UNEF- Enquête sur le cout de la vie étudiante 2014
21 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

UNEF- Enquête sur le cout de la vie étudiante 2014

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
21 pages
Français

Description

DOSSIER DE PRESSE 18 AOÛT 2014 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 25 août 2014
Nombre de lectures 137
Langue Français

Exrait

DOSSIER DE PRESSE 18 AOÛT 2014
CONTACT PRESSE
LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr
ENQUÊTE SUR LE COùT DE LA VIE ETUDIANTE
2— Rentrée 2014
SOMMAIRE
LÉŝ îçîâÛx çîffÉŝ5
 Eîô6
 LÉŝ îçîâÉŝ âÛÉâôŝ
LÉŝ 10 îÉŝ ÛîÉŝîâîÉŝ Éŝ Ûŝ çèÉŝ
L’ÈôÛô Û çôÙ É â îÉ ÉÛîŝ 3 âŝ
LÉŝ çôŝÈÛÉçÉŝ É â ÈçâîÈ çÉz Éŝ ÈÛîâŝ
7
9
10
11
LÉŝ ÉÉîçâôŝ É ’UNEF13
MÈôÉŝ É ŝôÛçÉŝ14
Enquête sur le coût de la vie étudiante—3
LES PRINCIPAUX CHIFFRES
+ 3,1% + 2,9% C’Éŝ ’âÛÉâô Û C’Éŝ ’âÛÉâô Éŝ +2% çôÙ Éŝ âôŝ É IÉ-ôÉŝ É IÉ-É-FâçÉ, É-FâçÉ , 1,7% É Èîô 2% É Éîô c’est l’aug-mentation 10% À 14% + 55% du coût de C’Éŝ ’âÛÉâô Éŝ C’Éŝ â â Û ÛÉ çâÉŝ ôçâÉŝ ŝÉô Û’Û ÈÛîâ çôŝâçÉ âÛ la vie étu-Éŝ Éŝ É ôÉÉ ôÉÉ diante pour l’année100 00043% À 48%C’Éŝ ’ÈôÛô ÉÉ 2011 2014-2015É 2014 Û çôÙ ’ÛÉ âÈÉ C’Éŝ É ôÉ ’ÈÛîâŝ Ûî ÈÉÉ ’Û ôÉ É ÉŝŝôÛŝ ’ÈÛÉ â âô âÛ ÉÉÛ É ÉÉÛ Èîâ, âîŝ Ûî ŝô Èîâ ÉxçÛŝ Û ŝŝèÉ É ôÛŝÉŝ
4— Rentrée 2014
40% À 51%
C’Éŝ ’ÈôÛô ÉÉ 2011 É 2014 Û ôÛçÉâÉ ’ÈÛîâŝ ŝââîÈŝ Ûî çôŝîèÉ ÉÛ âçîÈ î-îŝÉŝâÉ ôÛ îÉ
- 110ÉÛôŝ C’Éŝ â ŝôÉ Û’Û ôÛŝîÉ ÈçÉô 7 Éâ çÉÉ âÈÉ À çâÛŝÉ Û É Éŝ ôÛŝÉŝ À â ÉÈÉ
ÉDITO
Le coût de la vie étudiante augmente à la rentrée
Comme chaque année, l’UNEF publie son enquête sur le coût de la vie étudiante pour l’année universitaire à venir. LÉŝ ÈÉŝÉŝ Éŝ ÈÛîâŝ âÛÉÉ É 2%par rap-port à la précédente rentrée, un chiffre quatre fois supérieur à l’inflaon sur l’année écoulée.
L’augmentaon des loyers et des frais obligatoires pèse dans le budget des étudiants
Les loyers des petes surfaces occupées par les étudiants connuent leur hausse : 3,1% À Pâîŝ É 2% É ôîçÉ. Elle est accompagnée d’une envoléeÉŝ çâÉŝ ôçâÉŝ É 10% À 14%selon le type de logement. Les frais obligatoires (frais d’inscripon, cosaon à la sé-curité sociale étudiante et cket de restauraon universi-taire) sont égalementÉ âÛÉâô ÉÉ 0,5% À 1,6% çÉÉ âÈÉ.
Gel des bourses : un coup dur pour le pouvoir d’achat
Pour la première fois depuis le début du quinquennat, le montant des bourses sera gelé pour la rentrée. A cause de cee les les640 000 ôÛŝîÉŝ Éô ÉÛ ôÛôî ’âçâ ÉâÈ â ’îflâô. Depuis le début du quinquennat, le coût de la vie a augmenté pour la majorité des étudiants
Cee année, l’UNEF a calculé l’évoluon du coût de la vie pour différents profils d’étudiants depuis la rentrée 2012.
