Figaro Scope du 05-06-2019

Figaro Scope du 05-06-2019

-

Presse
52 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 05 juin 2019
Signaler un problème

Le jardin
du Musée du quai
Branly-Jacques
eChirac (VII ), havre
végétal de près
de deux hectares
en accès libre.
Paris, côté jardins P. 8
PALMARÈS
LES MEILLEURES
GLACES
À LA PISTACHE
DE PARIS
P. 18
●●RESTRESTOSOS ● ● EXPOS EXPOS ●●CINÉMA CINÉMA ●●THÉÂTHÉÂTRE TRE ●●MUSIQUEMUSIQUE
MON QUARTIER
LES BONNES
ADRESSES D’INÈS
DE LA FRESSANGE
P.16
NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT – VENDU UNIQUEMENT DANS LES DÉPARTEMENTS 60, 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95 MERCREDI 5 JUIN 2019 LE FIGARO N° 23267 CAHIER N°5 WWW.FIGAROSCOPE.FR2 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 5 AU 11 JUIN 2019
IL EST TEMPS...
« WAR HORSE »
À PARIS
Inspiré du roman
de Michael Morpurgo,
le spectacle « W ar Horse »
débarque à La Seine
musicale. Chanteurs,
comédiens
et marionnettistes
donnent vie à une grande
fresque historique
et musicale empreinte
d’émotion et de poésie.
BILLETTERIE LE 5 JUIN. LA SEINE MUSICALE,
BOULOGNE (92). WARHORSE-SPECTACLE.FR
ARABOFOLIES
ACTE II !
Le festival de l’Institut
du monde arabe,
qui a débuté en mars,
se poursuit avec une
seconde partie sur le thème
de la transmission.
Au programme : une carte
blanche au hip-hop
indépendant (Rocé,
Billet d’Humeur (photo),
Mystik et Demi Portion),
des concerts (Lemma,
Arabic Sound System…),
des rencontres littéraires
(Habib Selmi et Ahmed
Madani) et la projection
du documentaire
« Dancing in Jaffa ».
DU 7 AU 16 JUIN.
EINSTITUT DU MONDE ARABE (V ).
WWW.IMARABE.ORG
Tous nos rendez-vous culturels sur www.figaroscope.fr
BRINKHOFF MÖGENBURG YANN ORHAN/IMALE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 5 AU 11 JUIN 2019 3
DE RÉSERVER !
DU THÉÂTRE WEEK-END OCÉANIE
POUR NOTRE-DAME AU QUAI BRANLY
Pour accueillir comme il se doit Le dramaturge Maurice
sa nouvelle exposition (photo), Desmazures est l’auteur d’une
le musée organise pièce intitulée « La Basilique
un week-end gratuit consacré effondrée » dédiée à l’incendie
au continent et à ses arts. de Vézelay. Sa pièce, toujours
Projections sur le rooftop,
d’actualité, sera donnée visites flash et contées, lectures
à Paris en l’honneur d’une à voix haute dans le noir,
autre grande incendiée : danse et performances,
Notre-Dame de Paris, pour un programme très réjouissant !
laquelle tous les bénéfices
DU 28 AU 30 JUIN. seront reversés. EMUSÉE DU QUAI BRANLY (VII ).
WWW.QUAIBRANLY.FR
LE 8 JUIN À 20 H 30. THÉÂTRE DE LA REINE Réservez vos places pour « Océanie »
ECLOTILDE, 77 RUE DE GRENELLE (VII ). au Musée du quai Branly sur www.ticketac.com
VOUSRÉVÈLELESDESSOUSDELACULTURE
LEMIRACLEATHÉNIEN
Ses hérosont pour nomThémistocle, Périclès, Socrate,Eschyle.
