Zepros Distributeurs PR du 22-12-2021
92 pages
Français

Zepros Distributeurs PR du 22-12-2021 , magazine presse

-

92 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 22 décembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 13 Mo

Exrait

12-14 O9 R17 ÉE MX UE NM P L A I R E S 2021-2022 É D I T I O N S PN ÉO CI IT AI LD The International EE -L SPECIA IAM distribution Atlas L’Atlas de la distribution PR internationale
Discover the international spare parts distribution: each country’s business model ant their leaders. Plongez au coeur de la distribution des pièces de rechange au niveau international. Découvrez les modèles économiques de chaque pays et leurs leaders.
Jean-Marc Pierret Romain Thirion Jérémie Morvan Caroline Ridet Muriel Blancheton Directeur des Rédacteur en chef Rédacteur en chef Directrice de rédactionRédactrice en chef Édito rédactions Mobilité adjoint Carrosserie Réseau Editorial director Chief editor Editorial director Mobility Associate editor Associate director Relentless after salesInaltérable après-vente t was a year of crises in raw mate- by last year’s lockdowns.rise des matières premières, de l’énergie, des supply chain, des trans-rials, energy, supply chain logis- To tackle the global supply chainports… Malgré ces multiples et inédites conséquences d’une pandémie nIfast-tracked improvements to betterumerous and unprecedented conse- recChange des équipementiers et des distributeurs n’a été aussi dynamique. tics and transport. Despite these crisis, the after-sales sector hasqu’Omicron risque encore de faire durer, jamais pourtant l’activité quences of the pandemic, that is connect their stocks and found newEn 2021, l’aftermarket mondial aux 1 000 Md€ en pièces et services efface les likely to continue with Omicron, sources of production. Hit by expo-confinements de 2020 pour souvent faire mieux qu’en 2019. never have parts suppliers and dis- nential transport costs and worriedLes raisons du rebond sont multiples : l’effondrement des ventes VN favorise tributors been more vigorous. In by geopolitical tensions, suppliersbien sûr le vieillissement et l’entretien du parc roulant, la sécurité sanitaire des 2021, the €1,000 billion global after- are even starting to relocate. As forautomobiles vs les transports en commun, mais aussi les usines équipemen-market in parts and services erased the car manufacturers, they are, onetières, réamorcées prioritairement par les productions premium, soignent many of the negative effects of the by one, understanding that to stayaujourd’hui par de meilleures marges des comptes hier dévastés par les confi-2020 lockdowns, often doing even connected with their customers’nements. better than in 2019. needs and maybe even to remainPour mieux enjamber la crise mondiale de la supply chain, les acteurs de There are many reasons for the re- profitable, they should not be figh-l’après-vente ont accéléré l’interconnexion des stocks et multiplié les sour-covery. The collapse of new car sales ting independent after-sales butcings. Échaudés par des coûts de transport exponentiels et inquiétés par les obviously favours the maintenance learn from the way they operate.tensions géopolitiques, les équipementiers entament même des mouvements of an ageing car park. The relative Will there soon be just one big singlede relocalisation. Quant aux constructeurs, les voilà qui, un à un, comprennent safety of travelling by car compared aftermarket to serve the 1.6 billionque pour rester au contact de leurs clients et peut-être même pour rester to public transport is another factor. vehicles that will on the world’srentables, il ne leur faut plus combattre l’après-vente indépendant mais bien And parts manufacturers, who pri- roads in 2030? One thing is certain;épouser ses codes. marily restarted production with nothing can