Figaro Scope du 20-11-2019

Figaro Scope du 20-11-2019

-

Presse
36 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 20 novembre 2019
Signaler un problème

Fresque géante
de Shepard Fairey rue
eJeanne-d’Arc (13 ).
SCOPESCOPE
● RESTOS ● EXPOS ● CINÉMA ● THÉÂTRE ● MUSIQU E
Culture :
S COPE 20 mairies
au banc
d’essai
CINÉMA RESTAURANTSUN VERRE AVEC
« LES ÉBLOUIS », LES NOUVELLES TABLES LE RÉALISATEUR AMÉRICAIN
PREMIER FILM FORT ASIATIQUES DANS LE VENTJAMES GRAY
ET BOULEVERSANT P. 16P. 6
P. 26
NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT – VENDU UNIQUEMENT DANS LES DÉPARTEMENTS 60, 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95 MERCREDI 20 NOVEMBRE 2019 LE FIGARO N° 23410 CAHIER N°5 WWW.FIGAROSCOPE.FR NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT – VENDU UNIQUEMENT DANS LES DÉPARTEMENTS 60, 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95 MERCREDI 20 NOVEMBRE 2019 LE FIGARO N° 23410 CAHIER N°5 WWW.FIGAROSCOPE.FRÉDITO NOTRE SÉLECTION
La culture
à la mode,
à la mode…
PAR OLIVIER DELCROIX
RÉDACTEUR EN CHEF Kidscope : Goran
« Scarlett » Bregovic
avez-vous cultiver les
Il était une fois une poupée Si sublimes, les bandesarrondissements ? « À la mode,
aux cheveux rouges et aux habits noir et originales des films d’Emir Kusturica, à la mode de Paris »,
pourraitargent… Scarlett est un spectacle musical pour la plupart composées par S on fredonner en parodiant
jeune public. Un conte féerique poétique le musicien serbe (Le Temps des Gitans, la célèbre comptine. Lorsque l’on sort
et visuel qui aborde à travers la quête Arizona Dream). Il se produit sous de l’offre culturelle présentée par l’Hôtel
d’une petite fille les thèmes de l’autisme de ville, sorte de château fort autour le chapiteau du Cabaret sauvage pour un
et de la différence avec humour.duquel s’enroule l’« escargot » des concert fiévreux aux sons des Balkans.
DÈS 3 ANS. AU THÉO THÉÂTRE, arrondissements, les mairies de quartier 21 ET 22 NOV. AU CABARET SAUVAGE,
E E20, RUE THÉODORE-DECK (15 ), 59, BD MACDONALD (19 ). ont parfois de quoi faire baver d’envie MER. ET SAM. 15 H. TÉL. : 01 45 54 00 16. TÉL. : 01 42 09 03 09.
Anne Hidalgo. Plus particulièrement
à quatre mois d’une élection municipale
qui s’annonce cruciale. Déjà l’an
dernier, le Figaroscope avait lancé
cette enquête de terrain auprès
des édiles des vingt districts parisiens.
