce, fondateur et membre permanent, prévient de la réédition en CD et vinyle des quatre premiers albums du combo rock britannique. “Lazer Guided Melodies” (1992) verra le jour le 23 avril prochain.
Quant aux autres : “Pure Phase” (1995), “Ladies And Gentlemen We Are Floating In Space” (1997) et “Let It Come Down” (2001), ils suivront dans le courant de l’année.
TAME IMPALA “InnerSpeaker”, premier opus de Kevin Parker capté en Australie en 2009, jouira d’une réédition Deluxe. Cette édition 4 LP sera ornée du disque original, de singles, d’un album de collages de croquis d’albums, de démos et d’un livret de 40 pages. Le tout, à partir du 26 mars.
TINA TURNER La diva récemment nominée au Rock And Roll Of Fame, est l’objet d’un nouveau documentaire sobrement intitulé “Tina”. Regard intime sur les hauts et bas à travers la vie et la carrière de la chanteuse, le film contient des interviews de l’intéressée, de ses proches, des images d’archives personnelles… Il sera diffusé le 27 mars sur HBO.
PAUL WELLER En amont de sa prochaine livraison intitulée “Fat Pop” attendue le 14 mai prochain, les concerts du Modfather calés Salle Pleyel à Paris les 6 et 7 avril prochains sont toujours d’actualité.
WIZZZ Le label Born Bad poursuit la saga Wizzz et réunit dans un quatrième volume les raretés dénichées de la pop francophone des années 1960 et 1970. “Wizzz – French Psychorama 19661974” est à se procurer d’urgence.
THOM YORKE En raison de la crise sanitaire actuelle, l’écorché d’Oxford est au regret d’annuler toutes les dates de son Tomorrow’s Modern Boxes, mais assure le remboursement des billets pour toutes les prestations, dont celles prévues les 20 juin au Zénith (Paris) et 7 juillet aux Nuits de Fourvière (Lyon).
Condoléances Chris Barber(tromboniste britannique de jazz, Dr John),Mick Bolton(claviériste britannique, Mott The Hoople, Dexys Midnight Runners), Joe Burke(musicien, accordéoniste irlandais),Françoise Cactus(romancière, artiste, chanteuse et multiinstrumentiste, Lolitas, Stereo Total),Isabelle Dhordain(journaliste radio française, dénicheuse de talents musicaux),Patrick Dupond(danseur),Lawrence Ferlinghetti(poète américain, cofondateur de la maison d’édition City Lights Booksellers & Publishers, Jack Kerouac, Allen Ginsberg),Milford Graves(batteur et percussionniste américain, Kenny Clarke),Michael Gudinski(fondateur du label Mushroom Group, Kylie Minogue),LG Petrov(chanteur suédois, Entombed AD),U Roy(deejay jamaïcain de reggae),Gene Summers(chanteur américain de rock’n’roll et rockabilly),Frank Thorne(auteur de bande dessinée américain),Tonton David(chanteur français de reggae),Bunny Wailer(auteur, compositeur et interprète jamaïcain, The Wailers).
AVRIL 2021R&F011