yet replace the supre-N’y aura-t-il bientôt qu’un grand et unique après-vente pour servir le 1,6 milliard premium products, are now bene- macy of the car in the daily mobility? Une certitude en tout casde véhicules qui sillonneront la planète en 2030 fiting from better margins to lift their of almost eight billion people.sous toutes les latitudes : rien ne peut encore remplacer la primauté automo-accounts which were devastatedJean-Marc Pierretbile dans la mobilité quotidienne de presque 8 milliards d’humains.SOMMAIRECONTENTS DISTRIBUTOR’S WORLDWIDEPLANÈTE DES DISTRIBUTEURS 4 The international spare parts over one yearThe L’international de la pièce sur un an
PARTS MANUFACTURERS Analysis of the evolution of the European market by suppliers
BODYWORK & PAINT An overview of the paint market and body parts
INTERNATIONAL TRADING GROUPS ITGs at a crossroads
AMERICA’S PARTS MARKET A country at boiling point
CHINA’S PARTS MARKET The extraordinary potential of the Chinese aermarket
MARKET & TRENDS European Tour of the spare parts market
28…65
34
56
66
70
74
ÉQUIPEMENTIERS Analyse de l’évolution du marché européen par les fournisseurs
CARROSSERIE PEINTURE Tour d’horizon de l’Europe de la peinture et de la pièce de carrosserie
GROUPEMENTS INTERNATIONAUX Les ITG à la croisée des chemins
AMÉRIQUE DE LA PIÈCE Territoire en ébullition
CHINE DE LA PIÈCE L’extraordinaire potentiel de l’aermarket chinois
MARCHÉ & TENDANCES Pays par pays, tour d’Europe de la distribution
8-10 rue des Blés – Bât. M/36 – 93210 La Plaine Saint-Denis – Tél.: 0149985845 – Fax.: 0149985847 – email:contact-auto@zepros.fr– Internet: www.zepros.fr – Site groupe: www.groupegratuitpros.fr• Directeur de la publication: Philippe Paulic – Tél.: 0662730602 –p.paulic@zepros.fr• Éditeur délégué:Serge Boillot – Tél.: 0620111273 –s.boillot@zepros.fr• RÉDACTIONDirecteur des rédactions Mobilité:Jean-Marc Pierret – Tél.: 0603264108 jm.pierret@zepros.fr• Directrice de la rédaction:CarolineRidet–Tél.: 0660768455–c.ridet@zepros.fr• Rédactrice en chef:Muriel Blancheton–Tél.: 0660773007–m.blancheton@zepros.fr• Rédacteur en chef Réseau:Jérémie Morvan–Tél.:0685389050–j.morvan@zepros.fr•RédacteurenchefadjointCarrosserie:RomainThirion–Tél.:0666645860–r.thirion@zepros.fr•Premiersecrétairederédaction:Jean-PhilippeScardina–jp.scardina@zepros.fr•Maquette:Chefdestudio:MarcLeTexier maquette@zepros.fr -Maquettistes :Isabelle Cerf et Thierry Pouillieute• Ont participé à ce numéro:Traducteurs:Philip Hall, Robin Young -Relecteur:Nigel Pipkin• Crédit photos et illustrations:Droits réservés sauf mention contraire– Photo couverture:Adobestock • MARKETING-DIFFUSIONSandrine Reumond –s.reumond@zepros.fr• PUBLICITÉ• Directrice commerciale:Nathalie Richard-Mathieu – Tél. : 0669659383 –n.richard-mathieu@zepros.f• Directeur du développement:Benjamin Huet – Tél.: 0761446052 b.huet@zepros.fr•ADMINISTRATIONResponsable:MoufidBarkallah–m.barkallah@zepros.fr•Assistante:MarieBeaumelou–m.beaumelou@zepros.fr•IMPRESSIONL’imprimerie–79,routedeRoissy–93290Tremblay-en-France•Dépôtlégalàparution•ISSN2263-3650 OJD:Miseendistributioncertifiée2020:14917ex.OJD/ACPMjanv.2020àdéc.2020•ZEPROSestunepublicaobBnyig0CSR7176.4B0838or»stiPLRa,ASpitauca800ldeednoitéicosalouGr«téturaGpe
DIFFUSION
Procédé d’impression sans eau waterless - Origine du papier : France (Chapelle Darblay) - Taux de fibres recyclées : 100 %- Eutrophisation : PTot = 0,009 kg/tonne.
DISTRIB. PR 4
DISTRIBUTOR'S WORLDWIDE
Zepros 12 | Dec. 2021-Jan. 2022
FORECASTS An evolving market: place your bets for 2030 The chips are down for the automotive world of the coming decade. The fleet on the road should expand by 16%, while the aftersales market could poten-tially grow by 20% worldwide. But players will have to reinvent themselves if they want to avoid missing out on this fast-evolving aftersales business.
