#jean-marie-harribey

38 ouvrages
Questions Jacques Bidet et Gérard Duménil Altermarxisme Un autre marxisme pour un autre monde Paris PUF Jean Marie Harribey Congrès Marx international V au octobre Le livre de Jacques Bidet JB et Gérard Duménil GD se propose de donner un contenu ce qu il n est plus possible de nommer sans un réexamen des catégories marxistes le socialisme et le communisme Le marxisme ayant inspiré nombre d approches sociologiques et culturelles il se trouve aujourd hui confronté au problème de l assimilation d un héritage qui l oblige bouger lui même D où l ambition de poser les bases d un néomarxisme ou d un altermarxisme Au début de leur ouvrage JB et GD mettent un ou qui semble signifier équivalence entre les deux expressions On verra qu ils proposeront rapidement autre chose qu une équivalence Car il ne s agit pas simplement de faire un tri dans l œuvre de Marx entre ce qui serait mort et ce qui resterait vivant p mais de voir ce qui était insuffisant dès le départ p et notamment Derrière ce que cachait le mot d ordre tout le pouvoir aux soviets ne se manifestait il pas déjà une position de classe Et laquelle p En effet selon les auteurs le marxisme en même temps qu un discours de classe est aussi un discours significatif d une alliance de classe p entre les classes fondamentales dominées et celles des cadres et compétents Se dessine ici l une des thèses centrales du livre proposer une nouvelle théorie des classes sociales p Néomarxisme donc pour rendre compte de la nouveauté du monde contemporain p et aussi altermarxisme pour dégager une perspective politique en vue de changer le monde p Mais la distinction entre néo et altermarxisme ne s arrête pas cette dichotomie entre comprendre et agir que semblent établir dès l abord JB et GD pour s en débarrasser aussitôt pour y revenir peut être de temps autre ce qui constituera une première difficulté analytique Au point de départ la théorie des classes est nécessaire pour comprendre l Etat nation moderne et la violence asymétrique entre les nations néomarxisme Et se profile ... - Jean-Marie
Questions Jacques Bidet et Gérard Duménil Altermarxisme Un autre marxisme pour un autre monde Paris PUF Jean Marie Harribey Congrès Marx international V au octobre Le livre de Jacques Bidet JB et Gérard Duménil GD se propose de donner un contenu ce qu'il n'est plus possible de nommer sans un réexamen des catégories marxistes le socialisme et le communisme Le marxisme ayant inspiré nombre d'approches sociologiques et culturelles il se trouve aujourd'hui confronté au problème de l'assimilation d'un héritage qui l'oblige bouger lui même D'où l'ambition de poser les bases d'un néomarxisme ou d'un altermarxisme Au début de leur ouvrage JB et GD mettent un ou qui semble signifier équivalence entre les deux expressions On verra qu'ils proposeront rapidement autre chose qu'une équivalence Car il ne s'agit pas simplement de faire un tri dans l'œuvre de Marx entre ce qui serait mort et ce qui resterait vivant p mais de voir ce qui était insuffisant dès le départ p et notamment Derrière ce que cachait le mot d'ordre tout le pouvoir aux soviets ne se manifestait il pas déjà une position de classe Et laquelle p En effet selon les auteurs le marxisme en même temps qu'un discours de classe est aussi un discours significatif d'une alliance de classe p entre les classes fondamentales dominées et celles des cadres et compétents Se dessine ici l'une des thèses centrales du livre proposer une nouvelle théorie des classes sociales p Néomarxisme donc pour rendre compte de la nouveauté du monde contemporain p et aussi altermarxisme pour dégager une perspective politique en vue de changer le monde p Mais la distinction entre néo et altermarxisme ne s'arrête pas cette dichotomie entre comprendre et agir que semblent établir dès l'abord JB et GD pour s'en débarrasser aussitôt pour y revenir peut être de temps autre ce qui constituera une première difficulté analytique Au point de départ la théorie des classes est nécessaire pour comprendre l'Etat nation moderne et la violence asymétrique entre les nations néomarxisme Et se profile ...
