Figaro Scope du 10-04-2019

Figaro Scope du 10-04-2019

-

Presse
52 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 10 avril 2019
Langue Français
Signaler un problème

RESTAURANTS
LES 10 MEILLEURES
ETABLES DU II
ARRONDISSEMENT
P. 20
●RESTOS ● EXPOS ●CINÉMA ●THÉÂTRE ●MUSIQUE
P. 8
DISQUAIRE DAY 2019
Le retour en grâce
du vinyle à Paris
NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT – VENDU UNIQUEMENT DANS LES DÉPARTEMENTS 60, 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95 MERCREDI 10 AVRIL 2019 LE FIGARO N° 23220 CAHIER N°4 WWW.FIGAROSCOPE.FR2 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 10 AU 16 AVRIL 2019
IL EST TEMPS...
SALON
DU LIVRE RARE
ET DE L’OBJET D’ART
Estampes, incunables
ou manuscrits, le salon réunit
le meilleur du patrimoine écrit
mais pas seulement.
Cette année, plus de 50 experts
du Cnes (Chambre nationale
des experts spécialisés)
animeront un « vrai ou faux »
en confrontant des pièces
originales et des copies
afin d’apprendre au public
Dali au pays des fées...
à les distinguer. Photographie
de Salvador Dali (1968),
EDU 12 AU 14 AVR. AU GRAND PALAIS (VIII ). imprimerie Draeger.
WWW.SALONDULIVRERARE.PARIS
FESTIVAL
DO DISTURB
Trois jours pour assister
aux performances
de plus de trente artistes
invités à donner corps
à l’art au sein du Palais
de Tokyo. Actions,
installations connectées
les unes aux autres
ou complètement
indépendantes,
les performances
proposées pendant
plusieurs heures
mèneront les visiteurs
dans un scénario unique
à travers la création
contemporaine.
Performance
de Kristin Ryg 12, 13 ET 14 AVR.
EHelgebostard. AU PALAIS DE TOKYO (XVI ).
WWW.PALAISDETOKYO.COM
Tous nos rendez-vous culturels sur www.figaroscope.fr
COLLECTION AALIN DRAEGER ; TALE HENDNESLE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 10 AU 16 AVRIL 2019 3
DE RÉSERVER !
VIVE LE FESTIVAL DUO DE CHOIX
BRÉSILIEN À L’OLYMPIA
eCette 21 édition offre Geneviève Morissette,
une belle occasion de voir huit une chanteuse québécoise, qui a fait
longs-métrages en compétition, la première partie de Linda Lemay,
dont Deslembro, de Flavia Castro, et l’imitateur Thierry Garcia,
et Socrates, d’Alex Moratto. ex-voix des « Guignols », seront
En clôture, le 16 avril : Amazônia à l’Olympia le 22 avril. Auparavant,
Groove, de Bruno Murtinho, ces « 2 shows en coloc ! »
et Marighella (photo ci-contre), se produiront au Don Camilo
de Wagner Moura, déjà montré où Thierry Le Luron a débuté.
à Berlin.
LES 13, 14, 16, 18 ET 19 AVR.
E EJUSQU’AU 16 AVR. CINÉMA L’ARLEQUIN (VI ). DON CAMILO (VII ). WWW.DONCAMILO.NET
RENS. : WWW .JANG AD A.ORG/FESTIV ALS-FR/ LE 22 AVRIL .
EFESTIVAL-DE-CINEMA-BRESILIEN-DE-PARIS L’OLYMPIA (IX ). WWW.OLYMPIAHALL.COM
LE FUTUR ESTMAINTENANT
ET IL ESTDÉCIDÉMENT CRAZY !
