Figaro Scope du 13-11-2019

Figaro Scope du 13-11-2019

-

Presse
40 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 13 novembre 2019
Signaler un problème

07.11.2019 12:33 (tx_vecto) PDF_1.3_PDFX_1a_2001 300dpiYMCK ISOnewspaper26v4 GMGv507.11.2019 11:16 (tx_vecto) PDF_1.3_PDFX_1a_2001 300dpiYMCK ISOnewspaper26v4 GMGv5Le mystère plane
derrière la porte... et
dans les couloirs feutrés
ede l’hôtel Sinner (3 ).SCOPESCOPE
● RESTOS ● EXPOS ● CINÉMA ● THÉÂTRE ● MUSIQU E
S COPE
9 hôtels
extravagants
à Paris
RESTAURANTSL’ESCAPADEMON QUARTIER
L’EMPIRE DU CHEF ÉTOILÉ MADRID, CAPITALELES BONNES ADRESSES DE
WILLIAM LEDEUILDE L’ARTGUILLAUME DE TONQUÉDEC
P. 6 P. 20P. 26
NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT – VENDU UNIQUEMENT DANS LES DÉPARTEMENTS 60, 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95 MERCREDI 13 NOVEMBRE 2019 LE FIGARO N° 23404 CAHIER N°4 WWW.FIGAROSCOPE.FRÉDITO NOTRE SÉLECTION
Bizarre,
vous avez
dit bizarre ?
PAR OLIVIER DELCROIX
RÉDACTEUR EN CHEF Gene Kelly Les 20 ans
Paris, il y a du neuf dans aux Galeries des Puces
l’extravagance. La preuve par du DesignLafayette« 9 », même les hôtels s’y
Avant le Châtelet (le 28 nov.), Le rendez-vous des amateurs À mettent. Il n’est qu’à pousser
de mobilier vintage de 1950 à 2000, fête la porte du dernier né, le Sinner, en plein la comédie musicale Un Américain à
cœur du Marais, pour se rendre compte Paris prend ses quartiers au magasin ses vingt ans déjà. Cette nouvelle édition
que le bizarre est devenu la nouvelle fait la part belle aux créations des Homme. Une exposition de photos
norme. Le porche écarlate d’une chambre du New York Times illustre les belles années 1980. Qui sait, vous y trouverez
d’hôtel (notre couverture), entouré peut-être la perle qui vous manquait ?heures de l’amitié franco-américaine.
d’ombre, avec sa poignée en fer forgée 14-17 NOV., PARIS EXPO PORTE JUSQU’AU 17 NOV. AUX GALERIES LAFAYETTE
E EDE VERSAILLES (15 ). PUCESDUDESIGN.COMHOMME, 48, BD HAUSSMANN (9 ).et sa grille ouvragée nous incite à pousser
la porte. Et le voyage commence… Même
sensation dépaysante lorsqu’on franchit
le seuil du Triangle d’Or, à deux rues
de l’Olympia, perdu dans un océan
de musique pop, jazz, rap ou variétés.
Si l’on veut s’enivrer, rendez-vous
à l’hôtel Les Bulles, où la thématique
du champagne y est déclinée sur un mode
presque obsessionnel. Pour ceux qui
souhaitent dormir dans la chambre
du voleur de La Joconde, on pourra
se rapprocher de l’Hôtel Da Vinci… près
du Louvre. Le Vice Versa cultive quant à lui
les péchés capitaux, et l’on ne s’étonnera Un état Concert au
pas que l’étage dédié à la luxure soit
du monde Plaza Athénéele plus demandé. Pour redescendre
een température, le Kube Hotel est parfait Pour sa 11 édition, le festival S’offrir un petit luxe en
avec son Ice bar à -20 °C. Si la maison se concentre sur le cinéma brésilien passant une soirée au sein de l’un des
Souquet, nichée sur la butte Montmartre, contemporain. En pleine tourmente hôtels les plus chics de la capitale.