Parmi lesdieuxdel’Olympe,elleachoisi Athéna et luia dédié
le plus beau des temples, miracle d’architecturequi cristallise
àlui seul, sur le rocher de l’Acropole, l’idée de civilisation. Le
FigaroHors-Série célèbrecette immensevilleblanche qui
s’étend comme unemer,entreses sept collines. Vivantecomme
sa destinée millénaire, ensorcelantecommelegénie grec, que
l’adversité n’éteintpas mais renforce,cette promenade au fil des
siècles et desquartiers vous emporte sur lespas des personnages
illustres,aucœur destraditions, àladécouverte deslieux de la
culture actuelle. Athèneshier et aujourd’hui,telle que vous ne
l’avez jamais vue.
Le FigaroHors-Série :Athènes éternelle.
164 pages.
€ Actuellementdisponible Retrouvez Le FigaroHors-Série sur Twitter et Facebook,9012 chez votremarchand de journaux et sur www.figarostore.fr/hors-serie
NUMÉRO
DOUBLE
164pages
VINCENT MERCIER/DDC, MUSÉE DU QUAI BRANLY4 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 5 AU 11 JUIN 2019
ÉDIT O
LA REVANCHE DU « PETIT
JARDIN » DE DUTRONC
eut-être vous souviendrez-vous de la chanson de Jacques
Dutronc Le Petit Jardin sortie en 1972. Avec son parolier Jacques
Lanzmann, Dutronc chantait : « C’était un petit jardin/Qui sen-Ptait bon le métropolitain/Qui sentait bon le bassin parisien (…)/
C’était un petit jardin/Au fond d’une cour à la Chaussée-d’Antin. » C’était
l’époque où le Paname traditionnel cédait le pas à une forme d’urbanisme
bétonné qui remaniait la capitale en
profondeur. La France se couvrait
d’autoroutes, de rocades et de barres d’immeubles.
Pompidou clamait qu’il fallait « adapter la
ville à l’automobile », les voies rapides
plongeaient au cœur de la cité, les HLM
remplaçaient les petits pavillons… Près d’un
demi-siècle plus tard, marche arrière toute !
Les espaces verts regagnent du terrain. Au
Figaroscope, on s’en rend compte, un vent
de nature souffle à Paname. Dix nouveaux
OLIVIER DELCROIX
Rédacteur en chefjardins parisiens viennent de naître. Ceux
des musées rivalisent de beauté pour attirer les foules. Les tables vertes se
portent à merveille, et notre agenda bucolique regorge d’événements de
plein air. Bref, la Ville Lumière redevient un poumon vert dont les alvéoles
se remplissent de chlorophylle. Il ne reste plus qu’à se rouler dans l’herbe…
Et penser que le « petit jardin » de Dutronc a pris sa revanche sur « Monsieur
le promoteur portant au revers de son veston une fleur de béton »… ❚
Directeur de la publication : Marc Feuillée Directeur des rédactions : Alexis Brézet Directeur adjoint : Bertrand de Saint Vincent
Rédaction en chef : Olivier Delcroix Directrice adjointe à l’édition : Anne Huet-Wuillème
Éditeur : Robert Mergui. Rédaction : Figaroscope, 14, boulevard Haussmann, 75438 Paris Cedex 09. Tél. : 01 57 08 50 00
Publicité direction commerciale : Frédéric Benaim. Tél. : 01 56 52 25 34.
