Almaviva du 18-06-2019

Almaviva du 18-06-2019

-

Presse
84 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 18 juin 2019
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L’ART DE VIVRE SELON LE FIGARO
IRRÉSISTIBLE ROSÉPHÉNOMÈNE DE MODE, ATTRACTION GASTRONOMIQUE, LE VIN AUX COULEURS DE LA PROVENCE CONQUIERT LE MONDE
Rencontre / Ridley Scott, producteur de films et de vin dans le Luberon. Gastronomie / Itinéraire gourmand de Bonnieux à Nice. Enquête / Pourquoi les Américains craquentils pour la Provence ? Entretien / KarlFriedrich Scheufele, collectionneur chrono. Reportage / Le Moonshine, le plus américain des spiritueux. Fiches / La sélection « F » des meilleures cuvées.
NUMÉRO 11/ MARDI 18 JUIN 2019 / SUPPLÉMENT DU FIGARO N° 23 278 / COMMISSION PARITAIRE N° 0421C83022 / NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT N ° 1 1 / J U I L L E T 2 0 1 9
éditorial ILLUSTRATION : ANDRÉ DE CHASTENETHPÉe*elsodRTrSnAPseo,oRAt«sssre,liLeyNdrrlagEméaaiosvVosfafmiiRieésûreierttinEirsbncdelebteYabcia.iorsnnluèvtNateiteeesRdAilsedtlsMiiUeievsueaeartvDcrlpaoaen.viuthgglyelaLoenueatûrsctsrrddéG»sig,ooeuidunolùdened,eesKéiasf1ran9osdvn2suedi9tica.ftaoAlpeSrdurtuejcérèspCouslmuaimaresimirdnd,mithsiÉauHipisdinasi,esuttliesesmoésnilneeansssAugnddtnrwuégisulaalCr,yonhSsPpaêilabnoaèlercxlge.otesleamutasosPetDeLs.séseroRaedorens.continuellesLesfamiretn ROSE SHOCKING Surnommée« L’imbroglio » par Winston et Clementine Churchill, Daisy Fellowes était une femme libéréepeu « un scandaleuse pour son époque », comme le raconte la Britannique Kassia St Clair, auteure deLa Vie secrète des couleurs*. Née au début de la Belle Époque, fille d’un aristocrate et d’Isabelle Blanche Singer, l’héri tière des machines à coudre savait agiter son monde. Dans les années 1920 et 1930, elle édita la version française duHarper’s Bazaarfêtes deset prit plaisir à inviter à ses gens qui se détestaient. On la qualifia derobe de soirée »« cocktail Molotov en . Un jour, Daisy Fellowes s’offrit chez Cartier l’étincelante Tête de bélier, un diamant rose vif de 17,47 carats qu’elle porta ensuite lors de ses rencontres avec la créatrice de mode Elsa Schiaparelli.couleur clignotait devant mes yeux,« La écrivit plus tard Schiaparelli,en mouvement, commelumineuse, impossible, impudente, une source de vie, comme toutes les lumières, les oiseaux et les poissons du monde mis ensemble, une couleur de la Chine et du Pérou, mais pas occidentale – une couleur scan daleuse, pure et non diluée. »Elle utilisa cette couleur dans l’emballage de son parfum Shocking édité en 1937. Un succès. Le temps n’a pas altéré la fascination pour cette couleur. Dans l’univers du vin, elle est l’objet de toutes les attentions. Daisy Fellowes apprécierait sans doute qu’aujourd’hui, le rose, dans sa version liquide la plus goûteuse, qu’il soit shocking ou présenté dans d’autres nuances, soit devenu la couleur préférée de ceux qui s’amusent, de SaintTropez aux Hamptons, de Monaco à Los Angeles. Effervescent ou tranquil le, avec ou sans glace, en piscine ou à table, du déjeuner à l’after party, le rosé se mon tre gai, décomplexé, léger, abordable, festif. Sans oublier d’être, dans ses versions plus soutenues, un vin gastronomique, que le poids des années bonifie. Mais toujours, le
FD E L ’ A R T  / F I G A R OL E S E L O N V I V R E
3
9
sommaire
Valentine Tardieu Vitali. i Le guide gourmand.