reste l’adresse des amoureux, les envolées politique, le Brésil voit malgré tout Le palace propose un concert
littéraires de l’Apostrophe Hôtel peuvent l’émergence de nouveaux réalisateurs de la pianiste italienne Vanessa Benelli
satisfaire les passionnés des belles lettres. tels Kleber Mendonça Filho (Bacurau) Mosell. Un récital dédié à Ravel
S’ils y trouvent à redire, l’ancienne ou Gabriel Mascaro (Divino Amor), et Chopin, servi sur un plateau
librairie du 12, rue Caffarelli, rebaptisée salués par la critique. « Un état de champagne et suivi d’un cocktail
Paris Boutik, et ses 45 000 ouvrages du monde » rend également dînatoire (295 € la soirée) orchestré
disséminés jusque dans la salle de bains, hommage au cinéaste Wang Quan’an par la Maison Ducasse.
pourra les rassasier. Bizarre, vous avez dit à qui l’on doit Le Mariage de Tuya. LE 19 NOV. À L’HÔTEL PLAZA ATHÉNÉE,
bizarre ? Non, c’est juste Paname E27, AV. MONTAIGNE (8 ). JUSQU’AU 24 NOV. AU FORUM DES IMAGES,
ER2, RUE DU CINÉMA (1 ). TÉL. : 01 53 67 66 17. et son extravagance naturelle…
Directeur de la publication : Marc Feuillée - Directeur des rédactions : Alexis Brézet - Directeur adjoint : Bertrand de Saint Vincent - Rédacteur en chef : Olivier Delcroix
Directrice adjointe à l’édition : Anne Huet-Wuillème Éditeur : Robert Mergui. - Rédaction : Figaroscope, 14, boulevard Haussmann, 75438 Paris cedex 09. Tél: 01 57 08 50 00
Publicité direction commerciale : Frédéric Benaim. Tél.: 01 56 52 25 34. - Commission paritaire : 0421 C83022 Impression : L’imprimerie, 79, route de Roissy, 93290 Tremblay-en-France.
Origine du papier : Suisse. Taux de fibre recyclées : 100%. Ce cahier est imprimé sur un papier PERLEN porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro DE/011/074.
Eutrophisation : Ptot 0.006 kg/tonne de papier
FIGAROSCOPE DU MERCREDI 13 AU 19 NOVEMBRE 20194
MERCREDI
JEUDI13
NOVEMBRE VENDREDI14
NOVEMBRE 15
NOVEMBRE
LUNDI
MARDI18
NOVEMBRE 19
NOVEMBRE
PHOTOGRAPHIES DE UNE : NICOLAS RECEVEUR ET ALESSANDROGIAM/STOCK.ADOBE.COM. CI-CONTRE : SHANGHAI POLY GRAND THEATRE, FABIEN BONILLO, TANGUY DE MONTESSON, SYLVIE CASTIONI/IMA, PRETTY PICTURES, EMMANUEL JACQUESNOTRE SÉLECTION 13 AU 19 NOVEMBRE
Fine Arts La Nuit Kidscope : si
le loup y étaitParis de la poésie
Pénétrons dans les histoiresLe salon dédié Créé en mémoire des attentats
de l’enfance. Aude Lanciaux, sorte aux Beaux-Arts grandit un peu plus de Paris en 2015, ce rendez-vous
de Mary Poppins réinventée, propose chaque année et étend ses domaines pour noctambules célèbre la verve
d’en redécouvrir les personnages. artistiques avec la tapisserie, et le verbe. Écrivains, comédiens
Il était une fois une chèvre éprise l’archéologie et la céramique. (ci-dessus, Hafsia Herzi) et poètes
de liberté, une petite fille imprudente et ePour sa 3 édition, 46 marchands d’art viennent élever leurs voix et leurs textes Pierre, un ado colérique. Et il y a le loup,
investissent le Carrousel du Louvre dans cette nuit étoilée et pleine de poésie. qui fascine et qui fait peur.
pour présenter leurs trouvailles. 16 ET 17 NOV. À L’INSTITUT DÈS 5 ANS. SAM. & DIM. 10 H 30.
EDU 13 AU 17 NOV. AU CARROUSEL DU MONDE ARABE (IMA), 1, RUE DES FOSSÉS- THÉÂTRE LEPIC (18 ) TÉL. : 01 42 54 15 12.