VIKTORIA MODESTA ESTL A
BIONIC
SHOWGIRL
O3 AU 16 JUIN2019
lecrazyhorseparis.com
+33(0)147233232 12avenueGeorgeV 75008
#crazyhorseparis #bionicshowgirl
O2 FILMES
PHOTOGRAPHY JORA FRANTZIS •GRAPHIC DESIGN STEREOGRAPHIC-STUDIO.COM4 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 10 AU 16 AVRIL 2019
ÉDIT O
LE « D-DA Y »
ttention, ils débarquent ! Le 13 avril, Paris
célèbre le Disquaire Day. Les plages des
disques vinyle vont être à la fête lors de
eAcette 9 édition festive, où de nombreux DJ
se mettront aux platines dans un certain nombre
d’enseignes parisiennes indépendantes. Depuis quelques
années déjà, la capitale redécouvre la magie du
microsillon, donné pour mort après l’arrivée du CD ou de la
musique numérique dématérialisée. On aurait pu croire
que cette petite résurrection soit un phénomène de
mode ou un snobisme bobo mal
placé. Il n’en est rien. Tous les
disquaires que le Figaroscope a
rencontrés (et dont certains
reviennent de loin !) l’affirment : le
son du vinyle possède une
profondeur, un grain et une chaleur
qui transforment l’écoute d’un
disque en un moment de
communion musicale partagée. Le
OLIVIER DELCROIXplus étonnant, finalement, c’est
Rédacteur en chef
que plusieurs générations se
rejoignent sur le choix de ce support… créé en 1948. Les
jeunes, parce qu’ils découvrent leur premier format
matériel… une fois revenus du streaming et du MP3.
Les autres, parce qu’ils y retrouvent de belles habitudes
et un cérémoniel oublié après quelques années
d’abandon. L’essentiel reste que la capitale va valser au son du
vinyle le week-end prochain. Lorsque la musique est
bonne, elle va bien au teint de Paname ! ❚
Directeur de la publication : Marc Feuillée Directeur des rédactions : Alexis Brézet Directeur adjoint : Bertrand de Saint Vincent
Rédaction en chef : Olivier Delcroix Directrice adjointe à l’édition : Anne Huet-Wuillème
Éditeur : Robert Mergui. Rédaction : Figaroscope, 14, boulevard Haussmann, 75438 Paris Cedex 09. Tél. : 01 57 08 50 00
Publicité direction commerciale : Frédéric Benaim. Tél. : 01 56 52 25 34.
Commission paritaire : 0421 C 83022 Impression : L’Imprimerie, 79, route de Roissy, 93 290 Tremblay-en-France. Origine du papier : Suisse. Taux de fibres recyclées :
85%. Ce cahier est imprimé sur un papier PERLEN porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro DE/011/074. Eutrophisation : Ptot 0.006 kg/tonne de papier
PHOTOS DE COUVERTURE : MARCEL TER BEKKE/GETTY IMAGESPUBLI-COMMUNIQUÉ
LASORTIEQUIMETTOUTLEMONDED’ACCORD
Plongezaucœurdel’universdescourses:découverte,expériences
ludiquesetsensationsinédites,toutlemondeytrouvesoncompte!
Expériences magiques et souvenirsuniques pour petitset
grands qui se retrouvent autour des nombreuses animations
gratuites :balades àponey, manège carrousel, simulateursde
courses… et plein d’autres surprises.
Hippodrome ParisLongchamp les dimanches 7,14, 28 avril
et les dimanches 12et26 mai.
Hippodrome d’Auteuil le dimanche 21 avrilet19mai.
UNEPREMIÈREFOIS TOUSENPISTE
INOUBLIABLE
3,2,1partez!Accompagnezvosenfantspour
Tous les enfantssont invités àune initiation gratuitedès
disputer une grande course à3ans àladécouverte du
chepieds sur les pistes mythiquesval. Nos poneys-licornes vous
deParisLongchampoud’Auteuil.attendent pour ce moment de
partage unique. Et en plus, Enpartenariatavec
Baptêmesàponey CoursedesGulliKidsc’est gratuit !