Les 160 000 étudiants qui ont bénéficié de la réforme des bourses ont vuÉÛ ôÛôî ’âçâ âÛÉÉ É 7,4%. L’invesssement de 200 millions d’euros entre 2013 et 2014 a permis de créer les échelons 0 bis (1 000 euros par an) et 7 (5 500 euros par an).
En revanche, les 485 000 boursiers qui n’ont pas profité de la réforme (les échelons de 1 à 6) ont vu lÉÛ ôÛôî ’âçâ ÉçÛÉ É 5,5%principalement à cause de la faible revalorisaon de leurs aides.
Les 1 660 000 étudiants non boursiers ont également vu leur situaon se dégrader.Iŝ ô ŝÛî ÛÉ âÛŝŝÉ Û çôÙ É â îÉ É 3,6%car aucune aide n’a compensé l’augmen-taon de leurs dépenses, principalement le logement.
Les conséquences de la précarité : salariat étudiant et dépendance familiale
En 2011, les dépenses moyennes d’un étudiant décohabi-tant représentaient 43% du revenu médian.E 2014, çÉ ôâ îÉ À 799 ÉÛôŝ â ôîŝet représente 48% du revenu médian. Le recours à la famille pour financer les études est donc de plus en plus difficile.
SÛ â êÉ ÈîôÉ, â âÛÉ Û ŝââîâ ÈÛîâ ŝ’Éŝ ÈâÈÉ.la moié des étudiants qui travaillent pen- Parmi dant l’année universitaire, la proporon de ceux qui consi-dèrent leur acvité comme indispensable pour vivre est pas-sée de 40 à 51%.
Le gouvernement doit poursuivre la réforme des bourses
RÉâôîŝÉ Éŝ ôÛŝÉŝ É 2% èŝ â ÉÈÉ Éŝ â É-îèÉ ÉŝÛÉ ÛÉ ôî ÉÉ É ôÛÉÉÉpour que la hausse du coût des études n’empêche pas davantage de jeunes d’accéder à l’enseignement supérieur.
C’est également à la rentrée prochaine que le gouvernement sera aendu par les étudiants. 73% d’entre eux sont exclus du système de bourses, en parculier 100 000 dont le revenu des parents est pourtant inférieur au revenu médian.L’UNEF ÉxîÉ ÛÉ âÛÉâô Û ôÉ É ôÛŝîÉŝ èŝ â É-ÈÉ ôçâîÉ ôÛ ÉÉÉ À çÉŝ 100 000 ÈÛîâŝ É ÈÈfiçîÉ ’ÛÉ ôÛŝÉ ÈçÉô 0 îŝ.
Le montant maximum d’une bourse (5 500 euros par an) est loin de couvrir le coût des études alors même qu’il concerne les étudiants qui n’ont accès à quasiment aucune ressource familiale.L’UNEF ÉxîÉ ÛÉ âÛÉâô É 50 ÉÛôŝ â ôîŝ É â ôÛŝÉ âxîÛ èŝ â ÉÈÉ ôçâîÉ ôÛ âÉîÉ É îÉâÛ ’Û RSA.
Il reste encore deux rentrées à François Hollande pour in-vesr dans le système de bourses et tenir son engagement d’allocaon d’autonomie.LÉŝ ÉÉîçâôŝ É ’UNEF É-ÈŝÉÉ Û îÉŝŝŝÉÉ É 200 îîôŝ ’ÉÛôŝ. L’austérité budgétaire ne doit pas empêcher de faire reculer la précarité étudiante, un objecf indispensable pour mieux for-mer les nouvelles généraons.
Enquête sur le coût de la vie étudiante—5
+ 2 % : LES PRINCIPALES AUGMENTATIONS
Le coût de la vie étudiante augmente 4 fois plus que l’inflation
L’année universitaire coûtera plus cher à un étudiant. Cela représenteÛÉ âÛÉâô É 2% â âô À ’âÈÉ 2013-2014.Cee hausse est principalement le résultat de l’augmentaon des loyers et des frais obligatoires. L’augmentaon du coût de la vie est calculée en foncon de l’évoluon du reste à charge (les dépenses des étudiants moins les aides publiques) de profils d’étudiants pondérés en foncon de leur représentavité.