Jean-Marie
Le travail la nature et l exploitation Jean Marie Harribey Le Sarkophage septembre Quelles sont les bases théoriques qui permettent d intégrer dans une même problématique l exploitation que subit le travail de la part du capital et celle laquelle se livre ce dernier sur la nature La question est importante puisque nous avons affaire depuis bientôt quatre ans une crise du capitalisme dont les racines plongent simultanément dans le type de rapports sociaux qu il impose et dans un épuisement progressif des ressources naturelles ainsi sont révélées les limites sociales et écologiques de l accumulation qui se veut infinie La crise en proportion de l exploitation Le premier aspect concerne le processus d appropriation d une partie de la valeur économique créée par la force de travail en produisant des marchandises La différence entre cette valeur qui est ajoutée aux instruments de production et le salaire constitue une plus value qui viendra grossir le capital lorsque les marchandises seront vendues Cette analyse de l exploitation de la force de travail que Marx a énoncée au XIXe siècle est plus que jamais pertinente et cela d autant plus que le capitalisme néolibéral contemporain a accentué l exploitation en réduisant la part salariale dans la valeur ajoutée au niveau de l ensemble de l économie en France cette part se situe points de pourcentage en dessous de celle de et près de points en dessous de celle de Cette réduction que l on constate dans la plupart des pays est synonyme de l augmentation du taux de plus value c est dire du rapport entre le travail non payé et le travail payé La conséquence directe est une aggravation des inégalités aux États Unis les les plus riches captent aujourd hui du revenu national contre moins de pendant les années En quoi cette exploitation accrue a t elle quelque chose voir avec le déclenchement de la crise D une part si les salaires n évoluent pas au même rythme que la productivité du travail le risque de surproduction apparaît que la spirale d endettement ne peut pallier long ... - JEAN - MARIE HARRIBEY
Le travail la nature et l'exploitation Jean Marie Harribey Le Sarkophage septembre Quelles sont les bases théoriques qui permettent d'intégrer dans une même problématique l'exploitation que subit le travail de la part du capital et celle laquelle se livre ce dernier sur la nature La question est importante puisque nous avons affaire depuis bientôt quatre ans une crise du capitalisme dont les racines plongent simultanément dans le type de rapports sociaux qu'il impose et dans un épuisement progressif des ressources naturelles ainsi sont révélées les limites sociales et écologiques de l'accumulation qui se veut infinie La crise en proportion de l'exploitation Le premier aspect concerne le processus d'appropriation d'une partie de la valeur économique créée par la force de travail en produisant des marchandises La différence entre cette valeur qui est ajoutée aux instruments de production et le salaire constitue une plus value qui viendra grossir le capital lorsque les marchandises seront vendues Cette analyse de l'exploitation de la force de travail que Marx a énoncée au XIXe siècle est plus que jamais pertinente et cela d'autant plus que le capitalisme néolibéral contemporain a accentué l'exploitation en réduisant la part salariale dans la valeur ajoutée au niveau de l'ensemble de l'économie en France cette part se situe points de pourcentage en dessous de celle de et près de points en dessous de celle de Cette réduction que l'on constate dans la plupart des pays est synonyme de l'augmentation du taux de plus value c'est dire du rapport entre le travail non payé et le travail payé La conséquence directe est une aggravation des inégalités aux États Unis les les plus riches captent aujourd'hui du revenu national contre moins de pendant les années En quoi cette exploitation accrue a t elle quelque chose voir avec le déclenchement de la crise D'une part si les salaires n'évoluent pas au même rythme que la productivité du travail le risque de surproduction apparaît que la spirale d'endettement ne peut pallier long ...
JEAN - MARIE HARRIBEY
L abeille l économiste et le travailleur nouvelle fable sur la finance Jean Marie Harribey Juin L intelligence humaine le savoir la connaissance sont désormais des facteurs essentiels de la production de la valeur de celle ci et sont appelés le devenir plus encore Pas seulement de manière directe par leur intégration au processus productif mais surtout par les extraordinaires externalités positives qu ils créent la manière de l abeille qui pollinise les champs et les vergers sans que quiconque puisse en voir la moindre trace dans les prix de marché C est la thèse qu illustre Yann Moulier Boutang MB dans son dernier livre L abeille et l économiste Carnets Nord par une fable introductive astucieuse et empreinte d humour L auteur est un des initiateurs du courant dit du capitalisme cognitif et il propose ici un essai pour montrer que l acte fondateur de la finance contemporaine c est la montée en force des immatériels dans les économies MB p On trouvait une thèse très voisine chez El Mouhoub Mouhoud et Dominique Plihon MP Le savoir et la finance Liaisons dangereuses au cœur du capitalisme contemporain La Découverte la finance moderne est étroitement liée aux besoins spécifiques de l économie de la connaissance ou les principaux arrangements institutionnels du capitalisme financier contemporain sont endogènes l économie du savoir MP p et Il s ensuit pour les deux auteurs que puisque l évaluation des actifs immatériels composante principale des actifs des entreprises est très difficile le tour de force de la Bourse est de contourner cet obstacle majeur MP p et les institutions clés du capitalisme financier moderne avaient pour objectif de résoudre les problèmes posés par l exploitation des résultats de la connaissance MP p Le marché n étant pas capable de donner une valeur la production de connaissance la finance remplit ce rôle en endossant les risques liés ces activités MP p Une conclusion en est tirée par Moulier Boutang la source de la richesse c est la circulation MB p Comment ne pas rester pour le moins ... - JEAN - MARIE HARRIBEY
L'abeille l'économiste et le travailleur nouvelle fable sur la finance Jean Marie Harribey Juin L'intelligence humaine le savoir la connaissance sont désormais des facteurs essentiels de la production de la valeur de celle ci et sont appelés le devenir plus encore Pas seulement de manière directe par leur intégration au processus productif mais surtout par les extraordinaires externalités positives qu'ils créent la manière de l'abeille qui pollinise les champs et les vergers sans que quiconque puisse en voir la moindre trace dans les prix de marché C'est la thèse qu'illustre Yann Moulier Boutang MB dans son dernier livre L'abeille et l'économiste Carnets Nord par une fable introductive astucieuse et empreinte d'humour L'auteur est un des initiateurs du courant dit du capitalisme cognitif et il propose ici un essai pour montrer que l'acte fondateur de la finance contemporaine c'est la montée en force des immatériels dans les économies MB p On trouvait une thèse très voisine chez El Mouhoub Mouhoud et Dominique Plihon MP Le savoir et la finance Liaisons dangereuses au cœur du capitalisme contemporain La Découverte la finance moderne est étroitement liée aux besoins spécifiques de l'économie de la connaissance ou les principaux arrangements institutionnels du capitalisme financier contemporain sont endogènes l'économie du savoir MP p et Il s'ensuit pour les deux auteurs que puisque l'évaluation des actifs immatériels composante principale des actifs des entreprises est très difficile le tour de force de la Bourse est de contourner cet obstacle majeur MP p et les institutions clés du capitalisme financier moderne avaient pour objectif de résoudre les problèmes posés par l'exploitation des résultats de la connaissance MP p Le marché n'étant pas capable de donner une valeur la production de connaissance la finance remplit ce rôle en endossant les risques liés ces activités MP p Une conclusion en est tirée par Moulier Boutang la source de la richesse c'est la circulation MB p Comment ne pas rester pour le moins ...
