Peps du 07-10-2021
156 pages
Français

Peps du 07-10-2021 , magazine presse

-

156 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 07 octobre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 32 Mo

Exrait

BE ,5 O ,5 S ,2 U ,5 A 4,0 A O on ,2 O 8 P ,8 S
NUMéR 5 NOVEMBRE-DéCEMBRE 2021 50 €
Parc u i st ell près ns
ALLI IMME ENTATIONI
N NOVEMBRE-DÉCEMBRE 021 AANNTICAANNCERI
Mieux manmanger,
c’est s s pero prtéotgéegrer
Vos droits Perrddre du ppo oids
au quotidien saanns avoir faiaim,
L eilleur xpert our
facilite o émarchesc’est popossiblble !
OÙ LPALACEC EO R T RVEO TRE
ALALIMENTS RASSSSASIANANTS, ARGENT A SN ASN S
TROP E DISEQ RU I SQUE ?BON TIMIMINING…
Assuur rance--vvie,
livrets, placeemmentents
DaDate oopptimallee dde e départ, alternernatifs…
rreetrait e r opgrore gsrseisvsei,v e, •• EEmmppllooii.. Retrouver
rachat rdime tersimtrees…tres… d ravai prè ns
• Praratiiqque. Comment COMMMEMENT PARTIR obteni ’aide
juridictionnelleÀ ELTAR RAEITER AITE
• Habbititat. Viv ans
ÀA TUA LUEX I PLEIN ? u covillage
•• Conso. Bien choisir
so él lectrique
SPPÉ ÉCIAL FÊFÊTES
De se rcectetett oeusr p our
un réveillon bluuf ffafannt t
DÉÉC CO
Le so bnonnen deése isdées
à picopicorer dans un hôhôtelel
JAJARDIINN
Même i evenr ,h iver,
j e ro pdroudi ue iésg du ems elésgumes
L 14483 - 45 - F: 3,50 € - RD
ages
TOUURIRISME
Escapade uau a yPsays
bba asque espagnol3édito
est une publication du groupe
Président : ichel anzin
Directrice générale : Nicole Derrien
Assistant d direction : arine alire
Pour toute question concernant votre abonnement,
contactez-nous n récisant os oordonnées
Par téléphone
(appel on urtaxé, e h 30 7 h 30 u undi u endredi)
ou ar ail : service.clients@uni-medias.com
ou par courrier Uni-médias B 40211,
41103 Vendôme Cedex.
Pour vous abonner : www.boutique.plusdepeps.fr
RÉDACTION
Directrice de la rédaction : line erraudin
Direction artistique Clémentine Rocolle
Secrétair général d l rédaction : gnès erbré
Secrétaire de rédaction : énédicte ansot
Rédactrice hoto : Florence Charpentier
DÉVELOPPEMENT : Jean-Michel Maillet
RÉSEAU COMMERCIAL Jean-Luc Samani
RÉGIE PUBLICITAIRE :
22 ue etellier, 5739 aris edex 5
Tél. standard 0 4 2 4 72
Anne-Cécile Aucomte
Directrice ôle anté ors aptif Monique Pinheiro,
monique.pinheiro@uni-medias.com
Directric pôl Beaut  : Anne Jannot,
anne.jannot@uni-medias.com
Directric pôl Famill Foo  : Claire Chabannes,
claire.chabannes@uni-medias.com
Responsables commerciales exécution :
Leila Iddouadi, leila.iddouadi@uni-medias.com,
Sandy Dumontier, sandy.dumontier@uni-medias.com
AUDIOVISUEL / COMMUNICATION : arid Adou Comm un envi VENTE U UMÉRO : avier ostes
MARKETING NUMÉRIQUE : Perrine Albrieux
Développement technique : ustapha mar de cocooning
Insight ata : Alain Languille
MARKETING CLIENT : Carole Perraut C’es l saiso qu doi vouloi cela. Quan le jour Relation clients : Delphine Lerochereuil
raccourcissent o n’ qu’un envie reste che soi bie a chaud RESSOURCES HUMAINES : hristelle ung
FINANCES : Nadine Chachuat Profte de soirée qu s’allongen pou prendr soi d so e s
Comptabilité : acer ït-Mokhtar
dorloter regarde s séri préférée, s’adonne so activit favorit ADMINISTRATION, ACHATS : Jean-Luc Bourgeas
Fabrication Emmanuelle Duchateau o recevoi de amis Dan ce numéro découvre no page Supply chain : Patricia Morvan
Informatique et moyens généraux : “Se entir ien”, . 24 . 43 e “S fair d bie np. ” 100 . 127,
Nicolas igeaud t amien hizy
Photogravure : Key Graphic pou parfair votr programm idéa d remis e forme
Impression : GIR RAPHIC, P 2 07,
Comm l natur qu s’apprêt s mettr e hibernation o aspir 5302 LAVA Cedex 9 www.agir-graphic.fr
Origin d papier : Italie égalemen ralenti l cadence Décélérer n’es pa toujour Taux e ibres ecyclées : Certification : 10 PEFC
Impact sur l’eau : Ptot 0,018 g/T évident mai o peu essaye d prendr l temp d fair qu
Imprimé avec des encres écologiques.
Commission paritaire 092 92437 es essentie pou soi L“s low life” n’es rie d’autr qu’un faço
