Challenges du 19-09-2019

Challenges du 19-09-2019

-

Presse
92 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 19 septembre 2019
Langue Français
Signaler un problème
Selon un classement Elsevîer, l’Insermet leCNRSse hîssent dans le Top-5 mondîal des organîsmes les plus performants dans la recherche sur la maladîe d’Alzheîmer.
Le fromage roulé Spîrolls, înnovatîon deBelà destînatîon des marchés anglo-saxons, s’est révélé un échec cuîsant.
ConIdentiel
FCA dit non et non à PSA PSA a fait cet été deux offres succes-sives de rapprochement avec FCA (Fiat Chrysler Automobiles), rejetées par le groupe automobile italo-américain.
Bercy travaîlle à la créatîon d’un label pour les projets d’intrapreneuriat.
Jacques de Chateauvîeux (Bourbon) devraît présenter le 23 septembre devant le trîbunal de commerce de Marseîlle un plan de contînuatîon.
Veoliatraîtera les eaux résîduelles de l’usîne de Gardanne d’Alteo, accusée de rejeter des boues rouges. Un contrat d’un montant de 5 mîllîons d’euros.
Anne Méaux recrute deux nouveaux consultants pour Image 7 :Franck Pasquîer (Orange) et Jérémy Côme (Webhelp).
Les servîces de l’Etat ont placé sous surveîllance l’exportatîon des déchets recyclables,quî transîte souvent par des socîétés écrans.
La socîétéOdas,en charge des contrats export françaîs avec l’Arabîe saoudîte, sera lîquîdée en 2023. La structure lîvrera encore 700 mîllîons d’euros d’armement cette année.
FOcompteraît entre 300000 et 320000 adhérents.
Selon une étude à paraître GreenFlex-Ademe, 57 % des Français estiment qu’il faut« revoir le système économique ».
La Société générale restructure sa banque de détail en France
L’Archipelfrançais(Seuîl), deJérôme Fourquet(Ifop), s’est vendu à plus de 65000 exemplaîres.
LaFondation Seidel,proche du partî conservateur de Bavîère, la CSU, ouvre un bureau à Parîs.
L’entrée en servîce des troîs satellîtes d’écoute électromagnétîques Ceres (AirbusetThales Alenia Space)est décalée de 2020 à 2021.
Emmanuel Macron effectuera une vîsîte oficîelle enChinedu 6 au 9 novembre. Il se rendra d’abord à Shanghaî, puîs à Pékîn.
American Expresslance en France une nouvelle carte Platînum, avec un servîce de concîergerîe.
Les élèves de l’ENAont 12 places dans les grands corps (Conseîl d’Etat, Cour des comptes, înspectîon des Fînances) cette année. Contre 15 en 2018.
19 SEPTEMBRE 2019 - CHALLENGES N°6225
Un nouveau numéro 2 à la DGSE Olivier Bonnet de Pailleretsde-vient directeur de cabinet du diplomate Ber-nard Emié, pa-tron de la Direc-tion générale de la sécurité exté-rieure (DGSE). L ’a n c ie n c h e f Rîchard Baron / Lîght Motîv du Commande-ment de la cyberdéfense des armées (Cybercom) succède à ce poste clé des services secrets à un autre géné-ral, Jean-Pierre Palasset, en fonction depuis l’été 2015.
Gérald Parîs/Radîo France
Deux Centraliens milliardaires au Nasdaq Datadog (monitoring d’environnement cloud) devrait être valorisée environ 6 milliards de dollars lors de sa pre-mière cotation au Nasdaq. La société, basée à New York, a été fondée en 2010 par deux Centraliens : Olivier Pomel et Alexis Lê-Quôc.
La Fnac intègre Nature & Découvertes Le 26 septembre, un premier corner de 100 mètres carrés réservé à Nature & Découvertes ouvrira au sein du maga-sinFnac La Rochelle. D’autres suivront alors qu’une boutique en ligne Nature & Découvertes a ouvert sur le site Fnac. com le 17 septembre. La Fnac a racheté l’enseigne il y a un mois.
Marie-Christine Ducholet, nouvelle directrice de la banque de détailen France de la Société générale – 2 740 agences –, devrait présenter en interne le 20 septembre un plan de réorganisation de cette activité, qui a été élaboré avec le cabinet de conseil Bain. Un chantier qui concerne plusieurs milliers de salariés et qui pourrait affecter« 20 % de la masse salariale »,principalement au siège, selon les repré-sentants du personnel. La direction de la banque conIrme une« rencontre avec les organisations syndicales »,sans donner plus de détails.
