//img.uscri.be/pth/35350b352e5e31fc6dd7f89d79c202707afdea0a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Roman, théâtre, cinéma au XXeme siècle

De

Cet ouvrage se propose d'analyser les relations entre le théâtre, le roman et le cinéma occidentaux au XXe siècle. Influence, attirance, interaction, réécriture, adaptation ou passage, autant de rencontres qui permettent de mieux définir ces formes artistiques spécifiques.


Voir plus Voir moins
Avant-propos
Comment associer le théâtre, le roman, le cinéma da ns une même réflexion ? Évidemment en se refusant à établir une quelconque hiérarchie entre eux et en les considéra nt tous trois comme des arts au sens plein du terme , ou, si l’on préfère, comme des formes esthétiques spécifiques. L’analyse des relations entre roman et théâtre, théâtre et c inéma, roman et cinéma, qu’elles soient influence, attirance, interaction, réécriture, adaptation ou passage de l’un à l’autre , rejaillit forcément sur l’identité de chacune des formes artistiques concernées, ou plutôt sur leur identification mouvante dans l’histoire. Nous ne partirons donc pas d’une définition préalable du roman, du théâtre , du cinéma, qui les figerait. Il ne sera question que de leur état évolutif dans une période et dans un espace don- nés, la France, élargie à l’Europe et au monde occidental, au XXe s iècle. L’objet de ce travail est l’ensemble des rencontres entre des « écritures » très différentes, aussi bien les processus artis tiques comme les adaptations théâtrales ou cinématographiques de romans que les relations « internes » qui leur sont parfois liées : théâtralité dans le roman ou au cinéma, « romanisation » au théâtre, modèle « scénarique » dans la dramaturgie, pulsion cinémato graphique dans les arts de la scène… C’est un fait que les temps modernes ne sont plus à la marche isolée des arts, que les rév olutions esthétiques du XXe siècle ont associé les arts plastiques, la musique, la littérature (qui a, peu à peu, rejeté la fable, la fiction, le personnage, voire le sens), le théâtre (qui s’est progressivement déf ait des principes « dramatiques » aristotéliciens e t de la toute-puissance du texte). Du cinéma au théâtre, du roman au cinéma, d u théâtre au roman, les passerelles se sont multipl iées. On assiste à des fusions, à des synthèses, à des dialogues, à des re ncontres, chaque artiste (romancier, auteur dramatique, metteur en scène ou cinéaste) en redéfinissant les modalités. Parfois, des facteurs pratiques, y compris économiques, prés ident à ces liens (pour nombre d’adaptations de romans au cinéma par exemple) mais, plus souvent qu’on ne l’imagine, les artis tes les mettent au cœ ur même de leur projet, en reconnaissent et en revendi quent les conséquences sur l’évolution de leur art en général et de leur œ uvre en particulier. L’art conscient de lui-même n ’ignore pas les voisinages, les connexions entre le s modes d’expression, les assume et, rejetant de plus en plus l’idée de sa « pureté », y voit un agent d’enrichissement, de remise en question productive, voire de progrès. Le paradoxe est que, dans ce rapp rochement même des formes, les artistes (et ceux qu i analyseront leurs œ uvres) pourront percevoir plus clairement ce qui r este de l’identité d’un art : devenus proches, ciné ma, roman et théâtre doivent plus que jamais s’assurer de ce qui les rend unique s et irremplaçables, de ce qui fait qu’ils ne sont, en aucun cas, interchangeables. La première partie de cet ouvrage s’efforcera, d’un e part, d’introduire le lecteur à des notions impor tantes (théâtralité, « épicisation », « romanisation »…), qui lui permettro nt de penser les formes en relation et, d’autre par t, de remonter dans le temps afin de montrer que, bien avant l’invention du ciné ma, le dialogue est ancien, entre roman et théâtre, et déjà intéressant. Dans Comprendre, nous n’adopterons pas un plan chronolog ique mais nous étudierons, deux à deux, roman, théâ tre et cinéma, en nous attachant à l’essentiel des problématiques exp osées dans Se repérer, lesquelles seront alors appr ofondies et éclairées par des exemples situés dans le temps. Enfin, le chapitre S’entraîner proposera quelques exercices possibles (exposés, dissertation, commentaires et analyses).
Avant-propos
Partie 1 – Se repérer
Sommaire
Chapitre 1 - Roman et théâtre du XVIIe au XIXe siècle : une relation ancienne 1. XVIIe siècle : souplesse initiale et mise en place des normes 2. XVIIIe siècle et début du XIXe siècle : premières hybridations 3. Fin du XIXe siècle : naturalisme, adaptations et naissance du cinéma Chapitre 2 - Théorie 1. Concepts opératoires a. Les « transmodalisations » b. L’épique et le dramatique
c. La théâtralité d. La « romanisation » e. L’« épicisation » (ou « épisation ») du théâtre 2. Définition et typologie de l’adaptation a. L’adaptation-dramatisation b. L’adaptation paradoxale: adaptation-non-adaptation
Partie 2 – Comprendre
Roman et théâtre
Chapitre 1 - L’histoire d’une convergence Chapitre 2 - La théâtralité dans le roman à la fin du XIXe siècle et au XXe siècle 1. F. M. Dostoïevski (1821-1881) 2. Franz Kafka (1883-1924) Chapitre 3 - Adaptations et réécritures 1. Les adaptations-dramatisations « classiques » 2. La réécriture scénique 3. Le montage « dramatique » : une voie médiane 4. Le théâtre-récit 5. Réécriture théâtrale d’un roman: Quartett de Heiner Müller (1929-1995) Chapitre 4 - La « romanisation » de l’écriture théâtrale 1. Eugene O’Neill (1888-1953) 2. Luigi Pirandello (1867-1936) 3. Peter Handke (né en 1942) Chapitre 5 - L’« épicisation » du théâtre, roman et théâtre épique 1. Erwin Piscator (1893-1966) 2. Bertolt Brecht (1898-1956) Chapitre 6 - Le théâtre des romanciers 1. Expériences et échecs: première moitié du XXe siècle 2. L’hybridation et la confusion des « genres » : s econde moitié du XXe siècle a. Samuel Beckett (1906-1989) b. Marguerite Duras (1914-1996) c. Nathalie Sarraute (1900-1999) d. Robert Pinget (1919-1997) Chapitre 7 - L’adaptation dans le théâtre contemporain: entre tradition et expérimentation
Roman et cinéma
Chapitre 1 - Des points de rencontre 1. Une relation privilégiée : le roman adapté au cinéma 2. Le roman réaliste comme principal modèle du cinéma 3. Le « cinéma d’auteur » : prendre le romancier comme modèle 4. Le roman et l’« empreinte » du cinéma Chapitre 2 - L’adaptation de romans aux « origines » du cinéma 1. Les débuts du cinéma: roman et cinéma muet 2. Le cinéma classique français et américain: l’adaptation reine
1.3.Unenouvellefaçondadapter:RobertBresson
1.3.Unenouvellefaçond’adapter:RobertBresson 4. La « Nouvelle Vague » et l’adaptation 5. Le cinéma français contemporain: persistance de l’adaptation Chapitre 3 - Cinéma « littéraire » et roman « cinématographique » 1. Cinéma « littéraire » et cinéma du Nouveau Roman 2. L’Espoir de Malraux: un roman « cinématographique »? 3. Claude Simon: le cinéma, modèle du Nouveau Roman? Chapitre 4 - Les retranscriptions romanesques d’œ uvres cinématographiques ou les ciné-romans
Théâtre et cinéma
Chapitre 1 - Deux arts du spectacle 1. Le « théâtre » au cinéma: entre méfiance et prégnance du modèle 2. Le « cinéma » au théâtre : moyen ou fin ? 3. L’adaptation et le théâtre filmé 4. Identités contemporaines: textes et écrans, acteurs et spectateurs Chapitre 2 - Le cinéma dans la mise en scène de théâtre : choix politique et esthétique 1. Erwin Piscator (1893-1966): cinéma, théâtre épique et théâtre-documentaire 2. V. E. Meyerhold (1874-1940) et la scène « cinéfiée » 3. S. M. Eisenstein (1898-1948) et le « montage des attractions » 4. Paul Claudel (1868-1955): le rêve et la musique du cinéma 5. Des années 1920 à 1960 : le cinéma comme chemin de traverse du théâtre 6. Des années 1970 à 2000 : théâtre d’images, théâtre cinématographique et multiplication des écrans Chapitre 3 - Les metteurs en scène, du théâtre au cinéma 1. André Antoine (1858-1943): le cinéaste du naturalisme 2. Du théâtre au cinéma, une tentation: Patrice Chéreau 3. Du théâtre au cinéma, une dualité : Rainer W erner Fassbinder et Luchino Visconti Chapitre 4 - Adaptations de pièces de théâtre au cinéma Chapitre 5 - Cinéma et écriture dramatique 1. Années 1920 à 1960 : le modèle du cinéma 2. Aujourd’hui: du cinéma, des images et de l’irreprésentable
Partie 3 – S’entraîner
Exposés Dissertation Analyse d’une adaptation (extraits) Trois façons d’adapter l’œ uvre de Shakespeare au cinéma Analyse d’une hybridation entre roman, théâtre et c inéma: Détruire, dit-elle, de Marguerite Duras 230 Glossaire Bibliographie Index des noms propres Index des œ uvres