34
44Le château Thuerry. 62 En couverture : Magnum, côtes deprovence, Ott , Château de Selle. Magnum, côtes deprovence, Miraval. Magnum, côtes deprovence, Château Les meilleurs champagnes Minuty 281.Verre Macaron, rosés non millésimés. Chef&Sommelier. MICHEL FIGUET ; AMBROISE TÉZENAS ; JACQUES GIAUME ; COLLECTION PERSONNELLE
9 FLAIR interview // Valentine TardieuVitali fétiches // Les grands formats ont la cote figures // Maisons d’écrivains à Bandol zoom // Trévallon, œuvre unique lieu // Château La Coste métier // Sommelier francparler // Trois chroniques dans l’air du temps chiffres // Tout sur le vin rosé éclaireurs // Stéphanie de BoüardRivoal, Lætitia Carbonnel et Trudiann Branker instantanés // Nicole Rolet
28 rencontre RIDLEY SCOTT Le scénario secret, entretien exclusif
32 nouvelle LA VENTE AUX ENCHÈRES Patricia Ortelli raconte le jour où elle a craqué pour son domaine
34 guide PROVENCE GOURMANDE Les tables de charme de Bonnieux jusqu’à Nice
44 enquête NUIT AMÉRICAINE Comme Brad Pitt, le cinéma hollywoodien se rêve en vigneron provençal
54 décryptage BORDEAUX EN PLEINE RECHERCHE L’appellation se lance dans la troisième couleur
58 analyse GUILLAUME TARI Rencontre avec le défenseur de l’authentique rosé de Provence
62 sélection LES MEILLEURS CHAMPAGNES ROSÉS NON MILLÉSIMÉS 11 cuvées qui parient sur l’élégance
66 entretien LES PASSIONS DE KARLFRIEDRICH SCHEUFELE Le coprésident de la griffe Chopard est aussi œnologue, pilote de course et collectionneur
72 reportage LE PLUS REBELLE DES SPIRITUEUX Le moonshine revient sur le devant de la scène aux ÉtatsUnis
77 FICHES 5 rosés de Corse / 5 cuvées de prestige / 5 rosés de gastronomie /5 rosés d’apéritif / 5 rosés bio
82 Fin LES MEILLEURS ŒUFS DE PROVENCE SELON NATHALIE VRANKEN
FS E L O N L E F I G A R O / L ’ A R T D E V I V R E
5
P R O P R I É T A I R E
La
Légende
4 Année 1581 La famille du grand philosophe Michel de Montaigne devient propriétaire du château.
2 Année 1409 Premières vendanges du château.
Grands Vignobles
3 Guerre de cent ans 1337-1453 L’écuyer Carnet refuse de se soumettre au roi de France,le château est alors assiégé. La propriété sera rebaptisée Château La Tour Carnet en sa mémoire.
1 Année 1120 Construction d’un des plus ancien château du Médoc.
www. b e r n a rd - ma g re z . c o m L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
AMBROISE TÉZENAS Photographe
Basé à Paris, Ambroise Tézenas développe à la fois un travail de commande et une œuvre personnelle sur le paysage. Auteur de plusieurs livres monogra phiques, ses images sont régulièrement publiées dans la presse internationale. Son dernier projet « Villa mon Plaisir», fruit d’une résidence à Vichy dans le cadre du Festival Portrait(s), sera exposé de juin à septembre et édité aux Éditions Filigranes.
forces vives
ISABELLE SPAAK Journaliste et écrivain
Auteur deÇa ne se fait pas(Éditions des Équateurs, prix VictorRossel, 2004),Une allure folle(prix SimoneVeil, 2016 et prix Amic de l’Académie fran çaise, 2017), cette fille de diplomate a passé son enfance entre Bruxelles et les ÉtatsUnis. Journalis te indépendante, elle se consacre désormais à l’écri ture. Cette année, elle a prêté sa plume à Florence Billet pourUne mère, etc.(éditions L’Iconoclaste).