Une nouvelle enquête ouverte contre Apple La Direction générale de la concur-rence, de la consommation et de la ré-pression des fraudes (DGCCRF), man-datée par la juge Nathalie Tomi, a terminé son enquête à la suite de la plainte déposée en décembre 2017 par l’association Halte à l’obsolescence pro-grammée contre Apple. Le groupe amé-ricain, défendu par Hervé Temime, doit rendre ses conclusions à la In du mois.
Plus de quotas pour les femmes Saisi par la secrétaire d’EtatMarlène SchiappaPascal Sîttler/Reapour étudier la possibilité d’augmenter de 30 % à 50 % les quotas de femmes dans les conseils d’admi-nistration, le Haut Conseil à l’égalité va aussi rééchir à la mise en place de quotas dans les comités exécutifs et les conseils de rémunération.
Politique Par Ghislaine Ottenheimer
Face aux divisions à LREM, la présidente de la fédération LR de Paris, Agnès Evren, reprend espoir, et tente de stopper l’hémorragie de son parti.
EDITORIAL Salutaire
Le gouvernement va engager un débat sur l’aide médicale d’Etat. Un sujet jusqu’alors tabou. La droite avait dénoncé les abus de l’assistanat et fustigé un système alimentant l’immigration illégale. Durant sa campagne présidentielle, François Fillon prônait sa suppression. Laurent Wauquiez en a fait un de ses combats. Un symbole du laxisme d’Etat. A gauche, on accusait la droite de xénophobie, on s’indignait de la voir« bafouer laRépublique ». Or le débat va avoir lieu. Enfin l’occasion de mettre fin aux fantasmes, de savoir ce qui relève effectivement d’une politique de santé publique, et d’empêcher les abus. C. Lebedinsky/Challenges
Marine Le Pen profite de sa rente de première opposante
Aux européennes, le Ras-semblement national est arrivé en têtedans quelque 2 4 6 0 8 c o m m u n e s (s u r 34 968). Et pourtant, le parti de Marine Le Pen ne détient que dix municipalités et son ambition est d’en dé-crocher une vingtaine seu-lement en mars prochain. L’implantation locale se ré-vèle longue et difficile. D’où la volonté de ne pas sur-F. Dides/H. Lucas/AFP jouer cette élection. Le RN ne présentera que 400 listes, en seau sommet, et le sommet, c’est l’Ely-concentrant dans le Nord, le Sud Est etsée. »Juste un mousqueton. le Grand Est. Et il va négocier, discrè-Pour bien afficher sa volonté présiden-tement, avec des maires de droite ou tielle, loin des tractations politiciennes sans étiquette afin d’engranger quel- prônées par sa nièce Marion Maréchal, ques sièges de conseillers municipaux. la présidente de RN s’est emparée d’un Car derrière il y a les départementales, sujet régalien, la Constitution, en pro-les régionales… Et Marine Le Penposant le retour au septennat, mais non aimerait décrocher une région, juste renouvelable. Elle entend surtout pro-avant la présidentielle, histoire defiter d’une rente de situation : la posi-« percer le plafond de verre », comme tion de première opposante. Les autres l’explique un de ses proches. Seformations d’opposition n’ont pas réus-construire une crédibilité. Ces élec- si à reprendre pied. Emmanuel Macron tions municipales, c’est donc, comme lui-même l’a installée dans le rôle de elle l’a dit à Fréjus, le 15 septembre, principal challenger. Et de repoussoir. dans son grand discours de rentrée, un Mais, selon un sondage Elabe, en 2022, moyen« d’accrocher un mousquetonau premier tour, la candidate RN supplémentaire sur la paroi qui mènerecueillerait 33 % des voix.
LE CHIFFRE % 15 C’est le score que ferait Cédric Villani au premier tour des municipales à Paris, selon l’Ifop.
Ces 15% donnent des sueurs froides aux dirigeants de LREM. D’autant que le député de l’Essonne n’est qu’à 2 points du candidat officiel Benjamin Griveaux. Les plus optimistes disent que le président est « darwinien », qu’il soutiendra le mieux placé et « débranchera »l’autre. Sauf qu’en privé, tout le monde considère que Villani sera très difficile à « débrancher » s’il n’est pas favori, et que, s’il est favori, il aura très peu de chances de l’emporter, car son profil n’est pas rassurant.
