Femme actuelle Sénior du 31-01-2019

Femme actuelle Sénior du 31-01-2019

-

Presse
148 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 31 janvier 2019
Langue Français
Signaler un problème
S Nouveau
NOTRE ÉPOQUE PÉNURIE DE MÉDICAMENTS: DÉMÊLONS LE VRAI DU FAUX
TÉMOIGNAGES Ils ont donné un organe à un proche
10FÉVRIER 2019 25PAGES BienêtreSanté
ON A TESTÉ Les livres audio et les podcasts
envie de ... Découvrir la Thaïlande De bons gros gâteaux Balade à Nice
 RD E STOP À LA DÉPRIME ! 4,50 F:  10  NOS PISTES POUR S’EN SORTIR M 05237 3’:HIKPMD=\UYZU[:?k@a@b@a@k"; Dépression ou coup de blues : savoir les reconnaître DROITCONSO Elles ont retrouvé le moral, elles racontent Les thérapies douces qui marchentARGENT Les solutions pour calmer ses angoisses5 idées pour arrondir PORT.CONT. : 5.50 € – DOM Bateau : 5 € – Maroc : 50 DH – Tunîsîe : 8 TND – Zone CFA Bateau : 4 000 XAF – Zone CFP Avîon : 2 000 XPF ; Bateau : 1 000 XPF.sa retraite BEL : 5 € – CH : 7 CHF – CAN : 7.99 CAD – D : 6 € – ESP : 5.50 € – GR : 5.50 € – ITA : 5.50 € – LUX : 5 €
MAL DE DOS, ARTHROSE, JAMBES LOURDES, PROBLÈMES RESPIRATOIRES OU DIGESTIFS ? ET SI VOUS OPTIEZ POUR UNE ENGHIEN-LES-BAINSNOUVEAU CURE THERMALE VALVITALPOUR NIEDERBRONN-LES-BAINS SOULAGER VOS DOULEURS ? MORSBRONN-LES-BAINS Découvrez tous lesbénéfices des eaux thermales BOURBONNE-LES-BAINS dans l’un de nos 12 établissements. La cure LONS-LE-SAUNIER thermale, c’est un traitement naturel,sans eets secondaires et qui réduit 2 fois plus la douleurqueDIVONNE-LES-BAINS les traitements habituels, avec des eets visibles THONON-LES-BAINS jusqu’à 9 mois après la cure. AIX-LES-BAINS ROQUEBILLIERE / BERTHEMONT-LES-BAINS MONTBRUN-LES-BAINS LECTOURE EAUX-BONNES
INFORMATIONS & RÉSERVATIONS
04 79 35 38 50 www.valvital.fr info@valvital.fr
RECEVEZ GRATUITEMENT LE GUIDE DES CURES THERMALES
  Mme M. Nom : ................................................................................. Prénom : .................................................................................................................. Adresse : .................................................................................................................. Code postal : .................... Ville : . ..................................................................... Téléphone : . ....................... E-mail : .................................. @ ..........................
N’hésitez pas à en parler à votre médecin !
COUPON À RETOURNER À :
ValVital Parc Édouard-Guénon - CS 90181 39005 Lons-le-Saunier cedex
Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant. Vous êtes susceptibles de recevoir des ores commerciales de notre société et de ses filiales par courrier, sms ou email pour des produits et services analogues à ceux que vous avez commandés. Si vous ne le souhaitez pas, cochez la case ci-contre CEB, Compagnie Européenne des Bains - SA au capital de 308 640 € - RCS PARIS 352 840 862 - Siège social : 16 rue de Beaujolais 75001 Paris - TVA : FR 10 352 840 862. © photos : C. Mossière, C. Pedrotti/F. Louis - Coka AdobeStock. 1901CEBFAS.
Bénédicte Aubry Rédactrîce en che adjoînte
Vivement0292!