ER ESAINT-BERNARD (5 ). TÉL. : 01 40 51 38 38. RÉSERVEZ SUR WWW.TICKETAC.COMDU LOUVRE, 99, RUE DE RIVOLI (1 ).
EXPOSITION
TRÉSORSDE
L' LBERTINA
DESSINS
D’ARCHITECTURE
Palais de Chaillot
e13.11.2019 Trocadéro–Paris16
citedelarchitecture.fr16.03.2020 #SaisonViennoise
Une exposition en
partenariat avec
JacobWilhelmMECHAUetJohannGottfriedKLINSKY.ProjetpourunmonumentdédiéàFriedrichGottliebKlopstock,1806(Détail)©TheAlbertinaMuseum,Vienna
DU MERCREDI 13 AU 19 NOVEMBRE 2019 FIGAROSCOPE 5
VENDREDI
SAMEDI15
DIMANCHENOVEMBRE 16
NOVEMBRE 17
NOVEMBREParis
MadridL’ESCAPADE
Ci-contre : à deux pas du Prado, le parc
du Retiro au cœur de la capitale espagnole.
Ci-dessus : Delphine Seyrig
dans L’Année dernière à Marienbad
d’Alain Resnais.
du grand Goya au Greco et son
célèbre Gentilhomme à la main sur la
poitrine, en passant par la beauté
toujours extraordinaire des Ménines de
Vélasquez. À deux pas de là, on
pourra se promener dans le jardin du
Retiro, le temps de faire un tour en
barque sur la pièce d’eau qui orne
son centre. L’eau est également
présente au bas de l’étonnant bâtimentOÙ DORMIR ?
Caixa Forum, situé à proximité duÀ l’Hôtel Catalonia,
Prado. Ce spectaculaire établisse-4-étoiles
ment attire l’œil d’emblée avec sonanciennement
jardin vertical, un immense mur deappelé Catalonia
2460 mGaudi. Cet hôtel recouvert de quelque
15 000 plantes. Cette ancienne cen-aménagé dans un
trale électrique madrilène rénovéebâtiment du début
e par le cabinet d’architectes Herzogdu XX siècle
& de Meuron au milieu des an-se trouve en plein
nées 2000 ouvre ses portes aussicentre de Madrid, à
bien à l’art ancien, moderne etdeux pas de la Plaza Madrid contemporain, qu’à l’art multimé-de Cibeles et de la
dia. Ensuite, direction le Musée Rei-Puerta del Sol. Son
na Sofia, ne serait-ce que pour ad-emplacement près Lumineuse capitale de l’art mirer l’imposant Guernica dedu Prado permet de
Picasso. Au troisième étage du bâti-profiter pleinement
Rien de tel qu’un revigorant séjour au cœur de la cité espagnole ment Sabatini, on découvre unede l’offre culturelle
surprenante exposition sur Delphinepour faire le plein de culture, découvrir de belles expositions, de la capitale.
Seyrig et les « Muses insoumises »La chambre est au Caixa Forum, au Prado ou au Musée Reina Sofia.
(jusqu’au 23 mars) revenant sur lesagréable. On peut
débuts du mouvement féministeégalement disposer
dans la France des années 1970-d’une terrasse
1980. On se penche sur l’évolutionavec piscine.
artistique de la belle pasionaria, de-d’extravagantes lunettes de soleil,Le restaurant Bloved PAR OLIVIER DELCROIX
puis L’Année dernière à Marienbadqu’on croirait sorties d’un tableauodelcroix@lefigaro.frsert de roboratifs
d’Alain Resnais, en passant parde Dali. Madrid a cela pour ellepetits déjeuners.
l’inoubliable Peau d’âne de Jacquesqu’elle vibre à toute heure. La capi-Chambre double
Demy, sans oublier ses courageuseslors que l’Europe s’en- tale espagnole est diablement ac-à partir de 130 €,
cueillante, entre sorties nocturnes prises de position et les projets defonce dans la grisaille
petit déjeuner inclus.
au Mercado San Miguel et les bars à films auxquels elle a participé auxautomnale, MadridCalle Gran Vía, 7, 9,
tapas arrosés de rioja. L’art, la cultu- côtés de Chantal Akerman, Margue-A semble résister aux
on28013 Madrid,
re et la fête y sont célébrés en per- rite Duras, Agnès Varda ou Ulrikedées et à la baisse de température.
