Mieux vivre votre argent du 05-07-2019

Mieux vivre votre argent du 05-07-2019

-

Presse
132 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 05 juillet 2019
Langue Français
Signaler un problème
" AD 0 M - RD : 6 E MAR Dossier placements5,90 / .20 €F: Gérer son patrimoine : 7 46 -- 4 DOM après 60 ans / : 7 € 2033 :HI:KHMIK@e@q?k@eD=XU@Za^UU?:@k@e@e@qaDKMZUX=:UU^ BEL M 0 Auto Péages : pourquoi mieuxvivre.fr çalambe ? JUILLETAOûT 2019/ 41è ANNÉE / N° 446/5,90 € GUIDEASSURANCEVIE
LES CONTRATS À FAVORISER... ET CEUXÀ ÉVITER Proitez des nouvelles rÈgles de l’assurance vie
Épargne
Retraite
2
votre
Plus
Dormez tranquille épargne reste en éveil
Net de frais de gestion annuels de 0,36% et brut de prélèvements sociaux et fiscaux, attribué sur lesupport en eurosdu contrat Épargne Retraite 2 Plus, pour l’année 2018, sous réserve de la présence d’un capital constitué sur ledit support au 31/12/2018. Les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs.
Choisir une assurance vie qui vous épargne des insomnies,
Parlons-en ensemble au01 43 44 62 78 (prix d’un appel local). ou surasac-fapes.fr SS 'AU LR A E N DTrophées d'Or C X• 2019 • er I1E RV des Contrats PGrand Prix desd'Assurance Vie I fonds en eurosE D 2 ASAC FAPÈS NE p a rg n e R e tra it e 2 0 A Epargne Retraite2Plus 1 R9 G
c’est reposant
Contrat régulièrement récompensé par des experts indépendants. *Épargne Retraite 2 Plus est un contrat d’assurance-vie de groupe exprimé en euros et/ou en unités de compte, souscrit par l’ASAC, association loi 1901 et garanti par Allianz Vie, entreprise régie par le Code des assurances - SA au capital de 643 054 425 euros – 340 234 962 RCS Nanterre. Siège social : Tour Neptune - 20, place de Seine - 92086 La Défense Cedex. ASAC-FAPES est une marque de Fapes Diffusion, 31 rue des Colonnes du Trône - 75012 Paris — Enregistrée auprès de l’ORIAS n° 07 000 759 (www.orias.fr) en qualité de courtier en assurance (catégorie B au titre de l’article L520-1 II du Code des assurances), de courtier en opérations de banque et services de paiement et de mandataire non exclusif en opérations de banque et services de paiement. Réalisation : Agence SMALL PLANET. Contrat également accessible via l’Association Groupement Militaire de Prévoyance des Armées, association régie par la Loi 1901, autorisation ministérielle n° 8635 MA/CM/K du 27 février 1963 - siège social : 153, rue du Faubourg Saint-Honoré – 75008 Paris COMMUNICATION À CARACTÈRE PUBLICITAIRE
JUILLET-AOÛT 2019 446
EdIto Vos placements MIeux vIvre & vous Sur MIeuxvIvre.r
ActUalItés RetraIte ïmmobIlIer Placcements inancIers IscalIté VIe pratIque Marchéde l’art Bourse Vos actIons Vos SIcav Les prIx du moIs otR E a Rg Ent CK Notre dossier TO IS Gérer son patrimoine GES  après 60 ans IMA TY GET Les Finances d’une famille TO  Ne pas conondre ORBET vItesse et précIpItatIon ! , S TO HO K P OC ST
CK, ALAMY TO
ES  IS AG IM TTY
ILO  GE : F
COUVERTURE TO PHO
4 6 8 9
10 12 14 16 18 20 22 23 27 28
31
48
JUILLET-AOÛT 2019MIEUX VIVRE VOTRE ARGENT N° 446
es tarifs des péages ont bondi. Enquête sur ces sociétés gestionnaires qui ralent La mise 53
I UEx vivre Auto Oùva l’argent des péages ? Vins PrImeurs 2018 : les grands crusàmettre en cave Collection Un château ort, écrIn de l’art contemporaIn Vos droits JurIsprudences Décryptages Vos questIons
Repères ïmmobIlIer IscalIté VIe pratIque Assurance vIe SIcav Bourse
mieuxvivre.fr Le Guide assurance vie 2019
100 contrats passé s au crible L'a n a ly s e e x c lu s iv e d e la ré d a c t io n
e Guide assurance vie 2019 100 contrats passés au crible
L a météo de votre argent
53
58
62
67 69 72
76 78 80 82 84 86
89
130
Seniors, investissez àbon escient. Nos conseiLs pour vaLoriser votre patrimoine, compLéter vos revenus et préparer votre transmission 31
A 26 ans, FlorIan veut commencer à bâtIr un patrImoIne sans attendre, InspIré par la réussIte de ses grands-parents 48
Le moIs prochaIn dans MIeux VIvre Votre Argent : Banque MoIns de fraIs, plus de servIces! A paraître le 30 août
3
EdItorIal Par Aurélie Fardeau Rédactrice en chef PEA, le come-back ?
