Paris Match du 26-12-2018

Paris Match du 26-12-2018

-

Presse
108 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 26 décembre 2018
Signaler un abus
Des touristesF O U q U e P a T r i c k DaNs l’espace 0 $ . P H O T O 8 Le pari gagné de richardBranson sNcF eLLe FêTeses 80 ans NotreaNGèle suppléMeNt Le PHénOmène mUSicaL r e p o r t a G e les pôles eN DaNGer Par LeOnarDO DicaPriO  / D : 4 , 3 0 € / D O m : 4 € / e S P : 3 , 8 0 € / G r : 3 , 8 0 € / i T : 3 , 8 0 € / L U X : 3 € / m a r : 3 5 m a D / n L : 4 € / P O r T . c O n T : 3 , 8 0 € / T O m a : 9 3 0 X P F / T O m S : 3 9 0 X P F / T U n : 5 T n D / U S a : 6 , c H F  / c H : 5 n $ c a annE-cLàIRE couDraY  € / b e L : 3 € / c a n : 6 , 2 0 3 annE-eLISàbETh leMoiNe Reinesdelinfo . F r a n c e m e T r O P O L i T a i n e 2 , 9 0 € / a : 4 , 5 0 € / a n D : 9  2 0 1 j a n v i e r 2 eLLeS ne jOUenT PaS LeS STarS w w w . p a r i s m a t c h . c o m 6 3 3eT PLaiSenT aUX FrançaiS 2 6 D é c e m bMr e02 021 85 a3U3- 3633 -F:2,90E D U 3:HIKMPD=XUW^UY:?d@g@n@d@k"; A Paris, le 21 décembre. N° 3
NOUVELLEBMWX5. * DISPONIBLE EN VERSION HYBRIDE RECHARGEABLE.
Record d’autonomie en 100% électrique pour un hybride : 80 km. Un moteur essence 6 cylindres en ligne BMW TwinPower Turbo et un moteur électrique BMW eDrive pour une puissance cumulée de 394 ch. • Des émissions de CO de 49 g/km seulement. 2
PRÉCOMMANDEZ LA NOUVELLE BMW X5 HYBRIDE RECHARGEABLE DÈS MAINTENANT SUR www.BMW.fr/bethefirstx5phev * Premières livraisons prévues au second semestre 2019. Consommations en cycle mixte de la Nouvelle BMW X5 :2,1 à 8,9 l/100 km:. Émissions de CO 49 à 204 g/kmselon la norme européenne NEDC corrélée. 2 BMW France, S.A. au capital de 2 805 000 €  722 000 965 RCS Versailles  3 avenue Ampère, 78180 MontignyleBretonneux.
Le plaisir de conduire
SOMMAIRE N° 3633 du26décembre2018au2janvier 2019
8 10 11 12 14 16 20 25
26
83
86 90
92
96
97 98
99
104
105 107
CULTURE MATCH ThéâtreFrançois Morel joue Raymond Devos CinémaRobert Zemeckis, sa maison de poupées Jonathan Cohen dans le grand bain DanseKarl Paquette : l’étoile tire sa révérence ArtJean-Jacques Lequeu, croqueur d’imaginaire LES GENS DE MATCH MATCH DE LA SEMAINE SIGNÉ JOANN SFAR
ACTUALITÉ
MATCH AVENIR BienêtreLa beauté connectée : votre coach perso est arrivé VIVRE MATCH TendanceLe nouvel âge d’or des cabarets AutoLamborghini Urus VOTRE ARGENT Banques en ligneLa révolution numérique VOTRE SANTÉ FibromyalgieUn mal bien réel JEUX Superfléchépar Michel Duguet Mots croiséspar David Magnani etSudoku MATCH DOCUMENT CacaoLe bon goût de l’éthique UN JOUR UNE PHOTO 4 décembre 1971Cloclo : le rouge est mis LA VIE PARISIENNE d’Agathe Godard LE JOUR OÙ ZazLa mort d’un ami m’a révélé ma vie
RETROUVEZ CHAQUE JOUR NOTRE ÉDITION SUR snapchat DiscovEr
11
10
83
90
G É R E Z V O T R E A B O N N E M E N T Abonnez-vous P O S E Z V O S Q U E S T I O N S pàR iNTeRNeT :www.parismatchabo.com pàR e-màIl :parismatchabonnements@cba.fr pàR TéléPHONe :(00 33) 01 75 33 70 44 pàR COURRIeR :Paris Match abonnements CS 50002 - 59718 Lille Cedex 09
86
14
La photo “Match” sur EuropE 1 Découvrez l’histoire de la photo d’actualitéParis Match, tous les samedis à 7h20. dans le 6h-9h de bernard poirette sur
©capapictures/Europe 1
E R L E 1 S I N G L E M A L T A F F I N É E N F Û T S D E B I È R E A R T I S A N A L E
L ’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , À C O N S O M M E R A V E C M O D É R A T I O N .
