Stylist du 19-03-2020

Stylist du 19-03-2020

-

Presse
64 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 19 mars 2020
Langue Français
Signaler un problème
N °129S8TM4RST.FA2SR020ILY
l e m a g a z i n e h e b D O m a d a i r e r i c h e E t g r a t u i t
OUH LA LA...
IL FAUT QUE
JE RENTRE
MON LINGE
20 Mode À braslecorps Vous enlacez le style sous toutes les couturesVery Bad Cops Un film sans bavures Le crime parfait Maitrepierre News 46 beauté ImpératifAccord particulierde Givenchy 4 semaines de défilésen 10 minutes de lectureHyperlapse des backstages AH 2020/21La loi du déterminisme Crème de jour, Ren News
Manteau en fausse fourrure,Balenciaga. Bottines en cuir verni, Maison Margiela.
1 9 m a r s 2 0 2 0 - S t y l i s t . f r
P H OTO D E C O U V E RT U R E : I STO C K  C I  C O N T R E : M A R I YA P E P E L A N OVA
05
36 magazine Ah bah voilà! Encore un temps de merde… Qu’il pleuve ou vente, la météo, c'est d’abord dans votre tête M.D.R. Le cœur a son oraison que la raison ignore Bienvenue chez moi (enfin pas vraiment) Comme vos potes, les marques déco adorent squatter chez vous
62 Interview historique Anya TaylorJoy
é d i t o
par Marie Kock Rédactrice en chef société
PARCE QUE LES FLEURS C’EST PÉRISSABLE
a avait commencé avec les fleurs. Il n’y en avait maniestement pas pour tout le monde dans ce cimetière qu’elle arpentait en chaussures techniques pour observer les oiseaux – eux aussi avaient rapidement capté que la dernière demeure des humains était l’un des rares endroits à Paris où l’on pouvait être au calme au milieu d’une végétation qu’on domestiquait moins qu’ailleurs. Elle n’avait pas eu besoin de jumelles pour s’apercevoir que si certaines tombes étaient ornées avec soin, parois croulant sous les couronnes et les arbustes qui finiraient par donner de l’ombre aux pierres écrasées par le soleil, d’autres étaient désespérément vides. À la suite de cette balade auvettes à tête noire, rossignols et épitaphes, elle avait commencé à revenir, toujours avec les jumelles mais aussi avec des petits pots de lierre, de pourpier vivace, de bruyère et de laurier qu’elle s’était mise à répartir quelques mots pouréquitablement sur les tombes les plus délaissées. Un matin où elle arrangeait le chèvreeuille d’un la défunte inconnue caveau qui n’avait pas accueilli de nouveaux membres depuis 192, elle vit se dérouler dans un carré adjacent une mise en terre sans fleurs mais surtout sans personne : pas de visage dévasté, pas d’yeux rougis, pas de mains serrées sur les mouchoirs en papier, pas de discours ni de mots maladroits pour accompagner cet homme ou cette emme. Elle épousseta la terre sur son pantalon avant de se diriger vers les employés des pompes unèbres. Ils lui donnèrent son nom, Denise, son âge, 8 ans, et la permission de dire quelques mots pour la déunte inconnue. Sans indices pour rendre hommage à une vie qui avait bien dû être aussi pleine que beaucoup d’autres, elle se mit à redonner maladroitement la ritournelle que sa mère lui chantait tous les soirs pour l’endormir. « Derrière chez nous y a un étang… Derrière chez nous y a un étang…Trois beaux canards y vont nageant… » Elle n’arriva pas à réciterLe Canard blancaussi bien qu’elle l’aurait voulu mais ce n’était pas si mal pour une première. C’est en tout cas ce que lui avaient dit un an plus tard les croque-morts pour êter sa dixième représentation d’enterrement (p. 4). Entre-temps, elle s’était améliorée. Elle se renseignait sur ces mort.e.s oublié.e.s de tou.te.s pour choisir le poème ou la chanson qui pourrait évoquer un.e amou-reuxeu.se avec qui il.elle aimait rigoler, un amour de la mer ou de la vitesse,une açon de pencher la tête devant l’objecti qui n’appartenait qu’à lui.elle. Elle n’aurait pas pu le jurer, mais à chaque ois, il lui avait semblé que les oiseaux étaient plus nombreux dans les arbres autour.
