Le Figaro Madame du 28-12-2018

Le Figaro Madame du 28-12-2018

-

Presse
100 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 28 décembre 2018
Signaler un abus
H
FECLOIVCERISTTOYRY DEÀHOLLALCYOWNOQOUDÊTE JONES
+ M RETROUVER LE SENS DE L’ESSENTIEL ODE :LES INDISPENSABALES DEPL’ANNÉPEY 2019
m lefigaro.fr/madafme
Haute Joaillerie, place Vendôme depuis 1906
Découvrez le film sur vancleefarpels.com
Alhambra célèbre la chance depuis 1968
D É C O U V R I R
A P P R E N D R E
S ’ É M E R V E I L L E R
La mi ssi on de L’ Écol e des Arts Joai l l i ers est de di ff user l a cul t ure j oai l l i ère auprès du publ i c l e pl us l arge, à Pari s et dans l e monde. Au tr avers de cours prati ques di spensés par des experts passi onnés, de vi déos, l i vres, conf érences et e xposi ti ons, L’ Écol e i ni tie à l ’ hi st oi re du bi j ou, aux savoir-f ai re j oai l l i ers et au monde des pi erres.
C O U R S
C O N F É R E N C E S
E X P O S I T I O N S
L E C O L E V A N C L E E F A R P E L S.C O M
Sommaire/madame
ommaire M lefigaro.fr/madame f
EN COUVERTURE Felicity Jones porte une veste en denim rayé et une large bandoulière de sac Dior Oblique, l’ensemble Dior. Photo David Roemer. Réalisation Cécile Martin. Mise en beauté Dior : Dior Backstage Face & Body Foundation Neutral, Rouge Blush, Dior Backstage Eye Palette Warm Neutrals, Mascara Diorshow Pro Black, Dior Lip Glow Pink. Coiffure Cervando Maldonado @ The Wall Group. Maquillage Katey Denno @ The Wall Group.
11ÉDITO/« Promotion canapés », parRichard Gianorio. 20/Carré VIP,par Stéphane Bern.
15NEWS/madame Toutes les tendances décryptées.
23CULTURE/madame Cinéma, musique, expo, théâtre...28/Livres.
33MAG/sociétés/célébrités 34/Cover story :Felicity Jones, la conquête de l’Ouest. 44/Tendances :les indispensables 2019. 50/Interview :Richard Powers, racines de vie. 52/Portrait :magique Gigi Hadid.
57MODE/ 58/Accessoires :sac and the city.
70BEAUTÉ/ 70/Makeup :l’œil haute couture.
76LIFESTYLE/ 76/Cuisine :cocktails party.82/Best of galettes.
85NOTEBOOK/Offre spéciale. 86/City guide.91/Conso.93/Shopping.
VOSRUBRIQUES/ 12/Courrier.84/Les Triplés.94/Mots croisés. PHOTOS MARK WILLIAMS&SARA HIRAKAWA, COURTESY OF SIEGELSON AND EMMANUEL TARPIN, FRED MEYLAN ET ANDONI & ARANTXA 95/Horoscope.
98/Confidentiel :Nicolas Mathieu.
madame9 FIGARO
Édito/madame P R Q u e s t i o n l a n c i -O M Pà n’en pasnouvelle année. La plus belle, nante : « Et vous faites quoi le 31 ? » ou le jet-ski à Moustique, ou les deux. Aux autres,O Les happy few ont déjà rallié la jet-set à Gstaad consenties.Il y a d’abord les adeptes du rien. Les nihilistes de laT majoritaires, s’offrent des alternatives plus ou moins canes et chapeau pointu turlututu à élastique : non merci. Une soupe,I O bringue, les partisans des douze heures de sommeil.Cotillons, sarba-un somnifère et au lit : « Tout peut arriver dans la vie, et surtout rien », comme de programmer leur envoi massif de SMS de bons vœux à minuit tapant.N le confirme Houellebecq. Ceux-là, les couchés de bonne heure, auront pris soin c Les autres, la promotion canapés – ceux au foie gras —, auront écumé cavistes et écaillers : Gillardeau ou belons, telle est la question. Les plus gaillards auront peaufiné mal de crâne. Ils se seront mille fois posé la question existentielle de la tenue de soirée,a leur buffet toute la journée. Accroché du gui sous les lustres. Vérifié la playlist jusqu’au À minuit moins une, le compte à rebours aura commencé : 2018 -annus horribilisoun auront dévasté leur dressing. a mirabilis,c’est selon - se fera toute petite.À minuit, au son du gong, on embrassera qui on p pourra. Vive 2019, l’année du Cochon chez les Chinois.On sera arrivé à bon porc, donc. On enverra les petits se coucher. On se cachera pour appeler sa mère. On montera le é son. On instagrammera tout, les cadavres de bouteilles, la joie surjouée. Vers 4 heures, tout le monde se retrouvera groggy sur le trottoir en tentant de carotter le s taxi de son prochain ou en rêvant d’un Uber au prix majoré par dix. Il fera - 5 °C, les femmes trembleront dans leurs sandales dorées, les hommes tireront sur leur vaporette. Plus un mot ne sera prononcé. er On sera le 1 janvier, le jour de l’An, et l’aube pointera dans un demi-brouillard zébré de phares de voiture et percé de klaxons de nuit de victoire de foot. On se couchera au moment même où les grévistes de la fête arrêteront leur réveil. Ce sera la douter. Meilleurs vœux à tous.ö
PARRICHARD GIANORIO,DIRECTEUR ADJOINT DE LA RÉDACTION/ILLUSTRATIONMARCANTOINE COULON
11 madameFIGARO