Challenges du 24-01-2019

Challenges du 24-01-2019

-

Presse
108 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 24 janvier 2019
Langue Français
Signaler un problème
TO BREAK THE RULES, YOU MUST FIRST MASTER THEM.*
BOUTIQUE AUDEMARS PIGUET PARIS : RUE ROYALE
IL FAUT D’ABORD LES MAÎTRISER. * POUR BRISER LES RÈGLES,
+33 1 53 57 42 16 | AUDEMARSPIGUET.COM| PHOTOGRAPHIÉ EN INFRAROUGE
Le président chinois Xi Jinpingviendrait en France n mars ou début avril.
Philippe Aghion,dans un article à paraître dans l’American Economic Review,estime quele mode de calcul de la croissance est périmé.
Adecco(intérim) inaugure en février ses propres centres de formation d’apprentis (CFA). A Paris et à Lyon.
L’Inspection générale des nances (IGF) a rendu un rapport positif sur le bilan de Jean Bassères à la tête dePôle emploi.
2600 personnes ont candidaté pour la liste LREMaux élections européennes, dont 45% de femmes.
Peter Etzenbach (ex-Allianz France) rejoint comme partner le fondsInfraVia(4 milliards d’euros sous gestion) fondé par Vincent Levita.
LaFédération despromoteurs immobilierslance sa plateforme de recrutement en ligne baptisée Promoteurs de talents.
Totalprécise que le départ de son directeur nancier Patrick de La Chevardière « devraitavoir lieu d’icià la n de l’année »(cf. n°593). Il sera remplacé par Jean-Pierre Sbraire.
Confidentiel
BMW a prévu, en cas de chaos routier, un pont aérien pour approvisionner ses usines britanniques Mini et Rolls Royce.
L’augmentation des droits de succession divise les Français
Une majorité de Français(56 %) reste opposée à une hausse des droits de succes-sion, même si celle-ci n’est ciblée que sur les ménages « les plus aisés ». Parmi la minorité qui y est favorable, le seuil de déclenchement devrait être au-delà de 1 mil-lion d’euros pour 48 % d’entre eux, 500 000 euros pour 29 %, 250 000 euros pour 13 %, et 100 000 euros pour 10 %. Le clivage 56/44 est exactement le même auprès des électeurs LREM. L’enquête a été réalisée auprès de 1 005 personnes en exclusivité pourChallengespar Ipsos les 11 et 12 janvier. La mesure, qui a des adeptes au sein de la majorité, a été a priori écartée par Emmanuel Macron.
Sony laisse la mainà Microsoft LaPlayStation 4s’étanttrès bien vendue l’an dernier, le co n s t r u c -SP teur japo-nais devrait attendre 2020 pour lancer sa nouvelle console. Après, donc, la sortie cette année d’une console signée Microsoft.
Bercy revoit la « relation de conance » Dans un rapport sur la procédure dite de « relation de confiance », la Direc-tion générale des Finances publiques (DGFIP) relève que huit sociétés sur vingt-cinq ont abandonné l’expéri-mentation mise en place en 2013 :« Dé-ployer telle quelle la relation de confiance à grande échelle n’est pas la voie adaptée. »Le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darma-nin a informé les grandes entreprises : le champ de la procédure qui ne sera plus confiée au contrôle fiscal sera ré-duit avant sa généralisation.
Le Mobilier national est « à bout de soufe » Dans son prochain rapport annuel, rendu public le 6 février, la Cour des comptes s’intéresse au Mobilier natio-nal, dont dépendent les manufactures des Gobelins, de Beauvais et de la Sa-vonnerie. Les magistrats estiment que l’institution est« à bout de souffle ».
Muriel Pénicaud lance des clubs patronaux La ministre du Tra-vail a été chargée Bruno Delessard/ChallengesE m m a n u e lp a r Macron de créer des clubs d’une centaine de chefs d’entreprise dans chaque département. Animés par les préfets, ceux-ci doivent permettre de décliner les engagements pris à l’Ely-sée par les entreprises en matière de salaire et d’emploi.
L’ONF mis sous surveillance Le ministre de l’AgricultureDidier Guil-laumea obtenu non seulement la tête du directeur de l’Office national des fo-rêts (ONF) mais aus-si une mission inter-ministérielle d’audit sur l’avenir de l’éta-blissem ent public, qui sera rem is en Anadolu Agency/AFPmars. La commission des Affaires économiques du Sénat s’est par ailleurs autosaisie pour faire le point sur la situation sociale et finan-cière de l’établissement.
