Elle du 04-01-2019

Elle du 04-01-2019

-

Presse
108 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 04 janvier 2019
Langue Français
Signaler un abus
LEQ2ESUISTE30V1ÀOFENEMTLLMEESS 19FAIRE L’ACTU
ANGÈLE LA NOUVELLE IDOLE DES JEUNES ET LA NÔTRE
MODE RESTER SIMPLE, C’EST LE NOUVEAU CHIC
LPOURQUOI OENNSEESMOETICONFIANCE TOUTESAUKRAVMAGA
11 TRUCS POUR ÊTRE MOINS FATIGUÉE OU AU MOINS EN AVOIR L’AIR !
DE LA RUE À LA GLOIRE LE PHÉNOMÈNE CORINNE MASIERO
VOYAGE LES ESCAPADES SECRÈTES DES PEOPLE
HEBDOMADAIRE 3811 4 JANVIER 2019FRANCE MÉTROPOLITAINE 2,30 €. A : 4.90 € / AND : 2.70 € / BEL : 2.60 € CAN : 5.90 $CAD / CH : 4.30 CHF / D : 4.70 € / ESP : 3.80 € / GR : 4.60 € / IT : 3.80 € / LUX : 2.60 € / MAR : 35 MAD / NL : 4.90 € / Port. Cont : 3.80 € TUN : 5.70 TND / ANTILLES A : 5.70 € / REUNION A : 6.70 € / GUY S : 4.20 € / POLY FR S : 500 CFP / NC A : 1350 CFP / NC S: 480 CFP
elle.fr
B O U T I Q U E E N L I G N E D I O R . C O M
C R O W N Y O U R L O V E
J o s é p h i n e A i g r e t t e
PRESSE
SOMMAIRE SEMAINE DU 4 AU 10 JANVIER 2019
{LEFASHIONCRUSH}
9 L’ÉDITOPar Dorothée Werner. 10 ELLEINFO Près de deux millions de pétitionnaires pour « L’affaire du siècle »L’influence montante de Xavier BertrandClemantine Wamariya, du génocide rwandais à la Silicon ValleySelena Gomez remonte la penteKevin Spacey rattrapé par #MeToo. 21 ELLECULTURE 21 cinéma  musique  ThéâTre Le blues protéiforme de Leyla McCalla « Edmond » des planches à l’écran Christophe Honoré revivifie ses « Idoles ». 24 livres Merveilleuses « Vies secrètes » de Dominique BonaLes coups de cœur de la rentrée d’hiverLa vue en déclin d’Élisabeth Quin. 28 ELLESTYLE La gazette fashion. Beauty scoop. 32 ELLEMAG 32 besT of2019 est à elles : les 31 femmes qui vont faire l’actu. 40 reporTageLe retour à la terre des citadines japonaises. 44 renconTreDe la rue à la gloire, le phénomène Corinne Masiero. 48 sociéTéConfiance en soi : pourquoi les jeunes filles se mettent au kravmaga. 50 enTreTienDelphine Horvilleur, la rabbin féministe. 54 culTureAngèle, la nouvelle idole des jeunes et la nôtre. 62 ELLEMODE looksRester simple, c’est le nouveau chic. 70 ELLEBEAUTÉ forme Onze trucs pour être moins fatiguée (ou au moins en avoir l’air !).
E L L E.FR
76 ELLEVIE PRIVÉE Voyage : les escapades secrètes des peopleTout sur le périnéeC’est mon histoire : « J’ai renoncé aux enfants et j’en suis heureuse »Une journée avec Joana Vasconcelos.
89 numéroscope90 horoscope 91 fiches-cuisine Les néogalettes de Marjolaine Daguerre. 93 la lisTe de nos envies 94 la bd de soledad
Sac«LadyDiorArtparMickalene Thomas », édition limitée, Dior.