Between now and 2030, the Euro-sector’s observers. The annual growth and 2030, ultimately garnering around pean aftermarket – a solid ecosystem40% of the market, leaving 60% ofof the aftermarket, regularly standing offering healthy margins, steadyat 2% since 2011 and forecast as such business to the independent after-growth and a stable environment –until 2025, is expected to drop below 1% market. is set to change considerably.Themain over the last five years of the decade. reasons: a vehicle fleet gradually conver-Fewer, dearer parts ting to electric, and an accelerated changeGrowth of moreWhile analysts anticipate a decline in parts in consumer habits. This is what emergesor less 2% over 10 yearssales volume as electrification progresses, from a collaborative foresight study by This is likely to fuel the war of positions this will be partly offset by an increase the Boston Consulting Group, Clepa between the independentintheir value and in main-and Wolk After Sales Experts. The chal- aftermarket and vehicletenance costs due to 226 lenges ahead are not new: digitalisation manufacturers. The latterincreasing technical com-of the sector, vehicle electrification and will likely reclaim controlplexity. In other words, € bn for european turnover mounting competition from all distri- by harnessing data fromfor spare partswhile the pie will shrink, bution channels, including new digital connectivity, with forecastitwill become more valua-Md€ de CA européen players... Asense of urgency to transform growth of around 3.5%pour la pièce de rechangeble. However, the effect that is unanimously shared by the per yearbetween 2025will be mitigated by the impactofADAS, which will tend to de-press the market, particularly from 2025 Worldwide: anticipations of a fleet onwards, by reducing the number of of 1.6 billion PV + LCV accidents and their severity by 15% com-In 2021, there were just over 1.4 billion vehicles (passenger cars and light commercial pared to 2019 levels. vehicles) on the road worldwide. By 2030, this global fleet will have grown by 16%to 1.6billionunits,butgrowthwillbeunevenacross regions.Theemergingmarketsalone But also change nature willaccountforthelion’sshareofthisincrease. Chinawillobviouslyleadtheway,sinceits Nevertheless, this electrification will even-fleetissettogrowbyatleast5%peryear,whereascontinentalEurope,NorthAmerica andevenSouthAmericawillonlygrowbyaboutone pointperyear...Africa,theMiddletually change the basket of automotive EastandIndiawillonlydoslightlybetter:between+1.5%and+2%peryear. components and thus disrupt the entire Electrificationanditsnegativeimpactonaersales volumes(itisestimatedthatabat-supply chain, according to a McKinsey tery electric vehicle has 30%less aersales requirements) will be significant in China report released in September 2021 (see (30% of the electrified fleet in 2030) and in Europe (22%). But the phenomenon chart). Electrification components (bat-will beless significant onaglobal scale. Thetotal number of hybrid, plug-inhybridand teries, detection sensors, LiDAR, radar battery electric vehicles will rise from2%(in 2019) to 4%of the world fleet in 2025... and to "only" 6%in 2030. That’s around a hundred million vehicles, compared to theandother cameras) will account for around 1.5billionvehiclesthatwillstilltotallyrelyonacombustionengine.52% of the total size of the market by jm.pierret@zepros.fr2030. In contrast, the volumes of com-ponents dedicated to combustion vehi-
cles (engine, fuel injection systems), which are nowlargely dominant, will have fallen by half compared to 2019, repre-senting only 11% of sales. Connectivity – 50% of the fleet by 2030 – will also change the service game. The possibili-ties of remote diagnosis and preventive maintenance services will be beneficial – at least initially – to vehicle manufac-turers and their network(s). Except that the search for a better cost of ownership will eventually generate opportunities for multi-brand networks, at least those capable of providing an integrated offe-ring and sufficient national or even cross-border coverage. This is a race that the leaders of independent distribution have been engaged in for several years. In this landscape described by the BCG-Clepa-Wolk team, consolidated wholesalers will be under pressure to reduce logis-tics costs.
Digital at the heart of transformations Increasingly, e-commerce providers will also have to be reckoned with, since their market share is expected to double (from 5 to 10% of total parts sales) by 2030. The same is true for «service aggrega-tors», which generate traffic, but which will have to add technological building blocks, particularly to sharpen their un-derstanding of needs and attract fleets.c.ridet@zepros.fr
Zepros 12 | Déc. 2021-Janv. 2022
PLANÈTE DES DISTRIBUTEURS
DISTRIB. PR 5
PROSPECTIVE Marché en mutation: faites vos jeux pour 2030 Les jeux vont se faire sur la décennie pour la planète auto. Le parc devrait grossir de 16 %, l’après-vente tutoyer les + 20 % à l’échelle mondiale. Sauf qu’il faut se réinventer pour ne pas passer à côté d’un business de l’après-vente en pleine transformation.
À l’horizon 2030, le marché européen de la pièce de re-change – terrain d’action solide avec ses belles marges, ses croissances régulières et son environnement stable – va se transformer considéra-blement.En cause: un parc en cours d’électrification et des habitudes de consommation en mutation accélérée. C’est ce qui ressort notamment de l’étude prospective-collaborative par le cabinetBostonConsultingGroup, le CLEPA et Wolk After Sales Experts.Lesdéfisàrelevernesont pas nouveaux: numérisation du secteur, électrification des véhi-cules et concurrence croissante de l’ensemble des canaux de dis-tribution incluant les nouveaux acteurs du digital… Une urgence à la transformation qui fait l’una-nimité chez les vigies du secteur.
Croissance de + ou - 2 % par an sur dix ans La croissance annuelle du mar-ché de l’après-vente de +2%de-puis2011etprévuejusqu’en2025 devrait passer sous la barre des 1 %sur les cinq dernières années de la décennie. De quoi attiser la guerre de positions entre re-changeindépendanteetconstruc-
teurs. Cesderniersreprendront la main via l’exploitation des don-nées liée à la connectivité, avec une prévision de croissance d’environ3,5%paranentre2025 à 2030 pour capturer environ 40 % du marché, laissant 60 % du business à la rechange indé-pendante.
Moins de pièces mais plus chères Si les analystes anticipent une baisse des ventes de pièces en volume à mesure que l’électrifi-cation progresse, elle sera en partiecompenséeparunehausse de leur valeur et des coûts de maintenance en raison de la complexité technique crois-sante. En clair, si le gâteau va se réduire, il sera plus valorisé. Cependant, l’effet sera atténué par l’impact desADASqui rédui-ront le marché, en particulier à partir de 2025, en abaissant le nombre et l’intensité des acci-dents de 15 % par rapport aux niveaux de 2019.
Mais aussi changer de nature Reste que cette électrification finira tout de même par modifier le panier des composants automobiles et donc perturber
l’ensemble de lailesgrossistesconsolidéssubirontn t é g ré e e t u n chaîne d’approvi-maillage au moins des pressions pour réduire les on1000 sionnement, selncoûts logistiques. Il faudra aussiationaux voire Md€ de CA mondial une étude McKin-splus en plus compter avecupranationaux de pièces et services sey présentée ensuffisants. Une les e-commerçants qui devraient € bn of global turnover septembre 2021cdoubler leur part de marchéourse engagée for parts and services (cf. graphique).depuis quelques (de 5 à 10 % du total des ventes Les composantsade pièces) d’ici 2030. Même po-nnéespar leslea- d’électrification (batteries, cap- ders de la distribution indépen- sition porteuse pour les «agré-teursdedétection, LiDAR, radars dante. gateurs de services», généra-et autres caméras) représen- teurs de trafic, qui devront terontenviron52%delatailleto-Le digital au cœurcependant ajouter des briques tale du marché à l’horizon 2030.des mutationstechnologiques, notamment A contrario, aujourd’hui large- Dans ce paysage décrit par pour affiner leur diagnostic des lottes. ment dominants, les volumes l’attelage BCG-Clepa-Wolk, besoins et attirer les fdes organes dédiés aux véhi-cules thermiques (moteur, sys-Monde: vers un parc de tèmes d’injection de carburant) 1,6 milliard de VP + VUL auront reculé de moitié par rap-En 2021, il roule dans le monde un peu plus de 1,4 milliard de véhicules port à 2019, pour ne représenter (VP et VUL). En 2030, ce parc planétaire aura progressé de 16 % pl us que 1 1 % des ve ntes . à1,6milliardd’unités,maisdefaçoninégaleselonlesrégions.Seulsles La connectivité – 50 % du parcmarchés émergents vont s’oFrir l’essentiel de cette progression. d’ici 2030 – va égalementChine en tête évidemment, puisqu’elle va voir son parc progresser au rythmed’aumoins5%paranquandl’Europecontinentale,l’Amérique modifier le jeu de la prestation. du Nord ou même du Sud n’évolueront guère que d’environ un point Les possibilités de diagnostic à paran…L’Afrique,leMoyen-Orientoul’Indeneferontquelégèrement distance et de services de main-mieux:entre+1,5%et+2%paran. tenance préventive bénéficieront L’électrification et ses impacts négatifs sur les volumes après-vente – au moins dans un premier (on estime à - 30 %les besoins en après-vente d’un véhicule full élec-temps – aux constructeurs ettrique) s’annoncent importants en Chine (30 % du parc électrifié en2030) ouenEurope(22%). Mais ils deviennent bienplus relatifs à à leur(s) réseau(x). Sauf que la l’échelle de la planète entière. Le total de véhicules hybrides, hybrides recherche d’un meilleur coût rechargeables et full-électriques passera de 2 %(2019) à 4 %du parc de détention va finir par ouvrir mondialen2025…et6%«seulement»en2030.Soitunecentainede des opportunités aux réseaux millionsdevéhiculescomparéaux1,5milliarddevéhiculesqui demeu-multimarques, du moins ceux reronttotalementthermiques. capables de proposer une offre