N° SSN : 2274-360X Dépôt légal : ctobre 021.
d vivr mieux C n’es pa n rie faire c’es n pa s’éparpille Distribution MLP
Les anuscrits nsérés u on e ont as endus. e fair de choi af d’êtr l plu e accor ave soi-même Toute eproduction st nterdite.
Cett périod d recentrag es auss l’occasio d profte de siens ÉDITEUR : NI-MÉDIAS AS
Directric d l publication Nicole Derrien O envi d retrouve se proche dan u intérieu chaleureux Siège social : 2 ue etellier, 5739 aris edex 5.
Tél. : 1 3 3 5 2. .C.S. R38ZZZ104183 C’es un bonn faço d recharge le batterie quan l manqu
Actionnaire : rédit gricole A
d luminosit o le premier frima attaquen notr moral
L’automne qu beaucou redoutent don cec d b oni nou invit
nou ressourcer C’es un périod d’intériorit qu peu auss
êtr trè rich e émotions
Aline Perraudin, directrice de la rédaction
WESTEND61 / ETT MAGE é é
4
Parc u i s ell prè ns AALILIMEMENNTTAATTIIOONNII
N NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2021 ANANTICAANNCERI NOVEMBRE
Mieux manmanger,
c’est s s pero prtéotgéegrer
DÉCEMBRE 2021
Vos droits Peer rdre dudu poids
au quotidien p 18sans avoiirr faiimm,
L eilleur xpert our
facilite o émarchesc’est ppo ossibbl le !
OÙ LPALACEC EO R T RVEO TRE
AAL LIMENTS RASSSSASIAANNTS, ARGENENT SAN S
TROP I SDQEU R ISQUE ?BON TIMIMINING…
Assururance-v-vie,
livrets, placeemmennt ts
Daat te opptitmimala e l e déep adrétp art, alternernatifs… encontr vec rreetrait e r opgrore gsrseisvsei,v e,
• Emploi. Retrouver
racha t rdime tersimtrees…tres… d ravai prè ns
• Prraatiiqque. Comment COMMEN TA PRATRIRT IR obteni ’aide
juridictionnelleÀ ELTAR RAEITER AITE
• Habitbitat. Viv ans Catherine Marchal ÀA TUA LUEX I PLEIN ? u covillage
••
CCononssoo. . Bien choisir
so él lectrique
SSPPÉ ÉCCIIAALL FFÊÊTTEESS
DDee sec reectetett oeusr p our
uunn rréévveeiilllloonn bblluuf ffafantnt
DDÉCÉCOO
LLees o bnonnens ed sé ied sées
à ppicoicorer dans un hhô ôteel l
JJAARDININ
Même i evenr ,h iver,
je ro pdroudi ue iésg du ems elésgumes
6 s air laisir
06 Découvre vo talent cachés
08 C’es l momen d s réconcilier
ave s famille
14 Cultur le chose d l vie
16 Le our ù ’ai idé a cience
18 Rencontr ave Catherin Marchal
20 Mod u hive cosmopolite
p 4 se sentir bien
24 U make-u nature e écolo
32 Perdr d poid san avoi faim
40 De étirement pou entretenir
ses artères p 32
erdr oids
an voi aim p 4 Avoi e rojets
44 De idée chiner
50 Plaisir d potager mêm e hiver
54 L me dan le assiettes
60 Joli dessert pou table e fête
p 50 laisirs p 60 Jolis desserts
otager, êm iver ou able ête
p 44
e ée iner
ages
TTOOUURIRISSMMEE
Escapade uau a yPsa ys
basasque espagnool l
KRISTIAN E / WINKL MAGE -
ROMAI ABO - RISTIAN E / WINKL MAGE – HOMA ERO – A HOTO – OUIS-LAUREN RANDADA OU ÉGAL
BRUN ORAND / ÉTOUR RANCE5
6
NE AS E AISSER
DÉBORDER
Vos droits au quotidien
66 Info e conseil utiles
70 O place so argen e 202 ?p 70
80 conseil pou retrouver
lace o rgent u emplo aprè 5 ans
02 84 Demander l’aide juridictionnelle
86 Comme parti l retraite
tau plei ?
90 Vivr dan u écovillage
94 Comme choisi so vélo
assistanc électriqu ?
98 Vo questions no réponsesSOMMAIRE
p 00 s AIR IEN
100 Diabèt toute le nouveautés
pou bie vivr ave e l contrôler
112 Alimentation anticancer :
mieu manger, c’es s protégerp 100
116 Ostéoporos commen éviter
l fractur ? iabète outes
e ouveautés 122 Nos experts répondent
vo questions
124 Tes que mod relationnel
privilégiez-vous ?
p 28 des fourmis
dans les jambes
128 Hondarribia, joyau coloré dans
u écri d belle pierres
136 Bres l cit d Ponant
e 1 étapes
14 se détendre 128
143 Jeu mot fléchés sudokus,
Hondarribia, ronde des mots…
oya oloré 150 Quiz : la cuisine asiatique
154 Solutions des jeux
Abonnez-vous à + de Pep’s magazine sur www.boutique.plusdepeps.fr. C’est rapide, simple et sécurisé
Un arti e umér ompren ou e bonné n ettr ienvenu ep’ agazine .
GOODLUZ, OFFKEI / TOCK.ADOBE.CO (2) - RUN ORANDI OU ÉTOUR RANCEo
o
i
t
e