a loI Pacte va dIstIller ses efets au compte-gouttes, au Fur et à mesure de la publIcatIon des décrets, ordonnances L et autres arrêtés. Ceux-cI apportant les réponses pratIques aux grandes lIgnes déinIes par la loI, Ils sont crucIaux, en partIculIer sur le volet retraIte du texte. En revanche, Il est un sujet sur lequel aucun texte supplémentaIre n’est requIs : celuI du plan d’épargne en actIons (PEA). DepuIs la promulgatIon de la loI Pacte, le 22 maI dernIer, les détenteurs d’un PEA bénéicIent de règles plus souples et plus sImples pour pIloter leurs InvestIssements boursIers. En partIculIer, le légIslateur permet désormaIs de réalIser des retraIts partIels dès que le plan a atteInt une ancIennetéde cInq ans sans que cela entrane la Fermeture du PEA nI obère la possIbIlItéde réalIser des versements complémentaIres par la suIte.Une correction bIenvenue et quI n’attéen rIen l’oblIgatIon de placernue à long terme, l’avantage iscal restant condItIonné àla détentIon du plan depuIs au moIns cInq ans. D’autres mesures vIsentàbooster l’attraIt de cette enveloppe : l’ImposItIon des plus-values en cas de rachat avant cInq ansàla «lat tax»(soIt le même régIme qu’au seIn d’un compte-tItres) ; la créatIon d’un plaFond combInéle PEA et le PEAentre -PMEà225 000 euros ; l’ouverture de ce dernIeràune plus vaste varIété de tItres ; ou encore la toute prochaIne possIbIlIté de concéder une partIe de son enveloppe d’InvestIsse-ment (20 000 euros)àson enFant majeur (18-25 ans)
4
encore rattachéau Foyeriscal. Autant d’aménagements quI seront sans doute apprécIés par les détenteurs de valeurs mobIlIères. MaIs convaIncront-Ils les autres ? Pas sûr, tant l’aversIon au rIsque domIne, entretenue par le manque cruel d’InFormatIon. Rappelons quelques chIfres. Le nombre de PEA en cIrculatIon s’élevaItà4,8 mIllIonsàlain de 2018, contre 4 mIllIons un an plus tôt, maIs 7 mIllIons en 2007. Le taux de détentIon aégalement Fortement déclIné: seuls 8% de la populatIonépargne vIa cette enveloppe actuellement. Enin, sur 77% des plans, Les épargnants,le cumul des versements est domInés par leurInFérIeurà15 000 euros (àlain aversIon au rIsque,de 2017, selon la Banque ont balayé lesde rance). PIs, en 2017, la atouts du produItcollecte nette des retraIts aété sIgnIicatIvement négatIve, de 1,4 mIllIard d’euros. A contrarIo, tous les IndIcateurs de l’assurance vIe sont au vert : collecte record, hausse de la part des versements sur des supports rIsquésLesépargnants semblent donc avoIr FaIt leur choIx et seuls les IrréductIbles croIent encore aux charmes de l’InvestIssement en dIrect. Lequel possède pourtant des atouts certaIns, à commencer par des nIveaux de FraIs bIen moIndres que ceux de son Illustre compétItrIce et une plus grande réactIvItédans le traItement des ordres. MaIs Il traîne une réputatIon de complexItéquI rebute nombre de novIces en Bourse. Pour convaIncre les rançaIs, le chemInàparcourIr semble encore long.