Commission paritaire : 0421 C 83022 Impression : L’Imprimerie, 79, route de Roissy, 93 290 Tremblay-en-France. Origine du papier : Suisse. Taux de fibres recyclées :
85%. Ce cahier est imprimé sur un papier PERLEN porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro DE/011/074. Eutrophisation : Ptot 0.006 kg/tonne de papier
PHOTOS DE COUVERTURE : THIBAUT CHAPOTOT/MUSÉE DU QUAI-BRANLY-JACQUES CHIRAC ; BENOIT PEVERELLI. DESSINS DE FABIEN CLAIREFOND6 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 5 AU 11 JUIN 2019
TENDANCE
PAR SOPHIE
DE SANTIS
sdesantis@lefigaro.fr
a notion de bien-être s’immisce
désormais dans bon nombre deDESKOPOLITAN L nouveaux projets citadins. Exit les
open spaces à moquette grise, place aux
lieux à vivre et à travailler. Après une pre-L’art de vivre et de travailler
mière adresse ouverte en 2017 rue du
Châ2UN CAMPUS DE 6 000 M OUVRE DANS QUELQUES JOURS DANS L’EST PARISIEN. eteau-d’Eau (X ), les deux fondateurs de
Deskopolitan passent la vitesse supérieureCE COMPLEXE VÉGÉTALISÉ, INNOVANT ET OUVERT AUX RIVERAINS OFFRE UNE FOULE
2avec un nouveau site de 6 000 m dans leDE SERVICES AJOUTÉS. SALLE DE SPORT, BARBIER, RESTAURANT ET CRÈCHE, TOUT Y EST !
quartier Voltaire.
LE CONCEPT. Avec pour emblème le co-♥♥♥♥♥
DESKOPOLITAN libri (symbole d’agilité), Deskopolitan est
e226, bd Voltaire (XI ). une entreprise qui se veut innovante, «
proTÉL. : posant les ingrédients indispensables au succès
01 84 84 08 40.
et à l’épanouissement : confort, calme et servi-HORAIRES :
ces inédits ». Avec ce second projet, les jeu-7 j/7, de 8 h à minuit.
OUVERTURE le 14 juin. nes entrepreneurs Paul Chevrillon et Alexis
Rebiffé ont l’intention de mettre en pratique
leur philosophie.
UN CAMPUS HYBRIDE ET VERT. Au
fronton de l’imposante façade
haussmanienne, on peut lire « Cusenier », le nom de
l’ancienne distillerie qui occupait les lieux à
ela fin du XIX siècle. Mais une fois passé le
porche, c’est un autre monde qui s’ouvre sur
la cour-jardin. Le complexe bas des années
1960, entièrement réhabilité par l’agence
Franklin Azzi Architecture (on lui doit
noetamment Beaupassage, VII ), s’articule en
plusieurs modules séparés par des espaces
végétalisés. Partout, la lumière naturelle et
la verdure sont privilégiées. À l’intérieur,
l’agence anglaise MoreySmith a choisi la
sobriété d’un mobilier jaune et gris.
CRÈCHE, BARBIER, HÔTEL ET
SPEAKEASY. Plus qu’un lieu de travail de 350
postes (pouvant accueillir de 4 à 45
personnes selon les modules), Deskopolitan
propose également un petit hôtel de 14 chambres,
simple et fonctionnel, aux couleurs
chaleureuses (165 € la nuit). Ainsi qu’une crèche
de 13 berceaux exploitée par la Maison
Kangourou ouverte aux riverains. Le lieu compte
aussi un forum en gradins, un speakeasy
dans l’ancienne chambre forte, un studio
d’enregistrement radio et même un barbier.
Et au sous-sol, Episod, la salle de gym de
21 000 m remplit déjà ses cours de yoga.
DU POTAGER AU RESTAURANT. Plus
qu’anecdotique, le potager est planté
d’herbes aromatiques, de salades, de fraises, de
framboises… qui devraient bientôt
agrémenter les plats de la cantine de 70 couverts
(avec terrasse, 30 couverts) prévue à
l’automne prochain. ❚
FRÉDÉRIC BARON-MORINÀ LA UNE
PANAME SE MET
AU VERT
LES BEAUX JOURS REVIENNENT ET L’AGENDA BUCOLIQUE DE LA CAPITALE SE RAPPELLE
À NOUS. DE NOUVEAUX JARDINS ET PARCS, AGRÉABLES ET REVIVIFIANTS,
SONT À DÉCOUVRIR TOUTES AFFAIRES CESSANTES. TOUT COMME LES PARENTHÈSES
eLe jardin Truillot (XI ).BUCOLIQUES DES MUSÉES. LAISSONS LA NATURE REPRENDRE SES DROITS !
DOSSIER RÉALISÉ PAR SOPHIE BÉGUERIE, AGATHE MOREAUX, ANNE SOLLIER, PIERRE TERRAZ ET NICOLAS D’ESTIENNE D’ORVES
tables de ping-pong), entièrement décoré plein air. L’été, la pelouse pourrait bien ser-LES NOUVEAUX JARDINS
du sol au panier de basket par le street artis- vir de nouveau lieu de bronzette ! Voisin de
Neuf espaces verts viennent grignoter te Romain Froquet. la maison de retraite Madeleine-Béjart et de
le béton, le goudron et le pavé Passage de la Canopée-rues Rambuteau la crèche de la Perle, l’îlot de repos favorise
erparisiens. À découvrir d’urgence. et Coquillère-rue de Viarmes- rue Berger (I ). les contacts intergénérationnels.
eAngle rue de Thorigny et rue de la Perle (III ).
JARDIN BERTHE-WEILL. À quelques
mèJARDIN NELSON-MANDELA. Situé à la tres du Musée Picasso, ce petit lieu de paix a JARDIN DU PÈRE-ARMAND-DAVID. Il est
rencontre de la Bourse de commerce, de ouvert ses portes à la fin de l’année derniè- un des plus cachés de Paris, niché entre la rue
el’église Saint-Eustache et de la Canopée des re. Bientôt nommé Berthe-Weill (III ), du du Cherche-Midi et la rue de Sèvres. Il porte
Halles, le jardin Mandela est le poumon vert nom de la première femme galeriste à Paris, le nom du missionnaire lazariste, grand
natudu quartier. Il compte des espaces réservés il est situé à l’angle des rues de Thorigny et raliste français, mort dans sa congrégation en
aux enfants, comme le terrain d’aventure de 1900. Il appartient à cette dernière depuis de la Perle et se scinde en deux espaces
dis22 500 m 1817. Il y a presque un an, la Mairie de Paris en (pour les enfants de 7 à 11 ans). tincts. Composée de trois plateaux
végétali2sés, la partie publique est le lieu de la convi- a réaménagé 500 mDernier aménagement en date, un pour le plaisir de ceux
2 vialité et des rencontres. À côté des bancs enplayground de 400 m (un terrain de foot- qui cherchent un peu de calme. Quelques
bois, un petit salon de lecture a été conçu enball, deux demi-terrains de basket et deux jeux d’enfants, des bancs et trois carrés de
plantes aromatiques pour un moment
paisible sous les tilleuls et les platanes.
e90, rue du Cherche-Midi (VI ). eLe jardin Berthe-Weill (III ).
Entrée par l’immeuble de 9 h à 19 h.
eJARDIN TRUILLOT. Bien placé dans le XI ,
il s’étend entre les boulevards Richard-Lenoir
2et Voltaire sur une superficie de 5 600 m qui a
été réhabilitée. Les deux axes sont reliés
24 h/24, le lieu ne ferme pas. C’est grâce au
budget participatif que cet espace de verdure,
aménagé par les paysagistes Marie-Odile
Ricard et Jean-Marc Le Névanic, a vu le jour. Il
fait la part belle à l’agriculture urbaine avec
de nombreuses plantations. Un jardin
partagé, un jardin pédagogique, deux aires de jeux,
2une pelouse de 1 600 m , une place pour les
animations culturelles et même un mur dédié
au street art…
eJardin Truillot (XI ). Entre les boulevards
Richard-Lenoir et Voltaire.
SEBASTIEN SORIANO/LE FIGAROLE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 5 AU 11 JUIN 2019 9
Le court
Simonne-Mathieu
au Jardin des serres
ed’Auteuil (XVI ).
NOUVELLES SERRES
CONTEMPORAINES D’AUTEUIL. Après six ans de batailles
juridiques, le Jardin des serres d’Auteuil est
– enfin – transformé. Six nouvelles serres
contemporaines prennent place autour du
nouveau cours de tennis de Roland-Garros,
Simonne-Mathieu. Hautes de six mètres,
elles sont censées cacher l’objet de la discorde,
semi-enterré. Elle accueille mille plantes de
plus de 500 espèces souvent rares. Le
parcours emprunté par les visiteurs a été conçu
comme un voyage à travers quatre
continents : Amérique du Sud, Afrique, Sud-Est
asiatique et Australie. Il peut s’explorer dans
un sens ou dans l’autre. En attendant la finJARDIN BREGUET. Situé entre la rue Bre- tures en bois dynamiques, comme des
codu tournoi, on se contentera d’une prome-guet et la Villa Marces, ce nouveau jardin a été ques de navires chavirés. C’est un peu sortir
2nade dans les 6 000 minauguré au début du mois de mai. Ce nouvel du temps et espionner Paris que de grimper de serres historiques.
eespace vert possède une pelouse centrale dans ce jardin installé le long de la prome- 3, place de la Porte-d’Auteuil (XVI ).
bordée de nombreuses espèces d’arbres (pins nade Lévi-Strauss, idéale pour les amateurs Ouverture au public le 21 juin.
sylvestres, cerisiers, érables champêtres). d’architecture moderne.
Avec une palette végétale riche et diversifiée Angle de la rue Boudard PETITE CEINTURE. Ce projet de chemin
e(haies d’arbustes, plantes herbacées), ce jar- et de la rue Chevaleret (XIII ). de fer autour de Paris, né dans la deuxième
edin municipal est un lieu idéal pour la détente moitié du XIX siècle, est peu à peu
réhabiet les promenades en famille. PARC SAINTE-PÉRINE. Depuis juillet der- lité pour la grande joie des Parisiens. C’est
e31, rue Breguet (XI ). nier, la surface du jardin Sainte-Périne a au tour du tronçon entre la rue des
Couronepresque doublé, passant de 2,1 hectares à nes et la rue Ménilmontant, dans le XX ,
2JARDIN CHARCOT. Avec ses 2 168 m per- 3,7. De nouveaux espaces ont été aménagés d’être réaménagé. Soit une promenade de
2chés sur le toit d’un gymnase à l’angle des pour la promenade, avec des allées et des 5 000 m entre deux tunnels qui sont, eux,
pelouses plantées d’arbres. Platanes, éra-rues Boudard et du Chevaleret, le jardin fermés au tout-venant. La passerelle,
ferbles, frênes, tilleuls côtoient plus de 70 ar-Charcot offre un point de vue idéal sur la mée depuis 2017, devrait rouvrir en fin
bres exotiques. Les fleurs sont aussi de lahalle Freyssinet, remarquable bâtiment fer- d’année prochaine. D’ici à 2020, de
nouroviaire des années 1920. On peut, selon partie avec des massifs méditerranéens et veaux tronçons ouvriront étirant le projet
l’envie, s’allonger sur les pelouses sous les des décorations florales. sur d’autres arrondissements.
e equelques arbres ou s’installer sur des struc- 41, rue Mirabeau (XVI Entrée 18, rue de la Mare (XX). ).
ze ro visibility corp.
Ina Chr istel Johannessen
Fr oz en S o ngs
12 –14 j uin 2019 1place d u Tr ocadér o, Paris
d anse www .t he atr e-chaillo t.f r
BRUNO LEVESQUE/IP3
Photo :K opi10 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 5 AU 11 JUIN 2019
Le jardin du Musée
du Quai-Branly
eJacques Chirac (VII ).
LES JARDINS DE MUSÉE
Ils sont ouvragés, tenus avec soin
et célèbrent aussi bien la nature
que les œuvres d’art qu’ils encadrent.
Voici une sélection joyeuse d’espaces
verts gorgés de culture et de peinture...
MUSÉE COGNACQ-JAY. Devant l’hôtel
Donon qui abrite les collections du couple
Cognacq-Jay, se cache un petit jardin à la
française peu connu du Marais. Accessible
depuis la rue et pas depuis le musée (pour le
moment), il est aujourd’hui cogéré par la
Ville de Paris et par le musée. Il a
récemment été baptisé en l’honneur du journalis- MUSÉE DU QUAI BRANLY. Son mur vé- FONDATION CARTIER. Demeure du
te, industriel et résistant Lazare Rachline. gétal est célèbre mais tout le monde ne couple Chateaubriand, puis American
e 29, rue Payenne (III ). connaît pas les 18 000 m de végétations Center, la parcelle qu’occupe la Fondation
www.museecognacqjay.paris.fr qui s’étalent derrière la paroi de verre. Cartier a un passif artistique important.
Prendre le temps avant ou après une expo- Depuis l’ouverture de la fondation à cet
emplacement en 1994, le jardin est agré-MUSÉE EUGÈNE-DELACROIX. C’est le sition, pour admirer les 169 arbres de
menté régulièrement des travaux d’artistesjardin qui a décidé le peintre à installer son 30 espèces différentes, de suivre le
parcours interactif des sentiers parsemés de contemporains comme les stèles de Ianatelier à Paris. Petit bijou niché au cœur du
e QRcodes. À noter: avec des promenades Hamilton Finlay, l’arbre Biforcazione deV arrondissement, il a été restauré en 2004
guidées et une rencontre avec Gilles Clé- Giuseppe Penone, les Six Ifs de Raymondà partir d’une facture d’un jardinier de
ment, le paysagiste du lieu, le musée par- Hains en hommage au marquis de Bièvre etl’époque. Parterres de fleurs, pelouses et
articipe pour la première fois aux «Rendez- plus de vingt-quatre espèces de plantesbustes accueillent actuellement une œuvre
vous aux jardins» les 8 et 9 juin. tout autour du cèdre de Chateaubriand. Etde Laurent Pernot dans le cadre de l’expo
etemporaire du musée. 37, quai Branly (VII comme le lieu a décidément un lien fort).
e6, rue de Fürstenberg (VI avec la nature, leur prochaine exposition). Tél.: 01 56 61 70 00
s’intitule «Nous les arbres» (à partir duwww.musee-delacroix.fr/fr/ www.quaibranly.fr
12 juillet).
e261, bd Raspail (XIV ).
Tél. : 01 42 18 56 50.
www.fondationcartier.com
MUSÉE RODIN. Intimement lié au musée
Rodin, le parc est source de sérénité et de
contemplation. D’une superficie de trois
hectares, il se partage entre une roseraie, un
grand parterre et une terrasse. Rénové en
1993, deux parcours thématiques ont été mis
en place : le « Jardin d’Orphée » et le « Jardin
des Sources ». Au détour de promenades on y
admire La Porte des Enfers, Les Bourgeois de 27 MA RS - 22 JU IN
Calais, Le Penseur, œuvres majeures du
sculpteur. La Galerie des marbres conçue en
1971 comme une réserve ouverte complète les
collections du musée.
e77, rue de Varenne (VII ).
www.musee-rodin.fr
MUSÉE DE LA VIE ROMANTIQUE.
Installé dans la maison du peintre Ary
Schef26, AvenueM atignon 750 08 Pa ris fer, le musée abrite un joli jardin isolé de la
vie trépidante de la capitale. On peut y
faire une pause gourmande devant les rosiers
et fuchsias sous le hêtre qui trône au milieu
+33142666033/e xpo malingue.net@
du jardin. www .malingue.net
e16, rue Chaptal (IX ).
museevieromantique.paris.fr/fr
C h a r l e s Fi l i g er , Ho m m e nu as sisd evantunp a y s a g e,1 8 9 2 (dé t a i l )
THIBAUT CHAPOTOT/MUSÉE DU QUAI-BRANLY-JACQUES CHIRAC