Espagne. u cœur des rues dégagées, lumi- manence. Mais il ne faut surtout pas Ottinger. Et, soudain, on se dit que
Tél. : +34 915 31 22 22. neuses, qui quadrillent le centre- manquer l’éminent Musée du Prado, Madrid était finalement la seule ville
www.catalonia ville, on circule en pull léger. On histoire d’y admirer les chefs- capable de révéler l’incandescence
hotels.com croise même des gens arborant d’œuvre de la peinture espagnole, de Delphine Seyrig… ❚
FIGAROSCOPE DU MERCREDI 13 AU 19 NOVEMBRE 20196
ALESSANDROGIAM/STOCK.ADOBE.COM, ASTOR PICTURES CORPORATION/PHOTOFESTUN VERRE A VEC...
GILLES LEGARDINIER
Écrivain
au cœur tendre
Auteur de best-sellers, Gilles Legardinier revient avec « Pour
un instant d’éternité », dans lequel il relate la vie de Vincent,
espécialiste de passages dérobés dans le Paris du XIX siècle.
PAR LÉA MABILON lmabilon@lefigaro.fr
beaux que des souvenirs de nuits u’est-ce que
passées à faire n’importe quoi. je vous offre ?
Une grenadine s’il vous
La dernière appliQ plaît. Si on est entre amis,
que vous consultez le soir venu ? tard le soir, un cognac
que je ne finis pas. Je n’ai pas d’applications.
J’envoie des SMS.
Quelle musique
pour vous accompagner ? En cas de fringale nocturne,
Aucune. La musique est bien trop direction…
importante pour n’être Mon frigo… (rires). Ou bien
qu’un bruit de fond. une de ces brasseries parisiennes
ouvertes 24 h/24.
Qu’est-ce qui vous retient (encore)
la nuit ? Film ou série avant de dormir ?
La nuit est un décor magnifique pour Plutôt un film. The Descendants,
un moment d’intimité, mais j’ai la soif avec George Clooney. C’est brillant
de l’aube. Je suis pressé de retrouver et finement écrit.
les gens, donc j’attends Je vous le conseille.
le jour avec impatience.
Le rêve que vousBio express
Le lieu parisien aimeriez réaliser ?
1965 qui vous donne J’aimerais
eNaissance à Paris (6 ).des frissons ? m’affranchir
L ’Observatoire de Paris, du temps. Ne plus
2009même s’il est fermé avoir conscience
Premier livre : L’Exil aujourd’hui. À la nuit des secondes
des anges aux éditions tombée, tout ce petit qui passent sans arrêt.
Flammarion. monde se mettait
en ébullition. La question
1976J’aime les lieux que vous auriez aimé
Découvre Le Comte à contre-courant. que je vous pose ?
de Monte-Cristo Pour vous, quels sont
d’Alexandre Dumas. Le lieu parisien vos instants
qui vous donne d’éternité ? J’aurais
2019 des boutons ? répondu :
Les boîtes de nuit. Est parrain de onze « Les moments
Les souvenirs d’aubes associations pour chats où j’écris et ceux
passées à deux en ayant depuis sa série de livres où je fais
parlé toute la soirée aux couvertures félines. des blagues foireuses
sont beaucoup plus à mes amis. » ❚
ERENDEZ-VOUS DONNÉ AU BAR DE L’HÔTEL INTERCONTINENTAL PARIS LE GRAND (2, RUE SCRIBE, IX . TÉL. : 01 40 07 32 32)
FIGAROSCOPE DU MERCREDI 13 AU 19 NOVEMBRE 20198
SELFIES DE GILLES LEGARDINIERL’ÉVÉNEMENT
Osez les hôtels
insolites
Ils cassent les codes de l’hôtellerie traditionnelle en créant des concepts thématiques
originaux : ancienne maison close, bar polaire, jeu des sept péchés capitaux…
Nous avons testé et décrypté neuf établissements parisiens pas comme les autres.