JEAN - MARIE HARRIBEY
Du travail l écologie nouvelle voie du socialisme1 Jean Marie Harribey Actuel Marx Communisme n° deuxième semestre p Dans la perspective de l émancipation humaine qui pourrait être construite durant ce XXIe siècle deux aspirations doivent être conciliées l aspiration l égalité sociale qui s était incarnée jusqu ici dans le projet de socialisme et l aspiration une activité humaine insérée dans une biosphère terrestre non dégradée Nous savions depuis les échecs du siècle passé que le socialisme sans la démocratie ne pouvait exister véritablement Nous prenons conscience aujourd hui que le socialisme sans l écologie serait voué l échec Pour le dire autrement la transformation des rapports de production implique celle de la production elle même c est dire des forces productives qu on ne peut développer l infini De la même façon vouloir protéger l environnement en acceptant la dégradation sociale et la montée des inégalités dans le monde conduirait une impasse La mise en cohérence des exigences sociales et des contraintes écologiques est donc devenue un impératif auquel le capitalisme est incapable de répondre parce que sa logique de marchandisation et d accumulation le pousse sacrifier les humains et la nature sur l autel du profit Quelles conditions doivent être remplies pour que réussisse l alliance du social et de l écologie La question renvoie d une part aux finalités du travail humain en tant qu activité tendue vers la production de biens et services propres satisfaire des besoins et d autre part une conception de la richesse hors du cadre exclusif de la valeur marchande qu impose le capitalisme la charnière de ces deux préoccupations se trouve la construction démocratique d un mode de développement qualitatif soutenable au sens propre du terme2 Or il n existe pas encore aujourd hui un consensus ou du moins un accord majoritaire sur cette problématique parmi les forces sociales aspirant une transformation profonde des rapports sociaux et cela même au sein des courants théoriques et politiques se réclamant ... - JEAN - MARIE HARRIBEY
Du travail l'écologie nouvelle voie du socialisme1 Jean Marie Harribey Actuel Marx Communisme n° deuxième semestre p Dans la perspective de l'émancipation humaine qui pourrait être construite durant ce XXIe siècle deux aspirations doivent être conciliées l'aspiration l'égalité sociale qui s'était incarnée jusqu'ici dans le projet de socialisme et l'aspiration une activité humaine insérée dans une biosphère terrestre non dégradée Nous savions depuis les échecs du siècle passé que le socialisme sans la démocratie ne pouvait exister véritablement Nous prenons conscience aujourd'hui que le socialisme sans l'écologie serait voué l'échec Pour le dire autrement la transformation des rapports de production implique celle de la production elle même c'est dire des forces productives qu'on ne peut développer l'infini De la même façon vouloir protéger l'environnement en acceptant la dégradation sociale et la montée des inégalités dans le monde conduirait une impasse La mise en cohérence des exigences sociales et des contraintes écologiques est donc devenue un impératif auquel le capitalisme est incapable de répondre parce que sa logique de marchandisation et d'accumulation le pousse sacrifier les humains et la nature sur l'autel du profit Quelles conditions doivent être remplies pour que réussisse l'alliance du social et de l'écologie La question renvoie d'une part aux finalités du travail humain en tant qu'activité tendue vers la production de biens et services propres satisfaire des besoins et d'autre part une conception de la richesse hors du cadre exclusif de la valeur marchande qu'impose le capitalisme la charnière de ces deux préoccupations se trouve la construction démocratique d'un mode de développement qualitatif soutenable au sens propre du terme2 Or il n'existe pas encore aujourd'hui un consensus ou du moins un accord majoritaire sur cette problématique parmi les forces sociales aspirant une transformation profonde des rapports sociaux et cela même au sein des courants théoriques et politiques se réclamant ...
JEAN - MARIE HARRIBEY
Penser l après capitalisme un chantier en cours1 Jean Marie Harribey En cette rentrée trois livres pour dire le constat que le capitalisme est insupportable et dessiner un après Pour Bernard Maris Marx Marx pourquoi m as tu abandonné Paris Éd Les Échappés l œuvre de Marx est parfaite pour comprendre comment fonctionne le capitalisme l exploitation l accumulation la concentration du capital et des richesses la mondialisation la marchandisation la tendance périodique la baisse du taux de profit et donc les crises Marx n a commis aucune erreur sur le fonctionnement du capitalisme Il reste le meilleur le plus grand des économistes p La crise qui secoue le monde depuis relève parfaitement du schéma marxiste Elle en est même un modèle du genre Marx l eût adorée et en eût donné une explication lumineuse p Mais malheureusement Marx a tout expliqué la perfection et s est complètement trompé sur ses conclusions Mais là où il nous abandonne nous laisse en plan au bord du chemin de l histoire c est aujourd hui au moment où la paupérisation et le saccage du monde ne débouchent absolument sur rien sauf sur plus de saccage et d inhumanité p Il y a un paradoxe dans ce livre l écart entre le caractère jubilatoire du rappel d une critique radicale sans aucune concession du capitalisme écrite avec une verve que l auteur du Capital n aurait pas désavouée et puis un sentiment d accablement car il ne reste que la laideur p du capitalisme et l  absence p du prolétaire Eh Tonton Bernard Grand père Karl t a abandonné mais tu l as bien cherché Tu aurais dû faire attention ne pas te contredire car tu sais combien Grand père était expert ès contradictions tu nous dis que le prolétaire est absent et pourtant la crise annonce donc le retour de la lutte des classes p Qui cette lutte opposerait elle si l un des protagonistes avait ainsi disparu Et puis Tonton si tu veux que la pulsion de vie triomphe sur celle de mort p ne faudrait il pas que tu aperçoives un peu la floraison de roses travers leurs épines De lutte des classes il n est pas ... - JEAN - MARIE HARRIBEY
Penser l'après capitalisme un chantier en cours1 Jean Marie Harribey En cette rentrée trois livres pour dire le constat que le capitalisme est insupportable et dessiner un après Pour Bernard Maris Marx Marx pourquoi m'as tu abandonné Paris Éd Les Échappés l'œuvre de Marx est parfaite pour comprendre comment fonctionne le capitalisme l'exploitation l'accumulation la concentration du capital et des richesses la mondialisation la marchandisation la tendance périodique la baisse du taux de profit et donc les crises Marx n'a commis aucune erreur sur le fonctionnement du capitalisme Il reste le meilleur le plus grand des économistes p La crise qui secoue le monde depuis relève parfaitement du schéma marxiste Elle en est même un modèle du genre Marx l'eût adorée et en eût donné une explication lumineuse p Mais malheureusement Marx a tout expliqué la perfection et s'est complètement trompé sur ses conclusions Mais là où il nous abandonne nous laisse en plan au bord du chemin de l'histoire c'est aujourd'hui au moment où la paupérisation et le saccage du monde ne débouchent absolument sur rien sauf sur plus de saccage et d'inhumanité p Il y a un paradoxe dans ce livre l'écart entre le caractère jubilatoire du rappel d'une critique radicale sans aucune concession du capitalisme écrite avec une verve que l'auteur du Capital n'aurait pas désavouée et puis un sentiment d'accablement car il ne reste que la laideur p du capitalisme et l' absence p du prolétaire Eh Tonton Bernard Grand père Karl t'a abandonné mais tu l'as bien cherché Tu aurais dû faire attention ne pas te contredire car tu sais combien Grand père était expert ès contradictions tu nous dis que le prolétaire est absent et pourtant la crise annonce donc le retour de la lutte des classes p Qui cette lutte opposerait elle si l'un des protagonistes avait ainsi disparu Et puis Tonton si tu veux que la pulsion de vie triomphe sur celle de mort p ne faudrait il pas que tu aperçoives un peu la floraison de roses travers leurs épines De lutte des classes il n'est pas ...
JEAN - MARIE HARRIBEY
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents
expand_more