LE SORT DE L

LE SORT DE L'ENFANT OUGANDAIS

-

Documents
8 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

tachons de donner l'ideal a l'enfant, Pas seulement a ceux d'ouganda mais du monde entier sans prejudice

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 19 juin 2012
Nombre de visites sur la page 166
Langue Français
Signaler un problème
endroits publics pour les reprendre dans les heures tardives. Il arrive parfois que ces enfants deviennent des ravisseurs et voleurs enfin de ne pas rentrer mains vides pour éviter des se faire torturer par ceux qui les accordent ce qu’ils appellent une vie meilleure. Ces enfants sont Ecrit par Raphael Yende Grevisse, étudiant St. Lawrence Université. Activiste et journaliste de la presse pour enfants en Afrique. 22ans 01. En Ouganda, plus d’un tiers raphaelyendegrevisse@yahoo.com des habitants vivent en dessous Appelés répondre au silence et à du seuil de pauvreté. Les enfants obéir comme dans l’armée. Cela sont les premières victimes de est bien pratique dans la capitale cette situation économique ougandaise : Kampala. déplorable qui, pas seulement se 03. D’autres droits de l’enfance déroule en Ouganda mais dans sont largement bafoués en raison toute l’Afrique. Leur famille ne de la pauvreté et manque de peut leur assurer rien comme volonté des adultes et des moyen protection pour leur hommes politiques. L’accès à bien-être, particulièrement dans l’éducation devient, par exemple, les régions reculées du pays. un privilège dont ne bénéficient 02. Ainsi, certains enfants sont que les enfants les plus chanceux envoyés dans les villes, pensant et privilégiés. La population que dans ces zones urbaines, ils intellectuelle de ce pays ne trouveront de quoi vivre dans de s’intéresse qu’à deux choses : le meilleures conditions. Ils commerce qu’ils appellent deviennent alors des enfants des communément « business » et à rues. Leur situation n’est souvent la technologie du piratage par en rien préférable. Et une fois en excellence, c’est à ce fait que de ville, ils sont utilisés comme des nos jours, l’Ouganda est aussi objets qu’on dépose dans les compté parmi les cinq premiers pays les plus arnaques du la cause majeure de l’insécurité continent Africain. Un pays dans les pays Africains. déchiré par un tribalisme 04. En Ouganda, le taux de extrême entre les soi-disant mortalité des enfants de moins « véritable Baganda et partie au de 5 ans est gravement élevé et pouvoir du Banyakoré », tout l’espérance de vie à la naissance cela incombe à l’enfant particulièrement basse. Il faut ougandais qui est confronté à ces voir pour savoir quoi dire, la genres des situations dans ses situation est vraiment différents milieux de vie. Un déplorable, les équipements pays qui regorge des camps des médicales sont extrêmement refugiés congolais, burundais, coûteux et non rassurant. rwandais, soudanais et même D’autres n’ont même pas la somalien pourtant ces enfants chance de voir le docteur pour n’ont même pas le profil des juste une consultation. Pour refugiés, c’est-à-dire des morts juste voir ce dernier sans vivants (dans un sens consultation, il faudrait déposer hyperbolisé en se rendant bien à la réception au moins une compte de la situation que somme de 10$ (en valeur de traverse l’enfant ougandais) 25000shillings). pourtant les organisations En Ouganda, chaque service est traitant pour la protection de payable sans tenir compte de l’enfant ne cessent des l’état des malades. La vie débloquées des fonds pour ces humaine importe peu. Une démunis. La question que nous population misérable qui vit de nous poserons : Que servent en moins d’un dollar. Quelle sera-t- réalité ces fonds ? Ces fonds il le sort de ses enfants sans servent à l’achat de munition abri? pour traquer les rebelles et La pauvreté, le manque apporter l’aide aux pays d’infrastructures et le personnel Africains en cas de force majeure inadapté sont des barrières à la et dont ces enfants servent dans bonne santé des enfants. Les ce conflit qui les rendent plus maladies virales sont très tard hostile à leurs sociétés d’où virulentes et se transmettent rapidement en raison du manque d’hygiène et de l’insalubrité. Le leur avenir est alors très sombre choléra, par exemple, est un des et espoir. De nombreux problèmes qui affectent orphelinats dans le pays qui, gravement la santé des jeunes malheureusement ne sont pas ougandais. L’‘eau utilisée en appuyés, et au moment où ils les Ouganda entraîne l’infection de sont, le gouvernement fait beaucoup d’enfants par cette également son apparition comme maladie, qui peut s’avérer premier bénéficiaire et évoque la mortelle étant donné une fois question de la sécurité nationale infectés, ils manquent qui remet ensuite l’idéal de l’assistance auprès des ceux qui l’enfance en péril. Personne ne se disent adultes et responsables s’en occupe et ils en font une d’eux. . affaire purement personnelle et tout tombe à l’eau, l’enfant reste 05. Le SIDA est également de temps en temps victimes de extrêmement répandu dans ce ces déboires, chose qui remet en pays étant donné que la cause l’avenir