i
e
t
t
e
ê
a
é
n
o
e
s
t
e
o
n
é
e
s
b
f
l
o
t
e
e
n
a
u
i
b
s
i
s
e
i
é
e
z
i
é
o
o
e
e
i
é
u
c
e

c
n
s
t
t
e
l
g
s
u
t
e
l
u
s
u
e
e
e
s
i
c
a
u
e
s
c
t
s
n
l
a
n
i
l
n
s
n
l
o
u
u
t
.
n
a
s
u
n
o
t
i
s
c
d
t
i
o
e
a
u
s
n
u
t
o
a
o
u
o
t
e
c
n
a
a
é
s
é
u
é
n
C
s
a
a
a
l
e
n
t
n
i
u

m
e
ô
a
i
h
m
t
s
m
t
o
s
a
s
e
u
i
n
t
e
o
i
f
è
e
t
e
t
o
u
n
u
e
a
à
x
e

e
e
o
t
a
n
d
c
a
o
s
a
m
b
é
é
o
l
l
e
a
s
n
n
c
n
s
o
s
c
d
l
o
e
s
a
o
o
e
e
a
n
s
a
n
è
f
e
e
i
u
t
i
t
t
a
s
u
t
f

e
e
.
e
i
o
)
n
o
.
e
s
n
n
o
l
l
é
i
e

à
e
t
o
n
x
i
é
:
s
f
s

l

u
e
a
e
s
t
t
a
t
e
d
s
s
i
c
f
s
.
l
e
n
s
u
t
t
s
u
t
o
n

s
t
n
a
a
i
u
t
t
u
e

n
i
o
e
i
o
s
s
t
a
é
e
i
n
e
e
o
n
u
o
l
u
t
e
n
u
l
l
e
œ
d
s
e
e
s
e
s
u
t
t
a
t
t
m
s
u
e
a
o
u
i
e
m
ê
u
o
e
a
u
s
t
u
l
s
u

e
o
n
e
o
o
a
u

n
n
À
e
s
t
e
e
é
u
o
o
n
e
d
o
s
s
e
s
o
i
i
C
s
s
a
o
a
m
e
d
u
e
t
o
n
g
e
s
t
a
o
n
g
u
m
e
e
t
e
e
s
n
e
i
é
u
l
a
t
i
c
s
e

t
s
x
o
a
t
e
l
i
e
u
t
i
s
e
e
u
s
d
l
o
s
u
s
e
s
u
t
n
d

e
.
e
e
u
a
u
n
d
n
é
i
.
e
o
t
h
e
i
i
h
i
a
o
n
s
o
t
i
e
l
e
e
s
s
s
n
e
l
e
i

ê
a
u
i
e
a
c
c
i
t
t
e
i
l
s
i
n
n
n
s
s
u
t
é
.
s
f

i
e
e
e
n
u
i
d
e
s
u
e
e
s
l
n
l
i
o
l
i
u
é
d
e
t
s
i
u
i
:
g
n
u
a
a
ù
s
l
g
s
i
e
a
a
t
t

e
e
o
l
e
i
l
:
m
s
ê
i
t
i
i
t
e
e
m
e
t
o
d
d
e
i
s
s
l
e
e
e
i

c
i
i
e
l
c
t
u
a
e
i
e
t
s
u
e
o
s
d
u
s
e
o
a
i
s
n
e
N
u
e
l
t
e
e
s
g
l
o
c
i
e
g
s
t
s
l
t
è
s
n
e
e
o
e
s
!

s
s
n
a
n
e
e
e
s
o
a
i
t

e
l
i
d
u
o
u
m
i
t
s
o
t
e
l
t
a
é
n
i

o
n
e
n
l
i
s
a
e
s
i
t
e
l
à
e
i
.
t
o
u
l
l
s
t
e
s
m
u
o
i
m
e
e
l
s
s
t
n
n
i
n
n
e
.
e
s

u
y
.
n
e
n
t
s
o
i
o
t
e
n
e
n
h
u
l
u
n
u
e
i
c
i
t
e
à
s
i
.
l
l
s
c
i
e
s
é
t
e
.

e
e
m
n
n
u
n
u
m
t
s
s
t
o
a
s
i
i
e
.
e
i
s
n
u
u
é
e
h
s
i
e
i
t
s
o
n
n
i
t
a
c
s
n
o
o
e
e
n
f
t
a
u
s
a
é
e
i
u
e
u
o
e
s
t
n
è
d
e
e
e
o
b
n
i
a
u
e
s
n
n
n
n
s
e
u
o

n
c
l
x
t
i
l
e

i
n
l
a
d
m
n
t
N
.
e
u
e
t
i
o
.
u
e
o
s
t
n
t
u
a
o
i
e
u
i
i
e
s
n
m
t
n
a
e
e
n
o
i
.
l

t
n
e
e
c
t
a

i
e
é
n
a
s
e
m
t
e
a
t
n
i
a
n
s
i
s
u
i
n
l
e
l
t
a
o
o
e
s
n
c
t
o
a
a
e
i
u
o
o
i
n
s
o
n
t
m
e
e
e
a
e
s
d
t
n
e
n
l
s
c
s
n
n
e
e
n
t
t
i
u
t
.
e
e
i
u
s
u
c
l
d
i
m
e
e
e
e
c
u