Le charme discret
de l’alcôve au Sinner,
ouvert depuis cet été Le Sinner
dans le Marais.
récédée par sa sulfureuse ré- sélection de 400 pièces a été faite par L’anecdote saillante : le no show de
putation, la nouvelle enseigne Amélie de Chalard). Il y a beaucoup de JoeyStarr, retenu au théâtre, au vernis-Pdu groupe Evok (Nolinski, dessins (rien d’impudique, si ce n’est sage de l’exposition de photos qui lui est
Brach, Cour des Vosges) a ouvert cet un dessin coquin au-dessus du coffre- consacrée (jusqu’au 22 nov.), à la suite
été au cœur du Marais, avec une soirée fort caché dans l’armoire) et des ro- de la parution du livre NTM 30 ans –
d’inauguration digne des grandes cé- mans. Il faut deviner la salle de bains That’s My People de Gaëlle Ghesquière,
rémonies de Cannes ou des Césars. Pas rouge et blanche, plongée dans la pé- éd. La Martinière.
de tapis rouge mais un long tapis noir nombre, elle aussi. Le lit haut, coiffé Le point fort : l’originalité du concept.
traversé d’une ligne rouge (la signalé- d’une boule de duvet, est très douillet. La literie très haute et moelleuse, les
tique de la maison), un service de sé- Une platine et des vieux vinyles, 45T vrais draps de coton et la couverture
curité musclé à oreillette et le tout-Pa- et 33T de France Gall, Deep Purple, 100 % mohair qui remplacent la
ris qui s’y pressait pour découvrir Joan Jett, Ennio Morricone, renvoient couette traditionnelle. Le bar avec ses
l’atmosphère piquante des lieux. Un les clients à la nostalgie des années canapés bas.
mélange d’héritage religieux, d’espa- 1970-80. On a du mal faire tourner les Le bémol : trop de boutons pour
alluces feutrés et de volumes spectaculai- disques, par manque d’habitude… mer/éteindre les lumières de la chambre
res… L’architecte d’intérieur Tristan sans doute. L’ensemble est somme au dressing… On s’y perd ! La musique
Auer a voulu « déjouer les modes et pro- toute très classique, on est loin du fan- trop forte au restaurant, même un
divoquer la surprise » du bar au restau- tasme SM entourant cette nouvelle manche soir, plutôt calme.
rant et jusqu’aux chambres (42 plus adresse qui joue sur l’ambiguïté de la La table : la grande salle ouverte sur les
une suite) que l’on rejoint par des cou- ligne rouge, que l’on franchit… ou pas. cuisines en contrebas est accueillante
loirs sombres, simplement éclairés à la bien que très sonore. La carte du chef
lanterne par un employé en jupe/pan- Adam Benthala voyage entre le Pérou, LE JEU DES
talon noire qui vous accompagne. le Japon et l’Afrique. Une cuisine
Après avoir passé le confessionnal (qui 5 CRITÈRES « nomade » qui se veut ethnique, de
sert de boîte à selfie accessoirement) et partout et de nulle part… Belle
sélecle lourd rideau de velours, la curiosité Ce qui le rend unique : tion de ceviche, daurade en papillote
monte d’un cran… dans l’ascenseur l’atmosphère mystérieuse qui envelop- un peu étouffée par les épices et
caréclairé d’une lumière diffuse rouge. pe les couloirs. La cravache suspendue paccio d’ananas aussi fin qu’une
La chambre, dont la porte est équipée dans son étui de velours noir dans le feuille de papier. S. DE S.
ed’une petite grille, est aménagée avec dressing. Le gel lubrifiant que vous trou- Hôtel Le Sinner, 16, rue du Temple (3 ).
soin et remplie d’œuvres d’art (une vez sur le lavabo près du shampooing. Tél. : 01 42 72 20 00.
FIGAROSCOPE DU MERCREDI 13 AU 19 NOVEMBRE 201910
GUILLAUME DE LAUBIER, CIELA GUENNE