LACHEVAUCHÉE DANSLAPEAUD’UNJOCKEY
FANTASTIQUE
Embarquez pour un moment Apprenez àmontercomme un
magique àborddufameux jockey,ressentezdenouvelles
manège carrousel historique. sensations, défiez-vous avec
Choisissez votrechevalet vos enfants etcréez des
moc’est parti… Faites autant de mentsinoubliablesetuniques,
tours que vous le souhaitez, àpartager en famille.
touslesenfantssontaccueillisManègecarrousel simulateurdecourse
gratuitement !
Tous les enfantssont invités, les entrées et animations sont gratuites*
Si vous voulez vivreles courses assisentribune,faceaupoteaudel’arrivée, profitez de notreoffreréservée aux lecteursdu
**Figaroscope : 1entréeachetée =1entréeofferte sur la catégorie tribune de l’arrivée avec lecode FIGARODAG19 exclusivement
sur dimanchesaugalop.com
*Entréegratuitepourles-18ans,encatégorieEntréeGénérale.
**Surtarifadulteet-18ansvalablesurlesdimanchesaugalopdu10/04/2019au26/05/2019danslalimitedesplacesdisponibles
Créditsphotos:visuelsdedroiteàgauche:visuel1BenjaminSchmuck,visuel2FlorianLéger&Share&Dare,visuels3,4et5Scoopdyga.
Animationsetvisuelsnoncontractuels,sousréservedemodificationparl’organisateur.FGAssociationLoi1901,Boulogne(92100)RCS401415500.
APPUBLIREPORTAGE_FIGAROSCOPE_214x285mm.indd1 02/04/201918:156 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 10 AU 16 AVRIL 2019
TENDANCE
PAR SOPHIE
DE SANTIS
sdesantis@lefigaro.fr
es musiques house, techno, trans et
tous leurs dérivés irriguent la planèteÉLECTRO, L depuis déjà trente ans. Le
phénomène musical a mué mais n’a jamais faibli.
S’appuyant sur les avancées technologiques, le sonLE SON DU FUTUR ?
séquencé, modulé, synthétisé a pu exister
grâce à la fusion entre l’homme et la machine.
Depuis les pionniers fous (comme Pierre Hen-La révolution en 120 BPM
ry en France) de la première moitié du
eXX siècle, qui se sont concentrés sur la
reLA PHILHARMONIE DE PARIS PULSE AU RYTHME DES SONS HOUSE ET TECHNO, cherche pure, aux rythmes dansants de Daft
LE TEMPS D’UNE EXPOSITION TRÈS DOCUMENTÉE OÙ FLIRTENT ART ET MUSIQUE. Punk, l’exposition raconte l’histoire de cette
musique populaire hypnotique. TRENTE ANS DE CULTURE UNDERGROUND
ET URBAINE QUI DONNENT DES FOURMIS DANS LES JAMBES !
DE DETROIT À BERLIN. Si les musiques
house et techno émergent aux États-Unis
dans les années 1980, elles se démocratisent
juste avant le tournant des années 2000. Et
débarquent en Europe du Nord dans les clubs
et les raves de Berlin à Manchester (Hacienda)
en passant par Amsterdam et Paris. Les stars
de ce mouvement s’appellent Jeff Mills,
Kraftwerk, Laurent Garnier. Ce sont plus que
des DJ. Dans la veine de Jean-Michel Jarre
(dont on peut voir ici un studio imaginaire), ils
créent une nouvelle manière d’associer et de
mixer les sons. « On peut dire que les matrices
des musiques actuelles, affirme Jean-Yves
Leloup, le commissaire, sont la disco, la house et
la techno. »
LAURENT GARNIER, LE MC STAR. Le
riche parcours plongé dans la pénombre - que
l’on sillonne avec un casque à brancher où bon♥♥♥♥♥ nous semble - est rythmé d’une formidable
PHILHARMONIE DE PARIS
bande-son conçue par le DJ et musicien Lau-e221, av. Jean-Jaurès (XIX ).
rent Garnier (associé à jamais aux riches heu-TÉL. :
01 44 84 44 84. res du Rex Club). Au total, onze mix de trente
HORAIRES : minutes - de la dance music au disco
newdu mar. au jeu. yorkais des années 1970 jusqu’à la techno
fude 14 h à 20 h,
turiste d’aujourd’hui (Mr. Oizo, Scan X, Justi-ven. de 14 h à 22 h,
sam. et dim. ce…), déroulent le fil de cette musique
de 12 h à 20 h. fascinante pour la jeunesse.