#284
suiveznous sur :
stylist@stylist.r
@stylistrance
@stylistrance
acebook.com/stylistrance
L I R EL A L I S T, L A N E W S L E T T E R D ES T Y L I S T.
Une parution deux ois par semaine, le lundi et le jeudi.
Abonnez-vous gratuitement sur stylist.r (et continuez à nous suivre sur les réseaux)
Ce numéro est distribué avec 50 000 flyers et échantillons Kenzo/Sephora sur une partie du colportage national. Il comporte une carte collée Lancôme sur la diffusion partielle.
06
Rédaction, publicité et difusion : 73, rue Sainte-Anne, 752 Paris Pour joindre votre correspondant par e-mail : l’initiale du prénom suivi du nom de amille@stylîst.r
 D I R E CT i o n g é n é r al e Gwenaëlle Thebault,dîrectrîce générale déléguéeGuillaume Beauquesne,édîteur de Stylîst et dîrecteur du développement pôle émînîn premîum  d i r e ct i o n d e l a r é dact i o n Aude Walker,dîrectrîce de la rédactîonFatema Bhayat,oice manager c r é at i o n Ar t i s t i q u e Joachim Roncin -Agence Fantôme  Maq u ett e Stéphanie-Jeanne Arnaud,premîère maquettîste Philippine Berly,rédactrîce graphîque Sylvain Lecourt,rédacteur graphîque  P H OTO et p r o d u ct i o n Stéphane Durand,dîrecteur photo Nina Defunt,rédactrîce photo-productîon  Maga z i n e Marie Kock,rédactrîce en che Pierre d’Almeida,che des actus et du rédactîonnel mode Raphaëlle Elkrie,chefe de rubrîque tourîsme et socîétéDéborah Malet,chefe de rubrîque lîestyle  M o d e Belén Casadevall,rédactrîce en che Manon Del Colle,rédactrîce  b e au t é Julie Levoyer,rédactrîce en che Chloé Laorest,rédactrîce Juliette Lécuyer,assîstante  s e c r étar iat d e r é dact i o n Maya Quiza,secrétaîre générale de rédactîon Lise Paris,secrétaîre de rédactîon  o n t c o l l ab o r é À c e n u m é r o Fatou Biramah, Pauline Brulez, Renan Cros, Sandie Dubois, Laura Dunkelmann, Gwenaël Guillard, Céline Marioni, Aurore Merchin, Paul Perriard, Coralie Pinatel, Pascaline Potdevin, Théo Ribeton. D i g i tal eR é dact i o n NewsletterLa Listet réseaux sociaux Sandie Dubois,rédactrîce en che Cosima Delamare,dîrectrîce artîstîque Nina Boutlérof,rédactrîce Delphine Baudoin et Inès Pollon,motîon desîgners Maëva Saint-Albin,communty manager et rédactriceContributeur.rice.s : Théo Ribeton et Oliva Sorrel Dejerine  P U B L I C I T É Anouk Kool, dîrectrîce exécutîve de la régîe publîcîtaîre GMC Günes Akdora,Brand Developer Luc Deconche et Betty Tartar, dîrecteur et dîrectrîces de clîentèle Anne-Caroline de Stoppani,dîrectrîce commercîale tradîng Marie-Christine Sourimant,responsable servîce plannîng Héloïse Bretillard,Insîder Opératîons spécîalesPublicité culturelle : Chupa Renié Communication Publicité littéraire :laagedeveloppement@gmaîl.com  d i f f u s i o n Cyril Gamboa,dîrecteur  MAR K ET I N G Alisson Municchi,responsable marketîng prînt et dîgîtal  FAB R I CAT I O N Adrien Repettati,responsable
Imprimeur : Hélioprint, France. Photograveur : Compos Julliot, Paris Magazine imprimé sur du papier ourni par UPM et produit en Finlande, issu de orêts gérées durablement (ecolabel), Taux de fibres recyclées : %, P tot = .5 kg/tonne de papier. © STYLIST est un hebdomadaire gratuit édité par TIMAR SNC au capital de 1  €. RCS Paris 79 138 994 Gérant : Holding Évelyne Prouvost Principaux actionnaires : Holding Évelyne Prouvost et Urban Media Europe Ltd Directeur de la publication : Holding Évelyne Prouvost SA. Dépôt légal : à parution ISSN : 22-83. Important : nous ne aisons aucune publicité rédactionnelle. Si nous citons une maison de commerce, c’est uniquement par souci de signaler à nos lecteur.rice.s un objet dont la qualité a retenu l’attention de nos spécialistes. Les prix ne sont donnés qu’à titre indicati. © Tous droits réservés. La reproduction, même partielle, de tout article ou image publié dans STYLIST est interdite.
