Challenges du 20-06-2019

Challenges du 20-06-2019

-

Presse
100 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 20 juin 2019
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
ConIdentiel
Les dirigeants de l’OGC Nice sont prêts à vendre le club de football pour 115 millions d’euros au britannique Jim Ratcliffe.
Laurent Berger(CFDT) est en tournée dans les grands groupes. Après Carrefour, îl s’est rendu, toujours en juîn, chez Fleury Mîchon.
Equîpé d’ATR,ChalaIr AvIatIonva ouvrîr des lîgnes sur Quîmper-Orly et La Rochelle-Lyon.
SaInt-GobaInprépare la cessîon de Lapeyre.
Colgate Frances’attend d’îcî cînq ans à une baîsse de 20% de ses ventes vîa la grande dîstrîbutîon.
CavIar de NeuvIcveut lever des fonds pour doubler sa productîon annuelle (5,5 tonnes).
L’actîonnaîre îndîen deTItagarh-AFR(Douaî), dernîer fabrîcant de wagons en France, se seraît engagé à réînjecter 2 mîllîons d’euros dans sa ilîale en redressement judîcîaîre.
Fîlîale du chînoîs Huaxîn,Alcatel-Lucent EnterprIsedevraît réalîser plus de 15 mîllîons d’euros de bénéices en 2019.
Matteo SalvInIaura le droît en septembre à deux bîographîes en France, sîgnées de Rîchard Heuzé (édîtîons Plon) et Marîe du Coudert (édîtîons L’Artîlleur).
Le groupe des écoles Centrale,présent dans 5 métropoles en France, veut doubler de taîlle, avec 10000 dîplômés.
Avant les municipales, le gouvernement soigne les maires
Un projet de loI pour revalorIser le statut et le rôle des élus locaux,en particulier les maires, sera présenté en conseil des ministres en juillet. Sont notamment pré-vues, une offre de formation élargie, une extension du droit au congé de campagne électorale de dix jours pour les candidats salariés dans les communes de plus de 500 habitants, une indemnité majorée de déplacement, et la possibilité pour les maires de siéger systématiquement dans les établissements d’intercommunalités et de sortir plus facilement des communautés d’agglomération.
Les MItterrand vendent la rue de BIèvre L’agence Philippe Menager et Nicolas Hug va mettre en vente pour 1,37 mil-lion d’euros 80 mètres carrés, sur deux e niveaux, au22, rue de BIèvre(Paris V ). Cette partie de l’immeuble acquis dans les années 1970 par François Mitterrand et l’un de ses amis est cédée par les îls de l’ancien président.
OFG-Sîpa Bercy voulaIt se séparer de Senard La brouille était telle entre Bruno Le Maire et Jean-Dominique Senard, que le ministre a envisagé, avant même l’AG de Renault du 12 juin(lire p. 32), de le remplacer par un PDG aux pouvoirs étendus venu de l’extérieur. Mais la perle rare n’était pas disponible.
Le MaIre et MoscovIcI à la FédératIon bancaIre françaIse Le ministre Bruno Le Maire sera bien présent le 21 juin à la Fédé-ration bancaire française (FBF) pour célébrer avec l’association Crésus l’effort R. Meîgneux/Sîpades banques vis-à-vis des « publics fragiles ». OutreMarIe-Anne Barbat-LayanI (FBF), interviendront aussi le commissaire Pierre Moscovici et la secrétaire d’Etat Christelle Dubos.
CaIne obtIent une belle augmentatIon Le PDG de Thalès a été augmenté par son conseil d’administration, notamment pour qu’il y ait une« co-h é r e n c e » a v e c celui du PDG de G. Rolle/RéaGemalto, Philippe Vallée (1,9 million d’euros), que le groupe a racheté. Il voit son îxe pas-ser de 700 000 à 800 000 euros et le plafond de sa part variable relevé de 137 à 150 %. Soit un maximum de 2millions d’euros.
Bénéice exceptIonnel pour FImalac Le résultat net de Fimalac, qui n’est plus publié depuis que la société a été retirée de la cote, a été supérieur à 2 milliards d’euros, résultant à plus de 90 % de la cession en 2018 des 20 % de Fitch qui restaient au sein du holding de Marc Ladreit de Lacharrière.
KIssInger est ImpressIonné par Trump Selon Henry Kissinger, 96 ans, ex-secré-taire d’Etat de Richard Nixon, de passage à Paris,« Donald Trump a des intuitions extraordinaires en poli-tique étrangère. Mais il lui manque la boîte à outils pour la mettre en œuvre. Son administration ne lui accorde aucun crédit ».
S o m m a i r e e n p a g e s 1 4 e t 1 5
Vuarnetva ouvrîr l’année prochaîne une boutîque à Los Angeles.
Veuve ClIcquot(LVMH) va mettre son comîté de dîrectîon à strîcte parîté d’îcî à la in de l’année.
Macron a reçu les candîdats sélectîonnés pour la dîrectîon de l’Opéra de ParIs: Olîvîer Manteî, Peter de Caluwe et Alexander Neef. Domînîque Meyer a été sortî.
EDFva proposer une offre d’assîstance en cas de perte de clés baptîsée SecurClés. Prîx du servîce : 4,90 euros par moîs.
Ambroîse Mejean est pressentî pour prendre la tête desJeunes avec Macronaprès le départ de Martîn Bohmert.
MaorG,PcrééparPhIlIppe Guez(ex-Rothschîld & Co) a clôturé son premîer fonds dédîé aux technologîes îsraélîennes. Il avoîsîne les 100 mîllîons d’euros.
Ambassadeur de France à Washîngton jusqu’en avrîl,Gérard Arauddevîent senîor vîce-presîdent de Rîchard Attîas & Assocîates à New York.
CédrIc VIllanI(LREM) et Davîd Bellîard (candîdat EELV pour Parîs) ont prévu de se rencontrer très prochaînement.
20 JUIN 2019 - CHALLENGES N°6153
Politique Par Ghislaine Ottenheimer
Pour l’Elysée, le principal atout du candidat Benjamin Griveaux à la mairie de Paris est d’avoir déjà rallié à son panache de nombreux élus de droite.
EDITORIAL As usual
Acte II ? Vraiment ? En réalité, Emmanuel Macron poursuit sa route, faite de « et en même temps », ce qui lui interdit une trop grande audace. Même si la ligne générale est pertinente. Et la réforme de l’assurance-chômage en est l’exemple. On est loin des réformes du marché du travail qui ont eu lieu en Allemagne, entre 2003 et 2005. Avec, par exemple, une réduction de deux à un an de la durée d’indemnisation. Effet immédiat. Mais quand on fustige le capitalisme à l’OIT, difficile de s’attaquer aux chômeurs! N’empêche, personne avant lui n’avait osé toucher à des règles élaborées au temps du plein-emploi. Giscard avait même eu la bonne idée d’indemniser le chômage à 90%. C. Lebedinsky/Challenges
Brune Poirson incarne «le tournant écologique»
L’opposé de Nicolas Hulot.Autant l’ancien ministre d’Etat de la Transition éco-logique était sombre, tour-menté, entier, autant la secrétaire d’Etat est douce, solaire, positive. Les dé-chets, l’approvisionnement en eau, le recyclage sont ses sujets depuis sa rencontre en 2009, à Londres, avec Sam Pitroda, conseiller du Premier ministre indien de Pierre Villard/Sipa l’époque sur les sujets d’in-frastructure et d’innovation. Elle fait ses classes à ses côtés, à New Delhi, et prend la mesure des problèmes. Elle intègre ensuite l’Agence de développe-ment et lance un projet de distribution d’eau potable dans les bidonvilles. Veo-lia la recrute pour justement travailler sur l’approvisionnement en eau potable des mégalopoles indiennes. Du concret. Nombre d’associations raillent les ac-tions de ce groupe qui conduisent en fait à des privatisations, et leur ont même décerné le prix Pinocchio « Une pour tous, tous pour moi ». Brune Poirson n’en a cure. Elle avance. Elle se bat contre les mégots de ciga-rette (la première pollution plastique), les canettes non consignées, les dé-
chets des fast-foods… Et remporte pe-tites victoires sur petites victoires. En négociant avec les industriels, les asso-ciations. François de Rugy, comme Ni-colas Hulot, lui ont toujours laissé les coudées franches. D’autant qu’elle a la réputation d’être une chouchoute du président. Depuis deux ans, elle prépa-rait une loi sur l’économie circulaire. Son projet de loi était prêt, elle l’a même enrichi durant le « grand débat » en y ajoutant des mesures sur le gaspil-lage, pas seulement alimentaire, mais sur tous les invendus, jeans, couches-culottes… Le Premier ministre n’a eu qu’à le brandir pour incarner son « tournant écologique ». Ce sera la loi phare de la rentrée.
LE CHIFFRE 100 C’est le nombre de villes dans le viseur de Marine Le Pen à huit mois des municipales.
Traumatisé par les multiples démissions de conseillers municipaux depuis 2014 (environ 30%) et en manque de ressources humaines, le Rassemblement national va concentrer ses forces sur les Hauts-de-France, le Grand Est et le Sud-Est. Pas question de présenter 600 listes comme il y a cinq ans. Il y en aura au maximum 400 à 450. Parmi les assez rares espoirs de conquête : Perpignan, Lens, Denain, Carpentras, Frontignan, Tarascon, Brignoles. Sans compter le fruit d’éventuelles alliances avec la droite.
Christian Jacob, un pape de transition pour LR
C’est donc le président du groupe LR à l’Assembléequi devrait s’y coller etseprésenter à la présidence du parti en octobre prochain. L’idée fait consensus. Certainsdiront que c’est juste le plus petit dénominateur commun. Christian Jacob ne fait d’ombre à personne. Il n’a pas d’ambition présidentielle. Il a toujours soutenu, avec une fidélité sans faille, les dirigeants successifs du mouvement :
Bruno Delessard/Challenges
Chirac, Sarkozy, Fillon, Copé, Wauquiez. En fait, il évite surtout le piège d’une candidature très marquée à droite, comme celle du président du groupe LR au
Sénat, Bruno Retailleau, qui a, certes, un discours charpenté, mais représente cette aile très conservatrice qui a abouti audésastre des européennes. Christian Jacob incarne surtoutà la perfection l’élu local. En 2017, le député de la e 4 circonscription de Seine-et-Marne, élu sans discontinuité depuis 2010, et maire de Provins onze ans durant, a en effet bien résisté à l’assaut d’En Marche !. Il l’a emporté
avec 61,8 % des suffrages. Très violent à l’égard de la Macronie et surtout des anciens ministres de droite, il peut éviter un éparpillement des candidats aux municipales. Il est soutenu par Wauquiez, Baroin, Sarkozy… Seul Eric Woerth met en garde :« Pour exister, il faut aller chercher les électeurs qui sont partis. Cette élection ne pourra pas réussir sur une sorte de consensus mou. »Pour l’heure, c’est sauve-qui-peut.
20 JUIN 2019 - CHALLENGES N°6155
SERVICE DES ABONNÉS Tél. : 01-55-56-71-47
Pour joindre la rédaction Tél. : 01-58-65-03-03 Pour avoir un poste en direct : 01-58-65 suivi du numéro de poste. Fax : 01-58-65-03-04. Challenges, 41 bis, avenue Bosquet, 75007 Paris. E-mail : redaction@challenges.fr ou, directement, tapez l’initiale du prénom, le nom puis @challenges.fr
DIRECTION-RÉDACTION DirecteurClaude PERDRIEL. Directeur de la rédaction Vincent BEAUFILS (03-01). Directeur délégué de la rédaction Pierre-Henri de MENTHON (03-08). Rédacteurs en chef Thierry FABRE (03-12), Gilles FONTAINE (03-52). Ghislaine OTTENHEIMER (09-74), Laurent UBERTIN-VALLERON - édition (03-48). Rédacteurs en chef adjoints Kira MITROFANOFF (03-24), Thuy-Diep NGUYEN (03-25), Grégoire PINSON (03-13). Directeur artistiqueThierry VERRET (03-56). CouvertureDominique PASQUET. Conseillers de la rédactionPatrick FAUCONNIER, Airy ROUTIER, Nicolas DOMENACH. RÉDACTION Anne-Marie ROCCO - grand reporter (03-30). FranceDavid BENSOUSSAN (09-76), Laurent FARGUES (03-21), Florian FAYOLLE (09-96), Alice MÉRIEUX (03-23). InternationalSabine SYFUSS-ARNAUD - chef de rubrique (03-15), Jean-Pierre DE LA ROCQUE - grand reporter (09-91). Industrie - Finance Vincent LAMIGEON - grand reporter (03-19), Nicolas STIEL - grand reporter (03-32), Alain-Gabriel VERDEVOYE - grand reporter (03-31). High-tech - MédiasMarc BAUDRILLER - chef de rubrique (03-51), Véronique GROUSSARD - chef de rubrique (01-44-88-35-95), Delphine DÉCHAUX (03-20), Léa LEJEUNE (09-97), Paul LOUBIÈRE - grand reporter (03-22). Services - Grande consommation Jean-François ARNAUD - grand reporter (09-72), Claire BOULEAU (03-28), Pauline DAMOUR (03-11). Finances privéesEric TRÉGUIER - chef de rubrique (03-34), Virginie GROLLEAU (03-27), Damien PELÉ (03-26). Affaires privées Bertrand FRAYSSE - chef de rubrique (03-18). CorrespondantPhilippe BOULET-GERCOURT (New York). Assistantes Isabelle JOUANNY (03-01), Marina RÉGENT (03-06).
CHALLENGES.FRThiébault DROMARD - rédacteur en chef (03-07), Isabelle DE FOUCAUD - rédactrice en chef adjointe (09-78), Marion PERROUD - responsable d’édition (03-09), Rémi CLÉMENT (01-55-35-56-71), Laure CROISET (01-55-35-56-74), Antoine IZAMBARD (09-98), Héloïse DE NEUVILLE (03-10), Adrien SCHWYTER (09-92), Valérie XANDRY (01-55-35-56-72) et la rédaction deChallenges. Automobile : Eric BERGEROLLE (01-55-35-56-68) et Nicolas MEUNIER (01-55-35-56-69). Vidéo : Nolwenn MOUSSET (09-90). EDITION Secrétariat de rédaction Stéphanie IONNIKOFF - secrétaire générale de rédaction, Christophe BAZIRE - premier secrétaire de rédaction, Emmanuelle HAMOU. Chef de studioDominique CONTENT. MaquetteIsabelle ATLAN, Sophie DACRUZ, Armelle DUBREIL, Corine POULARD. PhotoIsabelle PACOREL (03-57), Laurent VERDIER (03-50). NUMÉRIQUE Chef de projetClémence BAUDOUIN (03-17). Responsable marketingAurélien JESSON (03-49). Community managerDamien CHEDEVILLE (01-55-35-56-70).
PUBLICITÉ Mediaobs, 44, rue Notre-Dame-des-Victoires, 75002 Paris. Tél. : 01-44-88-97-70. Fax : 01-44-88-97-79. Poste en direct : 01-44-88 + numéro de poste. E-mail : initiale du prénom + nom@mediaobs.com. Directeur généralCorinne ROUGÉ (93-70). Directeur déléguéPhilippe LÉONARD (89-18). Directeur de publicité Benjamin COURCHAURE (97-50), avec Céline CLAMAGIRAND (89-17), assistés de Séverine LECLERC (89-11). Directrice de publicité digitaleMathilde GIRARDEAU (93-75). ImmobilierYves LE GRIX (36-29). LittérairePauline DUVAL (97-54). Marketing directXavier PERSONNAZ (97-76). Studio/ExécutionCédric AUBRY (89-05). GestionCatherine FERNANDES (89-20). www.mediaobs.com
DIRECTEUR DÉLÉGUÉElisabeth DESCOMBES. ADMINISTRATIONSecrétaire généralJean-Claude ROSSIGNOL. Directeur commercial et numérique Valéry SOURIEAU. Direction administrative et RHJaye REIG. AbonnementsLuc BONARDI - directeur. Ventes aux entreprisesJoëlle HEZARD. FabricationChristophe PERRUSSON, Thibault QUÉRÉ. ImprimerieRoto France, Lognes.
Confidentiel
Selon Joël Gombin (Datactivist), il n’y a pas de corrélation entre l’absence de commerces et services et le vote RN.
En toute indiscrétion Par Nicolas Domenach
Le cauchemar du PS : cinq députés Bien sûr, il ne faut pas décalquer les mauvais résultats des élections européennes sur de futures législatives. Mais les projections effec-tuées par l’état-major du Parti socialiste, ou ce qu’il en reste, sont épouvantables. De 29 dépu-tés, ils reviendraient – en appliquant la propor-tionnelle – à 5. Idem pour les Insoumis (17 dé-putés aujourd’hui). Quant aux communistes, il n’est pas sûr qu’ils conservent un seul de leurs 15 parlementaires… Certains socialistes, comme le sénateur Rachid Temal ou le dépu-té Luc Carvounas, ne veulent pas totalement désespérer. Leur constat : 1,5 million d’élec-teurs de gauche ont quitté Macron. Encore faut-il les récupérer.
Griveaux n’a pas peur des fantômes Pour l’ex-porte-parole du gouvernementBenjamin Griveaux,dans la course à l’investiture LREM pour les élections municipales à Paris, les médias n’ont pas fini d’agiter des fantômes :Blondet Eliot-Pool/Sipa « Après Edouard Philippe, le prochain, je vous le parie, sera le spectre de Borloo et son improbable retour. Puis ce sera le tour de Hulot. Après cette agitation, vien-dront les choses sérieuses… »Et quand on lui demande si la chose sérieuse est bien sa can-didature, il répond par l’affirmative :« Vous voyez que vous y venez ! »
Le SAV ministériel ne répond pas Il y a bien eu les roulements de tambour avant le discours de politique générale du Premier ministre. Mais plus de 46 % des Français, selon un sondage d’Odoxa pourLe Figaro, n’en ont même pas entendu parler. Le service après-vente du gouvernement a été particulièrement faiblard, s’agace-t-on au sein de l’état-major de LREM :« A part Sibeth Ndiaye et Gérald Darmanin, les ministres n’ont guère brillé aux micros. »
Rachida Dati@datirachida(13 juin). Je ne rencontre pas un Parisien qui soit content de#Paris.
6 CHALLENGES N°615 - 20 JUIN 2019
Sarkozy estheureux »« très comme ça Les ambassades, plus ou moins discrètes, se sont multipliées auprès deNicolas Sarkozy pour qu’il veuille bien reprendre du service et la tête de son ancien parti. Mais l’ex-président de la République, marqué par ses défaites à la présidentielle 2012 et à la primaire de 2017, répond invariablement :« Non merci, je suis très heureux dans ma vie. »Il se montre par ailleurs conciliant sur les manœuvres en cours : alors qu’il aurait préféré Eric Woerth pour succéder à Laurent Wauquiez, il a accep-té la solution Christian Jacob.
Blanquer fouille et bêche Le ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse Jean-Michel Blanquer, qui fait distri-buer lesFables de La Fontaineaux écoliers, prend soin de préciser que sa préférée n’est pasLa Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf. Il ne s’agit pas d’envenimer des relations avec Edouard Philippe en lais-sant croire qu’il rêverait de devenir chef du gouvernement. Non, sa fable à lui, c’estLe la-boureur et ses enfants,qui fait l’apologie du travail en profondeur : « Creusez, fouillez, bêchez. »Et pas davantage ne se présentera-t-il aux municipales de Bordeaux comme la rumeur en a couru.
Sipa
Stanislas Guerini@StanGuerini(17 juin). Notre objectif n’est pas de planter des drapeaux LaREM dans toutes les villes.#MunicipalesLaREM
Médias Par Marc Baudriller
Selon Xavier Albert, directeur général d’Universal France, le prix d’acquisition des films par les chaînes a été divisé par trois en deux ans.
M6va diffuser en n d’année, sur six prime times, une nouvelle émission de téléréalité, Dragons’Den, sorte de The Voicedu business où des apprentis start-uppers vendent leur idée d’entreprise à un jury de cinq business angels à succès qui les sélectionnent et les coachent. Ce concept japonais fait déjà un carton dans une trentaine de pays.
Le vote des journalistes pour valider la nomination d’Eric Chol à la direction de la rédaction deL’Expresspourrait n’intervenir qu’en septembre. Le nouveau propriétaire Alain Weill souhaite que des départs soient actés avant le scrutin.
France 2enterre l’émission de Stéphane BernBons Baisers d’Europe, diffusée le samedi après-midi. Avec 5,7% de part d’audience en moyenne, l’animateur n’a pas fait de miracle sur une thématique traditionnellement boudée par les téléspectateurs.
Qui remplacera Thierry Ardisson le week-end surC8? L’animateur, qui a claqué la porte en refusant de produire ses émissions au coût demandé, pourrait être remplacé les samedis et les dimanches par des émissions enregistrées de l’homme-orchestre de la chaîne, Cyril Hanouna.
Les plateformes du Web appelées à plus de modération
Le Parlement s’attaque au cyberhar-cèlementet à la haine sur les réseaux sociaux, une démarche attendue à l’heure où ces délits se multiplient. Le 19 juin, la proposition de loi de la dépu-téeLaetitia Avia« visant à lutter contre la haine sur Internet »est pas-sée en commission à l’Assemblée. La première disposition forte du texte est d’imposer à ces « accélérateurs de contenus »de retirer,« dans u n d é l a i d e 24 heures après notification, tout contenu compor-tant manifeste-Hamilton/Rea ment une incitation à la haine ou une injure discriminatoire en raison de la race, de la religion, du sexe, de l’orien-tation sexuelle ou du handicap ». Souvent laxistes face aux contenus hai-neux afin de conserver le maximum d’utilisateurs sur lesquels repose leur modèle économique, Facebook, Twit-ter, YouTube et consorts vont devoir adapter leurs procédures de signale-ment et embaucher pour renforcer leurs équipes de modérateurs. En cas
de manquement, les plateformes subi-ront des sanctions financières de plu-sieurs millions d’euros pouvant monter à 4 % du chiffre d’affaires. L’ex-bâton-nier de Paris a même suggéré d’aller plus loin en rendant les plateformes responsables pénalement des contenus publiés, à l’image d’un média. Laetitia Avia a aussi abandonné l’idée de supprimer l’anonymat au profit d’une forme de « pseudonymat ». « Mon objectif est d’accélérer le délai de levée de l’anonymat auprès des magis-trats et policiers en cas de délit », dit-elle. Elle souhaite mettre en place un « parquet spécifique, composé d’ac-teurs rompus aux usages du numé-rique et à la loi sur la liberté de la presse de 1881 ». Les victimes de-vraient pouvoir porter plainte en ligne dès le premier semestre 2020. Le texte comporte cependant plusieurs fai-blesses.« Il aurait dû être l’occasion de rallonger le délai de prescription du cyberharcèlement, car les contenus restent parfois en ligne des années, explique l’avocat Jean-Baptiste Sou-fron.C’était aussi l’occasion de redéfi-nir les infractions, comme le raid groupé, et les sanctions. »L. L.
Les tarifs publicitaires du football féminin sont remis à niveau
Les Bleues ont des allures de divine surprise pour TF 1.Pour établir ses ta-rifs avant la Coupe du monde de foot-ball féminine, qui se déroule en France, la chaîne s’était fondée sur l’audience record du quart de finale de la précé-dente édition, soit le match France-Al-lemagne, à 4,1 millions de téléspecta-teurs (26,2 % de part d’audience), le 26 juin 2015. Mais TF 1 a rassemblé 8,8 millions de téléspectateurs (et 39 % de part d’audience) pour le France-Ni-geria du 18 juin ; 9,83 millions de per-sonnes pour France-Corée du Sud ; et
8CHALLENGES N°615 - 20 JUIN 2019
9,4 millions pour France-Norvège. Cette réussite a surpris le diffuseur de 25 rencontres de la compétition. Les annonceurs des premiers matchs ont fait la meilleure affaire, avec, pour leurs publicités, des audiences supé-rieures de 50 % à 60 % par rapport au prix versé. Depuis, TF 1 a relevé ses tarifs bruts d’autant. Les spots diffusés à la m i-tem ps coûteront jusqu’à 116 000 euros les 30 secondes, contre 73 000 euros. TF 1 peut espérer près de 20 millions de recettes en cas de finale avec la France.M. B. et A. S.
La bataille pour NiceMatin,où Xavier Niel négocie 17% du capital, est très politique. Derrière le fondateur de Free, certains voient la main de Christian Estrosi, proche de Macron, alors que l’autre candidat à la reprise, Iskandar Safa, serait proche d’Eric Ciotti.
Michel Hazanavicius etZabou Breitmanse lancent dans des longs-métrages d’animation. Statistiquement, ce type de lm fait 2,5 entrées en salles à l’étranger pour une entrée en France.
Selon Kantar, les valeurs associées ausport fémininsont positives (« loyal », « respectueux ») alors que parmi les cinq valeurs accolées au sport masculin gurent « agressif » et « affaire d’argent ».
Le futur patron deRTL,Régis Ravanas (ex-TF1), était favorable à la reprise de la régie publicitaire d’Europe 1, voire au rachat de la station, contre l’avis de Bouygues, qui cherche à diminuer la dépendance de TF1 à la publicité.
Retrouvez la chronique économique de Gilles Fontaine Chaque jeudi à 6h48dans LE5/7DE MATHILDE MUNOS
Fréquence Paris : 87,8 MHz
B AN Q UE DES ETI, DE LEUR S DIR IG EAN TS ET B AN Q UE PR IVÉE
2016
2017
2018
2019 L’industrie, la construction et l’informatique ont besoin de jeunes ingénieurs alors que la banque et l’assurance recrutent moins.
2017 La Société générale annonce une restructuration avec la fermeture de 300 agences, illustration d’un ralentissement des recrutements dans la nance.
Tapis rouge !jeunes ingénieurs n’ont Les pas de souci à se faire : les entreprises s’ar-rachent ces étudiants à bac + 5 pour mener la révolution numérique. Résultat, 91,2 % des diplômés de la promotion 2018 étaient déjà en activité professionnelle en début d’année. Cela fait près de vingt ans que l’en-quête annuelle de la Conférence des grandes écoles (CGE) n’avait pas enregistré un tel niveau d’insertion.
Le graphique
Taux d’emploi(en %)
D’excellents chiffres à mettre en lien avec les 251 000 recrutements de cadres enregis-trés l’année dernière par l’Apec, un record historique qui proIte aux nouveaux ingé-nieurs encore plus qu’aux jeunes managers. Mais sur le plan des salaires, ces derniers ont toujours une tête d’avance, surtout si l’on intègre les primes et les expatriés. Des rémunérations globalement en progression de 2,4 % en 2018.K. M.
INGÉNIEURS
LEÇON N° 3 Rémunération Quand la reprise est là, le salaire des diplômés progresse plus vite encore que le PIB. En 2019, il atteint en moyenne 35800 euros bruts pour un jeune manager travaillant en France et 34600 euros bruts pour un jeune ingénieur. En euros constants, cependant, les salaires hors primes des premiers ont baissé de 2,5% et ceux des seconds de 1,1% entre 2008 et 2019.
2012 Si la proportion des jeunes actifs ayant un emploi diminue en France, elle augmente pour les diplômés à bac+5.
LEÇON N° 2 Différenciation Si les jeunes diplômés s’insèrent bien sur le marché du travail, il existe toujours de fortes disparités entre les sexes en ce qui concerne le taux d’emploi et la rémunération, avec un salaire inférieur de plus de 6% pour les femmes. De même, la proportion de cadres et de CDI est inférieure chez les diplômées.
2019
MANAGERS
La reprise proIte à fond aux diplômés bien formés
SOURCE : ENQUÊTE INSERTION 2019 - CGE
LEÇON N° 1 Insertion La bonne adéquation des formations proposées par les écoles de commerce et d’ingénieurs avec les besoins des entreprises facilite l’entrée de leurs diplômés sur le marché du travail. Ainsi, 8 emplois sur 10 sont trouvés moins de deux mois après la fin des études et, pour une grande partie des élèves, avant même l’obtention du diplôme.
84
88
2014 La croissance stagne à 0,4% pour la deuxième année. L’industrie (-1,2%) et la construction (-3,1%) reculent, alors que le tertiaire reste dans le vert.
80
2011
2012
76
2014
2015
2013
10N°615 - 20 JUIN 2019 CHALLENGES
2015 Yann LeCun ouvre un laboratoire d’intelligence articielle de Facebook en France, témoignage du savoir-faire des Français en mathématiques.
92