Challenges du 07-11-2019

Challenges du 07-11-2019

-

Presse
132 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 07 novembre 2019
Langue Français
Signaler un problème
ConIdentiel
Odile Renaud-Basso (Trésor) pourrait rejoindre la BCE, remplacée par Emmanuel Moulin, actuel directeur de cabinet de Bruno Le Maire.
Le rapporteur du Budget Joë Gîraud souhaîte réduîre es avantages iscaux dont bénéicîent es donateurs descampagnes électorales.
L’înspecteur des inances Jean-Pîerre Menanteau (ex-Humanîs) rejoînt Deloitte Francecomme assocîé.
Plüm Energieva fournîr en énergîe verte queque 8000 bâtîments et équîpements pubîcs de a vîe de Parîs.
Fîn novembre, Bertrand Piccardtentera de battre un record en rouant 700 kîomètres d’afiée au voant d’une Hyundaî à hydrogène.
Les mînîstres Bruno Le Maîre, Murîe Pénîcaud et Juîen Denormandîe partîcîpent e 28 novembre à Bercy au Top-10 des recruteurs de la diversité.
Attîas & Assocîates organîse esommet Afrique-Franceen juîn à Bordeaux. Emmanue Macron et de nombreux chefs d’Etat et de gouvernements sont attendus.
L’ancîen producteur de téévîsîon Guy Job va ouvrîr deux restaurants sous ’enseîgneL’atelier de Joël Robuchon,à Nîce et Saînt-Barthéemy.
60% des voitures neuves sont concernées par le malus écolo
Selon des chiffres récoltés par les députés de la commission des Finances,le nouveau malus automobile anti-pollution prévu pour 2020 va frapper 60 % des véhi-cules neufs, contre 37 % en 2019. Ceux soumis à un malus de plus de 200 euros représenteront 40 % des immatriculations, soit 900 000 véhicules de plus. Parmi les modèles touchés, des best-sellers comme la Peugeot 308 ou les Renault Twingo et Kadjar. Le bonus concernera, lui, moins de 2 % des véhicules neufs.
Les tramways sont en vogue Environ 260 rames detramway,voire 400 en incluant les options, pourraient être commandées en France ces pro-chaines années. Le duopole Alstom-CAF devra compter sur la concurrence de Bombardier et de Stadler.
L. Cerîno/Réa Les JO 2024 risquent de provoquer un black-out Le risque d’un black-out numérique en région parisienne en 2024 au moment des jeux Olympiques commence à in-quiéter les professionnels. En cause : le sous-équipement endata centers et l’afux d’images 4K.
L’Etat réclame 12 millions au procès du RN Au procès des Inancements présumés indus des campagnes 2012 et 2015, pré-vu jusqu’au 29 novembre, l’Etat va ré-clamer près de 12 millions d’euros aux accusés, dont le parti de Marine Le Pen.
Les mutuelles répercutent le coût du reste à charge zéro Malakoff Médéric, Apicil ou Alptis aug-mentent leurs cotisations de 5 à 9 % en 2020. La plupart des autres complémen-taires santé se contenteront d’une hausse de 2,5 à 3 %, malgré le surcoût de la mise en place du reste à charge zéro sur les lunettes et prothèses dentaires.
François Hollande fait un bide L ’ e x - p r é s i d e n t de la Républi-q u e n ’a v e n d u que 940 exem -plaires de son livreRépondre Eodîe Gregoîre/Rea à la crise démocratique(éd. Fayard-Terranova) la première semaine de sa sortie, le 23 octobre. L’année dernière,du pouvoirLes Leçons (éditions Stock) avait été un best-seller.François Hollanderécidivera en février chez Glénat, avec un livre destiné à la jeunesse.
Couderc peut rester chez Air France Selon une étude juri-d i q u e r é a l i s é e p a r Sîpal’Agence des participa-tions de l’Etat, l’ancienne ministre de l’EmploiAnne-Marie Couderc,69 ans, présidente d’Air France-KLM et d’Air France, pourra prolonger ses mandats jusqu’à l’été 2021.