o
o
o
t
n
e
s
t
u
l
i
s

t
s
a

o
i
u
c
t
e
c
s
e
s
l
t
u
t
m
l
.
e
s
m
t
a
l
l
e
:
o
e
n
l
x
l
e
c
e
u

n
o
e
s
o
i
o
t

i
i
f

s
d
u
o
i
t
o
i
e
t
c
e
u
t
n
a
o
e
o
t
i
6 se faire plaisir
Découvre vo talent cachés
r q r q,
pr or er, r br I p
l dpr I n s p d s fr mr, m d brr d nr j
D rîr e dprr q Par Anne Van Waerebeke
EXPLORE S
“ZON D BRILLANCE”S’ADMIRE DAN L REFLE D’AUTRUI
L z d br s s a c d c pr , d nr er o sr l s
q o e d e d c q n pî vr pq, u pr q r Q l
l o t e pr cvr e prr s à s q n p u
nr ép Pr l dr, o ir sr r c sv pr q y v l r d
gr f (r A3 t n q, prpr p fr D m, l pr q
vr o spp p q dr m, ppr p por er pr
f nrr l p er O s b sr c c pr c “ mrr q l p ar
q s d n-, c q a e dr, rr , er érer
q spp O n s c p d n a, apprr à s cîr E l pr ér l
d n d svr-r q l e t d c pr ar, p e l
e œvr a q O cr, o f, r p, o t sr d tr q f é
ér t c q a d p à dr sr s, n Qpr q l q d nr “
l a l p i « J s p fr, p a q l nr i n
p / j c b / j ér l g p d cr d E p, c t
/ j f d tr d… » U f lp q re rv, vpp
rp, pr p ur r n d fr a, s l cr n e d !
cq q aq o t l p C “
bri dévopper priori
WAVEBREAKMEDIAMICRO / STOCK.ADOBE.COM
en es de
es en on em on en on em
elo lé ét ut an adm
en if denif de enon
fa
es de ta es en en on
ha
em es om es onen us on en us
ues es des us de on ents de es omes us
x
i
f
u
n
g
n
a
o
r
e
e
s
u
l
r
f
u
e
n
r
c
t
i
e
l

r
n
s
e
-
o
i
.
e
e
t
r
o
n
l
u
u
,
n
d
s
h
r
q
o
x
r
n
â
h
n
à
m
é
n
i
r
e
o
o
f
n
t
r
e
e
s
r
n
s
f
n
g
,
u
r
o
e
n
m
g
t
r
l
a
f
i
o
t
e
e
e
c
.
i
e
d
n

t
s
u
e
n
o
u
,
d
m
t
n
s
s
f
d
u
t
s
e
e
a
s
v
o

e
v
t
m
i
u
n
t
r
n
s
m
o
s
i
e
e
a
m
a
t
e
e
a
t
,
e
n
é
c
i
o
l
a
n
l
s
e
o
n
i
t
s
t
o
n
t
i
e
l
i
r
t
e
a
v
l
s
s
a
e
i
e
t
a
t
a
a
s
s
r
n
f
o

r
l
t
s
n
,
t
u
x

u
o
e
a
s
u
e
v
s
r
n
n
o
?
m
i
r
h
e
u
.
t

e
c
e
a
a
b
f
7
Revisiter son enfance
P l tp d “k F l y e e d

vie. u’aimait-on e lus : ire ranquille u ’entourer e opines ? atouiller
la erre u rendre n ain arfumé ? ans uelle ctivité ous
longionsnous i rofondément u’on n ubliait ’heure u îner ? à ù tait
notre nthousiasme, échappant encore oute orme e ensure ,
t n t à l b E e o a n f
ce our uoi n st oué. uis a ie e harge e ensurer ne artie Isabelle Servant
de es alents… ui e emandent u’à evenir u rand our ! fondatrice de l’Orientation positive,
coach, formatrice, auteure
d E s j trouvai enfi c qu j veux INTERROGE SE PROCHES
faire de ma vie ? Eyrolles, 019)Famille, amis… On sélectionne cinq On rouve uelques onstantes,
personnes ui ous onnaissent mais ussi es perçus urprenants
« I n’es jamai trop bien et on leur demande de citer de notre nature complexe. On peut
tar pou révéler » chacune es rois ualités ui, eurs ainsi éceler n ous es raines
yeux, nous décrivent le mieux. de talents qui ne demandent qu’à Nou somme tou uniques d
On ’a lus u’à roiser es ésultats germer ! ’exercice st on our a extrêmemen précieux Mai nou
n’avon jamai appri explor pour aire onnaissance vec santé : l ous alorise, ourrit otre
notr potentie dan s singularité nous-mêmes. e egard e otre d s e n o u p
ca nou somme dan un sociét entourage roche ous ermet e de ue nédit ur uelqu’un ue ’on
qu n valoris pa l différence v s u a d croyait si bien connaître…
l’école nou apprenon tou l
mêm chos e somme évalué
su le même critères I a Oser regarder en soi
tan d’autre forme d talents Petite, n nventait es ketches ui aisaient ire otre ntourage… ais e à
d savoirs d savoir-fair e d à devenir comédienne ! Ce ’est as érieux, e ’est as n étier, oyons…
savoir-êtr reconnaître Pa Et omme n ’a lus 2 ns, oilà ien ongtemps u’on essé e aire
exemple le intelligence manuelles
notre how. e on nexploité, ’est ne art e ous-mêmes ui e ait. n e
artistiques, sociales, intuitives,
sait, ais n vite ’y enser our e as éveiller n entiment e rustration.
créatives naturaliste ( li ave
Tôt u ard, e alent is e ôté a evenir n regret. ieux aut ser l’environnemen e l vivant son
maintenant orter ur oi n egard uvert, couter otre oix ntérieure t clairemen mise a secon rang
accueillir e ésir nassouvi. llez, n ’inscrit ans n lub e héâtre mateur ! Qu peu dir qu’i n’ pa d talents
Celu qu n’ pa encor découver
le siens De talents nou LEVE SE FREIN
avon tous mai certain resten QUESTIONNER INTÉRIEURS inexploités S nou le laission SON ÉSIR
Ce talent “oublié” qu’on aimerait émerger nou vivrion d belle Ce don qu’on se redécouvre,
approfondir aujourd’hui, pourquoi aventures Exprim c qu l’ es
qu’est-ce u’on a n aire
ne ’est-il as xprimé lus ôt vraimen l’intérieu d s n’ pa d
Certains ne demandent pas
Était-il trop incongru, trop décalé, prix tou comm mettr se talent e
m l pp e s joi a servic d collectif Déploy trop envahissant ? ’est-il heurté
qu’on les travaille. Il s’agit de se talent perme d s reconnect u tabo familial ? A-t-on,
sonder notre désir. Cela peut être soi d nourri notr estim d soi e l c R
une imple uestion e laisir, u notr confianc soi notre besoi notre histoire est nécessaire pour
bien n tout ans otre ctivité d reconnaissance notr satisfacti
j
personnelle notr plaisir Encor professionnelle, oire ne iste
n’existent plus. Certains subsistent,
faut-i qu l’environnemen (familial vers n ouveau étier. ous
liés os eurs de ’échec, u scolaire sociétal nou ai permi de aire e oint our avoir uelle
ridicule, e a éussite, e ’exposer…), d le fair émerger e qu nou nou place n nvie e onner, ans
à n entiment ’illégitimité u à soyon autorisé le développer
notre ie ctuelle, ’expression
un nterdit bscur. n eut e aire vi de expériences formations
de ette art e ous-mêmes.
accompagner ’un sy ui ous entraînements Mai i n’es jamai
tro tar pou s’explor e s révéler !aidera à lever nos freins inconscients.
OTRE XPERTE
RÉMI GAZEL
obtaes es ur érifer
ur ev
ges iféren don en dei
é
t
e
o
b
i
i
u
e