Ciné-clubs dynamiques, conférences,
festivals, expositions, salons littéraires,
sans oublier le street art, des
programmations théâtrales originales,
des concerts pop-rock ou classiques, la
culture sort de sa coquille à Paname. En
2019, le Figaroscope reprend donc son
bâton de pèlerin et repasse au crible les
Douglas Mickey différentes initiatives de mairies ou des
associations qui tentent de faire bouger Kirkland fête Noël
les administrés dans leur secteur. Entre
Indomptable Brigitte Bardot Illuminations, parade,points forts et petites faiblesses, un
jouant aux cartes, cigarette aux lèvres. personnages emblématiques portrait-robot se dessine… Traditions
Marilyn Monroe angélique, enlacée dans et princesses… la magie de Noël s’installe perpétuées d’année en année, tissu
la soie. Irrésistible Naomi Campbell… à Disneyland Paris. Cette année, associatif aux antennes parfaitement
Les plus grandes icônes de la mode et du La Reine des Neiges : une Invitation déployées, mais aussi petites absences,
cinéma sont passées devant l’objectif de Musicale est la nouvelle aventure entre manque de subsides et désintérêt
Douglas Kirkland. « My Loves » parcourt interactive qui permet aux visiteurs poli… Pour cette deuxième année,
en 15 clichés la vie du photographe d’être transportés dans le royaume le Figaroscope a souhaité décerner de-ci
canadien de 85 ans à travers le regard d’Arendelle. Ils peuvent aussi assister de-là quelques palmes… dont celle de
de celles qu’il a immortalisées. au spectacle Mickey et le Big Band, au « La Belle au bois dormant culturelle »,
JUSQU’AU 8 DÉC. Parc W alt Disney Studios. Ça va jazzer !un Mistigri dont les mairies auront E), GALERIE GADCOLLECTION (4
E4, RUE DU PONT-LOUIS-PHILIPPE (4 ). JUSQU’AU 6 JAN. À DISNEYLAND PARIS. certainement à cœur de se débarrasser
WWW.GADCOLLECTION.COM. WWW.DISNEYLANDPARIS.COM
dans les années à venir. ❚
Directeur de la publication : Marc Feuillée - Directeur des rédactions : Alexis Brézet - Directeur adjoint : Bertrand de Saint Vincent - Rédacteur en chef : Olivier Delcroix
Directrice adjointe à l’édition : Anne Huet-Wuillème Éditeur : Robert Mergui. - Rédaction : Figaroscope, 14, boulevard Haussmann, 75438 Paris cedex 09. Tél: 01 57 08 50 00
Publicité direction commerciale : Frédéric Benaim. Tél.: 01 56 52 25 34. - Commission paritaire : 0421 C83022 Impression : L’imprimerie, 79, route de Roissy, 93290 Tremblay-en-France.
Origine du papier : Suisse. Taux de fibre recyclées : 100%. Ce cahier est imprimé sur un papier PERLEN porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro DE/011/074.
Eutrophisation : Ptot 0.006 kg/tonne de papier
FIGAROSCOPE DU MERCREDI 20 AU 26 NOVEMBRE 20192
MERCREDI
JEUDI20
NOVEMBRE VENDREDI21
NOVEMBRE 22
NOVEMBRE
LUNDI
MARDI25
NOVEMBRE 26
NOVEMBRE
PHOTOS DE UNE : MUSÉE À CIEL OUVERT ET LES ÉBLOUIS ; JÉRÔME&MARIE, MARCEL LIENHARDT ET CLARA HECKMANN, R. FINIZIO/NURPHOTO/AFP FORUM, BOBY/TS3, C. LEHENAFF/PHOTONONSTOP/AFP FORUM, DOUGLAS KIRKLAND/GALERIE GADCOLLECTION,
DISNEYLAND RESORT PARIS, RUE DES ARCHIVES/BCANOTRE SÉLECTION 20 AU 26 NOVEMBRE
Paris Polar Monsieur Les Champs
Si beaucoup l’utilisent, Fraize s’illuminent
peu en connaissent au Trianon sur BFM Parisréellement la définition. Catharsis,
En tee-shirt rouge et pantalon court, cruauté, simple farce… Qu’est-ce que Les illuminations des
ChampsMonsieur Fraize revient. Ce clown l’humour noir ? C’est à cette question Élysées annoncent déjà les fêtes
à la Tati, avare de paroles, partage e que tente de répondre la 16 édition fin d’année. BFM Paris s’installe
sa « goutte autistique », dirigé par Papy, du festival Paris Polar, entre tables sur la plus belle avenue du monde
le découvreur de Jamel Debbouze
rondes, expositions, projections, pour capturer en direct le lancement
et Blanche Gardin. À ne pas manquer.
concerts et représentations théâtrales. de cette nouvelle saison hivernale.
LE 23 NOV. LE TRIANON,
E EDU 22 AU 24 NOV. À LA MAIRIE DU 13 , 80, BD DE ROCHECHOUART (18 ), ÉMISSION SPÉCIALE, DE 17 H À 19 H.
E1, PLACE D’ITALIE (13 ). TÉL. : 01 44 08 13 13. PUIS EN TOURNÉE EN DIRECT SUR BFM PARIS.