Yannick Jadot marche sur les pas de Chaban-Delmas
Etat tentaculaire, entreprises étouffées par la bureaucratie,société bloquée, industries du passé hypertrophiées, manque de compétitivité, structures sociales obsolètes, formation professionnelle, réforme de l’ENA… Le 16 septembre, lors du colloque organisé par Jean-Jacques Chaban-Delmas pour célébrer le cinquantenaire du discours de son père sur la « Nouvelle société », les problématiques évoquées
AFP par le premier Premier ministre de Georges Pompidou semblaient d’une cruelle actualité. Et qu’il fut fêté de manière brillante par Nicolas Sarkozy n’a rien d’étonnant.
Ou par la ministre LREM Brune Poirson, dans la mesure où Chaban avait déjà un peu bousculé les frontières partisanes en appelant à ses côtés des conseillers comme Simon Nora ou Jacques Delors. Mais c’est l’hommage rendu par Yannick Jadot qui fut le plus vibrant, célébrant l’audace, le courage, la vision. Prônant, cinquante ans plus tard,« une nouvelle société écologique ». Une nouvelle société à inventer,
au niveau de l’Europe. Débordant d’énergie, le député EELV a asséné à une salle encline au pessimisme :« Les solutions sont là ! Ça marche. Agriculteurs bio. Habitat rénové. Energies renouvelables. La reconquête des territoires. »Ajoutant :« Pour retrouver la confiance, rassurer, il faut que la société puisse se projeter. » « Jadot président ? Pourquoi pas… »,ont murmuré quelques vieux chabanistes séduits.
19 SEPTEMBRE 2019 - CHALLENGES N°6227
SERVICE DES ABONNÉS Tél. : 01-55-56-71-47
Pour joindre la rédaction Tél. : 01-58-65-03-03 Pour avoir un poste en direct : 01-58-65 suivi du numéro de poste. Fax : 01-58-65-03-04. Challenges, 41 bis, avenue Bosquet, 75007 Paris. E-mail : redaction@challenges.fr ou, directement, tapez l’initiale du prénom, le nom puis @challenges.fr
DIRECTION-RÉDACTION DirecteurClaude PERDRIEL. Directeur de la rédaction Vincent BEAUFILS (03-01). Directeur délégué de la rédaction Pierre-Henri de MENTHON (03-08). Rédacteurs en chef Thierry FABRE (03-12), Gilles FONTAINE (03-52). Ghislaine OTTENHEIMER (09-74), Laurent UBERTIN-VALLERON - édition (03-48). Rédacteurs en chef adjoints Kira MITROFANOFF (03-24), Thuy-Diep NGUYEN (03-25), Grégoire PINSON (03-13). Directeur artistiqueThierry VERRET (03-56). CouvertureDominique PASQUET. Conseillers de la rédactionPatrick FAUCONNIER, Airy ROUTIER, Nicolas DOMENACH. RÉDACTION Anne-Marie ROCCO - grand reporter (03-30). FranceDavid BENSOUSSAN (09-76), Laurent FARGUES (03-21), Florian FAYOLLE (09-96), Alice MÉRIEUX (03-23). InternationalSabine SYFUSS-ARNAUD - chef de rubrique (03-15), Jean-Pierre DE LA ROCQUE - grand reporter (09-91). Industrie - Finance Vincent LAMIGEON - grand reporter (03-19), Nicolas STIEL - grand reporter (03-32), Alain-Gabriel VERDEVOYE - grand reporter (03-31). High-tech - MédiasMarc BAUDRILLER - chef de rubrique (03-51), Véronique GROUSSARD - chef de rubrique (01-44-88-35-95), Delphine DÉCHAUX (03-20), Léa LEJEUNE (09-97), Paul LOUBIÈRE - grand reporter (03-22). Services - Grande consommation Jean-François ARNAUD - grand reporter (09-72), Claire BOULEAU (03-28), Pauline DAMOUR (03-11). Finances privéesEric TRÉGUIER - chef de rubrique (03-34), Virginie GROLLEAU (03-27), Damien PELÉ (03-26). Affaires privées Bertrand FRAYSSE - chef de rubrique (03-18). CorrespondantPhilippe BOULET-GERCOURT (New York). Assistantes Isabelle JOUANNY (03-01), Marina RÉGENT (03-06).
CHALLENGES.FRThiébault DROMARD - rédacteur en chef (03-07), Isabelle DE FOUCAUD - rédactrice en chef adjointe (09-78), Marion PERROUD - responsable d’édition (03-09), Rémi CLÉMENT (01-55-35-56-71), Laure CROISET (01-55-35-56-74), Antoine IZAMBARD (09-98), Héloïse DE NEUVILLE (03-10), Adrien SCHWYTER (09-92), Valérie XANDRY (01-55-35-56-72) et la rédaction deChallenges. Automobile : Eric BERGEROLLE (01-55-35-56-68) et Nicolas MEUNIER (01-55-35-56-69). Vidéo : Nolwenn MOUSSET (09-90). EDITION Secrétariat de rédaction Stéphanie IONNIKOFF - secrétaire générale de rédaction, Christophe BAZIRE - premier secrétaire de rédaction, Emmanuelle HAMOU. Chef de studioDominique CONTENT. MaquetteIsabelle ATLAN, Sophie DACRUZ, Armelle DUBREIL, Corine POULARD. PhotoIsabelle PACOREL (03-57), Laurent VERDIER (03-50). NUMÉRIQUE Chef de projetClémence BAUDOUIN (03-17). Responsable marketingAurélien JESSON (03-49). Community managerDamien CHEDEVILLE (01-55-35-56-70).
PUBLICITÉ Mediaobs, 44, rue Notre-Dame-des-Victoires, 75002 Paris. Tél. : 01-44-88-97-70. Fax : 01-44-88-97-79. Poste en direct : 01-44-88 + numéro de poste. E-mail : initiale du prénom + nom@mediaobs.com. Directeur généralCorinne ROUGÉ (93-70). Directeur déléguéPhilippe LÉONARD (89-18). Directeur de publicité Benjamin COURCHAURE (97-50), avec Céline CLAMAGIRAND (89-17), assistés de Séverine LECLERC (89-11). Directrice de publicité digitale Mathilde GIRARDEAU (93-75). ImmobilierYves LE GRIX (36-29). LittérairePauline DUVAL (97-54). Marketing directXavier PERSONNAZ (97-76). Studio/ExécutionCédric AUBRY (89-05). GestionCatherine FERNANDES (89-20). www.mediaobs.com
DIRECTEUR DÉLÉGUÉElisabeth DESCOMBES. ADMINISTRATIONSecrétaire généralJean-Claude ROSSIGNOL. Directeur commercial et numérique Valéry SOURIEAU. Direction administrative et RHJaye REIG. AbonnementsLuc BONARDI - directeur. Ventes aux entreprisesJoëlle HEZARD. FabricationChristophe PERRUSSON, Thibault QUÉRÉ. ImprimerieRoto France, Lognes.
Confidentiel
Matignon a confié à la sénatrice LREM Patricia Schillinger une mission sur la« précarité menstruelle ».
En toute indiscrétion Par Nicolas Domenach
Bellamy reprend le théâtre François-Xavier Bellamy va reprendre le 21 septembre ses performances de « standing philosophe » au Théâtre Saint-Georges à Paris. Affluence garantie. Selon lui, les fans ne lui en veulent pas d’avoir eu un score« en dessous des attentes »aux européennes. Mieux, on ne cesse dans la rue de le remercier« d’avoir monté le niveau de la campagne ».Pour au-tant, Bellamy, tête de file LR au Parlement européen, prend son rôle très au sérieux à Strasbourg et Bruxelles, au point de tenter un grand rapprochement avec ses collègues alle-mands,« qui sont en perte de confiance ».
La décontraction de Castaner constitue»« une prise de risque Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner est populaire chez les Marcheurs, un peu moins au Château. Un conseiller élyséen confie qu’il« redoute toujours ses bourdes ». Sa décontraction affichée au campus LREM, le 8 septembre à Bordeaux, a agacé et constituait une« prise de risque alors qu’il y a toujours des tensions dans le pays ». Il s’est toutefois mieux tenu que son prédécesseur Brice Horte-feux qui, lors de l’université d’été de l’UMP de 2009, à Seignosse, dans les Landes, chemise ouverte et pull sur les épaules, avait lâché en présence d’un jeune d’origine maghrébine : « Quand il en a un ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. »
Bercy a la même ligne que Minc Dans les étages supérieurs de Bercy, on est 100 % en l i g n e a v e c l ’ i n t e r v i e w d’A la in M in c dansLes Echossur le « manque de penseurs globaux » et la « spécialisation extrême »de la science économique : Retmen/Sipa « Ils sont où les grands économistes ? Il n’y en a pas un qui a annoncé les taux négatifs ! Ils sont surtout bons pour prévoir le passé. »
Julien Dray@juliendray(8 septembre). On ne peut pas dire que Bernard Cazeneuve n’a pas une certaine classe. Après ce sera à voir.
8CHALLENGES N°622 - 19 SEPTEMBRE 2019
Tout est possible pour Hidalgo La maire de ParisAnne Hidalgoet son éditeur l’Observatoire ont finalement choisi d’intituler son livre de rentréeLe Lieu des possibles,plu-tôt queParis avenir– un peu trop pré-cam-pagne. Un bandeau avec un slogan consensuel est cependant prévu sous le portrait souriant de l’édile :« Demain se pense aujourd’hui. »
Séjourné voit les gens de la base Pour tenter de ne pas perdre contact avec le peuple, l’eurodéputé LREM Stéphane Sé-journé, coordinateur du groupe macroniste, ne reçoit les puissants et les notables« que lorsqu’ils sont accompagnés de gens de la base. C’est le truc que j’ai trouvé pour ne pas perdre pied avec la réalité ».
Pénicaud veut éviter de réactiver la»du dimanche « guerre « On ne va pas rallumer la guerre du di-manche ! »La ministre du Travail Muriel Péni-caud n’a pas apprécié l’ouverture tumultueuse à Angers d’un hypermarché Géant Casino sans caissier le dimanche.« Dans cette terre chrétienne, qui plus est, c’était pour le moins peu indiqué. En tout cas, pas question de se relancer dans des conflits qui ont été réglés par la loi. »
C. Sittler/Réa
Thierry Mariani@ThierryMARIANI(11 septembre). Pourquoi sommes nous allés en#Syrie? Avant toute chose parce que le combat que mène la Syrie c’est aussi le nôtre!
Médias Par Marc Baudriller
Stéphane Soumier, ex-BFM Business, rejoint la société de networking Losam, de Loïc Vuichard, pour créer une activité de média training.
Médiamétriedevraît désîgner e 25 septembre Yannîck Carrîou, un ancîen dîrîgeant de TNS Sofres et d’Ipsos, à sa présîdence. I succédera à Bruno Chetaîe à a in de son mandat, en mars.
L’an dernîer, a rémunératîon des dîx pus gros saaîres deFrance Télévisionsa augmenté de 38%. Au tota, ces dîx saarîés ont engrangé près d’1 mîîon d’euros suppémentaîres pour un montant goba de 3,5 mîîons d’euros, seon e bîan socîa 2018. Pour e groupe, cette înlatîon n’est en rîen îée au comîté exécutîf maîs putôt à ’întégratîon d’anîmateurs, auparavant facturés à des producteurs extérîeurs.
A peîne boucé e rachat deL’AgeiparL’OpInIon, e patron des deux tîtres Nîcoas Beytout est întervenu e 12 septembre pour rassurerL’Ageisur son îndépendance édîtorîae. I a învîté es journaîstes à rencontrer eurs coègues deL’OpInIon, rue Bassano, e 18 septembre.
Le troîsîème numéro du trîmestrîeZadIg, ancé en mars par Erîc Fottorîno, a été tîré à 72000 exempaîres. Le premîer s’étaît vendu à pus de 55000 et e deuxîème à 40000, tous canaux confondus.
Un réveil douloureux pourTélématin
L’équipe deTélématIn, l’émission qui fait les belles heures de France 2entre 6 h 30 et 9 h 30, subit de plein fouet les économies drastiques exigées par l’Etat de France Télévisions.« La si-tuation est désastreuse depuis le dé-part de William Leymergie », assure une journaliste. La vedette deTéléma-tin, qui ofIcie désormais à la mi-jour-née sur C 8, a laissé son fau-teuil àLaurent Bignolasà la ren-trée 2017. er Le 1 octobre, les journalistes, réa-lisateurs et pro-Nathaîe Guyon/FTVd u c t e u r s o u techniciens qui confectionnent la pre-mière matinale de la télévision fran-çaise seront invités à rejoindre France Télévisions Studios, une filiale du groupe audiovisuel public. Une cen-taine de collaborateurs de l’émission ont accepté un changement de statut, de salaire ou de droits, selon France Télévisions. Vingt à trente ont négocié leur départ.« Nous n’avons rien reçu jusqu’à aujourd’hui, pas d’informa-tions, pas de nouvelles, déplore une
salariée.Du coup, de nombreux sala-riés ont pris des avocats. » Selon le syndicat FO, une bonne dizaine serait devant les prud’hommes pour réclamer la reconversion de leurs CDD multiples en CDI. Certains ont accepté au passage une perte de salaire de 30 %. D’autres se sont vus signiIer la In de leur contrat au 30 septembre. Les réali-sateurs qui accompagnaient les journa-listes sur toute la planète pour façonner des reportages aux images léchées ont été remerciés. L’équipe recrute désor-mais sur place des cameramen étran-gers. Ces secousses ont provoqué des arrêts maladies et des troubles. Considérée comme une baronnie coû-teuse, objet d’un audit interne sévère en 2017,Télématina longtemps servi de tremplin à de jeunes journalistes et compté parmi les eurons de la chaîne avec une part de marché record. France 2 domine toujours ses concur-rentes au petit matin avec 727 000 télé-spectateurs de 4 ans et plus en 2018-2019, mais l’émission en a perdu 280 000 en quatre ans. La part d’au-dience est tombée dans le même temps de 34 % à 24 %. La course aux écono-mies risque de coûter cher.
Le Monde risque un blocage au sommet
Lettre publique des 460 journalistes(le 10 septembre), pétitions de person-nalités (le 13 septembre), rendez-vous des actionnaires au pôle d’indépen-dance qui représente les journalistes et salariés : la pression est très vive au sein du groupe Le Monde. Le pôle d’in-dépendance, qui détient 25 % du capital de la Société éditrice du Monde (SEM), avait Ixé au 17 juillet la In de son ulti-matum : il demande un droit de veto sur l’entrée d’un nouvel actionnaire de contrôle. Parmi les membres du trio d’actionnaires de contrôle rassemblés
10 CHALLENGES N°622 - 19 SEPTEMBRE 2019
au sein du holding Le Monde libre, Xa-vier Niel a accepté de signer, Matthieu Pigasse, qui a vu les représentants du pôle d’indépendance le 16 septembre et doit leur écrire, refuse. Il revenait donc à l’héritier de Pierre Bergé, Madison Cox, de faire pencher la balance. Mais cette bataille est symbolique car Cox vendant ses parts, le tandem Pigasse-Kretinsky détiendra, quoi qu’il arrive, 60 % du Monde libre et 50 % des droits de vote début 2021, au côté de Xavier Niel. Le Monde prend le risque d’un blocage au sommet.
La premîère dîffusîon deLa Grande Darka, îmagînée par Cyrî Hanouna pour rempacerLes TerrIens du samedI!de Thîerry Ardîsson, e 15 septembre à 19 heures, seraît d’embée rentabe pour C8en dépît de sa faîbe audîence. Hanouna n’a retenu que 311000 tééspectateurs (contre 755000 pour Ardîsson ’an dernîer), maîs sa Darkaest bîen moîns coûteuse.
Traqué par Eîse Lucet (Cash InvestIgatIon, France 2), e patron de Facebook France, Laurent Solly,a dîscrètement évîté e prestîgîeux déjeuner quî suîvaît es Rencontres de ’Udecam, e 5 septembre, à Parîs, en compagnîe des patrons des grands médîas et régîes françaîs.
Rîchard Baîr, e is d’Erîc-Arthur Baîr aîas George Orwell,a accepté de parer à pusîeurs médîas françaîs pour évoquer son père à ’occasîon de a parutîon deDans la tête d’Orwell, de Chrîstopher Hîtchens, céèbre poémîste ango-amérîcaîn mort en 2011.
Queque 600 saarîés deFrance Télévisionsont déjà demandé à proiter du pan de départs, quî en concernera 2000. Le groupe n’attendaît ce chîffre que pour in décembre.