Nexter embauche Pour faire face à la montée en cadence de la production des blindés Griffon et Jaguar, le site Nexter de Roanne (Loire) va recruter 200 salariés d’ici à fin 2020. Dont la moitié cette année.
S o m m a i r e e n p a g e s 1 6 e t 1 7
Le secrétaire d’Etat à la Jeunesse Gabriel Attal espère faire contribuer« tous les ministères »au service national universel. Un budget annuel estimé à 1,7 milliard d’euros.
Marion Maréchal a obtenu le 14 janvier l’autorisation administrative d’ouvrir l’établissement d’enseignement supérieur privé qu’elle a inauguré il y a sept mois.
Altice-SFRa procédé à des expérimentations de 5G avec Huaweï à son siège de Balard e (Paris XV ). Une initiative très peu appréciée par le ministère des Armées, voisin.
French Bureau,conseil en innovation pour les entreprises, ouvre une succursale à New York et se rebaptise Possible Future.
Le think tankLaFabrique de la Citécrée un tribunal des générations futures. Première audience le 20 février.
L’eurodéputéJean Arthuisveut créer une fondation pour ouvrir davantage le programme Erasmus aux apprentis.
Le gouvernement estime juridiquement risqué de coner par simple avenant àVincil’extension de l’aéroport Nantes Atlantique.
24 JANVIER 2019 - CHALLENGES N°5945
Politique Par Ghislaine Ottenheimer
Les adhésions à LREM ont été multipliées par cinq depuis le début du mouvement des « gilets jaunes ». Et les dons, par quatre.
EDITORIAL Piège
Le pourcentage de Français qui disent soutenir le mouvement des « gilets jaunes » ne semble plus faiblir. Il se maintient à un niveau toujours élevé : 56%, selon OpinionWay. Et ce, en dépit des violences, des milliards déversés, du lancement du grand débat, de l’engagement de réétudier la question des 80 km/h qui aurait mis le feu aux poudres. La raison en est simple : ceux qui vont toucher une prime, ceux qui vont échapper à une hausse de la CSG, ceux qui vont avoir accès à une prime de conversion ne disent pas« merci Macron », mais« merci les “gilets jaunes” ». C’est pour cette raison qu’il sera très difficile pour le chef de l’Etat de retourner l’opinion publique. C. Lebedinsky/Challenges
Un ultra-conservateur à la tête de la liste européenne de LR
Laurent Wauquiez a décidé de propulser François-Xavier Bellamytête de liste aux élections européennes – la commission d’investi-ture l’adoubera le 29 jan-vier –, confirmant ainsi sa volonté de poursuivre la révolution conservatrice des Républicains. Ce nor-malien agrégé de philoso-phie de 33 ans, brillant et plutôt belle gueule, est la Ibo/ Sipa nouvelle coqueluche de la droite conservatrice, souverainiste et catholique. Les soirées philo qu’il anime depuis cinq ans ont un immense succès. Militant anti-avortement, oppo-sé au mariage pour tous et à la PMA, cet adjoint au maire de Versailles a d’ailleurs accordé àValeurs actuellessa première longue interview, dans la-quelle il critique la dictature de la mo-dernité à tout prix, le « bougisme », ci-tant Parménide et Héraclite. Il dénonce la vacuité du slogan « En marche ! », car « la marche n’a de sens que si on dé-signe un point fixe ». Il s’inquiète aussi de cette menace qui pèse sur l’huma-nité et notre écosystème en raison de« l’irresponsabilité de nos calculs marchands».
Sur l’Europe, sa pensée est aussi assez radicale. Bellamy veut« une Europe de la coopération, au service de la défense de notre civilisation ». Et appelle à une révision du fonctionnement des institu-tions. Ce qui se traduit dans le pro-gramme de LR par la proposition de passer de l’unanimité au vote majori-taire afin de créer des coopérations renforcées. Au Sénat, Gérard Larcher trouve que Bellamy« n’est pas assez rassembleur ». D’autres le trouvent un peu hors sol. Ainsi quand il parle de « sauver le marché de son propre triomphe », il ne décline pas le mode d’emploi. N’empêche, compte tenu de la vacuité de la pensée à droite, il in-suffle un peu d’énergie.
LE CHIFFRE +5points Selon l’Ifop, LREM récolte 23 % d’intentions de vote aux européennes…
… contre 18% en décembre. Le Rassemblement national de Marine Le Pen, lui, est passé de 24 à 21%. Le différentiel serait encore plus grand en cas de liste « gilets jaunes » (7,5%), car la liste RN dégringolerait alors à 18,5%. Les listes de Nicolas Dupont-Aignan et Jean-Luc Mélenchon sont à peu près stables : 7,5% et 9,5%. Mais toutes les autres formations sont à la peine. La liste LR est créditée de 10% (- 1 points). Celle de Hamon ne dépasserait pas les 2,5%. Le PS stagne à 4%. Les écologistes retombent à 6,5%.
Des « gilets jaunes » en pleine dérive politique
Les « gilets jaunes » se prétendent apolitiques.Vraiment ? Le journaliste Roman Bornstein a enquêté pour le compte de la Fondation Jean-Jaurès en se plongeant dans leur univers Facebook. « Au vu de l’ambiance générale très inquiétante qui se dégage des conversations, les “gilets jaunes” ne viennent pas tous de l’extrême droite, mais ils s’y dirigent collectivement », note le journaliste, mettant en avant
Y. Bohac/Sipa
le vocabulaire, les outrances, les insultes, les comparaisons animalières, le complotisme… On y traite les syndicats de parasites, les élus de corrompus menteurs,
les journalistes de« vendus àl’oligarchie », les banques sont accusées de choisir des vainqueurs des élections, Emmanuel Macron est à la solde de la finance internationale… Dans ce monde qui interagit en vase clos, Eric Drouet(photo)et Maxime Nicolle, alias « Fly Rider », animent les Live les plus suivis. Ce sont eux qui donnent les mots d’ordre, désignent les porte-parole
autorisés. Sans jamais modérer le ton de « gilets jaunes » qui, selon l’examen de leurs comptes Facebook, tiennent beaucoup de propos racistes, anti-migrants, homophobes… L’un d’eux a ainsi longuement évoqué, lors d’un Live avec Eric Drouet, le complot de la« mafia khazar »(sioniste), qui dirigerait le monde depuis cinq-cents ans, sans qu’à aucun moment ce dernier ne calme le jeu.
24 JANVIER 2019 - CHALLENGES N°5947
SERVICE DES ABONNÉS Tél. : 01-55-56-71-47 Pour joindre la rédaction Tél. : 01-58-65-03-03 Pour avoir un poste en direct : 01-58-65 suivi du numéro de poste. Fax : 01-58-65-03-04. Challenges, 41 bis, avenue Bosquet, 75007 Paris. E-mail : redaction@challenges.fr ou, directement, tapez l’initiale du prénom, le nom puis @challenges.fr DIRECTION-RÉDACTION DirecteurClaude PERDRIEL. Directeur de la rédaction Vincent BEAUFILS (03-01). Directeur délégué de la rédaction Pierre-Henri de MENTHON (03-08). Rédacteurs en chef Thierry FABRE (03-12), Gilles FONTAINE (03-52). Ghislaine OTTENHEIMER (09-74), Laurent UBERTIN-VALLERON - édition (03-48). Rédacteurs en chef adjoints Kira MITROFANOFF (03-24), Thuy-Diep NGUYEN (03-25), Grégoire PINSON (03-13). Directeur artistiqueThierry VERRET (03-56). CouvertureDominique PASQUET. Conseillers de la rédactionPatrick FAUCONNIER, Airy ROUTIER, Nicolas DOMENACH. RÉDACTION Anne-Marie ROCCO - grand reporter (03-30). FranceDavid BENSOUSSAN (09-76), Laurent FARGUES (03-21), Florian FAYOLLE (09-96), Alice MÉRIEUX (03-23). InternationalSabine SYFUSS-ARNAUD - chef de rubrique (03-15), Jean-Pierre DE LA ROCQUE - grand reporter (09-91). Industrie - Finance Vincent LAMIGEON - grand reporter (03-19), Nicolas STIEL - grand reporter (03-32), Alain-Gabriel VERDEVOYE - grand reporter (03-31). High-tech - MédiasMarc BAUDRILLER - chef de rubrique (03-51), Véronique GROUSSARD - chef de rubrique (01-44-88-35-95), Delphine DÉCHAUX (03-20), Léa LEJEUNE (09-97), Paul LOUBIÈRE - grand reporter (03-22). Services - Grande consommation Jean-François ARNAUD - grand reporter (09-72), Claire BOULEAU (03-28), Pauline DAMOUR (03-11). Finances privéesEric TRÉGUIER - chef de rubrique (03-34), Virginie GROLLEAU (03-27), Damien PELÉ (03-26). Affaires privées Bertrand FRAYSSE - chef de rubrique (03-18). CorrespondantPhilippe BOULET-GERCOURT (New York). Assistantes Isabelle JOUANNY (03-01), Marina RÉGENT (03-06). CHALLENGES.FRThiébault DROMARD - rédacteur en chef (03-07), Isabelle DE FOUCAUD - rédactrice en chef adjointe (09-78), Marion PERROUD - responsable d’édition (03-09), Rémi CLÉMENT (01-55-35-56-71), Laure CROISET (01-55-35-56-74), Antoine IZAMBARD (09-98), Héloïse DE NEUVILLE (03-10), Adrien SCHWYTER (09-92), Valérie XANDRY (01-55-35-56-72) et la rédaction deChallenges. Automobile : Eric BERGEROLLE (01-55-35-56-68) et Nicolas MEUNIER (01-55-35-56-69). Vidéo : Nolwenn MOUSSET (09-90). EDITION Secrétariat de rédaction Stéphanie IONNIKOFF - secrétaire générale de rédaction, Christophe BAZIRE - premier secrétaire de rédaction, Emmanuelle HAMOU. Chef de studioDominique CONTENT. MaquetteIsabelle ATLAN, Armelle DUBREIL, Arthur KNOR, Corine POULARD. PhotoIsabelle PACOREL (03-57), Laurent VERDIER (03-50). NUMÉRIQUE Directrice numérique déléguéeMarion WYSS (09-71). Chef de projetClémence BAUDOUIN (03-17). Responsable marketingAurélien JESSON (03-49). DéveloppeuseAnne-Flore CABANIS (03-37). Community managerDamien CHEDEVILLE (01-55-35-56-70). PUBLICITÉ Mediaobs, 44, rue Notre-Dame-des-Victoires, 75002 Paris. Tél. : 01-44-88-97-70. Fax : 01-44-88-97-79. Poste en direct : 01-44-88 + numéro de poste. E-mail : initiale du prénom + nom@mediaobs.com. Directeur généralCorinne ROUGÉ (93-70). Directeur déléguéPhilippe LÉONARD (89-18). Directeur de publicité Benjamin COURCHAURE (97-50), avec Céline CLAMAGIRAND (89-17), assistés de Séverine LECLERC (89-11). Directrice de publicité digitaleMathilde GIRARDEAU (93-75). ImmobilierYves LE GRIX (36-29). LittérairePauline DUVAL (97-54). Marketing directXavier PERSONNAZ (97-76). Studio/ExécutionCédric AUBRY (89-05). GestionCatherine FERNANDES (89-20). www.mediaobs.com DIRECTEUR DÉLÉGUÉElisabeth DESCOMBES. ADMINISTRATIONSecrétaire généralJean-Claude ROSSIGNOL. Directeur commercial et numérique Valéry SOURIEAU. Direction administrative et RHJaye REIG. AbonnementsLuc BONARDI - directeur. Ventes aux entreprisesJoëlle HEZARD. FabricationChristophe PERRUSSON, Thibault QUÉRÉ. ImprimerieRoto France, Lognes.
Confidentiel
Le think tank libéral iFrap, dirigé par Agnès Verdier-Molinié, va être très actif dans le grand débat.
En toute indiscrétion Par Nicolas Domenach
Le marathon requinque Macron Après ses 7 heures passées avec des maires à Grand Bourgtheroulde, dans l’Eure, Emma-nuel Macron, ravi de l’échange, a tenu à dé-briefer avec ses conseillers, et à aller manger des pâtes. Retour dans la cour de l’Elysée à 3 heures du matin. Lever aux aurores pour pré-parer le conseil des ministres. Comme le re-lève Sébastien Lecornu, un des ordonnateurs en chef du grand débat,« il faut tenir le rythme »…Un proche du président n’est pas autrement mécontent des épreuves qu’il tra-verse :« C’est sa chance d’être réélu, il en sor-tira avec des cicatrices. Les Français veulent le voir cabossé. Et puis, ce n’est pas mauvais que le maître des horloges soit remonté comme une pendule. »
Bougrab pressentie par Dupont-Aignan N ico las D u p o n t-A ign an cherche une fem m e de quelque envergure pour sa liste aux européennes, afin de l’aider à provoquer le déclic« qui le ferait passer Js/Mr/Afp la barre des 10 % dans les sondages »,alors qu’il tourne actuellement autour de 7 %. Parmi les pressenties, la quadragénaireJeannette Bougrab. L’essayiste et ancienne secrétaire d’Etat à la Jeunesse de Nicolas Sarkozy a ré-servé sa réponse.
Raffarin veut voir Philippe, Larcher et Bertrand au front « Le succès appelle le silence ! »Pour l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin,« Em-manuel Macron doit cesser de se surexposer, car il va vite lasser. »En conséquence, recom-mande celui qui fut longtemps spécialiste ès communication,« il doit laisser son Premier ministre Edouard Philippe animer un grand débat, confier l’animation d’autres à Gérard Larcher ou même à Xavier Bertrand ».Reste à savoir qui va vouloir s’y coller.
Eva Joly@EvaJoly(21 janvier) @EmmanuelMacrondoit rappeler aux 150 patrons qu’il réunit à Versailles l’importance de leurs obligations scales.
8CHALLENGES N°594 - 24 JANVIER 2019
Toubon ne désarme pas Jacques Toubon,le défenseur des Droits, ré-clame toujours le retrait lors des manifesta-tions du lanceur de balles de défense, qui pro-voque blessures et mutilations. Sans grande illusion :« Ça fait cinq ans que je me bats pour ce retrait, mais aucun ministre de l’In-térieur n’ose affronter les syndicats de police, qui ne veulent pas en entendre parler. Il ne faut rien lâcher. »
Le« cadeau »versaillais de Wauquiez à Le Pen Marine Le Pen attend avec gourmandise que Laurent Wauquiez charge le philosophe Fran-çois-Xavier Bellamy de porter les couleurs LR pour les élections européennes(lire page 7). Elle se dit prête à sortir le champagne, tant cette tête de liste, qui n’a jamais réussi à se faire élire dans sa ville de Versailles, serait un « cadeau »pour elle.
Bayrou acte la mort du PS « LR n’existe plus, mais le PS encore moins », relève le maire de Pau François Bayrou, qui ajoute :« C’est une génération entière qui a disparu. Ces socialistes qui avaient pris le pouvoir ont occupé toutes les fonctions, puis ont perdu leurs idées et leurs postes. Il ne reste à Pau que quelques Insoumis qui ont revêtu le gilet jaune. »
Mab /Afp
Benjamin Griveaux@BGriveaux(20 janvier) A ne pas nommer les problèmes on les fuit, à ne pas les affronter, on les contourne. Cela a donné une forme d’immobilisme pendant 30 ans.
French Art de Vivre
, TASCHEN.
Photo Michel Gibert, non contractuelle. Sculpture : www.mpcem.com
Itinéraire.Canapé par éléments et table basse, design Philippe Bouix. Reine.Lampadaire, design Chape & Mache.
French : français
www.roche-bobois.com
Médias Par Marc Baudriller
Franck Riester envisageait d’inviter 700 personnes le 31 janvier à la Maison de la radio pour ses premiers vœux. Une idée abandonnée.
L’Union syndicale de la production audiovisuelle (Uspa) a écrit le 11 janvier àDelphine Ernotte, présidente de France Télévisions, déplorant que la création d’une direction transverse pour la ction entraîne « un ralentissement très marqué des prises de décision »depuis septembre. Elle s’inquiète car, er au 1 janvier, cette organisation a été étendue à tous les programmes.
TF1prend une participation minoritaire, via son fonds d’investissement One Innovation, dans Delitoon, le pionnier français des « webtoons », conçus pour être lus sur smartphone(lire p. 32).
Leslivres au format pocheoccupent 32 des 50 titres du palmarès des meilleures ventes de livres en France en 2018, contre 24 en 2017. Selon GfK, Pocket (Editis) compte plus de best-sellers que Le Livre de poche (Hachette), mais ce dernier passe devant en part de marché avec 25,6%, contre 23,4% à son concurrent.
Le groupe Valmonde (Valeurs actuelles) relancera début février le mensuel Le Spectacle du monde,créé en 1962 par Raymond Bourgine. Sa parution s’était interrompue en 2014.
Le printemps des 20-Heures se confirme
Après ceux de TF 1 et de France 2,le journal télévisé de M6 fera lui aussi peau neuve le 28 janvier. Le téléspecta-teur sera plongé dans un décor de 117 mètres carrés dopé aux technolo-gies de réalité virtuelle. Objectifs : va-rier les plans larges, américains ou proches, adapter les fonds d’écran aux mouvements de caméra ou faire surgir une carte au pied du présentateur. « On a souhaité i m m e r g e r e n -core plus le télés-pectateur dans l’im age », ex-plique Stéphane Yannick Coupannec/Leemage/AFPGendarme, le di-recteur de la rédaction de M 6. La chaîne a innové au lancement de ce journal, avec un présentateur debout, et renou-velé son plateau régulièrement.« On veut garder ce coup d’avance,poursuit-il,va jouer la taille du plateau à on fond et continuer à raconter l’informa-tion différemment, comme au début. » Pas d’objectifs d’audience annoncés, mais le journal de M 6 entend bien pro-fiter d’une vague favorable. Longtemps considéré comme condamné par le
boom de l’information en continu sur le Web, des chaînes d’information et des radios comme France info, le bon vieux JT regagne partout du terrain. Le 19 h 45 de M 6, présenté parXavier de Moulins,progresse depuis trois ans à la fois en nombre d’auditeurs et en part d’audience (+159 000 téléspecta-teurs en semaine entre 2016-2017 et 2018-2019, soit de 12 % à 12,9 % de part d’audience), selon Publicis Média. Le 20-Heures de TF 1, qui déclinait de-puis au moins huit ans, entraînant le tarif du spot de publicité (de 50 000 eu-ros brut avant 20 heures en 2009 à 39 000 euros dix ans plus tard), remonte aussi. En deux ans, Gilles Bouleau gagne 577 000 téléspectateurs, à 5,87 millions en 2018-2019. Enfin, le 20-Heures d’Anne-Sophie Lapix, sur France 2, gagne 145 000 téléspectateurs sur la même période. Ensemble, les trois journaux du soir récupèrent 881 000 téléspectateurs en deux ans. Une divine surprise pour les chaînes, qui s’accompagne d’une moins bonne nouvelle : le public des 20-Heures continue de vieillir, passant en dix ans de 56,5 à 61,2 ans pour France 2, et de 49,6 à 55,6 ans pour TF 1.
Denis Olivennes devient l’homme de Kretinsky en France
Denis Olivennes sera bien le président non exécutifdu groupe de presse tout neuf de Daniel Kretinsky en France. La cession des titres de Lagardère Active (Elle, Télé 7 Jours, Ici Paris…), jusqu’alors pilotés par Olivennes, sera effective début février. Avec l’hebdo-madaireMarianne,cet ensemble don-nera naissance à CMI France, antenne hexagonale du groupe Czech Media Invest, basé à Prague. La direction opé-rationnelle des neuf titres est confiée à Claire Léost, ex-Lagardère Active. CMI France ne portera pas, en tout cas dans
10CHALLENGES N°594 - 24 JANVIER 2019
un premier temps, la participation de Kretinsky au capital duMonde (49 % des parts de Matthieu Pigasse). Pour Denis Olivennes,« Daniel Kre-tinsky est un homme d’affaires bril-lant », dénué de conflit d’intérêts en France puisque ses activités énergé-tiques sont hors de nos frontières. Il entend constituer avec lui« un groupe de presse libre et indépendante », alors que« le journalisme rigoureux est devenu une denrée de première néces-sité », et développer ses activités dans l’événementiel ou le numérique.
Pour son cocktail de départ, le président du CSAOlivier Schramecka composé lui-même la liste de la centaine d’invités. Vincent Bolloré n’en faisait pas partie, au contraire de son ls Yannick, accompagné de plusieurs cadres dirigeants de Canal +.
Au terme d’une ordonnance de 2015, le président de l’Assemblée nationale devra, cette fois-ci, nommer une femme conseillère auCSA. Et celui du Sénat, un homme. Le président de la République, lui, est libre.
Les collaborateurs de TF1 toucheront une « prime Macron » décidée pour l’ensemble du groupe Bouygues: 600 euros jusqu’à 24000 euros de rémunération brute annuelle, 300 euros entre 30000 et 36000 euros.
Selon Médiamétrie, 51,5 millions de Français ont regardé la Coupe du monde de footballà un moment ou à un autre de la compétition. Soit une quinzaine de millions de récalcitrants.
Retrouvez la chronique économique de Gilles Fontaine Chaque jeudi à 6h48dans LE5/7DE MATHILDE MUNOS
Fréquence Paris : 87,8 MHz