du pays . sexualiste reste le plus grand secteur rémunérateur du pays à 06. De nombreux enfants part la politique bien entendu. ougandais souffrent de Ces enfants sont amenés à malnutrition. Les régions du commettre cette sauvagerie pays très arides, sont les plus sexuelle pour leur propre compte touchées. Les terres sont trop en évitant de se faire éliminer sèches pour produire par la famine qui règne dans ce suffisamment; aussi, ces régions pays depuis les périodes des doivent régulièrement faire face guerres en répétitions en à des pénuries alimentaires, c’est Ouganda. De nombreux progrès le cas Aujourd’hui, des en matière de prévention de la mystérieuses maladies qui transmission du VIH ont été touchent les enfants du Nord de réalisés ces dernières années au l’Ouganda. Cette maladie, compte de l’Ouganda, mais appelée « maladie du hochement malgré tout, la virulence du virus de tête », a déjà fait 200 victimes reste inquiétante dans ce pays. selon les recherches de l’OMS. Beaucoup d’enfants se retrouvent Les pauvres enfants sont notamment orphelins du Sida, recroquevillés sur eux-mêmes. Ils sont environ 3 000 à connaître ce problème touche plus mal mystérieux qui ne touche particulièrement les jeunes filles que les enfants. La maladie se et les milieux ruraux y compris traduit par des crises de parfois les milieux urbains, alors convulsion (agitation) qui les on se demande quelle sera empêchent de se nourrir, l’avenir de ce pays dans 5-10ans provoquant des retards de si de nos jours, malgré la hausse croissance, des membres du budget, la situation de ces amoindris, des handicaps enfants manquent de qualificatif mentaux, jusqu’à ce que parfois (on sait plus s’il faut dire ils meurent de faim. « précaire » ou alors « déplorable »), c’est vraiment . La malnutrition chez les enfants alarmante. J’ai vu de mes yeux a de graves conséquences sur des morts qui luttaient pour leur santé. Certains y vivre, en pleine ville dans la succombent, d’autres présentent capitale Ougandaise. Ils sont des de graves carences propices à de millions à souffrir sans scrupule. nombreuses maladies. Les effets De nombreux enfants inscrits à néfastes du manque l’école ne peuvent désormais d’alimentation se font parfois terminer leur scolarité, ils sont ressentir tout au long de leur vie. contraints d’arrêter les cours La pratique des mariages afin d’alléger les dépenses de d’enfants est très courante en leur famille ou alors se lançaient Ouganda. On estime en effet à dans des secteurs plus plus de la moitié, le nombre de rémunérateurs comme la jeunes filles mariées avant l’âge prostitution, le marché noir… de 18 ans. Les conséquences sont Les frais supplémentaires graves, d’autant plus que ces qu’entraîne la scolarité filles sont très jeunes (12-13 ans déroutent en effet beaucoup de en moyenne dans certains parents d’inscrire leurs enfants à villages) et à présent, elles l’école alors que certains sont deviennent vulnérable par obligés de les envoyer dans les manque de maturité et milieux urbains comme des petits d’expérience. commerçants des produits de Près d’un enfant sur cinq n’est champs, ou des domestiques .pas scolarisé en Ouganda. Ce 07. Les conflits réguliers qui se l’enfance entraîne des sont déroulés en Ouganda ont conséquences graves et fait jouer un grand rôle aux irrémédiables, aussi bien sur enfants. Ceux-ci ont en effet été leur santé physique que mentale. recrutés par les groupes armés Les images de leurs actes les pour participer aux combats. Ils poursuivront toute leur vie et étaient kidnappés par les armées leur personnalité sera changée à dès leur plus jeune âge et jamais. Les adultes s’en vivaient ensuite dans des reprocheront tôt ou tard de conditions de vie atroces qui les l’idéal de l’enfance surtout ceux rendaient de plus en plus hostile qui sont directement impliqués. à leurs sociétés. Des jeunes Ainsi, la réintégration de ces filles étaient violées puis enfants dans la vie civile est très enlevées de leur foyer. Une fois complexe. Ils n’ont connu que dans l’armée, elles étaient violence et cruauté durant des contraintes de se prostituer et années et peinent à reprendre le étaient constamment malmenées cours d’une vie normale. par tous les soldats du groupe, Certains centres ont été mis en ce qui accrut le nombre sans place pour les aider, mais se calcul des enfants batards en recréer un avenir au sein de la Ouganda et le début de leur société demeure terriblement calvaire. De nombreux jeunes difficile. garçons intégraient quant à eux 08. Beaucoup de jeunes enfants les groupes armés pour ougandais sont contraints de combattre à leur côté par vivre dans la rue. Ils se vengeance. Ils devaient alors retrouvent forcés de migrer suite tuer et massacrer des familles au décès de leurs parents, ou entières, sous les ordres de leur pour fuir la sècheresse et la chef ou sous leurs propre misère de leur région. On impulsion étant donné qu’ils ont dénombre plus de la moitié des vu leurs familles massacrées à enfants vivant dans les rues en leurs yeux et ensuite forcez à Ouganda, plus particulièrement prendre les