SÉBASTIEN LAPAQUE Journaliste et écrivain
Son discours non conformiste et éclairé sur le vin mêle agriculture, littérature et histoire, écologie et philoso phie. Critique auFigaro littéraire, il a publié quatre romans chez Actes Sud, des essais, des chroniques, un contrejournal... On lui doit aussiLe Petit Lapaque des vins de copains(Actes Sud, 2006 et 2009),Sermon de saint Thomas d’Aquin aux enfants et aux robotsen 2018 (Stock),Théorie de la bulle carrée(Actes Sud, 2019).
MAURICE BEAUDOIN Journaliste
Le cofondateur duFigaro Magazine, chroniqueur gastronomique, a sillonné pendant plusieurs semai nes les routes de sa Provence pour y dénicher les meilleures tables du moment. Commando de la fourchette à lui tout seul, il livre auFun précieux rapport de mission en forme de carnet d’adresses. Un guide hors norme, ultragourmand, enthousias te, à son image.
PAUL DEROO Styliste
Ce Niçois, qui aime toujours s’évader dans les montagnes de l’arrièrepays, a fait ses débuts dans les années 2000 auprès des créateurs Yohji Yamamoto et Comme des Garçons. Il collabore ensuite avec plusieurs magazines et sur des défilés de mode. Avec le photographe Jacques Giaume, son complice de longue date, il signe les natures mortes de ce numéro.
Ont collaboré à ce numéro :
Béatrice Brasseur, Fabrizio Bucella, Sophie Bramly, Valérie Duponchelle, Valérie Faust, Margot Guicheteau, Sébastien Lapaque, Patricia Ortelli, Isabelle Spaak, JeanRené Van der Plaetsen(TEXTES), François Bouchon, Michel Figuet, Jacques Giaume,(PHOTOS), Isabelle Blondel, Liliane Miljkovic(ICONOGRAPHIE ), Amira Sehic(MISE EN PAGE), Élisabeth Marais(ASSISTANTE), les réviseurs et le service imagerie.
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Marc Feuillée DIRECTEUR DES RÉDACTIONS Alexis Brézet DIRECTRICE DE LA RÉDACTION AnneSophie von Claer DIRECTEUR ÉDITORIAL Pierre Doncieux RÉDACTEUR EN CHEF Stéphane Reynaud L’ART DE VIVRE COORDINATRICE ÉDITORIALE SELON Catherine Deydier AMBROISE TÉZENAS ; LEA CRESPI/LLEEFIFGIAGRAOROMAGAZINE ; FRANÇOIS BOUCHON/LE FIGARO ; COLLECTION PRIVÉE ;
DIRECTEUR ARTISTIQUE Philippe Gruson DIRECTRICE DE L’ÉDITION Anne HuetWuillème RÉDACTEUR EN CHEF PHOTO Stéphane Correa ÉDITEUR Robert Mergui
FD E L ’ A R T  / F I G A R OL E S E L O N V I V R E
MEDIA.figaro PRÉSIDENTE Aurore Domont DIRECTRICE DÉLÉGUÉE Chantal Follainde Saint Salvy RÉGIE VINS (01 56 52 20 41) Daniel Benharros www.lefigaro.fr/lifestyle 14, boulevard Haussmann 75438 Paris Cedex 09 Imprimé par Groupe Maury Imprimeur, 45 330 Malesherbes. CPPAP N° 0421 C 83022. Dépôt légal à parution. ISSN 08125852 Origine du papier :Finlande.Taux de fibres recyclées :0 %.Eutrophisation :Ptot 0,010 kg/tonne de papier.
7
LABUS DALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
flair
Valentine TardieuVitali La passion du Luberon
COLLECTION PERSONNELLE
Originaire d’Uzès, Valentine TardieuVitali s’est installée dans le Luberon il y a une dizaine d’années. L’œnologue du Château La Verrerie, à PugetsurDurance, continue de faire évoluer les cuvées déjà très réputées de la propriété du groupe EPI.