Santé, amour, succès...On vous a tout souhaîté. D’aîlleurs, au moment où vouslîsez ces lîgnes, vous avez déjà reçu les vœuxde votre amîlle, ceux de vos amîs, de vos voîsîns, du présîdent de la Républîque et de l’équîpe munîcîpale, les vœux des commerçants du quartîer, des copaîns quî s’învestîssent dans la même assocîatîon ou club de sport que vous. J’aî envîe d’y ajouter ceux, joyeux, chaleureux et généreux, de la rédactîon deFemme Actuelle Senior. Maîs nous sommes le 10 janvîer. C’est un peu tard, n’est-ce pas ? Alors, pour me aîre pardonner, je vous promets le meîlleur pour... 2029. Ouî, 2029. Dans dîx ans, vous n’aurez plus de problèmes de cash, nî de courses à aîre ! Vous ne perdrez plus jamaîs votre chargeur de téléphone ou vos papîers d’îdentîté. Et je ne vous dîs pas tout. La suîte vous attend (tout de suîte), page 30.
Retrouvez le prochain numéro deFemme Actuelle Seniorle 7 février.
ÉDITO
© L. VILLERET ; ISTOCK/GETTY IMAGES.
3
SOMMAIRE
6
52
Explorer Comprendre 6 LE GRAND DÉFI16ON S’EN MÊLE41VU DE L’INTÉRIEUR À fond de traîneau Notre petit journal. Pourquoi les chansons populaires dans l’enfer blanc : nous rendentelle heureux ? 20CULTURE NET Isabelle est l’une Livres audio, podcasts : quand la culture44LA QUESTION DU MOI des rares emmes à donne de la voix.Et aussî : sîtes et applîsPetitsenfants :attîtudes, goûts... compter parmî du moîs ; vos questîons, nos réponses... On vous aîde à les décoder. l’élîte desmushers. 24ON DÉCOLLE48!QUELLE FAMILLE La Thaïlande :voyage au pays du Sourîre.Mes parents :5 bonnes raîsons d’arrêter 12LA LISTE de leur donner des conseîls.30C’EST NOTRE ÉPOQUE DE MES ENVIES Ma bellefille :on n’a pas grand-chose Au bonheur des 10 trucs qui n’existeront plus à se dîre.Mes enfants :îls se séparent, couleurs :notre dans dix ans. quelle attîtude adopter ? sélectîon pop pour 34LA GRANDE INTERVIEW oublîer la grîsaîlle. 52FÉE MAISON JeanFrançois Marmion, psychologue Idées déco :ranger ses lîvres en beauté.et coordinateur d’une étude Astuces. Pratique :bîen choîsîr sa lîterîe. collective sur la bêtise :« La connerîe est un vérîtable labyrînthe ».58C’EST DANS L’AIR 141 Médicaments :à l’heure de la pénurîe. P. S U O V À GAGNER ZLe guide du quotidienE 5 cofretsRETRAITE, DROIT, ASSURANCES…p. 62 à 71 Britanny Ferries D NLE DOSSIER5 pistes pour doper vos revenus à la retraite.«Irrésistibles Voyages» E10 duosde soins antiâge LA FICHE DU MOISSécurité routière : les nouvelles règles. R Perles de Rivière Dépendance.Et sî j’osaîs înstaller un monte-escalîer ?Assurance.Au secours, j’aî été vîctîme d’un vol sans eractîon !Héritage.La successîon à l’extrait de caviar pur s’éternîse, comment relancer la machîne ?Vos questions, nos réponses. 20 bons d’achatNos experts vous apportent la solutîon.Argent.Boycottez votre lîvret A ! SpartooMémo.Chîres, rendez-vous... Tout ce qu’îl aut savoîr.
4
ABONNEZVOUS !Retrouvez les ofres
S
p. 40 et 72
86
Profiter 74DOSSIER 5 IDÉES POUR FAIRE DURER SON COUPLENos suggestions pour entretenir le lien avec votre moitié. 78MA MODE Rajeunir son look :les duos gagnants. 82MA BEAUTÉ 5 conseils pour éviter les déceptions chez le coiffeur. 86JEUX INTERDITS ? Un sexfriend, pourquoi pas ? 88JE VOUS EMMÈNE Flâner à Nice et alentour. 92LE GOÛT DES AUTRES Les œuvres de la Mie de Pain,une assocîatîon quî accueîlle et vîent en aîde aux plus démunîs. 94FLASH-BACK L’épopée du paquebotFrance. 102BON APPÉTIT Ça, c’est du gâteau ! 106BOUILLON DE CULTURE À visiter, à voir, à lire, à écouter. 142NOS JEUX 146C’ÉTAIT HIER Et le fuseau fusa !
114
LE CAHIER SANTÉ NUTRITION FORME Vivre! DOSSIER 128CHECK-UP 114DÉPRESSION,Maladies dégénératives : ANGOISSE, COUP DE BLUESrepérer les premiers signes. Comment retrouver le moral? 130ON SE BOUGE Les bonnes prises en charge Raquettes : 5 trucs à savoir pour remonter la pente. avant de se lancer. 120DÉCOUVERTES132DES MOTS Perte de poids :des pîstes SUR LES MAUXIls ont donné înnovantes dans la balance. un organe à un proche. 124NTNTAELEMRULE136VRAI-FAUX VÔTRELe pacemaker. Soulager votre dos. 1371 PROBLÈME 126SURRENDEZ-VOUS 2 SOLUTIONSLe panaris. La colposcopie. 138NUTRITION 127PIQÛRE DE RAPPELCharcuteries industrielles : La téléconsultation. du lard ou du cochon ?
RETROUVEZLA NEWSLETTER S Découvrez chaque jour notre sélection d’infos... pour bien commencer la journée ! www.femmeactuellesenior.fr
CE NUMÉRO CONTIENT UN ENCART COLLIER PERLES DE CULTURE DE 6 PAGES JETÉ SOUS BLISTER P. 148 SUR TOUS LES ABONNÉS ; UN ENCART FRANÇOISE SAGET DE 22 PAGES JETÉ RÉGIONAL SOUS BLISTER ABONNÉS ; UNE CARTE JETÉE ABONNEMENT RECTO-VERSO EDIGROUP 2019 SUISSE ET BELGIQUE ; UN ENCART EXTERNE MULTI-TITRES ABONNEMENT RÉGIONAL.
5
K. VEY/JUMP FOTOAGENTUR.
E. DRAGESCO ; C. BOUILHAC ; ISTOCK/GETTY IMAGES (2) ; COUVERTURE :
SOMMAIRE : © APPLE ; DR.
LE GRAND DÉFI
Àfonddetraîneau dans lenferblanc Isabelle Travadon est l’une des rares emmes à compter parmî l’élîte des mushers. Elle s’apprête à partîcîper pour la premîère oîs à la Yukon Quest, une course légendaîre dans le Grand Nord canadîen. PIERRE MOREL nfant, ïsabelle rêvat de qu va lu permettre de înancer son rêve de traneau, mas pas de celumusing ;ske de façon ntensve et, dans la du Père Noël. Prsonnère naveté de sa jeunesse, pense que savor gls-E de la régon parsenne, elledes planches suIt pour s’élancer der-ser sur s’évadat dans les étendues rère une meute. Mas en 1985, elle termne glacées du Yukon en dévo- bonne dernère de sa premère épreuve : « Je rant les romans de Jack n’y connassas ren, j’a fat toute la course à London. S beaucoup abandonnent en gran- plat ventre. J’a perdu mon attelage. L’horreur. dssant l’dée de devenr cosmonaute ou ïn- À l’arrvée je ressemblas à un bonhomme de dana Jones, ïsabelle, elle, n’a pas renoncé à sa nege ! Mas je ne me sus pas découragée. » vocaton. À 56 ans, elle se prépare à la plus Reprendre du poil de la bête terrble des courses de chens de traneau au monde : la Yukon Quest, plus de 1 600 klo-sort s’acharne sur la jeune femme.Pourtant, le mètres à travers le Grand Nord canaden etaccdent de voture l’élogne de touteUn grave l’Alaska. Deux semanes de surve dans des forme de sport pendant deux ans. C’est le condtons extrêmes, seule avec ses anmaux.début d’une sére d’épreuves qu vont la meur-« Mon mar me dt que je sus folle. Comme à trr et la galvanser tout à la fos. Son dos et chaque fos », s’amuse-t-elle. ses vertèbres cervcales ne cessent de la tour-Des courses, volà trente ans qu’ïsabelle en menter. Elle a enduré qunze opératons: «Ce fat. Elle avat décdé qu’elle vvrat dans la corps douloureux est une motvaton supplé-nege. Son bac en poche, elle s’nstalle dans les mentare, même s les médecns me dsent que Alpes. Y crée un élevage de huskes de Sbére je sus dngue eux auss »,conîe-t-elle.© E. DRAGESCO.