armes, ils en à Kampala, la capitale. Ils font profitent de l’occasion. Faire face à des conditions de vie face à tant de violence dès dramatiques et doivent constamment lutter pour manger, nationale disent-ils ? De boire et dormir. Leur survie est nombreuses propositions de loi très difficile : la mendicité est tentent d’éradiquer la leur seule possibilité de recueillir maltraitance, notamment des quelques pièces, pourtant, même enfants, mais la situation est cette pratique est dangereuse. Ils encore aujourd’hui bien loin sont en effet fréquemment et d’être satisfaisante et réelle. violemment battus lorsqu’ils 10. La protection des enfants doit sortent mendier dans la rue. Les incontestablement être enfants des rues sont également renforcées car les conséquences à la merci de la traite humaine. aussi bien physiques que Les trafiquants profitent de leur psychiques sont graves et situation précaire et leur perdurent tout au long de leur promettent une vie meilleure. Ces vie. Le travail est une réalité enfants deviennent ensuite les quotidienne pour environ plus de sujets de pratiques et traites la moitié des enfants de 5 à 14 atroces. ans en Ouganda. Ces derniers 09. En Ouganda, la violence à sont contraints de trouver une l’égard des femmes et des activité pour contribuer à enfants est très répandue, la améliorer les ressources de leur pratique traditionnelle de la famille, ou même pour survivre chosification des femmes est lorsqu’ils sont orphelins. visible pourtant c’est un pays dit Certains enfants quittent ainsi Démocratique et qui a adopté de leur terre d’origine et deviennent le système de la parité mais la domestiques ou travaillent dans culture de Baganda remporte sur les milieux agricoles dans les les nouvelles réformes sur le pays voisins. La traite des respect et la considération de enfants est également très l’être féminin et de l’enfant. Elle répandue sur le territoire. Les se produit fréquemment au sein enfants sont exploités dans des du foyer familial. Les poursuites conditions dramatiques, certains des auteurs de ces violences sont sont contraints d’intégrer des rares et n’aboutissent réseaux de commerce sexuel ou qu’exceptionnellement puisqu’il de drogue. L’Ouganda est n’est question de la sécurité malheureusement une des principales sources et différentes opinions ne sont pas destinations de la traite toujours entendues, et il est d’enfants. Lorsqu’ils ne sont pas même parfois risqué d’en faire repérés par les trafiquants, les part trop fortement. Les enfants orphelins vivant dans la manifestations sont en général rue n’ont d’autre solution que de violemment réprimées, l’usage mendier pour survivre. Les de la force est très courant. Par conditions dans lesquelles ils conséquent, la sécurité des vivent sont alors déplorables de personnes est considérablement tous les points de vue. limitée et bien souvent, ce sont des civils aucunement engagés La situation est alarmante en qui, se trouvant au mauvais Ouganda puisque seulement une endroit et au mauvais moment, naissance sur cinq est en paient les frais. Un certain officiellement déclarée aux nombre d’enfants sont, par autorités publiques. Ce exemple, régulièrement blessés, pourcentage inquiétant résulte voire tués durant ces de l’inaccessibilité des services manifestations. d’enregistrement, ainsi que du coût de cette formalité qui 12. La situation devient de plus demeure en pratique élevé, en plus et gravement déplorable malgré les efforts du pays et en Ouganda, de nos jours, ce aussi compte tenue de la manque pays a copié les traces maturité des futures mamans affligeantes de ces pays déplacés sans expériences du foyer. de l’occident en pratiquant Ainsi, ces enfants n’ont pas homosexualité, bisexualité, et d’identité officielle, ni de transsexualité au sens inverse nationalité. Cela entraînera de des vrais pratiqueurs occidents très grandes difficultés pour ces en utilisant ces choses comme un personnes, puisqu’elles seront moyen sombre c’est-à-dire la considérées comme invisibles magie comme secteur aux yeux de la société et ne rémunérateur et dont la grande pourront dès lors pas jouir de partie des victimes demeurent les leurs droits. enfants étant donné qu’ils sont utilisés comme des objets 11. En Ouganda, la parole peut lucratifs, c’est le cas des enfants parfois coûter cher. Ainsi, les de moins de 15ans qui sont recrutaient au compte d’un vieux pervers pour sa propre satisfaction sexuelle. C’est alors que les mêmes personnes font semblant de se persécuter en public, et feignent de violer leur liberté d’expression et considère ces actes comme un crime et pourtant les enfants en Ouganda sont du jour le lendemain victimes de ces atrocité et personne n’est jusque-là punie de peines d’emprisonnement extrêmement lourdes. Le système politique et judiciaire de l’Ouganda est très corrompu. Espionnage illégal, menaces, exécutions extrajudiciaires, disparitions forcées et homicides de journalistes ou de défenseurs des droits humains…ces enfants souffrent ! Par Raphael Yende Grevisse, avec la collection des documents sur les droits de l’enfant en Ouganda