SîÛâô
RÉŝÉ â çâÉ
AÛÉâô Éŝ ÉÉŝÉŝ É-ŝÛÉÉŝ
AÛÉâô ôÉÉ Û çôÛ É â îÉ
AÛÉâô Û çôÛ É â îÉ ÈÛîâÉ À â ÉÈÉ
BôÛŝîÉ ÈçÉô 6-7 É ôîçÉ
422,76 €
3,4%
Nô ôÛîŝÉ É âŝÉ â Pâîŝ
304,73 €
2,7%
Nô ôÛîŝÉ É âŝÉ îâ çÉz ŝÉŝ âÉŝ 372,64 €
2,0 %
0,9%
BôÛîŝÉ ÈçÉô 6-7 É çîÈ U âÛ CROUS
220,45 €
2,6%
Le gouvernement poursuit l’augmentation des depenses obligatoires
Cee année les dépenses obligatoires (frais d’inscripons, cosaon à la securite sociale, restauraon universitaire) con-nuent d’augmenter. Cela porte leur augmentaon à plus de 37 %. En 2002 les dépenses obligatoires s’élévaient à 669 euros pour un étudiant en licence contre 914,10 euros aujourd’hui. 2013-2014 2014-2015 EôÛô 14/15 Licence 183 € 184 € 0,5 Master 254 € 256 € 0,8 % Fâîŝ îŝçîôŝ Doctorat 388 € 391 € 0,8 % Ingénieur 606 € 610 € 0,7 % MÈÉçîÉ ÈÉÉ5,10 € 0,0 %5,10 € Côŝâô À â ŝÈçÛîÈ ŝô-213 € 0,9 %211 € çîâÉ RÉŝâÛâô ÛîÉŝîâîÉ1,6 %504 € 512 € (160 Éâŝ)
Enquête sur le coût de la vie étudiante—6
Les loyers des petites surfaces et les charges locatives conti-nuent leur hausse
L’augmentaon du coût de la vie étudiante est principalement rée par les loyers des petes surfaces, enâÛŝŝÉ É 2% É ôîçÉ É É 3,1% É Èîô âîŝîÉÉ.Les charges lo-caves connaissent une hausse encore plus forte, de 10 à 14%.
La déconnexion entre l’augmentaon des loyers et celle des aides pour le logement pé-nalise le pouvoir d’achat des étudiants. L’an-née prochaine,Éŝ âîÉŝ âÛ ôÉÉ ŝÉô ŝÉÛÉÉ ÉâôîŝÈÉŝ À âÛÉÛ É ’îflâ-ô (+0,5%). C’est un décrochage supplé-mentaire après dix ans d’augmentaon des aides au logement deux fois plus faible que celle des loyers.
Evolution des dépenses liées au logement 700,00 € 600,00 € 500,00 € 400,00 € 300,00 € 200,00 € 100,00 € 0,00 €
55%
PARIS
EDF Assurance Entretien
PROVINC E Source : indice des prix à la consommaon, juillet 2014, INSEE
Loyer
Enquête Condions de vie des étudiants, OVE 2014
55 %, ç’Éŝ â â ÛÉ É ôÉ ÉÈŝÉÉ âŝ É ÛÉ ’Û ÈÛîâ
424 ÉÛôŝ ç’Éŝ É ôÉ ôÉ É ôîçÉ
795 ÉÛôŝ ç’Éŝ É ôÉ ôÉ À Pâîŝ
Le gel des aides risque de provoquer un décrochage du pouvoir d’achat des boursiers
Dans le cadre du plan d’économie de 50 milliards, le Premier Ministre a annoncé le gel des prestaons sociales dont font pare les bourses étudiantes. Le gouvernement a depuis fait marche arrière sur certaines aides (les aides au logement ou les minimas sociaux par exemple), mais il connue de considérer que les étudiants boursiers ont les moyens de financer l’austérité.LÉ É Éŝ ôÛŝÉŝ Éâ ÉÉ 110 ÉÛôŝ â â À Û ôÛŝîÉ É ’ÈçÉô 7.
UÉ Éâôîŝâô Éŝ ôÛŝÉŝ É çÛÉ îÉ ÉÛîŝ 3 ÉÈÉŝ
7— Rentrée 2014
Evolution du montant des bourses par rapport à l'augmentation du coût de la vie 4,0% 3,5% 3,0% 2,5% Revalorisation des bourses 2,0% Augmentation du coût 1,5% la vie 1,0% 0,5% 0,0% 2012-2013 2013-2014 2014-2015
LES 10 VILLES UNIVERSITAIRES LES PLUS CHERES
L’addion du coût des transports et du logement par an (les deux principaux postes de dépense qui varient) permet de faire un classement des villes universitaires en foncon du coût de la vie étudiante. Paris est largement en tête de classement de-vant les grandes métropoles.