DISTRIB. PR 6
ADVERTORIAL
zEPROS12 | Dec. 2021-Jan. 2022
The French SME pushing boundaries
Created in France in 1927, by American businessman Edgar B. Franck, Vernet was always destined to shine on the world stage. It has been fulfilling that destiny ever since. A look back at a success story made in France
ts international ambitions go right to the heart of Vernet Group. So it is reIputation as a specialist in thermo-no surprise that this French SME’s static solutions has reached far beyond the borders of its native country. “The thermostat is the starting point in our history”, explains Philippe Zeitoun, Replacement Parts Manager.“In the beginning, our business was single-product and solely focused on the auto-motive OEM industry. Little by little, the company also developed in the Aftermarket and in solutions derived from thermostat technology.”
A replacement parts business celebrating its 30th anniversary... Inparallel withitsearlydecisiontolaunch production sites in the USA, Agentina and China, to bring it closer to its manu-facturer clients, it was only natural for the French SME to develop an After-market business. Aware that this acti-vity was an essential development opportunity, Vernet decided thirty years ago to create a dedicated structure for it in Cinq-Mars-la-Pile, in Touraine, around 300 km from the company’s main production site in Ollainville (91). “This structure now enables us to earn 60% of our revenues from OE, and 40% in Aftermarket, with export as a key feature, representing nearly 95% of our business”, says Philippe Zeitoun. And wherever on the planet it trades,
Vernet Group always aligns itself with the distribution scheme in each coun-try, through either independent agents, exclusive distributors or decentra-lised stocks. The bottomline is that the Group currently boasts 300 replace-ment parts customers across 60 coun-tries and, with its stock of 6,000 part numbers, covers more than 95% of the markets in which it operates. All this is achieved from the Cinq-Mars-la-Pile site, which is nowexpanding to support the growth in the Group’s replacement partsactivityandtoenableit, intheshort term, to deliver parts to every country
FTHER UR INFO New ranges under way The thermostat specialist is preparing to launch a global HGV range, and a Calorstat Classic range for older vehicles. The HGV range will be extensive, with around 300 thermostat products for applications including public works, agriculture and manu-facturing. The Classic range will be smaller, with around 80 items.
From next year, projects based on the same model will also be implemented in Asia, Brazil and India.“We strongly believe that international development requires a local presence. This simplifies logistics and enables us to tailor the offer precisely to local needs. Our ambi-tion is that by 2025-2026 every distri-butor and repairer anywhere in the world will have access to Vernet!”, states Phi-lippe Zeitoun. And yet, despite this ex-pansion right across the world, Vernet Group remains a French SME in form and in spirit. But a French SME desti-ned to have a global presence and to support a globalised industry.
in less than a week, compared to two to three weeks at pre-Export as a key feature, sent. representing nearly ... and continuing95% of our business. its global success But this French SME plans on pushing the boundaries of the replacement parts market even further. And this time, it will not take 30 years to achieve its goals. Since joining British investment fund Stirling Square Capital Partners in 2017, Vernet Group has been setting its sights even higher, and this year it brought its “American project” to frui-tion. The project aims to:“Replicate in this region the structure of Vernet France, with a comprehensive range, a warehouse and a dedicated team, thereby creating a structured after-market business that builds on the structure of original equipment supplier Vernet US”, explains Philippe Zeitoun.