E P U I S 1 8 6 0 – D
O N S
E M O T I O S E V N D S A R T I – A R D P A
C H O *
H A P P Y
D I A M O N D S
C O L L E C T I O N
BOUTIQUES CHOPARD: PARIS 1 Place Vendôme  Printemps du Luxe  Galeries Lafayette  72 Faubourg Saint Honoré  CANNES  LYON
CULTURE
CINÉMA Robert Zemeckis, un « Marwen » épatant /10
ART Redécouvrir Lequeu /14
KARL PAQUETTE LÉTOILETIRESA RÉVÉRENCE A la veille de ses adieux au Ballet de l’Opéra de Paris,le 31 décembre, ce danseur adoré du public se livre. PhotoJulien Faure 12 /
7 S U I V E Z- N O U S S U Rp a R I S m a t c h . c O m
CULTURE
ParPhilibert Humm
THÉÂTRE FR ANÇOIS MOREL evos exîste, nous ’avonsJOUE RAYMOND DEVOS rencontré, ’autre soîr, sur a Au théâtre du RondPoint, le comédien rend un hommage scène d’un théâtre parîsîen.I papîDon froîssé. Moîns suant, moîns fardé, maîs tou-a perdu queques kîos – unebrillant à l’humoriste disparu en 2006. cînquantaîne au bas mot, lotte un peu dans son costume et porte un nœud qu’on reprendraît e répertoîre. Et ses saîîes sont întemporees, comme e sont es dessîns de Sempé jours aussî drôe. Et c’est fou comme î ressembe ou e carré-bo de ma concîerge. Intemporees et de à Françoîs More, e grand cornîchon de a famîe cîrconstance,à ’îmage de cette observatîon peîne de Deschîens. Renseîgnements prîs, î s’agît effectîve- bon sens: «Les gens rouspètent parce que ’essence ment de Françoîs More. Ça sembaît un peu fort, augmente. Au îeu d’acheter des 25 et 30 îtres, vous aussî, Devos vîvant douze ans après sa mort. Douze n’avez qu’à faîre comme moî : vous n’avez qu’à en ans, c’est à a foîs peu et beaucoup, en tout cas suf- prendre pour 100 francs. Moî, ça faît des années que isant pour ’oubîer, comme on oubîa avant uî j’en prends, j’aî toujours payé e même Fernand Raynaud, Pîerre Dac et d’autres. More a prîx.» Convertîssez en euros et vous OÙ ET QUAND vouu réparer ’înjustîce. Son hommage n’est pas un régerez pour une bonne part e probème e pastîche nî une îmîtatîon, maîs une înterprétatîon: des gîets jaunes. Non seuement DevosThéâtre du RondPoint Paris VIII , jusqu’au 6 janvier. accompagné au pîano, î reprend «du» Devos aînsî exîste,maîs encore nous croyons en uî.n
MYTHE
THE STROKES Le comeback Longtemps antîcîpé, souvent reporté, e retour de Juîan Casabancas et sa bande est enin conirmé avec un premîer concert en juîet 2019 au BBK Lîve Festîva de Bîbao. Une reformatîon « sur e ong terme », seon un oficîe proche du groupe, après des années d’errance : propusés fers de ance du rock îndépendant au début des années 2000, es New-Yorkaîs avaîent faît ’objet de nombreuses spécuatîons, souvent pessîmîstes, depuîs eur dernîer abum en 2013. Magré une tournée des festîvas quatre ans pus tard, chacun des membres avaît préféré se concentrer sur ses projets soos.C.S.
SÉRIE « MINDHUNTER » : là sàIsON 2 àRRIvE Une photo sur Instagram égendée «C’est dans a boïte» a sufi à oficîaîser a nouvee: a sérîe aura bîen une suîte ’an prochaîn. Sî sa date de dîffusîon sur Netlîx reste înconnue, e tournage a été boucé î y a queques jours – témoîn e cîché du duo Hot McCaany-Jonathan Groff. Moîtîé chasse à ’homme, moîtîé pongée dans es orîgînes du proiîng à a in des années 1970, «Mîndhunter» avaît remporté ’adhésîon générae ors de sa premîère saîson. Seon certaînes rumeurs, Chares Manson seraît ’un des pîîers de ce nouveau voet.C.S.