Si vous souhaitez prendre le magazine Stylisten dépôt dans votre entreprise, merci de nous écrire à distribution@stylist.fr
P H OTO S : J E A N  BA P T I ST E G U Y
HeLeN, eLLe S’APPeLLe HeLeN C’est un parfum pas comme les autres. EDP Heartless Helen, Penhaligon’s,171,54 € - 75 ml sur Origines Parfums, origines-parfums.com
POINT De VUe Pour l’affirmer fièrement. Lunettes de soleil en acétate et métal, verre miroir pailleté, Chanel, 440 €,chanel.com
reSTe COOL BÉBÉ Sinon j’te dirai bye bye. Correcteur anti-âge waterproof haute couvrance Bye Bye Under Eye,€,IT Cosmetics, 26 itcosmetics.fr
S T Y L E L I S T E /
AVoIr BONNe MINe Et en avoir en stock. Crayon bicolore mine graphique HB, Papier Tigre, 2,50 € l’unité,papiertigre.fr
ATTrAPe-FILLe(r) Pour celles en manque d’hydratation. Sérum booster d’hydratation Hyaluron-Filler, Eucerin, 21,30 €,eucerin.fr
PLIÉ eN DeUX Et ça roule ! Vélo électrique pliant Fly 24V, Revoe, 599 €,revoe-mobility.com
08
MISe AMBUSH Vous, c’est le goût. Jean à empiècements, Ambush, 344 €, netaporter.com
SAve THe PLANeT On se bouge le cul. Chaise Planet, La Chance x Métaphores, 1 200 € en éd. limitée,lachance.paris
QUeLLe GOUrDe Oui, elle est limitée. Gourde en aluminium, Horace, 12 € - 400 ml en éd. limitée,horace.co
OH OUI CHerrY Sous une pluie de météorites. Perles de poudre révélatrices de lumière Météorites Cherry Blossom,Guerlain, 59 €,guerlain.com
SAtIN cÂLIN Pour bien commencer la journée. Veste en satin, Zadig & Voltaire, 695 €,zadig-et-voltaire.com
EcLIPSe TOTALe Pour un effet Magnetic. Fard effet métal et sequins Colorful Magnetic 17 Lunar Eclipse,Sephora, 6,99 €,sephora.fr
MaIS NON ? MaISIe ! Osez le spandex. Veste imprimée en polyester et spandex, Maisie Wilen, 667 €,maisiewilen.com
KOOPLeS PArFAIT Sans Barbara, rien ne va. Sac en cuir de veau façon croco Barbara, The Kooples, 448 €,thekooples.com
TreSSe TA RoUTe Tout shoes. Chaussures lacées en cuir tressé Origami, Kickers, 109€,kickers.com
S T Y L E L I S T E /
UNe ASSIeTTe PLeINe De FIBreS Vous n’oubliez pas l’essentiel. Assiette Lilian en fibres de bambou,Fleux, 6,95 € l’unité,fleux.com
PerFIDe ALBION À emporter partout en Europe. Grand carnet Je suis artiste, Atelier d’Albion, 16 €,atelierdalbion.com
LASH-MOI ÇA C’est le Love ultime. Mascara recourbant Lash Love Mascara, Nocibé, 14,95 €,nocibe.fr
09
eMMaNUeL MOIrÉ Pour en faire votre essentiel. Veste en taffetas moiré, Pinko, 440 €,pinko.com
SOFA , SO GOOD Sur ce canap’ en velours. Sofa 2 places Malala, Bloomingville, 1 349 €,homifab.com
MaiLLe OH MaiLLe You’re the top. Top en maille, Cos, 35 €,cosstores.com
UNe PRoDUCTION SIGNÉe KINK Dans la catégorie « deux trous »… Vase Kink, Muuto, 179 €,madeindesign.com
FAire Le POINT Et retirer vos idées noires. Stick + masque anti-points noirs My Clarins Clear-Out,Clarins, 29 €,clarins.fr
