CIO Mag - N°54 / Octobre 2018

CIO Mag - N°54 / Octobre 2018

-

Presse
68 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Dossier spécial Algérie

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 novembre 2018
Langue Français
Signaler un problème

TENDANCE
N°54 SEPTEMBRE / OCTOBRE 2018
DOSSIER SPÉCIAL ALGÉRIE
ILS SONT DE CEUX QUI FONT BOUGER
L'ÉCONOMIE NUMÉRIQUE ALGÉRIENNE
Septembre / Octobre 2018 N°54 I www.cio-mag.com 1
ZONE CFA AVION : 3000 FCFA - ZONE CFA SURFACE : 2000 FCFA - MAR : 55DH - FRANCE MÉTRO : 4,50€ - ESP : 4,50€ - CANADA : 8$ CADTENDANCE
Ready for your
digital transformation
www.olympicbankingsystem.com
Septembre / Octobre 2018 N°54 I www.cio-mag.com2
G e n e v a L o n do n L u g a n o L u x e m b o u r g P a r i s S i n g a p o r e Z u r i c hQuelles ambitions
africaines pour Edito
l’Algérie ?
marocain vers le reste de l’Afrique ont plus que triplé Ready for your entre 2008 et 2016, passant de 333 millions à 1 milliard
de dollars. En marquant un positionnement clair en
direction de l’Afrique, le Maroc a confirmé que son digital transformation destin économique était lié à celui du continent.
Co-construire un destin commun
Lorsque je reviens de nos Digital African Tour, mes
amis algériens me posent souvent des questions sur
les audiences, notamment sur la participation des
entreprises étrangères lors de mes passages dans
les différentes capitales africaines. Souvent, ils sont Mohamadou DIALLO
déçus que je ne cite pas les leurs parmi les entreprises Fondateur et Directeur Général de CIO Mag
représentées.
Ils le sont autant de savoir que les rares algériens
ans ce numéro largement consacré à l’économie
participant aux Rendez-vous des acteurs de la
numérique algérienne, il devait être question,
transformation digitale de l’Afrique représentent
dans un premier temps, de comprendre s’il
majoritairement des multinationales étrangères. Dexistait une véritable stratégie de conquête du
marché africain par les entreprises algériennes. Fort de notre positionnement panafricain, nous
souhaitons inciter l’écosystème digital algérien, qui
Au fil des interviews, nous avons pu constater, qu’au-delà
s’illustre par son dynamisme, et réparer cette injustice
des vœux pieux, l’Algérie, qui réfléchit à l’après pétrole
en l’invitant à la co-construction d’un destin africain
et à la diversification de son économie - notamment
commun. Nos défis sont innombrables et semblables.
avec le digital – n’avait, pour l’heure, pas forcément mis
Je suis d’avis que le digital pourrait aider l’Algérie à
l’Afrique au rang des priorités. Et pourtant, juste après les
renforcer sa présence africaine, notamment via le
indépendances, ce grand pays africain a été le premier du
rachat de licences dans la téléphonie mobile ou par des
Maghreb à ouvrir ses portes aux étudiants sub-sahariens.
levées de fonds pour les start-up.
Pour preuve, plusieurs générations d’ingénieurs ont été
L’objectif serait de soutenir la co-création d’applications
formées en Algérie jusque dans les années 1990, avant la
utiles aux différents pays. L’Algérie est également bien
« décennie noire », qui a endeuillée le pays.
positionnée pour réinvestir le champ de la formation.
Cette tragédie a fatalement impacté la coopération entre
Sur ce point, il est attendu que la coopération avec le
l’Algérie et ses voisins africains du Sud Sahara. Jusqu’à
continent s’accentue et que les échanges pédagogiques
cette époque, la coopération avait pourtant porté sur
lui permettent de reprendre progressivement sa place
le capital humain, un maillon essentiel qui a permis
dans la formation des cadres et des ingénieurs. Pour
de renforcer les relations diplomatique, économique,
ce faire, il est essentiel que l’Algérie multiplie les liens
culturelle, voire même cultuelle, avec certains pays
avec les pays africains voisins. Ainsi, elle confirmera que
d’Afrique de l’Ouest.
l’Afrique a beaucoup à apporter aux Africains.
Au plan continental, les échanges interafricains ne sont
Nous avons le plaisir de consacrer ce numéro à l’Algérie.
déjà pas très significatifs. Ils n’excèdent pas 10% du total
Lors des enquêtes, nous avons rencontré des femmes
des échanges commerciaux du continent, alors que les
et des hommes remarquables, ce qui en dit long sur les
échanges inter-européens atteignent plus de 80% et ceux
talents dont regorge ce pays. Ces professionnels aux
entre pays asiatiques 60%. Si les échanges entre pays
parcours impressionnants ont accepté de partager, avec
africains sont caractérisés par cette déficience chronique,
nous, leurs expériences.
l’Algérie ne déroge pas à cette règle.
C’est avec ces personnalités du numérique que nous vous
Elle est davantage tournée vers l’Europe et les autres
proposons de faire le tour d’horizon d’un écosystème
continents que vers l’Afrique. D’après les statistiques,
très dynamique, mais qui gagnerait à imprimer
la valeur globale des exportations algériennes vers le
davantage son ancrage sur le continent africain, plutôt
continent africain, hors pays du Maghreb, dépasse à
que d’être trop systématiquement tourné vers la
peine 50 millions de dollars. Et c’est en grande partie
Sillicon Valley ou vers d’autres places fortes du marché
l’apanage de grands groupes dans les secteurs pétroliers, www.olympicbankingsystem.com du digital mondial.
industriels et agroalimentaires. La part des services reste
marginale. Pendant ce temps, les exportations du voisin
Septembre / Octobre 2018 N°54 I www.cio-mag.com 3
G e n e v a L o n do n L u g a n o L u x e m b o u r g P a r i s S i n g a p o r e Z u r i c hMAGAZINE N°54 SEPTEMBRE / OCTOBRE 2018
Belgacem Haba :SOMMAIRE
« Un écosystème qui permet à
l’innovation d’exister et de pousser 36ALGÉRIE : DES CHIFFRES CLÉS 06 l’économie à s’épanouir ne vient pas du
jour au lendemain »NOMINATIONS07
Hind Benmiloud :
CHRONIQUE « Créer une entreprise en Algérie, c’est 08 38
y déclarer sa famme »
Pourquoi le numérique doit être une priorité en Belgacem Haba, chercheur en électronique : « Un
« Alger, ville intelligente »Afrique ! 40 écosystème qui permet à l’innovation d’exister et de pousser
l’économie à s’épanouir ne vient pas du jour au lendemain »PAROLE D’EXPERTS Karim Oumnia : 42 l’Algérien qui a inventé les smartshoes
La séparation des réseaux et des services
« Le numérique est une chance pour des réseaux de Télécommunications 11
performants et pérennes extraordinaire pour le développement 44
de notre continent » DOSSIER SPÉCIAL ALGÉRIE
Algérie-TIC : Mehdi Zakaria – la 45L’Algérie des contrastes14 cybersécurité : priorité numéro 1
Pour Ali Kahlane, Président de Satlinker et « Le développement du numérique en
vice-Président de CARE, la transformation Algérie ne peut se concrétiser que par la 17 46numérique doit s’accroître en Algérie volonté de l’Etat et des communautés
économiques et culturelles »Feu Abdelhamid BENYOUCEF :
« Je reste confant quant à l’évolution des « Nous préparons pour 2019, un 19
choses » panorama sur le secteur du numérique 48
en Algérie »Marianne Brunat, Directrice Commerciale
du Groupe SOFRECOM : Un nouvel élan pour « Nous avons enrichi nos ofres de 21
Sofrecom en Algérie formation pour répondre au besoin
important en sciences de données, Djaoued Allal, directeur général ADEX 50
Big-data et apprentissage (Machine Technology : « Les TIC’s, un véritable levier de 23
learning)croissance pour l’Algerie »
Fetah Ouzzani, Consultant en stratégie et DOSSIER FINANCEMENT DES
STARTUPSdéveloppement industriel et digital Et
PrésidentFondateur de REAGE25 Eymen Mbarek Directeur des
« Promouvoir les échanges entrepreneuriaux
investissements chez IntilaQ : « Les
entre l’Europe et l’Afrique » 53 startups disposent vraiment d’un accès
« Les outils connectés sont d’une importance assez facile au fnancement »
stratégique dans nos perspectives de croissance 26 Les fonds d’investissements en capital-et nous allons apporter ces solutions dans notre 55 risque lorgnent vers l’Afrique pays »
Interview de Abdesslam Benzitouni : TIC / Algérie : le pays peut devenir un grand hub 28 « Jumia est une licorne 100% 57régional
africaine »
« Pour booster le développement des TIC en
L’Afrique peut-elle s’inspirer du modèle Algérie, une stratégie globale doit être défnie en 30 59 Station F ? concertation avec l’écosystème »
Algérie-dossier TIC : Côte d'Ivoire : « L’environnement actuel 61Ahmed Mehdi Omarouayache, ne permet pas de prendre des risques »32
le Mr digital du tourisme algérien ?
Fondation Jeunesse Numérique dite
SmartUp - Côte d’Ivoire Ici se construit « Pour augmenter le volume des échanges 63
la face cachée d’une startup nationinterafricains, nous avons besoin de nouvelles 34
routes commerciales virtuelles » TagPay annonce une levée de fonds de 2 66 millions d’euros
Septembre / Octobre 2018 N°54 I www.cio-mag.com4P 36-37
Belgacem Haba, chercheur en électronique : « Un
écosystème qui permet à l’innovation d’exister et de pousser CIO Mag est édité par SAFREM Sarl
l’économie à s’épanouir ne vient pas du jour au lendemain »
Directeur de publication :
Mohamadou DIALLO Mohamadou.diallo@cio-mag.comP 21-22
Ont contribué à ce numéroO : Directeur de publication -
Rédacteur en Chef.
Rédaction : Véronique NARAME, Charles de LAUBIER
(France), Anselme AKEKO (Côte d’Ivoire), Jean-Claude
NOUBISSIE et Aurore BONNY (Cameroun), Youcef
MAALLEMI ( Algérie), Ousmane GUEYE et Joe Maronne
(Sénégal), Experts Jean-Michel HUET (BearingPoint), Alain
Kouassi DUCASS (Expert Transformation Digitale), André
GRISSONANCHE, Nour BOUAKLINE
Représentations de Cio Mag : Maroc, Casablanca :Marianne Brunat, Directrice Commerciale du Groupe
SOFRECOM : Un nouvel élan pour Sofrecom en Algérie Khadija - cio@cio-mag.com Côte d’Ivoire : Anselme
AKEKO : anselme.akeko@cio-mag.com : Tél: +225 08
56 47 26 Alain Ducass (www.energeTIC.fr) Cameroun
P 46-47
Douala : Jean-Claude NOUBISSIE : jcnoubissie17@gmail.
com Sénégal : Abdoulaye DIALLO : abdoulaye33@
hotmail.com : Tél : +221 77 595 50 02 Algérie : Youcef
MAALLEMI, maallemi_youcef@ yahoo.fr
Régie Publicitaire et Abonnements :
David GUEYE / Direteur du Développement :
david.gueye@cio-mag.com
Nancy FAGBEMI / Assistante de Gestion :
nancy@cio-mag.com Tél.: + 33 (1) 3064 50 11Abderrahmane Benhamadi, Président du Conseil
www.cio-mag.com/sabonnerd’administration de Condor : « Le développement du
numérique en Algérie ne peut se concrétiser que par la
volonté de l’Etat »
P 57-58
Direction artistique : CIO MAG
Impression : Rotimpres, Aiguviva Espagne N° Commission
paritaire 1110 T89651 N Dépôt légal Juin 2013
Abdesslam Benzitouni, Chef des relations publiques :
« Jumia est une licorne 100% africaine »
Septembre / Octobre 2018 N°54 I www.cio-mag.com 5L’AFRIQUE EN CHIFFRES
ALGERIE :
DES CHIFFRES CLES
3% du PIB 50 millions
A date, le secteur des TIC pèse 3% du PIB en L’Algérie compte aujourd’hui 50 millions de
Algérie. La taille du marché serait évaluée à 600 clients à la téléphonie mobile pour une
populamillions de dollars. tion de près de 40 millions d’habitants, soit un
taux de pénétration de 120% environ.
70 74,55 45
Près de 70% du parc de Depuis le lancement de la 3G en Plus de 45 % des ménages
clients mobiles bénéfice de décembre 2013, l’Algérie enregistre algériens disposent d’une
services 3G/4G en Algérie. une télé densité internet mobile de connexion internet fixe
On estime à 35-40 Wilayas 74,55 % contre seulement 21,54 % contre 41 % en 2014.
la couverture 4G. en 2014..
102 117 86
En 2017, l’ICT Development En 2017, l’Algérie se situait au Au plan de la compétitivité,
l’AlgéIndex de l’UIT classe l’Algé- 117ème rang mondial sur 139 rie est en 86è position sur plus de
rie à la 102è place sur 176 pays analysés par le World Eco- 130 pays et gagne ainsi une place
pays, soit un progrès d’une nomic Forum pour le Networked par rapport à l’année précédente.
place par rapport à 2016. Readiness Index (NRI).
47 17 53
Le Baromètre 2018 Cyber Sé- 17% des entreprises algé- Des institutions et entreprises
curité des Institutions et Entre- riennes prévoient mettre en algériennes prévoient dans
prises Algériennes indique un œuvre leur stratégie contre la 53% des cas d’augmenter leur
taux d'utilisation du Cloud de fuite de données, dans les trois budget de sécurité informatique
47%. prochaines années. dès l’année prochaine.
Septembre / Octobre 2018 N°54 I www.cio-mag.com6NOMINATIONS
NOMINATIONS
Ibrahim Youssry arrive chez Microsoft en qualité de directeur régional MEA
Multi Country Cluster
Le franco-égyptien Ibrahim Youssry vient d’être nommé au poste de directeur
général régional chez Microsoft MEA Multi Country Cluster (MCC) (Groupe
Multipays). Cette nouvelle filiale couvre la totalité du continent africain
(exception faite de l’Afrique du Sud et de l’Egypte), les îles de l’Océan indien,
ainsi que la région du Levant et le Pakistan. Avant de rejoindre Microsoft en
2007, Youssry a travaillé pour des multinationales dans différents secteurs dont
Aramco, Gupco, et Schlumberger dans l’industrie du pétrole et du gaz, ainsi que
Gemalto et Orascom «Djezzy» dans les télécoms. Ibrahim Youssry est né en
1965 au Caire.
Twitter nomme la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala au conseil d’administration
Dr Ngozi Okonjo-Iweala a été nommée le 20 juillet dernier au conseil
d’administration du réseau Twitter, avec l’américain Robert Zoellick, ancien
président de la Banque mondiale (2007-2012). Ancienne ministre des Finances du
Nigeria, elle a été présentée par le président exécutif de Twitter Omid Kordestani
comme « un atout incroyable pour l’entreprise, car elle vise la transparence dans
ses opérations mondiales ». Diplômée en économie de l’Université américaine
d’Harvard et de la Massachusetts Institute of Technology (MIT), Dr NGOZI
Okonjo-Iweala s’impose de par son parcours. Première femme ministre des
finances et ministre de l’économie du Nigeria sous la présidence d’Olusegun
Obasanjo (2003 à 2006) et de Gooddluck Jonathan (2011 à 2015), elle a intégré
la Banque mondiale en 1982 et en a été la Secrétaire du conseil d’administration, directrice générale pendant
la présidence de Robert Zoellick. Elle avait également été candidate à la présidence de la Banque mondiale.
Le Marocain Driss Guerraoui à la présidence d’un Forum africain de
l’Intelligence économique
Driss Guerraoui, professeur à l’Université Mohammed V-Agdal de Rabat et
Secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental (CESE), a
été élu à la tête du Forum des associations africaines d’intelligence économique
(FAAIE). L’AG du Forum a été organisée en juillet dernier à Dakhla avec la
participation de plusieurs associations africaines d’intelligence économique. Le
FAAIE vise à promouvoir les pratiques de l’intelligence économique en Afrique
et de contribuer à doter le continent en structures nationales dédiées. Il compte
six vice-présidents, un secrétaire général et un trésorier.
Côte d’Ivoire : Henri Djomand rejoint Claude Isaac Dé au ministère de
l’Economie numérique et de la Poste
Depuis le 25 janvier 2017, Henri Ernest Benjamin Djomand était le directeur de
cabinet du ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et
de l’Urbanisme où M. Claude Isaac Dé était le patron. Il vient d’être nommé
directeur de Cabinet du ministère de l’Economie numérique et de la Poste, dans
la foulée du remaniement ministériel ayant conduit M. Isaac Dé à la tête du
même département ministériel. Ainsi, Henri Djomand, cadre du Bureau national
d’études techniques et de développement (BNETD), spécialiste en planification
stratégique de projets, rejoint Claude Isaac Dé au ministère de l’Economie
numérique et de la Poste de la République de Côte d’Ivoire. Il a pris fonction le
jeudi 9 août 2018 après la cérémonie de passation de charges tenue au 17è étage de l’immeuble Postel 2001,
entre lui et M. André Apété, directeur de Cabinet sortant. La passation a eu lieu en présence de M. Jules
Kouadjo Rodolphe, l’inspecteur général dudit ministère.
Septembre / Octobre 2018 N°54 I www.cio-mag.com 7CHRONIQUE
Pourquoi le numérique
doit être une priorité
en Afrique !
ès que je commence à parler
de TIC, de numérique et de Dses enjeux, on me répond très
souvent « ce n’est pas une priorité en
Afrique…nous avons d’autres
urgences »… Ce n’est pas faux !
Et c’est bien dans ce sens,
que les nouvelles technologies
sont une priorité !
Nour BOUAKLINE
Consultante et formatrice en
marketing digital
our éviter d’entrer dans notamment l’étude menée par We qui rongent l’Afrique reste l’accès
un débat interminable de Are Social et Hootsuite, environ limité à la santé : Nombre réduit
l’usage du mot « digital », 34% des Africains ont Internet, de médecins, pas de médecins P
je vais me permettre soit 1/3…mais ne vous réjouissez dans les zones rurales….
durant tout cet article de parler pas rapidement, car avec des
Bref, l’Afrique suffoque  ! plutôt de numérique, quand il disparités énormes.
Heureusement que des solutions s’agit des nouvelles technologies
Cela oscille entre 2% de taux de digitales ont vu le jour, très de l’information et de la
pénétration dans certains pays à souvent portées par nos jeunes du communication ainsi que de leur
presque 70% dans d’autres. continent.usage.
C’est clair, ce n’est pas la connexion Les exemples sont nombreux mais
Le numérique présente des
Internet qui est le point fort du je vais vous en citer quelques-uns
avantages considérables qui
continent…enfin pour l’instant  ! pour que vous estimiez l’enjeu.
permettent de régler des soucis
Mais laissez-moi vous parler
liés à l’agriculture, à la santé, à Au Cameroun, le médecin plutôt du téléphone portable, à
l’éducation… camerounais Eloi Hermann savoir une carte SIM avec laquelle
Monkam a développé l’application Mais avant toute chose, faisons l’Afrique sait aujourd’hui rester
de télémédecine « THEA » qui un petit focus sur cette Afrique connectée mais aussi payée avec le
permet de consulter un médecin numérique ! mobile payment.
en ligne et d’avoir accès à de
nombreux conseils.Attention aux chiffres ! Le numérique pour la
santé ? Cette application rend gratuit L’Afrique est-elle connectée  ?
l’accès à un médecin en Afrique D’après les derniers résultats et On sait tous que l’un des maux
Septembre / Octobre 2018 N°54 I www.cio-mag.com8CHRONIQUE
pour n’importe quel patient. Toutes les personnes Et si on utilisait, la data, l’intelligence artificielle…
d’Afrique qui n’ont pas accès à des médecins à cause accessible via SMS ?
de la distance ou du manque de moyens financiers,
Le but, c’est d’offrir des cours de consolidation après mais qui ont des Smartphones connectés à internet,
les cours à ces élèves en difficulté.pourront désormais accéder à un médecin.
L’application s’appelle M-Shule et elle apporte une
C’est aussi une solution pour éviter l’automédication,
solution reposant sur « l’apprentissage adaptatif »
puisque des pharmaciens sont également disponibles!
à savoir s’adapter au rythme d’apprentissage, aux
Et pour pallier la connexion, il y a même un contenu difficultés et aux facilités de chacun.
accessible hors ligne, de conseils au quotidien, au
M-Shule utilise à la fois les données personnelles, format texte et vidéo pour ceux qui ne savent pas lire !
l’intelligence artificielle, les neurosciences et la
L’application n’est pas disponible uniquement au psychologie cognitive pour concevoir les questions qui
Cameroun, elle l’est également au Tchad, Mali et seront envoyées à l’élève par SMS.
Bénin...et compte toucher toute l’Afrique !
Quelques conseils pour faire du
Le numérique pour l’éducation ? numérique, un espoir !
Quand je parle d’intelligence artificielle dans certains Si l’Afrique souhaite profiter de cette révolution,
pays africains, on me dit que c’est trop tôt… Et elle devra préalablement comprendre qu’il faudra
pourtant ! Laissez-moi vous raconter cette innovation répondre aux réalités des populations.
au Kenya…
Il est très important de bien étudier la réalité, aussi
Vous savez dans une grande partie de l’Afrique, le bien en infrastructure, coût d’Internet ou même la
souci des élèves c’est que les classes peuvent compter politique. Dans certains pays, si l’adoption est si basse,
jusqu’à 100 élèves… difficile d’apprendre ! c’est bien à cause du coût trop élevé dû aux taxes !
Pour y remédier, le numérique est là ! Mais face aux Quand vous souhaitez développer une technologie,
chiffres parfois si bas de pénétration d’Internet, rappelez-vous que l’Afrique a des exigences différentes
heureusement que le téléphone portable se porte du reste du monde, alors apportez des solutions à une
bien ! Ce sera donc via le SMS qu’il faudra trouver une réalité, apportez du bien-être aux populations tout
solution. en respectant cette culture africaine qui la rend si…
précieuse !
Septembre / Octobre 2018 N°54 I www.cio-mag.com 9TENDANCE
Orange, partenaire
de la transformation numérique
en Afrique et au Moyen-Orient
Acteur de référence
pour les États,
les collectivités,
les entreprises,
ses millions de clients
ainsi que tout
l’écosystème des TIC,
Orange partage
avec tous une vision
de développement
respectueux et durable.
Septembre / Octobre 2018 N°54 I www.cio-mag.com10