L'argus du 26-06-2019

-

Presse
100 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 26 juin 2019
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
16 000 COTES VoituresP.53UtilitairesP.91
www.largus.fr
2 000 PRIX DU NEUF VoituresP. 47
. P 6 nouveauté BMW Série 1 En avant toute !
QUE VAUT LA NOUVELLE DOSSIER RENAULT CLIO ?CITADINES SPÉCIAL Pages 16 à 35
PEUGEOT 208 LE CHALLENGER
ESSAIde la Clio 1.3 TCe 130 lPREMIER MATCH lface à la Volkswagen Polo
Les tarifs et la gamme
OPEL CORSA L’OUTSIDER
Les premières photos
e 92 année -Du 13 au 26 juin 2019- Bimensuel - n° 4555 -100 pages.Dom : 6,80€. Afrique : 3900CF A.- ISSN : 1954 -183X
4,90 F:
 4555 
L 11033
Photos: Clément Choulot - D.R.
38
ESSAI Toyota GR Supra
4À lire surL’argus.fr
NOUVEAUTÉS 6BMW Série 1 (F40)  En avant toute ! 12Volkswagen ID.3  La voiture électrique du peuple ? 14Audi A4 restylée  Un restylage, un vrai !
DOSSIER SPÉCIAL CITADINES
 NOUVEAUTÉS 16Opel Corsa  Danke Schön ! 22Peugeot 208  Gare à toi, Clio !
Président Alexandrine Breton Principal associé : Holding Loste SA
Directeur de la publication Alexandrine Breton
RÉDACTION Édition grand public Chef du service rédactionnel Grégory Pelletier
Service essais-nouveautés Bertrand Bellois(chef de service), Jean-Luc Foucret, Mathieu Sentis(rédacteurs),
 ESSAIS 24Renault Clio 1.3 TCe 130 EDC  Elle a tout d’une grande ! 36Renault Twingo 1.0 SCe 75  Métamorphosée ESSAI COMPARATIF 30La Renault Clio  1.0 TCe 100 Intens défie  la Volkswagen Polo  1.0 TSI 95 Copper Line
ESSAIS 38Toyota GR Supra  Une sportive nippo-allemande 42Mercedes EQC 400  Le GLC « zéro émission »
Arnaud Fonsèque (premier rédacteur graphiste)
Service occasion-fiabilité Julien Bertaux(rédacteur), Gilles Fraval(rédacteur graphiste)
Éditeur multimédia Richard Hullot
Édition professionnelle Alexandre Guillet (rédacteur en chef), Benoît Landré(chef de rubrique),Arnaud Murati(chef de rubrique),Justine Perou (rédactrice),Thierry Buyse
(rédacteur graphiste),Jean-Luc Foucret(secrétaire de rédaction)
Conception graphique Rampazzo & Associés (édition professionnelle), Arnaud Fonsèque (édition grand public)
Service relation clients (09 70 73 37 29)
EMPLOIS & CARRIÈRES AUTORECRUTE Géraldine Gazard (11 51) Amrane Bennour (11 40)
PUBLICITÉ - MOTORS RÉGIE Chef de publicité édition grand public Lauriane Klein (12 30) Directrice de la publicité édition professionnelle Nadège Jaubert (35 59) Responsable fabrication, diusion et abonnements Frédérique Schielé
Abonnement(09 70 73 37 29) France : 12,76 € TTC par mois
s o m m a i r e
PRIX DU NEUF 47 Voitures
COTES 53Voitures de 2018 à 2005
CAHIER SPÉCIAL VUL/V.I. 88CotesCamions 90CotesTracteurs routiers 91CotesUtilitaires légers 95Mercedes-Benz  Coup double pour les pièces 96ESSAIOpel Combo Cargo  1.6 100 ch L1 pack Business  Un sacré challenger 98Opel Movano : la mise à jour
Imprimé en France Roto France Impression 25, rue de la Maison Rouge 77185 Lognes
Commission paritaire 0221 K 90718 Dépôt légal à parution Tirage :38 540 exemplaires Toute reproduction interdite
Ce numéro est imprimé sur 2 Uno Web White bulky 65 g/m (pages intérieures), en provenance d’Italie, il ne comporte pas de fibres recyclées mais est fabriqué à partir de fibres vierges recyclables provenant de forêts durablement gérées. Le P tot est de 0,018 g/tonne.
TÉLÉPHONE : 01 53 29 11 00L’argus de l’automobilefondé en 1927. Siège social : 11-13 rue des Petits-Hôtels, 75010 Paris. Fax : 01 49 27 09 50 (pour accéder aux lignes directes, composer le 01 53 29 suivi des quatre chires entre parenthèses).http://www.largus.fr.Édité par SNEEP, SAS au capital de 450 000 €. Durée : cent trente ans à compter du 17 juin 1942.
Ce numéro est routé avec un supplémentL’argusÉdition Pro de 64 pages à destination de nos abonnés.Propress.
L’argus/N° 4555/13 juin 2019
3
Adrien Cortesi
ACTUALITÉ Les marques et modèles les moins chers à assurer
L’argus/N° 4555/13 juin 2019
ESSAI EXTRÊME LA MÉGANE RS TROPHY À L’ASSAUT DU NÜRBURGRING Première traction à avoir annoncé son chrono sur la boucle nord du Nürburgring en 2008, la Mégane RS dégaine une version Trophy 300 ch qui a tout pour rééditer ses miracles. Reste à savoir si la puissance en hausse crée un réel avantage sur circuit…
RETROUVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX facebook.com/Largus.auto twitter.com/Largus_auto instagram.com/largus_auto youtube.com/largus
Photos : Denis Meunier - D.R.
ESSAI Porsche Cayenne Coupé De profil, la parenté est troublante : une 911 à poste de conduite élevé. Le Porsche Cayenne Coupé S récite si bien la partition d’un SUV sportif qu’une question s’impose : que reste-t-il au Cayenne ?
4
GUIDE D’ACHAT OCCASION Quel cabriolet acheter pour 10 000 € ? Roadster, coupé-cabriolet, version à quatre places : le marché du cabriolet est très varié. Voici une sélection des modèles disponibles pour un budget de 10 000 € ou inférieur. Comme quoi, il n’est pas obligatoire de dépenser une fortune pour profiter des joies de la conduite au grand air.
À lire surNouveautés, essais, fiabilité, technologie, équipement, modèles d’occasion… ® Retrouvez, au quotidien, toute l’information automobile en continu ainsi que la Cote Argus et les petites annonces spécialisées sur notre siteL’argus.fr
RÉTROSPECTIVE Ferrari : 60 ans de supercars Symbole même de sportivité et d’exclusivité, voilà plus de 60 ans que la marque au cheval cabré marque de son empreinte le segment très exclusif des supercars…
Le comparateur d’assurances Assurland.comvient de publier une étude au sujet de la prime moyenne d’assurance en France. En 2018, les jeunes conducteurs ont payé toujours aussi cher leur assurance automobile, et les marques les plus chères à assurer ne sont peut-être pas celles que vous croyez...
LE JOUR + LE SUR
n o u v e a u t é s
Dotée d’un 4-cylindres 2.0 Turbo délivrant 306 ch, la virulente M135i est immédiatement reconnaissable avec son kit aérodynamique et ses jantes de 18 pouces.
Les tarifs de la nouvelle Série 1  ESSENCE DIESEL  118i(140 ch)xDrive 116d M135i (116 ch) 118d(150 ch) 118d(150 ch) 120d xDrive (1) (1)  BVM6(306 ch)BVA8 BVM6 BVM6 BVA8(190 ch)BVA8 Série 1- 27 150 €  27 300 € 38 400 €30 200 € 32 400 € Lounge400 €  28 33 500 € 31 300 € 900 € - 28 39 500 € * Business Design-750 € - 31 36 350 € 34 150 € 31 250 € Edition Sport34 550 € 36 750 € 42 750 € 31 650 € - 32 150 € Luxury44 500 €38 500 € 36 300 € 900 € - 33 400 €  33 M Sport45 850 €37 650 € 39 850 € - 35 250 €  34 750 € M Performance- -- -  - 54 500 € (1) Également disponible avec une boîte auto à double embrayage et 7 rapports: +2200 €. (*) Réservée aux entreprises.
ÉQUIPEMENT Série 1 nSix airbags. Freinage d’urgence avec détection des piétons. Aide au maintien dans la voie. Climatisation automatique. Capteurs de pluie et de lumière. Démarrage sans clé. Système multimédia avec écran tactile de 8,8 pouces. Bluetooth. Rétroviseurs électriques et dégivrants. Projecteurs et feux de jour à LED. Siège conducteur réglable en hauteur. Jantes en alliage de 16 pouces (118i et 116d) ou 17 pouces (120d xDrive).
6
Lounge nEn plus.Régulateur de vitesse avec fonction d’aide à la descente. Park Assist. Siège passager réglable en hauteur. Kit rangement. Business Design nEn plus de Série 1.GPS avec services connectés. Régulateur de vitesse avec fonction freinage en descente. Park Assist. Siège passager réglable en hauteur. Kit rangement. Rétroviseurs rabattables électriquement. Peinture métallisée. Jantes en alliage de 17 pouces. Edition Sport nEn plus de Lounge.GPS avec services connectés. Sièges
L’argus/N° 4555/13 juin 2019
Advanced. Volant Sport en cuir. Rétroviseurs rabattables électriquement. Coques de rétroviseurs Noir Brillant. Inserts décoratifs. Calandre noire avec contour chromé. Boucliers spécifiques. Seuils de portes en alu. Jantes en alliage de 17 pouces. Luxury nEn plus.BMW Live Cockpit (compteurs numériques). Siège passager réglable en hauteur. Calandre en alu satiné. Boucliers spécifiques. M Sport nEn plus.Direction adaptative DirectDrive M. Suspensions DirectDrive (assiette abaissée de 10 mm). Volant, pédalier, seuils de portes en alu et kit carrosserie M. Jantes en alliage de 18 pouces.
Photos D.R.
La Série1 fait sa révolution en abandonnant le mode propulsion au profit de la traction avant. BMW promet que le plaisir de conduite ne sera pas altéré.
M Performance nEn plus.Boîte auto avec palettes au volant. Diérentiel autobloquant. Freins M Sport. ARB (antipatinage évolué). Calandre et coques de rétroviseurs Cerium Grey. Becquet AR M. Diuseur AR. Double sortie d’échappement. Jantes en alliage de 18 pouces spécifiques.
BMW SÉRIE 1 (F40) Septembre 2019
À partir de27 150 € l
Une page se tourne chez BMW, avec un changement radical opéré sur la nouvelle Série 1. Adieu à la propulsion et aux six cylindres, et bienvenue à une habitabilité supérieure et à des mécaniques plus sobres.Pages 6 à 10 EN AVANTTOUTE !
a BMW Série 1 a marqué de son empreinte les turLe propulsion et une des rares à proposer des moteurs années 2000. Lors de sa commercialisation en 2004, elle était la seule compacte à offrir une architec six cylindres. Le succès aidant, la gamme s’est diversifiée : carrosseries 3 et 5 portes, coupé, cabriolet... Il y en avait pour tous les goûts et pour tous les budgets. Lancée en 2011, la deuxième génération (F20) s’est attelée à corriger certains défauts du précédent opus, à l’instar de la finition, alors que la transmission intégrale faisait son apparition. Découvrons maintenant la troisième génération de la petite BMW, baptisée F40 et uniquement disponible en 5 portes.
Partir d’une feuille blanche Unique sur son segment de par son architecture, la nou velle Série 1 rentre dans le rang. Les économies d’échelle ont eu raison de la dernière compacte à propulsion qui partage désormais sa plateforme technique avec les Mini et les autres « petites BMW » (Série 2 Active Tourer et X2). Que les aficionados se rassurent car si son ramage change, la nouvelle Série 1 reste reconnaissable au premier coup d’œil. Néanmoins, son style évolue en profondeur. Le capot
est légèrement raccourci, le bouclier est plus enveloppant et les galbes plus musclés. Vue de l’arrière, elle fait davantage penser à un crossover, notamment à son grand frère le X2, avec ses traits plus étirés. Pourtant, la compacte de BMW est plus courte de 5 mm (4,32 m de long), mais plus large de 34 mm (1,80 m), ce qui lui confère un côté sportif, même sur les versions les plus sages. Fruit d’un développement long de cinq années, la nouvelle Série 1 est donc une traction voulue plus dynamique que la norme. Pour obtenir ce « caractère », les ingénieurs lui ont greffé un différentiel à glissement limité ARB (de série sur www
L ’ A C T U E L L E
L’argus/N° 4555/13 juin 2019
7
n o u v e a u t é s
8
www
M135i), dérivé de celui de la BMW i3s. L’idée est de réduire le patinage des roues avant et de limiter le sousvirage, pour offrir aux plus sportifs un comportement plus efficace. La technologie ARB sera associée au BMW Performance Control, qui améliore l’agilité grâce à une intervention dynamique sur les freins. Une majorité des acheteurs de Série 1 se focaliseront toutefois sur les progrès en habitabilité, et ce malgré la réduction de l’empattement de 20 mm. La firme de Munich annonce des progrès à tous les niveaux, et notamment à l’arrière où l’espace aux jambes progresse de 33 mm, quand la garde au toit gagne 19 mm. Notons aussi que l’ouverture des portières à l’arrière gagne près de 8 cm et facilite gran dement l’accès à bord. En revanche, l’imposant tunnel de transmission est toujours de la partie, malgré le changement d’architecture. La faute aux versions à transmission intégrale xDrive. Ainsi, la Série 1 se repositionne face à ses concurrentes, d’autant que le volume du coffre revendique désormais 380 l (+ 20 l). Le coffre dispose également, et pour la première fois, d’une ouverture électrique en option.
Instrumentation numérique Plus moderne et aérée, la planche de bord s’inspire de celle de la Série 3. Les matériaux retenus sont ici plus valorisants et la technologie embarquée est enrichie. Si les versions d’en trée de gamme restent fidèles à l’instrumentation analogique,
L’argus/N° 4555/13 juin 2019
il est possible de s’offrir le BMW Live Cockpit Navigation Pro en option (de série sur Luxury, M Sport et M Performance), qui intègre une instrumentation 100 % numérique, associée à un système multimédia tactile, les deux écrans affichant une taille de 10,25 pouces. Les versions d’entrée de gamme reçoivent un écran central de 8,8 pouces. Enfin, l’affichage tête haute en couleur de 9,2 pouces est disponible dans la liste d’options. Cette montée en gamme se concrétise aussi par l’in tégration de nouveaux équipements, à commencer par le toit ouvrant électrique (optionnel), l’avertisseur de collision asso cié au freinage d’urgence (de série) ou encore l’assistant de changement de voie (de série). La Série 1 F40 reçoit aussi des systèmes jusqu’alors réservés aux modèles supérieurs de la gamme. On pense notamment à l’assistant de marche arrière, qui permet à l’auto d’effectuer exactement le même trajet que celui emprunté, mais en marche arrière et sur 50 m. Bien utile si l’on s’engage mal dans une rampe de parking, et que l’on ne pense pas pouvoir s’en extraire sans froisser la belle carrosserie. La compacte munichoise peut aussi s’équiper de la BMW Digital Key, qui permet de verrouiller ou de déver rouiller sa Série 1 grâce à son smartphone.
Des motorisations connues Excepté le nouveau 2.0 turbo de 306 ch, les autres blocs sont connus et répondent à la norme antipollution Euro 6 dtemp. La Série 1 proposera cinq versions au lancement www
Photos D.R.
La finition progresse sensiblement et le contenu technologique est enrichi. L’instrumentation digitale et l’écran tactile de 10,25 pouces sont de série à partir de la finition Luxury.
2
3
1
1Selon les versions, l’écran tactile du système multimédia ache une diagonale de 8,8pouces ou de 10,25pouces. 2La boîte automatique Sport à 8rapports est spécifique à la version M135i. 3À l’arrière, l’espace dévolu aux jambes des passagers est plus important que précédemment.
L’argus/N° 4555/13 juin 2019
9
n o u v e a u t é s
Les feux arrière sont plus étirés que sur la génération précédente. Plus courte de 5 mm et plus large de 34 mm que sa devancière, la nouvelle Série 1 adopte dans sa partie arrière un design assez proche de celui d’un crossover.
www en en 3 et 4cylindres turbo : deux essence (118i 1.5 de 140 ch et M135i 2.0 de 306 ch) et trois diesels (116d 1.5 de 116 ch, 118d 2.0 de 150 ch et 120d 2.0 de 190 ch). À noter que les M135i et 120d sont équipées d’office de la trans mission intégrale xDrive et de la boîte automatique à huit rapports. Les autres versions sont disponibles avec la boîte manuelle à six rapports, la transmission à double embrayage DKG7 (118i et 116d) ou la boîte automatique à huit rapports (118d). Attardonsnous un instant sur la version M135i xDrive. Exit donc le six cylindres, et place à un inédit quatre cylindres 2.0 Turbo qui vient aussi de passer sous le capot des Mini Clubman et Countryman JCW. Moins noble sur le papier, ce « quatre pattes » développe tout de même 306 ch (0 à 100 km en 4,8 s), et il est plus vertueux au niveau des consommationset des rejets de CO (157 g/km). 2 Enfin, présentée au grand public à l’occasion du salon de Francfort, la nouvelle Série 1 sera commercialisée le 28 septembre prochain. En France, la gamme se compo sera de sept finitions : Série 1, Lounge, Business Design (réservée aux entreprises), Edition Sport, Luxury, M Sport et M Performance. Comparativement à l’ancien modèle, la nouvelle Série 1 contient ses tarifs en entrée de gamme. La 116d est facturée 350 € de plus alors que la finition Lounge réclame 500 € supplémentaires. La 118i Lounge est même vendue 50 € de moins qu’aujourd’hui. Julien Marcos 10L’argus/N° 4555/13 juin 2019
L ’ A C T U E L L E
Le core gagne 20litres, soit un volume d’emport de 380litres. Pour la première fois, le hayon peut disposer d’une commande électrique d’ouverture optionnelle.
Photos D.R.