5 FrUITS eT LÉGUMeS Même pour vos cheveux. Soin démêlant réparateur Fructis Hair Food Papaye, Garnier, 4,99 €,garnier.fr
EDUARDO ARROYO, BALZAC ET MADAME HANSKA, 2014,
L E G R AN D BA Z AR Par Pierre d'Almeida
1 .c U L T U R e TR È S H O N O R É Th È ât é , çi n È , pé i ntu  é , tech : Bal z aç é st s u  tou s l é s f ronts .
Vous ne gardez duPère Goriotque le souvenir douloureux d’une dissert' foirée ? De nouveaux projets s’efforcent de vous rendre sa lecture un peu plus agréable. En ligne, le site eBalzac met à disposition l’intégralité de saComédie humainedans une version « qui intègre les corrections apportées par Balzac et qui corrige de nombreuses éditions antérieures ». Il permet aussi grâce à un outil Génétique de les comparer entre elles, et invite avec une fonction Hypertexte à les relire à l’aune d’autres écrits de l’époque.À Paris, la Maison de Balzac accueille jusqu’au 10 mai une exposition consacrée à Eduardo Arroyo, artiste obsédé par l’auteur, sa vie et ses personnages, qui s’est attelé en 2015 et jusqu’à sa mort en 2018 à la production d’uneComédie humaineillustrée (collage, dessins, peintures). Côté ciné, deux
adaptations de romans sont en ce moment en tournage :Eugénie Grandetpar Marc Dugain avec Valérie Bonneton, etIllusions Perduespar Xavier Giannoli avec Gérard Depardieu, Vincent Lacoste et Xavier Dolan. Projets qui s’ajoutent à l’Eugénie Grandetmise en scène par Camille de la Guillonnière au Théâtre 13/Seine de Paris jusqu’au 29 mars, et à la création début janvier d’une adaptation théâtrale de ces mêmesIllusions Perduespar Pauline Bayle, en tournée en France jusqu’à fin mai. Comment expliquer un tel alignement des planètes ? Pour Boris Lyon-Caen, maître de conférences à la Sorbonne et spécialiste du romancier, « Balzac est devenu l’étendard d’une culture classique : il appartient au canon des auteur.rice.s consacré.e.s – sans d’ailleurs faire l’objet d’une culture véritablement ‘‘nationale’’, comme Voltaire,
10
Hugo ou Zola. Les adaptations théâtrales et cinématographiques tiennent donc du défi : il s’agit peut-être de retrouver ce que l’institution scolaire a pu aseptiser ou affadir, à savoir l’incroyable fraîcheur, la redoutable vitalité d’une œuvre aussi passionnée que transgressive ». Parce que notre époque serait particulièrement « balzacienne » et Macron, le Rastignac des années 2010 ? « Difficile d’accorder un grand crédit à cet adjectif, que l’on met à toutes les sauces. Mais sur le fond, l’univers de Balzac, qui permit à la société française des années 1830 d’être révélée à elle-même, reste un formidable instrument d’optique pour comprendre notre modernité. Il n’y a qu’à se reporter au tout début deLa Fille aux yeux d’or,passant les cinq cercles de l’enfer parisien au crible de deux passions souveraines, ‘‘l’or et le plaisir’’…»
P H OTO S : © M E R C E D E S C O SA N O ; A DAG P, PA R I S , 2 0 1 9