MUSÉEDEMONTMARTRE
JARDINSRENOIR
12 rueC or tot-7 5018 Pa ri s
EXPO S I TI ON
DU 11 OCTOBRE2019
AU 19 JANVIER2020
&&
FIN DES I ÈCLE~BELLE ÉP OQUE (18 80- 19 16 )
Suzanne Valadon (1865-1938), L’Acrobate, ou La Roue, 1916, huile sur toile, collection Davis E. Weisman & Jacqueline E. Michel, Photographie © Stéphane Pons
DU MERCREDI 20 AU 26 NOVEMBRE 2019 FIGAROSCOPE 3
VENDREDI
SAMEDI22
DIMANCHENOVEMBRE 23
NOVEMBRE 24
NOVEMBREParis
MarseilleL’ESCAPADE
OÙ DORMIR ?
L’InterContinental
Cette belle bâtisse Marseille
edu XIX – un ancien
hôpital – est
accrochée D’un coup de dés
à la colline du Panier, Spectaculaire lancé de 13 200 dés en bois
le plus ancien peint, par Robert Filliou (1984), jonchant La Cité phocéenne joue cet automne sur plusieurs tableaux.
quartier de Marseille. le sol de la Chapelle à la Vieille Charité. Du hasard dans l’art à la mode sublimée par Man Ray… Aujourd’hui, cet hôtel Ci-dessus : Man Ray, La Mode au Congo
il y a de quoi s’enivrer de mystère et de beauté. (Ady Fidelin), 1937.de 194 chambres
offre tout le confort
d’un 5-étoiles
et, de sa terrasse,
PAR SOPHIE DE SANTIS « Par hasard », l’exposition déroule contemporaines des années 1970 àune vue imprenable
sdesantis@lefigaro.fr son lot d’œuvres (des années 1850 à aujourd’hui jouent la partition ex-sur Notre-Dame-
nos jours) dues à un processus créa- périmentale, comme Waves, cetde-la-Garde. Dans
étonnant bassin d’eau en suspen-tif aléatoire, voire accidentel. « Unun décor sobre signé
sion d’Étienne Rey. Jusqu’au 23 fév. on soleil, son mistral, son coup de dés n’abolira jamais le ha-Jean-Philippe Nuel,
sard », l’exergue de Mallarmé révèle www.musees.marseille.frMucem et ses calanques…l’InterContinental
la conception de ce riche parcours La surprise se niche également auMarseille possède encoreest doté d’une table
égrainant peintures, photos, des- sein du charmant Musée Cantini, oùS bien des atouts dans songastronomique,
sins, sculptures de 120 artistes, de l’indémodable Man Ray livre sesjeu. Pour le Parisien qui rejoint lad’une brasserie,
Cité phocéenne après trois heures Duchamp à Ernst, de César à Rich- plus élégants clichés dans une scé-d’un bar, d’une
de rail, la découverte ne fait que ter. Des coulures d’Arman à la ligne nographie rose poudré, sur le thèmepiscine et d’un spa
commencer. De la gare Saint-Char- pure de Morellet, on se demande si de la mode. « Je voulais lier l’art à laClarins. À cinq
les, on dévale les escaliers jusqu’au toutes ces pièces sont vraiment le mode », dira le photographe qui en-minutes à pied
pied du Panier, pour déguster une fruit d’un acte involontaire, telle- joliva la couture des années 1920-du Vieux-Port.
assiette méditerranéenne en toute ment elles sont ancrées dans notre 30, et les mannequins qui la portè-Chambre double
décontraction à la terrasse du Club imaginaire. Après le somptueux jeté rent comme la magnétique Lee
à partir de 280 €,
eRiviera (1, rue Méry, 2 de dés multicolores de Robert Filliou Miller. Les amateurs poursuivront la), petite can-petit déjeuner inclus.
eau sol de la Chapelle, direction la balade au Château Borély (8tine coincée au pied de l’InterConti- ), pour1, place Daviel
Friche la Belle de Mai, site industrielnental. C’est ensuite le moment voir « La mode au temps de ManeMarseille (2 ).