LITTÉRATURE VIRUs PRÉHIsTORIqUE
ARCHITECTURE
Et sî, après des mîénaîres d’évoutîon, ’homme redevenaît un sîmpe «Erectus»? Cette régressîon génétîque, provoquée par une épîdémîe sud-afrîcaîne, a été îmagînée par Xavîer Müer, docteur ès scîencesrENzO pIàNO, et journaîste, dont e thrîer, paru e 8 novembre chez XO, a été retîré quatre foîs pour atteîndre unàRCHI PRIsÉ tîragede35000exempaîres.Bonnenouvee:esDansunan,Academyancêtres îndésîrabes devraîent Museum of Motîon Pîctures repoînter bîentôt e bout de eurs ouvrîra ses portes sous es mâchoîres puîsque ’auteur travaîe pamîers à Los Angees. Ce sera déjà à a suîte.F.L.un musée du cînéma d’un modèe înédît. Renzo Pîano en sîgne es pans. L’archîtecte vîent égaementd’être choîsî pour reconstruîre e pont Morandî de Gênes.A.P. JACKPOT ed Sheeran LE ROI DE là bIllETTERIE Depuîs trente ans, aucun autre artîste n’avaît réussî à amasser une tee somme. Avec son Dîvîde Tour,e chanteur a vendubillets4 860 482 ors de94 concertsdans 53 vîes dîfférentes.Le tout rapportant pas moîns de432 millions de dollars.Un record absou pour un garçon quî, rappeons-e, se produît seu sur scène avec sa guîtare.B.L.
MÉDIAS
Laurence BoccoLini retrouVe Le petit écran Après un passage éclair chez Europe 1, elle fera son retour sur TF1 le 4 janvier en prime time avec « Big Bounce. La course de trampoline », aux côtés de Christophe Beaugrand.
InterviewClémence Duranton @clemkduranton
pàris màTCH. pourquoi CeTTe àbsenCe Télévisuelle? LàurenCe BoCColini.Tout ce que je peux vous dire, c’est que ce n’était pas mon idée. Mais ça arrive en télévision, c’est par vagues. Il faut rester philosophe. Et ça n’a pas été la période désertique qu’on peut s’imaginer quand le téléphone ne sonne plus du tout. ETbienTôTunreTourÀlàràdio?Je viens de partir d’Europe 1, je ne vais pas revenir si vite. Mais ne jamais dire jamais. Je fais de la radio depuis mes 16 ans, j’ai été élevée à ça. Je suis une passionnée de musique. Quand j’ai commencé sur RFM, j’ai eu la chance d’in-terviewer Bowie, Ringo Starr… J’ai vécu des moments extraordinaires, comme ce jour où je devais rencontrer Jimmy Page. Je croise un homme là où j’attendais, je discute une heure avec lui de tout et de rien et il part. L’équipe de Page arrive, je leur demande quand je pourrai le rencon-trer… C’était celui avec qui je venais de parler ! Je ne l’avais pas reconnu. Quel ràPPorT enTreTenezvous àveC le PubliC? Quand vous n’êtes pas média-tisé, personne ne vient vous dire “Je vous adore”, alors je chéris ces moments. Même si j’ai beaucoup de mal avec les fami-liarités. Il m’est toujours difficile de voir quelqu’un se jeter sur moi quand je sors de la banque ! Mais ma vie est normale. Brad Pitt doit être bien plus embêté que moi !n
9 S U I V E Z- N O U S S U Rp a R I S m a t c h . c O m
CULTURE
CINÉMA
ParFabrice Leclerc @Fab_LCL
pàRIS màTCH. “BIenvenue À màRwen” TRàITe de là vIolenCe. c’eST voTRe PReMIeR filM PolITIque? robeRT ZeMeCkIS.Je ne dirais pas politique. Certes, “Bienvenue à Marwen” explore, sous des dehors de divertisse-ment, les maux de l’Amérique. Mais je voulais montrer comment l’art peut aider à guérir. Mark, amnésique après avoir été battu et laissé pour mort, va réussir à pan-ser ses plaies en se réugiant dans un monde virtuel, peuplé de poupées qu’il anime et qu’il photographie. On eST loIn de l’aMéRIque àCTuelle… Malheureusement, oui. J’ai beau tra-vailler sur ce projet depuis huit ans, notre chemin vers plus de tolérance et moins de violence devient une quête sans fin… En RevànCHe, vouS RePRenez voS SujeTS féTICHeS, l’HoMMe PeRdu dànS là SoCIéTé eT le Mélànge enTRe nuMéRIque eT PRISeS de vueS RéelleS… J’ai toujours été attiré par les anti-héros, en marge de la société, en quête de paix intérieure. Ce sont des personnages très cinématographiques. Sur la orme, j’ai l’impression de travailler à l’instinct mais le mélange des techniques doit être dans mon disque dur… VouS àvez MêMe éTé À hollywood l’un deS PIonnIeRS du nuMéRIque. Pour moi, le cinéma est là pour magnifier la vie. Les efets spéciaux sont la base. La technique permet aujourd’hui d’être un vecteur d’émotion.