Ce numéro comporte, insérées entre les pages 90 et 91, 4 pages spéciales numérotées de I à IV (édition Alsace) ; ou 4 pages spéciales numérotées de I à IV (édition Lorraine) ; ou 4 pages spéciales numérotées de I à IV (édition Normandie) ; ou 4 pages spéciales numérotées de I à IV (édition NordPasdeCalais) ; ou 4 pages spéciales numérotées de I à IV (édition ValdeLoire centre) ; ou 12 pages spéciales numérotées de I à XII (édition IledeFrance). Entre les pages 42 et 43, un encart jeté abonnement ELLE de 2 pages (kiosques de la France métropolitaine). Ce numéro comporte un encart abonnement Dynapresse sur les exemplaires kiosques Suisse et des envois de correspondance sur la France métropolitaine + DomTom.
EN COUVERTURE ANGÈLEPORTE UNE ROBE givenchyET UNE MONTRE PERSONNELLE. MAQUILLAGE gregoris.COIFFURE benedicTe cazau-beyreT.MANUCUREvirginie MATAJARÉALISATIONmarine braunschvig. PHOTOnik harTley.
5
RÉâgisseZ OU âDresseZ-NOUs VOs remârQUes sUrcommunity@elle.fr
SUiVeZ-NOUs sUr Les rÉseâUX sOciâUX facebook.com/elle @ELLEfrance@ellefr ELLE Franceellefr 6
e l l e FONDATRICEHélènE GoRdon-lazaREFF PRÉSIDENT D’HONNEURdanIEl FIlIPaCCHI GÉRANTEDIRECTRICE DE LA PUBLICATIONClaIRE léoSt
DIRECTRICE DE LA RÉDACTIONERIn doHERty DIRECTRICE DE LA CRÉATIONGEnèvE doHERty RÉDACTION EN CHEF KatEll PoulIquEn (MaGazInE), BRunE dE MaRGERIE (ModE), élISaBEtH MaRtoREll (BEauté), danIèlE GERKEnS (vIE PRIvéE/touRISME/déCo/CuISInE), annE-CéCIlE SaRFatI (EllE PaRIS/EllE RéGIonS/dIvERSIFICatIon). DIRECTRICE DE L’IMAGE ET DU CASTINGSoPHIE laMaRE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA RÉDACTIONJEan-CHaRlES GandIa ÉDITORIALISTES alIx GIRod dE l’aIn, olIvIa dE laMBERtERIE, MaRIon RuGGIERI, doRotHéE WERnER. RÉDACTION EN CHEF ADJOINTE édouaRd dutouR (MaGazInE), SylvIa JoRIF (ModE MaGazInE), JEannE lE Bault (ModE). ASSISTANTES DE LA RÉDACTIONSéGolènE dElloyE (43 32) (dIRECtIon), FloREnCE dE Mont (43 69) (RédaCtIon En CHEF), SoPHIE BouCot (43 31) (ModE), SandRInE FuREt (43 60) (vIE PRIvéE/lIFEStylE), natHalIE GRouaRd (43 34) (BEauté). DIRECTION ARTISTIQUE ADJOINTE véRonIquE BonSIGnoRE (43 93), CaRolInE IGnazI (43 94). MAGAZINE alICE auGuStIn, olIvIa dE laMBERtERIE, FRançoISE dElBECq, natHalIE dolIvo, MaRIon RuGGIERI, doRotHéE WERnER (GRandS REPoRtERS), CatHERInE RoBIn, PatRICK WIllIaMS. avEC la CollaBoRatIon dE natHalIE duPuIS, SoPHIE GaCHEt. DÉPARTEMENT CÉLÉBRITÉSvéRonIquE vatInoS.GUIDE CULTURELPHIloMènE PIéGay (CHEF dE SERvICE) (43 74). avEC la CollaBoRatIon dE tHoMaS JEan, Paul SIGoGnaC, FloREnCE tRédEz.LIVRESolIvIa dE laMBERtERIE (CHEF dE SERvICE). avEC la CollaBoRatIon dE SandRInE MaRIEttE Et PaSCalE FREy (GRand PRIx dES lECtRICES).MODE annE-MaRIE BRouIllEt (49 75), HoRtEnSE ManGa (49 73). avEC la CollaBoRatIon dE taMaRa taICHMan (49 92), dIanE BoulEnGER, vIRGInIE BEnaRRoCH. ACCESSOIRESavEC la CollaBoRatIon d’élISaBEtH aKESSoul (49 82) (+ MaRKEt EdItoR).STYLEauRélIE GaIllaRd (49 79). avEC la CollaBoRatIon d’èvE MaEno. ENFANTSavEC la CollaBoRatIon dE CHaRlottE HuGuEt (49 84).MERCHANDISINGISaBEllE MERlE. BEAUTÉ ISaBEllE SanSonEttI (CHEF dE RuBRIquE). JulIE CHanut-BoMBaRd, JEannE dERoo. avEC la CollaBoRatIon dE lauRIanE SEIGnIER, CHloé duGaSt. VIE PRIVÉE avEC la CollaBoRatIon dE SolInE dEloS, JulIa dIon, GIulIa FoïS, HélènE ClaudEl, Héléna vIllovItCH, JulIE PuJolS-BEnoît. DÊCO(49 83) MIREIllE aSSénat (CHEF dE SERvICE). avEC la CollaBoRatIon dE CHaRlottE HuGuEt. CUISINEavEC la CollaBoRatIon dE CaRRIE SoloMon. RÉDACTEURS GRAPHISTES re FaBIEnnE CoRon (1 MaquEttIStE), tIPHaInE BRéGuë, CoRalIE GallIBouR, olIvIa ERRaRd, CaRInE GouJon, MaRIE MaRaMzInE, MaRGaux PEIllon.ELLE À PARISnatHalIE ElBaz-FoRISSIER. ÉDITING SandRa BaSCH (CHEF dE SERvICE). avEC la CollaBoRatIon dE CaRolInE SIx Et alExandRE MouaWad. SECRÉTARIAT DE RÉDACTION re KaRInE laCoIn (SGR adJoIntE). MaRIE GIRaud-RouaBaH (1 SR), annE alBy, SylvIE aRnoux, BERnadEttE duPRat, annE FauvEl, SandRInE MaRIEttE, CatHERInE PaGèS, MaRGottE uHaldE.RÉVISIONMuRIEl SaFaR-JaouI. avEC la CollaBoRatIon dE annE BaRon, valIa BREItEMBRuCH. RÉDACTION EN CHEF TECHNIQUE PHIlIPPE GautRand (43 52), louIS HInI (adJoInt). PRODUCTIONodIlE BERnaRd (43 40) (ModE-BEauté), StéPHanIE SEMEdo (43 47), MalIKa Mala (déCo), tIFFany MalonE (43 49) (CoIFFuRE MaquIllaGE), RESPonSaBlE voyaGES ISaBEllE CanavéSIavEC tIFFany MalonE. PHOTO MaRIE-odIlE PERullI (CHEF dE SERvICE) (43 57). RédaCtRICES : léa CauquIl (43 59), BéatRICE laBBé (43 58).PHOTOTHÈQUE tHéRèSE GEnEvoIS (48 00) (CHEF dE SERvICE). ÊRIC vIEIRa dE Souza, ClaIRE FauRE, GWénaëllE MoREau, BéatRICE d’oléon. REVENTE PHOTOS ET TEXTES nElly dHoutaut (59 46).DIVERSIFICATION ÉVÈNEMENTS dElPHInE laPEyRèRE, CléMEnCE lEvEau. avEC la CollaBoRatIon dE lou BèS. FONDATION ELLE KaRInE GuldEMann (46 17), CHloé FREoa (46 16). WWW.EllEFondatIon.oRG HOROSCOPENUMÉROSCOPEMaRIE GaRdaIRE.
PouR JoIndRE votRE CoRRESPondant, taPEz01 87 15SuIvI dES 4 CHIFFRES FIGuRant à la SuItE dE CHaquE SERvICE. SI vouS SouHaItEz EnvoyER un MaIl, lES adRESSES Sont à CoMPoSER aInSI :PRÉNOM.NOM@LAGARDEREACTIVE.COM• La reproduction, même partieLLe, des articLes et iLLustrations parus dans « eLLe » est interdite. « eLLe » décLine toute responsabiLité pour Les documents remis. Les manuscrits non insérés ne sont pas rendus. • Les indications de marques et Les adresses quI FIGuREnt danS lES PaGES RédaCtIonnEllES Sont donnéES à tItRE d’InFoRMatIon SanS But PuBlICItaIRE. lES PRIx PEuvEnt ÊtRE SouMIS à dE léGèRES vaRIatIonS.
HaCHEttE FIlIPaCCHI aSSoCIéS ESt unE FIlIalE dE laGaRdèRE aCtIvE.PRÉSIDENT DU DIRECTOIREdEnIS olIvEnnES. EllE esT ÉDiTÉ pâr HâcheTTe FiLipâcchi assOciÉs, S.a.S. âU câpiTâL De 78 300 €, EllE® esT UTiLisÉe sOUs LiceNce DU prOpriÉTâire De Lâ mârQUe, LOcâTâire-gÉrâNT, RCS nâNTerre B324286319. HâcheTTe FiLipâcchi Presse. EllE FrâNce (ISSn 0750-3628) SiÈge sOciâL : 3-9, âVeNUe aNDrÉ-MâLrâUX, immeUbLe SeXTâNT, is pUbLisheD weekLY, 52 Times per Yeâr, bY HâcheTTe FiLipâcchi assOciÉs c/O EXpress Mâg, 92300 leVâLLOis-PerreT. assOciÉ : HâcheTTe FiLipâcchi Presse S.a. 12 nepcO WâY, PLâTTsbUrgh, n.y. 12903. PeriODicâLs POsTâge dÉpôT LÉgâL : jâNVier 2019. © 2018 HFa. pâiD âT SecâUcUs, nJ. ny. PoStMaStER : SeND âDDress châNges TO COmmis. PâriT. 0120 K 79216. ISSn 0013-6298. EllE FrâNce c/O EXpress Mâg, P.o. BOX 2769, PLâTTsbUrgh, n.y. 12901-0239. PrÉ-presse : COmpOs-JULiOT. ImprimÉ eN FrâNce sUr pâpier BUrgO/PriNTeD iN FrâNce ON BUrgO pâper. HÉLiO PriNT, 77440 MârY-sUr-MârNe, MâUrY ImprimeUr, 45330 MâLesherbes, ROTO FrâNce ImpressiON, 77185 lOgNes.
DIRECTRICE GÉNÉRALE DÉLÉGUÉE D’ÉDITION annE-MaRIE laBIny DIFFUSIONPaSCal MouIllEy (56 65) (dIRECtEuR), SandRa laï-SHIn-KonG (56 66), natHalIE SaCHER (56 68). MARKETING DIRECTSandRInE MaSClE-duFIn (53 68) (dIRECtRICE), ClaIRE RondEl, aSSIStéES d’aRlEttE KEBREau. DIRECTRICE MARKETING ÉDITORIALMaRIE-noëllE lEBœuF.COMMUNICATIONRELATIONS PRESSE StéPHanIE vIdEau-aPHatIE (dIRECtRICE) (51 23), Fanny BEllEt (RESPonSaBlE PRoMotIon) (51 20). FABRICATIONCHRIStoPHE CHoux, évE MalHEuRty. ELLE.FRadèlE BRéau (RédaCtRICE En CHEF) (45 01), StéPHanIE Moyal KoHEn (RédaCtRICE En CHEF adJoIntE) (54 08). ÉDITIONS INTERNATIONALES(44 61) CEo lICEnCES IntERnatIonalES MÉDIASFRançoIS CoRuzzI.DIRECTION ÉDITORIALE ET PUBLISHINGvaléRIa BESSolo lloPIz (dIRECtRICE IntERnatIonalE EllE), avEC PatRICIa naGy (RédaCtRICE), MoRGanE RoHéE, KatIa SIMon,ET, POUR LES PRODUCTIONS ÉDITORIALES,CHaRlottE dEFFE (RédaCtRICE ModE Et lIFEStylE), vIRGInIE dolata (RédaCtRICE CéléBRItéS Et BEauté).LICENCES INTERNATIONALES MÉDIAS,DÉVELOPPEMENT DIGITAL ET SYNDICATIONMICKaël BERREt (dIRECtEuR), MaRIon MaGIS (adJoIntE), SévERInE laPoRtE (RESPonSaBlE dRoItS d’autEuR), PaSCal IaCono (RESPonSaBlE GEStIon BaSE dE donnéES), Moda zERE (CHEF dE PRoJEt dIGItal). PUBLICITÉ LAGARDÈRE PUBLICITÉ3-9, avEnuE andRé-MalRaux, IMMEuBlE SExtant, 92300 lEvalloIS-PERREt. tél. : 01 87 15 44 44.PouR lEuR éCRIRE : PREnoM.noM@laGaRdERE-PuB.CoM CaRolInE PoIS (dIRECtRICE GénéRalE déléGuéE), CaMIllE BuRnIER zInK (dIRECtRICE CoMMERCIalE), aSSIStéE dE lauREnCE tREIllE. MaRIE-GaBRIEllE BaRanGER, CHaRlottE CaMuS, auRoRE Godon (dIRECtRICES dE PuBlICIté), valERIE dEdun-quEdvIllE (dIRECtRICE dE PuBlICIté tRadInG EllE), PHIlIPPInE FElICIano, valéRIE MaSSon (dIRECtRICES dE ClIEntélE), Manon BERGER, alICE dESCavES (CHEFS dE PuBlICIté) aSSIStéES dE CEndRIE laMBERt, vIRGInIE SIlo. LAB’ELLElaB’EllE (oPERatIonS SPéCIalES Et BRand ContEnt EllE), CHantal-MaRIE dE REnty (dIRECtRICE dE PuBlICItE laB’EllE), nouR MEtz (dIRECtRICE dE la CRéatIon Et dE la PRoduCtIon), alICE GICquEl (RESPonSaBlE dE PRoJEt dIvERSIFICatIon), luCIE GRaS, MélanIE van ClEEMPut (dIRECtRICES dE ClIEntèlE), CHaRlottE GavaRd, lauREn GuIllotEl, nanCy nKonGuE, BéRénICE dE vEyRInaS, (CHEFS dE PuBlICIté), natHalIE tEIllEt (dIRECtRICE dE PRoJEtS), auRélIE BataRd (RESPonSaBlE dE PRoJEtS), KouMBa BoMou (CHEF dE PRoJEtS), audREy Colladant (RESPonSaBlE dE ConCEPtIon Et dE CRéatIon), CléMEnCE CHallIER (ConCEPtRICE GRaPHIStE).PUBLICITÉ LITTÉRAIRECatHERInE KolB Et vIRGInIE GuIot. LAGARDÈRE MÉTROPOLES(PuBlICIté RéGIonalE) tél. : 01 77 66 30 00. aMélIE PouRadIER dutEIl (dIRECtRICE GénéRalE adJoIntE). LAGARDÈRE GLOBAL ADVERTISING(PuBlICIté IntERnatIonalE) FRançoIS CoRuzzI (CEo). StéPHanIE dElattRE (SvP/IntERnatIonal advERtISInG) (44 84) StEPHanIE.dElattRE@laGaRdERE-aCtIvE.CoMNUMÉRO ABONNÉStél. : 01 75 33 70 35.RÉDACTION3-9, avEnuE andRé-MalRaux, IMMEuBlE SExtant, 92300 lEvalloIS-PERREt. tél. : 01 87 15 44 44.ANCIENS NUMÉROS: CBS vPC EllE, CS 70004, 59718 lIllE CEdEx 9. tél. : 01 75 33 70 35, En JoIGnant un RèGlEMEnt à la CoMMandE. PouR la FRanCE : 2,30€ lE nuMéRo + 1,30€ dE FRaIS d’EnvoI.
Magazine imprimé sur TM du papier certifié PEFC (pages foliotées)
Pâpier prOVeNâNT mâjOriTâiremeNT D’ITâLie. 0 % De fibres recYcLÉes. Pâpier cerTifiÉ PEFC. EUTrOphisâTiON : PTOT 0,018 kg/TONNe.
E L L E.FR
4 JANVIER 2019
SOPHIE STEINBERGER
E L L E.FR
L’ÉDITO1D0 JANEVIER 20E19LLE SEMAINE DU 4 AU
TOUS VŒUX TOUT FLAMME Un symbole, un présage, une inspiration ?La chanteuse Angèle fait la couv’ de ce premier ELLE de l’année, voilà qui donne le « la » pour 2019… Cette musicienne est un condensé de l’époque, l’incarnation d’une génération (lire p. 54). Pourquoi ? Comment ? « Elle écrit sur notre monde mais sans mots violents, sans insister sur sa dureté comme les adultes » (Lili, 17 ans). « Son féminisme n’est pas agressif, son look est plus bobo que bombasse, sa manière joyeuse de danser donne envie de sourire » (Pom, 15 ans). Voilà une fille qui ne se la raconte pas, capable d’écrire sur #BalanceTonPorc en restant tendre avec les garçons (« Même si tu parles mal des filles, je sais qu’au fond t’as compris »). Et de parler d’amour sans jamais PARDOROTHÉE WERNER laissertomberlespoir(«Moijecroisauxhistoires/AuxquelleslesGRAND REPORTER autres/Ne croient pas encore » (« Ta reine »). Une audace pop les deux pieds dans la vie réelle mais qui met, l’air de rien et comme dit Léo Ferré, de « la poésie dans les discours ». Irruption soudaine de la poésie dans le monde anxiogène ! Quoi de plus fort pour enchanter nos vies ? Relisons, par exemple et au hasard, Aragon : « Où fautil qu’on aille Pour changer de paille Si l’on est le feu
À moins qu’il ne faille Si l’on est la paille Fuir avec le feu
La paille est si tendre Mais vouloir l’étendre Étendra le feu Qu’on tente d’étreindre »…*
Éteindre ou étreindre le feu ? À l’heure des bonnes résolutions, c’est vous qui décidez. Avec votre âme d’enfant, avec votre âme d’ado. À la manière d’Angèle, tendre et lucide. Très joyeuse année.n * Extrait du « Vaste Monde », dans « Le Roman inachevé ».
9
10
ELLEINFO
Marche pour le climat,le 8 septembre 2018.
E L L E.FR
{ CÉCILE DUFLOT } 4 JANVIER 2019 ”LA TRANSITION ÉCOLOGIQUEEST ENCORE POSSIBLE !” LANCÉE POUR SOUTENIR UNE ACTION EN JUSTICE CONTRE L’ÉTAT FACE À L’URGENCE CLIMATIQUE, LA PÉTITION « L’AFFAIRE DU SIÈCLE » RENCONTRE LE SUCCÈS. L’EXMINISTRE NOUS EN EXPLIQUE LES ENJEUX. PARCATHERINE ROBIN
Tous les regards voyaient jaune,alors per sonne n’a vu venir la déferlante verte ! Avec quelque 1 900 000 signatures à l’heure où nous bouclons, la pétition lancée par quatre ONG (Notre affaire à tous, la Fondation pour la nature et l’homme, Green peace France et Oxfam France) pour engager un recours en justice contre l’État français, qui ne respec terait pas ses engagements sur le climat, « L’affairedu siècle », témoigne que les citoyens ont pris conscience de la nécessité d’agir. 2019 marquera telle un tournant en matière d’écologie ? L’analyse de l’une des instigatrices de la pétition, Cécile Duflot, directrice d’Oxfam France.
ELLE. Vous attendiezvous à un tel succès pour votre pétition ? CÉCILE DUFLOT.Non, quand on l’a mise en ligne, on ne pensaitpas qu’il y aurait autant de signataires. Notamment parce que c’est un sujet un peu discriminant : il s’agit d’un recours juridique contre l’État. Or cela a créé un mouvement inverse, les gens ont fortement adhéré, parce qu’ils ont le sentiment que, enfin, il se passe quelque chose de l’ordre de l’action. ELLE. Estce que, comme le dit François de Rugy, c’est une réponse AXPPP. aux « gilets jaunes » ? C.D.Pas du tout, car il y a des points communs aux deux mobilisa tions. Oxfam a montré que les principales victimes du dérèglement climatique sont les plus pauvres. Ceux qui en sont le moins respon sables, aussi bien au niveau mondial que national ! Le sujet aujourd’hui, c’est donc bien de mener simultanément une politique de justice fiscale et une politique de transition écologique et de lutte contre le dérèglement climatique. ELLE. Qu’estce que cela dit du rapport que les Français entre tiennent avec leurs représentants politiques ? C.D.Les gens ont le sentiment qu’il existe une forme d’impuissance démocratique à mettre en œuvre les politiques dont on a besoin pour faire face au dérèglement climatique. Beaucoup sont déçus parles promesses non tenues. Le président de la République avait faitnaître une forme d’espoir avec son « Make our planet great again ». JÉRÔME DERIGNY/ARGOS DIFFUSION/SAIF IMAGES ; VINCENT ISORE/IP3/M À ce momentlà, à Oxfam, nous avions reçu des messages de nos
collègues d’autres pays nous disant qu’on avait de la chance, que le Président avait pris l’enjeu à brasle corps. Sauf que, trois ans après l’accord de Paris, les émissions de gaz à effet de serre, au lieu de diminuer, sonten augmentation. Il y a donc bien quelque chose qui ne fonctionne pas. C’est ce décalage entre les paroles et la réalité des actes qui devient insupportable aux yeux de nombreux citoyens. ELLE. Vous avez été des deux côtés de la barrière. Avezvous fait l’expérience des limites de l’action du gouvernement lorsque vous en faisiez partie ? C.D.En tant que ministre, j’ai eu le sentiment qu’on pou vait agir. À condition de vouloir agir. Ce qui est rageant, c’est que la transition écologique est techniquement possible, finan cièrement moins coûteuse, et que pourtant on fait le choix de l’inac tion. Face au dérèglement climatique, les grandes déclarations poli tiques ou les opérations de communication ne fonctionnent pas. ELLE. Si c’est techniquement possible et financièrement moins coûteux,pourquoicetteinertie? C.D.Je pense qu’il y a la question du moyen et du long termes. Il existe aussi, parfois, une forme de complaisance à l’égard de certains inté rêts économiques. Et peutêtre également de l’hypocrisie, de l’incré dulité, une obsession pour la question du déficit public. Sauf que, quand on voit le coût des catastrophes climatiques aujourd’hui, on se rend compte que cellesci sont en train de plomber les comptes des États. Et cela ne peut qu’augmenter si l’on n’agit pas. ELLE. Bientôt deux millions de signatures. Et après ? C.D.Après, on va continuer. On sait de toute façon que c’est un combat qui durera au moins deux ans. ELLE. À l’heure où les « collapsologues » se font de plus en plus entendre, restezvous optimiste ? C.D.Oui ! Pour une raison assez simple, c’est que c’est possible. Les solutions techniques et technologiques existent et on peut les mobili ser. Ce n’est pas hors de portée. La seule chose qui manque, c’est la décision d’agir, ce qui n’est quand même pas le plus compliqué. Et puis, ce qui me rend aussi optimiste, c’est le fait que ce sont les jeunes qui, les premiers, ont signé en masse cette pétition : parce que 2040, 2050, c’est leur vie à eux.
PAGES DIRIGÉES PAR ÉDOUARD DUTOUR. RÉDACTEURS : NATHALIE DOLIVO, ALIX GIR OD DE L’AIN, CLÉMENTINE GOLDSZAL, ALEXANDRE MOUAWAD, CATHERINE ROBIN, FLORENCE TRÉDEZ, PATRICK WILLIAMS.
11