ede l’ancienne cartonnerie du 3d’escalader les ruelles pour rejoin- ar- Ray » et les créations de Chanel,Tél. : 04 13 42 42 42.
dre la Vieille Charité, ancien hospice rondissement. Autre décor, autre Poiret ou Schiaparelli. ❚ www.ihg.com
edu XVII, brillamment restauré, ambiance, pour le second volet de Jusqu’au 8 mars.
www.culture.marseille.frqui invite à se laisser surprendre. « Par hasard », où les pièces
FIGAROSCOPE DU MERCREDI 20 AU 26 NOVEMBRE 20194
VUE DE L’EXPOSITION « PAR HASARD », SAM FRANCIS FOUNDATION, CALIFORNIA/ADAGP, PARIS, 2019 Mus ée de La Post e 34 boulevarddeV au gi rard Pa ris1 5
www .m us eedel apos te.fr
Figarocope 214x285.indd 1 15/11/2019 09:50
ph ot og ra ph ie ©H er vé Ab ba di eUN VERRE A VEC...
James Gray
Jusqu’aux étoiles…
Le réalisateur américain de « La nuit nous appartient »
et du récent « Ad Astra » délaisse les caméras le temps
d’un opéra. Pour sa première expérience théâtrale, il propose
une mise en scène des « Noces de Figaro » de Mozart, au
Théâtre des Champs-Élysées, du 26 novembre au 8 décembre.
,PAR NICOLAS D’ESTIENNE D’ORVES
à l’aéroport Charles-de-Gaulle. u’est-ce que je vous offre ?
Tout est si laid, si déprimant !J’ai envie de vin rouge.
La serveuse m’a proposé
La dernière appli que vous consultezQ du beaujolais, mais ce soir
le soir venu ?je suis plus d’humeur bourgogne.
Un verre de savigny ! Généralement, je consulte l’appli
du NY Times pour voir si le monde
Quelle musique a explosé. Et c’est toujours le cas…
pour vous accompagner ?
En dehors de Mozart, j’imagine ? En cas de fringale nocturne,
En ce moment, j’écoute beaucoup direction…
les Clash, car j’envisage de faire Je ne mange JAMAIS au milieu
un film qui se passe à leur époque. de la nuit. J’ai de nombreux défauts,
Plus particulièrement Sandinista mais, en matière d’hygiène
alimenet London Calling. taire, j’obéis à une discipline de fer.
Un verre d’eau et puis c’est tout.
Qu’est-ce qui vous retient (encore)
la nuit ? Film ou série avant de dormir ?
La peur d’être médiocre. D’être Jamais de série : uniquement des films.
mauvais. D’être insultant J’ai un rituel le soir, chez
pour l’intelligence moi, à Los Angeles :
des autres. je dîne en famille, je lisBio express
une histoire à mes
Le lieu parisien 1969 enfants, ma femme va
qui vous donne se coucher et je regardeNaissance à New York
des frissons ? un film. Tous les filmsle 14 avril.
Les petites rues doivent avoir au moins1994
de Saint-Germain- 10 ans, pour que j’aie
Little Odessa.
des-Prés. Ou la le recul nécessaire.
2000 simple vue, lorsque Dernièrement, c’était
je sors du Théâtre The Yards. les Jacques Tourneur…
des Champs-Élysées, 2007
avec la Seine Le rêve que vous La nuit nous appartient.
et la tour Eiffel. aimeriez réaliser ?
2008On sent qu’on est ici Être en paix…
Two Lovers.au centre même
de l’univers civilisé… 2019 La question
que vous auriez aimé Sortie d’Ad astra
Le lieu parisien que je vous pose ?et rétrospective
qui vous donne Pourquoi n’êtes-vousà la Cinémathèque
des boutons ? pas en paix ? ❚française.
Le trajet pour aller Lire aussi page 32.
ERENDEZ-VOUS DONNÉ AU BAR DE L’HÔTEL INTERCONTINENTAL PARIS LE GRAND (2, RUE SCRIBE, IX . TÉL. : 01 40 07 32 32)
FIGAROSCOPE DU MERCREDI 20 AU 26 NOVEMBRE 20196
SELFIE DE JAMES GRAYCHÂTEAUDEVERSAILLES
OPÉRA MIS EN SCÈNE BALLET
Off enbac h Ballet Pr eljocaj
LA PÉR ICHOL E GRA VITÉ
PRELJOCAJ EN APES ANTEUR !
Chœur de l’OpéraNational de Bor deaux
LesM usiciens du Lo uvr e, MarcMinkow ski 2 7,2 8, 29,30et31déc embr e
Romain Gilbert, mise en scène
19,20, 21 et 22 déc embr e Re présenta tion
ex ceptionnelle pour
le rév eillon du Nouv el An !
Mar di 31 déc embre– 20h
NOËL ÀL A
CHAPELLE ROYALE
De Lalande :
GRANDSMO T ET S
Ensemble Co rr espondanc es,
Sébas tien Daucé
8déc embr e
UNEUNE VISITE-SPECTVISITE-SPECTACACLELE
DANSNS LA GALERIE DES GLALA GALERIE DES GLACESHaendel:LEM ES SIE
Co llegium 17 04, VáclavL uks
15 déc embr e LE PARC OUR S
Bach:MA G NIFICA T DU RO I
La Chapelle Harmonique ,
UNE OC CA SION UNIQUEValentin To urnet
20 déc embr e DE VISITER LE CHÂTEA U
DE VERS AILLES POUR
Pr aet orius : LES FÊTES DE FIN D’ ANNÉE
MES SE DE NOËL
Samedis 14, 21, 26 déc embr eLesP ages et lesC hantr es
Jeudi 26 déc embr edu Ce ntredemusique bar oque
de Versailles Vendr edi 2 7 déc embr e
Ga brieli Co nsort &P layers, Dimanche 29 déc e
Pa ul McCr eesh
21 déc embr e Àpartir de 18h
I NF ORMA TIONS –RÉSERVA TIONS:+33 (0)1 30 83 7 8 8 9
w ww. chate auv ersailles-sp ectacles. fr et points de ventehabitu els
@chateauv ersailles.spectacles @Oper aRoy al @chateauv ersailles
La Périchole ©V inc ent Bengold ;Gra vité ©Jean-Claude Carbonne ;Chapelle Ro ya le ©DR;LeP ar co urs du Roi©A gat he Pou pe ne yL’ÉVÉNEMENT
Les 20
arrondissements
se cultivent…
En 2018, le « Figaroscope » a réalisé une première enquête
sur la culture dans les arrondissements parisiens. Un an plus
tard, quelles évolutions, quels regrets, quels efforts de la part
des intéressés ? Loin d’être exhaustif, ce panorama dessine un
certain bilan à la veille des élections municipales. Pour certains,
la culture reste un fil conducteur, pour d’autres un sommet
inatteignable. Pour tous ou presque, il s’agit de faire de la mairie
une agora. De-ci de-là, nous avons décerné quelques palmes…
dont celle de la « Belle au bois dormant culturelle »…
Identifié depuis
longtemps comme
MARGE DE PROGRESSION. Une plein air avec l’association Opéra è ER l’arrondissementLE 1 : EN CHANTIER
vive inquiétude demeure quant à la fu- e mobile et explore les confins de la mu-du street art, le 13
L’AN DERNIER. En l’absence de sion des quatre premiers arrondisse- sique expérimentale chaque trimestre a inauguré en juin
toute communication de la part de la ments. « Que va devenir le bâtiment ?, le Musée à ciel ouvert. avec la compagnie Motus, qui propose
mairie, nous nous étions concentrés demande Carla Arigoni, présidente du des concerts d’électroacoustique. Dans
À droite,sur la très riche vie culturelle du quar- comité d’animation culturelle. L’iden- le cadre de la COP24, elle projettera les
de haut en bas :ertier : le Louvre, le Forum des images, tité culturelle unique du 1 sera-t-elle films Terra Libre de Geert-Peter Bruch
erDans le 1 , l’exposition le centre La Place, etc. respectée ? » et Qu’est-ce qu’on attend ? de
Marie« Les 5 continents, tous
CETTE ANNÉE. Une date phare, la Monique Robin (respectivement le pour un ! » se tiendra,
Bourse de commerce présente le 24 novembre et le 26 novembre à 19 h à elle, dans le beffroi
15 juin la collection Pinault. Notons l’espace Jean-Dame). de la place du Louvre,ELE 2 : EN VERT aussi les travaux menés Salle Riche- MARGE DE PROGRESSION. Unedu 9 au 28 décembre.
lieu (qui déménage au Marigny à programmation culturelle infusée desAVANT TOUT
Plusieurs parcours partir d’avril), la rénovation de La engagements politiques de
l’arrondisejalonnent le 4 .Samaritaine ou la réhabilitation de la L’AN DERNIER. Opéras, bals et sement qui laisse peu de place aux
Le dernier en dateposte du Louvre et du Louvre des spectacles de rue organisés en grande autres propositions artistiques.
est celui réalisé autour Antiquaires (qui accueillera notam- partie par les associations de
l’arronde l’œuvre du street
ment la Fondation Cartier). Parallè- dissement et des expositions au sein artiste C215 (Christian
lement, la mairie, bien plus commu- de la mairie. Guémy) et file tout E LE 3 : ENTRE nicative et dynamique que l’an CETTE ANNÉE. Revendiquant une au long des rues
passé, mène ses propres projets. Jus- grande exigence culturelle, le maire de l’arrondissement DEUX EAUX
qu’au 23 novembre, l’exposition tient à des initiatives qui font le lien en- avec « 21 portraits
du Grand Siècle »« Louvre y es- tu ? » de l’artiste tre la culture et les questions de société L’AN DERNIER. Confondu avec le
(en bas). epeintre Béatrice Nodé-Langlois se (écologie, droits humains, mémoire…). quartier du Marais, le 3 est autant une
tient dans les murs de la mairie. Ainsi, la mairie accueille très régulière- terre de flâneries que de galeries d’art.
L’exposition « Les 5 continents, tous ment des expositions engagées. La « Quand on se balade ici, il se passe
forpour un ! » se tiendra, elle, dans le prochaine en date aura lieu du 18 no- cément quelque chose », assurait
Laubeffroi de la place du Louvre, du 9 au vembre au 6 décembre avec les photo- rence Goldgrab, adjointe à la culture
28 décembre. Sur la place du Palais- graphies d’Olenka Carrasco sur les de l’arrondissement.
Royal, le « Village de Léonard » met- violences faites aux femmes. Côté mu- CETTE ANNÉE. Le programme « De
tra en avant la gastronomie italienne sique, la mairie continue d’accueillir la musique avant toute chose »
propodu 12 au 16 décembre. en juillet chaque année des opéras en se des concerts gratuits à la mairie.
FIGAROSCOPE DU MERCREDI 20 AU 26 NOVEMBRE 20198
EMMANUEL NGUYEN NGOC»

T
N
A
V
A
L’ÉVÉNEMENT
CETTE ANNÉE. Trois axes occupent
la politique culturelle d’Ariel Weil.
« Je souhaite faire cohabiter les
habitants, l’interculturalité, et les
institutions. » Pour ce faire, le festival Les
Traversées du marais propose un
voyage à travers 30 lieux
emblématiques de l’arrondissement, de la
bibliothèque Forney aux Archives
nationales (dernière édition en
septembre). Toujours sur le mode de
la promenade, plusieurs parcours
jalonnent l’arrondissement. Le dernier
en date est celui réalisé autour de
l’œuvre du street artiste Christian
Guémy (C215) et file tout au long des
erues du 4 avec « 21 portraits du
Grand Siècle ». Toujours dans l’idée
d’ouvrir à d’autres cultures et
d’autres horizons, la mairie
accueillera bientôt une exposition de la
dessinatrice marocaine féministe Zainab
Fasiki (du 3 au 13 décembre) dans la
salle Leila-Alaoui, du nom de la jeune
photographe franco-marocaine
décédée en 2016.
MARGE DE PROGRESSION. Plus
un questionnement quant à
l’évolution de la politique culturelle active du
e4 une fois qu’il aura fusionné avec les
trois autres arrondissements du cœur
de Paris.
Place à l’ensemble de musique de
chambre Tour’s Angels le 21
novembre, et au quartet de jazz Samuel ELE 5 : ENTessier 4tet le 6 décembre. La mairie
compte aussi beaucoup sur son parte- EXPANSION
nariat avec le Carreau du Temple. Une
conférence, un concert et la projection L’AN DERNIER. Pierre
du film Fleur du désert y sont organisés Casanova, premier adjoint
en entrée libre dans le cadre de la à la mairie, revendique 215
événeJournée internationale contre les vio- ments culturels annuels pour plus de
elences faites aux femmes. Tout comme 30 000 visiteurs. Dans le 5 , la culture
les Rencontres de la Sorbonne. Pro- est « un critère pour ceux qui viennent et
chain rendez-vous le 13 décembre sur ceux qui restent », dit-il.
le thème « Le greenwashing de la CETTE ANNÉE. Le projet de la maire
culture ». Florence Berthoud d’implanter
MARGE DE PROGRESSION. Par- deux ateliers d’artistes au sein de la
tagé entre sa richesse patrimoniale et mairie ou encore de créer le Festival
de jeunes institutions comme la Gaieté des arènes, dédié à l’histoire
gallo-roeLyrique ou le Carreau du Temple, le 3 maine de Paris. Trois nouveautés ont
mène une vie culturelle un peu écla- également vu le jour depuis l’année
tée. Peu d’actualités sont à l’initiative dernière. Les Lundis du livre, qui
invide la mairie. tent une fois par mois des auteurs à la
rencontre des habitants lors de cafés
littéraires. Les Culture(s) Dimanche,
qui proposent de la danse, du théâtre,ELE 4 : LE VIVRE- des concerts ou des conférences.
Enfin, l’inauguration de l’agora Jacqueli-ENSEMBLE
ne-de-Romilly, dédiée aux concerts
L’AN DERNIER. Une multitude et au spectacle vivant, qui « a
augd’ateliers et d’activités organisées en menté d’un quart notre superficie
cultumairie qui perdurent encore aujour- relle » selon M. Casanova. Ce 30
nod’hui. vembre, un concert de jazz est
DU MERCREDI 20 AU 26 NOVEMBRE 2019 FIGAROSCOPE 9
S

«

u
d

e
m
l
a
P
E
DANIEL DAVIAU ; MAIRIE DU 4L’ÉVÉNEMENT
programmé à la salle des fêtes, tout chinoise des Han à 1829 le 28 novembre
comme une exposition sur la vie de à 18 h par le professeur sinologue
sainte Geneviève, patronne de Paris. Jean-Rémy Bure. À la mairie toujours,
MARGE DE PROGRESSION. La si- un concert récital du soliste Timur
tuation n’est toujours pas résolue du Abdikeyev se tiendra le 21 novembre à
côté du cinéma associatif La Clef. 19 h 30. Entre art et engagement, la
e« Nous nous battons comme des chiens mairie du 7 exposera à l’occasion de
pour soutenir tout projet de reprise qui la Journée internationale des violences
respecterait la vocation du lieu », affir- faites aux femmes l’installation
phome Pierre Casanova. tographique et sonore de Clémence
Palme de l’arrondissement « savant ». Vazard #monpremierharcelement. Du
côté des événements immuables, le
e efestival 7 Art dans le 7 a mis cette
année la Chine à l’honneur début juin.ELE 6 : POUR MARGE DE PROGRESSION. Une
évolution peu significative quant auL’AMOUR DU LIVRE
renouvellement de la proposition
L’AN DERNIER. Le Figaroscope culturelle.
pointait l’absence d’offre culturelle
innovante pour les plus jeunes. La mairie
rebondit avec la création du festival ELE 8 : LA FORCE Culture Jeunes, organisé avec le centre
Paris Anim Richard-Wright du 26 au TRANQUILLE
29 février, autour du théâtre, de la
musique, des arts plastiques et de la danse. L’AN DERNIER. Rien de nouveau
eCETTE ANNÉE. « Plus de cent événe- sous le soleil du 8 , qui ne change pas
ments sont donnés chaque année, princi- ses fondamentaux : musique
classipalement axés sur le livre », assure Oli- que, exposition d’art et conférences
vier Passelecq, adjoint en charge de la pointues.
culture. Dernier en date, le Salon du CETTE ANNÉE. Dans la belle salle
premier roman vient de fêter sa d’exposition du rez-de-chaussée,
deuxième édition, mi-novembre. Il deux artistes sont présentés chaque
sera suivi par celui des écrivains ca- mois jusqu’en juin. Du 3 au 12
décemtholiques, le 30. Comptons également bre, retour sur le projet fou de Yann
une grosse dizaine de concerts (dont Messence : dessiner les 188
cathédraun en hommage à Glenn Gould le les de France en 188 jours. Les jeudis,
14 décembre), une trentaine d’exposi- les Midi-Concerts se tiennent au Salon
tions et des conférences régulières de la veinerie avec les jeunes talents
chaque année. Ajoutons un peu de du conservatoire à rayonnement
réthéâtre, le 25 novembre, où la compa- gional, situé à une rue. Toujours sous
gnie Confidences interprétera six say- les ors de l’hôtel Cail, les habitants du
nètes à l’occasion de la Journée inter- quartier sont friands des conférences
nationale de lutte contre les violences quasi hebdomadaires. Les prochaines :
faites aux femmes. « Bonaparte et les siens » le 28
noMARGE DE PROGRESSION. La vembre ou « Les animaux dans la
bonne tenue du magazine d’arrondis- Grande Guerre » le 3 décembre. De haut en bas :
sement le 6scope, qui informe de chaque MARGE DE PROGRESSION. Forte tant de proposer des offres multiples.exposition Monique
e événement culturel. de ses propositions actuelles, la mairie Gourgaud, dans le 6 ; Et surtout, de 24 salles de spectacle
erLe 1 mars 2020, ne compte pas se lancer dans de nou- aux alentours des grands boulevards.
concert Flambée veaux chantiers culturels. Elle a ce- CETTE ANNÉE. Pour en profiter à
Montalbanaise E pendant déjà débloqué 550 000 euros des prix avantageux, le pass Culture LE 7 : CULTIVER avec Bruno Maurice pour l’extension du conservatoire Neuf offre des réductions dans
pluà l’accordéon, LE PRIVÉ municipal Camille-Saint-Saëns, qui sieurs théâtres associés. Toujours pour dans la salle Rossini
2gagnera 250 m à partir de 2020. les amateurs de spectacle vivant, no-de la mairie
L’AN DERNIER. La revendication e tons la reprise de l’AT9, des ateliers du 9 arrondissement ;
e- plutôt unique à Paris - de faire appel théâtre gratuits animés par Tony Har-Dans le 11 ,
à des structures privées pour servir la la quatrième édition risson à la mairie et dans des théâtres. ELE 9 : TERRE de la soirée Voguing culture parisienne. Les concerts du Paris Mozart
Orchesvient d’avoir lieu CETTE ANNÉE. Toujours des confé- tra, eux aussi, se poursuivent chaque DE SPECTACLES
et a attiré un public rences, qu’elles soient littéraires avec mois le dimanche à la mairie. Côté
pad’âges différents.la présentation par Françoise d’Origny L’AN DERNIER. Le Figaroscope éli- trimoine, la mairie se réjouit de la
resede son ouvrage Ces jours qui ne sont sait le 9 arrondissement comme l’un tauration future de
Notre-Dame-deplus le 21 novembre à 18 h 30, ou artis- des plus culturels de la capitale, fort Lorette, sélectionnée parmi les sept
tique avec L’Histoire de la peinture d’un système de mécénat lui permet- sites patrimoniaux en IDF pour
bénéfiFIGAROSCOPE DU MERCREDI 20 AU 26 NOVEMBRE 201910
MONIQUE GOURGAUD/THIERRY GUILLAUME ; PARIS MOZART ORCHESTRA ; VOGUING