Challenges du 02-05-2019

Challenges du 02-05-2019

-

Presse
92 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 02 mai 2019
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
ConIdentiel
Fin janvier, 84 619 articles législatifs et 233 048 articles réglementaires étaient en vigueur en France, selon Dalloz. Un record.
Après publîcatîon par France Compétences des montants prîs en charge des contrats d’apprentîssage, l’Esseca faît ses calculs : le manque à gagner approche 3 mîllîons d’euros.
Le gouvernement va recourîr à l’întellîgence artîicîelle pour repérer d’éventuels fraudeurs parmî les 33 mîllîons d’usagers potentîels de l’applîcatîon du compte personnel de formatîon(CPF), quî sort mî-novembre.
Fnac Dartycrée une régîe publîcîtaîre omnîcanale 100% întégrée au groupe. Retaîlînk by Fnac Darty est coniée à Arnauld de Saînt-Pastou.
Les députés LREM Sacha Houlîé et Pîerre Person estîment que 4 à 12 mîllîards d’euros pourraîent être économîsés en plafonnant à 1,6 smîc lesallègements de charges.
Auchanva déployer en France son concept de magasîn Partîsan du goût. Il a été testé avec succès à Marquette-lez-Lîlle (Nord).
Renault veut faîre deLadaune base d’exportatîon pour les émergents en Afrîque et au Moyen-Orîent. Dacîa restera centré sur l’Europe et le Maghreb.
Oscar Farînettî envîsage d’întroduîre en BourseEatalyen 2021.
La chasse aux niches se précise
Pour inancer la baîsse de l’împôt sur le revenu de 5 mîllîards d’eurosannoncée par Emmanuel Macron(lire p. 18), sont dans le viseur de Matignon les niches sur le gazole non routier ou le kérosène pour les vols intérieurs, ainsi que des aides à l’innovation. Sont exclues les pistes explosives de la TVA sur la restauration ou les avantages Iscaux des bailleurs sociaux. Le gouvernement rééchit également à introduire un plafonnement général des niches pour l’impôt sur les sociétés en fonction du chiffre d’affaires de chaque entreprise. Le coup de rabot sur les niches Iscales envisagé durant la préparation de la loi Pacte va être exhumé.
Mercedes poursuît l’aventure avec Renault Malgré les relations distendues entre Daimler et Renault-Nissan, il existera une version Mercedes du futur Kangoo. Ce remplaçant duCîtan disposera, contrairement à la première généra-tion, d’une version électrique EQ, qui sera commercialisée avant le Renault Kangoo ZE.
SP LREM en campagne en Italîe Stanislas Guérini (LREM) tient meeting à Turin (Italie) le 12 mai avec le nou-veau leader du Parti démocrate italien Nicola Zigaretti. Objectif : une alliance au Parlement européen.
Skema atterrît chez Aîrbus L’école de management Skema s’installera en septembre 2020 dans SPl’ancien siège d’Airbus à Suresnes (Hauts-de-Seine). L’école de commerce disposera de 30 000 mètres carrés, et de 200 logements. Cet inves-tissement de 120 millions d’euros marque les ambitions de sa directrice Alîce Guîlhon,qui va annoncer l’ouver-ture d’un quatrième campus à l’étran-ger, en Afrique.
Wargon voît ses attrîbutîons réduîtes Ancienne direc-trice des affaires publiques et de la communica-Retmen/Sîpation de Danone, la secrétaire d’Etat auprès du mi-nistre de la Transition écologique et solidaireEmmanuelle Wargon se voit retirer par décret la protection des sources d’eaux minérales et« la politique applicable à l’industrie agroalimentaire en matière de tri et de valorisation des plastiques ».
Mohammed VI embauche Peyrelevade et Bouton Al Mada, le holding détenu majoritaire-ment par la famille du roi du Maroc Mohammed VI, a recruté Jean Peyrele-vade, l’ex-patron du Crédit lyonnais, et Daniel Bouton, l’ancien PDG de la So-ciété générale, en tant qu’administra-teurs de ce groupe présent dans de nombreux secteurs au Maroc et en Afrique.
Un Observatoîre de la vaccînatîon lancé à la rentrée L’Agence nationale de sécurité du médi-cam ent et des produits de santé (ANSM) va lancer en septembre avec Kap Code un observatoire des réseaux sociaux sur les vaccins. La start-up est spécialisée dans la prévention et la sur-veillance des scandales sanitaires.