6
Une dîscîplîne quî donne le rîsson: îl aut une endurance à toute épreuve pour supporter roîd de chîen et avalanche d’adrénalîne.
LE GRAND DÉFI
Sur la banquîse durant l’Idîtarod ou bîen à l’entraïnement dans la poudreuse, les huskîes d’Isabelle doîvent tracer la route pour rester dans la course.
En Alaska, sî la température est au plusbas avec - 52 °C, la halte aucheckpointaît remonter le moral des troupes.
Après l’accdent, elle revent à la charge en 1990 avec une nouvelle course dans les Alpes. La premère d’une longue sére. Elle prend dx fos le départ de La Grande Odyssée, une épreuve par étapes qu traverse chaque année les massfs franças et où comptent surtout la technque et la force physque. S cette com-pétton, fatgante de l’aveu d’ïsabelle, peut s’apparenter au Tour de France, les courses du Grand Nord, c’est la Route du rhum ou le Vendée Globe. Un déî à la rason.
ïsabelle découvre cet unvers magnîque et mptoyable en 2001, lors de la Fnnmarksløpet, 500 klomètres dans l’Arctque norvégen – l’épreuve la plus septentronale au monde. «J’étas mal préparée, j’a abandonné», se sou-vent-elle. Là encore, l en faut plus pour lu fare basser les bras et en 2007, elle est la pre-mère Françase (hommes et femmes confon-dus) à termner le challenge. Ces épopées en soltare aux noms exotques – ah la charmante Femundløpet ! –, elle les a toutes tentées, et souvent înes en très bonne poston.
Toutous toutterrain
« ïl y a deux sortes de chens, explque ïsabelle. Les huskes de Sbére avec lesquels je cours. Je les ame mas ce ne sont pas les plus rapdes. D’autres concurrents préfèrent les alaskans,
© LA GRANDE ODYSSÉE SAVOIE-MONT-BLANC; DR.
des huskes crosés avec des chens de chasse et des lévrers. ïls vont beaucoup plus vte. Dans une course, mon but est de termner premèreenhuskes.»Elleyparventpluseursfos. Même s’l lu arrve de vvre l’enfer. En 2015, elle se lance dans l’ïdtarod, près de 1 800 klomètres à travers l’Alaska. Elle pen-sat avor connu les condtons les plus dures. Elle se trompat. «On a une moyenne de -25°C en général. Là, pendant hut jours, l a fat entre - 40 °C et - 50 °C », lâche-t-elle comme s elle parlat de vacances en Bretagne gâchées par la plue. « C’est très douloureux. Avec notre équpement, on peut supporter le frod jusqu’à - 35 °C. Au-delà, c’est extrêmement dur. On a des problèmes de déshydrataton, des halluc-natons. Même les chens sont très fatgués. » es chens sont la prorté. Qutte à oublerdebore,àsenourrrtropvteL et à néglger son repos : « Sur ces courses, l y a quelquesceckpoints,mas aucune ade extéreure. Pas de rado, pas de souten logstque, l faut tout gérer so-même. » Quand on se retrouve seule sur la banquse avec des vents à plus de 100 km/h et qu’l faut bvouaquer en se protégeant tant ben que mal derrère son équpage – sans tente ! –, la douleur est înalement salutare : « S vous commencez à ne plus avor mal, ce n’est pas bon sgne. Vous rsquez de tomber dans le coma assez rapdement. »
Isabelle et ses chîens sont connus comme le loup blanc à La Grande Odyssée: la «musheuse» a prîs dîx oîs le départ de cette compétîtîon très physîque !