MïEUX VïVRE VOTRE ARGENT N° 446JUILLET-AOÛT 2019
UZE
REMY DEL
6
Vosplacements par Jean-François Filliatre
La baisse des performances des placements inanciers est plus que jamais d’actualité…
Madame, Monsieur, Chers investisseurs, es taux d’Intérêtàlong terme vIennent d’atteIndre le nIveau de la mer ! A l’heure L oùje vousécrIs ces lIgnes, une oblIgatIon àdIx ans,émIse par la rance, rapporte peu ou prou zéro.Un plusbas hIstorIque ! Sa consœur allemande, elle, voyage plutôt du côtéde la mer Morte. Son rendement sur uneéchéance IdentIque s’établItà- 0,31%. TraduIsez, elle coûte ! Cette curIeuse sItuatIon s’explIque aIsément. Le monde croule sous l’argent et quand l’argent s’ennuIe, qu’Il ne trouve rIenàFaIre, nIàs’InvestIr nIàse prêter, Il inIt dans les banques. Sachez-le, ces dernIères ont elles aussI l’oblIgatIon d’avoIr un banquIer. Chez nous, c’est la Banque centrale européenne (BCE). Et depuIs quelques années, ce banquIer a décIdéque tout argent déposéchez luI ne rapporteraIt rIen, maIs coûteraIt 0,40% par anDIt autrement, accepter de prêter à - 0,31% à l’Allemagne coûte moIns à un banquIer que de reiler 0,40% à la BCE. Unebonne afaIre, donc...
LanoMRalIsatIonpRéUVE paR lEsexperts a fait Long feu Le retour des taux vers zéro prend le contre-pIed des prévIsIons deséconomIstes. Eux quI ne juraIent, ces dernIers temps, que par la « normalIsatIon » des polItIques monétaIres ! Jerome Powell, le patron de la Réserve Fédérale amérIcaIne (ed), aétéle premIeràles contredIre. Après une dernIère remontée des taux d’Intérêtàcourt terme en décembre 2018, Il passe en mode gIrouette. Le 16 juIn, la ed a décIdé de se laIsser toutes les portes ouvertes. MaIs la baIsse des taux est l’optIon la plus probable. MI-juIn,àSIntra (Portugal), MarIo DraghI, le présIdent de la BCE, a luI aussI beaucoup FaItévoluer son dIscours. Alors que la remontée des tauxàcourt terme avaIt déjà été repoussée de sIx moIs, de l’automne 2019àmI-2020 au plus tôt, le grand argentIer de la zone euro aévoqué de nouvelles InterventIons massIves de la banque centrale sI la sItuatIonéconomIque se dégradaIt.
Qu’on vous donne L’envieïnterrogeons-nous donc sur vos comportements Faceàcet envIronnement de taux bas. PremIer constat : le placement vedette des rançaIs a changé. DepuIs quatre ans, l’assurance vIe a abandonnésa couronne au proit des sImples comptes bancaIres non rémunérés. En 2018, Ils ont collecté32 mIllIards d’euros, contre 22 pour l’assurance vIe. De janvIeràavrIl 2019, le match reste aussI déséquIlIbré(16 mIllIards contre 11). Les rançaIs ne veulent plus placer leur argent. Une erreur stratégique, répètentàl’envi les proFessionnels. Trop d’emmerdements pour un rendement tropFaIble, répondent lesépargnants. A juste tItre. A quoI bon, par exemple, s’embêteràacheter un FondséquIlIbré aîchant une espérance de gaIn de 2,5% en moyenne, quand les FraIs de gestIon sont de 2% ? Le cash peut être un excellent placement : Il Faut touteFoIs croIreàun envIronnement délatIonnIste, avec des prIx orIentés àla baIsse et une croIssanceéconomIque atone.