Zepros 12 | Déc. 2021-Janv. 2022
PUBLI-COMMUNIQUÉ
La PME française qui repousse les frontières
Créée en 1927, en France, par l’homme d’affaires américain Edgar B. Franck, l’entreprise Vernet avait déjà vocation à briller à l’international. Un destin qui ne s’est, depuis, jamais démenti. Retour sur une success story made in France.
es ambitions internatio-nales du Groupe Vernet ADLN. Rien d’étonnant, donc, sont inscrites dans son à ce que cette PME française fasse rayonner hors de ses frontières d’origine sa qualité de spécialiste des solutions thermostatiques.« Le ther-mostat est le point de départ de notre histoire, raconte Phi-lippe Zeitoun, responsable Pièces de rechange.Au départ, notre activité était mono-produit et uniquement tournée vers l’industrie automobile en première monte. Peu à peu, l’entreprise s’est également développée en aftermarket ainsi que sur des solutions dé-rivées de la technologie du ther-mostat.»
Une activité rechange qui fête ses 30 ans… Si, très vite, la PME française décide d’ouvrir des sites de production aux États-Unis, en Argentine ou encore en Chine afin d’être au plus près de ses clients constructeurs, elle déve-loppe naturellement, en paral-lèle, une activité rechange. C’est il y a trente ans, consciente que cette activité est une voie de développement obligatoire, que Vernet décide de lui créer une structure dédiée,
installée en Touraine, à Cinq-Mars-la-Pile, à environ 300 km du site de production principal de l’entreprise situé à Ollainville, dansl’Essonne.«Cette organi-sation nous permet aujourd’hui de réaliser 60%de notre chiffre
L’export représente près de 95 % de nos activités.
d’affaires en OE et 40 % en aftermarket, avec une caracté-ristique principale : l’export, qui représente près de 95% de nos activités», souligne Philippe Zeitoun. Et que les échanges commerciaux se situent à un bout ou à l’autre de la planète, le Groupe Vernet se cale systé-matiquement sur le schéma de distribution de chaque pays, soit via des agents indépen-dants, soit via des distribu-teurs exclusifs ou des stocks
décentrés. Moralité : au-jourd’hui, le groupe compte 300 clients « rechange » ré-partisdans60payset propose, grâce à ses 6000 références en stock, une couverture de parc supérieure à 95 % des marchés sur lesquels il est pré-sent. Tout cela depuis le site de Cinq-Mars-la-Pile qui s’agran-dit aujourd’hui pour accompa-gner le développement de l’activité rechange du groupe et pour permettre à court terme de livrer tous les pays en moins d’une semaine, contre deux à trois semaines aujourd’hui.
… Et qui poursuit sa conquête du monde Mais la PME française compte encore repousser les frontières de la rechange. Et cette fois, il ne lui faudra pas trente ans pour arriver à ses fins. En effet, depuis qu’il a rejoint le giron du fonds d’investissement britan-nique Stirling Square Capital Partnersen2017, leGroupeVer-net voit encore plus loin. Cette année, l’entreprise française a donc achevé son « projet amé-ricain ». Le but :«Dupliquer sur ce territoire l’organisation de
DISTRIB. PR 7
Vernet France, c’est-à-dire : une gamme complète, un dé-pôt, une équipe dédiée, et avoir ainsi une activité rechange structurée en nous appuyant sur la structure de Vernet US en première monte», explique Philippe Zeitoun. Dès l’an pro-chain, des projets calqués sur ce même schéma verront le jour également enAsie, auBré-sil et en Inde.«Nous sommes convaincus que pour se déve-lopper à l’international, il faut être présent en local. Cela faci-lite la logistique et permet d’adapter parfaitement l’offre aux besoins locaux. Notre am-bition, c’est qu’à l’horizon 2025-2026, n’importe quel distribu-teur ou réparateur, où qu’il soit dans le monde, puisse avoir accès à Vernet !», assure Phi-lippe Zeitoun. Et pourtant, malgré ces développements aux quatre coins du monde, le Groupe Vernet continue d’être une PME française dans la forme et dans l’esprit. Mais une PME française qui a voca-tion à avoir une présence mon-diale et à accompagner une industrie, qui elle aussi, s’est mondialisée.
L’ INFO EN PLUS De nouvelles gammes en préparation Le spécialiste du thermostat s’apprête à lancer une gamme monde PL ainsi qu’une gamme Calorstat Classic pour les véhicules anciens. Pour le PL, il s’agira d’une gamme très large d’environ 300 réfé-rences de thermostats pour des applications TP, agricoles, indus-trielles… La gamme Classic, quant à elle, sera une gamme courte d’environ 80 références.
DISTRIB. PR 8
DISTRIBUTOR'S WORLDWIDE
Zepros 12 | Dec. 2021-Jan. 2022
ROLAND BERGER STUDY Parts still at the heart of all the issues The pandemic and shortages will not destroy the profitable spare parts market which recorded €90 billion in turnover in 2020 in the EU (down 13%) in the midst of a health crisis, of course. But Roland Berger consultants expect it be back to previous levels from 2022, with four possible scenarios, between disruption by newcomers and the status quo.m.blancheton@zepros.fr
The parts market has always been a battleground with clear domination by IAM (66%), supported by an aging fleet. The classic response from manufacturers of maintenance contracts, digitisation, electrification and multi-brand networks will come up against consolidated and aggressive independent networks. IAM would be expected to achieve a 70% market share without difficulty in 2030. Le marché de la pièce est bataillé depuis toujours, avec une nette domination de l’IAM (66 %), soutenue par un parc vieillissant. La riposte encore classique des constructeurs (contrats d’entretien, digitalisation, électrification, réseaux multimarques…) se heurte à des réseaux indépendants consolidés et agressifs. L’IAM devrait atteindre sans diffi-culté 70% de parts de marché en 2030.
From 2022, after-sales will be back in force. In particular, technical repairs will have a higher added value. Turnover is forecast to be up 1.5% in the 2019-2025 period and up 2% between 2025 and 2030 with an increase in prices (excluding inflation) due to more technological products. Connectivity, electrification and the move to new forms of mobility will not have a real impact until after 2030. Dès 2022, le jeu reprend en après-vente, en particulier sur les réparations techniques à plus forte valeur ajoutée. Le chiffre d’affaires – +1,5 % sur 2019-2025 et + 2 % sur 2025-2030 – souligne une hausse des prix, effet du mix sur des produits plus technolo-giques (hors inflation). La connectivité, l’électrification et le transfert des usages vers de nouvelles mobilités n’auront d’impact réel qu’après 2030.
PARTS AFTERMARKET CONGRESS IAM must succeed in its transition A common thread at this year’s Italian Parts Aftermarket Congress, according to our colleagues from Parts magazine (DBInformation), was the acceleration of the energy transition in the automotive sector, driven by the Green Deal initiated by Brussels (Fit for 55), but also by COP 26 summit and the commitments of manufacturers to the reduction of CO2 emissions. IAMkept the pressure on to ensure they are not excluded by manufacturers.
SnapshotFor three years, the automobile sector has been complying with European regulations such as the Green Deal, Fit for 55, decarbonisation and Euro 7 to meet envi-ronmental requirements. The objective is zeroemiss ions in2050. Except that the unprece-dented crisis generated by Covid has hit the industry head-on. A cataclysmic episode that will not prevent global production from rebooting. Between 2021 and 2025, it is expected to increase by 10 million units to reach 93 million vehicles manufactured world-wide.(source: Anfia) PhotographieDepuis trois ans, l’automobile se plie aux réglementations européennes pour répondre aux exigences environnementales: Green Deal, Fit for 55, décarbonation, Euro 7… Objectif: zéro émission en 2050. Sauf que la crise sans précédent générée par le Covid a heurté la filière de plein fouet. Un épisode cataclysmique qui n’empêchera pas la production mondiale de se réactiver: entre 2021 et 2025, elle devrait grimper de 10 millions d’unités pour atteindre 93 millions de véhicules fabriqués.(source: Anfia)
TransitionThree factors are at the top of the list of concerns of European manufac-turers. According to a poll carried out by CLEPA they are compliance with the Euro 7 standard, CO2 emission thresholds, and tougher carbon taxation. The IAM sector will have to react quickly to grow organically, create new partnerships and move ahead with digitalisation. Above all, training will need to be adjusted to ensure personnel are trained in the new skills that will be required in all workshops.(source: CLEPA) TransitionRespect de la norme Euro 7, des seuils d’émissions de CO2et durcissement de la taxation carbone. Ces trois facteurs arrivent en tête des préoccupations des industriels européens dans un sondage réalisé par le Clepa. Pour la filière IAM, il va falloir jouer la réactivité: croissance organique, partenariat/collaboration, digitalisation. Surtout, la formation doit ajuster les ressources humaines aux nouveaux métiers induits dans les ateliers(source: CLEPA)
Zepros 12 | Déc. 2021-Janv. 2022
PLANÈTE DES DISTRIBUTEURS
DISTRIB. PR 9
ÉTUDE ROLAND BERGER La pièce toujours au cœur de tous les enjeux La pandémie et les pénuries ne réduiront pas à néant le juteux marché de la pièce de rechange: 90 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020 dans l’Union européenne (- 13 %) en pleine crise sanitaire, certes, mais une remise à niveau dès 2022, d’après le cabinet Roland Berger qui conclut par quatre scénarios possibles d’évolution, entre disruption par de nouveaux arrivants et statu quo…
Chinese manufacturers will be able to differentiate and enter new markets thanks to electric vehicles. This will help redraw the shape of an already changing aftermarket. Newcomers, the independent aftermarket responding with battery recycling, and manu-facturers interested in multi-brand aftersales, will all lead to adjustments. Levier de démarcation et ouverture pour les constructeurs chinois, le véhicule élec-trique va contribuer à redessiner le contour d’un paysage aftermarket déjà en muta-tion. Les nouveaux arrivants, la contre-riposte de la rechange indépendante avec le recyclage des batteries, les constructeurs s’intéressant à l’après-vente multimarque, font bouger le curseur.
Four scenarios are possible. IAM establishes an advantage, with the top ten Europeans achieving 20% of overall turnover. OEM could counterattack due to the technicity or due to changes in usage. In this case OEM could take 50% of the market. New alliances may be forged be-tween OEM and IAM. The final scenario would see the “Barbarians” from Amazon and Al-ibaba attack. These digital natives could spill over in IAM parts room (see page 66). Quatre possibilités se dégagent. L’IAM gagne la partie avec un Top 10 européen réalisant 20 % du CA global. L’OEM contre-attaque via le levier technologique ou l’usage et reprend 50 % du marché. Des méta-alliances se nouent entre OEM et IAM. Enfin, les « barbares » attaquent (Amazon, Alibaba…) des digitaux natifs sur le qui-vive pour se déverser sur la pièce IAM (lire page 66).
PARTS AFTERMARKET CONGRESS L’IAM doit réussir sa transition Fil conducteur cette année du congrès italien Parts Aftermarket de notre confrèreParts(groupe DBInformation): la transition énergétique accélérée du secteur automobile, poussée par le Green Deal engagé par Bruxelles (Fit for 55), mais aussi par la COP 26 et les engagements des industriels dans la baisse des émissions de CO2… Pas question pour l’IAM de relâcher la pression, sous peine d’être écartée du jeu par des constructeurs aux aguets.
Electrification and connectivityThese are the two levers that manufacturers will activate on all fronts to regain control. The independent sector will need to be aware that there will be 50% less routine replacement parts with electrification. Only tyres are making significant progress. There will be a battle in the fields of captive parts, cyber-security, OBD, data access…(source: CLEPA) Électrification et connectivitéCe sont les deux leviers que vont largement actionner les constructeurs pour reprendre la main. Attention pour la filière indépendante: confir-mation de la chute de moitié des volumes de pièces d’usure avec l’électrification. Seuls les pneumatiques progressent significativement. Il faudra se battre sur le terrain des pièces captives, cybersécurité, OBD, accès aux données…(source : CLEPA)
CompetitionWithin the next four years, competition between independent networks and manufacturer’s networks will increase. IAM should take 60% of the €282 billion in turnover. This is provided that they are ready and able to repair ADAS and electric powertrains and master electronic diagnostics and engine reconditioning. Because the car manufacturer networks are right behind them.(source: CLEPA) ConcurrenceD’ici quatre ans, la compétition entre réseaux indépendants et réseaux constructeurs sera croissante. L’IAM devrait s’octroyer 60 % des 282 milliards d’euros de chiffre d’affaires. À condition de s’être calibrée sur la réparation des ADAS et des moto-propulsions électriques, le diagnostic électronique, le “reman”… car les réseaux cons-tructeurs poussent derrière.(source: CLEPA)
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents