Challenges du 31-10-2019

Challenges du 31-10-2019

-

Presse
92 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 31 octobre 2019
Langue Français
Signaler un problème
ConIdentiel
Quelque 80 économistes, dont les deux Nobel français, plancheront en juin au Collège de France sur « la destruction créatrice ».
Air Franceréléchit à une offre de tourisme médica.
La secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacherest pressentie pour prendre une tête de iste LREM à Paris. Cee du e XVI arrondissement.
Divers services de Bercyseront affectés par une grève e 14 novembre : DGFIP, DGCCRF, Douanes…
Après Bouygues Teecom, es smartphonesOnePlusdébarquent chez Free. Un signe de ’appétit du chinois en France.
Burgundy Business School(ex-ESC Dijon) investit 10 miions d’euros dans un campus à Lyon.
Seon e baromètre mondia EF EPI sur e niveau d’anglais, es résutats de a France sont« encourageants ».
Sia Partners (270 miions d’euros de chiffre d’affaires) a boucé avec Caiman sa troisième acquisition américaine en neuf mois. But : passer de 350 à 500 consutants aux Etats-Unis d’ici à 2021.
Jacques Gavani, engagé au côté d’Anne Hidago à Paris, quitte a présidence e duClub XXI siècle.
Le SNPL s’impante chezRyanairavec une quarantaine d’adhérents.
Farandou installe sa garde rapprochée à la SNCF
er Successeur de Guillaume Pepy à la tête de la SNCF à compter du 1 novembre,Jean-Pierre Farandou gère depuis plusieurs jours la crise sociale en tandem avec son prédécesseur. Mais aussi avec un groupe de proches formé de Christophe Fani-chet, ex-directeur de la communication, qui pilote le fonds d’innovation 574 Invest, de Laurent Trevisani, directeur général délégué, de Céline Sibert, directrice géné-rale de la sûreté, et de Stéphane Volant, secrétaire général. Guillaume Pepy gardera un bureau à Paris pour notamment préparer le procès de l’accident de Brétigny.
La réserve héréditaire revue à la baisse Le groupe d’experts missionné par la Chancellerie après l’affaire de l’héritage deJohnny Hallydaydevrait se pronon-cer contre l’abrogation de la réserve héréditaire. Mais la part minimale dévo-lue aux enfants, prévue par le Code ci-vil, serait ramenée de 75 % à 50 %.
Francois Mori/Ap/Sipa
Des actions gratuites pour Bernard Arnault Bernard Arnault s’est vu attribuer des actions gratuites de LVMH, valorisées à environ 5 millions d’euros. Antonio Bel-loni et Nicolas Bazire, deux des diri-geants du groupe de luxe, se partagent un montant équivalent.
L’Etat ponctionne 380 millions à la FDJ Dans le cadre de sa privatisation, La Française des jeux doit verser à l’Etat une indemnité de 380 millions d’euros d’ici au 30 juin 2020. La contre-partie de ses droits exclusifs à exploiter des jeux de loterie et des paris sportifs dans des réseaux physiques de distribu-tion et en ligne.
Granjon tire le rideau sur les théâtres Jacques-Antoine G r a n j o n ( V e e -pee) vend ses t r o i s t h é â t r e s p a r i s i e n s (Théâtre de Pa-Ofg-Tjmr /Sipa ris, Michodière et Bouffes Parisiens) à Marc Ladreit de Lacharrière (Fima-lac), propriétaire des théâtres Mari-gny, de la Porte Saint-Martin et de la Madeleine. Des fonds et Jean-Marc Dumontet étaient sur les rangs.
Deux candidats pour le GPS Damien Verdier (Sodexo) et Antoine Morgaut (Robert Walters Europe) s’af-fronteront début décem bre pour prendre la tête du Groupement des Pro-fessions de Services (GPS). Bernard Spitz (ex-FFA) a renoncé.
La succession de Petitcolin se précise Pour la succession de Philippe Petitco-lin, directeur général de Safran, deux noms se dégagent en interne : Olivier Andriès (aircraft engines) et Martin Sion (electronic & defense).
Le recrutement d’administratrices baisse Pour la première fois depuis la loi Copé-Zimmermann (2011), selon Heidrick & Struggles, la part des femmes dans les recrutements de nouveaux administra-teurs passe en 2018 sous les 40 %, à 35 %.