CâŝŝÉÉ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
VîÉ
Pâîŝ
Lô
MâŝÉîÉ
BôÉâÛx
LîÉ
MôÉîÉ
SâŝôÛ
TôÛôÛŝÉ
GÉôÉ
AîÉŝ
TRANPORTS
461,90 €
288,00 €
220,00 €
210,00 €
238,00 €
196,00 €
232,00 €
100,00 €
216,80 €
195,60 €
LOYERS
9 540 €
5 964 €
5 676 €
5 640 €
5 604 €
5 604 €
5 256 €
5 304 €
5 028 €
5 016 €
Enquête sur le coût de la vie étudiante—8
L’EVOLUTION DU COùT DE LA VIE DEPUIS 3 ANS
Etude sur 3 profils d’étudiants
EôÛô Û ÉŝÉ À çâÉ ÉÉ 2011 É 2014 ŝÉô 3 ôfiŝ ’ÈÛîâŝ NôÉ EôÛô Û ’ÈÛîâŝ ÉŝÉ À çâÉ çôçÉÈŝ É%
BôÛŝîÉŝ ÈÈfiçîâîÉŝ É â ÈôÉ
BôÛŝîÉŝ ô ÈÈfiçîâîÉŝ É â ÈôÉ
Nô ôÛŝîÉ
160 000
485 000
1 660 000
-7,4
5,5
3,6
BôÛŝîÉŝ ÈÈfiçîâîÉŝ É â ÈôÉ (ÈçÉô 0 îŝ É 7) :L’invesssement dans le système d’aide sociale permet d’améliorer significavement le pouvoir d’achat de ces étudiants et donc de favoriser leur accès à l’enseignement supérieur et leur réussite.
BôÛŝîÉ ô ÈÈfiçîâîÉ É â ÈôÉ (ÈçÉô 1 À 6): Les étudiants boursiers qui ne sont pas concernés par la réforme ont vu leur pouvoir d’achat neement diminuer. La revalorisaon de leurs bourses n’a pas suivi la hausse de leurs dépenses, en parculier pour cee rentrée où leurs aides se-ront gelées.
Nô-ôÛŝîÉŝ :Ils sont encore 72% des étudiants à être exclus du système de bourses et à subir de plein fouet l’augmentaon du cout de la vie. Parmi eux, 100 000 étudiants sont issus d’un foyer dont les revenus sont inférieurs au revenu médian.
9— Rentrée 2014
LÉŝ çôŝÈÛÉçÉŝ É â ÈçâîÈ çÉz Éŝ ÈÛîâŝ
Le coût des études insoutenable pour les classes moyennes
EÉ 2011 É 2014, É ÛÉ É-ŝÛÉ ’Û ÈÛ-îâ Èçôâî-â Éŝ âŝŝÈ É738ÉÛôŝ À 799 ÉÛôŝ.
La part du budget de l’étudiant décohabitant par rapport au revenu médian s’accentue entre 2011 et 2014. La crise économique et l’augmentaon du coût des études rend de plus en plus difficile pour les familles de financer les études de leurs enfants.
Le salariat étudiant s’intensifie
Le renforcement du salariat étudiant est une conséquence directe des difficultés des familles à financer les études. Les étudiants sont toujours un sur deux à avoir une acvité salariée pendant l’année universitaire, mais les condi-ons de cee acvité se sont dégradées.
Un salariat étudiant d’avantage chronophage Temps de travail des étudiants salariés
Môîŝ 'Û î-Éŝ
Mî-Éŝ
2006
57%
24,5%
2011
51,2%
20,4%
TÉŝ Éî 18,5% 28,4% Enquêtes Condions de vie des étudiants, OVE publiées en 2006, 2011, 2014
2014
50,7%
19,7%
29,6%
Enquête sur le coût de la vie étudiante—10
TÉŝ çôŝâçÈ âÛx ÈÛÉŝ
L’emploi du temps hebdomadaire d'un étudiant
16
Loisirs
12
Activité rémunérée
EÛîâ Nô ŝââîÈ 37 ÉÛÉŝ
Môâô Û ŝââîâ ÈÛîâ
11— Rentrée 2014
Enquête Condions de vie des étudiants, OVE 2014
21
Travail personnel
0
18
Avec activité rémunérée
8
14
Parce que les études laissent du temps libre24% Enquêtes Condions de vie de étudiants, OVE publiées en 2006, 2011, 2014
Sans activité rémunérée
17,60%
58,20%
Le salariat étudiant diminue le temps de présence en cours et de travail personnel, pourtant déterminant pour la réussite universitaire. Le taux d’échec des étudiants salariés au moins un mi-temps et plus important de 29%.
2011
12
Temps passé en cours
Indispensable pour vivre
Moyen d’être indépendant vis-à-vis de leurs parents
41%
40%
2014
Le salariat favorise l’échec
Un salariat d’avantage subit
EÛîâ SââîÈ 32 ÉÛÉŝ
51,30%
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents