Essentiel Prépa n°37 - mai 2020

Essentiel Prépa n°37 - mai 2020

-

Français
38 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Essentiel Prépa n°37 - mai 2020

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mai 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 26 Mo
Signaler un problème
MAI 2020|N° 37
PRÉPAS ÉCONOMIQUES ET COMMERCIALES ENTRETIENS PAROLES DE PROFS Alaîn Joyeux (APHEC) Des colles en classe préparatoîre Delphîne Manceau (Neoma BS) et de leurs bîenaîts Patrîce Houdayer (Skema BS)
ENTRETIENS Jean-Françoîs Fîorîna (Grenoble EM) Thomas Froehlîcher (Rennes SB)
Avec le Covîd-19 : le défi de l’organîsatîon des concours
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR À L’HEURE DU CORONAVIRUS
C’étaît îl y a deux moîs. Une éternîté. On ergotaît encore sur une mauvaîse grîppe quî « n’allaît pas empêcher les examens de se dérouler ». Le 12 mars le ton changeaît : on ermaît enfin l’ensemble de l’enseîgnement supérîeur, les classes préparatoîres comme les unîversîtés, les ormatîons postbac publîques et prîvées. Sî toute actîvîté est depuîs prohîbée en présentîel les établîssements n’en contînuent à onctîonner pour permettre l’enseîgnement à dîstance comme les actîvîtés de recherche.
ÉDITO + SOMMAIRE
Pendant ce temps établîssements et personnels ont aît preuve d’une grande réac-tîvîté. Des proesseurs quî n’îmagînaîent jamaîs pouvoîr délîvrer des cours en lîgne s’y sont convertîs. Pendant la semaîne du 16 au 20 mars lycées, Grandes écoles et unîversîtés ont travaîllé pour rendre l’enseîgnement à dîstance opératîonnel dès le 23 mars. Grâce aux applîcatîons de vîsîo-conérence comme Zoom ou TEAMS par exemple, îl est possîble de mener une web-conérence devant 250 personnes. Côté admîssîons et examens le calendrîer de Parcoursup est resté închangé. Seuls concours post prépas, Paces, etc. ont été maîntenus avec la présence physîque des étudîants sachant que les étudîants sont à dîstance les uns des autres dans les salles d’examen. Dans les concours postbac l’examen des dossîers est devenu la règle. Il reste maîntenant à précîser dans quelles condîtîons exactes seront organîsés les concours. La questîon crucîale étant essentîellement de garantîr une dîstancîatîon suisante entre les candîdats pour évîter toute contamînatîon. Et ce n’est pas sîmple ! On aura beau multîplîer les centres d’examen et réduîre le nombre de candîdats dans chaque salle comment éloîgner les candîdats les uns des autres à la sortîe des épreuves. Quand on ne pense qu’à dîscuter avec les autres de la açon dont on a répondu à telle ou telle questîon, quand rîen n’est plus împortant que de savoîr sî on ne s’est pas trompé… Et puîs îl va vîte alloîr penser à la rentrée. Peut-être dans quelques semaînes pour les élèves de premîère année de classes préparatoîres. Pour tous en septembre. Et là encore quantîté de questîons se posent : où mettre le gel hydroalcoolîque, les élèves et étudîants devront-îls porter des masques, partout en France ou dans les régîons les plus touchées, combîen les salles peuvent contenîr d’étudîants, comment organîser la cîrculatîon, peut-on encore aîre des stages, aller à l’étranger, etc. ? Il y a de quoî donner le vertîge à plus d’un provîseur de lycée, dîrecteur de Grande école ou présîdent d’unîversîté. Parce que c’est complîqué, parce que cela va coûter très cher et surtout parce que personne ne saît combîen de temps cela va durer…
Olivier Rollot, rédacteur en chef
ORollot
2
Sommaîre
MAI 2020N° 37
LES ESSENTIELS DU MOIS
4Covîd-19 : les écoles aîdent les étudîants • en dîiculté financîère 5« Edhec for Future Generatîons » • 8 • Montpellîer BS s’engage à être l’école de la RSE 9L’ESC Clermont BS accrédîtée Amba • 10 • Comment sauver l’emploî des jeunes dîplômés ?
PUBLIINFORMATION
6TBS • 15 • ICN Busîness school
11
PAROLES DE PROFS
• Des colles en classe préparatoîre et de leurs bîenfaîts
ENTRETIEN
18 • Delphîne Manceau, dîrectrîce générale de Neoma BS 21 • Patrîce Houdayer, Vîce dean de Skema BS 29 • Alaîn Joyeux, présîdent de l’APHEC 31Thomas Froehlîcher, • dîrecteur général de Rennes SB 34 • Jean-Françoîs Fîorîna, Dîrecteur adjoînt de Grenoble EM
DOSSIER
24 •Covîd-19 : le défi de l’organîsatîon des examens et concours
DÉBAT
37Fîlles et garçons : où en est-on • sur le chemîn de l’égalîté ?
« L’Essentiel du sup »est une publîcatîon du groupe HEADway Advîsory, SAS au capîtal de 30000 €, RCS 53298990200046 Parîs, CPPAP 0920W93756, 33, rue d’Amsterdam, 75008 Parîs. Directeur de la publication:Sébastîen Vîvîer-Lîrîmont. Rédacteur en chef :Olîvîer Rollot (o.rollot@headway-advîsory.com). Responsable commerciale :Fanny Bole du Chomont (.boleduchomont@headway-advîsory.com). Création graphique et mise en pages:Élîse Godmuse / olo.édîtîons Photo de couverture:shutterstock / LStockStudîo
N A N T E S | PA R I S | B E I J I N G | S H E N Z H E N | C H E N G D U
*
er 1 AU CLASSEMENT DES ÉCOLES DE COMMERCE OÙ IL FAIT BON ÉTUDIER D’APRÈS LES ÉTUDIANTS
*De l’audace, toujours !
PROGRAMME GRANDE ÉCOLE
« Parce que l’audace s’affirme avec le savoir, nous développons vos expériences, Parce que le talent s’exprime grâce à la culture, nous multiplions les influences, Parce que leadership et responsabilité doivent se faire écho, nous visons plus haut. Notre vocation ? Vous permettre de développer la vôtre ! »
Nicolas ARNAUD Directeur Audencia Grande École
e 6 CLASSEMENT SIGEM
DEPUIS 18 ANNÉES CONSÉCUTIVES
e 5 INSERTION PROFESSIONNELLE
l’Étudiant
audencia.com
L’ESSENTIEL DU SUP
KEDGE double son nombre de places en apprentissage
Face à la crise sanitaire et économique Kedge a décidé de doubler cette année le nombre de ses contrats d’apprentissage en 1 an au sein de son programme grande école «Nous cherchons les moyens les plus appropriés pour accompagner le développement de nos entreprises partenaires nationales, et de toutes les PME / TPE de nos territoires dans lesquelles un grand nombre de nos diplômés sont investis. Les entreprises qui recrutent les étudiants de Kedge, participent à assurer l’avenir de ces jeunes et celui de notre pays», explique Christophe Mouysset, directeur des relations entreprises. En tout ce sont près de 2000 postes en alternance qui sont mis au service des étudiants et des entreprises.
EN BREF Soutien aux entreprises
An de soutenir les entreprises dont l’activité est impactée par la crise sanitaire, la chaire de recherche «Foresight, Innovation and Transformation» (FIT) de l’Edhec constitue des équipes d’étudiants dédiées à l’accompagnement de ces sociétés en grande difculté.
BSB lance une nouvelle série
BSB, ouBetter than Staying in Bed… c’est le credo de la web-série lancée par BSB qui proposera une trentaine d’épisodes d’environ 1 minute ces prochaines semaines. Ils sont diffusés surInstagram, FacebooketYouTube.
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
MAI 2020N° 37
Covîd-19 : les écoles aîdent les étudîants en dîiculté financîère Rupture de convention de stage ou de contrat de travail pour les alternants et les apprentis, difcultés face au paiement des besoins de première nécessitéavec des perspectives de jobs étudiants compromises pour l’été,nombreux sont les étudiants aujourd’hui en difculté nancière. ne partîe de la contrîbutîon de vîe étudîante et de campus (CVEC) versée par les étudîants, lesUétablîssements aîn de « répondre aux besoîns quî représente cette année 139 mîllîons d’eu-ros, peut être mobîlîsée îmmédîatement par matérîels les plus urgents de leurs étudîantsLe ». loyer constîtuant le prîncîpal poste de charge des étudîants et de nombreuses sîtuatîons d’împayés ont été sîgnalées partout en France Le présîdent de l’Eurométropole de Strasbourg, Robert Herrmann, en appelle donc à «l’îndulgence et à la solîdarîté des baîlleurs de logements étudîants». Fraîs de scolarîté élevés oblîgent, les écoles de management sont partîculîèrement actîves pour aîder leurs étudîants et toutes ont prîs des înîtîatîves en ce sens. En voîcî quelques exemples : • la Fondatîon Edhec a lancé un large appel à la géné -• la ondatîon emlyon mobîlîse aînsî un onds d’urgence rosîté de ses dîplômés. Et pour chaque don eectué, exceptîonnel de 200 000€ pour aîder ses élèves l’Edhec trîple son eort en abondant du même en grande dîîculté. «L’analyse de leur sîtuatîon montant à concurrence d’une enveloppe globale amîlîale et înancîère permettra l’octroî d’une aîde de 300 000 €. ponctuelle vîsant à acîlîter les condîtîons de vîe de nos étudîants en cette pérîode, tout en maîntenantla Fondatîon BSB a débloqué un onds de solîdarîté un lîen de proxîmîté et un accompagnement îndîvî-à hauteur de 100 000€, quî va permettre de înan-dualîsé », explîque Bénédîcte Bost, dîrectrîce decer des bourses « coup de pouced’un montant » la RSE et de la communîcatîon înterne de emlyon.maxîmum de 5000€ quî vont être octroyées des étudîants partîculîèrement touchés par la crîse. • Kedge a débloqué 100 000€ de son onds d’urgence en abondant à l’euro-euro l’eort înancîer de sa• grâce à la mobîlîsatîon des partîes prenantes de Fondatîon, dotant aînsî de 50K€ supplémentaîres leSkema - 2500 entreprîses partenaîres, les 45 000 onds d’urgence. Kedge étudîe les sîtuatîons îndîvî-dîplômés, les étudîants, de même que les prestataîres duelles de chaque étudîant: rupture de conventîonet collaborateurs de l’école -, le onds d’urgence de stage, rupture de contrats de travaîl étudîants,permanent pourra jusqu’au 20 décembre 2020, venîr problématîques de logement, dîîcultés înancîèresen aîde aux étudîants en sîtuatîon précaîre. Des rencontrées par les înanceurs, dîîcultés lîées àbourses «SKEMA Unîted» de 1000€ à 3000€ seront l’expatrîatîon à l’étranger etc. dîstrîbuées pour un montant total de 250 000 €.
4
© 000
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
MAI 2020N° 37
« Edhec or Future Generatîons » «Nous sommes dans la crise, nous en avons connu d’autres, mais nous n’en tenions pas moins à présenter notre nouveau plan stratégique.» Bien avant la crise du Covid-19 l’Edhec et son directeur, Emmanuel Métais,ont travaillé pendant un an avec toutes les parties prenantes pour élaborerson nouveau plan stratégique 2020-2025 «Impact Future Generations».Un plan qui arrive à moment crucial pour l’école. TBS lance une ur le Sîgem îl y a eu une bascule avec notreDans ce nouveau cadre plus ouvert sur les problèmes nouvelle campagne «depuîs sa créatîon», se élîcîte EmmanuelDans l’esprît de Scîentîfic Beta, elle va lancer un nouvel concurrent dîrect ce quî n’étaît jamaîs arrîvésocîétaux l’Edhec a définî sept « bataîlles » à gagner. de communication S «Et si l’inspiration n’existait Métaîs, dont l’école a «beaucoup engrangé axe de recherche porteur de créatîon d’une nouvelle pas ? Des idées nouvelles de confiance avec la vente de l’entreprîse Scîentîficstart up dans le domaîne des înrastructures. Parcene verraient pas le jour, les modes de gestion des Beta* à un moment quî devîent dîicîle pour tous».que l’enseîgnement en lîgne devîent une prîorîté elle entreprises n’évolueraient crée l’Edhec Busîness Onlîne Unîversîty quî «ofrîra On le saît les questîons quî se posent aux écoles sontpas, les modèles de sociétés ne seraient pas aux uturs dîplômés un large champ de dîscîplînes multîples. Et cela bîen avant la pandémîe. A quoî sert questionnés…» A travers connexes aux matîères tradîtîonnellement enseîgnées la recherche quand une publîcatîon dans une revue desa nouvelle campagne de communication TBS a dans les busîness schools en partenarîat avec des premîer rang revîent à 400 000$ et n’est lue que par souhaité «souligner que unîversîtés înternatîonales de premîer planParce ». quelques experts ? Même questîon sur des campus quî chaque génération est que sa réputatîon en droît n’est plus à aîre elle lanceporteuse de nouvelles idées, coûtent très cher et sont challengés par le onlîne. Et de nouvelles ambitions» l’Edhec Augmented Law Instîtute. Parce que les data plus largement comment les busîness schools doîvent avec pour objectif de sont au cœur de son développement elle lance unmettre en lumière leur réfléchîr au changement clîmatîque, aux înégalîtés… impact, dans la lignée de Center or «Data and AI or Future Generatîons» et les heures de réflexîon qu’a déployé l’Edhec avec ses sa signature «Inspiring un «Dîgîtal Busîness and Humanîtîes». De de plus en personnels et ses étudîants luî ont permîs de aîre unEducation, Inspiring Life». plus înternatîonale elle va opérer en Calîornîe avec large poînt sur son actîvîté et son avenîr. «Nous nous un «Edhec Hubet à Sîngapour. Responsable elle » même demandés sî nous devîons rester une busîness entend être neutre en émîssîons carbones en 2030. school – je vous rassure nous le restons – maîs nous Dernîère bataîlle : la dîversîté socîale. L’Edhec dîstrîbue devons être capables d’aller plus loîn et servîr les déjà 10 mîllîons d’euros et entend passer de 30 à 40% ambîtîons utures», commente Emmanuel Métaîs dont d’étudîants bénéficîant d’une bourse en augmentant l’école change sa baselîne «Edhec or Busîness» pour leur montant de 50% d’îcî à 2025. un «Edhec or Future Generatîonsbeaucoup plus » * En janvîer 2020, la filîale Scîentîfic Beta de l’Edhec a été cédée à la Bourse de ouvert sur un monde quî change. Sîngapour pour un montant de 200 mîllîons de dollars. Un changement de cap pour une école jusqu’îcî plutôt consîdérée comme une école de la finance « classîque »Le campus de l’Edhec à Nice et quî entend maîntenant devenîr la réérence mondîale en matîère de « Sustaînable Fînance ». Dans cet esprît l’école va constîtuer la plus împortante base de données financîères sur le rîsque clîmatîque pour les entreprîses. Son champ de recherche sera plurîdîscîplînaîre : le centre «s’întéressera à l’împact du réchaufement clîmatîque sur les rîsques des entreprîses et leur valeur financîère maîs aussî sur les comportements de consommatîon, les busîness models ou encore les rîsques physîques».
5
© Edhec BS
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
PUBLI INFORMATION
Au-delà de la crîse, TBS regarde résolument vers l’avenîr Alors que la crise du Covid-19 a ébranlé beaucoup de certitudes,TBS a tout mis en œuvre pour concilier réponse à la situation d’urgenceet vision stratégique. Rencontre avec la nouvelle directrice généralede l’école, Stéphanie Lavigne.
Depuîs le début de l’année, la pandémîe de Covîd-19 a créé un choc sanîtaîre et économîque sans précédent dans le monde entîer. Comme toutes les écoles, TBS a dû se mettre en ordre de marche dans l’urgence pour aîre ace à la crîse, avant tout pour assurer la sécurîté des étudîants, des enseîgnants et du personnel. «Nous parvenons à traverser cette pérîode dîîcîle grâce à l’engagement de tous nos collaborateurs, que ce soît le corps proessoral ou le personnel admînîstratî, quî ont preuve de solî-darîté et d’înnovatîon», explîque Stéphanîe Lavîgne, dîrectrîce générale de TBS. PRIORITÉ À LA CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE Dans ce contexte bouleversé, la prîorîté a été d’or-ganîser la contînuîté pédagogîque. La crîse a agî à la oîs comme un test à grande échelle des dîsposîtîs d’enseîgnement à dîstance sur lesquels l’établîssement travaîlle depuîs longtemps et comme un accélérateur de dîgîtalîsatîon. «Nous avons beaucoup învestî dans les technologîes numérîques et l’înnovatîon pédago -gîque parce que nous y croyons proondément. Il y a les outîls, bîen sûr, maîs aussî tout le travaîl sur la scé -narîsatîon des cours et l’expérîence d’apprentîssage des étudîants. Grâce à cela, nous étîons préparés à passer au dîstancîel en un temps record», poursuît Stéphanîe Lavîgne. Depuîs 2019, en eet, TBS a été la premîère busîness school à obtenîr le label «4 Dîgîtal – Dîgîtal grande école» de la CGE, l’habîlîtant à délîvrer des ormatîons numérîques à dîstance. L’équîpe d’îngénîerîe pédagogîque s’est également mobîlîsée pour accompagner les enseîgnants dans la prîse en maîn de ces technologîes et, au bout du compte, l’école a contînué à onctîonner.
Certes, la crîse n’est pas termînée. De multîples încertîtudes demeurent pour les prochaîns moîs et îl aut s’attendre à ce que de nombreux aspects de la vîe de l’établîssement restent bouleversés à la rentrée. Pour autant, la dîrectrîce générale de TBS regarde résolument vers l’avenîr : «Même sî des contraîntes externes s’împosent à nous et res -treîgnent temporaîrement le champ des possîbles, cette crîse ne crée pas de rupture stratégîque, bîen au contraîre. Nous vîvons cette année dans le temps cour t, cela ne doît pas nous empêcher de nous projeter vers l’école du utur. A la lumîère de ce que nous avons vécu, l’înnovatîon pédagogîque restera plus que jamaîs un pîlîer de la stratégîe de l’école.» Pour enrîchîr sa rélexîon, TBS analysera bîen sûr la manîère dont se sont déroulées ces semaînes de cours en conînement. «Nous devons tîrer tout ce qu’îl y a de bon dans le dîgîtal pour les étudîants. A l’avenîr, le dîstancîel prendra plus de place, et nous sommes bîen posîtîonnés dans ce domaîne. Maîs claîrement, TBS n’a pas vocatîon à être 100% vîrtuelle et nous croyons énormément à l’apprentîssage dans les murs de l’école. Il aut bîen peser l’équîlîbre entre les cours en lîgne et en présentîel. Les étudîants en école de commerce vîennent chercher une expérîence dans l’établîssement, une proxîmîté avec des enseîgnants chercheurs ou des ches d’entreprîse, un modèle de pédagogîe un peu dîérent de ce qu’on trouve à l’unîversîté, la rîchesse de la vîe assocîatîve.»
6
MAI 2020N° 37
L’école solîdaîre de ses étudîants Dans cette période difcile, TBS s’est attachée à soutenir le mieux possible ses étudiants touchés par la crise. Information régulière sur l’évolution de la situation, mesures de rapatriement de ceux qui étaient à l’étranger, mise en place d’une cellule d’accompagnement psychologique pour les aider à appréhender une situation d’isolement difcile à vivre, ce soutien a pris différentes formes en fonction de leurs besoins. La Fondation TBS a également débloqué des moyens nanciers pour aider ceux qui se sont trouvés privés de ressources par la suspension des stages, contrats de professionnalisation et jobs étudiants. «Quand des étudiants ne peuvent plus payer leur loyer ou s’acheter à manger, nous pouvons agir immédiatement, explique Stéphanie Lavigne. C’est aussi la mission de l’école, via la Fondation, d’être solidaire de ce qu’ils vivent. Seul l’esprit collectif permettra de surmonter ce moment.»
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
L’INNOVATION, PILIER DE L’ÉCOLE DU FUTUR Les projets de nouveaux campus à Toulouse et à Barcelone încarnent cette vîsîon de l’école du utur. Pour concevoîr ces bâtîments înnovants, TBS a mîs en place une démarche partîcîpatîve împlîquant étudîants, proesseurs et collaborateurs. Tous avaîent carte blanche pour îmagîner leur école îdéale : qu’est-ce qu’une salle de cours ? Que s’y passe-t-îl ? Qu’avez-vous envîe de voîr développé ? Comment vît-on dans l’école ? Comment y cîrcule-t-on ? Issus de cette co-construc-tîon, les uturs bâtîments, pensés pour répondre aux besoîns de leurs utîlîsateurs, ofrîront des outîls et équîpements de poînte : espaces modulables, salles îmmersîves, ablabs, coworkîng, înstallatîons sportîves, salles dédîées à la vîe étudîante et assocîatîve... «Ces très beaux projets quî verront le jour en 2022 et 2023 accompagnent le développement de l’école sur l’axe de l’înnovatîon pédagogîque», ajoute Stéphanîe Lavîgne. Celle-cî aît l’objet de recherches approondîes au seîn de TBS, où des équîpes d’enseîgnants-chercheurs et d’îngénîeurs pédagogîques explorent en permanence de nouvelles pédagogîes expérîentîelles. Un Inspîrîng Lab en cours de finalîsatîon regroupera bîentôt les personnes quî travaîllent dans ce domaîne de l’înnova-tîon pédagogîque. Il accueîllera aussî des proesseurs et des étudîants pour tester de nouvelles méthodes d’apprentîssage în sîtu. Parmî les thématîques en cours d’învestîgatîon au seîn de TBS figure par exemple l’utîlîsatîon des émotîons, et en partîculîer l’humour, pour maîntenîr l’attentîon et maxîmîser la capacîté d’apprentîssage des étudîants. En assocîatîon avec l’acteur amérîcaîn de stand-up Sammy Obeîd, les chercheurs ont scénarîsé des cours en économîe et en finance sous orme de sketchs. Le programme, testé cette année, a pour objectî d’étudîer la manîère dont les étudîants retîennent et s’approprîent des concepts théorîques comme le calcul stochastîque ou la maîn învîsîble. «Nous aîsons le parî que sî un étudîant vît quelque chose de mémorable en termes de pédagogîe, îl sera capable de le réutîlîser plus acîlement plus tard, précîse la dîrectrîce de TBS. Les évaluatîons aîtes
PUBLI INFORMATION
auprès des étudîants et leurs résultats aux examens montrent qu’îl y a un împact ort. Ce programme de recherche aîsant întervenîr des Inspîrîng Guest comme Sammy Obeîd sera poursuîvî avec de nouveaux învîtés pour tester de nouvelles acettes quî pourraîent être întroduîtes dans la pédagogîe. Les codes changent, îl aut se renouveler sans cesse pour développer les compétences quî seront recherchées par les entre -prîses. C’est le cap quî va nous guîder pour les cînq prochaînes années.»
UN ÉTABLISSEMENT SOUS LE SIGNE DE L’INSPIRATION Inspîrîng Lab, Inspîrîng Guest : ces projets résonnent avec la nouvelle campagne de communîcatîon de l’école autour de la sîgnature «Inspîrîng Educatîon, Inspîrîng Lîe». Ils relètent les ambîtîons d’un éta-blîssement quî se veut înspîrant pour ses étudîants, avec un corps proessoral constîtué d’experts dans leur dîscîplîne, et un socle de valeurs sur lesquelles îl est ortement engagé : l’înnovatîon, la responsabîlîté socîétale, l’envîronnement, l’égalîté entre les emmes et les hommes. Et l’esprît entrepreneurîal, quî est luî aussî un élément central de la pédagogîe de TBS, rappelle Stéphanîe Lavîgne : «L’entrepreneurîat est présent à tous les échelons de ormatîon, et nous sommes la seule école en France membre du Babson Collaboratîve, une înstîtutîon de réérence dans ce domaîne quî nous permet de proposer à nos étudîants des conérences et du matérîel pédagogîque de poînte. Notre îlîère spécîalîsée attîre de nombreux étudîants, et ceux quî le souhaîtent peuvent tester leurs îdées dans TBSeeds, notre încubateur pendant qu’îls sont encore à l’école. Nous sommes îers quand certaîns réussîssent remarquablement, comme Shannon Pî-cardo, le ondateur de la plateorme d’accompagne -ment scolaîre en lîgne SchoolMouv, quî a proposé des ores solîdaîres pendant le conînement pour permettre aux amîlles d’accéder à des contenus.» La prochaîne étape sera la créatîon d’une chaîre autour de l’entrepreneurîat împlîquant l’écosystème économîque régîonal. La réponse à la crîse à court terme n’empêche donc pas la vîsîon à 5 ans. TBS reste résolument tournée vers le utur et poursuît les actîons engagées dans l’înnovatîon, dans la dîmensîon înternatîonale, dans la recherche. Illustratîon de cette contînuîté stratégîque, les 10 recrutements d’enseîgnants-chercheurs quî avaîent été lancés en début d’année ont été înalîsés au cœur de la crîse. «Assurer l’avenîr, c’est contînuer à enrîchîr notre aculté, en nombre et en qualîté, avec des proesseurs quî publîent dans les meîlleures revues înternatîonales, conclut Stéphanîe Lavîgne. C’est aussî un sîgne que nous donnons sur la solîdîté de l’école et sa volonté de se projeter dans l’avenîr.»
7
MAI 2020N° 37
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
MAI 2020N° 37
Montpellîer BS s’engage à être l’école de la RSE « Nous allons être les leader dans le BEST, c’est à dire le Business Environmental and Social Transition, pour recentrer notre société. » Un peu moins d’un an après son arrivée à la tête de Montpellier BS, Bruno Ducasse a présenté son plan stratégique « MBS 2025 » élaboré avec ses équipes et le concours du cabinet Roland Berger. ous serons les ambassadeurs de la transî-avenîr proche. Le parcours alternera rencontres « tîon avec des chaîres autour de la RSE, duavec des experts de haut nîveau et débats autour proNgrammes et de nouvelles spécîalîtés dans leemmes et des hommes souhaîtant endosser un rôle développement de la mîcro-înance dans lesdu recentrage de notre socîété sur les înteractîons pays développés maîs aussî de nouveauxhumaînes. MBS entend aînsî «accompagner des cadre du programme Grande école (PGE)», détaîllede leader et d’ambassadeurs dans le développement Excelia Group plus le dîrecteur. Pour s’împoser dans ce domaîne, undurable ou la RSE.» que jamais à Tours Observatoîre de l’înclusîon et un îndex de transor-En 2023 Montpellîer BS bénéîcîera pour se dévelop-Un an après l’implantation matîon socîétale et envîronnementale des PME-PMI,per d’un tout nouveau éco-campus de 20 000 m2 à de son Master Grande École à Tours, Excelia Group yle « Rîx (Responsabîly Index », seront créés.«énergîe posîtîve». Le nombre d’étudîants atteîndra poursuit le déploiement de ses Surtout un parcours d’excellence extérîeur au pro-alors les 5 000 et l’împact économîque – calculé programmes avec l’objectif d’accueillir plus de 1200gramme Grande école (PGE) sera ouvert aux étudîantsavec le BSIS de la Fnege – pourraît atteîndre les 370 étudiants à l’horizon 2025. En volontaîres. «Ils bénéîcîeront d’enseîgnementsmîllîons d’euros par an. Maîs avant un Observatoîre 2020-2021 seront dispensés à supplémentaîres destînés à les préparer à être lesscîentîîque des pédagogîes actîves pourraît être créé Tours le Bachelor Business de La Rochelle Business School,champîons de la transormatîon envîronnementalepour mîeux enseîgner. Pourquoî pas de concert avec les programmes Bachelor et socîale des entreprîses et des organîsatîons.» Cedes unîversîtés montpellîéraînes déjà partenaîres au et MSc de La Rochelle Tourism & Hospitality tout nouveau parcours permettra aux étudîants deseîn d’un laboratoîre de recherche en management, School ainsi que l’intégralité mîeux appréhender les nouvelles ormes d’entreprîses,le MRM (Montpellîer Recherche en Management). de son Master Grande Ecole. «Les implantationsde marchés et d’îndustrîes quî émergeront dans un d’Excelia Group à Cognac, Niort, Rochefort et Tours sont la concrétisation de la stratégie de croissance et de territorialisation du groupe. Le déploiement de plusieurs programmes à Tours marque une nouvelle étape de son développement. Il permet à la Ville de Tours et à son tissu économique de renouer avec la qualité et la diversité de l’offre de formation que seule une grande école est en capacité d’apporter», explique Bruno Neil, le directeur général d’Excelia Group.
8
© Montpellier BS
L’ESSENTIEL DU SUP
D’autres accréditations
• L’ISC Paris a obtenu l’accréditation Amba Master à la fois pour son Master in Management (programme Grande école) et son MBA. «Récemment l’ISC a misé sur la qualité en obtenant en 2017 l’accréditation AACSB (Association to Advance Collegiate Schools of Business). En trois ans trois accréditations qui montrent la montée en gamme opérée par mes prédécesseurs. Aujourd’hui nous travaillons pour obtenir le visa pour notre bachelor», explique son directeur, Jean-Christophe Hauguel.
• EM Normandie a obtenu l’avis favorable de la Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG) pour le renouvellement du visa et du grade de Master de son Programme Grande Ecole pour 5 ans.
• NEOMA Business School a obtenu le renouvellement de son accréditation AMBA pour 5 ans.
• SKEMA Business School vient d’obtenir le renouvellement de son accréditation Equis pour la durée maximale de 5 ans.
• Le Master in Management, délivré dans le cadre de son programme Grande Ecole, de l’EDHEC Business School vient d’obtenir l’accréditation AMBA en complément de ses deux programmes MBA qui bénécient déjà du label britannique depuis 2003.
• Le programme Grande école (PGE) de INSEEC School of Business and Economics a été réaccréditée par l’AMBA.
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
MAI 2020N° 37
L’ESC Clermont BS accrédîtée Amba L’ESC Clermont BS poursuit sa « remontada » objectif après objectif.Après celle de l’AACSB (Association to Advance Collegiate Schools of Business)elle vient ainsi d’obtenir en mars l’accréditation Amba pour son master Grande école. ne grande satîsactîon pour sa dîrectrîce,la valeur d’une Grande école à dîmensîon humaîne. Un Françoîse Roudîer : «Cette accrédîtatîoncréneau quî peut être aujourd’huî dîsruptî avec une redUonnée en 2016 pour 5 ans. Il nous manque encore amîlle» », reprend la dîrectrîce. vîent compléter l’accrédîtatîon AACSB, quevolumétrîe d’étudîants rapportée à l’encadrement nous possédons depuîs 2006 et quî nous a étéquî nous permet de cultîver une sorte d’« esprît de Equîs pour l’obtentîon duquel nous avons beaucoup Un tout quî compose l’engagement de l’écoledans la progressé en termes notamment de recherche. Cela RSE (responsabîlîté socîale des entreprîses) depuîs devraît avoîr des efets vertueux dans les classements toujours. En 2012 elle a aînsî întégré une Ecole de la rançaîs des écoles de management quî ne nous placent deuxîème chance au seîn de laquelle elle accompange pas au rang où nous devrîons être. C’est l’efet pervers chaque année 260 élèves en dîiculté. Elle est également d’îndîcateurs essentîellement quantîtatîs quî ne prennent l’une des écoles quî reçoît le plus d’apprentîs - 350 pour pas en compte la qualîté. Au contraîre des accrédîteurs un efectî total de 1 400 – ce quî contrîbue à l’égalîté înternatîonaux comme de la Commîssîon d’évaluatîon des chances. De même elle a délîvré 100 000 euros des ormatîons et dîplômes de gestîon (CEFDG) en de bourses cette année. Enfin ses étudîants peuvent France quî nous reconnaîssent bîen mîeux». être apprentîs pendant les deux dernîères années du master Grande école. Les audîteurs de l’Amba ont partîculîèrement soulîgné la orte empreînte terrîtorîale de l’école et ses lîens prî-Et quîd du recrutement des élèves de prépas ? L’ESC vîlégîés avec tout son éco-système. Un «engagement Clermont a perdu quelques înscrîts cette année dans remarquable des partîes prenantes» pour un modèle le cadre de la BCE. La réponse de Françoîse Roudîer : « glocal » : à la oîs ancré dans son terrîtoîre et ouvert «Nous nous maîntenons à peu près au même nîveau sur le monde avec 30% d’étudîants étrangers venusdans un marché quî n’est pas haussîer. Nous entendons de 62 pays, Inde, Chîne et Maroc en tête. «Notre autrebîen contînuer à progresser dans nos recrutements atout est un encadrement personnalîsé des étudîantspour atteîndre les 80 ou 90 élèves îssus de classes en lîen avec notre dîmensîon humaîne. A l’opposé de lapréparatoîres chaque année au seîn de notre master massîficatîon et de l’anonymîsatîon nous démontrons Grande école».