Riyad négocie des patrouilleurs L’OfIce français d’exportation d’arme-ment (Odas) est en négociation avec l’Arabie saoudite pour la vente d’une vingtaine de patrouilleurs de 32 mètres fabriqués à Cherbourg par le chantier naval CMN. Ceux-ci s’ajouteraient aux 39 navires déjà commandés par Riyad. Décision en In d’année.
S o m m a i r e e n p a g e s 1 8 e t 1 9
Boironance e 15 novembre une gamme d’eîxîrs à base d’extraîts de pantes.
La dîrectîon générae duTrésorferme ’antenne économîque de Conakry (Guînée).
La cagnotte ancée par e présîdent de a régîon Paca Renaud Museîer ensoutien aux forces de l’ordrea réunî 1,46 mîîon.
LaFondation Agir contre l’exclusion, présîdée par Gérard Mestraet, est en passe d’obtenîr du mînîstère de ’Intérîeur un déaî d’un an pour se renlouer.
Ubisoftdîscute avec e mînîstère de a Cuture ain de trouver un endroît pour proposer une vîsîte vîrtuee gratuîte de Notre-Dame.
L’eurodéputé Stéphane Séjournédevîent admînîstrateur de ’Ofice européen de a proprîété înteectuee EUIPO).
Nestléva fermer e sîège mondîa de Nesté Waters, quî est à Issy-es-Mouîneaux (Hauts-de-Seîne).
7 NOVEMBRE 2019 - CHALLENGES N°6297
B AN Q UE DES ETI, DE LEUR S DIR IG EAN TS ET B AN Q UE PR IVÉE
Politique Par Ghislaine Ottenheimer
Le député européen EELV Yannick Jadot accuse Macron de« mettre le feu à notre société »et»« d’orchestrer un duel avec Marine Le Pen.
EDITORIAL Cocotte minute
A mi-mandat, le chef de l’Etat est confronté à un risque d’embrasement tant les foyers de protestations sont nombreux. SNCF, RAT,Phôpitaux,police,universités, « gilets jaunes »… Une vraie cocotte-minute sociale. Face aux risques de blocage le 5 décembre, Emmanuel Macron envisage de ne supprimer les régimes spéciaux que pour les entrants! On serait alors loin de la promesse d’égalité et d’équité. Cette réforme des retraites est ultrasensible. Sans doute n’était-elle réalisable qu’en début de mandat, et devait-elle être réalisée en priorité plutôt que la suppression du statut des cheminots, qui a braqué les syndicats sans modifier la face du pays. C. Lebedinsky/Challenges
François Baroin se rêve en sauveur de la droite
Saviez-vous qu’un des plus vieux arbres de France se trouve à Roquebrune ?Que les écoles étaient parois-siales avant d’être commu-nales ? Que c’est à Grenoble qu’est né le planning fami-lial ? Tout cela, François Baroin le raconte dansUne histoire sentimentale(éd. Albin Michel). La suite d’Une histoire de France par les villes et les villages, G. Rolle/Réa vendus à 14 000 exem -plaires.« Un hommage à la France des territoires et des élus locaux, piliers de la République », affirme-t-il. Le maire de la ville Troyes, dont il briguera un cin-quième mandat en mars, et président de l’Association des maires de France, surfe sur la vague des territoires qui fleurent bon l’ancien monde martyrisé par Emmanuel Macron. Ce livre lui permet de revenir sur le devant de la scène. Et de se positionner pour les futures échéances. L’éternel outsider de la droite, à qui certains ont reproché de ne pas s’être suffisamment battu pour stopper François Fillon, est revenu dans le jeu. Son ami Christian Jacob(photo), désormais à la tête des Républicains, l’a réintégré dans les ins-
tances dirigeantes : comité stratégique, bureau politique, commission nationale d’investiture. François Baroin espère engager une « remontada » de la droite après les municipales, où LR attend de bons scores. Il a raison de dire que le duel qui s’installe entre le président de la Répu-blique et la présidente du RN« n’est pas bon pour la démocratie ». Mais la ré-élection de nombreux maires sortants LR ne veut pas dire qu’il y a encore un espace pour la droite républicaine. Dans un sondage Ifop, il apparaît certes en tête des présidentiables de droite, mais avec seulement 11 %, contre 28 % pour Marine Le Pen et 27 % pour Emma-nuel Macron.
LE CHIFFRE % 21 C’est la part des sondés qui ont élu Nicolas Hulot symbole de l’engagement environnemental en 2019.
Dans ce sondage YouGov, les suivants sont l’astronaute Thomas Pesquet (12%) et le leader EELV Yannick Jadot (5%). L’ex-ministre de l’Environnement, qui a repris la présidence de sa fondation se démarque nettement des politiques. Sa démission en août 2018 a en effet largement entamé la crédibilité des politiques en matière climatique. Mais l’ancien présentateur d’Ushuaïane recueille que 10% chez les 18-24 ans. Ex aequo avec Hugo Clément, un ex-de Canal+ qui produit des films sur l’écologie.
Marine Le Pen pourrait-elle l’emporter en 2022?
C’est un sondage qui fait rééchir.Selon l’Ifop, en cas de duel Macron-Le Pen à la prochaine présidentielle, la leader du RN arriverait en tête au premier tour (de peu) et serait battue (45-55) au second tour. Ce qui n’est pas grand-chose… 5 % de Français qui changent d’avis et le pays bascule. Certains politologues comme Jérôme Fourquet affirment qu’il existe encore un plafond de verre pour Marine
L. Meresse/Sipa
Le Pen, que la jonction entre les populistes de droite et de gauche ne s’est pas produite, mais la menace est là. A tel point que la Fondation pour l’innovation politique a créé
un indicateur de la protestation électorale. L’enquête réalisée à partir d’un échantillon de 3 000 personnes livre des pistes. En 2022, au premier tour, 56 % des inscrits pourraient voter blanc ou s’abstenir, et 49 % des votants pourraient faire un choix populiste dès le premier tour (RN, DLF, LFI ou NPA). Au second tour, 30 % se disent certains de voter Macron et 23 % Le Pen, mais 27 % voteraient blanc ou s’abstiendraient.
Et 18 % ne savent pas ! Or, expliquent les auteurs de cette étude, le vote blanc, l’abstention, favorisent les erreurs d’anticipation et les accidents électoraux. Autre sujet d’inquiétude, la porosité croissante entre les électorats RN et LFI : 19 % des personnes ayant déjà voté RN se disent prêtes à voter LFI, et 22 % de ceux qui ont déjà voté LFI se disent prêts à voter RN. Un indicateur à suivre.
7 NOVEMBRE 2019 - CHALLENGES N°6299
SERVICE DES ABONNÉS Tél. : 01-55-56-71-47
Pour joindre la rédaction Tél. : 01-58-65-03-03 Pour avoir un poste en direct : 01-58-65 suivi du numéro de poste. Fax : 01-58-65-03-04. Challenges, 41 bis, avenue Bosquet, 75007 Paris. E-mail : redaction@challenges.fr ou, directement, tapez l’initiale du prénom, le nom puis @challenges.fr
DIRECTION-RÉDACTION DirecteurClaude PERDRIEL. Directeur de la rédaction Vincent BEAUFILS (03-01). Directeur délégué de la rédaction Pierre-Henri de MENTHON (03-08). Rédacteurs en chef Thierry FABRE (03-12), Gilles FONTAINE (03-52). Ghislaine OTTENHEIMER (09-74), Laurent UBERTIN-VALLERON - édition (03-48). Rédacteurs en chef adjoints Kira MITROFANOFF (03-24), Thuy-Diep NGUYEN (03-25), Grégoire PINSON (03-13). Directeur artistiqueThierry VERRET (03-56). CouvertureDominique PASQUET. Conseillers de la rédactionPatrick FAUCONNIER, Airy ROUTIER, Nicolas DOMENACH. RÉDACTION Anne-Marie ROCCO - grand reporter (03-30). FranceDavid BENSOUSSAN (09-76), Laurent FARGUES (03-21), Florian FAYOLLE (09-96), Alice MÉRIEUX (03-23). InternationalSabine SYFUSS-ARNAUD - chef de rubrique (03-15), Jean-Pierre DE LA ROCQUE - grand reporter (09-91). Industrie - Finance Vincent LAMIGEON - grand reporter (03-19), Nicolas STIEL - grand reporter (03-32), Alain-Gabriel VERDEVOYE - grand reporter (03-31). High-tech - MédiasMarc BAUDRILLER - chef de rubrique (03-51), Véronique GROUSSARD - chef de rubrique (01-44-88-35-95), Delphine DÉCHAUX (03-20), Léa LEJEUNE (09-97), Paul LOUBIÈRE - grand reporter (03-22). Services - Grande consommation Jean-François ARNAUD - grand reporter (09-72), Claire BOULEAU (03-28), Pauline DAMOUR (03-11). Finances privéesEric TRÉGUIER - chef de rubrique (03-34), Virginie GROLLEAU (03-27), Damien PELÉ (03-26). Affaires privées Bertrand FRAYSSE - chef de rubrique (03-18). CorrespondantPhilippe BOULET-GERCOURT (New York). Assistantes Isabelle JOUANNY (03-01), Marina RÉGENT (03-06).
CHALLENGES.FRThiébault DROMARD - rédacteur en chef (03-07), Isabelle DE FOUCAUD - rédactrice en chef adjointe (09-78), Marion PERROUD - responsable d’édition (03-09), Rémi CLÉMENT (01-55-35-56-71), Laure CROISET (01-55-35-56-74), Antoine IZAMBARD (09-98), Héloïse DE NEUVILLE (03-10), Adrien SCHWYTER (09-92), Valérie XANDRY (01-55-35-56-72) et la rédaction deChallenges. Automobile : Eric BERGEROLLE (01-55-35-56-68) et Nicolas MEUNIER (01-55-35-56-69). Vidéo : Nolwenn MOUSSET (09-90). EDITION Secrétariat de rédaction Stéphanie IONNIKOFF - secrétaire générale de rédaction, Christophe BAZIRE - premier secrétaire de rédaction, Emmanuelle HAMOU. Chef de studioDominique CONTENT. MaquetteIsabelle ATLAN, Sophie DACRUZ, Armelle DUBREIL, Corine POULARD. PhotoIsabelle PACOREL (03-57), Laurent VERDIER (03-50). NUMÉRIQUE Chef de projetClémence BAUDOUIN (03-17). Responsable marketingAurélien JESSON (03-49). Community managerDamien CHEDEVILLE (01-55-35-56-70).
PUBLICITÉ Mediaobs, 44, rue Notre-Dame-des-Victoires, 75002 Paris. Tél. : 01-44-88-97-70. Fax : 01-44-88-97-79. Poste en direct : 01-44-88 + numéro de poste. E-mail : initiale du prénom + nom@mediaobs.com. Directeur généralCorinne ROUGÉ (93-70). Directeur déléguéPhilippe LÉONARD (89-18). Directeur de publicité Benjamin COURCHAURE (97-50), avec Céline CLAMAGIRAND (89-17), assistés de Séverine LECLERC (89-11). Directrice de publicité digitaleMathilde GIRARDEAU (93-75). ImmobilierYves LE GRIX (36-29). LittérairePauline DUVAL (97-54). Marketing directXavier PERSONNAZ (97-76). Studio/ExécutionCédric AUBRY (89-05). GestionCatherine FERNANDES (89-20). www.mediaobs.com
DIRECTEUR DÉLÉGUÉElisabeth DESCOMBES. ADMINISTRATIONSecrétaire généralJean-Claude ROSSIGNOL. Directeur commercial et numérique Valéry SOURIEAU. Direction administrative et RHJaye REIG. AbonnementsLuc BONARDI - directeur. Ventes aux entreprisesJoëlle HEZARD. FabricationChristophe PERRUSSON, Thibault QUÉRÉ. ImprimerieRoto France, Lognes.
Confidentiel
Le 15 novembre, Bruno Le Maire débattra avec Geoffroy Roux de Bézieux aux Entretiens de Valpré.
En toute indiscrétion Par Nicolas Domenach
Les doubles casquettes parisiennes Etre investi par LR et soutenu par LREM, l’ex-ploit de Jean-Luc Moudenc, candidat à sa ré-élection à la mairie de Toulouse, est envié par de nombreux édiles, en particulier dans la capi-tale. A certains barons de la droite parisienne, tels Claude Goasguen et sa protégée Béatrice e Lecouturier (XVI arrondissement), et Philippe e Goujon (XV), le candidat macroniste officiel Benjamin Griveaux a déjà dit non :« Pas ques-tion d’avoir ceintures et bretelles. »Delphine e e Bürkli (IX ) et Florence Berthout (V ) pour-raient pourtant bénéficier de cette double cas-e quette, dont rêve aussi Jean-Pierre Lecoq (VI ).
Le coup de Jarnac de Bayrou L’intrusion de François Bayrou dans la cam-pagne municipale pour lancer un troisième nom – Agnès Buzyn, Jean-Louis Borloo ? – à Paris est un« coup de Jarnac ».En général, c’est à Marseille qu’on évoque le pastis, mais ce cadre de LREM, qui se désole de la situation de la majorité présidentielle dans la capitale, n’hésite pas à citer Fernandel :« Le pastis, c’est comme les seins. Un ce n’est pas assez et trois c’est trop. »En attendant,« Cédric Vil-lani rate ses sorties et Benjamin Griveaux sourit toujours et encore dans l’adversité ».Comme Charles Bailly, le héros deLa Vache et le Prisonnierjoué par Fernandel.
Cazeneuve, marqué « vieux monde » L e s d e rn ie rs s o n d a g e s (Elabe-BFM, Ifop-JDD) ont sonné le glas au PS : 2 à 3 % pour Olivier Faure et 5 % pourBernard Cazeneuve. « L’ancien Premier mi-Hamilton/Réanistre est marqué vieux monde», reconnaît un hiérarque socialiste. Peut-être comme l’était le duo de la SFIO for-mé pour la présidentielle de 1969 par Gaston Defferre et Pierre Mendès France. Ils avaient fait 5,01 %. Moins que Benoît Hamon en 2017.
Elisabeth Borne@Elisabeth_Borne(31 octobre). Nous ne pouvions pas accepter que les marchandises du train Perpignan-Rungis passent sur la route.
10N°629 - 7 NOVEMBRE 2019 CHALLENGES
L’apprentissage de l’allemand, par Lagarde La nouvelle présidente de la Banque centrale européenneChristine Lagarde,doute sans pour se montrer persuasive vis-à-vis de l’Alle-magne à qui elle va demander de faire un effort d’investissement –« puisqu’ils en ont les moyens budgétaires » –s’est mis en tête d’ap-prendre la langue de Goethe :« C’est difficile. »
Cambadélis à l’attaque Selon Jean-Christophe Cambadélis, l’ex-Premier secrétaire du PS qui fait la promotion de son livre (Le Dîner des présidents, éditions Kero), « le second tour de la présidentielle n’est pas joué. Je rencontre beaucoup d’élec-teurs de gauche déçus qui assurent que cette fois, ils ne se déplaceront pas pour faire bar-rage à Le Pen. Et ce n’est pas avec des inter-views à un journal marqué à droite extrême commeValeurs Actuelles qu’Emmanuel Macron arrange les choses ».
L’avertissement de Le Maire Bruno Le Maire considère que« le pays risque toujours la déchirure sociale ». Pour le mi-nistre des Finances,« des millions de nos compatriotes ne vivent pas dignement. Les plus pauvres ont à peine retrouvé leur niveau de vie d’avant la crise de 2008 ».
ROR/ELO/Reuters
Gaspard Gantzer@gaspardgantzer(4 novembre). En avril prochain, je courrai le Marathon de Paris.