e rélexe « fourmi»de retour Les rançaIs ne veulent plus placer leur argent, maIs ont-Ils toujours le tempérament de FourmIs ? Sur ce poInt, l’analyse théorIque est Intéressante. Le FonctIonnement de notre IndustrIe de l’épargne repose sur l’approche par projet. « DItes-moI ce que vous avez comme argent, dItes-moI votre projet, je vous trouveraI la solutIon adaptée.»Très bIen ! J’aI le projet de préparer ma retraIte et j’évalue le besoIn à50 000 euros de capItal d’IcIàquInze ans. CombIen mettre de côtétous les moIs ? 205 euros sI le rende-ment prévu est de 4% par an. Contre 278 euros avec un taux nul. Efet mathématIque de la sItuatIon actuelle :àprojet IdentIque, l’efort d’épargne doIt être plus Important qu’hIer. En pratIque, le taux d’épargneinancIère des ménages s’est accru ces dernIers moIs (4,1% au deuxIème trImestre 2018 et 5,4% au premIer trImestre 2019). MaIs attentIon aux lImItes de l’approche
MïEUX VïVRE VOTRE ARGENT N° 446JUILLET-AOÛT 2019
Chaque mois, retrouvez le regard averti de notre chroniqueur, expert en gestion de patrimoine etin observateur de l’actualité des placements.
Lesépargnants doivent veilleràtraquer les frais etàcalibrer la prise de risque
théorIque : sI les taux d’Intérêt sontàdes nIveaux hIstorIquement FaIbles, le taux d’épargne est loIn d’être hIstorIquementélevé. ïl n’empêche, la nécessIté d’accrotre son efort d’épargne doIt être gardée en tête. Ce quI rend plus que jamaIs IndIspensable un pIlotage in de son budget et la chasse aux dépenses superlues.
LEsaRnaqEURUsaux agUEts Second constat : certaInsépargnants ne veulent pas accepter la sItuatIon. Selon un sondage de la CaIsse d’Epargne, publIél’an dernIer, 50% des rançaIs jugent que cela vaut la peIne de vIder son compte courant pour alImenter son lIvret A dès lors que le taux est supérIeur ouégalà3% ! On n’est pas prêt de les revoIr. Cette stratégIe FaIt le terreau des arnaqueurs en tout genre. Les soI-dIsant lIvretsàplus de 6 ou 8% leurIssent dans des maIlIngs ou sur ïnternet. Vous êtes amené àlaIsser vos coordonnées téléphonIques avant d’être prIs en maIn par un vendeur expert en manIpula-tIonRésultat du match : vous avez perdu d’avance. En Bourse, avec un porteFeuIlle dIversIié, Il est possIble de voIr son capItal Fondre de plus de 40% sur un an. Avec une arnaque, on perd tout. Remettez donc d’urgence les pIeds sur terre : avec des taux à zéro, les placementsàrIsqueélevéne peuvent rapporter plus de 5à6% par an en moyenneàlong terme, même sI les résultats annuels peuvent être bIen plus amples, àla hausse commeàla baIsse.
ChassE aUx fraIs = chasse autRéos?R DernIère approche,àmes yeux la plus cohérente : adapter ses choIx patrImonIauxàl’état des perFor-mances. D’un poInt de vue stratégIque, cela revIent àmIeux calIbrer la prIse de rIsque, maIs aussIàsoIgner au maxImum l’exécutIon. C’est la nécessItéde traquer les FraIs. Est-Il cohérent de souscrIre des Fonds dIversI-s InternatIonaux, chargés en moyenneà1,84%, alors que leur espérance de gaIn est InFérIeureàcelle des
JUILLET-AOÛT 2019MïEUX VïVREVOTRE ARGENT N° 446
Fonds actIons européennes, en moyenneà1,65% de FraIs (hors commIssIon de surperFormance dans les deux cas) ? Pourtant, ne comptez pas sur moI pour plaIder Forcément pour les produIts les moIns chers. A leur sujet, Il m’arrIve souvent d’ImIter Jean-PIerre Cofe râlant contre le jambon polyphosphaté.
Étes-vous prERêt à achEt à n’IMpo Rt E q UElprIx? MaIs le sujet de l’exécutIon ne doIt pas se lImIter àla seule questIon des FraIs. Vous tous savez qu’Il Faut exploIter la règle des quInzaInes sur le lIvret A, en versant avant le 15 du moIs et en retIrant le 16. Que se passe-t-Il sur nos InvestIssements ? En ImmobIlIer, on contrôle le prIx d’achat. Qu’en est-Il sur les marchés inancIers, en partIculIer vIa les SIcav ou les unItés de compte de l’assurance vIe oùvous passez des ordres àcours Inconnus ? On ne contrôle rIen, on subIt tout ! Le 18 juIn dernIer, alors que la Bourse est montée de plus de 2%, un acheteur a perdu en une journée une demI-année de perFormance moyenne. Les proFessIon-nels doIvent d’urgence trouver des solutIons car dans un envIronnement de FaIble perFormance et de varIatIons quotIdIennesélevées, ce pIle ou Face est désormaIs Inacceptable. Sur le marché inancIer, seul l’InvestIssement en dIrect en actIons permet de l’évIter. Commeàl’accoutumée, n’hésItez pasà me FaIre parvenIr vos commentaIresàl’adresse : vosplacements@mIeuxvIvre.Fr
Bien fidèlement à vous.
7
Mieux vivre & vous
Courrier des lecteurs
Des sanctions en cas de retard de l’assureur En page 66 du magazIne de juIn 2019, PhIlIppe BaIllot, médIateur de l’assurance, IndIque que la loI Pacte prévoIt des sanctIons sI le délaI de quInze jours pour trans mettre au bénéicIaIre d’un contrat d’assurance vIe les pIècesàfournIr n’est pas respectépar l’assureur. Quelles sont ces sanctIons? Par avance, mercI. Yves T., par courriel
La réponse de la rédaction.Pour trouver cette InformatIon, Il faut se rendreàl’artIcle 72 de la loI Pacte quI modIie le Code des assurances. Le texte dIt précIsément cecI: « Au-delà du délai de quinze jours mentionné au premier alinéa, le capital produit de plein droit intérêt au double du taux légal durant un mois puis, à l’expiration de ce délai d’un mois, au triple du taux légal. »Taux légal que vous pouvez retrouver tous les moIs dans nos pages Repères, sectIon VIe pratIque. ïl se monte à0,89% au premIer semestre 2019.
8
!
De l’utilité de la parité? J’aIététrès surprIsàla lecture de l’artIcle«6 actIons pour battre le CAC 40» que le choIx des gérants retenus doIve respecter la parItéfemmes/hommes. A mon avIs, Il ne faut pas mélanger polItIque et inances: ce quI Importe, c’est que la sélectIon se fasse sur la base de crItères de compétence et non pas de sexe. Gilles R., par courriel
La réponse de la rédaction.ïl estévIdent que le choIx des gérants doItêtre fondésur la compétence avant tout. Dans un second temps, uniltre sur le genre nous paraît pertInentàplusIeurs tItres. ParmI lesquels la dImensIon psychologIque de l’InvestIssement en Bourse. En efet, plusIeurs études démontrent des spécIicItés en termes de gestIon entre hommes et femmes. Par exemple, les femmes ont tendance àmoIns faIre tourner leurs portefeuIlles, ce quI lImIte les coûts de transactIon.