Mark Hogancamp (Steve Carell), entouré des figurines qu’il a créées.
ROBERT ZEMECKIS SA MAISONDE POUPÉES avEC « BIENvENUE À màRWEN », L’àUTEURDE « rETOUR vERS LE fUTUR » ET DE « FORREST GUMP » MêLE UNE NOUvELLE fOIS NUMÉRIqUE ET CINÉMà. màIS IL S’ÉCàRTE DES SENTIERS bàTTUS.
VouS ne TRouvez PàS qu’elle devIenT envàHISSànTe àujouRd’HuI ? Je ne comprends plus Hollywood. Nous sommes passés des antihéros aux superhéros. Mais, pour autant, l’enjeu du cinéma n’a pas changé : sans une bonne histoire et un point de vue, on ne era jamais un bon ilm, même avec les meil-leurs outils au monde. VoTRe généRàTIon de CInéàSTeS à PouR-TànT InvenTé leS ConTouRS de là PRoduC-TIon CInéMàTogRàPHIque àCTuelle… Mais nous avions en commun un amour du cinéma et une grande culture
CRITIQUE
3 L’HOMME FIDÈLE/5 De Louis Garrel Avec Louis Garrel, Lætitia Casta... Abel et Marianne se sont séparés un peu cavalièrement lorsque celleci lui a annoncé qu’elle attendait l’enfant d’un autre. Dix ans plus tard, ils se retrouvent à l’enterrement de l’homme en question et Abel décide de reconquérir l’exfemme de sa vie... Avec cette comédie autour d’un enfantMachiavel, Garrel réalisateur modernise le marivaudage en surfant sur les traces de Woody Allen et d’Eric Rohmer, avec ses propres obsessions (le triangle amoureux). Il manque toutefois un peu d’émotion.Karelle Fitoussi
  p a r i s m a t c h2 0 1 92 6 D É c E m B r E  D U 2 J a N V i E r 2 0 1 8 a U
cinéphile, inspirée du cinéma japonais comme des westerns ou de la nouvelle vague. En quelque sorte, nous voulions aire des superproductions d’auteur. VouS àvez une fIlMogRàPHIe TRèS éCleCTIque… Avec Steven Spielberg, George Lucas et quelques autres, nous avons eu la chance, dans les années 1980, de nous rotter à tous les genres. “Bienvenue à Marwen” est un ilm atypique, trué d’efets spéciaux… tRenTe ànS àPRèS Sà SoRTIe, là Sàgà “reTouR veRS le fuTuR” ConTInue de PàS-SIonneR leS nouvelleS généRàTIonS. coM-MenT exPlIquez-vouS Ce PHénoMène? La thématique de “Retour vers le utur” parle à tout le monde. Depuis “Le magicien d’Oz”, le retour aux sources est un thème qui passionne le public. Cela dit, je crois que tout est question d’écriture. Nous étions sûrement dans le vrai en tra-vaillant dessus. “Retour vers le utur” semble n’avoir pas pris une ride. En tout cas, pas encore!n En salle le 2 janvier 2019.
«je ne comprends plus hollywood. nous sommes passés des antihéros aux superhéros»
JONATHAN COHEN ParKarelle Fitoussi @KarelleFitoussi DANS LE GR AND BAIN A 38 ans, l’interprète de « Serge le Mytho » partage la vedette et les galères de couple avec Camille Chamoux dans « Premières vacances ».
ur l’écran de son Smartphone trône S l’échographie de sa ille, qui doit naître en évrier. Longtemps abonné aux seconds rôles, Jonathan Cohen semble en plein chambardement. Premier « pre-mier rôle de sa lie» [oui, il parle comme ça] dans «Premières vacances », coécrit par sa partenaire à l’écran Camille Chamoux, ou l’histoire d’un couple que tout oppose déci-dant de passer l’été ensemble juste après s’être connu sur Tinder... «La rencontre en voyage alors qu’on sait que les vacances sont un vrai “doss” pour les couples [oui, il parle comme ça, bis], ça n’avait jamais été traité au cinéma ! Jamais ! » s’emballe l’acteur an de Judd Apatow, qui cite «En cloque» comme comédie romantique de chevet. «Ce qui est horrible dans les rom-coms habituelles, c’est les aux sentiments, ces trucs de conte de ées qui n’arrivent jamais dans la vraie vie et qui, au final, ont plus de mal que de bien. Ça ne m’intéresse pas de reproduire ce genre de antasmes, les dommages collatéraux sont trop grands. Je ne suis pas ou de romantisme. »
CRITIQUE 4 MIRAÏ, MA PETITE SŒUR/5 DE MàmORU HOSOdà Kun voit son bonheur familial bouleversé par l’arrivée d’une sœur qui monopolise l’attention de ses parents. Au contact d’un arbre généalomagique du jardin, il va se retrouver propulsé entre passé et futur à la découverte de sa propre histoire. Petit bijou d’animation, le film creuse les thèmes de la maternité et de la transmission chers au réalisateur, tout en les saupoudrant de questionnements plus contemporainssurlaparitédanslecouple.Undéliced’inventivité qui va droit au cœur.K.F.
Il a beau avoir rencontré sa chère et tendre « dans la rue », pas virtuellement, Jonathan Cohen est lui-même un pur pro-duit de sa génération. Vantant les mérites des applis – «Tu peux pas reuser ! Ça ait partie de notre vie. Même ma mère était sur Tinder ! », parlant à mille à l’heure comme par peur de rater le meilleur et cumulant les casquettes et les projets. «Le parcours a été long. J’ai 38 ans, j’ai commencé ce métier à 23 ans, donc le calcul est simple…» L’histoire, elle, est digne d’une comédie ita-lienne de Dino Risi. Après avoir raté son bac, le fils de VRP se lance dans l’immobi-lier puis dans la vente de enêtres, avant d’atterrir en visiteur dans le cours de comédie d’un ami Le coMéDienpuis de décrocher le concours a DoubLé du Conservatoire : « Ma vie est jalonnéederencontresavecdesbraD Pitt et gens qui ont été de véritables oscar isaac ponts et qui m’ont ait passer du Dans tout au tout. » Les fiLMs Des De pièces radiophoniques pour France Inter en urtis rôlesfrères coen
Camille Chamouxet Jonathan Cohen.
de banquier, serveur, directeur des res-sources humaines, proesseur de yoga, le garçon trace sa route et surtout gagne sa croûte. Cumulant des personnages plus mémorables dans des séries télé (« Bre », « Hard »)… Jusqu’à son explosion grand public dans « Bloqués », le programme court d’Orelsan et Gringe dans « Le petit journal » où il invente en 2015 le person-nage de « Serge le Mytho », qui aura droit l’année suivante à son propre spin-of sur Canal. « Serge m’a ouvert dix milliards de portes. Notamment un pan du cinéma rançais auquel je n’avais pas accès avant. Par exemple, Mikhaël Hers, le réalisateur d’“Amanda”, est un an de Serge. Je ne suis plus à me demander : “Est-ce que je suis bon comédien ou pas ?” Je me dis : “Com-ment aire pour toucher les gens ?” C’est un autre game. » Devenu célèbre en campant les tren-tenaires immatures dans des comédies potaches mais biberonné aux VHS en tout genre par un père cinéphile, capable de réciter des dialogues entiers d’« Un singe en hiver », l’hyperacti s’extasie devant la comédie indé américaine, peste contre l’aiche trop commerciale de « Premières vacances » et rêve un jour d’« écrire des comédies populaires over-intelligentes. Comme celles qu’on aimait enant. Quand il n’y avait pas la sensation d’être cinéphile ou pas. Il y avait les films qui nous touchaient et basta ». Quand il n’écrit pas une série télé pour Canal tout en développant son premier film autour de « Serge le Mytho », il donne la réplique à Isabelle Huppert (« Blanche comme neige » d’Anne Fontaine) et se prépare mentalement àêtre « un bon père ». Le grand plongeon.n En salle le 2 janvier 2019.
1 1 S U I V E Z- N O U S S U Rp a R I S m a t c h . c O m