S o m m a i r e e n p a g e s 1 6 e t 1 7
Thomas de Rîcolis (OCLCIFF) est pressentî pour la nouvelle sous-dîrectîon de la polîce spécîalîsée encrîmînalîté inancîère.
Isabelle Jégouzo,chef de la représentatîon de l’Unîon européenne à Parîs, quîtte ses fonctîons cet été. Avec un an d’avance.
Le groupe La France însoumîse à l’Assemblée natîonale a déposé un amendement pour faîre deNotre-Dame de Parîsun bâtîment neutre en carbone.
Eurodéputé RN et spécîalîste du Japon, Bruno Gollnîsha sollîcîté un entretîen avec Jean-Domînîque Senard (Renault).
Valéry Gîscard d’Estaîng et Nîcolas Sarkozy întervîendront au colloque organîsé par l’Instîtut Georges Pompîdouin juîn pour célébrer le cînquantenaîre de l’électîon de leur prédécesseur.
LesJO 2024bénéicîent depuîs in mars d’un décret spécîique vîsant à sîmplîier les règles d’urbanîsme.
Dans le cadre de l’affaîre desemploîs ictîfs du RN,la justîce françaîse a demandé le 18 avrîl la levée de l’îmmunîté parlementaîre de l’eurodéputée Marîe-Chrîstîne Arnautu.
2 MAI 2019 - CHALLENGES N°6085
Politique Par Ghislaine Ottenheimer
Michel Barnier, pressenti par Emmanuel Macron pour la présidence de la Commission européenne, a confié qu’il voterait pour sa famille politique.
EDITORIAL Herculéen
Après les grands discours, les grandes envolées, les revendications tous azimuts, les espoirs fous, voici venu le temps de la réalisation. Un travail austère et titanesque. Qui s’apparente, pour le Premier ministre, aux douze travaux d’Hercule. Il faut à la fois réorganiser, créer de nouvelles entités, comme Maison France Service, la nouvelle école d’administration ou le Conseil de défense écologique, en supprimer d’autres, rédiger des projets de loi… Mais le plus compliqué va être l’élaboration du prochain Budget. Même si le chômage décroît, si la croissance est correcte, et les taux bas, il va falloir trouver quelques milliards. C. Lebedinsky/Challenges
Laurent Berger est soulagé d’avoir été entendu
Le report de la déclaration du chef de l’Etata permis au secrétaire général de la CFDT de «le rattraper coup », et de s’agiter en coulisses pour modifier les annonces. Sur de nom-breux points, en effet, Em-manuel Macron a écouté les revendications du syndi-cat : garantir 1 000 euros de retraite minimum pour les salariés qui ont une carrière Francois Mori/Ap/Sipa complète, ne pas reculer l’âge légal de départ à la retraite, ne pasblié avec Nicolas Hulot. Il y était ques-supprimer un jour férié… D’où la réac- tion de rénovation thermique, de trans-tion très mesurée de Laurent Berger au fo r m a tio n a g r ic o le , d e fis c a lité lendemain de la conférence de presse : écologique, de projet collectif… « Ça n’a pas été le concours Lépine dePrincipale avancée, selon le leader de la connerie. (…) C’est ni l’extase, ni lala CFDT, la prise de conscience du chef dépression. »Et de préciser :« Il y ade l’Etat.« Il y a un diagnostic qui est des portes qui se sont ouvertes dans posé, qui est juste, sur les inégalités. lesquelles il faut s’engouffrer, et il y a On ne l’avait pas entendu dire à ce des manques sur lesquels je continue- point qu’il y avait des inégalités so-rai de dire que c’est insuffisant. »Pourciales, fiscales et territoriales. »D’une lui, l’allocution prévue avant l’incendiemanière générale, Emmanuel Macron a de Notre-Dame« était une catas-plutôt renforcé sa « jambe gauche ». Ce trophe ». Mais, gros bémol, il considère qui fait dire à un conseiller de Bercy : que, sur la transition énergétique, le« Berger qui rit, Darmanin qui discours du président de la Républiquepleure. »dernier plaidait en effet Ce est notoirement insuffisant et très loinpour un objectif ambitieux de baisse de de répondre à la tribune qu’il avait pu- la dépense publique.
LE CHIFFRE % 35des Français convaincus par la conférence de presse d’Emmanuel Macron
En outre, toujours selon l’institut Elabe, 6 Français sur 10 (63%) ne croient pas à une baisse significative de l’impôt sur le revenu « pour ceux qui travaillent », 23% seulement pensent qu’Emmanuel Macron va réellement changer de méthode, 22% que les annonces vont permettre au pays de sortir de la crise, 30% que le chef de l’Etat a été à la hauteur des attentes. Un Français sur trois, c’est peu. En apparence. En réalité, c’est le socle dont a besoin le président pour arriver en tête du premier tour en 2022. Et gagner.
Une réforme constitutionnelle plus participative
Pas de reconnaissance du vote blanc,ni de référendum d’initiative citoyenne (RIC), comme le réclamaient les « gilets jaunes ». Ni même de RIC locaux, comme cela avait été prévu dans l’allocution initiale du chef de l’Etat. La révision constitutionnelle, lancée en juillet 2018 et reportée en raison de l’affaire Benalla, devrait donc reprendre en juillet mais enrichie de propositions destinées
Isa Harsin/Sipa
à favoriser une démocratie plus participative, comme l’abaissement du seuil du référendum d’initiative partagée de 4,5 millions à 1 million de signatures.
Ou la création d’un collège de citoyens tirés au sort dans le cadre d’une réorganisation du Conseil économique, social et écologique (Cese), rebaptisé Conseil de la participation citoyenne. L’essentiel de cette révision constitutionnelle est conservé : instauration d’une dose de proportionnelle, réduction du nombre de parlementaires, limitation du cumul de mandats dans le temps, suppression
de la Cour de justice de la République, qui juge les ministres en exercice. Elle doit également réformer la fabrique de la loi, en modifiant les règles de dépôt d’amendements et en accélérant les procédures. Mais la grande nouveauté, c’est l’annonce d’un nouvel acte de décentralisation et la « différenciation territoriale » destinée à clarifier les compétences. Elle est prévue pour 2020.
2 MAI 2019 - CHALLENGES N°6087
SERVICE DES ABONNÉS Tél. : 01-55-56-71-47
Pour joindre la rédaction Tél. : 01-58-65-03-03 Pour avoir un poste en direct : 01-58-65 suivi du numéro de poste. Fax : 01-58-65-03-04. Challenges, 41 bis, avenue Bosquet, 75007 Paris. E-mail : redaction@challenges.fr ou, directement, tapez l’initiale du prénom, le nom puis @challenges.fr
DIRECTION-RÉDACTION DirecteurClaude PERDRIEL. Directeur de la rédaction Vincent BEAUFILS (03-01). Directeur délégué de la rédaction Pierre-Henri de MENTHON (03-08). Rédacteurs en chef Thierry FABRE (03-12), Gilles FONTAINE (03-52). Ghislaine OTTENHEIMER (09-74), Laurent UBERTIN-VALLERON - édition (03-48). Rédacteurs en chef adjoints Kira MITROFANOFF (03-24), Thuy-Diep NGUYEN (03-25), Grégoire PINSON (03-13). Directeur artistiqueThierry VERRET (03-56). CouvertureDominique PASQUET. Conseillers de la rédactionPatrick FAUCONNIER, Airy ROUTIER, Nicolas DOMENACH. RÉDACTION Anne-Marie ROCCO - grand reporter (03-30). FranceDavid BENSOUSSAN (09-76), Laurent FARGUES (03-21), Florian FAYOLLE (09-96), Alice MÉRIEUX (03-23). InternationalSabine SYFUSS-ARNAUD - chef de rubrique (03-15), Jean-Pierre DE LA ROCQUE - grand reporter (09-91). Industrie - Finance Vincent LAMIGEON - grand reporter (03-19), Nicolas STIEL - grand reporter (03-32), Alain-Gabriel VERDEVOYE - grand reporter (03-31). High-tech - MédiasMarc BAUDRILLER - chef de rubrique (03-51), Véronique GROUSSARD - chef de rubrique (01-44-88-35-95), Delphine DÉCHAUX (03-20), Léa LEJEUNE (09-97), Paul LOUBIÈRE - grand reporter (03-22). Services - Grande consommation Jean-François ARNAUD - grand reporter (09-72), Claire BOULEAU (03-28), Pauline DAMOUR (03-11). Finances privéesEric TRÉGUIER - chef de rubrique (03-34), Virginie GROLLEAU (03-27), Damien PELÉ (03-26). Affaires privées Bertrand FRAYSSE - chef de rubrique (03-18). CorrespondantPhilippe BOULET-GERCOURT (New York). Assistantes Isabelle JOUANNY (03-01), Marina RÉGENT (03-06).
CHALLENGES.FRThiébault DROMARD - rédacteur en chef (03-07), Isabelle DE FOUCAUD - rédactrice en chef adjointe (09-78), Marion PERROUD - responsable d’édition (03-09), Rémi CLÉMENT (01-55-35-56-71), Laure CROISET (01-55-35-56-74), Antoine IZAMBARD (09-98), Héloïse DE NEUVILLE (03-10), Adrien SCHWYTER (09-92), Valérie XANDRY (01-55-35-56-72) et la rédaction deChallenges. Automobile : Eric BERGEROLLE (01-55-35-56-68) et Nicolas MEUNIER (01-55-35-56-69). Vidéo : Nolwenn MOUSSET (09-90). EDITION Secrétariat de rédaction Stéphanie IONNIKOFF - secrétaire générale de rédaction, Christophe BAZIRE - premier secrétaire de rédaction, Emmanuelle HAMOU. Chef de studioDominique CONTENT. MaquetteIsabelle ATLAN, Sophie DACRUZ, Armelle DUBREIL, Corine POULARD. PhotoIsabelle PACOREL (03-57), Laurent VERDIER (03-50). NUMÉRIQUE Chef de projetClémence BAUDOUIN (03-17). Responsable marketingAurélien JESSON (03-49). Community managerDamien CHEDEVILLE (01-55-35-56-70).
PUBLICITÉ Mediaobs, 44, rue Notre-Dame-des-Victoires, 75002 Paris. Tél. : 01-44-88-97-70. Fax : 01-44-88-97-79. Poste en direct : 01-44-88 + numéro de poste. E-mail : initiale du prénom + nom@mediaobs.com. Directeur généralCorinne ROUGÉ (93-70). Directeur déléguéPhilippe LÉONARD (89-18). Directeur de publicité Benjamin COURCHAURE (97-50), avec Céline CLAMAGIRAND (89-17), assistés de Séverine LECLERC (89-11). Directrice de publicité digitaleMathilde GIRARDEAU (93-75). ImmobilierYves LE GRIX (36-29). LittérairePauline DUVAL (97-54). Marketing directXavier PERSONNAZ (97-76). Studio/ExécutionCédric AUBRY (89-05). GestionCatherine FERNANDES (89-20). www.mediaobs.com
DIRECTEUR DÉLÉGUÉElisabeth DESCOMBES. ADMINISTRATIONSecrétaire généralJean-Claude ROSSIGNOL. Directeur commercial et numérique Valéry SOURIEAU. Direction administrative et RHJaye REIG. AbonnementsLuc BONARDI - directeur. Ventes aux entreprisesJoëlle HEZARD. FabricationChristophe PERRUSSON, Thibault QUÉRÉ. ImprimerieRoto France, Lognes.
Confidentiel
Joël Giraud reste rapporteur du Budget pour 2020. Pour 2021, ce sera Laurent Saint-Martin, autre député LREM.
En toute indiscrétion Par Nicolas Domenach
Kohler fait face à une OPA du Conseil d’Etat En attendant la suppression annoncée des grands corps, le secrétaire général de l’Elysée Alexis Kohler s’est employé à rassurer plu-sieurs membres de l’inspection des Finances et de la Cour des comptes. Car lors des ré-centes nominations, c’est le lobby du Conseil d’Etat qui s’est montré dominant, surtout grâce au tandem de choc que forment le Pre-mier ministre Edouard Philippe et son direc-teur de cabinet Benoît Ribadeau-Dumas, tous deux issus de ce corps. Kohler, moins bien classé à l’ENA – Ribadeau-Dumas était sorti major – n’est lui qu’administrateur civil.
Loiseau est favorable à un meeting présidentiel Tête de liste LREM aux élections européennes, Nathalie Loiseau est fa-vorable à une interven-tion directe du président de la République pendant la campagne,« par exem-ple lors d’un meeting ».Emmanuel Macron est partant, mais redoute, comme elle,« les polémi-X. Popy/Réa ques parasites ».Notamment sur le coût de son intervention, surtout si c’est en région.
L’Elysée garde son référendum en poche Il avait bien été question d’annoncer un réfé-rendum sur la proportionnelle et la réduction du nombre de parlementaires, ainsi que l’a révélé Pauline de Saint-Rémy sur RTL. Mais le président a renoncé à le faire, d’abord parce que les parlementaires, à commencer par le président de l’Assemblée Richard Ferrand, n’y étaient pas favorables, mais aussi pour éviter qu’une telle annonce éclipse tout le reste. En-fin, comme le dit un de ses proches,« il est toujours bon de garder une carte référendum dans la poche ».
Eva Joly@EvaJoly(25 avril).#Macronbotte en touche pour lutter contre l’#évasion#scale. Plus que 3 enquêteurs à la section nancière du parquet de Paris en 2018.
8CHALLENGES N°608 - 2 MAI 2019
Les sociopathes de la politique intriguent Glucksmann Tête de liste Place publique-PS aux europé-ennes,Raphaël Glucksmanns’interroge sur le mystère de la« dérive en solitaire »de Benoît Hamon, le fondateur de Génération.s, qu’il n’a pas réussi à entraîner dans l’aventure d’une liste commune de gauche.« Je comprends Yannick Jadot, qui a sa logique écolo, mais Benoît Hamon n’accroche plus dans les son-dages ni sur le terrain. »Et quand on lui dit que lui non plus n’accroche pas beaucoup, il se rassure en espérant être davantage identifié quand la campagne aura vraiment démarré. Il reconnaît au passage que son nom peut être un handicap :« Gluck ou Glucksi, ça sonne-rait mieux »,s’amuse-t-il. Au fait, quel pre-mier enseignement tire-t-il de son expérience politique ?« Ce qui m’impressionne, c’est la violence de ce monde. La politique produit des sociopathes. »
Macron était presque parfait Un conseiller d’Emmanuel Macron est bien sûr fier de la performance médiatique prési-dentielle du 25 avril et de l’audience. L’inter-vention du chef de l’Etat assis,« comme de Gaulle, comme les rois de France »était, selon lui,« presque parfaite ».Presque ?« Son pro-pos introductif était un peu trop long. »
Nicolas Bay@NicolasBay(24 avril). Sur les plateaux télé LR parle comme le RN. Pas au Parlement européen. Stop à l’enfumage M. Wauquiez!
A.-C. Poujoulat/AFP
Médias Par Marc Baudriller
Après sonDictionnaire amoureux du journalisme, Serge July (ex-Libé) sort en juin chez Plon unDictionnaire amoureux de New York.
Au dernier conseil de surveillance du groupe Le Monde,Xavier Niel a indiqué qu’il soutenait les demandes du pôle d’indépendance (les salariés, journalistes et employés actionnaires) pour que les changements au capital soient soumis à une approbation préalable. Matthieu Pigasse, coactionnaire, n’a pas encore signé la charte instituant ce droit de veto.
Les associations de lutte contre lepiratageemportent des victoires judiciaires. Google doit désormais déréférencer les sites de téléchargement condamnés, les fournisseurs d’accès à Internet doivent les bloquer, tout comme les sites dits « miroirs » qui naissent lorsque le site principal est empêché.
Adepte de l’Eurovision,l’événement des télévisions publiques européennes, depuis qu’elle y a assisté l’an dernier à Lisbonne, la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte assistera à la nale le 18 mai à Tel-Aviv, jour de la soirée France Télé au Festival de Cannes.
La campagne des européennes bat son plein sur LCI, mais la chaîne « mère »TF1n’a pour l’instant pas prévu de grand rendez-vous en dehors de ses journaux et de la soirée électorale.
Monaco se rêve en temple du cinéma et du numérique
Tapis rouge à Monaco pour le cinéaste Luc Jacquet.réalisateur de Le La Marche de l’empereur(2005), duRe-nard et l’Enfant (2007) ou deLa Glace et le Ciel(2015) sera aidé par la princi-pauté pour financer ses cinq prochains films et deux festivals. Il s’agit de faire jouer à plein au cinéma son rôle de soft power, pour dynam iser et verdir l’image du Ro-cher.« L’idée, c ’e s t q u e L u c Jacquet puisse u t i l i s e r c e s images et bénéfi-cier des droits de ces projets à des Principauté de Monaco/Spfins éducatives dans le domaine de l’environnement », préciseFrédéric Genta,le délégué in-terministériel chargé de la transition numérique de la principauté. Le cinéma tient une place à part dans la seconde patrie de la princesse Grace. Et le prince Albert veut que Monaco soit moteur sur l’écologie. Emblème du documentaire animalier, Luc Jacquet cochait toutes les cases. La principauté investira 3 millions d’euros sur les quelque 30 millions nécessaires au pro-
jet. Le reste sera levé via des émissions de jetons numériques (ICO, pour Initial Coin Offering), appelés aussi des cryp-to-actifs. Un outil financier très volatil. Les investisseurs – une cinquantaine au maximum – seront rémunérés en divi-dendes en fonction du succès des films. Luc Jacquet sera le premier à profiter de ce cadre qui accueillera une dizaine de projets, médias ou non. C’est l’un des principaux volets d’un déploiement du numérique dans la principauté. Albert de Monaco a an-noncé le 30 avril que son micro-Etat serait le premier au monde à mettre en place la 5 G, le 9 juillet, avec l’appui de Monaco Telecom, propriété de Xavier Niel. La principauté sera intégralement équipée de la fibre en 2022.« On pilote vraiment la transformation du pays », explique Genta. Le Rocher espère sus-citer ainsi« une création nette de 600 à 700 emplois au total au terme de cinq années pleines, soit 2 à 3 % de l’emploi à Monaco (40 000 travail-leurs) », précise Frédéric Genta. Monaco dégage un excédent budgé-taire chaque année et pilote un fonds d’investissement de plus de 4 milliards d’euros.
Le groupe Marie Claire mise sur la formation
Non contente de lancer une nouvelle formule,La Revue du vin de Francecaresse un autre projet : créer, en 2020, une école du vin. Pour trois raisons. D’abord, sa maison mère, le groupe Marie Claire, s’est diversifiée en pre-nant des parts, à l’automne dernier, dans Keatis. Cette structure spécialisée dans la formation réunit plusieurs écoles, pour le moment uniquement dans les métiers de l’esthétique et du bien-être. Ensuite, la loi pour « la liber-té de choisir son avenir profession-nel » va créer un appel d’air en offrant,
10N°608 - 2 MAI 2019 CHALLENGES
pense Thomas Herson, éditeur délégué du mensuel,« une réelle opportunité »: le salarié disposera d’un compte indivi-duel en euros qu’il pourra utiliser plus librement qu’avant. Les employeurs n’auraient peut-être pas validé une for-mation en œnologie, mais ils n’auront plus voix au chapitre. Enfin, le groupe vise une clientèle internationale, no-tamment asiatique, invitée à venir s’ini-tier à Paris au « french art de vivre » à travers des stages de mise en beauté (via la marque Marie Claire, connue à l’étranger) et/ou d’œnologie.V. G.
Avec 1600 personnes payantes (25 euros) serrées dans un Cirque d’hiver comble ce 25 avril autour de Bruno Le Maire, Jacques Attali, Philippe de Villiers, Eric Zemmour ou Michel Houellebecq, Valeurs actuelles,co-organisateur de cette soirée sur l’Europe, comble tout juste les frais engagés.
Maïtena Biraben devrait quitter son émission surRMCà la n de la saison. La direction cherche une femme qui parle aux jeunes pour la remplacer sur la tranche de l’après-midi. Enora Malagré (ex-Touche pas à mon poste) ferait gure de favorite.
L’incendie de Notre-Dame de Paris le 15 avril fait bondir la fréquentation du site Internet deLa Croix,passée de 220000 visites en moyenne à 365000 le 15 avril et 375000 le 16.
Le groupeM6, en cumul sur cinq ans, a redistribué à ses 2223 collaborateurs près de 60 millions d’euros tous dispositifs confondus.
Retrouvez la chronique économique de Gilles Fontaine Chaque jeudi à 6h48dans LE5/7DE MATHILDE MUNOS
Fréquence Paris : 87,8 MHz