9
© Groupe ESC Clermont
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
Comment sauver l’emploî des jeunes dîplômés ? Et si les jeunes diplômés étaient les grands sacriés de la crise du Covid-19 ?Une perspective totalement invraisemblable il y a encore deux moisquand leur horizon paraissait grand ouvert. Les différentes conférencesde l’enseignement supérieur tirent la sonnette d’alarme. nsemble la Conérence des dîrecteurs des écoles(en rouvrant notamment la possîbîlîté de l’aîde unîque rançaîses d’îngénîeur (Cdefi), la Conérenceà l’embauche pour un contrat d’apprentîssage dans poEpour une pérîode équîvalente à la durée du confine-ur l’enseîgnement de la gestîon des entreprîses) et des présîdents d’unîversîté, la Conérence desle supérîeur) ; grandes écoles, la Fnege (Fondatîon natîonale • donner aux entreprîses la possîbîlîté de prolonger Syntec Conseîl ont alerté «le gouvernement pour qu’à ment les conventîons de stage (partîes întrînsèques la fin de l’année 2020, les entreprîses rançaîses soîent des ormatîons) en cours avant remîse du dîplôme ; accompagnées pour être en capacîté de contînuer • rétablîr l’Aîde à la Recherche du Premîer Emploî (ARE) d’employer la majeure partîe des jeunes arrîvant sur pour les jeunes dîsposant de aîbles ressources et de le marché du travaîl». Leurs proposîtîons : la porter à 8 moîs contre 4 moîs avant sa suppressîon • exonérer totalement de charges patronales et sala -en 2019 ; rîales les salaîres pour l’embauche en CDI des jeunes • demander aux banques un report général des pre -dîplômés ; mîères mensualîtés de remboursement des prêts • augmenter l’aîde aux employeurs d’apprentîs et la étudîants tant que les étudîants concernés n’auront rendre élîgîble à toutes les entreprîses, quelle que pas trouvé de premîer emploî. soît leur taîlle, et pour tous les nîveaux de qualîficatîon
10
MAI 2020N° 37
Parcoursup 2020 : plus de formations, plus de vœux
Cette année 658 000 lycéens se sont inscrits sur Parcoursup, soit 7000 de plus que l’an dernier établit unenote de la DEPP. Le nombre moyen de vœux (y compris sous-vœux, hors concours spéciques) progresse à 10,1 vœux soit 1 de plus qu’en 2019. En terminale générale, ce nombre moyen progresse de 1,6 pour atteindre 10,8 vœux. La hausse est de 0,8 vœu en terminale technologique, le nombre moyen atteignant 10,8. La composition des listes de vœux se compose en moyenne de 34% de vœux en licence (y compris 4% de vœux en L.AS, l’alternative à la PASS qui succède à la PACES), 31% en BTS, 12% en DUT et 6% en CPGE. Les PASS ont en 2020 un poids équivalent à celui de la PACES en 2019 (4%). Les vœux en DE sanitaire et social conservent un poids de 6%, identique à celui de l’an passé.
L’ESSENTIEL DU SUP
SYLVIE LAURENT
Professeure de Chaîre supérîeure (économîe, socîologîe et hîstoîre du monde contemporaîn) au Lycée Hoche à Versaîlles.
PRÉPAS
PAROLES DE PROFS
MAI 2020 N° 37
Des colles en classe préparatoîre et de leurs bîenaîts
Une des partîcularîtés de la classe préparatoîre c’est de permettre à chaque étudîant de passer des colles îndîvîduelles dans les matîères des écrîts des concours. Les colles sont un excellent outîl pédagogîque pour permettre les progrès des étudîants dans la maïtrîse des connaîssances maîs aussî dans l’analyse d’une problématîque, dans les capacîtés à évaluer la pertînence întellectuelle de ce que l’on expose, et dans l’aîsance à l’oral.
QU’ESTCE QU’UNE COLLE ? Une colle désîgne un exercîce oral, que l’étudîant prépare pendant quelques mînutes avant de présenter le résultat de son travaîl devant son proesseur, ou un întervenant extérîeur. Le rythme des colles dépend des matîères : en mathématîques, en hîstoîre ou en économîe, elles ont lîeu tous les quînze jours ; en lettres, en phîlosophîe et en langues vîvantes, îl y en a une par moîs. Les modalîtés de passage dîfèrent quelque peu selon les matîères. • En mathématîques troîs étudîants, paroîs deux seulement, traîtent sîmultanément dîférentes partîes d’un même exercîce. Dans quelques classes préparatoîres, îl arrîve que le sujet soît donné à l’avance, surtout en début de premîère année, maîs le plus souvent l’exercîce est traîté en dîrect devant l’înterrogateur. Cela peut sembler redoutable, maîs c’est en réalîté très profitable : quelle meîlleure occasîon de découvrîr que telle ou
11
telle açon d’aborder un problème mathématîque est une ausse pîste, que le théorème quî n’avaît pas semblé sî împortant que cela en cours se révèle stratégîque, ou que le raîsonnement quî avaît paru sî claîr n’avaît pas été bîen comprîs ? • En langues, l’étudîant reçoît un texte écrît ou un document audîo, le plus souvent un artîcle de presse, et doît le présenter, en évîtant la paraphrase, et en mettant en avant les enjeux d’actualîté auxquels îl correspond. La colle est donc l’occasîon de vérîfier que l’on comprend bîen le document ournî, que l’on a retenu des notîons de l’actualîté et de la cîvîlîsatîon des pays dont on apprend la langue, et c’est aussî l’occasîon de s’exprîmer à l’oral, ce quî est ort împortant en langues, et pas toujours acîle en cours, compte tenu des efectîs paroîs nombreux. • Dans les autres matîères, comme l’économîe-socîologîe-hîstoîre, ou l’hîstoîre-géographîe-géopolîtîque, ou paroîs la culture générale (les lettres et la phîlosophîe) après un