Quand êtesvous arrivée au Château La Verrerie ? En 2017. Avant j’ai voyagé. J’ai travaillé près de Newcastle, en Australie, puis dans la région de Marlborough en Nouvelle Zélande où j’étais employée par un Indien passionné qui voulait absolument tout savoir sur le vin. En France, j’ai occupé des postes de responsable dans différentes caves coopératives, c’est très formateur. J’ai appris à ne rien gaspiller. À quelle heure commence votre journée ? Souvent entre 4 heures et 5 heures du matin, au moment où on profite des meilleures odeurs, celles de la vigne, de la terre, des fruits, et des plus belles cou leurs. On est bien. Votre péché mignon ? Je suis très attachée au rosé, car c’est une
couleur qui exige une grande maîtrise tech nique. C’est très intéressant pour les œnolo gues. Bien entendu, les rouges et les blancs – j’adore le sauvignon et le chenin – sont aussi captivants, mais ce sont des vins que je fais à la vigne, plus qu’au chai. Je suis une passionnée de vin blanc. À quoi ressemble une belle vigne destinée au rosé ? C’est une vigne puissante, très verte, avec de l’eau. Alors qu’une vigne destinée au vin rouge doit souffrir, stresser, pour révéler tout son potentiel. On ne plante pas forcément les deux sur les mêmes sols. À La Verrerie, nous sommes en train de réaliser des analyses pour savoir comment tirer au mieux parti de chaque micropar celle. Nous nous donnons dix ans pour avoir un vignoble optimal.
FF I G A R OS E L O N L E D E V I V R E  / L ’ A R T
Aujourd’hui, à la vigne, quelle est votre contrainte principale ? Le réchauffement climatique fait évoluer la production vers des vins de plus en plus alcooleux. Pour pallier ce problème, nous essayons d’introduire des cépages qui produisent moins d’alcool. En fait, nous n’avons pas tellement d’options. Les consommateurs dictentils leurs goûts et leurs envies aux vignerons ? Sur les blancs, il semble qu’ils cherchent plus de fraîcheur. Ce qui nous amène à revoir les proportions des différents cépa ges. En ce qui concerne les rouges, ils veu lent des vins de garde mais qui restent faciles à boire jeune, ce qui n’est pas le plus facile à concevoir pour un œnologue. Comment faitesvous pour vous adapter ? Nous prenons en compte ces tendances pour certains vins d’entrée de gamme. Pour les autres, et notamment pour Le Grand Deffland, notre fer de lance, nous faisons ce que nous estimons être le mieux.Propos recueillis par Stéphane Reynaud
9
10
flair /fétiches
De gauche à droite et de haut en bas :
Magnum, Champagne Drappier. Flûte Open’Up, Chef&Sommelier.
Magnum, côtesdeprovence, Château Sainte Roseline. Lampe de méduse.
Magnum, côtesdeprovence, Peyrassol. Verre Macaron, Chef&Sommelier.
Jéroboam, Champagne rosé brut, Veuve Clicquot. Flûtes cristal Baccarat.
Magnum, côtesdeprovence, Château Minuty, Rose et Or. Verre Open’up, Chef&Sommelier.
Magnum, sabledecamargue, Pink Flamingo, Domaine Royal de Jarras. Verre Open’up, Chef&Sommelier.
stylisme Paul Deroo / photos Jacques Giaume
Jamais les grands formats n’ont autant eu la cote Magnums et jéroboams donnent le ton
F / L ’ A R T D E V I V R E S E L O N L E F I G A R O
NOUVELLE PEUGEOT * WHAT DRIVES YOU?
508
SW
(1) PEUGEOT I-Cockpit® AVEC SYSTÈME INFRAROUGE DE VISION DE NUIT
(1) AIDE AU MAINTIEN DANS LA VOIE
(1) BOÎTE AUTOMATIQUE 8 RAPPORTS
(2) VERSION PLUG-IN HYBRID DISPONIBLE À LA COMMANDE
* Qu’est-ce qui vous fait avancer ? (1) En option, de série ou indisponibles selon les versions. (2) Ouverture des commandes le 7 juin 2019.
provisoires en cours d’homologation.
Consommation mixte NEDC (en l/100 km) : de 3,8 à 5,7 ; Émissions de CO2NEDC (en g/km) : de 99 à 130 (selon tarif 19B). Données