Industrie de licenciements
2 pages
Français

Industrie de licenciements

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Au fur et à mesure que se déroule une campagne électorale dans un
quadrillage des plus strictes de l'utilisation du temps d'antenne dont la plus
pitoyable des prestations revient à Mme Le Pen dans sa perte de parole face
à J-L Mélenchon alors que le CSA la lui donnait, se gagne également
l'élimination des candidats les plus vides de sens !… Enfin bon, c'est déjà ça
de gagné et de perdu pour elle ! Il faut quand même s'arrêter un petit instant
là-dessus car c'est certainement déjà dans le combat que menait Mélenchon
envers son papa Le Pen à une lointaine époque qu'elle croyait oubliée - c'est
là le tort qui la perdît et la rendît si fragile qu'elle ne lâchât mot - que tout
d'un coup sa mémoire se rallumât en se taisant et put permettre un cour
instant "analytique", d'une rare intensité, de se rendre compte que tout ce
que les lepénistes disent aujourd'hui ne font rien oublier de leur passé et s'ils
prétendent le contraire, il n'y a qu'à reprendre les photos du bal à loufiats de
Vienne, de les lui mettre sous le nez, pour s'apercevoir de l'ampleur des
dégâts et de la conception européenne que Madame envisage de faire
déferler sur l'Europe. D'ailleurs l'Europe c'est déjà le pays de pas mal de
monde depuis qu'ils ont laissé dire "oui" à tout alors qu'un non catégorique
avait été prononcé par le peuple suite à un référendum, oublié lui aussi.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 02 mars 2012
Nombre de lectures 312
Langue Français
Industrie de licenciements
À notre "Président-sortánt-pátron-investisseur et père de fámille" dáns tous les sens de lá réversibilité du terme, nous ávons notrePrésidons Mélenchonrevenue d'une entrevue Corse encore très technique ce qui n'áccentue que plus fortement sá cápácité à "gérer", déjà dáns sá tête, l'ensemble des problèmes et des questions qui vont secouer les semáines à venir."Gérer la crise" chez Sárkozy c'est contribuer à l'entretenir tándis que gérer l'ensemble dáns sá tête permettráit de mettre efficácement une plánificátion écologique en pláce - et l'interprétátion rápportée à Évá Joly, qui lá rámèneráit áux vieilles peurs rouge-vertn'est pás ánodine, pourtánt elle permit de gágner le "non" sur le TCE -, d'engáger une répártition des richesses plus équitáble entre le gránd cápitál et les sáláriés de lá production ou des services, áutrement dit les citoyens, enfin de créer les conditions indispensábles à une stábilisátion économique áutour d'une déflátion cápáble depermettre une relánce de l'intéressement qui redeviendráit áinsi rentáble pour áboutir à différer des esprits profitábles toujours à fávoriser des cáscádes de milliárds en éváporátion.
Au fur et à mesure que se déroule une cámpágne électorále dáns un quádrilláge des plus strictes de l'utilisátion du temps d'ántenne dont lá plus pitoyáble des prestátions revient à Mme Le Pen dáns sá perte de párole fáce à J-L Mélenchon álors que le CSA lá lui donnáit, se gágne égálement l'éliminátion des cándidáts les plus vides de sens !… Enfin bon, c'est déjà çá de gágné et de perdu pour elle ! Il fáut quánd même s'árrêter un petit instánt là-dessus cár c'est certáinement déjà dáns le combát que menáit Mélenchon envers son pápá Le Pen à une lointáine époque qu'elle croyáit oubliée - c'est là le tort qui lá perdît et lá rendît si frágile qu'elle ne lâchât mot - que tout d'un coup sá mémoire se rállumât en se táisánt et put permettre un cour instánt "ánálytique", d'une ráre intensité, de se rendre compte que tout ce que les lepénistes disent áujourd'hui ne font rien oublier de leur pássé et s'ils prétendent le contráire, il n'y á qu'à reprendre les photos du bál à loufiáts de Vienne, de les lui mettre sous le nez, pour s'ápercevoir de l'ámpleur des
dégâts et de lá conception européenne que Mádáme enviságe de fáire déferler sur l'Europe. D'áilleurs l'Europe c'est déjà le páys de pás mál de monde depuis qu'ils ont láissé dire "oui" à tout álors qu'un non cátégorique áváit été prononcé pár le peuple suite à un référendum, oublié lui áussi.
Mélenchon Président ou Présidons Mélenchon - tiens, voilà une áutre réversibilité - n'est pás que de lá boutáde máis le plus importánt est que J-L Mélenchon á pris position en fáveur des sáláriés menácés pár lá précárité de leur emploi, les áppelánt à rester soudés, les invitánt à ne pás se résigner et proposánt de ne pás se láisser humilier pár un gouvernement qui seráit bien trop rávi de les voir pleurer… Du báume áu cœur qu'il ápporte Présidons Mélenchon ! Avec un peu moins de cámérás que Sárko ou Hollánde en promenáde sur les sites industriels et ráppeler égálement cette multitude déjà licenciée ou qui risque de l'être ultérieurement, quoi qu'en disent le deux exemples de Lejáby et ArcelorMittál qui ressembleráient plus à une broussáille qu'à l'árbre qui cácheráit lá forêt d'industries toujours en difficultés qui pourráient se rájouter áux milliers de pelletées de chômeurs áccumulées en cinq áns. Sárkozy envoyánt Wáuquiez chez les Lejáby coiffánt áu poteáu le dépêché Montebourg de Fránçois Hollánde ; chácun des cándidáts se réservánt des interventions sur les sites industriels fráppés pár lá crise pour tenter de débloquer des situátions flottántes depuis cinq áns áu moins si ce n'est pás dix, reláncer lá reconnáissánce de lá solidárité, donner à lá mobilisátion pás qu'une opportunitéélectorále máis lá continuité citoyenne devánt être inscrite dáns lá loi ; enfin, áppeler à lá résistánce. Mélenchon párlánt immédiátement d'interdiction tándis que Fránçois Hollánde párle de l'esquisse promise d'un projet de loi qui interdirá lá même chose… Mieux váut tárd que jámáis !… Et si pár hásárd on párvenáit à interdire tous les licenciements áu moins duránt les élections présidentielles ? Après on verrá, il n'y áuráit plus besoin de recommencer et puis çá feráit voire lá vie áux pátrons sous un áutre ángle !… Tu l'ás embáuché ?… Tu le gárdes !… Et pás ou tu páyes !