Plantes et Santé du 04-06-2019

Plantes et Santé du 04-06-2019

-

Presse
76 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 04 juin 2019
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
N° 202 – juin 2019
Docteur Gigon «Oui au chanvre médical»
Manger sain Sureau au menu, forme entretenue!
Préparezvosboissonsnature
Gemmothérapie Une mémoire augmentée grâce à l’olivier
Aromathérapie Ces odeurs qui éloignent la crise de boulimie
Savoirs & cultureLes secrets de la pollinisation au jardin
www.plantesetsante.fr
BEL/LUX : 5,50- Suisse : 8,90 CH M 01175- 202 -F:4,90E- RD 3:HIKLLH=ZUY^UV:?a@c@a@m@k";
NOUVEAU
 etterave rouge biologique Cristaux solublesSource d’antioxydantHautement concentréRapide et pratique
DES BETTERAVES ROUGES BIOLOGIQUES POUR UN SUPPLÉMENT D’ÉNERGIE RAPIDE Les cristaux de Betterave rouge Salus sont un moyen facile, concentré et nutritif permettant de profiter rapidement de tous les bienfaits des betteraves rouges fraîches. Les cristaux sont instantanément solubles. Naturellement sucrés, ils s‘intègrent parfaitement à toutes vos préparations (smoothies, jus, soupes, mueslis, vinaigrettes, céréales...). Les cristaux constituent également un excellent colorant alimentaire ! Chaque pot de 200 grammes contient l’équivalent de 2,5 kg de betteraves rouges BIO fraîchement pressées.
Disponible en magasins bio et pharmacies Distribution :Pur Aliment contact@salusnature.fr salus-nature.fr 03 88 098098
Rejoignez notre communauté Facebook sur : Salus France
Bio Vegan Sans colorant artificiel Sans conservateur Sans sucres ajoutés
SUPER FOOD
welcomebyzance.fr
Elles sont incroyables
es dernières années, les recherches abrictait des réactions aussi élaborées. En fonction sur la biologie des plantes ont pris une direction étonnante: on était loin d’imaginer que l’état «végétatif» des champs d’exploration, on appréhende de mieux en mieux la capacité incroyable des plantes à s’adapter, coopérer et renforcer leur environnement. Au vu des nouvelles pistes scientifiques, il est ainsi désormais tout à fait plausible de dire que la sensitive pudique (Mimosa pudica)replie ses feuilles quand elle a l’intention de se cacher des herbivores. En 1926, lorsque l’hypothèse avait été émise par un biologiste indien, cela paraissait complètement loufoque. Et pour le chercheur à la pointe de la neurobiologie végétale Stefano Mancuso (dont nous vous proposons un extrait du dernier ouvrage dans ce numéro deP&S), il est clair que l’intelligence des plantes pourrait nous inspirer, alors que notre civilisation ne parvient pas à bouleverser sa logique et continue à détruire son habitat naturel. L’avancée de nos connaissances sur le végétal constitue un vrai tournant. Un changement de paradigme, disent certains. Je dirais plus simplement qu’elle apporte de l’espoir. Souhaitons, en effet, que ces recherches – qui bénéficient des cautions scientifiques indispensables aujourd’hui – nous amènent à repenser notre relation aux plantes. Et peutêtre que les rapports alarmants sur la biodiversité, comme celui qui vient d’être réalisé à la demande de l’ONU(lire p. 7),nous bousculeront suffisamment pour se traduire par de vraies mesures de protection de la nature.
Service Abonnements:Plantes & Santé - 4, rue de Mouchy, 60438 Noailles Cedex. Tél. : 01 55 56 70 51 E-mail : plantes-et-sante@groupe-gli.com l Publicité:charly.lheureux@ginkgomedia.fr,tél. : 01 40 46 42 36 nicolas.reitz@ginkgomedia.fr,tél. : 01 40 46 00 46 l Rédaction:101, rue de Patay, 75214 Paris cedex 13 Tél. : 01 40 46 00 46, fax : 01 40 46 05 93. E-mail : plantesetsante@ginkgomedia.frSite :www.plantes-et-sante.fr
Il reste du chemin toutefois. En tapant « protection ou préservation des plantes » dans mon moteur de recherche, j’ai été très déçue de découvrir ce qui ressortait en premier : « La protection des plantes en tant que discipline e est née au début du XIX siècle et n’a cessé d’évoluer au gré des innovations techniques et scientifiques ».Sans doute avezvous deviné que derrière cette formulation politiquement correcte, il s’agissait de présenter les produits phytosanitaires chimiques… La véritable question de la sauvegarde des plantes et leur importance pour la vie sur terre n’est apparue que beaucoup plus loin dans les résultats. Le végétal est donc, encore aujourd’hui, perçu comme une ressource à notre service, sur laquelle nous avons la main. Nous avons oublié la relation organique dont témoignent les peuples premiers, qui a présidé à l’épopée de l’homme sur terre. Pourtant, en parallèle, des choses changent. De plus en plus de personnes portent un autre regard sur la nature, intéressés mais aussi séduits et respectueux. Je crois que si nous vous interrogions, chers lecteurs, vous auriez de nombreuses anecdotes à raconter sur la façon dont vous vivez votre complicité avec les plantes. Pour ma part, une clématite m’épate chaque printemps, alors qu’elle s’aventure pour s’accrocher aux bords de mon balcon. Quel talent d’équilibriste ! Ainsi partagetelle et allègetelle, avec d’autres végétaux, mon quotidien. Le simple fait de savoir qu’elle existe m’apporte beaucoup. François d’Assise aimait évoquersœurs les plantes « nos » ; je lui laisse le dernier mot.
ÉDITÉ PAR SANTÉ PORT-ROYAL SAS,également éditeur d’Alternative Santé. RCS Paris B 434728952. CPPAP n° 0318 K 80980. N° ISSN: 1157-7797. Dépôt légal: à parution. Directeur de la publication:Sébastien Pierre.Directrice des rédactions:Katherine Menguy. Rédactrice en chef print et web:Isabelle Saget.Rédaction:Jeanne Le Borgne, Anne Peron. Chef de rubrique:Joëlle Pierrard.Ont collaboré à ce numéro:Émilie Brigand, Christine Cieur, Sandrine Coucke-Haddad, Françoise Couic-Marinier, François Couplan, Adeline Gadenne, Nathalie Giraud, Emmanuelle Guilbaudeau, Claudine Luu, Aude Maillard, Stefano Mancuso, Laure Martinat, Carole Mincker, Martine Pedron, Morgane Peyrot, Agnès Rogelet, Dr Hervé Staub.Secrétaire de rédaction:Gaëlle Desportes.Conception et réalisation maquette:Thierry Laurent.Maquette:Véronique Marmont.Photos:iStock, sauf mention contraire.Impression:Léonce Deprez (Ruitz, 62).Distribution:France Routage (Croissy-Beaubourg, 77). Diffusion:Presstalis.Prix au numéro:4,90.Abonnement 1 an (11 numéros):45,90(TVA 2,10 % incluse).
édito
Isabelle Saget Rédactrice en chef isabelle.saget@ ginkgomedia.fr
Ce numéro comporte un encart La maison écologique sur 9000 exemplaires, un hors-sérieL’énergie des arbres,le guideVotre santé par les plantes médicinaleset un hors-sérieRemèdes d’autrefoissur une partie des abonnés.
sommaire D2OSSI0ER Découvrez nos recettes maison de boissons nature ES6CAPA4DE Non loin de Bordeaux, un jardin tout «simples» au milieu des vignes 58 SAVOIRS & CULTURE Plantes et insectes, duo de choc pour un jardin collaboratif
6Actualités 12C’est nouveau 14Ma petite entreprise Du savon, et puis c’est tout ! 16On en parle Thermes de Dax, une cure bien dans son élément 18Rencontre Dr Franck Gignon : «Légaliser le chanvre serait une véritable avancée thérapeutique» 20Dossier Un peu de nature dans votre verre 30Aromathérapie La boulimie, une faim sans fin 34Aroma pratique Quel géranium pour ma peau ? 37Gemmothérapie La jeune pousse d’olivier, de la mémoire vive 38Au jardin médicinal Le ciste soigne les blessures 40Cueillette sauvage La moutarde, n’en prenez pas que la graine 43Bon geste Contrer l’herpès labial
AROMATH3ÉRA0PIE Des odeursqui réduisent l’appétitet limitentles pulsions alimentaires
44Les bienfaits de Mère Nature Voyage en terre de diatomée 46 46Manger sain Résister avec le sureau 50MANGER SAIN Menu végétarien Fleurs et baies : Peaufiner son bronzage de l’intérieur en cuisine, Savoirs & culturele sureau a tout 58Plantes et insectes, bon ! une collaboration au jardin 62Le maïs, graine de vie au cœur des rituels 64Escapade Jardin de l’abbaye de la Sauve-Majeure, le retour du passé 6 6Plantes & émotions Prendre de l’âge, et alors ? 68Livres 70De vous à moi Emmanuelle Guilbaudeau, Aude Maillard, Dr Hervé Staub répondent à vos questions 74Billet d’humeur Les plantes ont déjà inventé notre avenir Offre d’abonnement p. 71
38 AU JARDIN MÉDICINAL Face aux blessures bénignes, pensez au ciste ladanifère. Ce familier des garrigues se défend bien au jardin…
n° 202 – juin 2019 –Plantes&santé5
ACTUALITÉS
Douleur neuropathique De l’utilisation de l’aconit
La racine d’aconit(Aconitum carmichaelii)est hautement toxique, mais la médecine Kampo du Japon et la médecine chinoise l’utilisent depuis très longtemps pour soigner la douleur. Des méthodes pour supprimer les molécules toxiques par la chaleur ont été développées. Et une nouvelle étude de l’université de Nagoya vient de montrer qu’une racine d’aconit pouvait soulager la douleur neuropathique grâce à l’un de ses ingrédients, la néoline. Prometteur, même si on attend d’autres études. DansJournal of Ethnopharmacology,avril 2019.
Malnutrition Les nutriments de la spiruline aident au développement de l’enfant
La spiruline est aujourd’hui bien connue pour ses vertus santé. Reconnue en 1974 «aliment d’avenir pour l’humanité» par l’Organisation mondiale de la santé, cette algue a fait l’objet de recherches pour combattre la malnutrition dans le monde. La dernière en date, menée par une équipe zambienne, s’est penchée sur la croissance des enfants de ce pays. Les chercheurs ont proposé quotidiennement à des bébés de la bouillie à base de maïs et de soja et contenant de la spiruline
6 Plantes&santé– n° 202 – juin 2019
durant leurs 1000 premiers jours (soit seize mois). Au final, il apparaît que cette supplémentation a participé au développement psychomoteur des enfants, améliorant aussi leurs capacités langagières et d’interactions sociales. Les scientifiques justifient ces résultats par la richesse nutritionnelle de l’algue, que l’on aimerait voir se répandre de façon plus abondante dans les régions les plus pauvres. DansNutrients, mars 2019.
Mesure L’arbre tropical le plus haut du monde atteint 100,8 m
Abrité du vent, dans une cuvette de la zone protégée de Danum Valley, sur l’île de Bornéo, pousse le plus grand arbre tropical du monde. Surnommé Menara, ce spécimen de l’espèceShorea faguetianamesure très exactement 100,8 m pour un poids estimé à 81,5 t. Le plus fou est sans doute qu’un grimpeur local est allé se percher à son sommet pour mesurer sa hauteur…
Additifs Interdiction du E171, mais pas dans les médicaments !
Le gouvernement a finalement décidé d’interdire le dioxyde de titane (E171) dans les denrées alimentaires à partir er du 1 janvier 2020. Très utilisé dans les confiseries, gommes à mâcher ou plats préparés, il est suspecté d’être cancérigène. Alors que l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’environnement et du travail (Anses)réussi à« n’a pas lever les incertitudes sur son innocuité », le colorant reste autorisé dans les dentifrices et 4 000 médicaments, dont les antidouleurs, des médicaments naturels comme l’euphitose et des compléments alimentaires.
Environnement Les chiffres inquiétants du rapport de l’IPBES sur la biodiversité
« La santé des écosystèmes dont nous dépendons, ainsi que toutes les autres espèces, se dégrade plus vite que jamais.»Le premier bilan d’évaluation mondiale commandé par l’ONU à la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) est alarmant. Réalisé par 145 experts issus de 50 pays pour évaluer les changements au cours des cinq dernières décennies, c’est le rapport le plus exhaustif à ce jour. Ses chiffres montrent l’importance des dégâts faits à notre environnement ; huit d’entre eux nous semblent particulièrement significatifs en ce qui concerne les végétaux. Les chercheurs estiment ainsi qu’« environ 1 million d’espèces animales et végétales sont aujourd’hui menacées d’extinction, notamment au cours des prochaines décennies, ce qui n’a jamais eu lieu auparavant dans l’histoire de l’humanité ».À ce jour, 75 % du milieu terrestre est« sévèrement altéré »par les activités humaines. Ainsi, depuis 1900, l’abondance moyenne des espèces locales dans la plupart des grands habitats terrestres a diminué d’au moins 20 %. Entre 1980 et 2000, 100 millions d’hectares de forêts tropicales ont été
perdus, en raison principalement du développement de l’élevage du bétail en Amérique latine sur environ 42 millions d’hectares et de la hausse des plantations en Asie du SudEst sur environ 7,5 millions d’hectares (dont 80 % destinés à l’huile de palme, ellemême utilisée surtout dans l’alimentation, les cosmétiques, les produits de nettoyage et les carburants). De 1970 à 2000, l’étendue des herbiers marins a diminué de 10 % par décennie. De leur côté, les récifs coralliens ont reculé de moitié depuis 1900, et les mangroves, de 75 %. Le nombre d’espèces exotiques envahissantes a parallèlement augmenté d’environ 70 % depuis 1970, tant à cause de la multiplication des échanges commerciaux (multipliés par 10 sur la période) que du réchauffement climatique ; elles représentent une menace pour les espèces endémiques. Quelque 25 % des plantes étudiées de manières détaillées sont à présent menacées d’extinction. Enfin, pour 23 % des terres agricoles, la productivité a baissé du fait de la détérioration des sols. Le rapport conclut que « la réponse mondiale actuelle est insuffisante »,et invite les états à« dépasser les intérêts particuliers »,car»...« il n’est pas trop tard
agenda
Diététique chinoise et qi gong Saviez-vous que le qi gong peut favoriser la digestion ? Chloé Lawansch, praticienne en médecine traditionnelle chinoise et fondatrice de l’association Taodiet, vous fera aussi découvrir l’approche de la diététique chinoise. Le 8 juin à Poligny (39). Tél. : 03 63 57 60 93 ou www.taodiet.com Conférence Green Power Adeline Gadenne, journaliste spécialisée dans le monde du végétal, vous explique comment faire des plantes vos plus grandes alliées du quotidien pour vivre en harmonie avec la planète. Le 15 juin à Mérignac (33). Magasin Te ora, tél. : 05 33 89 38 70. Yoga et féminité Dans ce stage, l’association Atelier cuisine santé vous convie à une balade avec Luc Bernard pour parler des plantes de la féminité : un accompagnement émotionnel personnalisé, avec un sophrologue et des cours pour rééquilibrer son corps. Du 29 juin au 6 juillet dans les Hautes-Alpes (05). https://lateliercuisine sante.com Toucher-détente Isabelle Sogno-Lalloz, formatrice et praticienne, propose aux aidants, soignants ou thérapeutes qui accompagnent des personnes fragilisées ou souffrantes un atelier aromathérapie. Son plus : aborder le toucher-détente, pour soulager et apporter du bien-être. Le 21 juin à Grasse (06). www.islaromatherapie.com Plantes de l’été L’association Plant’essence organise un week-end autour des plantes de l’été. De la botanique à leur préparation, elles n’auront bientôt plus de secret pour vous. Les 29 et 30 juin dans le massif de la Chartreuse. Tél. : 04 75 62 09 56 ou www.plantessence.fr
n° 202 – juin 2019 –Plantes&santé7
ACTUALITÉS
Fleur de Tiaré,Gardenia tahitensis Aromathérapie À Grasse, des sticks olfactifs pour les patients en cancérologie Au centre hospitalier de Grasse, les patients du service cancérologie ont accès à l’aromathérapie. Les soignants pratiquent le toucherdétente aromatique, diffusent des huiles essentielles dans les lieux de vie et, tous les mois, organisent un atelier olfactif. Les patients y préparent des sticks avec des mélanges d’huiles essentielles (tiaré, ylangylang, lavande) pour lutter contre l’angoisse, diminuer leur stress, retrouver le sommeil ou encore se donner un moment de détente… L’expérimentation, qui dure depuis quatre ans, vient de faire l’objet d’une publication. Environ 80 % des patients y déclarent que l’aromathérapie les a aidés. Les bénéfices les plus mentionnés sont la diminution de l’anxiété et de l’angoisse, la relaxation, l’amélioration des relations avec l’entourage et l’aide au sommeil. Cette expérience confirme aussi l’intérêt des sticks olfactifs, qui induisent moins de nuisance de voisinage qu’une diffusion traditionnelle. L’olfaction aiderait enfin à mieux gérer sa douleur, notamment chez les femmes. DansInternational Journal of Clinical Aromatherapy, fin 2018.
Recherche Le secret des plantes urbaines
Depuis l’abandon des produits phytosanitaires dans les lieux publics, on constate un véritable boom des végétaux sauvages aux pieds des arbres plantés en ville. Recenser cette flore pour comprendre sa stratégie de développement, telle est l’ambition de Nathalie Machon, chercheuse au Muséum d’histoire naturelle, à travers son projet sTREEts. Des bénévoles sont invités à se rassembler en région parisienne afin de comprendre comment les espèces végétales utilisent les pieds
8 Plantes&santé– n° 202 – juin 2019
d’arbres pour créer des connexions et se déplacer dans l’espace urbain. L’objectif est également de mesurer l’influence de l’abandon des herbicides sur la voie publique, et enfin de voir si ces plantes voyageuses réagissent toutes de la même façon au changement climatique. Aujourd’hui, entre 200 et 250 espèces ont déjà été recensées par sTREEts aux pieds des arbres, dont une cinquantaine très fréquemment identifiée. http://vigienature.jardindesplantes.net/fr
Adolescents Des légumes contre la déprime
De plus en plus d’adolescents ont le moral en berne. Et si cela venait de leur alimentation ? C’est la question posée par deux équipes de chercheurs : les premiers, au Japon, ont scientifiquement démontré que ceux qui mangeaient des fruits et légumes verts ou jaunes étaient beaucoup moins frappés par des troubles mentaux graves. Un constat proche a été dressé par une équipe britannique, qui a étudié la santé mentale de 4 683 Londoniens vivant en ville. Moins ces jeunes britanniques consommaient de fruits et légumes, plus ils risquaient de souffrir d’une mauvaise santé mentale… Et d’accès de violence. DansPlos Oneet dansJournal of Behavioral Nutrition and Physical Activity,février 2019.
Plante médicinale La maca, surtout pour les hommes ?
Au Pérou, la racine de maca(Lepidium meyenii)est employée depuis toujours pour tonifier l’organisme et combattre la faim (lirePlantes & Santén° 201). Il paraît même qu’un empereur inca en donnait à ses soldats pour les rendre plus forts et plus combatifs. En médecine traditionnelle, ce tubercule est également utilisé pour traiter des troubles de la sexualité et de la reproduction, et pour stimuler le système immunitaire. Autant de propriétés qu’ont voulu vérifier des chercheurs américains, qui ont proposé à 47 personnes de consommer 2,1 g de maca quotidiennement pendant vingt-huit jours. Résultat : la prise de maca a bien agi sur la fatigue, la force de préhension et le comportement sexuel des hommes, mais n’a pas eu d’effet significatif sur les femmes. DansJournal of Exercise and Nutrition,2019.
Reine-des-prés,Filipendula ulmaria Plantes aromatiques et médicinales Une vraie filière pour la Lozère
En Occitanie, dans le Pays du GévaudanLozère (47), les élus se mobilisent pour développer une filière autour des plantes à parfum, aromatiques et médicinales, et leurs possibles applications dans les domaines de la santé et du bienêtre. Pour se faire, une structure dédiée va être créée. Une personne a déjà été recrutée pour mettre en place des expérimentations, identifier le potentiel des activités liées aux plantes déjà cultivées comme la reinedesprés, la menthe poivrée et le bleuet, et structurer le réseau des acteurs déjà présents. Pour le moment, les élus misent sur les trois entreprises de transformation de la région (dont le distillateur Essenciagua), les nombreux établissements médicosociaux et les centres d’activités liées au bienêtre implantés dans la région, à commencer par les thermes.
Alimentation Manger bio, c’est bon pour la santé. Et c’est prouvé
Les chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) viennent de présenter leur analyse de notre consommation de produits alimentaires bio. À partir des 29999 réponses de l’enquête BioNutriNet, ils se sont aperçus que les adeptes du bio étaient globalement en meilleure santé. Leur consommation de fruits est 15 fois
plus importante que celle des personnes ne mangeant jamais de bio, celle de viande est inférieure à 51 % et celle de produits laitiers, à 38 %. L’indice de masse corporelle moyen des amateurs de bio est meilleur (23,2 contre 27,3), et la part de personnes en surpoids est plus faible dans ce groupe. L’enquête BioNutriNet montre aussi que ce sont de bons élèves en matière d’impact environnemental. Leur exposition aux pesticides de synthèse est, selon les molécules, entre 23 % et 100 % inférieure à celle des nonconsommateurs de bio. L’étude souligne enfin la principale limite du bio: son coût. Le prix moyen du panier bio quotidien par personne est en effet de 8,8 €, contre 7 € pour un panier non bio. Plus cher, donc, mais ce chiffre est à mettre en perspective avec celui d’une étude récemment publiée dansThe Lancet:un décès sur cinq dans le monde est lié à une mauvaise alimentation.
agenda
Initiation à la cuisine sauvage Ce week-end piloté par Morgane Peyrot est l’occasion idéale pour apprendre à reconnaître de nombreuses plantes sauvages, et découvrir leurs vertus médicinales et alimentaires en cuisinant. Les 29 et 30 juin à Béthune (64). Tél. : 06 78 31 04 45 ou mondedesens.wixsite.com L’eau, source précieuse Tous les amateurs de jardinage sont conviés à l’abbaye de Saint-André pour un atelier avec Olivier Ricomini, poète-jardinier, sur la gestion de l’eau au jardin. Le 22 juin à Villeneuve-lès-Avignon (30). Tél. : 04 90 25 55 95 ou info@ abbayesaintandre.fr Salon Bio & bien-être Aubagne main dans la main organise un salon Bio & bien-être afin de récolter des fonds au bénéfice du service pédiatrique du CHU d’Aubagne. Le 2 juin à Aubagne (13). Tél. : 06 21 79 50 75 ou Page Facebook de Nassera Maindanslamain. Expo photo de Rachel Lévy Le château de La Roche-Guyon accueille les photographies de Rachel Lévy inspirée par les fleurs, la faune et le potager-fruitier du site. Jusqu’au 30 juin à La Roche-Guyon (95). Tél. : 01 34 79 74 42 ou www. chateaudelarocheguyon.fr Les fleurs comestibles Partez à la découverte des fleurs comestibles du Puy-en-Velay avec l’association Plantes Sauvages 43. Le 9 juin à Queyrières (43). Tél. : 04 71 06 16 37 ou Plantessauvages430@gmail. com Herboristerie familiale Utilisez des plantes pour votre famille avec Séverine, diplômée en herboristerie. Les 22 et 23 juin à Saint-Laurent de Lévézou (12). Tél. : 06 80 89 33 01 ou www. naturellementsimples.com
n° 202 – juin 2019 –Plantes&santé9
ACTUALITÉS
Un an pour réduire mes déchets
Santé cardio-vasculaire Des olives et de la grenade contre l’athérosclérose
De nombreuses études ont déjà prouvé l’effet protecteur des polyphénols sur la santé cardiovasculaire. Reste à savoir quels sont les meilleurs d’entre eux, et où les trouver. Selon des chercheurs espagnols, l’hydroxytyrosol (extrait des olives) et la punicalagine (extraite des grenades) seraient des molécules de choix. Pour arriver à ces résultats, 105 personnes âgées de 45 à 65 ans ont consommé quotidiennement 9,9 mg d’hydroxytyrosol, associés à 195 mg de punicalagine. Cette supplémentation a montré des effets antiathérogènes, se traduisant par exemple par une baisse de la tension artérielle ainsi qu’une baisse des niveaux de cholestérol LDL oxydés circulants. DansNutrients,mars 2019.
La cerise: dans cette baie, tout me plaît! En plus de leur pulpe délicieuse, de précieux remèdes peuvent être tirés des cerises. Alors, ne jetez plus les queues, aux vertus diurétiques, ni les noyaux, qui vous permettront de fabriquer un coussin antidouleur.ParAdeline Gadenne l est bien court, le temps des cerises! Alors Le geste du mois eniconfiture et en conserve, au vinaigre ou à l’eau profitonsen, car si la période de produc tion du cerisier est brève, il donne beaucoup. Acidulées ou douces, ces baies se préparentUn coussin antidouleur 500 g de noyaux de cerises Confectionnez une poche devie. Dénoyautées, elles peuvent être séchées ou congelées, pour être ensuite ajoutées aux plats2.Du tissu en coton lavable de tissu de 30 cm de long sur 2 c. à s. de vinaigre blanc environ 10 cm de largeur (ou sucrés ou salés. Pendant la saison de la cerise, on récupérez une manche de chemise Dans une casserole, déposez peut aussi fabriquer un masque vitaminé pour la peau: ce fruit est en effet astringent, reminé1.usée). Remplissez-la aux trois quarts les noyaux et recouvrez-les afin qu’elle garde de la souplesse d’eau et de vinaigre blanc. Faites ralisant et dynamisant. On écrase simplement saet s’adapte à la forme de votre nuque bouillir une vingtaine de minutes, pulpe qu’on applique sur le visage une dizaine deou de vos articulations. Refermez rincez et veillez à ce qu’il ne reste minutes, pour un coup d’éclat garanti.avec minutie. Avant l’utilisation, plus de pulpe. Séchez-les au soleil. placez le coussin On aurait tort cependant de négliger les autres au four à 100 °C attributs de cette jolie baie rouge. Lorsqu’on la pendant quinze à cueille, elle vient avec sa queue, ce qui permet vingt minutes, puis non seulement à la pulpe de mieux se conserver, appliquez-le sur mais fournit un grand remède de phytothéra l’endroit sensible. Il pie. Ce pédoncule facile à faire sécher est en pourra aussi diffuser effet doté de vertus diurétiques. Employé sous du froid après un la forme de décoction (comptez 2 c. à soupe de séjour au congéla-queues de cerise fraîches ou sèches dans 500 mlteur. Le coussin d’eau chaude), il est bien utile en cas de rétenpasse en machine, mais recouvrez-le tion d’eau, de cystite, de rhumatismes ou encore d’une taie en tissu de surpoids. Enfin, lavés et séchés, les noyaux pour le protéger. servent à confectionner des coussins calmant les articulations douloureuses(lire cicontre).
10 Plantes&santé– n° 202 – juin 2019
 LE DENTIFRICE AYURVÉDIQUE D au Neem & au Triphala
 Le bien-être et l’hygiène bucco-dentaire par les plantes.
Notre dentifrice est EXCEPTIONNEL, jugezen par vousmême : I est certîié COSMOS Organîc, la plus exîgeante des certîicatîons bîo en vîgueur depuîs le 1er janvîer 2017. Il a aît l’objet d’un développement spécîique pour être sans luor, sans dioxyde de titane, sans paraben, sans sucre, sans SLS. Le Sodium Laureth Sufate (SLS) est un agent moussant que ’on retrouve dans de nombreux cosmétiques (même bio) car i favorise a conservation et stabiise es formues mais i est très irritant (i est utiisé comme détergent !). I est ayurvédique : es extraits de Neem et de Triphaa qui entrent dans sa composi tion sont spéciaement fabriqués pour nous à partir des pantes que nous importons et contrôons en France dans un aboratoire français. Le tube (75 m) et a formue ont été conçus et sont fabriquésen France.
Fabriqués
en France
Infusions, épices et gommes
QUALITÉ GARANTIE Plantes împortées, contrôlées et transormées en France par Le spécialiste de l'Ayurveda Les plantes Les cosmétiques BIEN-ÊTRE ET SANTÉ
Je désire recevoir gratuitement le livret « A la découverte de l’Ayurveda »
Nom :................................................................................................Prénom :................................................................
Adresse :.......................................................................................................................................................................
Code postal :Ville :.........................................................................................................
Tél. :...........................................................Email :.................................................................................................... Pour découvrîr les prîncîpes de l'Ayurveda et les produîts Retournez ce coupon-réponse à :Ayur-vana - 177 rue de Parîs - 95680MONTLIGNON(France) Maîl : reponse@ayurvana.r - www.ayurvana.r PS0519
Le lîvret GRATUIT « A la découverte de l'Ayurveda » (84 pages)
Ayur-vana, marque de la socîété CODE SAS au capîtal de 15 000 euros s’engage à traîter les données personnelles qu’elle recueîlle dans le cadre de la loî rançaîse « Inormatîque et lîbertés » n°78-17 du 6 janvîer 1978 modîié et du (RGPD). Vos înormatîons à carac-tère personnel sont traîtées et utîlîsées par notre socîété notamment à des ins de gestîon et de relatîon clîent ou de votre compte, de prospectîon, d’analyses statîstîques ou d’études marketîng. Vous dîsposez des droîts d’accès, de rectîicatîon ou de suppressîon, de lîmîtatîon ou d’efacement, de portabîlîté, aînsî que d’opposîtîon à traîtement, en écrîvant à notre adresse postale Ayur-vana, 177 rue de Parîs, 95680 Montlîgnon, Tél. : 01 39 59 97 29 ou maîl : contact@ayurvana.r. Sî vous ne souhaîtez pas recevoîr les ofres de nos partenaîres (commercîaux ou organîsmes : cochez cette caseou écrîvez-nous. Vous pouvez également contacter le délégué à la protectîon des données que nous avons désîgné ljr@laboratoîre-code.com ou exercer une réclamatîon auprès de la CNIL.