Comprendre les coûts de l’assurance vie J’envIsage d’ouvrIr, suIvant vos conseIls, deux assurances vIe multIsupports. Dans votre dernIer comparatIF, e vous classIez LInXea AvenIr en 2 place. En consultant le document d’InFormatIons clés du contrat, je remarque que le coût au il du temps, sI on sort après huIt ans, va de 874à7 708 euros, soIt de 0,92à11,02%. Cette marge me paraît excessIve. Qu’en pensez-vous ? Jean-rançoIs B.., par courrIel
La réponse de la rédaction.Cher lecteur, votre questIon démontreàquel poInt la lecture du document d’InFormatIons clés (DïC) est complexe. PrécIsons que nI LInXea nI SuravenIr, l’assureur, ne sont àblâmer puIsque tous les DïC, en vIgueur depuIs le début de 2018, sont présentésàl’IdentIque. Le tableau que vous évoquez s’IntItule « Coûts au il du temps » et igure sur la seconde page. Les montants représentent le manque àgagner pour un InvestIssement de 10 000 euros par rapportàun contrat quI ne comporteraIt aucuns FraIs et ce, en s’appuyant sur des hypothèses (perFormance des unItés de compte notamment). De ce FaIt, Il ne Faut pas en déduIre qu’après huIt ans votre capItal InItIal ne vaudra plus que 2 292 euros dans le plus coûteux des scénarIos (10 0007 708), maIs Il Faut comprendre qu’en l’absence de FraIs, votre placement auraIt rapporté jusqu’à7 708 euros supplémentaIres. Le chIfre mInImal correspondàun InvestIssement dans le support le moIns chargéen FraIs du contrat, quand le montant maxImal évalue l’Impact avec le support le plus onéreux (générale-ment une SCPï). Nous n’utIlIsons pasàproprement parler ces données dans nos Grands PrIx, maIs nous analysons les FraIs de gestIon du contrat.
Mea culpa Dans le numéro 445, nous évoquIons le FaIt que les retraItés dont les pensIons ne dépassent pas 2000 euros par moIs bénéicIe ront d’un remboursement de CSG, cette dernIère redescendant à 6,6% au lIeu de 8,3%. Pour l’apprécIatIon de ce seuIl, Il convIent d’être plus précIs. ïl s’agIt non pas des seules pensIons maIs du revenu global de réFérence(RFR) de 2017 du contrI buable tel qu’Iligure sur son avIs d’ImposItIon. Ce RFR doIt être comprIs entre 14548 et 22580 euros pour un retraItévIvant seul, et entre 22316 euros et 34636 euros pour un couple.
^Faites-nous part de vos idées, de vos commentaires et de vos retours d’expérience par email à l’adresse : lecteurs@mieuxvivre.fr
MïEUX VïVRE VOTRE ARGENT N° 446JUILLET-AOÛT 2019
@
Sur le sIte de mIeux vIvre
mieuxvivre.fr
Ultim, l’ofre bancaire choc de Boursorama Une carte de paiement avec la gratuitédes opérations àl’international pour un coût nul: c’est l’ofre que vient de lancer Boursorama pour se placer sur un créneau jusquelàchasse gardée des néobanques. BaptiséUltim, ce package comprend un compte courant sans frais (avec chéquier),équipéd’une carte Visaàautorisation systématique. Son point CK TO fort réside dans la gratuité des opérations réalisées IMAGES  IS àl’étranger en devises: TY ET les paiements et retraits aux , G OTO distributeurs automatiques OCK PH de billets, qui sontégale ST ment illimités en nombre. LAMY , A Retrouvez les détails sur https://bIt.ly/2ïLorOf
PRESSE  BOURSORAMA
LeboncoIn se met à la lIvraIson Leboncoin permet désor mais d’envoyer et de se faire livrer les achats dans les 8000 points de retraits Mondial Relay. Seules quelques catégories de produits sont pour le moment concernées: musique, vêtements… Le prix est plutôt compétitif par rapportàLa Poste: 4,55 euros pour moins de 0,5 kg. Plus d’infos sur https://bIt.ly/2XS6qUH
Des vacances en bord de mer à prIx serrés Le site spécialiséen immobilier SeLoger a passé en revue les tarifs des locations saisonnières sur le littoral. C’est sur les côtes de la Manche et de la mer du Nord qu’elles sont le plus abordables. Les prix sur la façade atlantique restent accessibles. Tous les tarifs surhttps://bIt.ly/2MPU8Lq
Abonnezvousàla newsletter Placements, impôts, retraite, Bourse... Pour ne manquer aucune actualité, abonnezvousànotre newsletter sur le sitemIeuxvIvre.fr
JUILLET-AOÛT 2019MIEUX VIVRE VOTRE ARGENT N° 446
Réforme des retraites : les pistes se précisentC’est avant la mijuillet que le Haut Commissaireàla réforme des retraites, JeanPaul Delevoye, doit rendre ses recomman dations au Premier ministre. Après plus d’un an de concertation avec les partenaires sociaux, et avant que le projet de loi ne soit présentéen conseil des ministres, vraisemblablement en octobre prochain, direntes pistes se précisent. Notreétat des lieuxàlire surhttps://bIt.ly/2ZDfptx
C’est votre opinion surLa baisse promise de l’impôt sur le revenu MIjuIn, lors de son dIscours de polItIque générale, le PremIer mInIstre a annoncéune baIsse de l’Impôt sur le revenu pour les classes moyennes. Une mesure suîsante pour votre pouvoIr d’achat ? OuI57 %
Non43 %
« Le taux d’imposition de la première tranche de l’impôt sur le revenu, qui regroupe 12 millions de foyers, sera abaissé de trois points. Cela représente un gain moyen par foyer de 350 euros, soit, à ce niveau, un tiers de l’impôt en moyenne »,a déclaré le Premier ministre Edouard Philippe.« C’est massif, c’est clair, c’est net »,atil souligné, précisant que les cinq millions de foyers de la tranche suivante« bénéicieront d’un gain moyen de 180 euros».
Les articles les plus lus sur mieuxvivre.fr Retraite complémentaire.On saIt enin quel malus subIront les retraItés concernés par laCSG Macron. Placement.Ce produit d’épargneoublIéquI rapporte presque deux oIs plus que le lIvret A.Consommation. Quand commencent les soldes dans votre département ? Droit.En arrêt maladIe, Il passe une semaIne dans un département voIsIn, la Sécu le sanctIonne. Immobilier.Ce qu’Il aut savoIr sur les SCPï avant d’InvestIr.Immobilier.La locatIon saIsonnIère de votre logement peut vous rapporter gros.
9
Retraite Malus intégral pour les retraités assujettisàla CSGà6,6 %.Les gestionnaires de l’Agirc-Arrco ont tranché : le nouveau taux de CSG n’aura pas d’impact sur la minoration des pensions. Ils ont pris d’autres mesures lors de cet accord.
Souvenez-vous, en décembre dernIer, Emmanuel Macron annonçaIt pour 2019 la créatIon d’un quatrIème taux de CSG sur les pensIons de retraIte, s’ajoutant au taux er normal de 8,3% depuIs le 1 janvIer 2018, au taux réduIt de 3,8% et au taux nul de 0%. ïl rétablIssaIt aInsI celuI de 6,6% er (taux pleIn d’avant le 1 janvIer 2018), désormaIs qualIiéde médIan, pour une partIe des retraItés quI avaIentétévIsés par la hausse de la CSG. Cette mesure, destInéeàcalmer la colère des GIlets jaunes, a déclenchéun ImbroglIo du côté tualités des pensIons complémentaIres des salarIés AgIrc-Arrco. Ce régIme avaIt en efet décIdéde se Fonder sur le taux Ac de prélèvement de la CSG des nouveaux retraItés pour ixer celuI du Fameux malus temporaIre sur le montant de la pensIon, appelécoeîcIent de solIdarIté. Ce dernIer, d’une durée de troIs ans (ou jusqu’à67 ans), s’applIque depuIs le er 1 janvIer 2019àceux quI prennent leur retraIte dès le taux pleIn, sans décaler leur départ d’au moIns un an. MaIsà l’époque de l’accord Instaurant ce dIsposItIF, sIgnéen 2015 par les organIsatIons syndIcales et patronales quI gèrent l’AgIrc-Arrco, Il n’exIstaIt que troIs taux de CSG. ïlétaIt aInsI prévu que les retraItés exonérés de CSG le soIent aussI de malus ; que ceux assujettIs au taux réduIt bénéicIent d’un demI-malus de 5% ; et que ceux au taux pleIn de CSG subIssent le malus Intégral de 10%(voIr tableau).
IEnnEchangE,MaIspREsonnE nEstpREdant D’oùla questIon quI se posaIt depuIs le début de l’année : quel malus pour les pensIonnés concernés par le nouveau taux de CSG de 6,6% ? Les partenaIres socIaux ont enin tranché: ce sera l’abattement Intégral. Le MedeF a rejetéla demande de la CDT, quI préFéraIt le demI-malus. TouteFoIs, cette décIsIon ne FaIt pas de perdants par rapport au dIsposItIF d’orIgIne, puIsque ces retraItésétaIent en 2015 dans le pérImètre du taux pleIn, donc du malus de 10%. Pour rappel, le taux de CSG sur vos pensIons dépend de vos revenus, plus précIsément du revenu iscal de réFérence (RR) quI igure chaque année sur votre avIs
10
d’ImposItIon. Le nIveau maxImal de 8,3% ne s’applIque que sI vos revenus vous ont FaIt FranchIr le seuIl deux années consécutIves. Quantàvotre coeîcIent mInorant de solIdarItéAgIrc-Arrco (5 ou 10%), efectIF pendant troIs ans, Il sera calculé àla date d’efet de votre pensIon et ne sera pas révIséensuIte, même sI votre sItuatIon au regard de la CSGévolue durant les troIs ans. En dehors des Foyers modestes, exemptés de CSG sur les pensIons, d’autres exonératIons de malus ontétéprévues, par exemple pour les aIdants FamIlIaux (àcertaInes condItIons), les senIors bénéicIant d’un départ antIcIpépour handIcap, ou ceux obtenant une retraIteàtaux pleIn dès 62 ans pour InaptItude au travaIl.
LEsREtRaItEscoMpléEMntaIREs IEMux revaLorIsées Quatre exonératIons ont par aIlleursétéajoutées par les partenaIres socIaux dans le cadre de la négocIatIon achevée le 10 maI dernIer. Elles s’applIquent aux chômeurs en in de droIts percevant l’ASS (allocatIon de solIdarItéspécIique), aux bénéicIaIres d’une pensIon e e d’InvalIdItécatou 3 de 2 égorIe ou de l’AAH (allocatIon aux adultes handIcapés) et aux personnes avec un taux d’IncapacItépermanente d’au moIns 20% lIé àune maladIe proFessIonnelle ou un accIdent du travaIl. L’accord met en place, en outre, une nouvelle Formule de revalorIsatIon des pensIons AgIrc-Arrco jusqu’en 2022 : elles seront Indexées au moIns sur l’InlatIon. Le taux de hausse seraixésur la base de la prévIsIon d’InlatIon hors tabac pour l’année en cours communIquée par l’ïnsee en juIn. Le conseIl d’admInIstratIon du régIme pourra majorer ce taux, de 0,2% au maxImum.AURÉLïE BLONDEL
Quel malus selon ses revenus
ComposItIon du foyer
1 part iscale
2 parts iscales
Revenu iscal de référence
Taux de CSG sur les pensIons
ExonératIon = Jusqu’à 11 128 € 0% De 11 129 RéduIt = 3,8% à 14 547 € De 14 548 MédIan = 6,6% à 22 579 € 22 580 € Normal = 8,3% et plus ExonératIon = Jusqu’à 17 070 € 0% De 17 071 RéduIt = 3,8% à 22 315 € De 22 316 MédIan = 6,6% à 34 635 € 34 636 € Normal = 8,3% et plus
Taux de malus AgIrc-Arrco
ExonératIon = 0% RéduIt = 5%
Normal = 10%
Normal = 10% ExonératIon = 0% RéduIt = 5%
Normal = 10%
Normal = 10%
MïEUX VïVRE VOTRE ARGENT N° 446JUILLET-AOÛT 2019