Infrarouge du 07-02-2019

Infrarouge du 07-02-2019

-

Presse
68 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 07 février 2019
Langue Français
Signaler un problème
INFRAROUG# 2 0E4 EN VENTE NULLE PART w w w . i n f r a r o u g e . f r
Élodie Bouchez
TOUCHANTE ET DÉTERMINÉE
BEAUTÉ SE FAIRE BELLE AVEC LES NOUVEAUX PRODUITS « HEALTHY »
DÉCO DINGUE DU MADE IN FRANCE
CINÉMA CÉSAR ET JEUNES TALENTS
VINS LES BEAUX GOSSES DES VIGNOBLES
Édito Célébrons l’amour ! lors que le froid s’installe sur la ville, il nous faut vite réchauer nos cœurs et nos esprits. En février, on voit rouge, non plus de colère, mais de plaisir. Tous les prétextes sont A bons pour montrer qu’on est amoureuse et jeter des œillades aux garçons. Nous nous amusons à tourner les« moulins de nos cœurs »comme « le grand » Michel, compositeur aux trois Oscars, ne cessait de nous le rappeler à travers ses divines chansons. Le cœur de celui qui a imaginé les airs desParapluies de Cherbourg, dePeau d’âneou des Demoiselles de Rochefortinoubliables – s’est arrêté– entre autres standards de battre, mais continuons de le faire vivre en écoutant les paroles de cet éternel amoureux :« Vivre quand on aime, près de qui l’on aime, vivre comme on aime, échanger, partager, donner sans rien attendre, vivre sans confondre le soleil et l’ombre, vivre dans ce monde en sachant tout le temps parler et se comprendre. » Le cœur léger, tout goné d’espérance, on ira se réconforter à la montagne. Non pas pour skier sur les boulevards empruntés par vos centaines de voisins et parents d’élèves qui ont eu la même idée que vous, en ayant au préalable fait la queue pendant des heures dans la Ile du télésiège, mais pour photographier vos géniales vacances en famille. Vous avez raison, ça intéresse tout le monde de montrer sa belle gueule, ses enfants, l’escalope à la crème du Télébar, la dépose hélico… Les copines likeront et commenteront : « bombasse, t’es trop belle »,« t’es sublime »,« j’te kie »,« chuis Ière d’avoir une copine comme toi » ou des « trop cool, tes photos ». Régénérée par ce trop-plein d’enthousiasme face à votre égocentrisme, vous méditerez la devise de février : Finalement, ce n’est pas grave. Tant qu’il y a de l’amour, il y a de l’espoir !
18 DÉCOUVERTE Jeunes talents
24 COVER STORY Élodie Bouchez
Olivia de Buhren
38 58 DÉCO VINS Dingue Les beaux gosses Sommaire du made in France du vin
34 BEAUTÉ Healthy est le nouveau sexy 60 FOOD Des tables savoureuses pour se réchauer
5
Ours
Directeur de la publication :Nicolas Imbert nimbert@infrarouge.fr - tél. : 01 53 83 44 32
Directeur associé :Hubert Chambon hchambon@infrarouge.fr - tél. : 01 53 83 44 30
RÉDACTION Rédactrice en chef :Olivia de Buhren olivia@infrarouge.fr - tél. : 01 53 83 44 34
PUBLICITÉ Directrice commerciale : Florence de Riedmatten orence@infrarouge.fr - tél. : 01 53 83 87 86
GRAPHISME / MAQUETTE Directrice artistique :Patricia Jadrosic d’Halluin patricia.ja@infrarouge.fr
ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO Fabrice Bourland, Marie-Laure Combelles, Margot Durancel, Catherine Jazdzewski, Pauline Lefèvre, Baptiste Mandrillon, Audrey Poux, Carole Schmitz,
Chjara-Maria Simeoni, Judith Spinoza.
Secrétaire de rédaction Fabrice Bourland
Photographie de couverture Stylisme : Chanel
nfrarouge, 7, rue Balzac, 75008 Paris Sarl de presse au capital de 235 800 € RCS Nanterre B 429 643 877 Gérant :Nicolas Imbert Principaux associés :Arnaud Béziers la Fosse et Hervé Prouteau Tirage national Infrarouge : 60 000 ex. - SSN : 283-8969 mprimé en Belgique en février 2019
Ce magazine gratuit ne peut être vendu. La reproduction même partielle des textes, images et photographies publiés dans ce numéro d’Infrarougeest interdite sans autorisation expresse de l’éditeur.
Retrouvez Infrarouge en ligne
Au bon endroit, au bon moment
@infrarougemagazine
facebook.com/infrarougemag
infrarouge.fr
REPÉRAGES
NOUVEAUTÉ Voici une sélection de nouveautés qui nous ont tapé dans l’œil. On les partage avec vous. VIVE LES Parla Rédaction FEMMES ! de cœuosihvBcearnqarteeontalneuqemraTriscs.tanePstnemetâBtiteisçaanfrêtvdeehsri,tasuisbei-shirtousweat-euquopelremsponlurIeseslltezMettionociaassàlsrséerevevruœiuq,eguoRudprojet.gineduàloirradostnsostonnqciurenev,etÀeu Tous #AvecElles « Solidaires » et « femmes », telles sont les deux revendications incontournables de la saison réunies en un seul symbole : #AvecElles. Celui-ci se porte près du cœur en pour les droits des femmes. On n’oublie pas de poster son portrait sur Instagram Coups er pour participer à la campagne photo qui prend In le 1mars. #AvecElles, à partir de 29,95 €. petitbatard.fr
La montagne à petit prix Le côté « bon plan » de l’auberge de jeunesse, l’ambiance conviviale de la maison d’hôtes et le confort de l’hôtel, tout cela réuni en un seul lieu. Impossible, dites-vous ? Pas pour The People Hostel. Déjà parti à l’assaut des plus grandes villes de France, le concept s’implante aujourd’hui en montagne. Aux Deux Alpes, l’hôtel nouvelle génération dispose de bracelets permettant d’ouvrir chambres, casiers et même de payer. Parfait pour une virée ski entre potes sans tracas ! The People Hostel,chambres à partir de 33 € la nuit. thepeoplehostel.com
Arty
HÔTEL NEW LOOK
Une vente aux enchèresOnline Only! Après la rétrospective du palais Galliera et l’exposition « Margiela, les années Hermès » au musée des Arts décoratifs, la maison de venteArtcurialmet en avant le génie du créateur belge de la mode,Martin Margiela. Du 6 au 11 mars 2019,200 pièces rares, vêtements et accessoires feront l’objet d’une vente aux enchèresOnline Only.L’exposition parisienne de ces lots prestigieux se tiendra en avant-première du 26 févrierau 6 mars chez Artcurial.Vente aux enchères Online Only, du 6 au 11 mars 2019. artcurial.com.
6
7
BIEN-ÊTRE
The Peninsula aux couleurs de la Chine Pour fêter son entrée dans l’année du Cochon, The Peninsula Spa, plus grand spa de palace de la capitale, propose de découvrir l’art de vivre à la chinoise à travers notamment une nouvelle gamme de soins Cha Ling. La marque sino-française réunit le meilleur des deux mondes à travers une ligne de produits unique. À découvrir vite ! The Peninsula Spa, 19, avenue Kléber, 75116 Paris. Tél. : 01 58 12 28 88. peninsula.com.
Expérience inédite
Réveillez la bête qui est en vous Envie d’aventure pour une virée à deux ? Cette année, direction le Safari Lodge, au zoo de la Flèche, pour une nuit carrément insolite. Grizzlys, lions d’Afrique, loups arctiques ou lémuriens, c’est un tête-à-tête que vous ne risquez pas d’oublier. L’idéal pour ceux qui veulent s’improviser aventuriers d’un soir ! Zoo de la Flèche, Le Tertre Rouge, 72200 La Flèche. À partir de 590 € la nuit. safari-lodge.fr.
8
LOVE LOVE
Tendance
Des bracelets good vibes Bangle Up lance sa collection «Les Messagers », des joncs aux messages pétillants et positifs. Choisissez celui qui vous motive et portez-le au quotidien pour des journées autop ! Bangle Up, à partir de 40 €. bangle-up.com
Dites « je t’aime » avec un sac ! Lollipopsnous a réservé une jolie collection capsule toute mignonne… On craque pour le sac-cœur rouge, à emporter partout.
Lollipops, collection capsule, 69 €. lollipops.fr.
9
EXPOS
Re-Na, 1968-1974, acrylique sur toile, 180 x 180 cm Collection d’art Renault Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI/B. Prévost/Dist RMN-GP © Adagp, Paris, 2018
Des étoiles dans les yeux à l’Atelier des Lumières L’Atelier des Lumières dévoile sa dernière exposition-spectacle qui met à l’honneur quelques chefs-d’œuvre de Van Gogh. Du nom de son plus célèbre tableau,La Nuit étoilée, la rétrospective se veut une déambulation dans l’univers démesuré et poétique de l’artiste néerlandais. D’une créativité visuelle et sonore hors norme, elle réunit 2 000 toiles dans la totalité de l’espace de l’Atelier des Lumières, des Mangeurs de pommes de terre(1885) auxTournesols(1888) en passant parLa Nuit étoilée(1889) etLa Chambre à coucher(1889). Un rendez-vous à ne pas manquer, promis au même succès que la dernière exposition numérique sur Gustav Klimt. Van Gogh, La Nuit étoilée, jusqu’au 31 décembre 2019 à l’Atelier des Lumières. 38, rue Saint-Maur, 75011 Paris. atelier-lumieres.com
Tableau d’Édouard Manet,Un bar aux Folies bergère, 1882.
Et pour avoir l’air plus cultivé que ses amis
Trois expos pour s’en prendre plein les yeux
ParChjara-Maria Simeoni
Victor Vasarely partage ses formes Le père de l’art optique (re)débarque à Paris ! De février à mai, venez découvrir sa première rétrospective française au Centre Pompidou, 20 ans après son décès dans la Ville Lumière. Trois cents œuvres sont réunies pour résumer les multiples facettes artistiques de Victor Vasarely : peintures, sculptures, intégrations architecturales et même publicités, puisqu’il a travaillé comme artiste graphique dans des agences de com. Inventeur de l’op’art, il manie formes géométriques et couleurs pour créer d’impressionnantes illusions d’optique, remises au goût du jour par le Centre Pompidou. Le Partage des formes, jusqu’au 6 mai 2019 au Centre Pompidou. Place Georges-Pompidou, 75004 Paris. centrepompidou.fr
Exposition Van Gogh, « La Nuit étoilée » à l’Atelier des Lumières.
L’impressionnisme-roi Après Jean-Michel Basquiat, c’est Samuel Courtauld qui s’installe à la Fondation Louis Vuitton. L’homme d’aaires britannique, mécène et industriel, a constitué, tout au long de sa vie, l’une des plus importantes collections d’art impressionniste. Une centaine de toiles sont à admirer commeAutoportrait à l’oreille bandée(1889) de Van Gogh ouLes Joueurs de cartes(1895) de Paul Cézanne, à travers un parcours chronologique. Une exposition inédite qui permet de retrouver quelques-unes des plus grandes œuvres européennes ! La Collection Courtauld,jusqu’au 17 juin 2019 à la Fondation Louis Vuitton. 8, avenue du Mahatma Gandhi, 75116 Paris. fondationlouisvuitton.fr
Le cubisme, jusqu’au 25 février 2019 au Centre Pompidou• Souvenirs d’avenir, jusqu’au 3 mars 2019 à la Grande Arche de la Défense• Salon Art Capital,du 13 au 17 février 2019 au Grand Palais• Léonard de Vinci et la Renaissance italienne, jusqu’au 16 avril 2019 aux Beaux-Arts de Paris• Japon-Japonismes. Objets inspirés, 1867-2018,jusqu’au 3 mars 2019 au musée des Arts décoratifs.
10