S o m m a i r e e n p a g e s 1 6 e t 1 7
La députée Laurianne Rossi (LREM) présidera eConseil national du bruit.
ViaaDIT,Pe gouvernement teste avecFnac-Dartyun indice de a réparabiité des produits.
Rachel Vanier(ex-Station F) crée sa start-up : Danceloor Paris.
Emmanue Macron devrait se rendre enCôte d’Ivoireen décembre.
Le ministère de a Santé panche sur une reprise de adette des hôpitauxpar ’Acoss, ’organisme qui gère a trésorerie de a Sécurité sociae.
Le ministre du Logement Juien Denormandie est hostie à a réduction du nombre de nuitées Airbnbà Paris.
Grant Thornton a réaisé pour ’Agence française anticorruption ’audit des dispositifs de conformité de aSociété générale.
31 OCTOBRE 2019 - CHALLENGES N°6285
Politique Par Ghislaine Ottenheimer
Emmanuel Macron veut engager dès janvier une profonde réforme des grands corps de toute la haute administration (X, ENA…).
EDITORIAL Fiasco
L’échec de l’EPR et la dégradation du savoir-faire d’EDF, soulignés par le rapport Folz sur Flamanville, marquent la fin de l’infaillibilité de l’électricien français. Et du mythe EDF, avec ses grosses têtes sorties de Polytechnique, sa technologie de pointe. Mais aussi ses régimes spéciaux, ses acquis sociaux. Sous-estimation, malfaçon, spécifications techniquement irréalisables… En 30 pages, l’ex-patron de PSA Jean-Martin Folz, lui-même X-Mines, démontre à quel point cette filière est tombée en déshérence. L’Etat va devoir vite redresser la barre sous peine de voir le nucléaire sombrer. Sous les coups de sa dette, mais aussi de la défiance des Français. C. Lebedinsky/Challenges
Thierry Breton en marche vers Bruxelles
C’est un choix malin que fait Emmanuel Macron en proposant Thierry Breton comme commissaire euro-p é e n . P o l i t i q u e m e n t , d’abord. Issu de la droite (il a été ministre de Jacques Chirac), ce libéral, qui est un ami personnel de Wolf-gang Schäuble, devrait sa-tisfaire les élus du PPE. Et, en même temps, le chef de l’Etat ne perd pas la face, Xavier Popy/Rea Thierry Breton ayant appe-lé à voter pour lui dès le premier tour de la présidentielle, compte tenu des déboires de François Fillon. Techniquement, également, le choix est judicieux. Ingénieur, PDG d’Atos, spécialiste des questions technolo-giques, ardent européen (il y a trois ans, il préconisait la création d’un fonds européen de sécurité et de dé-fense), il a une expertise sur l’ensemble du champ de compétences d’un porte-feuille très vaste, qui regroupe la poli-tique industrielle, le marché intérieur, le numérique, la défense et l’espace. Mais le choix d’une personnalité issue du business peut aussi s’avérer hasar-deux90)(lire p. . Nombre de députés européens ont pointé du doigt les
risques de conflit d’intérêts, la société Atos ayant touché de nombreuses sub-ventions de l’Europe. Et Thierry Breton est visé par une plainte d’Anticor pour favoritisme dans l’attribution du mar-ché des radars automatiques. Son dos-sier sera scruté de près par la Commis-s io n d e s a ffa ir e s ju r id iq u e s d u Parlement européen. Thierry Breton a déjà fait savoir que, s’il était confirmé à ce poste, il vendrait l’intégralité de ses 508 085 actions d’Atos (ce qui repré-sente 38 millions d’euros). Comme commissaire, il toucherait une rémuné-ration près de dix fois inférieure : envi-ron 270 000 euros bruts par an, contre 2,7 millions d’euros (fixe plus variable, hors stock-options) en 2017.
LE CHIFFRE % 81 des Français font plus conance aux fonctionnaires territoriaux qu’aux agents de l’Etat.
Selon un baromètre Ipsos commandé par l’Association des administrateurs territoriaux de France, les sondés souhaitent des transferts de compétences au profit des collectivités dans trois secteurs : le transport, le logement et l’environnement. Ils plaident à 84% pour que les postes importants dans les ministères soient réservés à des fonctionnaires ayant une expérience du terrain. Des chiffres que devra méditer la ministre Jacqueline Gourault, qui peaufine une loi de décentralisation et de déconcentration.
François Hollande s’incruste dans le paysage politique
Comment revenir dans le débat publicquand on a échoué à remplir sa principale promesse – faire baisser le chômage –, au point de ne pas pouvoir se représenter ? Et que son successeur obtient de meilleurs résultats… en partie grâce à son héritage. Comment exister alors que le parti qu’on a longtemps dirigé s’est effondré ? Comment, surtout, se maintenir dans le paysage politique quand on garde
Laurent Cerino/Rea
une des meilleures cotes de popularité à gauche (46 % selon l’Ifop) ? François Hollande a trouvé la parade : écrire un livre sur les institutions. Et proposer une réforme aux contours
vagues et complexes. L’ex-chef de l’Etat a beau jeu de dénoncer, dansRépondre à la crise démocratique(Fayard), les dérives populistes qui guettent le monde, alerter sur la crise de représentation. Mais sa réponse n’en est pas moins étrange. N’est-ce pas le PS, qu’il dirigeait alors, qui, avec Lionel Jospin à Matignon, a largement œuvré pour le passage du septennat au quinquennat ? Et que suggère-t-
il aujourd’hui ? Le sextennat ! Etrange également de proposer comme remède au populisme un régime présidentiel proche de celui des Etats-Unis, où sévit Donald Trump ! En réalité, ce livre d’entretien avec le think tank Terra Nova ressemble davantage à une explication de texte de son quinquennat. Avec des commentaires sur les frondeurs, le mariage pour tous, l’impopularité… Hollande excelle dans l’exégèse.
31 OCTOBRE 2019 - CHALLENGES N°6287
SERVICE DES ABONNÉS Tél. : 01-55-56-71-47
Pour joindre la rédaction Tél. : 01-58-65-03-03 Pour avoir un poste en direct : 01-58-65 suivi du numéro de poste. Fax : 01-58-65-03-04. Challenges, 41 bis, avenue Bosquet, 75007 Paris. E-mail : redaction@challenges.fr ou, directement, tapez l’initiale du prénom, le nom puis @challenges.fr
DIRECTION-RÉDACTION DirecteurClaude PERDRIEL. Directeur de la rédaction Vincent BEAUFILS (03-01). Directeur délégué de la rédaction Pierre-Henri de MENTHON (03-08). Rédacteurs en chef Thierry FABRE (03-12), Gilles FONTAINE (03-52). Ghislaine OTTENHEIMER (09-74), Laurent UBERTIN-VALLERON - édition (03-48). Rédacteurs en chef adjoints Kira MITROFANOFF (03-24), Thuy-Diep NGUYEN (03-25), Grégoire PINSON (03-13). Directeur artistiqueThierry VERRET (03-56). CouvertureDominique PASQUET. Conseillers de la rédactionPatrick FAUCONNIER, Airy ROUTIER, Nicolas DOMENACH. RÉDACTION Anne-Marie ROCCO - grand reporter (03-30). FranceDavid BENSOUSSAN (09-76), Laurent FARGUES (03-21), Florian FAYOLLE (09-96), Alice MÉRIEUX (03-23). InternationalSabine SYFUSS-ARNAUD - chef de rubrique (03-15), Jean-Pierre DE LA ROCQUE - grand reporter (09-91). Industrie - Finance Vincent LAMIGEON - grand reporter (03-19), Nicolas STIEL - grand reporter (03-32), Alain-Gabriel VERDEVOYE - grand reporter (03-31). High-tech - MédiasMarc BAUDRILLER - chef de rubrique (03-51), Véronique GROUSSARD - chef de rubrique (01-44-88-35-95), Delphine DÉCHAUX (03-20), Léa LEJEUNE (09-97), Paul LOUBIÈRE - grand reporter (03-22). Services - Grande consommation Jean-François ARNAUD - grand reporter (09-72), Claire BOULEAU (03-28), Pauline DAMOUR (03-11). Finances privéesEric TRÉGUIER - chef de rubrique (03-34), Virginie GROLLEAU (03-27), Damien PELÉ (03-26). Affaires privées Bertrand FRAYSSE - chef de rubrique (03-18). CorrespondantPhilippe BOULET-GERCOURT (New York). Assistantes Isabelle JOUANNY (03-01), Marina RÉGENT (03-06).
CHALLENGES.FRThiébault DROMARD - rédacteur en chef (03-07), Isabelle DE FOUCAUD - rédactrice en chef adjointe (09-78), Marion PERROUD - responsable d’édition (03-09), Rémi CLÉMENT (01-55-35-56-71), Laure CROISET (01-55-35-56-74), Antoine IZAMBARD (09-98), Héloïse DE NEUVILLE (03-10), Adrien SCHWYTER (09-92), Valérie XANDRY (01-55-35-56-72) et la rédaction deChallenges. Automobile : Eric BERGEROLLE (01-55-35-56-68) et Nicolas MEUNIER (01-55-35-56-69). Vidéo : Nolwenn MOUSSET (09-90). EDITION Secrétariat de rédaction Stéphanie IONNIKOFF - secrétaire générale de rédaction, Christophe BAZIRE - premier secrétaire de rédaction, Emmanuelle HAMOU. Chef de studioDominique CONTENT. MaquetteIsabelle ATLAN, Sophie DACRUZ, Armelle DUBREIL, Corine POULARD. PhotoIsabelle PACOREL (03-57), Laurent VERDIER (03-50). NUMÉRIQUE Chef de projetClémence BAUDOUIN (03-17). Responsable marketingAurélien JESSON (03-49). Community managerDamien CHEDEVILLE (01-55-35-56-70).
PUBLICITÉ Mediaobs, 44, rue Notre-Dame-des-Victoires, 75002 Paris. Tél. : 01-44-88-97-70. Fax : 01-44-88-97-79. Poste en direct : 01-44-88 + numéro de poste. E-mail : initiale du prénom + nom@mediaobs.com. Directeur généralCorinne ROUGÉ (93-70). Directeur déléguéPhilippe LÉONARD (89-18). Directeur de publicité Benjamin COURCHAURE (97-50), avec Céline CLAMAGIRAND (89-17), assistés de Séverine LECLERC (89-11). Directrice de publicité digitaleMathilde GIRARDEAU (93-75). ImmobilierYves LE GRIX (36-29). LittérairePauline DUVAL (97-54). Marketing directXavier PERSONNAZ (97-76). Studio/ExécutionCédric AUBRY (89-05). GestionCatherine FERNANDES (89-20). www.mediaobs.com
DIRECTEUR DÉLÉGUÉElisabeth DESCOMBES. ADMINISTRATIONSecrétaire généralJean-Claude ROSSIGNOL. Directeur commercial et numérique Valéry SOURIEAU. Direction administrative et RHJaye REIG. AbonnementsLuc BONARDI - directeur. Ventes aux entreprisesJoëlle HEZARD. FabricationChristophe PERRUSSON, Thibault QUÉRÉ. ImprimerieRoto France, Lognes.
Confidentiel
Le Mobilier national lance un concours de design pour remeubler la salle du conseil des ministres à l’Elysée.
En toute indiscrétion Par Nicolas Domenach
La poussée verte angoisse le PS Un hiérarque du Parti socialiste craint le ver-dict des urnes aux élections municipales : « Certes, nous comptons encore des maires sortants bien implantés, comme à Rennes et Rouen, mais nous risquons d’être victimes de la poussée verte que favorise tous les jours l’actualité comme la publicité des marques soucieuses de se verdir. Les écologistes n’ont pas même besoin de faire campagne, les évé-nements et l’émotion travaillent à leur crois-sance et nous sombrons dans l’indifférence. »
Macron fait des risettes à Sarkozy Certains ambassadeurs de l’ombre ne désespè-rent pas de réconcilier François Hollande et Emmanuel Macron et persistent à demander à ce dernier un geste envers son prédécesseur et ex-patron. Mais, pour l’instant, rien à faire. Le tenant du titre préfère toujours faire des risettes à Nicolas Sarkozy, qu’il a dépêché à l’intronisation du nouvel empereur du Japon.
Molière prend le chemin du Panthéon L a p étitio n lan cée p ar Francis Huster (plus de 10 000 signatures) en faveur Photononstop/AFPde l’entrée de Jean-Baptiste Poquelin – connu sous le nom deMolière– au Panthéon a attiré l’attention d’un autre ama-teur de théâtre, Emmanuel Macron. La promo-tion 2018-2019 de l’ENA s’est déjà choisi le nom de Molière. Un début de panthéonisation.
Garot veut« coconstruire » Le député socialiste Guillaume Garot travaille à une proposition de loi contre « la désertifi-cation médicale », en y associant les citoyens. « Les faire se confronter aux réalités est le meilleur moyen pour tenter de répondre à la crise de confiance envers les élites qui mine notre société. Cette démocratie participative là fonctionne. Il faut co-construire et ne plus laisser détruire. »
Emmanuel Macron@EmmanuelMacron(27 octobre). La mort d’al-Baghdadi est un coup dur porté contre Daech, mais ce n’est qu’une étape.
8CHALLENGES N°628 - 31 OCTOBRE 2019
Pour Le Pen, les macronistes sont des« gazeux » Pour la présidente du Rassemblement natio-nalMarine Le Pen, LREM n’est pas un parti : « Ils ont sorti un seul tract en un an et demi ; ce sont des gazeux. Comme les Insoumis, ils n’existent pas hors présidentielle. Or, moi je crois aux partis, à leur fonction de proposi-tion et de mobilisation. Même si je prendrai mes distances lors de la prochaine compéti-tion élyséenne, car il faut pouvoir attirer ceux qui ne veulent pas être embrigadés. »
Ciotti cherche les« failles » de la préfecture de police de Paris Le président de la commission d’enquête par-lementaire sur l’attentat à la préfecture de police de Paris Eric Ciotti n’entend pas« me-ner de procès politique ni judiciaire, juste relever les failles du système ». Dans le pro-gramme des Républicains, il avait fait inscrire un projet de suppression de la préfecture de Police de la capitale,« un Etat dans l’Etat ».
Cazeneuve défend la Constitution Bernard Cazeneuve ne partage pas les propo-sitions de réformes constitutionnelles de François Hollande :« Ce n’est pas le moment de mettre à bas ce qui nous tient encore en-semble et debout. »
François Bayrou@bayrou(27 octobre). Si on ne réussit pas un rassemblement, il n’y aura pas d’alternance à Paris.
Anadolu AgencyAFP
/ papier-peint : sandbergwallpaper.com
Photo Michel Gibert, non contractuelle. Hôtel Casa Bonay, Barcelone
Eden Rock.Salle à manger, design Sacha Lakic. Médusa.Suspension, design Carlo Zerbaro.
French Art de Vivre
Services conseil décoration et conception 3D en magasin French : français
Médias Par Marc Baudriller
L’ancien directeur d’antenne de BFM Business, Stéphane Soumier, va lancer une chaîne concurrente baptisée Business Force.
Principal moteur du rajeunissement relatif de l’audience deRTL,l’émission emblématique de l’après-midi Les Grosses Têtes,animée par Laurent Ruquier depuis 2014, a gagné sur cinq ans 100000 auditeurs de 18 à 34 ans. Une émission« fortement consommée par les jeunes actifs », selon Guylaine Levesque, la responsable du pôle audio d’Havas.
Le directeur nancier deNiceMatin,Luc Marchal, a quitté ses fonctions pour raisons personnelles.
En s’autosaisissant après le discours d’Eric Zemmour diffusé surLCI,le parquet de Paris a coupé l’herbe sous le pied du CSA, qui n’aurait pas été mécontent d’en avoir l’initiative.
Prudent, Pierre Louette, PDG du groupe Les Echos-Le Parisien,n’a pas inclus d’hypothèse de recettes « droits voisins » dans son budget pour l’année prochaine.
Maurice Botbol, patron du groupe de presse Indigo Publications (La Lettre A), va intégrer le comité stratégique de la fondation qui détient désormais le siteMediapart. Ce comité doit étudier et proposer au conseil d’administration des soutiens à des projets de presse indépendante.
Une montée en gamme pour relancerLe Télégramme
Longtemps abonné aux trophées récompensant la croissance de ses ventes,Le Télégrammea dû revoir sa copie. Le quotidien breton perd depuis 2015 environ 2 % de sa diffusion chaque année (188 273 exemplaires en 2018, selon l’ACPM). Une baisse moins forte que celle des autres quotidiens régio-naux (6 %), mais qui inquiète dans ce groupe basé à Morlaix et déte-nu par la famille Coudurier. Face àOuest-France, il ne pèsera en 2019 que 150 mil-lions d’euros de chiffre d’affaires JACQUES DEMARTHON / AFP pour un Ebitda d’une petite dizaine de millions. Pour stabiliser son pôle média, qui re-présente plus de la moitié du chiffre d’affaires,Le Télégrammese présen-tera à partir du 20 novembre dans une nouvelle maquette, résultat de dix-huit mois de travail des salariés autour du rédacteur en chef Samuel Petit et de Mariette Le Guellaff, la directrice du numérique. Les cahiers locaux seront séparés du reste du journal, avec les
informations de services mieux venti-lées. Les pages Opinions et TV seront désormais quotidiennes et le pool de chroniqueurs (Jean Guisnel, Anna Ca-bana, Christine Clerc…) a été renforcé avec l’arrivée du romancier Yann Quef-félec et de Jean-Luc Wachthausen, un ancien duFigaroqui pilote la rubrique Culture.« L’effort a porté sur les conte-nus », explique le directeur de l’infor-mationHubert Coudurier. L’offre digitale fera peau neuve en dé-cembre. Le journal compte relancer sa diffusion en doublant d’ici deux ans le nombre de ses abonnés purement nu-mériques (10 000 aujourd’hui). L’enjeu est aussi d’accélérer sur la vidéo, no-tamment en multipliant les passerelles avec Tébéo et TébéSud, les chaînes lo-cales du groupe. Face aux difficultés de la presse, le PDG Edouard Coudurier a développé le groupe dans de nouvelles activités : l’emploi dès 2000 avec le ra-chat de RégionsJob.com, qui pèse le quart du chiffre d’affaires. Puis, à partir de 2004, dans l’événementiel avec les rachats de la Route du rhum et des Francofolies de La Rochelle qui, avec d’autres manifestations, représentent 25 % de l’activité.Thierry Mestayer
Le gouvernement intensifie la lutte contre le piratage audiovisuel
Haro sur les pirates en ligne !Dix ans après la loi créant l’autorité de lutte contre le piratage en ligne, la Hadopi, le gouvernement va profiter du projet de loi audiovisuel pour accroître sa lutte contre le piratage. Selon EY, le manque à gagner pour l’économie française était estimé à 1,2 milliard d’euros l’an-née dernière. Le projet de loi prévoit la fusion de la Hadopi avec le CSA pour donner nais-sance à l’Arcom, l’Autorité de régula-tion de la communication audiovisuelle et numérique. La future autorité pourra
10 CHALLENGES N°628 - 31 OCTOBRE 2019
lutter plus efficacement contre les nou-velles pratiques de piratage : streaming, téléchargement direct et surtout live streaming de compétitions sportives alors que la Hadopi se contente de contrôler les échanges « de pair-à-pair », en net déclin. La procédure pour mettre fin aux sites miroirs après une décision judiciaire est également sim-plifiée. Le projet de loi, actuellement devant le Conseil d’Etat, n’est pas at-tendu à l’Assemblée avant janvier 2020. Et la future autorité ne devrait pas voir le jour avant 2021.A. S.
A la demande des représentants des salariés,L’Expressouvre à nouveau la période de bonication des conditions de départ pour tous les journalistes, car des salariés ont découvert après coup que leur poste était supprimé. Mais les négociations achoppent sur le nombre de suppressions de postes, les élus tenant au plafond de 40 suppressions pas plus, soit une équipe de 102 salariés, contre 170 voilà deux ans.
Richard Schlagman a suspendu la vente desCahiers du cinéma,les montants offerts s’avérant largement inférieurs à ce qui était attendu.
Le pôle d’indépendance du Mondeattend toujours que l’héritier de Pierre Bergé, Madison Cox, et Daniel Kretinsky signent le droit d’agrément sur tout mouvement au capital du groupe.
Netixa commandé Mortel, une série de six épisodes, en ligne le 21 novembre, à Frédéric Garcia, tout juste sorti de la Fémis.
Retrouvez la chronique économique de Gilles Fontaine Le samedi à 7h15 dans LE6/9 d’ERIC DELVAUX
Fréquence Paris : 87,8 MHz