JUSQU’AU
11 août.
LES ARTISTES EN ÉCHO. La scénographie CA T ALOGUE :
Ed. Textuel, très urbaine, confiée au collectif 1024
Archi256 p., 45 €. tecture, est émaillée de nombreuses œuvres
d’art nourries par le phénomène électro. Les
maxiformats du photographe Andreas Gursky
montrent des pistes de danse saturées de
clubbeurs. Les statues de Xavier Veilhan illustrent
les personnages- clés (G. Moroder, B. Eno,
Daft Punk). On note les collages de Christian
Marclay, les néons de Bruno Peinado. Et
surtout, on est hypnotisé par Core, l’installation Portrait of a Generation :
The Love Parade Family, numérique spectaculaire de 1024
ArchitectuBerlin,1996, re, dont les faisceaux de lumière réagissent à la
par Alfred Steffen. bande-son immersive de Garnier. La fête n’est
pas finie, cher Claude Lévêque ! ❚
ALFRED STEFFENAnnonce Figaroscope 214x285mm 10 Avril 01.indd 1 04/04/2019 15:16Dix-huit heures de fête
et plus de 20 DJ pour
ela 9 édition du Disquaire
Day Night de la Rotonde 8 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 10 AU 16 AVRIL 2019
eStalingrad (XIX ).
À LA UNE
L’INSOLENTE SANTÉ
DU VINYLE À PARIS
LA CAPITALE CÉLÈBRE LE RETOUR EN FORCE DU MICROSILLON À L’OCCASION DU DISQUAIRE DAY. LE 13 AVRIL PROCHAIN,
LES DISQUAIRES INDÉPENDANTS VONT CÉLÉBRER LE 33-TOURS, LÀ OÙ IL Y A QUELQUES ANNÉES ON PRÉDISAIT LA SUPRÉMATIE
EDU TOUT NUMÉRIQUE. LE MUSICIEN ARNAUD REBOTINI EST LE PARRAIN DE CETTE 9 ÉDITION QUI SE DÉCOUVRE UN BEL AVENIR…
PAR OLIVIER DELCROIX, AGATHE MOREAUX, OLIVIER NUC ET NICOLAS D’ESTIENNE D’ORVES
ui aurait pu penser il y a une dizaine pour mettre en avant une sélection de disques dras-quinquas attirés par le disque vinyle. Il faut
d’années que le disque vinyle ferait 33-tours pressés pour l’occasion. dire que l’objet est magique. Technologiquement, Q un tel retour à Paris ? Et que les dis- Donné pour mort après d’innombrables transi- on se rend compte qu’il restitue au mieux la
qualiquaires indépendants de la capitale, jusqu’ici tions technologiques, le format vinyle est réap- té de la musique. Le son du vinyle est plus profond,
en « mode survie », voient leur boutique re- paru lorsque de nouvelles générations se sont plus chaleureux. Il permet également de raconter
fleurir de telle sorte ? rendu compte que le CD et la musique digitale l’histoire d’un artiste de manière plus évidente.
Au-delà du produit que l’on pouvait croire avaient tendance à appauvrir le son des mor- Les 15-25 ans retrouvent la gestuelle et le
cérémo« vintage » ou nostalgique, on se rend compte ceaux de musique. À l’ère de la dématérialisa- nial qui précèdent l’écoute d’un 33-tours. »
- chiffres à l’appui - que le microsillon séduit tion, une trop grande pureté ainsi que la froi- Sans oublier que le microsillon, ce support
désormais un public jeune. La Fnac Darty en- deur du format MP3 poussent actuellement les historique, suscite de plus en plus la convoitise
visage même la création d’un magasin 100 % amateurs à redécouvrir l’objet disque. des salles de ventes. On se souvient encore de
vinyle à Paris. En cinq ans, le petit marché du la première vente de disques organisée par
vinyle a été multiplié par cinq en France, tant « VOILÀ UN DRÔLE DE PARADOXE ». Ainsi, les Radio France en 2017 à Paris, avait obtenu un
en valeur, avec 48 millions d’euros, qu’en magasins de 33-tours ont repris progressive- succès considérable. Les 8 000 références
mivolume, avec 3,9 millions de disques vendus. ment la place qu’ils occupaient il y a trente ans. ses à l’encan avaient atteint des sommes
soueC’est pourquoi la 9 « Voilà un drôle de paradoxe, analyse Thomas vent stratosphériques. Les 424 lots avaient édition du Disquaire Day,
Changeur, disquaire de la boutique Balades rapporté la coquette somme de 150 000 euros, journée organisée par les disquaires
indéSonores (lire page 15). Nous voyons entrer dans soit 50 % de plus que l’estimation haute des endants (sur le modèle américain du Record
notre boutique autant de jeunes gens que de qua- experts… Store Day), profite de cet élan retrouvé O. D. ET O. N.
BRIEUC WEULERSSELE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 10 AU 16 AVRIL 2019 9
haut de la chaîne », se souvient-il. « C’était le gens de la scène indé parisienne. J’y trouve pasARNAUD début des rééditions, j’écoutais beaucoup les mal de blues et de rockabilly. La dernière fois, ils
disques reggae des labels Blood and Fire et Pres- m’ont permis de compléter ma collection de
sure Sounds. » compilations de rock garage des sixties BackREBOTINI
Arnaud Rebotini n’a jamais caché son éclec- From The Grave en 10 volumes ». Il rend aussi
tisme. Sa collection lui ressemble, qui va du visite à Gibert Joseph (lire page 10), notam-« POUR MOI,
blues au black metal en passant par la ment pour son rayon metal « un des plus four-UN BON DISQUAIRE country et les musiques de film. « Je ne suis nis de Paris. J’y vais aussi pour discuter avec
pas prêt à dépenser plus de 250 € pour un dis- Philippe Marie, ancien de chez New Rose.C’EST COMME que, à condition que ce soit pour un truc que J’aime bien aller chez les disquaires sans savoir
j’adore vraiment. » Certaines références de ce que je vais acheter. Je me fais conseiller, jeUN DJ ! »
black metal avoisinent désormais les 1 500 € trouve des choses. »
en pressage original… L’homme confesse une
LE MUSICIEN EST LE PARRAIN passion pour les disques enregistrés par John LE CHARME DES ORIGINAUX. Arnaud
ReboDE CETTE NOUVELLE ÉDITION Lee Hooker avec différents groupes, entre tini continue aussi de fréquenter les puces de
1965 et 1975. « Je suis prêt à payer ça 50-60 € Saint-Ouen. « Gamin, j’allais énormémentDU DISQUAIRE DAY. IL CONTINUE
pièce. » Très occupé, Arnaud Rebotini n’a chez Copa Music. Aujourd’hui, je vais aux PucesDE COLLECTIONNER LES VINYLES,
plus autant le temps de fréquenter les maga- pour chercher du rock sudiste, un genre auquel
AVEC UNE PRÉFÉRENCE sins de disques qu’il l’aimerait. Alors il achète je me suis mis récemment. » Le Souffle
ContiPOUR LES RÉFÉRENCES AMÉRICAINES esouvent en ligne, en particulier sur la plate- nu, dans le XI , et la boutique Synchrophone,
forme Discogs, qui lui permet de faire de à Bastille, sont d’autres bastions qu’affec-DE BLUES ET DE COUNTRY MUSIC.
bonnes affaires. « Le dernier disque que j’ai tionne le compositeur. « Et puis il y a Larry, dePAROLE DE CONNAISSEUR.
ecommandé est une B.O. composée par Ennio chez Exodisc, près de la mairie du XVIII . C’est
Morricone pour un western pas très connu de une figure de la scène parisienne, il s’y connaît
1967, Death Rides a Horse, avec Lee Van Cleef. très bien. » C’est à la faveur d’une dédicace
PAR OLIVIER NUC J’aime bien le travail du label américain Death dans le cadre du festival Rock en Seine qu’il a£@oliviernuc
Waltz, notamment leurs rééditions de musique fait la connaissance de l’équipe des Balades
de films de John Carpenter. » Sonores, en 2017.
Ancien collectionneur de maxis du groupe Arnaud Rebotini préfère les pressages origi-rnaud Rebotini est le premier
paranglais Depeche Mode, Arnaud Rebotini naux aux rééditions. « Avant 1980, il n’existaitrain français du Disquaire Day. On
commande désormais des albums de country pas de mastering comme on l’entend mainte-A n’aurait pu imaginer personne plus
et de blues bon marché directement aux nant : les disques avaient beaucoup plus delégitime que ce musicien de 48 ans pour tenir
États-Unis. « J’adore la musique de cow-boys dynamique. j’ai fait le test avec la discographiece rôle. Fondateur du groupe Black Strobe, il
a publié l’album culte Organique sous le nom dépressifs. Je suis moins exalté par la nouveauté de Slayer, groupe que j’adore : les pressages
de Zend Avesta et composé la musique de que lorsque j’étais plus jeune. Je suis du genre à originaux sonnent mieux que les rééditions de
plusieurs films. Celle de Curiosa, sorti sur les écouter des disques que je n’écoute pas, comme 2007. »
écrans la semaine dernière, et aussi la bande ceux de Neil Young. Je l’aime bien mais il
m’enoriginale de 120 battements par minute, pour nuie », confesse-t-il.
laquelle il a été récompensé d’un César. Un À Paris, le musicien fréquente quelques-uns Arnaud Rebotini :
score qu’il interprétera entouré d’un ensem- des hauts lieux de la vente de vinyles. Ainsi « J’adore la musique
ble orchestral le 14 avril à la Philharmonie de de Born Bad, « un endroit où on rencontre des de cow-boys dépressifs. »
Paris. La veille, cet ancien disquaire
déambulera dans ses magasins de disques préférés de
la capitale.
« J’ADORE L’OBJET ». « Pour moi, un bon
disquaire est comme un DJ : il doit faire venir
des gens dans sa boutique pour les emmener
vers des références auxquelles ils ne s’attendent
pas. Quand je vais dans un magasin, je
recherche une personnalité qui me canalise, un vrai
prescripteur », explique-t-il. Cette année
encore, Rebotini partira à la chasse aux raretés
dans le cadre du Disquaire Day. « J’ai
participé aux éditions précédentes quand j’étais à
Paris le samedi où cela avait lieu. J’aime acheter
des disques vinyle. J’adore l’objet »,
commente-t-il, volontiers collectionneur. « C’est un
honneur de parrainer cette manifestation. »
Arnaud Rebotini a exercé la noble activité de
disquaire dans les années 1990, dans la
boutique Rough Trade de la rue de Charonne, qui
a fermé ses portes il y a bien longtemps. « J’y
étais entre 1994 et 1998, avec Stéphane et
Jérôme, des anciens de Danceteria, qui avaient
commencé l’aventure au début des années
1990. J’étais plus ou moins étudiant, je
travaillais trois jours par semaine. Avant Internet,
le disquaire était le détenteur du savoir, tout en
SEBASTIEN SORIANO/LE FIGARO10 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 10 AU 16 AVRIL 2019
Jean Sabouraud
(à gauche),
directeur du magasin
Gibert Joseph
Paris 6 Musique,
et Philippe Marie,
son adjoint.
FARGO
AUX RACINES
DU ROCK
ET DE LA POP
Figure de la musique à Paris
depuis deux bonnes décennies,
Michel Pampelune est présent
deux jours par semaine
dans sa boutique. Sur une idée
de sa fiancée, il la confie régulièrement
à des passionnés comme Alexis
(spécialiste de l’indé),
Éric (fan de blues et de soul)
et Stéphane, amateur de garage
et de metal. « Je me suis fait des amis
qui le seront encore quand le magasin
n’existera plus », affirme
LA SPÉCIALITÉ. Gibert Joseph se définit ce sentimental. GIBERT JOSEPH comme un « généraliste pointu », chez qui on
peut aussi bien trouver le dernier album deLE HAUT DU PANIER Céline Dion qu’une réédition de Throbbing LE DISQUAIRE. Michel Pampelune, 50 ans,
Gristle. « Nous sommes présents dans toutes disquaire depuis 2010. Fondateur du label
les niches musicales », explique PhilippeGibert Joseph est le plus grand discographique Fargo (1999-2015), ce
pasMarie. Gibert n’a jamais cessé de vendre desdisquaire indépendant de France, sionné a ouvert sa première boutique afin de
disques vinyles, y compris lorsque la pro-et tout simplement un des meilleurs diversifier ses activités. « C’était au moment
duction était la plus faible. « Mais l’essentiel où il fallait repenser le business-model de lamagasins de disques au monde.
de nos ventes continue de porter sur le CD, très musique pour survivre », se souvient cetOn y trouve de tout, et les conseils
largement. » L’essentiel de la clientèle est homme qui a toujours recherché le contactdes experts de chaque genre musical.
constitué de quinquagénaires et sexagénai- avec le public. « À l’époque du label, j’adorais
res. « Ce sont les gens attachés au support tenir la table du merchandising pendant les
culturel physique qui nous font vivre », ajoute concerts, pour le lien direct avec les fans. NousLES DISQUAIRES. Jean Sabouraud
(direcPhilippe Marie. recherchons tous de l’amour, n’est-ce pas ? »teur) et Philippe Marie (son adjoint)
traContraint de fermer son échoppe de la ruevaillent ensemble depuis 1986. Ils ont
comde la Folie-Méricourt en 2015, Pampelunemencé dans la boutique New Rose. À la LEURS RECOMMANDATIONS. Captain
relance une boutique à l’adresse actuelle enfermeture, en 1992, ils arrivent chez Gibert Beefheart, Trout Mask Replica, chez Third
Joseph apportant leur expertise de la scène novembre 2017. Man Records pour Philippe. Big Hits (High
indépendante (punk, post-punk, new Tide & Green Grass) et Through The Past,
wave, electro, indus) à la demande de l’an- Darkly (Big Hits Vol.2) ainsi que le single de LA SPÉCIALITÉ MAISON. « Nous sommes
cien directeur du magasin, au 26 du bd She’s A Rainbow enregistré à la U Arena en surtout connus pour l’Americana, mais je
préSaint-Michel. Fin 1997, ils investissent les 2017 pour Jean, collectionneur des Rolling fère nous décrire comme un Rogh Trade aux
2locaux d’un ancien cinéma, soit 1 500 m Stones. O. N. goûts plus américains », explique-t-il. Chez
dédiés à la musique et à la vidéo, au 34. Gi- Fargo, toutes les sources du rock sont mises
en valeur : blues, soul, country, folk…bert propose 55 000 références en nouveau- Gibert Joseph Paris 6 Musique.
eté, et autant en occasion. Ils sont à la tête 34, bd Saint-Michel (VI ).
.../...d’une équipe de 20 personnes. Tél. : 01 44 41 88 55.
DAMIEN PAILLARD/LE FIGARO