e
t

e
e
o
d
a
e
d
n
l
a

e
i
a
è
l
s
a
a
s

u
m
a
s
f
t
é
ê
?
s
l
l
e
u
,
e
e

s
b
o
e
i
n
l
e
m
î
.
s
n
l
é
l
n
s
e
a
t
e
d
s
?
c
s
a
f
n
e
m
e
i
d
s
s
o
f
l
s

e
e
i
g
e
d
i
é
u
n
f
e
o
n
n
t
m
,
h
.
l
a
l
l
i
o
c
u
t
s
e
i
l
e
a
,
e
a
d
t
m
i
o
n
C
i
e
t
8 se faire plaisir
se réconcilier avec
sa famille 
Q f n c p d   Ar j op…
p q pv rendre re
rrvr r pr   L p r
p m d l “pr Par Chrystèle Mollon
’EST E OMENT E...
GEORGIJEVI / ETT MAGE - EYE / ENDANC LOUE
ie as nt id ou ie ou nt
élétam aman ut ot utan9
OS XPERTS oute le relations
humaines passent par
des moments de conflit, T les relations familiales
encor plu qu le autres Des
conflits lus u oins réquents
e plu o moin forts : problème
CAROLINE KRUSE SAVERIO CHARLOTTE WILS d’argent (héritages, escroqueries),
conseillère conjugale TOMASELLA coach et désaccord su l’éducation des
et familiale, docteur n psychopraticienne,
enfants, alousies, ivalités ntre thérapeute de couple psychologie, spécialiste de
psychanalyste l’accomp agnement les familles et belles-familles,
menet écrivain des personnes songes, blessures d’enfance non hypersensibles
cicatrisées valeur différente et
mode d vi peu conciliables les
motif son innombrables Or c’est
l dépassemen de désaccord qui Adopte e elations
perme d tisse de lien solides, familiales qui privilégient
authentiques, avec l’entourage.
les encouragements Alors comment se réconcilier avec
un embre e a amille e ollicitud ermet
d’évite ombreux Identifier les raisons
de la brouilleconflits. 1 C’est ans oute a ersonne
qu souffr l plus o qu l plu à
perdre u onflit par xemple ne
grand-mèr qu souffr d n plus
voi se petits-enfant ca ell est
brouillée avec sa belle-fille), de faire
le remier as t ’amorcer a eprise
de ontact. ommencez ar ien
identifier es aisons e a rouille t
d l rupture s vou n l
connaisse pa d manièr précise tentez
au oins e éterminer e qui u
blesse l’autre.
S laisser d temps
pou prendr d recul2 Évitez e éagir ous e oup
d l’émotion colèr o tristesse
notamment U déla vou
permettr d prendr d recul d mieux
comprendre e qui ’est assé. e
travailler ussi ur ous-même our
oublier a ois otre rgueil on
toujours tendance à penser qu’on
a aison t e onsidérer ue on
propr poin d vue e votr peur
(qu s passera-t-i s j provoque
une discussion/explication avec
ce roche ?) D’accepte s propre
XXXXXXe
r
s
e
e
l
v
r
u
n
u
o
a
c
e
é
e
t
é
s
e
s
v
l
s
c
o
u
s
r
e
r
s
e
q
f
n
l
l
n
r
o
é
:
c
t
o
œ
n
r
c
u
i
l
t
e
i
t
o
i
n
n
e
n
s
i
t
s
i
t
m
u
o
n
i
e
b
g
l
t
e
e
e
i
b
i
u
e
c
10 se faire plaisir
imperfection (j n sui pa omnis- terprétatio o manière d com- jours e lus osément ossible t
cient j peu m tromper e celle muniquer L psychologu Saverio en prenant l’autre en considération.
des autres (certaines personnes Tomasella renchérit : «  ant ue e Saveri Tomasell insist   « L’attitude
sont incapables de changement, ou rest persuad qu j’a raiso en fondamental es d n pa arrive en
son plu lente o plu réfractaires continuant roire n es ertitudes croyan qu’o connaî l solution Elle
au hangement). éanmoins, ’at- au étriment e a éalité, e e eux réside onc ans ’écoute e ’autre, n
tendez as rop on lus, fin e e pas ntendre e ue e it n roche prenan l temp d’entend c qu’elle
pas laisser le conflit s’enliser. su l réalit d c qu’i vi ave mo    » o i dit mêm s nou n sommes
L discussio n peu pa reste au pas ’accord.  ’est e rix
euleÊtre celui ou celle qui niveau es royances u es dées. men qu vou sere e mesur d
fai l premie pas « L’entente relationnelle repose sur vous réconcilier.3 Gardez ien n ête u’il e une empathie réelle, complète, qui
s’agit as ’avoir aison t ue ’autre pass concrètemen pa l fai d sen- Accepter de décevoir
ai tort I toujour un par de ti e so c qu l’aut exprime Cela ses proches
responsabilité partagée dans un perme d vraimen l comprendre, 6 S l besoi exprim pa l’autre
conflit parti d momen o vou d percevoi c qu’i vit c don i fait vous semble incompatible avec ce
êtes éellement éterminée ar- l’expérience, omment ela e asse qu vou ête prê investi dan la
donne e demande pardon sans pour lui », xplique e pécialiste. relation dites-l lui Accepte don de
pour utant ous entir oupable, le écevoir. t e evoir os ttentes
fair avance le chose pa une Apprendre à mieux par apport otre amille : eut-être
attitude ouverte, vous pouvez enta- communiquer n faut-i plu attendr d partage ce
mer n éritable ravail e emise E fac d l personn avec qu vou rêvie d partager o d’être
en uestion ui ous réparera n laquell vou souhaite vous récon- soutenu ans outes os écisions. t
échange constructif. Réfléchissez cilier c son le principe d la surtout, ’espérez lus aire hanger
au eilleur oment our encon- communicatio no violent qui quelqu’un. Votre conversation fera
tre l personn ave laquell vous fonctionnent e ieux. as a ein peut-êtr so chemin che vous
êtes n onflit. e e era as orcé- d reparle d suje d l brouill Il comme hez otre roche, t ous
men un fêt d famille o l’o est s’agit vant out e arler e otre pourrez peut-être reprendre plus tard
souven accapar e stress parce ressenti d votr envi d tourner un ialogue lus onstructif.
qu l’harmoni familial doi régner. la age, ans ien mposer, t
’écouMieux aut rivilégier n moment ter ’autre ans on eproche, a Concevoir de nouveaux
plu intim d quotidien un simple critique Assurez-vou d’avoi bien modes d’échange
promenade u caf e terrass ou compri e reformulan se propos, On st rois ans ne elation 
u déjeuner U momen o vous demande de précision  : su quoi soi-même l’autr e l relation.
aure l’occasio d discute tran- votr interlocuteu s base-t-i pour  Vou faite vot part mai vous
quillement seu seul san risque vous aire n eproche ar xemple. n’ête pa responsabl d l’éventue
qu’un iers ’immisce ans e onflit. Exprime votr désaccord mai tou- blocag d l’autr  » not Charlotte
S remettr e question
Inutile e hercher n oupable. QUAN RECOURI L MÉDIATIO FAMILIALE 4 Pour a onseillère onjugale t S’adressant oute a amille, lle ise estaurer a ommunication
familial Carolin Kruse « réfléchir à p d a p. L  
à a art e esponsabilité ans e trouver ne olution miable our viter ne rocédure udiciaire.
conflit ermet e ortir e a osition Elle concerne des couples en situation de rupture, des grands-parents
de ictime, ais ussi e omprendre souhaitant conserver un lien avec leurs petits-enfants, des frères
qu’o peu fair quelqu chos en q d r u s c…
modifiant son comportement. C’est
qu s’adresser otre aisse ’allocations amiliales CAF), plus acile e e hanger oi-même
à a édération ationale e a édiation t es spaces amiliaux qu d change l’aut  » . ’aide ’un
(Fenamef www.mediation-familiale.org) o a tribunal dont spécialiste peu vou aide
adopdépend votre domicile.te u autr poin d vue e ne
pa répéte le même erreur
d’inss lia liSENIOR ACANCES
L ogr es-Vacances
BIEN-ÊTR ONVIVIALITÉ
A ENDEZ-V
f ogr acanc
tablissemen omme e
initiativ ez-v ogr réserv ésen otr ur.
> tina ope
> omplè
> tten al
> f onditions*
> tergénérationnels
L v son momen s’év quo découvrir
nouv horiz e rencontr nouv C’es pour l’ANCV
ogr ttr of .
Retrouv forma tina  


ancv.com/seniors-en-vacances

tinations
f du SEV d’imposi f f pour
f d https://www.ancv.com/seniors-tarifs-et-aides-de-lancv des
f 12 se faire plaisir
I oujour n ar esponsabilité
partagé an nflit.
Wils, sychopraticienne. l ’agit e tou êtr e pai ave soi-même et ragement e l sollicitud  » . vec, à
détermine l volont réell d cha- accepte qu’o n maîtris pa tout. l clé moin d conflits plu
d’apticun d s réconcilier sachan que E continue à avancer Aprè tout, tud a changement un
communipou parvenir le deu doiven en o n’es pa oblig d s’entendre cation lus luide, lus égère t lus
avoi envi S le chose n’évoluent av tou l mond  » O peu tou- vrai Qu peu mêm mene
imapas près ne remière iscussion, tefois enter e endre a elation giner es rojets ommuns. e uoi
Saverio omasella onseille e ais- familiale lus armonieuse, lus insuffler ne ouvelle ynamique
se d temp    Fréquemment ce respectueuse e l faisan passer au roupe amilial, ui ’en etrouve
qu débloqu l situatio es d faire de   (évaluation exigence évic- plu soudé, e don plu solidaire.
plutô de chose simple ensemble tion au   (féliciter faciliter
favosan implicatio   jardiner cuisiner, riser), comme l’expliquent Saverio
alle a cinéma Pa ailleurs u mot Tomasell e Charlott Wils En
gentil, n exto ympathique ans clair passe de  pression de
aucune emande euvent ussi l’entourag poussan s centrer ire
relancer la communication. » su l système pa exempl e se
Fair ai vec préoccupant principalement de ce
sa famille, Saverio
Insuffler une nouvelle qu pensent déclaren o fon les Tomasell t
Charlott ils d. dynamique familiale autre membre d l famille des
Larousse 6,9   . 8 Pou Charlott Wils   faire relations qui privilégient la
bienveilla pai av s famille c’es avant lance, les approbations, les encou-
ASKO / ETT MAGES

Notr

Témoignages
Facilité Vitalité Saveurs Éco-responsable
www.omnicuiseur .magazine-omnicuiseur.fr
dr
,
d
r
a
i
i
v
c
m
g
i
l
s
f
u
v
n
l
e
n
v
d
e
f
o
m
u
a
c
l
a

n
u
é
q
,
o
i
a
é
o
b
t
l
s
u
u
a
.
i
n
q
.
c
l
d
é
s
t
l
u
t
s
r
l
e
t
i
i
n
a
n

v
m
i
u
s
e
u
l
l
r
t
i
n
m
e
r
m
v
é
s
d
a
i
a
c
s
é
o
d
l
e
r
u
m
q
t
t
q
r
i
t
u
i
t
u
e
q
o
l
i
l
t
e
l
r
à
t
14 se faire plaisir
Le chose d l vie
Aléas, impondérables, rencontres fortuites, accidents… la vie est parsemée
p
V
, , a e p n e
Par Marie-Christine Luton
DANS LES SALLES
Dan Les Intranquilles, cet comédi dramatiqu o l tragique
Joaquim Lafosse s’ins- côtoi l quotidien e o le femme on le
pire d se propre sou- bea rôle e tentan d raccommode les
venir familiau pou vies ésunies t e ransmettre ’amour.
évoque l bipolarité. Avec anni oretti, argherita uy,
Leila et Damien s’ai- Alba ohrwacher, iccardo camarcio.
ment. lle estaure es Sortie l octobre.
meubles anciens, lui est
artist peintre Il viven dan u grande Albatros, e avier
maiso ave leu peti garçon Amine Tout Beauvois, nous
pourrait ller our e ieux, ais amien entraîn Étretat
Laues bipolaire e s’enfonc dan de crises rent, commandant de
destructrices ui nquiètent a emme t Avec Tre iani, anni oretti dapte brigad d l
gendarmeso fils Malgr s forc e so courage, pou l premièr foi u œuvr littéraire. rie, a pouser arie,
Leil connaî u véritabl descen aux Dans n mmeuble, ome, e roisent mère e eur ille. al -
enfers U fil remarquabl qu parle sur ix ns es estins e rois amilles, gré une confrontati
d’amour n erdre a aison, orté ar n parsemé d situation dévoilan leur quotidien ave l misèr sociale i aime
du d’acteur a sommet Ave Leïla difficul êtr parent enfan o voisin so métier Jusqu’a jou où e voulant
Bekhti, amien onnard, abriel erz dans n onde ù e vivre nsemble” sauve u agriculteu d suicide i l tue.
Chammah. Sorti l octobre. ne sembl plu avoir cours L scène U suje trai ave délicatesse u mise
d’ouvertur don l ton Alor qu’une e scè soignée de image superbes,
L’Homme e a ave, femm sur l poin d’accouche cherche des acteurs plu que crédibles pou un
d Philipp L Guay dans a ue n oyen e e rendre ’hô- bea fil qu parl simplemen de choses
(réalisateur, notam- pital, une voiture surgit en trombe, tue de a ie. vec érémie enier, ictor
elment de Femmes u une assante t ’encastre ans ’appar- mondo, arie-Julie aille, ris ry.
e6 étage), démontre temen d rez-de-chaussée O savoure Sorti l novembre.
commen u affaire
tou simpl peut tour- ne a cauchemar. SUR SCÈNE
Afi d finance de travaux u couple
Le isiteur es u pièc écri pa Éric-Emmanue Schmitt décid d vendr u cav d l’immeuble
qui et n cène reud t ieu n 938, ienne, lors ue dans equel ls ésident. n omme imple
le nazi on envah l’Autriche E c soi d’avril l Gestapo s présen e l’achète Deu semaines
emmè Anna l fill d Sigmun Freud pou l’interroger. plus ard, l abite. e ouple eut nnuler
Freu reçoi alor un étrang visite Qu es c person-l ven mai l’homm refus d partir Les
nag   Un fou u rêve u projectio d so inconscient ou chose s compliquen lorsqu le convic -
bie c qu’i préten être Die e person   Ave cette tion négationniste d l’homm émergent
pièce l’auteu interrog l religion l plac d l’homm dans e s répanden insidieusemen depui la
l mond e confron l croyanc l raison Ave Sa Kar-cave U fil inquiétan e bie mené Avec
mann Franc Desmedt Kati Ghanty Maxim d Toledo François Cluzet, Jérémie Renier, Bérénice
Jusqu’au 17 décembr a Théâtr Riv Gauche 6 ru d l Gaîté, Bejo, Jonathan Zaccaï.
eParis 14 D mard a samed 2  h dimanch 1  h. Sorti l 1 octobre.
ALBER OVELL – D - AROLIN OTTARO
fe
démonen esesones de on
fen en ues us énements15
À OIR A ANQUER
L’exposition “Désir d’humanité” explore les différents NO LUS...
univer d l’artis camerounai Barthélém Toguo
qu cherche traver se créations éveille les
V POUR A ISTRIBUTIONconsciences I conçoi u œuvr e pris directe
Tralala, ’Arnaud t ave le grand bouleversement d mond actuel
Jean-Marie Larrieu, est
guerres abu d pouvoir immigration famine
danune comédie musicale
gers Usan d différent médium  l dessin l’aqua- avec, notamment