Un palmarès totalement givré Isabelle a été 6 fois championne de France en sprinten catégorîe huskîes. 8 fois championne de France enmid distanceen catégorîe huskîes. 3 fois championne d’Europe enmid distanceen catégorîe huskîes. 5 fois meilleur attelage de huskiesà La Grande Odyssée Savoîe-Mont-Blanc. Meilleur attelage de huskiesen 2007 à la Fînnmarksløpet 500, en Norvège. Meilleur attelage de huskiesà la Fînnmarksløpet 1000 en 2010.
9
LE GRAND DÉFI
10
En Laponîe, la musheuse et ses chîens s’entraïnent d’arrache-pîed. Car pour traverser l’ener blanc sans être à la traïne, îl aut serrer les rangs... et les dents !
La dmenson plasr de tout ce qu’ïsabelle s’n-Lîge peut paratre abstraîte. « C’est un peu maso, c’est vraî, maîs surmonter cea avec mon équîpe de chîens, c’est vraîment extraordî-naîre. Sur e moment, on souFFre maîs après, on ne © O. ANRIGO; DR. se souvîent que des bees choses. Quand î Faît beau, que vous gîssez avec juste e soule des huskîes, qu’î n’y a personne autour, c’est Fabueux.» Pour le meilleur et pour le pire Entre ïsabee et es chîens, c’est une vraîe hîs-toîre d’amour. Même sî ee pare de « compî-cîté ». « On es dîrîge à a voîx, îs nous Font paîsîr. On Forme une équîpe dont je seraîs ’entraneur, un peu comme au Foot. Chacun a sa personnaîté, son caractère et ses quaîtés, î Faut gérer tout ça. De très bons chîens ma “drîvés” ne vont pas Faîre grand-chose.
ï Faut savoîr es prendre, c’est comme ça qu’îs vont se surpasser. » En vue de a Yukon Quest, ïsabee a passé ’hîver avec eux dans a maîson qu’ee et son marî ont achetée en aponîe suédoîse : « C’est une préparatîon très pro, comme dans un sport de haut nîveau. On travaîe beaucoup sur ’endurance. Et moî, je m’entrane surtout à ne pas dormîr. » En vîngt-quatre heures, ’équîpage parcourt 200 kîomètres. «ï Faut que es chîens mangent énormément, 8 000 caorîes par jour. On a des croquettes spécîaes, très énergétîques, et de a vîande grasse. Maîs quand îs sont Fatîgués, îs ont moîns Faîm. C’est dîI-cîe. » Et î ne Faut rîen ou-bîer. « Sî vous perdez vos gants, personne ne vous en Fournîra et vous perdrez vos maîns », paîsante-t-ee à moîtîé. es concurrents sont trîés sur e voet parmî es mushers es pus aguerrîs matLérîe. ï Faut prévoîr tout ce que ’on va re-car a moîndre négîgence peut être Fatae. Sur e traneau, 80 kîos de trouver à chaquececkpoint,où ’on recharge e traneau. Une tee aventure n’a pas de prîx maîs ee a un coût. Envîron 15 000 euros, dont a pupart couvrent e transport des anîmaux jusqu’en Aaska. « Heureusement, j’aî de bons sponsors », s’amuse ïsabee, quî vît de son éevagedehuskîesdecoursequandeenevapas se perdre dans es gaces du cerce poaîre. Ee est in prête. a doube înitratîon qu’ee doît subîr aux genoux avant e départ ne a préoccupe pas pus que ça. a musheuse s’at-tend à absorber sa dose de soufrance, de soî-tude, de peur et d’épuîsement. « Tout ça, c’est une afaîre de menta », résume-t-ee. Une quaîté dont ee ne sembe pas manquer.
C’est aussi... Unenewsletterquotidienne Avec notre sélectîon de sujets pétîllants, stîmulants, étonnants... Santé Mode
Droit
Conso
Sexo
Beauté