relle l sculptur o l photographi  – i interrog sur Mathieu Amalric, Josiane
notre umanité. ans ette xposition onçue ar a Balasko, Mélanie Thierry
Fondation apper, ertaines es œuvres e arthé- et aïwenn. ralala st
lém Togu son mise e résonanc ave de pièces le urnom u ersonnage e athieu
Amalric, rtiste até, hanteur e ue, d’art fricain. écouvrir.
en upture vec a ociété. n our, Jusqu’au écembre u usée u uai-Branly
acquesil roise ne eune ille qu’il rend our eChirac, Paris 7 . u ardi u imanche e 0 h 30 1  h le
une ainte ierge. l a uit usqu’à jeud d 10 h 3 2  h.
Lourdes. à-bas, osiane alasko roit
reconnaître n ui on ils nfui epuis
de années Contr l morosit  !
Sorti 6 octobre. À IRE
Les amaritains u ayou, n’est as à, ais ls ’entravent orcé - V POUR L’HUMOUR
de isa andlin, ous ment. a atigue, es ontraintes e a ie Dan Oranges sanguines,
plong en 197 dan une domestique l difficul d’allie vi pro- Jean-Christophe Meurisse
peti vill d bayo texan. fessionnell e vi d mèr d famille : lle n’y a as vec e os
Delpha ade st ibérée e déballe out ans es écrits. ésultat  e de a uillère. résenté u
priso aprè quatorz ans roma pren de air d réci vécu aux Festival e annes, e ilm derrière les barreaux pour allure d plaidoye prônan u autre a rovoqué eu rès a
même polémique que C’est avoi tu l’u de se deu violeurs Elle façon ’être ère. difiant.
arrivé rès e hez ous . l elève ’un trouv u emplo d secrétair che le Éd Flammarion 18 p. 1 €.
humour oir ussi achard our raiter tou nouvea détectiv priv To Phelan
des ujets raves omme e iol, e e reconversio professionnelle L jeune Quatre heures, vingt-deux
suicide, les politiques ripoux. Certaines femm sai vit s rendr indispensable. minutes e dix-huit
scènes ux ialogues iselés ont L du s révèl trè efficace mais secondes, d Lione
Shrihilarantes t es cteurs xtras enis Delpha ’en as ini vec on econd ver, démontre que le spor
Podalydès, Alexandre Steiger, Vincent violeu don ell rêv d s venger Elle peut ener e ouple u
Dedienne   ave un mentio spéciale
sent u’il ’est pas oin t u’il ’attend. bor d précipice Lorsque
à Blanche Gardin.
Ave u styl enlev no dépourv d’hu- Remington, sexagénaire,
Sorti 1 octobre.
mour, des personnages bien campés, u annonc s femm Serenat qu’i va
scénari trè cinématographique c pre- s’entraîne pou couri u marathon elle
V POUR A OSTALGIE mie roma captivan é récompensé sen q leu vi d retraité v changer.
Steven Spielberg revisite de prix prestigieux. D’autan q c’es elle d’ordinaire la
la comédie musicale culte Traduit de l’anglais (États-Unis) par Claire- plu motivé pou l’exercic physique.
Wes Sid Story, oixante
Mari Clévy Éd Belfon Noir 33 p. 2 €. Contr tou attente Remingto s’ac -
ans près e ilm e
croche sou l houlett d s coach
Jerome Robbins et Robert
Avec qui gronde, arie Bambi. E quan Serenat appren qu’il
Wise couronné par dix
Petitcuéno os écrir ce envisage e articiper n ronman, e
Oscars. Variation du
que eu e emmes rrivent plu lon de triathlons ell comprend Romeo t uliette de Shakespeare, c’est
à ’avouer. lle éclame a que on ari ’est lus e ême omme. l’histoire e ’amour mpossible ntre
liberté ell aspir vivr sa traver cett histoir écrit d’une Tony, ncien embre es ets, t aria,
vi e pa considére que plum incisive l’humou cinglant l’au- sœur u eader e a ande ivale es
l maternité es une finalité. teur bross u portrai caustiqu d la Sharks. vec, ans es ôles rincipaux,
C q l socié tendanc imposer. société méricaine bsédée par a anté Rachel egler t nsel lgort, ui
Mère e rois nfants e 1, t  ans, a et e ulte u orps. reprennent les ôles e athalie ood
narratrice eur écrit es ettres epuis Traduit e ’anglais États-Unis) ar athe- et ichard eyner.
qu’ils son nés Ell le aime l question rin Gibert Éd Belfond 38 p. 2 €. Sorti décembre.
JÉRÔM RÉBOI - H OKER ILM – DP

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents